Vous êtes sur la page 1sur 34

Avis Technique 2/08-1297

Plaques en fibres-ciment

Bardage rapporté

Built-up cladding

Vorgehängte hinterlüftete Fassadenbekleidung

Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste à jour est consultable sur Internet à l’adresse :

www.cstb.fr

rubrique :

Produits de la Construction Certification

Naturalis Evolution Ossature métallique

Titulaire :

Usine :

Eternit SAS B.P. 33 FR-78540 Vernouillet Tél. : 01 39 79 60 60 Fax. : 01 39 79 62 44 Internet : www.eternit.fr

Eternit NV BE-1880 Kapelle-op-den-Bos

Commission chargée de formuler des Avis Techniques

(arrêté du 2 décembre 1969)

Groupe Spécialisé n° 2

Constructions, cloisons et façades légères

Vu pour enregistrement le 21 janvier 2009

façades légères Vu pour enregistrement le 21 janvier 2009 Secrétariat de la commission des Avis Techniques

Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB

84, avenue Jean Jaurès – Champs sur Marne - 77447 Marne la Vallée Cedex 2

Tél. : 01 64 68 85 60 - Fax : 01 64 68 85 65 - Internet :

www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr) © CSTB 2009

Le Groupe Spécialisé n°2 « Constructions, Façades et Cloisons Légères » de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 27 mai 2008, le système de bardage rapporté NATURALIS EVOLUTION Ossature métal, fabriqué par la Société ETERNIT AG en Allemagne et distribué en France par la Société ETERNIT SAS. Il a formulé, sur ce système, l’Avis ci-après. Cet Avis a été formulé pour les utilisations en France européenne. L’Avis Technique formulé n’est valable que si la certification visée dans le Dossier Technique, basée sur un suivi annuel et un contrôle extérieure, est effective.

1. Définition succincte

1.1 Description succincte

Bardage rapporté à base de grandes plaques de fibres-ciment, mises en œuvre par vissage ou rivetage sur une ossature verticale de profilés métalliques solidarisés à la structure porteuse par des pattes-équerres réglables.

Caractéristiques générales

Formats standard :

- non rectifiés : 3070 x 1240 mm, 2520 x 1240 mm

- rectifiés : 3050 x 1220 mm, 2500 x 1220 mm

Sous formats : toutes dimensions possibles obtenues par découpe s’inscrivant dans les formats standards,

Epaisseur : 8 mm,

Masse surfacique 14,4 kg/m²,

Pose en disposition verticale ou horizontale des plaques avec joint vertical toujours situé au droit d’un profilé support,

Aspect : brut.

1.2 Identification des plaques

Les plaques NATURALIS EVOLUTION bénéficiant d'un certificat CSTBat sont identifiables par un marquage conforme à l'annexe 3 du Règlement particulier de la Certification CSTBat rattaché à l'Avis Tech- nique des produits de bardages rapportés, vêtures, vêtages.

Ce marquage est précisé au § 6. du Dossier Technique.

2. AVIS

2.1 Domaine d'emploi accepté

Le système NATURALIS EVOLUTION est applicable sur des parois planes et verticales en béton plein de granulats courants ou en maçon- nerie d'éléments, neuves ou déjà en service, aveugles ou comportant des baies, situées en étage ou en rez-de-chaussée exposé aux risques de chocs (classe Q4 selon la norme P 08-302). Une pose spéciale est proposée pour l’emploi du système NATURALIS EVOLUTION en rez-de- chaussée lorsque le classement T4 (selon le Cahier du CSTB 2929) est recherché (cf. § 8.38 du Dossier Technique).

Exposition au vent correspondant à une pression ou une dépression sous vent normal, de valeur maximale suivant les tableaux du § 8.2 du Dossier Technique.

2.2

Appréciation sur le procédé

2.21

Aptitude à l’emploi

Stabilité

Le bardage rapporté ne participe pas aux fonctions de transmission des charges, de contreventement, de résistance aux chocs de sécurité. Elles incombent à l'ouvrage qui le supporte.

La stabilité du bardage rapporté sur cet ouvrage est convenablement assurée dans le domaine d'emploi proposé.

