Vous êtes sur la page 1sur 42

Chapitre 2: Topologies, matériels d'interconnexion et

techniques d’accès au médium


I- Topologies
II- Techniques d’accès au médium
III- Matériel d’interconnexion
IV- Supports de transmission

1
Topologies et matériel d'interconnexion

I- Topologies des réseaux locaux

2
Topologies des réseaux locaux

Exemple 1: Topologie Bus CAN

3
Topologies des réseaux locaux

Exemple 2: Topologie Bus Ethernet Industriel

4
Topologies des réseaux locaux

Exemple 3: Topologie Bus

Le média utilisé est un câble coaxial fin


(fil de cuivre) .
Câble coaxial
Débit : 10 Mbits/s
Longueur : 185 m max

Connecteur BNC

5
Les différentes topologies des réseaux

POINT A POINT ANNEAU

Exemple : Liaison Exemple : Utilisé


PC-Prise console automate par Interbus

ETOILE MAILLEE
Exemple :
Exemple : Connexions Réseau Internet par
PCs Ethernet sur Switch l’intermédiaire de
routeurs

BUS ARBRE
Exemple :
Stations réunies Réseau Ethernet par
sur le même l’intermédiaire de
câble continu. Exemple : CAN, hubs et switchs
Utilisé par la DeviceNet, Profibus-DP,
majorité des bus FIPIO, Modbus RS485
de terrain Résistances
fin de ligne

6 6
Topologies des réseaux locaux

Les différentes topologies des réseaux

Topologie Avantage Inconvénient


Bus - Câblage simple Contrôle d’accès au médium
- Pas besoin de commutation
Etoile Plusieurs communication en Commutation (besoin d’un commutateur)
parallèle
Anneau Câblage simple - Arrêt si coupure anneau
- Temps de parcours
Comparaison des topologies de base

7
Les techniques d’accès au médium

II- Les techniques d’accès au médium

8
Les principaux techniques d ’accès au médium

 Technique Maître - Esclave


Le MAITRE est l ’entité qui accorde l ’accès au medium.

L’ESCLAVE est l ’entité qui accède au médium après sollicitation du maître.

MAITRE ESCLAVE

Ex : ASi
 Les objets à interconnecter sont à intelligence limitée ou nulle
 Le maitre (automate, microcontrôleur,…) lit l’état capteurs et donne l’ordre aux
actionneurs
9
Les principaux techniques d ’accès au médium

 Technique Maître - Esclave

- Le maître parle à un moment donné à l’esclave


- L’esclave doit répondre dans un temps donné
- Un esclave n’a pas le droit d’initier un dialogue
- Le maître peut parler à plusieurs esclaves
- Un dialogue entre 2 esclaves passe par le maître
- Le calculateur central cadence les dialogues
- Cohérence absolue des dialogues, pas de collisions
- Déterminisme assuré. temps de dialogues longs

10
Les principaux techniques d ’accès au médium

 Technique Maître - Esclave


Un problème sérieux peut se poser en cas de défaillance du maître, une solution
consiste à joindre au réseau un système maître de secours.

Redondance dans la technique maître/esclave


11
Les principaux moyens d ’accès au médium

 Technique de jeton
 Cette technique peut-être utilisé dans une topologie en anneau ou en bus.
 Une station a l ’autorisation d ’émettre lors de la réception du jeton.
 Le JETON est un groupe de bits qui passe de station en station (régénérée).

 Le JETON est libre ou occupé (droit d’émettre)

Adresse 2

Adresse 3
Adresse 1

Ex : Token Ring Adresse 4


Modbus Plus
12
Les principaux moyens d ’accès au médium

 Technique de jeton

 Avantage:
Cette technique est déterministe puisqu’on connaît le temps de rotation maximum du
jeton.
 Inconvénients:

 Tourner le jeton même sans demande de transmission alourdit la technique;


 Fragilité de la technique dans le cas de défaillance d’une station;
 Problème de perte de jeton

13
Les principaux moyens d ’accès au médium

 Accès aléatoire
Carrier Sense Multiple Access
 Technique utilisé dans les topologies de type bus
 Un ensemble de règles détermine comment les machines sur le réseau réagissent
lorsque deux machines tentent d ’accéder au médium en même temps (collision).

Discussion informelle entre


individus indisciplinés : Adresse 2
Dès qu ’un silence est
détecté, celui qui désire
parler prend la parole.
Adresse 3
Adresse 1

Adresse 4

14
Les principaux moyens d ’accès au médium

 CSMA/CD et CSMA/CA

CSMA/CD = Carrier Sense Multiple Access Collision Detect : Collision destructive


1 - Détection de la collision
2 - Arrêt de transmission de la trame
3 - Attente d ’un temps aléatoire Ex : Ethernet
4 - Ré-émission de la trame

CSMA/CA = Carrier Sense Multiple Access Collision Avoidance : Collision non destructive collision
1 - Détection de la collision
2 - L ’équipement avec la priorité la plus basse cesse d ’émettre
L’équipement de plus haute priorité qui prend le bus Ex : CAN

