Camille Brefort 17 19

Lycée Jean-Baptiste Corot 9 Place Davout 91600 Savigny-sur-Orge, France Corresponding Author: speureux@infonie.fr

A BRIEF HISTORY OF GENETIC DISCOVERIES AND CLONING
Although many scientists have succeeded in cloning animals up to now, the word clone was invented in 1963 by the British biologist J.B.S. Haldane as the biological possibilities for the human species of the next ten thousands years. Of course, cloning requires knowledge in the genetic field. In 1902, Walter Sutton proved that chromosomes hold the genetic information, and in the same year, Hans Spemann announced that this genetic information is used to create a new organism. He also performed the first nuclear transfer experiment in 1928 and developed the first basic method, later used for cloning, by transfering one cell’s nucleus into an egg (without a nucleus). In 1952, using this method, two scientists, Briggs and King, cloned tadpoles. Ten years later, John Gurdon, from the Oxford University declared he had cloned South African frogs, using fully differentiated adult intestinal cells. As it was the beginning of cloning, a lot of scientists remained skeptical and began to find flaws in his work. But genetic knowledge evolved and soon, the complete genetic code was established in 1966 and paved the way to the explosion of genetic engineering studies. The DNA double-helix structure

UNE BREVE HISTOIRE DES DÉCOUVERTES GÉNÉTIQUES ET DU CLONAGE
Bien que plusieurs scientifiques aient réussi à cloner des animaux à ce jour, le mot clone a été inventé en 1963 par le biologiste britannique J.B.S. Haldane comme la possibilité biologique pour l’espèce humaine pour les 10 000 prochaines années. Bien sûr, cloner requiert des connaissances dans le domaine scientifique. En 1902, Walter Sutton a prouvé que les chromosomes sont le support de l’information génétique, et, dans la même année, Hans Spemann a annoncé que cette information génétique est utilisée pour créer un nouvel organisme. Il a aussi mis au point la première expérience de transfert de noyau en 1928 et a développé ainsi la première méthode de base, utilisée plus tard pour cloner, en transférant le noyau d’une cellule d’un individu dans un ovule ne contenant plus son noyau. En 1952, en utilisant cette méthode, deux savants, Briggs et King, ont cloné des tétrapodes. Dix ans plus tard, John Gurdon, de l’Université d’Oxford a déclaré qu’il avait cloné des grenouilles d’Afrique du Sud, en utilisant des cellules entières et différenciées d’intestins d’individus adultes. Comme ce n’était que les débuts du clonage, beaucoup de savants sont restés sceptiques et ont commencé à trouver des failles dans son travail. Mais les connaissances en génétique ont évolué et bientôt, le code génétique entier a été établi en 1966 ce qui a permis une explosion des études génétiques. La structure de la double hélice d’ADN a été découverte en 1962 après 10 ans de recherche par James Watson, Francis Crick, Maurice Wilkins et Rosalind Franklin. Le premier gène (petite séquence de nucleotides) est isolée en 1969 par James Shapiro de l’Université d’Harvard et par Jonathan Beckwith (ce gène contrôle la digestion du sucre dans une bactérie). Mais tout a changé quand le premié enzyme de restriction, appelé ColE1, est isolée en 1970. Cet enzyme, suivi d’une très longue série d’enzymes similaires mais de spécificités de sites

