Vous êtes sur la page 1sur 31

DEDICACE

Je dédie ce présent rapport :


 À mon père Monsieur SAWADOGO Salif : qui m'a toujours soutenu dans le
financement de mes études.
 À ma mère GUEDE Gustaviane : qui m'a donné une bonne éducation tout au
long de mon enfance, et qui m'a toujours porté dans ses prières.
 À ma tata KOKOU Charlotte: grâce à qui j'ai eu ce stage
 À mon maitre de stage M. OUATTARA NANLOUROUGO DAMIEN et à ses
Collègues qui m'ont aidé durant cette période passée dans ce
ministère
 A ma collègue de stage Traoré Adjara
 À mes sœurs ADINGRA Edwige, Awa DEMBELE et Fanta DEMBELE .
 À tous ceux qui m'ont aidé dans l'élaboration de ce travail.

"Que Dieu vous accorde bénédictions et grâces dans tous vos projets"
REMERCIEMENTS

Avant tout développement sur cette expérience pratique, il me semble opportun de suivre la tradition et
commencer ce rapport de stage par des remerciements.
 Je tiens d'abord par remercier Madame SEKOU née ABOIDJI Ehublah Marthe, Directrice
des Ressources Humaines au Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant de m'avoir
permis d'effectuer ce stage au sein de son ministère dans un cadre favorable.

Ces remerciements vont aussi à l'endroit de :


 M. ADAMA Kanté : sous-directeur du Dialogue Social
 M.OUATTARA Nanlourougo Damien: Service Administratif et Financier; mon maître de stage.
 M. DJABAN-Boitrin Jean Serge: Chef de Service de la Programmation des Effectifs et
Carrières
 M. ADEH Yannick Herve Moustapha : Chef de Communication et Relations Publiques.
 M. BAKA YOKO Siaka : Chef de service de Formation et Stage
 M. KOUADIO Yao Laurent: Chef de service chargé de la Vie Sociale des Agents

Je remercie également tout le personnel de la Direction des Ressources Humaines pour sa constante
sollicitude.
AVANT-PROPOS
Après le succès du groupe DESCARTES par sa qualité de Formation de la 6ieme à la Terminale et à
travers deux systèmes (français et ivoirien). C'est alors qu'arrive une idée magique de la part du
Fondateur plus connu sous le Diminutif de M. TIEMOKO qui décide de créer en 2007 une école
supérieure, pour pouvoir suivre non seulement ses élèves de DESCARTES pour mieux s'orienter, mais
aussi amener les jeunes Ivoiriens à obtenir une très bonne qualité de formation dans une école de
référence dénommée HEGES (Hautes Etudes en Gestion Banque Assurance et Commerce). Cet
enseignement de qualité, est dispensé par des enseignants de haut niveau dont les Universitaires et
des professionnels des Entreprises.

Les cycles de formation sont les suivants

-Le premier cycle de formation

Pour les étudiants titulaires du BAC, il faut une Formation de deux ans pour l'intention du BTS
(Brevet de Technicien Supérieur).

Pour les étudiants ayant le niveau terminal pour l'intention des mêmes diplômes, il faut une Formation
de trois ans. Une année supplémentaire permettra à ces étudiants d'obtenir la Licence Professionnelle

- Le second cycle de formation: permettra aux étudiants d'obtenir un Master 1 ; un Master II

Les filières de formations sont diverses, il s'agit de :

Ressources Humaines et Communication (RHCOM)

Gestion Commercial (GESCOM)

Finance comptabilité (Fe)

Génie Civil Option Bâtiment (GBAT)

Informatique Développeur d'Application (IDA)

Réseau Informatique et Télécommunication (RIT)


INTRODUCTION

Tous pouvoirs (public, privées), tous travailleurs, tous fonctionnaires et tous salariés sont unanimes à dire
qu'aucun travailleur ne peut faire sa carrière avec les connaissances acquises seulement à l'école ou en début
de carrière.
L'efficacité maximum et régulière ne peut être obtenue que par la mise à jour permanente des
connaissances et un renforcement des capacités productives. La formation apparaît indiscutablement comme
un outil essentiel de la gestion et du développement des ressources.
En ce qui concerne les ressources humaines, elles représentent la cheville ouvrière de l'organisation dont
elles participent à l'animation. Ainsi, pour être compétitive et efficace, l'entreprise se doit de disposer d'un
système de gestion optimal de ses ressources humaines.
Autrement dit, sans formation, aucune entreprise ne peut maintenir un niveau acceptable en qualité,
améliorer continuellement la performance de son personnel, progresser durablement et garantir sa survie.
Conscient de son effet positif sur l'amélioration des services publics et privées, tout étudiant pour valider son
Brevet de Technicien Supérieur (BTS), le Ministère de l'Enseignement Supérieure et de la Recherche
Scientifique a prévue qu'après l'admissibilité au BTS les étudiants, se doivent de faire un stage pratique en
entreprise en vue d'acquérir des connaissances pratiques et professionnelles.
Ce stage doit être sanctionné par un rapport devant un jury. C'est dans ce sillage que l'occasion nous a été
donnée d'effectuer le nôtre au Ministère de la Femme, de la Famille et de L'enfant.
Lors des visites dans les différents services mon attention a été appelé sur la communication au sein du
ministère qui se faire par les Actes Administratifs.
Aux vues de cela nous avons décidés de choisir pour thème de Stage:
LES DIFFERENTS ACTES ADMINISTRATIFS PRODUITS DANS UNE DIRECTION DES
RESSOURCES HUMAINES: CAS DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA FAMILLE ET DE
L'ENFANT.
Notre travail s'articulera autour de trois parties essentielles:

 PREMIERE PARTIE: PRESENTATION DU MINISTERE AINSI QUE DE LA


DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES.