3 - Fin de transmission de l ’équipement le plus prioritaire


4 - L ’équipement avec la priorité la plus basse peut émettre sa trame
15
Topologies et produits d'interconnexion

III- Matériels d’interconnexion

16
Topologies et produits d'interconnexion

 Le matériels d’interconnexion:

La constitution d'un réseau local est composée d'éléments dits actifs, passifs et de
composants logiciels.
1- Les composants passifs: sont des composants qui n'ont pas besoin d'une source
d'énergie pour fonctionner. Les composants passifs ne peuvent pas amplifier ou
augmenter la puissance du signal.
2- Les composants actifs: sont des composants qui ont besoin d'une source d'énergie
pour fonctionner.
3- Les composants logiciels: C’est un composant logiciel permettant la gestion
d’accès au réseau (Partage de ressources matérielles, contrôle d’accès,…)

17
Topologies des réseaux locaux

Les composants passifs d’un réseau local dans un bâtiment:


1- Les supports de transmission: paire torsadé, câble coaxial, fibre optique,…une paire torsadé ne
peut aller au delà de 100m.
Généralement, les supports utilisés sont:

2- Les panneaux de brassage et cordons de brassage


3- Les tiroirs optiques
4- Les connecteurs des supports de transmission: RJ45, RJ11, prises murales…
5- Les armoires de brassage

18
Topologies des réseaux locaux

Exemple de composants passifs

19
Topologies et matériels d'interconnexion

 Les composants actifs d’un réseau sont:


Les produits d’interconnexion permettent d’améliorer ou d’adapter les caractéristiques techniques d’un réseau:

1- les répéteurs, concentrateurs (hubs) et convertisseurs n’interviennent qu’au niveau de la couche


physique.
 Répéteurs et concentrateurs (hubs) permettent d’augmenter la longueur du réseau et le nombre d’équipements
raccordables
 Les convertisseurs permettent de passer d’un support physique à un autre

2- Les switchs interviennent au niveau de la couche liaison du modèle OSI


les switchs utilisés sur le réseau Ethernet permettent d’augmenter la longueur du réseau et le nombre
d’équipement raccordables tout en diminuant les risques de collisions

3- Les routeurs interviennent au niveau de la couche réseau du modèle OSI.


Ils permettrent de raccorder plusieurs réseaux de même type, par exemple Ethernet

4- Les passerelles interviennent au niveau de la couche application:


Elles permettrent de raccorder des réseaux de type différent, par exemple Ethernet et Modbus

20
Topologies et matériels d'interconnexion

 Les composants actifs d’un réseau sont:

Couche 1
Répéteur  Longueur
physique Hub  Nombre équipements
Convertisseur = transceiver  Adaptation support physique
Couche 2
liaison Switch  Longueur - Nombre équipements - Collisions

Couche 3
réseau Routeur = Router  Connexion entre réseaux de même type
Couche 7
application Passerelle = Gateway  Connexion entre réseaux de type différent

21
Topologies et matériels d'interconnexion

- répéteur

Répéteur = Repeater
Augmentation longueur et nombre d’équipements
1 raccordables par ajout d’un nouveau segment
1
Amplificateur de signal
Segment 1 Segment 2

Exemple :
Répéteur ASi
Rérérence : XZMA1
Connexion sur câble plat par prise vampire

22
Topologies et matériels d'interconnexion

- concentrateur = Hub

Concentrateur = Hub
Augmentation longueur et nombre d’équipements par ajout
de plusieurs segments. 1 équipement par segment.
1 1 1 1
Topologie en étoile.
Il amplifie un signal reçu sur un port vers tous les autres ports

Exemple :
Hub Ethernet 10 Mbits/s - 4 ports RJ45
Rérérence : 499NEH10410
4 x 10baseT

23
Topologies et matériels d'interconnexion

- convertisseur = transceiver

Convertisseur = Transceiver
Adaptation de supports physiques de nature
différente.
1 1
Convertisseur de signaux.
Segment 1 Segment 2

Exemple :
Transceiver Ethernet 100 Mbits/s paires torsadées - fibre optique
Rérérence : 499NTR10100
Conversion 100baseTX (RJ45) - 100baseFX (SC)

24
Topologies et matériels d'interconnexion

- switch

Switch
Augmentation longueur et nombre d’équipements par ajout
de plusieurs segments.
2 2 2 2
Topologie en étoile.
1 1 1 1
Sur réception d ’un message, analyse l’adresse du destinataire
et transmet sur le port correspondant.

Exemple :
Swith Ethernet 10/100 Mbits/s 8 ports
Rérérence : 499NES18100
8 x 10baseT / 100baseTX (RJ45)

25
Topologies et matériels d'interconnexion

- routeur = router

Routeur = Router

3 3 Permet de router des informations entre réseaux


utilisant la même couche application
2 2
Principalement utilisé par Internet par l’intermédiaire
1 1 d’adresses IP

Réseau 1 Réseau 2

Exemple :
Routeur Cisco

26
Topologies et matériels d'interconnexion

- passerelle = Gateway

Passerelle = Gateway

7 7 Permet de relier 2 réseaux de nature complètement


différente
2 2
Nécessite une configuration logicielle
1 1
Réseau 1 Réseau 2

Exemple :
Passerelle Profibus-DP - Modbus liaison série
Rérérence : LUFP7
Interface Profibus-DP (esclave) : Sub-D 9 points
Interface Modbus (maître) : RS485 sur RJ45

27
Les support de transmission

IV- Les supports de transmission

28
29
29
Les support de transmission
Supports à propagation guidée

30
Les support de transmission
Supports à propagation guidée

31
Topologies des réseaux locaux

Exemple de supports de transmission

32
Les support de transmission
Supports à propagation libre

33
Les support de transmission
Supports à propagation libre

34
Utilisation des codes Lignes

35
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 1
Le coefficient d’atténuation linéaire est donné par la formule suivante:
C= 10 log( Pe/Pr)/L
On amplifie le signal dans une fibre quand il reste 1 % de la puissance
initialement injectée. Sachant qu’un signal peut parcourir 100km sur fibre
monomode sans être amplifié. Évaluer le coefficient d'atténuation du
signal dans une fibre optique monomode.

36
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 1(corrigé)
On peut évaluer le coefficient d’atténuation pour une longueur de 100 km
de fibre.
C= 10 log( Pe/Pr)/L= 2 . 10-4 dB/m-1

37
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 2
1. Définir la notion de bande passante d’un support de transmission? Capacité d’un support?
2. Sous quelle forme le signal est-il transmis dans un câble de cuivre paire torsadée ? La
transmission se fait en bande base ou large bande? Justifier votre réponse?
3. Quelles sont les causes de l'atténuation du signal dans un câble de cuivre?
4. Que doit-on faire pour transmettre un signal sur une longue distance dans un bus CAN, Asi ou
ethernet?
5. Sous quelle forme le signal est-il transmis entre un switch Ethernet et un terminal wifi? La
transmission se fait en bande base ou large bande? Justifier votre réponse?
6. L'atténuation d’une liaison wifi point à point dépend-elle de la fréquence du signal? Quelles
conséquences cela peut-il avoir sur la portée de réseau wifi?
7. Sous quelle forme le signal est-il transmis dans une fibre optique?
8. On amplifie le signal dans une fibre quand il reste 1 % de la puissance initialement injectée.
Sachant qu’un signal peut parcourir 100km sur fibre monomode sans être amplifié. Évaluer le
coefficient d'atténuation du signal dans une fibre optique monomode.

38
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 2 (corrigé)

1. BP=intervalle de fréquence dans lequel les signaux peuvent être transmis convenablement
(0,5 Pe < Ps < Pe).
2. Le signal est transmis sous la forme d’un signal électrique dans le câble de cuivre. Transmission
en bande de base avec un codage ligne.
3. L’atténuation du signal est due à l’effet Joule et à un effet de peau pour les signaux de hautes
fréquences.
4. Le signal doit être amplifié tous les 100 m pour un câble paire torsadée (répéteur).
5. Signal électrique et onde
6. L’atténuation dépend de la fréquence du signal. Elle est particulièrement importante pour les
hautes fréquences . Les terminaux proches ont une bonne réception, alors que les terminaux
éloignées ne peuvent plus capter le signal.
7. Signal lumineux.

39
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 3: Matériel du câblage réseau Ethernet

Soit 20 ordinateurs/machines à interconnecter, ces machines sont repartis


comme suit:
- 10 ordinateurs dans une salle A
- 10 ordinateurs dans une salle B
La salle A se trouve à 200m de la salle B.
Proposer une architecture et donner le matériel nécessaire à l’installation de ce
réseau local ethernet?

40
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 3 (corrigé)
Inventaire de besoins en matériel réseau:

Matériel Quantité
Câble paire torsadé (utp) 200m+200m (marge 10%)
Fibre optique (multimode) 200m (marge 10%)
Panneau de brassage 12 ports 2
Composants Tiroir optique 2 ports 2
passifs Câbles de liaison 3 m 20
Câbles de brassage 1m 20
Jarretières optique 2
Composants Commutateur 24 ports (switch) 2
actifs Convertisseur fibre/cuivre 2

41
Topologies et matériels d'interconnexion

Exercice 4: Matériel du câblage réseau Ethernet


Un bâtiment RC+2 (rez-de-chaussée, 1er étage et 2eme étage) dispose d’un réseau local. Le
réseau est réparti dans le bâtiment sur 2 étages (1er étage et 2eme étage).
Le rez-de-chaussée du bâtiment n’est pas connecté à ce réseau local.
On compte faire une extension de réseau LAN de bâtiment pour relier les postes du rez-de-
chaussée au LAN.
Sachant qu’il y a 27 ordinateurs actuellement dans le rez-de-chaussée de bâtiment, et
sachant que l’armoire de brassage au rez-de-chaussée se trouve a une distance de 150 m de
répartiteur général, Etablir une liste de matériel nécessaire selon le modèle ci-dessous :

Désignation quantité
Composants passifs
Composants actifs

Etudier les deux cas: Cas 1: Interconnexion du RC avec Ethernet filaire


Cas 2: Interconnexion du RC avec Ethernet WIFI
42

Vous aimerez peut-être aussi