Vous êtes sur la page 1sur 35

L’AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

Notations
Un amplificateur opérationnel (AO, AOP, ALI ou AIL)

C’est un amplificateur différentiel

initialement conçu pour effectuer des opérations mathématique

Élargissement de son champ


d'application :

- Filtres,
- Sources de courants,
- Commande de moteurs,
- Régulation de tension……

1
Le Schéma de principe d’un OP comprend :
- Un étage différentiel,
- Un étage Intermédiaire d’amplification (Exemple : émetteur commun),
- Un étage de puissance (exemple : Push Pull)

2
Caractéristiques des Amplificateurs opérationnels

Les caractéristiques générales communes à la plupart des AOP sont:


- gain en boucle ouverte Ad de 105 à 107
- impédance d'entrée Re très grande (105 à 1012)
- impédance de sortie Rs très faible (de 10 à 600)
- bande passante du continu à 1 MHz

 VCC

vS
 VCC
+

E  E
-

- VCC - VCC

3
Amplificateur opérationnel idéal

L'amplificateur opérationnel idéal est caractérisé par :


-une impédance d'entrée infinie
-un gain en mode différentiel infini
-une bande passante infinie
-un gain de mode commun nul
-une résistance de sortie nulle.
-la tension de saturation est égale à la tension d’alimentation Vcc

i  i  0
vS
 VCC

vS  signe(ε )  VCC   V  V

- VCC
4
Points de fonctionnement d'un montage à amplificateur opérationnel

a) Réaction sur l'entrée inverseuse

R1
V  v e V  vs
R1  R 2

R1
  V  V  v e  vs
R1  R 2

R2 R2
v s  (1  )v e  (1  )
R1 R1
5
vS
 Vsat
M

  V  V
R2 R2
v s  (1  )v e  (1  )
 Vsat R1 R1

On obtient un seul point de fonctionnement M qui correspond au régime linéaire


R2
0 v s  (1  )v e
R1
Stabilité du point de fonctionnement M
vs V-  vs


Opposition à la fluctuation initiale


le point de fonctionnement M est stable 6
En conclusion ( pour v e  Vesat )

lorsqu'on utilise une réaction sur l'entrée inverseuse,


l'amplificateur opérationnel fonctionne en régime linéaire

b) Réaction sur l'entrée non inverseuse


R1
V  v e V 
R1  R 2
vs

R1
  V  V  vs  ve
R1  R 2

R2 R2
v s  (1  )v e  (1  )
R1 R1
7
vS R2 R2
v s  (1  )v e  (1  )
M+ R1 R1
 Vsat
M0

  V  V

 Vsat
M-

Stabilité du point de fonctionnement M0


vs V+  vs

Cet effet est donc cumulatif

vs

atteint rapidement la saturation


le point de fonctionnement M0 est instable. 8
En conclusion

Réaction sur l'entrée inverseuse (Réaction négative)


 Vesat  v e  Vesat  V  V    0
vs  Avve
Av Fixé par le circuit extérieur

v e  Vesat  V  V v S  signe(ε)  Vsat


Réaction sur l'entrée non inverseuse (Réaction positive)

v S  signe(ε)  Vsat

9
Les montages de base
Le montage amplificateur inverseur
i
Réaction négative : Fonctionnement
de l’AO en régime linéaire pour
Ve<Vmax i

Ve appliquée à l’entrée inverseuse :


Vs et Ve en opposition de phase

AO idéal : V  V i  i  0

V  v e V  v s
Au nœud (-) :  0
R2 R3
 ve  vs vs R3
V  V  0  0 Av   
R2 R3 ve R2
10
condition de validité du régime linéaire est
Vsat R 2 1
v e  Vesat   Vsat  * 15  3V
A v R3 5

11
La caractéristique de transfert du montage

 Vesat  Vesat

12
Le montage amplificateur non inverseur

Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en


régime linéaire pour Ve<Vmax

Ve appliquée à l’entrée non inverseuse :