 DEUXIEME PARTIE: LES DIFFERENTS ACTES ADMINISTRATIFS PRODUITS


DANS UNE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES: CAS DU MINISTERE DE
LA FEMME, DE LA FAMILLE ET DE L'ENFANT0.

TROISIEME PARTIE: TACHES EFFECTUEES, CRITIQUES ET SUGGESTIONS


PREMIERE PARTIE:

PRESENTATION DU MINISTERE DE LA
FEMME, DE LA FAMILLE ET DE L'ENFANT
CHAPITRE 1 : PRESENTAION GENERALE DU MINISTERE DE LA
FEMME DE LA FAMILLE ET DE L'ENFANT

1 - HISTORIQUE
Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant est le fruit de nombreuses
réformes institutionnelles et organiques entreprises par les différents gouvernements qui se
sont succédé à la tête de l'Etat de Côte d'Ivoire. Ainsi, avant d'avoir sa domination actuelle,
ce Ministère a revêtu des dominations différentes et s'est au fur et à mesure consolidé selon
les visions des gouvernements.
A l' origine, c'est pour respecter les engagements pris lors de la conférence de Mexico
en 1975 que la Cote d'Ivoire a créé en 1976 le Ministère de la Condition Féminine. L'enjeu
était à cette époque de promouvoir les droits de la femme dans la société ivoirienne.

Par ailleurs, dans la perspective de donner un second souffle au programme de


gouvernement du genre féminin, ce Ministère deviendra, par décret n08739 du 14 janvier
1987, le Ministère de la Promotion Féminine.

Successivement l'on aura après cette dénomination, le Ministère de la Femme, de la


Famille et de l'Enfant (par décret n02000-133 du 13 février 2000), puis la fusion de cette
dernière entité avec celle de la sécurité sociale et des handicapes, à la faveur de
remaniement gouvernemental par décret n02006-141 du 15 mars 2006.

Le décret n02014 - 841 du 17 décembre 2014, qui n'a pour soucis que d'élargie les
missions de ce ministère, lui confère le volet de la solidarité de sorte qu'il devienne le
Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant. En
outre, depuis le 12 janvier 2016, ce Ministère est devenu le Ministère de la Promotion de la
Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant. A partir de 2017, il a été créé par
décret n02017-153 du 1er mars 2017, le Ministère de la Femme, de la Protection de
l'Enfant et de la Solidarité. Le volet de la Protection l'Enfant et de la Solidarité a été
supprimé. Le Ministère est devenu Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant par
décret n02019-1010 du 04 décembre 2019 portant organisation du Ministère de la Femme,
de la Famille et de l'Enfant.

Depuis le 06 Avril 2021, le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant est dirigé


par Madame Nassénéba TOURE
1.1/ ATTRIBUTIONS
Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant est chargé de la mise en œuvre
et du suivi de la politique du gouvernement en matière de manifestation de la promotion
et la protection de la Femme. A ce titre, en liaison avec les différents départements
Ministériels intéressés, il a l'initiative et la responsabilité des actions suivantes:
 Promotion économique, sociale et juridique de la Femme.
 Élaboration et suivi des lois et règlements en matière de protection de l'Enfant en
liaison avec le Ministère de la Justice;
 Lutte contre les violences exercées sur les Enfants en liaison avec le Ministère en
charge de la Justice et des Droits de l'Homme;
 Sensibilisation et information de la communauté sur les droits de l 'Homme et de
l'Enfant;
 Assistance et conseil aux femmes en difficulté notamment les filles mères, les
veuves, les femmes victimes de violence conjugale ;
 Promotion, coordination et suivi des mouvements coopératifs et mutualistes
féminins en milieu urbain et rural en liaison avec le Ministère en charge la
sécurité sociale;
 Promotion, coordination et suivi des activités socio-économiques
Concernant la femme ;
 Gestion des Institutions d'Education Féminine;
 Mise en œuvre des mesures favorisant la protection et l'épanouissement des
citoyens dans le cadre de la Famille;
 Développement de l'entraide, de la solidarité et du sens moral dans la famille;
 Développement de la prise de conscience, des responsabilités réciproques et du
respect des droits et obligations de chaque membre de la famille;
 Mise en œuvre des programmes d'éducation et d'assistance aux enfants mineurs
en difficultés et des enfants de la rue en liaison avec le Ministère de la Sécurité
Sociale;
 Sensibilisation des populations aux programmes de planification familiale;
 Lutte contre les abandons des enfants;
 Participation de la coordination des activités de protection de l'enfant y compris
celles des institutions spécialisées de prise en charge des enfants en liaison avec le
Ministre d'Etat, de l'Emploi, des Affaires Sociales;
 Participation à la coordination, à l'identification, à la mise en œuvre et au suivi des
mesures dans le domaine de la lutte contre la traite, l'exploitation et les pires formes
de travail des enfants en liaison avec le Ministre d'Etat, Ministre de la justice, de
l'intérieure, de l'emploi, des affaires sociales ;
 Participation à la sensibilisation des femmes et des enfants sur la prévention du
VIH/SIDA.
Pour atteindre ses objectifs, ce Ministère s'est élaboré une organisation et un
fonctionnement.

II / ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

1- ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant est dirigé par Madame


NASSENEBA TOURE. Elle est chargée d'assurer la coordination des activités de toutes
les structures techniques. Elle donne les instructions pour les affaires liées à la compétence
du Ministère ainsi que celle qui lui est soumise. Pour l'exercice de ses attributions, le
Ministère de la Femme, de la Famille et de l'enfant dispose, outre le Cabinet, de Directions
et de Services Rattachés au Cabinet, de Direction Centrales ainsi que des Services
Extérieures qu'il est chargé d'organiser par arrêté.

1.1-Le Cabinet Du Ministre de la Famille et de l'Enfant

Le Cabinet comprend :
 Un Directeur de Cabinet;
 Un Directeur de Cabinet Adjoint;
 Un Chef de Cabinet;
 Cinq Conseillers Techniques;
 Cinq Chargés d'Etudes;
 Un Chargé de Mission;
 Un chef de secrétariat

1-2- Les Directions et services rattachés au cabinet


L’inspection General
La Direction des affaires financières et du patrimoine
La Direction des ressources humaines
La Direction de la planification, de l’Evaluation et de la
Documentation
La Direction des affaires juridiques et de la coopération internationale
La Direction des systèmes d’information
La Direction de la qualité
Le service de communication et des Relations publiques
-Le service de coordination des établissements et services a caractères social de
protection de la petite enfance et des complexes socio-éducatifs
-Le service informatique
1-3- L’inspection générale
-l’Inspection générale est chargée:
-De veiller au bon fonctionnement des Etablissements et services relevant du
ministère
-De Controller l’application de la législation de la réglementation techniques et des
directives ministérielles
-D’Evaluer et de redynamiser les services du ministère et de leur apporter un appuis
technique
De contribuer à la lutte contre la fraude et la corruption au sein du ministère, en
liaison avec les structures compétentes
L’inspection générale est dirigée par un inspecteur général, nomme par décret pris
en conseil des ministres. Il a rang de Directeur général d’Administration centrale.
L’inspecteur générale est assister de six inspecteurs techniques nomme par décret
pris en conseil des ministres. Ils ont rang de Directeur d’Administrateur centrale.
La direction des affaires financières et du patrimoine

La Direction des affaires financières et du patrimoine est charge de :


D’élaborer, en relation avec le cabinet les structures du ministère, le budget et d’en
assurer l’exécution 
De préparer les actes de gestion du ministère
D’assurer le suivi des projets d’investissement
D’assures la gestion du patrimoine mobilier et immobilier du ministère
D’assurer le suivi de l’exécution des appuis hors budget et le financement des
projets
De coordonner et de contrôler la réception de l’utilisation des dons et legs faits aux
structures du ministère
La direction des affaires financières et du patrimoine est dirigé par un directeur
nomme par décret pris en conseil des ministres. Il a rand de directeur
d’administration central.
La direction des affaires financières et du patrimoine comprend deux sous-
directions :
La sous-direction du budget et de la comptabilité
La sous-direction des moyens généraux et du patrimoine
Les sous-directions sont dirigées par des sous-directeurs nomme par arrête. Ils ont
rang de sous-directeur d’administration centrale

LA DIRECTION DE LA PLANIFICATIOIN, DE L’EVALUATION ET DE LA


DOCUMENTATION

La direction de la planification de l’évaluation et de la documentation est chargée


de :
Assurer la production des statistiques sectorielles
Assurer la conception et la mise en œuvre des études sectorielles
Participer à l’élaboration des plans nationaux de développement et des programmes
d’investissements publics
Participer à la réalisation des programmes et projets sectoriels dédies
Vulgariser les nouvelles méthodes et approches en matière de planification
sectorielles
Assurer la programmation des investissements sectoriels
Assurer la coordination des activités des différentes structures du ministère en
matière de statistiques, de planification, de programmation et de suivi d’évaluation
Prévoir et de réaliser les études nécessaires pour la planification sectoriels
Produit les statistiques et les indicateurs sectoriels nécessaires
Assurer la pérennité et la production de statistiques sectorielles
Définir les objectifs et les stratégies sectoriels en matière de développements
Assurer le contrôle et le suivi des projets sectoriels
Elaborer les bilans semestriel et annuel d’exécution des volets sectoriels du plan
national de développement et du programme d’investissement publics
Assurer la gestion du fonds documentaire du ministre et de constituer une banque
de données accessible en matière de d’information dans les domaines relatifs a la
femme a la famille et a là l’enfant
La direction de la planification de l’évaluation et de la documentation est dirigée
par un directeur nomme par décret pris en conseil des ministres. Ils ont rang de
Directeur d’Administration centrale.
La direction de la planification de l’évaluation et de la documentation comprend
trois sous-directions
La sous-direction de la planification des statistiques
La sous-direction des études et de la documentation
La sous-direction des suivi-évaluation et des appuis aux projets
Les sous-directions sont dirigées par des sous-directeurs nommés par arrêté. Ils ont
rang de sous-directeur d’administration centrale
LA DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONAL

