Vous êtes sur la page 1sur 36

Université Mohammed V de Rabat

École nationale supérieure d’informatique et


d’analyse des systèmes

Filières : Ingénierie Digital pour la Finance

Rapport de stage de 2ième année

Digitalisation de la procédure
d’amendement des projets de loi.

Réalisé par :
 Yassine BOUTOUAR Encadré par:
 EL ghezouani mohamed

Année universitaire : 2021/2022

1
Dédicace

Nous dédions ce modeste travail :


A nos chers parents, mais aucune dédicace ne serait témoin de notre profond
amour, notre immense gratitude et notre plus grand respect, car nous ne
pourrions jamais oublier la tendresse et l’amour dévoué par lesquels ils nous
ont toujours entouré depuis notre enfance.
A toutes nos familles, frères et sœurs, pour leur soutien moral.
A tous nos amis, et a tous ceux que nous aimons et à toutes les personnes qui
nous ont prodigué des encouragements et se sont données la peine de nous
soutenir durant ce projet.

2
REMERCIEMENTS :

Nous tenons tout d’abord à remercier Dieu le tout puissant et


miséricordieux, qui nous a donné la force et la patience d’accomplir ce
modeste travail. Nous tenons à exprimer nos remerciements avec un grand
plaisir et un grand respect à notre encadreur EL ghezouani Mohamed pour ses
conseils, sa disponibilité et ses encouragements qui nous ont permis de
réaliser ce travail dans les meilleures conditions.
Je tiens aussi à exprimer mes sincères salutations et remerciement à tous
les membres de la commission des finances et du développement économique
pour leurs efforts et leurs collaborations tout au long de cette expérience
professionnelle avec beaucoup de patience et de pédagogie.
Nous exprimons de même notre gratitude envers tous ceux qui nous ont
accordé leur soutien, tant par leur gentillesse que par leur dévouement.
A tous les enseignants qui nous ont aidés pendant cette deuxième année
l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes.
Enfin, nous tenons à remercier également les membres du jury qui ont
accepté d’évaluer notre travail.

3
Résumé :

Intégrée dans le cursus de formation de l’ingénierie à l’Ecole Nationale


Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes, la filière Ingénierie
digitale pour la finance vise à former des professionnels capables de répondre
aux besoins des établissements financiers qui sont à la recherche de cadres
maitrisant à la fois les mathématiques appliquées, la finance et l’informatique.
Il était donc indispensable de créer un portail explicitant les perspectives de
cette nouvelle filière qui a des objectifs uniques et incomparables au niveau
national et qui promet des compétences demandées au marché du travail.
Le but de ce projet était alors de concevoir et réaliser une plateforme
pour la digitalisation de la procédure manuelle d’amendement des projets de
loi pour la commission des finances et du développement économique.
Ce document définit le projet ainsi que son contexte et décrit les étapes
nécessaires de sa réalisation.

4
Mots Clés :

Finance, Site Web, langage HTML, langage PHP, SQL, groupes


parlementaires

Abstract :

The goal of this project was then to design and build a platform for the
digitization of the manual procedure for amending bills for the finance and
economic development committee.

This report introduces the project details, its development and its results.

5
Table des matières

DÉDICACE.............................................................................................................................................2

REMERCIEMENTS................................................................................................................................3

RÉSUMÉ.................................................................................................................................................3

MOTS CLÉS............................................................................................................................................4

ABSTRACT.............................................................................................................................................5
Introduction génerale..................................................................................................................7
I. Présentation du parlement.........................................................................................................10
II. Présentation de contexte de projet............................................................................................15
III. Analyse des besoins....................................................................................................................15
1. Planning prévisionnel..............................................................................................................15
1. Les besoins fonctionnels.........................................................................................................16
2. Les besoins non fonctionnels..................................................................................................16
Conclusion..........................................................................................................................................17
I. Les acteurs..................................................................................................................................19
II. Diagrammes de cas d’utilisation.................................................................................................19
IV. Diagramme de classe.......................................................................................................22
V. Processus de développement.....................................................................................................23
Conclusion.......................................................................................................................................24
I. Environnement de travail........................................................................................................26
II. Interfaces de l’application.......................................................................................................28
III. Hébergement du site web.......................................................................................................29