CLONING OF THE CELL

EPMagazine

35

17 19

History of Science and Technology

European Pupils Magazine

différentes, est utilisée pour couper was discovered in 1962 after 10 l’ADN à des endroits précis: cette déyears of research by James Watson, couverte a consenti d’autres manipuFrancis Crick, Maurice Wilkins lations de l’ADN. Cela a permis de and Rosalind Franklin. The first trouver des médicaments pour certaigene (small sequence of nucleotides) nes maladies, de nouvelles sources was isolated in 1969 by James d’énergie comme le bio-fuel, pour Shapiro of Harvard University créer des plantes résistantes aux insecand Jonathan Beckwith (this gene tes et pour développer des techniques controls the digestion of sugar in a de clonages. bacterium). But everything changed when the first restriction enzyme, Presque 30 ans après Briggs et called ColE1, was isolated in 1970. King, le biologiste allemand Karl This enzyme, quickly followed by a DNA Illmensee a énoncé qu’il avait cloné number of others with different sele premier mammifère (3 souris en quence specificities, is used to cut 1979) avec un seul parent en transférant le noyau DNA at precise and specific locations: this ability led to the further manipulation of DNA. All those d’une cellule de souris dans l’ovule d’une autre. Cegenetic discoveries were then used to find drugs for la était très surprenant puisque ces résultats sont arillnesses, new sources of energy such as biofuel, to rivés après que plusieurs expériences de clonage create plants that can resist to insects and also develavaient échoué, commençant à convaincre les saoped the cloning techniques. vants que le clonage de mammifères était impossiAlmost 30 years after Briggs and King, the Gerble. Ils essayèrent de reproduire ses expériences man biologist Karl Illmensee announced he had mais ils n’y sont pas parvenus. Les scientifiques ont cloned the first mammal (3 mice in 1979) with a sindécouvert plus tard que ses résultats étaient truqués. gle parent by transferring the nucleus of a mouse’s Nous devons attendre jusqu’au 1996, année de la cell into mouse eggs. It was very surprising because naissance du premier vrai mammifère cloné, un this announcement came after several failed cloning mouton baptisé Dolly, grâce à Ian Wilmut, de l’Insexperimentations that were beginning to convince titut Roslin en Ecosse, qui au même moment, a déscientists that cloning mammals was impossible. couvert que l’information génétique d’une cellule ne They tried to do as well as Illmensee had done but diminue pas à chaque fois qu’elle se divise et they were unable to reproduce his qu’ainsi l’ADN retourne à son results. They later discovered the état original à chaque division. results were fake. We have to Polly, un autre agneau cloné a été wait until 1996 for the birth of créé un an plus tard à partir de the first real cloned mammal, a cellules de peau génétiquement sheep called Dolly, thanks to Ian modifiées pour contenir un gène Wilmut, from the Roslin Instihumain dans chacune des cellules tute in Scotland, who, at the de son corps. Plus tard, des souris same time, found out that the geet des vaches furent clonées par netic information of a cell does des japonais en utilisant la même not diminish as the cell divides technique. and DNA returns to its original Mais la naissance de mammistate at every division. Polly, anfères clonés a conduit au débat EMBRYO other lamb cloned was created mondial sur la question éthique

EPMagazine

36

17 19

History of Science and Technology

European Pupils Magazine
du clonage et le Président des EtatsUnis William Bill Clinton a proposé une législation pour interdire le clonage d’humains pendant au moins cinq ans et cette charte d’interdiction fut signée par dix-neuf nations d’Europe et par des milliers de biologistes et physiciens. Ratifiée en 1997, cette interdiction de cinq ans a pris fin en 2002 mais à ce jour aucun humain cloné n’est officiellement né.
J.B.S. HALDANE

one year later from skin cells genetically altered to contain a human gene in every cell of its body. Later on, mice and cows were cloned by Japanese using the same technique. But the birth of cloned mammal led to a worldwide debate on cloning ethics and US President William Bill Clinton proposed a legislation to forbid human cloning for at least five years and this ban was signed by nineteen European nations and thousands of biologists and physicians. Signed in 1997, this five year moratorium ended in 2002 but no cloned human has been officially born.

II. CLONING TECHNIQUES All of the cloning techniques are very similar and are based on the same pattern. The first one was called the nuclear transfer. It gave the bases of cloning but it has a very low success rate (to get a viable clone, about five hundreds experiments are necessary). The second one, called the Roslin technique, is quite the same as the nuclear transfer but it uses different donor cells. Finally, the last one, which is also the best one, the Honolulu technique has a very high success rate and produces clones which can reproduce. In fact, the first technique (the nuclear transfer) evolved to create better ones. The nuclear transfer: This technique requires two cells: first, an egg cell, unfertilized, and enucleated (the nucleus is taken out so there is no genetic material in the ovocyte). Then, we use a donor cell (in theory, every cell can be used). To simplify the process, the cell must not divide so it is forced into the G0 cell stage (also called the Gap Zero), which is a dormant phase. Then, the nucleus of this donor cell is extracted and placed into the egg cell, which then produces an embryo. If it works, this embryo is transplanted into a surrogate mother (the female used to carry the embryo) and becomes a clone of the donor animal