LA Direction des affaires juridiques et de la coopération international est chargée


de :
 D’étudier et de rédiger les projets de convention, de texte législatif et
réglementaire du ministère
 Assurer les missions de conseil et d’assistance en matière juridique
 Gérer les contentieux du ministère en liaison avec les services compétents
 Veiller au maintien et a l’amélioration des relation entre le ministère et tous
ses partenaires au développement interne et externe
 Rechercher des partenaires internes et externes pour le ministère
 Garantir une plate-forme de coopération entre tous les services du ministère
et toute autre entité publique ou privée, nationale ou internationale
 De tenir et de mettre à jour le répertoire de tous les organismes en relation
de coopération avec le ministère
 D’Assurer, en relation avec les services compétents, la mobilisation des
ressources auprès des partenaires interne et externe, publiques ou privées
 De suivre et d’évaluer, en relation avec les services compétents, la mise en
œuvre des projets de coopération financés par les partenaires au
développement interne et externe ; public ou privée
 De tenir et de mettre à jour la base de donnée des accords bilatéraux et les
projets de coopération financée par les partenaires au développement
interne et externe, publics ou prives.
LA direction des affaires juridiques et de la coopération international est dirigée par
un directeur nomme par décret pris en conseil des ministres. Il a rang de directeur
d’administration centrale.
La direction des affaires juridiques et de la coopération internationale comprend
deux sous-directions
La sous-direction des affaires juridiques
La sous-direction de la coopération internationale
Les sous-directions sont dirigées par des sous-directeurs nomme par arrête, ils ont
rang de sous-directeur d’administration centrale
LA DIRECTION DES SYSTEMES D’INFORMATIONS

La direction des systèmes d’information est chargée de :


Collecter stocker traiter et de diffuser les informations
Concevoir des solutions logicielles et matérielles pour la modernisation des outils de
gestions
Concevoir les stratégies d’informations et d’interconnexion des structures
De veiller à la rationalisation, à l’optimisation et au suivi des ressources matérielles,
logicielles et réseaux du ministère et des structures sous-tutelles
D’assurer l’équipement et la maintenance informatique du ministère et des
structures sous-tutelles
La direction des systèmes d’information est dirigée par un directeur nomme par
décret pris en conseil des ministres. Il a rang de directeur d’administrateur central.
La direction des systèmes d’information comprend deux sous-directions
La sous-direction du traitement de l’information
La sous-direction des moyens informatiques
La sous-direction des moyens informatiques

LA DIRECTION DE LA QUALITE

La direction de la qualité est chargée de :


Concevoir et de mettre en œuvre la politique de qualité du ministère
Diffuser, de communiquer et de promouvoir la politique de qualité
D’identifier le dysfonctionnement des directions, services et structures sous-tutelles
en vue de les corriger
De définir et de contrôler la mise en œuvre des normes pédagogique pour les
structures de formation sous-tutelle
D’élaborer les référentiels d’évaluation des structures de formation sous-tutelle
De procéder à l’évaluation périodique des structures de formation sous-tutelle, des
directions, services et programmes du ministère
De préparer et d’accompagner les structures de formation sous-tutelle à la
certification et à l’accréditation
De définir les règles et les principes de création et d’ouverture des structures sous-
tutelle
D’assurer l’interface entre le cabinet et tous les autres services du ministère
D’organiser des audits qualité interne et les revues de direction
La direction de de la qualité est dirigée par un directeur nomme par décret pris en
conseil des ministres. Il a rang de directeur d’administrateur central
La direction de la qualité comprend deux sous-directions
La sous-direction de l’assurance qualité
La sous-direction des évaluations et des certifications
Les deux sous-directions sont dirigée par des sous-directeurs nommes par arrête. Ils
ont rang de sous-directeur d’administration centrale.

LE SEVICE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATION PUBLIQUES


Le service de la communication et des relations publiques est chargée de
D’organiser de coordonner et de promouvoir la communication interne et externe
du ministère
D’élaborer et de mettre en œuvre les plants et les stratégies de communication
De concevoir et de mettre en œuvre les outils et support de de communication
De vulgariser la politique nationale en matière de promotion de la femme de la
famille et de la protection de l’enfant
D’assurer la promotion de l’image et des activités du ministère
De développer et de gérer les relations avec les medias et la presse
D’organiser et de gérer l’évènementiels
De promouvoir les relations publiques
Le service de communication et des relations publiques est dirigée par un chez de
service nomme par arrête. Il a rang de sous-directeur d’administration centrale.
LE SERVICE DE COODINATION DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES A CARACTERE
SOCIAL DE PROTECTION DE LA PEYTITE ENFANCE ET DES COMPLEXES SOCIO-
EDUCATIFS
Le service de coordination des établissements et services a caractère social de la
protection de la petite enfance et des complexes socio-éducatifs est chargée de :
De promouvoir, de développer et de coordonner les activités concernant les
structures de base que sont les complexes socio-éducatifs les crèches les garderies
les haltes garderies les centres de protection de la petite enfance et les centres
d’action communautaires pour l’enfance
De suivre d’évaluer les activités pédagogiques et d’en rendre compte
Le service de coordination des établissements et services a caractère social de
protection de la petite enfance et des complexes socio-éducatifs est dirigée par un
chez de service nomme par arrêté. Il a rang de sous-directeur d’administrateur
central