CONCLUSION......................................................................................................................................33

CONCLUSION GÉNÉRALE................................................................................................................34

NETOGRAPHIE....................................................................................................................................36

6
Introduction générale :

Le stage est une transition du monde universitaire vers le monde du travail,


c’est une opportunité pour les étudiants d’acquérir et de développer de
nouvelles compétences. Ainsi la plupart des établissements d’enseignement
supérieur du pays offrent des stages à leurs disciples afin de les permettre
d’appliquer les théories acquises durant l’année universitaire sur des cas
concrets de la vie réel. D’ailleurs, le stage n’est pas seulement une continuité
du processus éducatif chez l’étudiant mais aussi une possibilité de constituer
un réseau professionnel permettant d’aider les futurs diplômés d’affiner et de
valider leurs projets professionnels.

Après une deuxième année de formation dans l’École Nationale Supérieure


d'Informatique et d'Analyse des Systèmes, j’ai décidé d’effectuer un stage
d’une durée de 6 semaines au sein de la chambre des représentants. Cette
opportunité est une application des théories et des connaissances que j’ai
acquis durant mes deux années du cycle ingénieur.

En effectuant ce stage, j’ai appris l’approche pratique sur la façon de gérer


le monde réel. En ce sens, Emmanuel Kant a affirmé que : « L'expérience sans
théorie est aveugle, mais la théorie sans expérience n'est qu'un jeu
intellectuel
» exprimant ainsi la complémentarité de ces deux éléments dans le processus
éducatif de l’Homme. Plus encore, l’expérience que j’ai effectué au sein de la
chambre des représentants m’a aidé à me découvrir sous un autre angle. Ainsi,
qu’elle m’a permis de m’adapter à la vie professionnelle qui demande plus de
rigueur, d’engagement et d’adaptabilité.
Un sujet de création et de conception d’une plateforme de digitalisation
nous a été alors proposé par cette commission, sous la supervision de son
président Mr Mohamed elghazouani.
7
Le présent rapport comporte trois chapitres. Le premier chapitre définit le
cadre général du projet en présentant la Commission des finances et du
développement économique. Le deuxième chapitre traite l’étude conceptuelle
du projet. Finalement le dernier chapitre du rapport porte sur la mise en œuvre
du projet par la présentation de quelques écrans de notre application. A la fin,
une conclusion générale récapitulera nos résultats et perspectives.

8
Chapitre1 :
Présentation de la problématique, spécification et
analyse des besoins

9
Introduction

Tout au long de ce chapitre, nous commencerons par la présentation du


parlement et de la commission des finances et développement de la
problématique du sujet de projet de stage, puis on va définir les besoins
fonctionnels et les besoins non fonctionnels de la solution implémentée, Enfin
on va faire l’étude de la Phase d’expression des besoins.

I. Présentation du parlement

Le Parlement est l'organe législatif bicaméral du Maroc. Il se compose de


deux chambres :

 La Chambre des représentants : Les 395 membres de cette chambre sont


élus pour cinq ans au suffrage universel direct, au scrutin de liste à la
proportionnelle.
 La Chambre des conseillers : Elle compte entre 90 et 120 membres. Ils
sont élus pour six ans avec renouvellement par tiers tous les trois ans. Ils
sont par ailleurs élus au suffrage indirect par les élus des chambres
professionnelles, des salariés et des collectivités locales/territoriales.

1- La chambre des représentants :

La Chambre des représentants est la chambre basse du parlement bicaméral


du Maroc. Elle est composée de 395 représentants. Ils sont élus pour cinq ans
au suffrage universel direct, au scrutin de liste à la proportionnelle. Ses
membres se compose comme suit :
 305 sièges sont ainsi à pourvoir dans 92 circonscriptions de 2 à 6 sièges
en fonction de leur population.
 90 sièges pourvus dans une unique circonscription nationale dont 60
d'entre eux réservés aux femmes, et pour les 30 restants réservés aux
personnes de moins de quarante ans.

10
En effet, le rôle de la Chambre des représentants est de donner ou retirer sa
confiance au gouvernement, proposer et voter les lois, contrôler le
gouvernement et approuver le budget de l'État.