Vs et Ve en de phase

AO idéal : V  V i  i  0

Au nœud (-) : V  0 V  v s
 0
R4 R5
 R5 
 v s   1  V
 R4 
V  V  v e

vs R5
A v   (1  )
ve R4 13
Fonction de transfert du montage
La condition de validité du régime linéaire est

Vsat Vsat
v e  Vesat    3,75V
A v 1 5 R
R4

14
Le montage sommateur (et amplificateur) de tension

v1  v A v 2  v A v s  v A
  0
R1 R2 R0
v1 v 2
v s  R 0 (  )
R1 R 2

15
R0
R0

4
R1

4
R1 2
2
6
6
3
3

5
1
7

1 Rn
V1 V1 Vn

R0
Vs   V1
R1

Pour n entrées, on montre facilement que

vi
n
v s  R 0 
i 1 R i 16
Le montage intégrateur
Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en
régime linéaire pour Ve<Vmax

Ve appliquée à l’entrée non inverseuse :


Vs et Ve en de phase

AO idéal : V  V i  i  0

 v  Ri
 e
v s  v c  dv s   dv c   i   v e

 dt dt c Rc

1
 v s    v e dt
Rc
17
iR' R'
Le montage intégrateur
VC
AO idéal : V  V i  i  0
V  V  0 iR  iR '  iC
ic
VS  VC iR R
Ve
Ve  RiR  iR 
R Ve VS
VS
VS  R' iR'  iR'  
R'
dVC dVS
iC  C  C
dt dt
Ve dVs Vs
iR  iR '  iC  c  0
R dt R'
dVs Vs Ve
  
dt cR' Rc 18
intégration du signal d'entrée   R' c  T 19
Le montage dérivateur

dv e
v s  Ri  Rc
dt

dérivation du
signal d'entrée

  Rc  T
20
Les Montages comparateurs

En l’absence de la chaîne de retour sur l'entrée inverseuse

vS  signe(ε )  Vsat
a) Comparateur simple

21
22
b) Comparateur à hystérésis ou trigger de Schmitt

Un système physique présente un hystérésis, lorsque l'état de


ce système dépend de ses états antérieurs :

le système garde en mémoire ses états antérieurs

R2 R2
V  vs   Vsat
R1  R 2 R1  R 2
23
vs R2
V   Vsat
ve V+ R1  R 2
7.5V
V  7.5V
-7.5V   V  v e

24
Série n°4
Exercice 1 : Déterminer le gain en tension
Circuit 1
Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en régime linéaire
pour Ve<Vmax R2

R1
Ve appliquée à l’entrée inverseuse :
Vs et Ve en opposition de phase

Ve Vs
AO idéal : V  V i  i  0

V  Ve V  Vs
Au nœud (-) :  0
R1 R2

 Ve  Vs Vs R2
V  V  0  0 Av  
R1 R2 Ve R1 25
Série n°4
Exercice 1 : Déterminer le gain en tension
Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en régime linéaire pour Ve<Vmax

Circuit 2
Ve appliquée à l’entrée non inverseuse :
Vs et Ve en phase
Ve Vs

R2
AO idéal : V  V i  i  0 R1

V  0 V  Vs
Au nœud (-) :  0
R1 R2
v s  R2 
ve ve  vs Av   1  
V  V  Ve  0 v e  R1 
R1 R2 26
Série n°4
Exercice 1 : Déterminer le gain en tension
Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en régime linéaire pour Ve<Vmax

Circuit 3

Ve appliquée à l’entrée non inverseuse :


Vs et Ve en phase
Ve Vs

AO idéal : V  V i  i  0

Ve  V  V  Vs

vs
Av  1
ve
27
Série n°4
Exercice 2 : Exprimer la tension de sortie en fonction des tensions
d’entrées.

Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en régime linéaire pour Ve<Vmax

Vei appliquées à l’entrée inverseuse :


Rs
Vs et Vei en opposition de phase Circuit 3
R1
AO idéal : V  V i  i  0
R2
Ve1 Vs
V  Ve1 V  Ve 2 V  Vs Ve 2
  0
R1 R2 Rs
Ve1 Ve 2 Vs
V  V  0   
R1 R 2 R s

 Ve1 Ve1 
Vs  R s   
 R1 R 2  28
Série n°4
Exercice 2 : Exprimer la tension de sortie en fonction des tensions
d’entrées.

Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en régime linéaire pour Ve<Vmax

Vei appliquées à l’entrée non inverseuse :


R2
Vs et Vei en phase

AO idéal : V  V i  i  0 R1
Ve 2 Ve1
Vs
V  Vs V  0 Rf
Au nœud (-) : Rf

Rs
0 Rs

Rs
 V  Vs
Rs  Rf
V  Ve1 V  Ve 2 R 1Ve 2  R 2 Ve1
Au nœud (+) :  0  V 
R1 R2 R1  R 2
R 1Ve 2  R 2 Ve1  R f 
V  V  Vs  1  
R1  R 2  R s  29
Série n°4
Exercice 3 : Déterminer le gain en tension en fonction des résistances

Réaction négative : Fonctionnement de l’AO en régime linéaire pour Ve<Vmax

Vei appliquées à l’entrée non inverseuse :


Vs et Ve en phase

AO idéal : V  V i  i  0 R3
Ve A Vs
R2
R4
(R1  R 2 ) // R 4 R1
i  0  VA  Vs
(R1  R 2 ) // R 4  R 3

R 4 (R1  R 2 )
VA  Vs
R 4 (R1  R 2 )  R 3 (R 4  R1  R 2 )
30
Série n°4
Exercice 3 : Déterminer le gain en tension en fonction des résistances

R 4 (R1  R 2 )
VA  Vs
R 4 (R1  R 2 )  R 3 (R 4  R1  R 2 ) R3
Ve A Vs
 R3 R3  R2
 Vs   1   VA R4
 R 4 R1  R 2 
R1

V  0 V  VA
Au nœud (-) :  0
R1 R2

 R2   R2   R2 R3  R2  R3 
VA   1  V   1  Ve  Vs  1   1    Ve
 R1   R1   R1 R 4  R1  R1 

 R2 R3  R2  R3 
 A v  1   1    
 R1 R 4  R1  R 1  31
Série n°4
Exercice 3 : En déduire le comportement du circuit pour
R1 =  et pour R2 = 0.

 R2 R3  R2  R3 
A v  1   1     R3
 R 1 R 4  R1  R 1  Ve A Vs
R2
R1 R4

Vs R3
R1    A v   1
Ve R4

Vs  1 1 
R2  0  Av   1 R3   
Ve  R 4 R1  32
Série n°4
Exercice 4 : Amplificateur de différence à amplificateur opérationnel :

Rf
R1

Ve1 R2 Vs
Ve 2 R3

1) Montrer que la tension de sortie du circuit est donnée par :

Rf  Rf  R3
Vs   Ve1   1   Ve 2
R1  R1  R 2  R 2 33
Série n°4
Exercice 4 : Amplificateur de différence à amplificateur opérationnel :

AO idéal : V  V i  i  0 R1
Rf

Au nœud (-) : V  Ve1 V  Vs


 0 Ve1 R2 Vs
R1 Rf Ve 2 R3

Rf  Rf 
 Vs   Ve1  V  1  
R1  R1 

V  0 V  Ve 2  V 
Rs
Au nœud (+) :  0 Ve 2
Rs R2 Rs  R2

Rf  Rf  R3
V  V  Vs   Ve1   1   Ve 2
R1  R1  R s  R 3 34
Série n°4
Exercice 4 : Amplificateur de différence à amplificateur opérationnel :

2) Choisir les résistances afin que Rf


R1
ce circuit amplifie la différence des
signaux d’entrées (Ve2 - Ve1).
Ve1 R2 Vs
Ve 2
Rf  Rf  R3 R3
Vs   Ve1   1   Ve 2
R1  R1  R s  R 3

 Rf  R3 Rf R3 Rf R2 R1 R 2 R1
 1       1  1  
 R1  R 3  R 2 R1 R 3  R 2 R1  R f R3 Rf R3 Rf

Rf
 Vs   Ve 2  Ve1 
R1
35

Vous aimerez peut-être aussi