LE SERVICE INFORMATIQUE
Le service informatique est chargée de :
Administrer les réseaux internet et intranet du ministère
Animer le site web du ministère en relation avec les autres structures compétentes
Concevoir et de réaliser les applications informatiques spécifiques
Gere le parc informatique du ministère
Former et d’assister les utilisateurs
Le service informatique est dirigée par un chez de service nomme par arrête Il a rang
de sous-directeur d’administrateur centrale

LES DIRECTIONES CENTRALES


Les directions centrales sont :
La direction du genre et de l’équipe
La direction de formation
La direction de la promotion de la famille
La direction de la protection de la l’enfant

La direction du genre et de l’équipe est chargée de


 D’Assurer le respect de l’équipe et de l’Egalite entre les Hommes et les
femmes ;
 De faire prendre des mesures correctives dans le sens de l'équité et de la
justice sociale;
 De concevoir et de mettre en œuvre des programmes de formation et de
sensibilisation en Genre et Développement;
 De mettre en œuvre le plan d'opérationnalisation du document de politique
nationale sur l'égalité des chances, l'équité et le genre;
 De coordonner les activités des points focaux et des cellules sectorielles
Genre, ainsi que d'autres structures actives en matière de Genre et
Développement;
 De mettre en œuvre des engagements internationaux en matière d'équité et
d'égalité entre les sexes;
 De veiller à une intégration systématique du Genre dans l'élaboration, la mise en
œuvre de l'évaluation des documents cadres, programmes et projets nationaux de
développement.
 D'assurer la coordination nationale de toutes les interventions liées à la
thématique Genre et de l'Equité entre les sexes;
 D'assurer la participation des femmes au processus électoral ou politique.

Ce service comprend deux sous-directions :

 La sous-direction du Renforcement des Capacités en Genre ;


 La sous-direction des Etudes et Recherches en Genre ;

 La direction de la formation
La direction de la Formation est chargée :
 D'assurer la gestion et la coordination des institutions de formation et
d'éducation féminine ;
 De concevoir et d'élaborer des outils pédagogiques pour la formation et la
sensibilisation des femmes;
 D'exercer le contrôle administratif et pédagogique au sein des institutions de
formation et d'éducation de la femme;
 D'animer les modules de formation continue du personnel enseignant et
d'encadrement;
 De programmer la création et l’opérationnalisation des Institutions de Formation
et d'Education de la Femme sur toute l'étendue du territoire ;
 De contribuer à la sensibilisation pour la scolarisation de la petite fille, en liaison
avec les services compétents ;
 D'assurer la mise en œuvre de la réforme des institutions de formation et
d'éducation de la femme ;
 D'assurer la formation continue du personnel enseignant et d'encadrement.

Ce service comprend deux sous-directions


 La sous-direction chargée des structures de formation ;
 La sous-direction de la Formation Continue.

La Direction de la Promotion de la Famille

La Direction de la promotion de la famille est chargée :

 De concevoir et de mettre en œuvre la Politique Nationale de la Famille; ./ De


concevoir et de mettre en œuvre des mesures favorisant la protection et
L’épanouissement des citoyens dans le cadre de la famille ;
De promouvoir les valeurs de la famille;
 De développer l'entraide familiale et le sens moral dans la famille;
 De contribuer à l'amélioration des revenus et des conditions de vie des
familles, en liaison avec les services compétents ;
 De sensibiliser les populations aux programmes de planification familiale ;
 D'œuvrer au développement de la prise de conscience et de la responsabilité
réciproque ainsi qu'au respect des droits et obligations de chacun des membres de la
famille ;
 De contribuer à l'élaboration, à la vulgarisation et à l'application des lois et
règlements relatifs à la famille, en liaison avec les services compétents.

Ce service comprend deux sous-directions


 La sous-direction de la Valorisation de la Famille;
 La sous-direction de la Protection de la Famille.

Le Directeur de la Protection de l'Enfant

Le Directeur de la Protection de l'Enfant est chargé :

De mettre en œuvre et d'assurer le suivi de la Politique Nationale de Protection


de l'Enfant;
D'élaborer les lois et règlements en matière de protection de l'enfant et d'en
Assurer le suivi de l'application, en liaison avec les services compétents;
 De promouvoir les droits de l'enfant
 De coordonner les activités de protection de l'enfant;
 D'assurer la gestion et la coordination des établissements de protection de
remplacement publics et privés de prise en charge des enfants;
 D'assurer la coordination et le contrôle de la procédure administrative en
matière d'adoption d'enfants ;
 De lutter contre les abandons d'enfants ;
 De lutter contre les abus à l'égard des enfants et les violences qui leur sont
faites;
 De participer à la coordination, à l'identification, à la mise en œuvre et au
suivi des mesures dans le domaine de la lutte contre la traite, l'exploitation et
les pires formes de travail des enfants, en liaison avec les Ministères
techniques concernés.

Ce service comprend trois sous-directions :

 La sous-direction de la Promotion des Droits de l'Enfant et de la Lutte contre les


Abus et Violences;
 La sous-direction de la Coordination et de l'Encadrement des Etablissements de la
Protection de Remplacement;
 La sous-direction des Placements et de l'Adoption.