II. LES TECHNIQUES DE CLONAGE Toutes les techniques de clonage sont très similaires et sont fondées sur le même principe. La première technique a été appelée le transfert de noyau. Elle a donné les bases du clonage mais elle avait un très bas taux de réussite (pour obtenir un clone viable, environ cinq cent expériences sont nécessaires). La deuxième, appelée la technique de Roslin, est presque la même que le transfert nucléaire mais elle utilise des cellules de donneur différentes. Finalement, la dernière, qui est aussi la meilleure, la technique de Honolulu a un fort taux de réussite et produit des clones pouvant se reproduire. En fait, la première technique (le transfert de noyau) a évolué pour en créer des meilleures. Le transfert de noyau: Cette technique requiert deux cellules: en premier, un ovule, non fécondé, et dénoyauté (le noyau est extrait de l’ovule pour qu’il ne contienne pas d’information génétique). Puis, on utilise une cellule de donneur (en théorie, n’importe quelle cellule peut convenir). Pour simplifier le processus, la cellule ne doit pas se diviser elle est donc mise de force dans l’état G0 (aussi appelé Gap Zero), qui est une phase dormante. Puis, le noyau de la cellule du donneur est extrait et placé dans l’ovule qui produit ensuite un embryon. Si cela marche, cet embryon est ensuite transplanté dans l’utérus d’une mère de substitution (la

EPMagazine

37

17 19

History of Science and Technology

European Pupils Magazine

femelle destinée à porter (because it has its genetic l’embryon) et devient enmaterial). suite un clone du donneur The Roslin technique: (parce qu’il possède son It is the way in which matériel génétique). scientists cloned a sheep to create Dolly at the Roslin Institute, in 1997. La Technique de Roslin: C’est de cette manière que This technique is not comles savants ont cloné le pletely different from the mouton pour créer Dolly à nuclear transfer. They l’Institut de Roslin, en used an enucleated egg 1997. cell too but they took speCette technique n’est cific donor cells; as we <PICTURE 1> pas complètement difféhave already said, every DONOR AND EGG CELL FUSE WITH ELECTRIC PULSES rente du transfert de cell can be used for clonnoyau. Ils ont utilisé un ovule sans noyau aussi mais ing but scientists noticed that udder cells worked betont pris des cellules de donneur différents; comme ter than others. Also, for this experimentation, the nous l’avons déjà dit, toutes les cellules peuvent être researchers allowed the cell to divide and so it utilisées pour cloner mais les scientifiques ont reformed an in vitro culture, so that the same nucleus marqué que les cellules de mamelles fonctionnent was copied a hundred times (by mitosis). This step is mieux que les autres. de plus, pour cette expérience, useful for one reason (which has nothing to do with les chercheurs ont laissé la cellule se diviser pour cloning) because scientists can alter the DNA to former une culture in vitro, et ainsi qu’ le même change the genetic material and the changes can be noyau est copié une centaine de fois (par mitoses). studied on the offspring (to know where the change Cette étape est utile pour une seule raison (qui n’a has an effect and what it does). The donor cell is put rien à voir avec le clonage) car les scientifiques peuinto the G0 stage too (for this, the researchers vent modifier l’ADN pour changer le matériel généstarved the cell so that it could not divide). Then tique et ces changements peuvent être étudiés sur la they used electric pulses to fuse the two cells todescendance (pour savoir où le changement a lieu et gether and activate the development of an embryo quel effet il possède). La cellule de donneur est aus(with the previous technique, transferring the dosi mise dans l’état G0 (pour cela, les chercheurs ont nor’s cell nucleus was quite a difficult process and affamé la cellule afin qu’elle ne se divise pas). Puis the embryo did not always develop) <see picture 1>. ils ont utilisé des stimulus éléctriques pour permetBut the problem is tre la fusion des deux cellules that only a few elecensemble et activer le dévetrically activated cells loppement d’un embryon survive long enough (avec la technique précédente, to produce an emle transfert de la cellule de bryo. Finally, the emdonneur était un processus bryo is placed into the difficile et l’embryon ne se uterus of a surrogate développait pas toujours). mother <see picture 2> and the newborn <voir image 1>. Mais le problème est que animal is an exact HANS SPEMANN IAN WILMUT seulement quelques cellules, copy of the donor.