2- Les commissions permanentes :

Organes de travail essentiels de l’Assemblée nationale, les commissions ont


pour fonction principale de discuter la politique du gouvernement avant que
les uns et les autres ne déterminent leurs positions respectives en séance
plénière et ne les entérinent définitivement par le vote. En effet, Les
Commissions permanentes sont des entités constituées au sein de la chambre,
composées d'un nombre restreint de membres et qui sont chargées de
préparer les travaux des séances plénières en y présentant généralement un
rapport.
Le parlement se compose de huit commissions permanente :

 Affaires étrangères et de la défense nationale, des affaires islamiques et


des MRE.
 Justice, législation et droits de l'Homme.
 L'intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat, et de la politique
de la ville.
 Finances et du développement économique.
 Secteurs productifs.
 Secteurs Sociaux.
 L'enseignement, la culture et la communication.
 Infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement.

3- Commission des finances et du développement économique :

La commission des finances et du développement économique est une des


huit commissions parlementaires permanentes de l'Assemblée nationale
française. Elle se spécialise dans les domaines suivants :
 Réhabilitation de l‘économie.

11
 La finance
 Les instituts publics
 L’investissement
 La privatisation
 Les affaires publiques et économie sociale

II. Missions de stage :

Durant mon stage au sein du parlement j’ai eu l’occasion d’assister à


plusieurs réunions et principalement ceux de la présentation et la discussion
des projets de loi. Ces réunions se portait principalement sur les projets de loi
suivant :

Projet de loi N°82.20 portants création de l'Agence nationale de gestion


stratégique des participations de l'État et du suivi des performances des
Établissements et entreprises publics :
Ce projet de loi vise à renforcer le rôle de l'État actionnaire et à rationaliser
sa gestion en vue de mettre en place une mesure stratégique pour le
portefeuille public détenu par l'État en tant que principal actionnaire, ainsi que
pour celui qui constitue un enjeu pour le développement de la participation
publique.
L'objectif de cette politique de participation de l'État est d'accroître la
richesse sociale et économique des EEP, en particulier à travers la contribution
au produit intérieur brut, la réalisation d'investissements structurels dans
l'économie nationale, la création de l'emploi, outre la contribution régulière au
budget de l'État.

Projet de loi-cadre N°69.19 portants réforme fiscale :


Cette loi-cadre, considérée par de nombreux acteurs comme historique, vise
la réforme de la fiscalité des collectivités territoriales qui sera simplifiée et
harmonisée avec la fiscalité centrale. Elle constituera un cadre de référence en
énonçant des principes tels que la sécurité juridique du contribuable ; la

12
simplicité et la transparence du régime fiscal ; la contribution de tous aux
charges publiques proportionnellement aux potentialités contributives de
chacun ; elle comprend enfin une série de mesures prioritaires programmée
pour les 5 années à venir.

Projet de loi-cadre N°50.21 relatifs à la réforme des établissements et


entreprises publics :
Ce projet de loi-cadre vise à réformer les EEP à travers leur restructuration
et repositionnement dans une perspective de renforcer leur contribution
efficace

dans les chantiers de réforme lancés par le Roi, notamment le plan


ambitieux de relance économique et la généralisation de la couverture sociale.
Les principaux objectifs de cette réforme consistent à modifier la taille du
secteur public, encadrer son élargissement, soutenir ses capacités, moderniser
sa gouvernance et son contrôle.

Projet de loi N°50.20 relatifs à la microfinance :


Ce projet de loi fixe par un décret, le plafond des micro-crédits et clarifie le
système de liquidation des associations de micro-finances dont l’accréditation
n'a pas été encore retirée. Il vise à adapter les dispositions de cette loi avec
celle du droit bancaire et d’assurer une représentation unique pour les
établissements du micro-crédit peu importe leur forme juridique.