Sécurité au feu

Le procédé ne fait pas obstacle au respect des prescriptions réglemen- taires. Les vérifications à effectuer (notamment quant à la règle dite du "C + D", y compris pour les bâtiments déjà en service) doivent prendre en compte les caractéristiques suivantes :

Le classement de réaction au feu est A2-s1, d0 pour les plaques NATURALIS EVOLUTION.

La masse combustible du parement NATURALIS EVOLUTION est de 14,88 MJ/m².

Stabilité en zones sismiques

Le système de bardage rapporté peut être mis en œuvre strictement sur des parois béton verticales d’ouvrages de classe A, B, C ou D situés en zones sismiques I a , I b et II, lorsque les montants sont fixés sur le support avec pattes équerres et fractionnés au droit de chaque plancher de l’ouvrage sous réserve de respecter les prescriptions de l’annexe du Dossier Technique et de justifier la résistance du système selon le guide « Stabilité en zones sismiques » (e-cahier CSTB 3533 de septembre

2005).

Prévention des accidents lors de la mise en œuvre

Elle peut être normalement assurée.

Isolation thermique

Le système permet de satisfaire à la réglementation applicable aux constructions neuves.

Les éléments de calcul thermique sont donnés en annexe 6 du docu- ment "Règles générales de conception et de mise en œuvre de l'ossa- ture métallique et de l'isolation thermique des bardages rapportés faisant l'objet d'un Avis Technique" (Cahier du CSTB 3194 de Janvier/février

2000).

Etanchéité

A l'air : elle incombe à la paroi support,

A l'eau : elle est assurée de façon satisfaisante en partie courante par la faible largeur des joints horizontaux entre plaques adjacentes qu’ils soient ouverts ou obturés par un profilé, compte tenu de la nécessaire verticalité de l'ouvrage et de la présence de la lame d'air ; et en points singuliers, par les profilés d'habillage.

Le système permet de réaliser des murs de type XIII au sens des "Conditions Générales d'emploi des systèmes d'isolation thermique par l'extérieur faisant l'objet d'un Avis Technique" (Cahier du CSTB 1833 de Mars 1983), les parois supports devant satisfaire aux prescriptions des chapitres 2 et 4 de ce document.

Informations utiles complémentaires

Le comportement sous charge statique horizontale en service (appui d'échelle par exemple) est satisfaisant.

Le remplacement d'une plaque accidentée par la repose indépendam- ment des plaques adjacentes, d’une plaque neuve est une opération aisée, qui nécessite toutefois que les plaques de remplacement soient approvisionnées dès la réalisation sur chantier.

Les performances aux chocs des plaques NATURALIS EVOLUTION correspondent à la classe d'exposition Q4 définie dans la norme P 08 302 ; ce qui permet une utilisation normale en étage et en rez-de- chaussée.

En application des règles d’attribution définies dans le document « Clas- sement reVETIR des systèmes d’isolation thermique des façades par l’extérieur », le système est classé :

r 2 e 3 V* 1à4 E 3 T** 3 à 4

I 4 R 4

* V selon entraxes des appuis et fixations précisés au Dossier Technique.

** T 4 avec renfort de plaques ETERBOARD disposées derrière les plaques NATURALIS EVOLUTION avec des entraxes de montants de 614 mm maximum (cf. § 8.38 du Dossier Technique).

2.22 Durabilité - entretien

Fabriquées par la Société ETERNIT NV, les plaques NATURALIS EVOLUTION ont fait l’objet de justifications expérimentales réalisées conformément au § 5.4 de la norme NF EN 12467, sur les spécifications suivantes :

masse volumique,

caractéristiques mécaniques,

performances climatiques.

Les résultats de ces essais permettent d'évaluer la durabilité des pla- ques NATURALIS EVOLUTION comme satisfaisante.

Dans ces conditions, la durabilité du procédé « NATURALIS EVOLUTION Ossature bois » peut être considérée comme équivalente à celle des bardages rapportés traditionnels.

La durabilité du gros œuvre est améliorée par la mise en œuvre de ce système, notamment en cas d’isolation thermique associée.

2.23 Fabrication et contrôle

La fabrication des plaques NATURALIS EVOLUTION fait l'objet d'un autocontrôle systématique régulièrement surveillé par le CSTB, permet- tant d'assurer une constance convenable de la qualité.

Le fabricant se prévalant du présent Avis Technique doit être en mesure de produire un certificat CSTBat délivré par le CSTB, attestant la régula- rité et le résultat satisfaisant de cet autocontrôle complété par les essais de vérification effectués par le CSTB sur les produits prélevés en cours de visites.

Les produits bénéficiant d’un certificat valide sont identifiables par la présence sur les éléments du logo CSTBat, suivi du numéro de mar- quage.

2.24 Fourniture

Les éléments fournis par la Société ETERNIT SAS comprennent essen- tiellement les plaques, les équerres de fixation, l’ossature DOUBLEX, les rivets et les vis de fixation des plaques. Les autres éléments (isolant, chevilles, ossature aluminium, fixations diverses, et profilés d'habillage) sont directement approvisionnés par le poseur, en conformité avec la description qui en est donnée au Dossier Technique.

2.25 Mise en œuvre

Ce bardage rapporté peut être posé sans difficulté particulière par des entreprises qualifiées, moyennant une reconnaissance préalable du support, un calepinage des éléments et des profilés complémentaires, et le respect des conditions de pose.

Le principe de fixation des plaques sur l'ossature ne permet de mobiliser la totalité du jeu prévu au droit des fixations (3 mm) que dans la mesure où la mise en œuvre est effectuée dans les conditions hygrothermiques médianes du lieu considéré, et qu'en outre les plaques se trouvent en état d'équilibre par rapport à ces conditions. Il est donc recommandé d'éviter de poser des plaques de grands formats dans des conditions proches des extrêmes (temps froid et sec ou chaud et humide).

L’aspect final du bardage est tributaire d’une part de la planéité de l’ossature support, mais aussi de la régularité de l’ouverture des joints entre plaques et de ce point de vue, les tolérances annoncées sur les formats des plaques rectifiées à savoir ± 1 mm sont satisfaisantes.

2.3 Cahier des Prescriptions Techniques

2.31 Conditions de conception et de mise en œuvre

La conception de la mise en œuvre de l’ossature métallique seront conformes aux prescriptions du document "Règles générales de concep- tion et de mise en œuvre de l'ossature métallique et de l'isolation thermi- que des bardages rapportés faisant l'objet d'un Avis Technique" (Cahier du CSTB 3194 de Janvier/février 2000), renforcées par celles ci-après :

La coplanéité des montants devra être vérifiée entre profilés adja- cents, avec un écart admissible maximum de 2 mm.

Les équerres de fixations devront avoir fait l'objet d'essais en tenant compte d’une déformation sous charge verticale d’au plus 3 mm.

Le « pontage » des jonctions entre profilés porteurs, par les panneaux est exclu.

L’emploi d’une cale appropriées aux rivets ou d’une visseuse à butée de profondeur pour en limiter le serrage des plaques, tant dans la réalisa- tion des points de fixation coulissants d’ossature aluminium que pour la fixation des plaques (à l’exception du point fixe) est impératif.

Un compartimentage de la lame d’air devra être prévu en angle des façades adjacentes ; ce cloisonnement, réalisé en matériau durable (tôle d’acier galvanisé au moins Z 275 ou d’aluminium par ex.) devra être propre, sur tout la hauteur du bardage, à s’opposer à un appel d’air latéral.

2.32 Pose en zones sismiques

Les conditions de conception et de mise en œuvre préconisées dans l’annexe du Dossier Technique ont fait l’objet d’une validation en conformité avec le guide « Stabilité en zones sismiques » (e-cahier CSTB 3533 de septembre 2005).

Concernant les autres cas que ceux traités dans l’annexe (cf. § A4.3), ils devront faire l’objet d’une validation en conformité avec le paragraphe 8.54 du Dossier Technique, au moyen d’une note de calcul fournie par l’entreprise de pose et visée par le Services Technique et Développe- ment de la Société ETERNIT SAS.

Conclusions Appréciation globale

Pour les fabrications NATURALIS EVOLUTION Ossature Métalli- que bénéficiant d’un Certificat CSTBat délivré par le CSTB, l'utilisa- tion du système dans le domaine d'emploi accepté, est appréciée favorablement.

Validité

Jusqu’au 31 mai 2011.