1.4- Les Services Extérieurs

Les Services Extérieurs sont :


 Les Directions Régionales;
 Les complexes Socio-éducatifs ;
 Les Centres d'Education Spécialisée;
 Les Centres de Protection de la Petite Enfance;
 Les Centres Sociaux ;
 Le centre de Formation Polyvalent de Kaniasso /Odienné ;
 Le Centre Emmanuel de Dabou ;
 Les Centres d'Action Communautaire pour l'Enfance;
 Les Crèches, les Garderies d'Enfants;
 Les Institutions de Formation et d'Education de la Femme ;
 Les Centres Socio- Educatifs ;
 Le Centre PAVVIOS ;
 Les Villages SOS;
 Les Pouponnières ;
 Les Centres d'Accueil et d'Hébergement d'Urgence;
 Les Orphelinats.

CHAPITRE II : LA DIRECTION DES RESSOURCES


HUMAINES

1 - PRESENTATION

La Direction des Ressources Humaines a été créée en 20 Il conformément au décret


n02011-290 du 12 octobre 2011 portant institution du poste de Directeur des Ressources
Humaines dans tous les Ministères. Elle est dirigée par un Directeur nommé par décret
pris en Conseil des Ministres, ayant rang de Directeur d'Administration Centrale et est
chargé d'animer, de coordonner et de contrôler les activités de la Direction des
Ressources Humaines. La Direction des Ressources Humaines du Ministère de la
Femme, de la Famille et de l'Enfant est située au 18éme étage de la tour E de la cité
administrative (Abidjan-Plateau).

II - ATTRUBUTION DE LA DIRECTION DES RESSOURCES

HUMAINES DU MINISTERE
La Direction des Ressources Humaines est chargée:
 De la mise en œuvre de la politique générale de gestion des Ressources
Humaines telle que définie par le Ministre en charge de la Fonction
Publique;
 Du suivi de l'application des dispositions relatives à l'éthique et à la
déontologie;
 De participer à l’élaboration du cadre organique des emplois et à la
definition des profils de poste ;
 De la gestion prévisionnelle des effestifs ;
 Du suivi de la situation administration des agents (mise à disposition,
disponibilité, détachement, congé, avancement et promotion, etc…
 De l’identifier des besoins en formation et suivi de la mise en œuvre du
plan de formation du ministère ;
 D’archiver les actes de gestion du personnel et de tenir à jour le fichier
personnel du Ministère ;
 De créer les conditions de l’amélioration de l’environnement du travail ;
La direction des Ressource Humaine est dirigée par un directeur nommé par décret pris
en conseil des Ministres. Il a rang de Directeur d’Administration Centrale.
La Direction des Ressource Humaine comprend deux sous-directeurs :
 La sous-direction de la Gestion du Personnel
 La sous-direction du Dialogue Social

III- ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

1- ORGANISATION

Pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés, la Direction des Ressources
Humaines dispose de deux sous-directions :

 La sous-direction de la Gestion du Personnel


 La sous-direction du Dialogue Social
DRH

SECRETARIAT

SIGFAE SAF

SDGP SDDS

GAP PEC GVSA FORMATION

DRH: Direction des Ressources Humaines

SIGFAE: Système Informatique de Gestion des Fonctionnaires et Agents de l'Etat


SAF : Service Administratif et financier
SDGP : Sous-Direction de la Gestion du Personnel
SDDS : Sous-Direction du Dialogue Social
GAP: Gestion Administrative du Personnel
PEC : Programmation des Effectifs et des Carrières
GVSA : Gestion De La Vie- Sociale des Agents
SCRP : Le service de la Communication et Relations Publiques

2 - FONCTIONNEMENT
Pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés, la Direction des Ressources Humaines
dispose de deux sous directions et des services rattachés.

2.1- Les sous-directions et leurs services

 La sous-direction de la Gestion du Personnel


Dirigée par un sous-directeur qui est chargé d'animer, de coordonner et de contrôler les
activités de la sous-direction. Elle comprend deux services qui sont:

 Le Service de la Gestion Administrative du Personnel

Il a pour mission en collaboration avec le sous-directeur de :


 Définir les différents actes de gestion administrative du personnel;
 Rédiger les actes administratifs et les soumettre à la signature du
Directeur des Ressources Humaines ;
 De diffuser les informations relatives à la situation administrative du
personnel
 De préparer et diffuser les décisions de congé.

 Le Service de la Programmation des Effectifs et Carrières

Ce service est chargé de :

 Recevoir les nouveaux fonctionnaires et agents de l'Etat;


 Etablir les décisions de mutations et d'affectation;
 Mettre à jour le ficher du personnel;
 Suivre les mouvements du personnel du Ministère

 La sous-direction du Dialogue Social

Placée sous l'autorité d'un sous-directeur qui est chargé d'organiser, d'animer et de
coordonner ses activités. Elle comprend trois (3) services.
 Le service formation

Ce service est chargé de :

 Identifier les besoins en formations perfectionnement du personnel du Ministère;


 Assurer la mise en œuvre et le suivi du plan de formation;
\

 De répertorier les structures de formation et d'initier, en liaison avec la direction en


charge de coopération, des partenaires.
 Produire les différents actes aux demandes de stage et demande de recherche
 D'élaborer la politique et le plan de formation.
 Le service de la gestion de la vie sociale des agents

Ce service est chargé de :

 Rédaction des actes de nomination


 Décrets et arrêtés
 Rapport et note de présentation;
 Rédaction du Statut et Règlement Intérieur pour la mise en place de la mutuelle
du Ministère;
 Gestions des décès: des agents, des conjoints d'agents, des enfants des agents et
ascendants
 Recueillir les cotisations en vue de soutenir les familles éplorées;
 Traite, en liaison avec le Conseil de Santé, les dossiers relatifs aux cas graves de
maladie des agents.
 Rédaction des rapports d'activités trimestrielles et annuelles de la DRH.