Projet de loi N°83.20 édictant des dispositions relatives au prêt de titres :


Ce texte permettra notamment de sécuriser les opérations de prêt de titres
qui accordent divers avantages aux acteurs du marché des capitaux et de
favoriser la liquidité des valeurs mobilières. Il permettra aussi au prêteur
d’augmenter la rentabilité de son portefeuille et à l’emprunteur d’éviter toute
défaillance dans la remise des titres. Quelques amendements ont ainsi été
apportés. Ils portent sur l’élargissement de l’activité du prêt aux non-résidents

13
et aux prêts de titres étrangers. Y figure aussi l’adoption des contrats-types
internationaux en vue d’attirer les investisseurs étrangers et d’améliorer
l’attractivité du pôle financier.

Projet de loi N°19.20 modifiant et complétant la loi N°17.95 relatives aux


sociétés anonymes et la loi N°5.96 sur la société en nom collectif, la société
en commandite simple, la société en commandite par actions, la société à
responsabilité limitée et la société en participation :
Le Maroc a entrepris, au cours des dernières années, plusieurs réformes
visant la modernisation de l’environnement juridique des sociétés. En ce sens la
loi N°17.95 a été adopte afin d’atteindre les objectifs suivants : À commencer
par le renforcement de la protection des investisseurs minoritaires,
l’alignement sur les standards internationaux et l’amélioration du classement
dans les rapports des instances internationales, notamment celui du Doing
Business. Ces réformes ont incité à la relance de l’investissement, la création
d’emplois et l’amélioration de l’environnement des affaires.

Projet de loi N°51.20 modifiant et complétant la loi N°103.12 relatives aux


établissements de crédit et organismes assimilés :

Ce projet de loi intègre ainsi plusieurs changements dans la loi initiale à


travers des modifications dans les articles 21, 51 et 112. Le nouveau texte de loi
vise ainsi à renforcer la supervision des groupements financiers et de la
protection du consommateur, en approuvant la publication conjointe émise par
les instances de surveillance du secteur financier, après consultation du Comité
de coordination et de surveillance des risques systémiques (CCRS) au niveau de
l’article 21. La nouvelle loi visera également à modifier l’article 51, qui
permettra au ministère des Finances de déterminer le taux maximum des inté
rêts conventionnels pour chaque type d’opération de crédit.

14
Ce projet consiste à réaliser une application qui va résoudre le problème de
manque d’un espace virtuel pour l’amendement des projets de loi utilisé par
différents intervenants : gouvernement et groupes parlementaires. Cette
application va contenir des fonctionnalités offrant au groupes parlementaires la
possibilité de visiter les nouvelles propositions des projets de lois, poser des
demandes d’amendements, suivre ces derniers…
L’application doit aussi être conviviale, ergonomique et facile à utiliser. Elle
doit déployer les technologies de pointe pour assurer la performance et la
sécurisé de l’usage et des données des utilisateurs.

III. Analyse des besoins

La phase d'analyse c’est la première étape du processus de


développement que nous avons effectuée. En effet, elle formalise et
détaille ce qui a été ébauché au cours de la première étude, et permet
de dégager l'étude fonctionnelle du système. Elle permet ainsi d'obtenir
une idée sur ce que va réaliser le système en termes de métier.
Cette partie va servir à poser les bases du recueil des besoins de
l’application à réaliser.
Pour pouvoir clarifier les besoins des utilisateurs de notre application,
nous allons présenter les besoins fonctionnels ainsi que les besoins non
fonctionnels.

1. Planning prévisionnel
Notre travail a débuté par une étude théorique, premièrement j’ai
défini ce projet par l’édition d’un petit cahier de charge au mains de Mr
Mohamed elghazouai, afin de mieux comprendre les différents aspects
fonctionnels du projet. Cette phase a été suivie d’une analyse et une

15
spécification des besoins fonctionnels de notre système avant d’aborder
la phase de conception pour passer finalement à la réalisation.

Figure 1: Planning prévisionnel

1. Les besoins fonctionnels


Notre système doit satisfaire les besoins fonctionnels suivants :
 Les groupements parlementaires peuvent visiter toutes les
nouvelles propositions de projet de loi posé par le
gouvernement.
 La possibilité d’ajouter et suivre des amendements sur ces
projets de loi .
 Accepter ou refuser ces amendements par le gouvernement.
 Donner un design et une charte graphique artistique.