EPMagazine

38

17 19

History of Science and Technology

European Pupils Magazine

activées électriquement, surThe Honolulu Technique: vivent assez longtemps pour Created by the Univerproduire un embryon. Finalesity of Hawaii in 1998, two ment, l’embryon est placé years after the birth of Dolly, dans l’utérus de la mère de this technique enables mice substitution <voir image 2> to be cloned with a much et l’animal nouveau-né est higher success rate (3 clones une exacte copie du donneur. out of 100 attempts) than with the previous technique (1 out of 277). They used La technique de Honolulu: Créée par l’Université specific donor cells which <PICTURE 2> naturally remain in the G0 THE EMBRYO PLACED INTO THE WOMB OF A SURRO- d’Hawaï en 1998, deux ans GATE MOTHER après la naissance de Dolly, state (so they don’t have to cette technique permet aux souris d’être clonées starve the cell, which can easily destroy it) such as avec un meilleur taux de réussite (3 clones sur 100 Sertoli cells, brain cells and cumulus cells (for exattendus) qu’avec la technique précédente (1 sur ample, mitosis for human brain cells lasts 80 277). On a utilisé des cellules de donneur spécifique years....). The nucleus of the donor cell is then qui restent naturellement dans l’état G0 (ils n’ont placed into an unfertilized and enucleated egg cell. donc pas besoin d’affamer la cellule, ce qui peut la They wait for an hour (time for the egg cell to accept détruire facilement) comme les cellules de Sertoli, the nucleus) before placing in a chemical culture to les cellules du cerveau ou du cumulus (par exemple, jumpstart the cell’s growth, just as fertilization does la mitose des cellules du cerveau humain dure 80 in nature <see picture 3> ans...). After being jumpstarted, the cell becomes an emLe noyau de la cellule du donneur est ensuite placé dans un ovule non fécondé et sans noyau. On a attendu pendant une heure (le temps que l’ovule accepte le noyau) avant de placer le tout dans une culture chimique pour faire démarrer le développement de la cellule, comme lors de la fécondation dans la nature <image 3>. Après cela, la cellule devient un embryon qui est transplanté dans la mère de substitution. Vous savez la fin... Cette technique est la plus puissante et la <PICTURE 3> plus viable parce qu’elle a un haut taux de réussite THE CELL PLACED INTO A SPECIAL CULTURE (elle utilise des cellules de donneur spécifiques et une culture chimique pour la fusion de l’ovule et du bryo and is transplanted into a surrogate mother. noyau de la cellule qui aide la cellule à se dévelopYou know the end... This technique is the most powper). erful and viable one because it has a high success En utilisant cette technique, les clones ainsi crées rate (it uses specific donor cell and a chemical culpeuvent se reproduire ce qui n’était pas le cas avec ture to fuse the egg cell and its new nucleus and to le transfert nucléaire et la technique de Roslin. Les help the cell to grow). Using this technique, the souris ont été les premières a être utilisées à la place clones created were able to reproduce whereas this des moutons et cela a permis de nouvelles découverwas not the case with the nuclear transfer and the tes. Roslin Technique. They first cloned mice and this

EPMagazine

39

17 19

History of Science and Technology

European Pupils Magazine
III. ETHIQUE Il n’y a pas de loi qui interdit le clonage mais certains sont contre et d’autres pour.

experimentation allowed new discoveries about genetics because the genome of mice is best known and they reproduce much more rapidly than sheep.