 Le service de la Communication et Relations Publiques


Ce service est chargé de :

 La Production de toutes les notes de Service d'Information;


 Dialoguer avec les Syndicats;
 Préparer et Organiser les réunions des syndicats des agents du Ministère ;
 Transmettre à la hiérarchie, en tant que besoin, les revendications syndicales et
d'œuvrer à la résolution des crises sociales.

 Système Informatique de Gestion des Fonctionnaires et Agents de l'Etat

Ce service est chargé de :

 La mise à jour de l'espace fonctionnaire agents


 La rédaction des demandes d'avis favorables ;
 La gestion des demandes de mise à disposition / disponibilité;
 L'élaboration des certificats de première prise de service.
 Service Administratif et financier
Ce service est chargé de :

 Coordonner toutes les activités financières au niveau de la Direction des


Ressources Humaines (exécution du budget, élaboration du projet de budget) en
relation avec le Directeur des Ressources Humaines.

 Le secrétariat

Le secrétariat est chargé de :

 Recevoir les appels téléphoniques;


 Recevoir les agents;
 Saisir les correspondances;
 Gérer les rendez-vous et la préparation des missions du DRH
 Recevoir les courriers et documents venant de l'extérieur et les transmettre à
la DRH pour imputation;
 Constituer l'archive documentaire de la direction;
 Gérer le chrono gramme des activités de la Direction, en liaison avec les
Sous-Directions et les services;
 Dresser les registres pour les courriers arrivés ainsi que pour les certificats de
première prise de service.

 Le service courrier

Le service courrier est chargé de gérer les courriers départ ainsi que les documents de
transmission.
DEUXIEME PARTIE:

LES DIFFERENTS ACTES ADMINISTRATIFS


PRODUITS DANS UNE DIRECTION DES
RESSOURCES HUMAINES: CAS DU MFFE
CHAPITRE 1: PRESENTATION D'UN ACTE
ADMINISTRATIF

I-PRESENTATION

Un acte administratif est un acte juridique qui émane d'une autorité administrative et a pour
finalité l'intérêt général. Il doit être conforme à un ensemble de règles de droit qui constitue
la légalité administrative. La forme rédactionnelle d'un acte administratif se présente comme
suit :
 Les actes doivent porter l'entête du ministère (les timbres).

Un numéro de référence

 Un titre
 Un corps (Nom, Prénoms, Matricule et l'Emploi)
 La signature
 Une police et taille de caractère lisible (Arial, tahoma, time new roman)

Conformément aux règles du service, les actes sont préalablement définis et régulièrement
revus pour répondre au besoin des usagers (les fonctionnaires et agents de l'Etat) de l'égalité
administrative et de service de l'intérêt général.
NB : les actes sont rédigés et soumis à la signature du Directeur des Ressources
Humaines.

II - REDACTION DES ACTES PAR SERVICE


l-LE SERVICE DE LA GESTION DU PERSONNEL

1.1- Gestion Administratif du personnel

1.1.1-Une Attestation de Travail


Une attestation de travail est un document qui permet de justifier, auprès d'un tiers, que
l'agent travaille effectivement dans le service. Elle sert aussi pour tous autres dossiers
administratifs des agents.
Pour l'obtention d'une attestation de travail il faut:
• Une attestation de présence de son lieu de service signée par le supérieur
hiérarchique.
1.1.2-Une Attestation de Présence
Il existe deux (2) types d'attestation de présence: l'attestation de présence pour solde
utilisé pour le premier mandatement des nouveaux fonctionnaires et l'attestation de
présence au poste qui prouve la présence effective de l'agent à son poste.
Pour l'obtention d'une attestation de présence il faut:
• Une attestation de présence de son lieu de service signée par le supérieur
hiérarchique.

1.1.3-Un Certificat de Cessation de Service

Le certificat de cessation de service est établi pour plusieurs motifs à savoir:


 Un certificat de cessation de service pour congé annuel
Il est établi pour le départ en congé d'un agent.
Pour bénéficier d'un congé annuel l'agent doit obligatoirement fait 12 mois dans le
service.
Pour l'obtention d'un certificat de cessation pour congé annuel il faut:
 Une demande de congé portant la signature de l'intéressé, l'avis et signature de
son supérieur hiérarchique
 La décision de congé annuel du service concerné
 Nb: En cas de changement de date, l'intéressé adresse un courrier avec l'avis
favorable de son supérieur hiérarchique de la nouvelle date à la DRH.
Un certificat de cessation service pour concours
Pour l'obtention d'un certificat de cessation pour concours il faut:
 L'arrêté d'admission au concours;
 Le reçu d'inscription de la structure d'accueil

 Un certificat de cessation pour mise à disposition

Pour l'obtention d'un certificat de cessation pour mise à disposition il faut:


 Un certificat de prise de service de la direction ou du service du ministère
d'accueil.
 Un certificat de cessation définitive de service
Il concerne les agents décédés en activité.