2. Les besoins non fonctionnels

Ce sont les besoins qui permettraient d’améliorer la qualité des


services de l’application comme la convivialité, et l’ergonomie des

16
interfaces et l’amélioration du temps de réponse. Parmi ces besoins on
cite :

 L’extensibilité : l'application devra être extensible, c'est-à-dire


qu'il pourra y avoir une possibilité d'ajouter ou de modifier de
nouvelles fonctionnalités.
 La sécurité : l’application web devra être sécurisée..
 La performance : l’application web devra être performante.
 La convivialité: Le site doit être facile à utiliser. Il doit présenter
un enchainement logique entre les interfaces et un ensemble de
liens suffisants pour assurer une navigation rapide et un texte
compréhensible, visible et lisible.
 La disponibilité : Lorsque n’importe quel utilisateur désire
consulter le site, il doit être disponible.

Conclusion
Dans ce chapitre, on a présenté une phase indispensable pour
l’étude et l’analyse de notre application. Nous avons défini les différents
besoins fonctionnels et non fonctionnels et présenté aussi les Planning
prévisionnel de notre application.

17
Chapitre2 :
ANALYSE ET CONCEPTION DU PROJET

18
Introduction
La conception est une étape essentielle après la phase d’analyse,
car elle décrit les différentes actions par des modèles détaillées du
système.
Dans ce chapitre on essaye d’expliquer les différentes tâches de
l’application, en le représentant en diagrammes UML, chaque
diagramme a pour but de clarifier le besoin de l’utilisateur, ainsi les
solutions à développer.

I. Les acteurs :
Un acteur représente l’abstraction d’un rôle joué par des entités
externes. Dans notre application on distingue principalement deux
acteurs :
– Groupements parlementaires : C’est les groupements qui peuvent consulter
les nouvelles propositions des projets de loi et ajouter des amendements sur
ces derniers.

– Responsable gouvernement : C’est la personne qui est responsable


d’accepter ou refuser les amendements sur les projets de loi.

II. Diagrammes de cas d’utilisation


Phase d’expression des besoins :

Cette phase permet de décrire les cas d’utilisation global et les cas
d’utilisation détaillé de l’application. Le diagramme de cas d’utilisation
décrit l’interdépendance entre le système et l’acteur en déterminant les
besoins de l’utilisateur et tout ce que doit faire le système pour l’acteur.

19
1.Diagramme de cas d’utilisation générale

Figure 2: diagramme d’utilisation

Description du cas d’utilisation « ajouter des amendements » :

1. Nom du cas : ajouter des amendements.


2. Acteur : groupements parlementaires
3. Pré condition : L’utilisateur accède au serveur/site et s’identifie.
4. Post-condition : L’utilisateur peut modifier/supprimer ces
amendements.
5. Le cas d’utilisation : Les groupements parlementaires veulent ajouter
modifications sur les propositions des projets de loi.
6. Scénario principal :
 L’utilisateur accède au site.
 L’utilisateur s’identifie.
 L’utilisateur ajoute des amendements.

20
Description du cas d’utilisation « laisser un message » :

1. Nom du cas : laisser un message.


2. Acteur : groupements parlementaires
3. Pré condition: L’utilisateur choisit la rubrique « nous contacter ».
4. Post-condition : L’utilisateur accède à l’espace « laisser un message ».
5. Le cas d’utilisation : L’utilisateur a une remarque, une réclamation ou un
message à laisser.
6. Scénario principal :
 L’utilisateur rempli champs demandés nom, email puis écrit son
message.
 L’utilisateur confirme l’envoie.

Description du cas d’utilisation « accepter ou refuser les amendements » :

7. Nom du cas : accepter ou refuser les amendements.


8. Acteur : Responsable gouvernement
9. Pré condition: Le Responsable s’identifie et choisit la rubrique « gestion des
amendements ».
10. Post-condition : Le Responsable peut gérer les amendements acceptés.
11. Le cas d’utilisation : Le Responsable accepte ou refuse les amendements
ajoutés par les groupements parlementaires.
12. Scénario principal :
 Le Responsable s’identifie.
 Le Responsable accepte ou refuse les amendements.