Les arguments contre le clonage: Le plus gros problème restant est le III. ETHICS déclin de la diversité génétique puisThere is no law that prohibits que, à la fin, tout le monde aurait le cloning but critics argue whether it is même matériel génétique et se reswrong or it is right. semblerait. Cela cause de nombreux problèmes: par exemple, dans ce cas, Arguments against cloning: une maladie décimerait toute la popuThe biggest problem caused by lation de la planète car tout le monde cloning is the decline of the genetic réagirait de la même façon à la maladiversity because, at last, everyone die. De plus, cela serait un peu enwould have the same genetic material WALTER SUTTON nuyant que tout le monde se ressemand look alike. It causes various probble! Des sectes religieuses pourraient développer lems: for example, in this case, a disease would wipe des techniques de clonage pour cloner des êtres huup the entire population of the planet because everymains. En fait, des familles ayant perdu un proche one would react the same way to the disease. By the pourraient faire ressusciter la personne. Mais, à ce way, it would be quite boring to have everyone lookjour, aucun être humain n’a été cloné et nous pouing the same! Some religious sects could develop the vons nous poser la question: est-il bien pour une cloning techniques so as to be able to clone humans. personne d’être l’exacte copie d’une personne morte In fact, a family who has lost someone would be able Suivant le sens éthique, nous répondrions que non, to rise from the dead the deceased person. Actually, car chacun a le droit de choisir sa vie. no human being has ever been cloned and we could En plus, cloner est très difficile et comme nous ask ourselves the question: is it good for someone to l’avons déjà dit, il n’existe pas de taux de réussite de be the exact copy of a dead one? In an ethical way, 100%. Pour cloner Dolly, les scientifiques ont crée we shall answer no, because everyone has the right de nombreux agneaux avec des anormalités, et cela to choose his life. serait un problème si nous voulions sauver ses espèMoreover, cloning is very difficult and as we ces en voie d’extinction puisque cela pourrait tuer have already said, it has not a 100% success rate. To les dernières femelles restantes à la place de les sauclone Dolly, scientists produced many lambs with ver. abnormalities, and it would be a problem if we tried Finalement, les chercheurs ont considéré la posto save endangered species because it might kill the sibilité de cloner des milliers d’individus et ensuite last females instead of saving them. de les tuer pour leurs organes. Mais la technologie ne semble pas se soucier de la morale de notre soFinally, researchers have considered the possibilciété et nous devrions cesser de ne penser qu’à nos ity of cloning thousands of individuals and then killbesoins et considérer les conséquences du clonage ing them for the sake of their organs. But technology dans notre société. seems not to care for many of the morals of our society and we should stop catering for our own needs Les arguments en faveur: and consider the consequences of cloning in our soLes techniques de clonage évolue et cela appaciety.

EPMagazine

40

17 19

History of Science and Technology

European Pupils Magazine
raît comme utile pour soigner des maladies. Par exemple, cela pourrait être utiliser pour empêcher des attaques cardiaques, car les scientifiques pensent qu’ils peuvent cloner des cellules de coeur saines et les injecter dans les zones où d’autres sont endommagées. En plus, des tissus de peau ou des organes pourraient être clonés pour remplacer d’autres qui sont abîmés (par exemple, le diabète pourrait être soigné).
CLONING BY NUCLEAR TRANSFER

Arguments in favor: Cloning technologies are evolving and they appears to be useful in the cure of illnesses. For example, it could be used to reverse heart attacks, because scientists believe they can clone the healthy heart cells and inject them in the areas where the others have been damaged. Also, tissues or organs could be cloned to replace damaged ones (for instance, diabetes would be made curable). Cancer, leukemia, spinal cord injuries and so on could be cured by cloning specific cells or by altering the genetic material and scientists like Ian Wilmut are working on it. Finally, cloning is useful in agriculture: we can clone plants and alter their DNA so as to produce transgenic plants hard to catch diseases. Bibliography http://home.hawaii.rr.com/johns/ http://learn.genetics.utah.edu/units/cloning/ http://en.wikipedia.org/wiki/Cloning www.ucalgary.ca/uofc/eduweb/virtualembryo/ cloning.html http://www.geocities.com/cloningwebquest/ index.htm

Les Cancers, les leucémies, les moelles épinières endommagés pourraient être soignés en clonant des cellules spécifiques ou en modifiant le matériel génétique et des scientifiques comme Ian Wilmut y travaillent actuellement. Finalement, le clonage est utile dans le domaine de l’agriculture: nous pouvons cloner des plantes et modifier leur ADN pour produire des plantes transgéniques résistantes aux maladies. Iconography http://animalscience.ucdavis.edu/animalbiotech/ images/Image6.gif www.ocean.udel.edu/newscenter/embryo.jpg www.stephenjaygould.org/images/haldane.jpg (J. B. S. Haldane) http://post.queensu.ca/~forsdyke/images/ suttonws.jpg (Walter Sutton) www.nobelpreis.org/italiano/medizin/images/ spemann.jpg (Hans Spemann) http://sbchem.sunysb.edu/msl/dna.gif (DNA) www.rotten.com/library/medicine/cloning/ cloning-cell.jpg www.royalsociety.org/downloaddoc.asp?id=88

EPMagazine

41

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful