Vous êtes sur la page 1sur 2

JEAN ANOUILH, ANTIGONE, 1944

Déroulement de la séance
Activité : Travaux encadrés.

Durée : 1h.

Niveau : 1ère année du baccalauréat.

Contenu : La biographie de jean ANOUILH - La tragédie moderne - Le mythe d’Œdipe.

Objectifs : -Identifier la biographie de Jean ANOUILH.


 -Reconnaitre les caractéristiques de la tragédie moderne.
                                               
-Identifier le mythe d’Œdipe.

Biographie de Jean ANOUILH :


Jean-Marie-Lucien-Pierre Anouilh est un écrivain français né le 23 juin 1910 à Bordeaux. Dès
l'âge de 13 ans, il se découvre une passion pour le théâtre. C'est notamment grâce à Jean
Cocteau qu'il a le déclic. De 1929 à 1930, il devient secrétaire général de la comédie des Champs-
Elysées, ce qui lui permet de mettre un premier pied dans le milieu. Il commence alors à écrire ses
premières œuvres. Malheureusement, Humulus le muet est un premier échec en
1929. L'Hermine, qui est présenté au théâtre en 1932, semble remporter un plus grand succès. Un
an plus tard, Mandarine ne convainc pas, tout comme Y'avait un prisonnier (1935).
Durant ces années, Jean Anouilh travaille sur d'autres œuvres, en attendant la gloire. Cette
dernière va surgir grâce à Georges Pitoëff, directeur du théâtre des Mathurins. Pitoëff va accepter
de mettre en scène et de jouer le premier grand succès d'Anouilh : Le voyageur sans bagage. 

La tragédie classique :
La tragédie est représentative de ‘expression du XVIIème siècle. La composition est faite
en cinq actes versifiés. Les personnages sont illustre (des rois réels ou mythiques, héros
antique ou biblique).
L’espace est un pays lointain. La tragédie est souvent l’expression de la classe aristocratique
au XVIIème siècle. Le tragique naît toujours d’un conflit. Le dénouement est tragique et finit
par la mort du protagoniste toujours manipulé par des forces qui le dépassent(le temps,
l’espace, les dieux, la raison). L’effet de la tragédie doit inspirer la terreur, la pitié et crée
chez le spectateur une catharsis, sorte de purification des passions humaines.
La tragédie moderne :
La tragédie moderne permet aux auteurs de poser des problèmes ou d’exprimer des
sentiments de leurs temps : le mythe d’autrefois est devenu prétexte pour énoncer des
idées neuves, propres à l’époque ou personnelles à l’auteur, sous une forme nouvelle.
 Une tragédie peut être simplement défi nie comme une pièce de théâtre
ayant une fi n triste et déprimante. Bien que les tragédies classiques et
modernes aient une fi n tragique. La principale diff érence entre la tragédie
classique et moderne est que les tragédies classiques ont un complot
unifi é avec un protagoniste royal ou noble, alors que les tragédies
modernes mett ent en scène des gens ordinaires aux problèmes réalistes.  

Le mythe d’Œdipe :
Dans la mythologie grecque, Laïos, roi de Thèbes, et Jocaste sa femme consultent l'oracle de
Delphes qui leur prédit que s'ils ont un fils celui-ci tuera son père et épousera sa mère.
Lorsqu'Œdipe naît, Laïos, terrifié, emmène son fils sur le mont Cithéron et l'attache par les pieds à
un arbre. Œdipe est découvert par des bergers qui lui donnent son nom (qui signifie "pieds
enflés") et le portent au roi et à la reine de Corinthe, Polybe et Mérope. Ces derniers élèvent
Œdipe comme leur fils. Lorsqu'Œdipe atteint l'âge adulte et qu'il est critiqué sur sa légitimité de fils
adoptif. Il se met en quête de son passé et va consulter l'oracle de Delphes. Celui-ci évoque le
destin qui attend Œdipe : s'il retourne dans son pays, il tuera son père et épousera sa mère. Le
jeune homme décide de ne plus jamais retourner en Corinthe et prend la route de Thèbes. Sur son
chemin, il a une altercation avec un vieillard qui tourne mal : l'homme meurt. Ce dernier n'était
autre que Laïos déguisé. Peu après, alors qu'Œdipe se trouve aux portes de Thèbes, il entend
parler d'un Sphinx qui soumet aux passants des énigmes et dévore quiconque échoue à les
résoudre. Lorsqu'il s'y rend, Œdipe réussit l'énigme et se débarrasse du monstre. Sa renommée est
telle qu'il est porté en triomphe et proclamé roi de Thèbes. Il épouse Jocaste, la reine veuve (sa
mère). Plusieurs versions du mythe attestent ensuite de la découverte de la vérité par Œdipe.
Dans la plupart des cas, Œdipe se crève lui-même les yeux pour ne plus voir ses fautes et il part en
exil. Certaines versions prétendent que Jocaste a donné quatre enfants à son fils Œdipe, dont
la célèbre Antigone.

Vous aimerez peut-être aussi