V. Diagramme de classe

Le diagramme de classe représente la description statique du


système à développer en intégrant dans chaque classe la partie dédiée
aux données et celle consacrée au traitement.
C’est un diagramme pivot de l’ensemble des modélisations d’un
système, cette représentation est concentrée sur le concept de classe et
d’associations, les traitements sont matérialisés par des opérations.

21
Une classe est une description abstraite d’un ensemble d’objet
ayant des propriétés similaires, un comportement commun et des
relations communes avec d’autres objets.

Figure 3: Diagramme de classe

V. Processus de développement

Cycle de développement en cascade

Un modèle de cycle de vie en cascade est développé dans les


années 1970 par W. ROYCE, l’avantage de ce modèle est de proposer au
fur et à mesure une démarche de réduction des risques, en minimisant

22
au fur et à mesure l’impact des incertitudes. L’impact d’une incertitude
dans la phase de développement étant plus faible que l’impact d’une
incertitude dans les phases de conception ou de spécification, plus le
projet avance, plus les risques diminuent.

Ci-dessous, le modèle du cycle de vie en cascade :

Figure 4 – Modèle du cycle de vie en cascade

Conclusion

Dans ce chapitre, on a présenté une phase indispensable


pour l’étude et l’analyse de notre application. Nous avons défini les
différents besoins fonctionnels et non fonctionnels et présenté aussi les
acteurs de cette application, et par la suite on a utilisé le langage UML
pour modéliser les cas d’utilisation, et de séquencées de l’application.
Ce chapitre représente la phase de conception, c’est la partie la
plus importante avant l’implémentation. On a pu modéliser les
différentes opérations effectuées sur l’application.

23
Nous avons défini le diagramme de classe et ses différentes règles
de gestion.
Dans le prochain chapitre, on présentera la réalisation de
l’application, ainsi que les outils de développement utilisés.

24
Chapitre3 :
Réalisation de l’application WEB

25
Introduction

Ce dernier chapitre présente la partie de la réalisation et la mise en


œuvre des différents composants décrits au niveau des deux chapitres
précédents. Dans un premier temps, on présente l’environnement
matériel et logiciel. Ensuite, on décrit le travail réalisé en détaillant
quelques captures d’écrans des fonctionnalités réalisées.

I. Environnement de travail

1. Environnement matériel

Pour développer cette application, on a travaillé sur une machine


avec un microprocesseur AMD A8 APU with Radeon™ HD Graphics 3.00
GHz, I Une mémoire virtuelle vive de 8.00G et un disque dur de 1 T

2. Technologies, Langages Et Environnement logiciel

2.1 Technologies, Langages

JavaScript

Le JavaScript est un langage de script incorporé dans un document


HTML. Historiquement il s'agit même du premier langage de script pour
le Web.
HTML

26
L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le
format de données conçu pour représenter les pages web, Il est souvent
utilisé conjointement avec des langages de programmation (JavaScript)
et des formats de présentation (feuilles de style en cascade)

PHP :

Hypertext Preprocessor, plus connu sous son sigle PHP , est


un langage de programmationlibre5,
principalement utilisé pour produire des pages Web
dynamiques via un serveur HTTP4.

Le terme CSS est l'acronyme anglais de Cascading Style Sheets qui


CSSse
peut : traduire par "feuilles de style en cascade". Le CSS est un langage

informatique utilisé sur l'internet pour mettre en forme les


fichiers HTML ou XML.

SQL :
SQL (Structured Query Language, en français langage de requête
structurée) est un langage informatique normalisé servant à effectuer
des opérations sur des bases de données relationnelles.

2.2 Environnement logiciel :


Xampp :

XAMPP est un ensemble de logiciels permettant de mettre en


place facilement un serveur Web et un serveur FTP.

27
Star UML :

Star UML est un logiciel de modélisation UML, cédé comme open


source par son éditeur.

MySQL :

MySQL est une base de données relationnelle libre qui est très
employée sur le Web, souvent en association avec PHP (langage) et Apache
(serveur web).
Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage
reconnu par MySql et les autres bases de données et permettant de
modifier le contenu d'une base de données.