Pour l'obtention d'un certificat de cessation définitif il faut:

 Un certificat de décès;
 Tout document administratif de l'agent décédé (attestation de présence, certificat de
prise de service, ...)

1.1.4- Un Certificat de Prise de Service

Le certificat de prise de service certifie la prise de service au poste par l'agent. Pour
l'obtention d'un certificat de prise de service il faut:

 Une attestation de prise de service de l'agent.


1.1.5-Un Certificat de Reprise de Service

Il est établi pour le retour des congés. Pour l'obtention d'un certificat de reprise de
service il faut :
 Un Certificat de Cessation de Service.
1.1.6-Une Décision de Congé de Maternité pour couches et allaitement

Elle est établie pour les femmes fonctionnaires en état de grossesse à partir de sept (7)
mois et demi. Elle bénéficie donc de quatorze (14) semaines de congés dont six (6)
semaines avant et huit (8) semaines après l'accouchement.

Pour l'obtention d'une décision de congé de maternité il faut :


 Une fiche de demande de congé signé par l'agent et son supérieur hiérarchique
 Un certificat de grossesse de sept (7) mois et demi.

1.1.7-Une Autorisation de Sortie du Territoire

Il s'agit d'une autorisation pour tout fonctionnaire voulant sortir du pays.

Pour l'obtention d'une autorisation de sortie du territoire il faut:

 Remplir une fiche de demande d'autorisation de sortie du territoire a trois (3)


signatures :
- L'intéressé '
- Avis et signature du supérieur hiérarchique
- Avis et signature du directeur des ressources humaines
- Justifier ceux pourquoi on veut sortir:
- Pour les enseignants: Joindre une attestation de vacances scolaires;
- Pour les autres fonctionnaires: Joindre une cessation de service pour congé annuel ;
- Ou tout autre document pour justifier une demande d'autorisation de sortie

Nb : Cette autorisation est signée par Madame Le Ministre, cependant elle donne délégation
à son Directeur de Cabinet pour signer ce document.

1.2- LE SERVICE DE LA PROGRAMMATION DES EFFECTIS ET CARRIERES


1.2.1- Une décision d'Affectation
C'est un acte par lequel le Directeur des Ressources Humaines du Ministère de la Femme,
de la Famille et de L'enfant attribue un service à un agent mis à sa disposition par le
Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration.
Pour cela l'agent doit se présenter au ministère avec sa fiche de mise à disposition et aussi
constituer un dossier pour les archives.

1.2.2- Une décision de Mutation

C'est un acte par lequel la Direction des Ressources Humaines décide de transférer un agent
d'un service à un autre.
La mutation peut se faire à tout moment de l'année pour nécessité de service.

Toutefois, le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant a une période spécifique


pendant laquelle elle autorise tous les agents à faire une demande de mutation.
A l'issue des demandes de mutation une commission siège pour accorder la mutation aux
agents qui répondent à certains critères.

1.2.3- Une demande de Permutation


La demande de permutation c'est l'acte par lequel le Directeur des Ressources Humaines
permet à deux ou plusieurs agents de mêmes emplois et de même grade d'échanger leurs
lieux de travail.

2- LE SERVICE DU DIALOGUE SOCIALE

2.1-Le Service Formation et Stage

Le service formation et stage produit les actes ci-dessous énumérés :


2.1.1-Une autorisation de recherche
Ils sont administrés aux étudiants des différentes universités en vue de leur recherche
doctorale sur des thèmes bien définis. Pour l'obtention il doit fournir:
• Une demande de recherche adressée au Directeur des Ressources Humaines par
l'école de l'étudiant.

2.1.2-Une Autorisation de Stage


C'est une autorisation accordée à un stagiaire désireux d'effectuer un stage dans l'une des
structures du ministère. Pour l'obtention il doit fournir:
 Une demande manuscrite de stage adressée au Directeur des Ressources
Humaines
 Un curriculum vitae
 La photocopie du diplôme d'admissibilité

2.1.3-Un soit transmis

Le soit transmis est un document administratif qu'une Direction de même ministère


transmet à une autre Direction du même ministère soit pour avis, compétences ou
attributions.
2.1.4- Une Note Technique adressé au supérieur hiérarchique

C'est une note adressée au supérieur hiérarchique pour lui expliquer le contenu d'un
document, d'une lettre ou d'une demande et de lui faire aussi des propositions, des
suggestions et attendre ses instructions.

2.1.5- Une Note d'Information

C'est un document de correspondance interne dont l'objet est de transmettre des


informations, des demandes et envois de renseignements ou de résultats de recherche, de
garder une trace écrite d'un échange verbal antérieur ainsi complété et mis en forme par
note.

Elle est utilisée au sein d'un même Ministère ou d'une même entité administrative.

2.1.6-Une Autorisation de Prolongation de Stage

C'est une demande de reconduction faite par le stagiaire au terme de son stage

2.1.7-Une Attestation de Fin de Stage


C'est une attestation délivrée à un stagiaire qui a fini son stage par le Directeur des
Ressources Humaines dudit Ministère. Pour l'élaboration il faut:

 L'autorisation de stage dévirée par la Drh

Vous aimerez peut-être aussi