II. Interfaces de l’application

Interface Accueil :
L’utilisateur accède au site via un nom de domaine, il se trouve
directement sur la rubrique accueil, cette rubrique est dédiée pour
présenter les nouveaux projets de loi et quelques notions sur
l’amendement sur ces derniers, envoyer des messages…

28
Figure 5 – Interface Accueil

29
Figure 6 – Interface Message

Interface Identification
Cette rubrique permet à L’utilisateur de s’identifier en saisissant
son email et mot de passe prédéfinit pour accéder a ses méthodes
privées.

30
Figure 7 – Interface Identification

Interface Admin & gouvernement :


Apres l’identification d’admin et grâce a cette rubrique ce dernier
peux gérer les amendements des projets de lois (accepter ou refuser) et
même répondre aux messages reçus.

31
Figure 8– Interface Admin

III. Hébergement de notre site web

En hébergeant ce site web j’ai vraiment découvrit un nouveau monde en


répondant a plusieurs question :

1. Comment réserver un nom de domaine ?


2. Qu'est-ce qu'un hébergeur et comment cela fonctionne-t-il ?
3. Enfin, comment utiliser un client FTP pour pouvoir transférer les fichiers sur le
Net ?
4. Comment indexer mon site web sur le moteur de recherche google ?

J’ai choisi INTERERVER comme hébergeur en se basent sur plusieurs critère


comme le prix et le débit…

32
On a installé un client ftp ‘’ FileZilla’’, FTP signifie File Transfer Protocol et, pour faire
court et simple, c'est le moyen que l'on utilise pour envoyer nos fichiers vers les serveurs
internet.

L'icône du célèbre client FTP FileZilla

Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons traité les détails de la réalisation de


notre application web d’amendement des projets de lois. Après avoir
spécifié l’environnement matériel du travail, Nous avons présenté les
différents outils avec lesquels nous avons implémenté l’application et à la
fin des captures d’écran de notre application.

33
Conclusion Générale

Tout au long de ce rapport, nous avons présenté les différentes


étapes de la réalisation de l’application de stage 2 années. L’application a
pour but de faciliter la gestion des amendements de projets de lois des
groupements parlementaire qui ralentie le déroulement des validations
de ces projets. Pour le développement de ce projet on a utilisé le
langage de modélisation UML.
Ce projet nous a permis : de développer nos compétences
techniques, d’approfondir nos connaissances théoriques et pratiques, de
stimuler un esprit d’initiative et de créativité, et notamment dans le
domaine WEB, il m’a donné la méthode pour assurer un travail tous seul,
comment compter sur soi pour résoudre les problèmes, comment être
méticuleux dans le travail, comment être bien organisé pour accomplir
dans les meilleurs délais, et meilleures conditions les tâches qui nous
sont confiées.
Grâce à cette application on a travaillé les notions suivantes :
Utilisation de la plateforme PHP avec HTML et CSS.
Utilisation d’un nouvel éditeur DREAMWEAVER.
La communication entre PHP et la base de données.
Ce projet nous a donné l’occasion de faire le lien entre les
connaissances académiques, notamment en SQL, UML, PHP,HTML et le
monde professionnel.

34
Le projet poursuivra son développement en ouvrant la voie
sur les nouvelles fonctionnalités qui peuvent éventuellement émerger.
Une des perspectives est de connecter ces utilisateurs dans un serveur
privé.

35
Bibliographie

 Médéric Munier-Créez votre application web avec PHP : OpenClassrooms


- ex-Site du Zéro, 2013.

 Frédéric Espiau-Développez une application pour WEB :


OpenClassrooms - ex-Site du Zéro, 2012.

 Ludovic ROLAND-Structurez vos données avec UML : Licence creative


commons, 2014.

Netographie

 https://developers.google.com//

 https://openclassrooms.com/fr/paths/59-developpeur-dapplication-php-
symfonyhttps://openclassrooms.com/fr/courses/918836-concevez-votre-
site-web-avec-php-et-mysql

 https://openclassrooms.com/fr/courses/1603881-apprenez-a-creer-
votre-site-web-avec-html5-et-css3

 https:// stackoverflow.com

36

Vous aimerez peut-être aussi