Pour le Groupe Spécialisé n°2 Le Président M. KRIMM

3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé

Les plaques NATURALIS EVOLUTION non rectifiées ne peuvent pas être mises en œuvre. Elles doivent être rectifiées pour être dans les tolérances définies pour les plaques rectifiées dans le tableau du para- graphe 3.13 du Dossier Technique.

Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n°2 M. COSSAVELLA

Dossier Technique

établi par le demandeur

A. Description

1. Principe

Bardage rapporté à base de plaques de fibres-ciment fixées sur une ossature verticale composée de profilés métalliques solidarisés au gros œuvre par des équerres réglables.

Une lame d’air ventilée est ménagée entre la face interne des plaques et le nu extérieur du mur porteur ou de l’isolant thermique éventuel.

Pose en zones sismiques possible selon les recommandations de l’annexe de ce dossier.

2. Matériaux

2.1 Plaques NATURALIS EVOLUTION

Plaques de fibres-ciment, comprimées et autoclavées de formulation sans amiante

Plaques teintées dans la masse par pigments minéraux

Non rectifiés (en mm)

Rectifiés (en mm)

2520 x 1240

2500 x 1220

3.

Composants

Le système NATURALIS EVOLUTION est un système complet bardage comprenant:

Les plaques,

Les plaques pour renforcement éventuel en soubassement,

L’ossature d'accrochage,

Les vis ou les rivets de fixation des plaques sur l’ossature,

L'isolation thermique complémentaire,

Les divers profilés complémentaires pour le traitement des points singuliers

3.1 Plaques NATURALIS EVOLUTION

3.11 Nature et composition

de

Le parement poncé reçoit en usine un traitement hydrofuge.

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont fabriquées à base de ciment Portland, de charges minérales de fibres organiques naturelles

2.2

Matériaux utilisés pour la mise en œuvre

(cellulose), d’additifs fonctionnels et de pigments minéraux.

2.21

Ossature métallique

3.12

Propriétés physiques et mécaniques

L’ossature est conforme aux prescriptions des « conditions générales de conception et de mise en œuvre de l’ossature métallique et isolation thermique des bardages rapportés faisant l’objet d’un Avis Technique ou d’un constat de traditionalité» (Cahier du CSTB 3194 de Jan- vier/février 2000).

Ossature DOUBLEX

L’emploi de l’ossature Doublex est limité aux zones rurales et urbaines normales.

Acier nuance S235 JR selon les normes NF EN 10025 et NF EN 10027-1 galvanisé à chaud au minimum Z 275 pour les profilés d’ossature et d’angle.

Tôle d’acier embouti galvanisé à chaud au minimum Z 275 pour les équerres réglables.

Alliage CuZn pour le corps et acier inox pour la tige des rivets de fixation des plaques sur les profilés.

Alliage CuZn pour le corps et acier électrozingué pour la tige des rivets de fixation des profilés sur les équerres.

Acier inox austénitique A2 pour les vis autoperceuses pour la fixation des plaques sur les profilés.

Ossature Aluminium Selon le système retenu :

Alliage d’aluminium EN AW 6060 ou 6063 T5 ou 6060 T66 conforme à l’EN 755-2 pour les profilés d’ossature, d’angle et les équerres.

Alliage d’aluminium pour le corps et acier inox A3 ou A2 pour la tige des rivets de fixation des plaques sur les profilés.

Acier inox austénitique A2 pour les vis autoperceuses pour la fixation des plaques sur les profilés.

Vis autoperceuses ou rivets pour la fixation des profilés sur les équerres.

Accessoires

Tôle d’aluminium prélaquée conforme à la norme NF EN 1396 ou tôle d’acier prélaquée conforme à la norme NF P 34-301 pour la réalisa- tion des divers profilés d’habillage, de classe d’exposition conforme à la norme NF P 24-351.

Panneaux de laine minérale ou autres selon les prescriptions du Cahier du CSTB 3194 de janvier/février 2000 et e-cahier du CSTB

3586.

Plaques ETERBOARD épaisseur 10 mm : fibres-ciment, comprimées et autoclavées, de formulation sans amiante. Formats standards :

3.121 Masse volumique apparente

La masse volumique apparente déterminée selon NF EN 12467 a pour valeur nominale 1,55 g/cm

3

.

3.122 Caractéristiques mécaniques

Les plaques NATURALIS EVOLUTION satisfont aux exigences de la classe 4 (catégorie A) définie au paragraphe 5.4.3. de la norme NF EN

12467.

3.123 Imperméabilité

Elle est conforme aux spécifications prévues par le paragraphe 5.4.5 de la norme NF EN 12467.

3.124 Eau chaude

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont conformes aux spécifica- tions définies au paragraphe 5.4.6 de la norme NF EN 12467.

3.125 Immersion séchage

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont conformes aux spécifica- tions définies au paragraphe 5.4.7 de la norme NF EN 12467.

3.126 Gel-dégel

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont conformes aux spécifica- tions définies au paragraphe 5.5.2 de la norme NF EN 12467.

3.127 Chaleur-pluie

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont conformes aux spécifica- tions définies au paragraphe 5.5.3 de la norme NF EN 12467.

3.128 Autres caractéristiques physiques et mécaniques

       

Référence

Caractéristique

Valeur

Tolérance

Unité

NF EN

12467

Masse volumique

1550

± 50

Kg/m3

§ 7.3.1

Résistance à la flexion

18

- MPa

 

§ 5.4.3

Module d’élasticité

13 000

- MPa

 

-

Coefficient de

       

dilatation hygrique

nominal (sortie

1,6

- mm/m

-

étuve jusqu’à

saturation)

3.13 Caractéristiques géométriques

Epaisseur : 8 mm

Formats standards de fabrication livrés par ETERNIT SAS:

Non rectifiés (en mm)

Rectifiés (en mm)

3070

x 1240

3050

x 1220

2520

x 1240

2500

x 1220

Sous-formats : toutes dimensions possibles obtenues par découpe s’inscrivant dans les formats standards rectifiés.

Masse surfacique : 14,4 kg/m².

Tolérances dimensionnelles maximales (selon NF EN 12467) :

- Niveau I pour les produits délignés et équerrés

- Niveau II pour les produits bruts.

- Tolérances dimensionnelles maximales :

Finitions

Longueur

Largeur

Epaisseur

Equerrage

Non rectifié

±8 mm

± 6 mm

± 0.8 mm

4.0

mm/m

Rectifié

± 2 mm

± 2 mm

± 0.8 mm

2.0

mm/m

Aspect brut de la matière

teintes :

La finition NATURALIS EVOLUTION est disponible en 7 teintes :

Blanc crème E00 Beige E10 Gris E20 Ocre Jaune E30

Terracotta E 40 Jade E50 Taupe E60

Ces teintes sont suivies par le CSTB sur la base du système de contrôle de production interne de fabrication.

D’autres teintes et aspects validés en usine peuvent être proposés dans le cadre de l’élargissement de la gamme actuelle sur la base du suivi interne de fabrication et du suivi externe du CSTB.

3.2 Ossature

L’ossature est conforme aux prescriptions des « conditions générales de conception et de mise en œuvre de l’ossature métallique et isolation thermique des bardages rapportés faisant l’objet d’un Avis Techni- que ou d’un constat de traditionalité» (Cahier du CSTB 3194 de Jan- vier/février 2000) et doit être considérée située en atmosphère extérieure directe.

3.21 Ossature DOUBLEX

3.211 Profilés (cf. fig. 2)

L’utilisation de ces profilés est limitée aux zones rurales et urbaines normales.

Profilés en acier galvanisé à chaud Z 275, d’épaisseur 15/10 ème :

profil en Té, 87 x 30 mm, poids 1,66 kg/m

profil en C, 30 x 30 mm, poids 1,00 kg/m

profil cornière d’angle, 40 x 40 mm, poids 0,91 kg/m

 

DOUBLEX

DOUBLEX

DOUBLEX

Forme des profils

T

C

Angle

Module d’inertie en cm 3 I/V =

1,615

1,342

0,640

Moment d’inertie en cm 4 I =

2,915

2,012

1,876

3.212 Equerres de fixation (cf. fig. 4)

Equerres réglables en tôle d’acier embouti galvanisé à chaud au minimum Z 275 selon la norme NF EN 10326 référencées EQUERELO type 100 ou 150 selon l’épaisseur de l’isolant, avec cou- lisse. L’aile destinée à fixer le profilé DOUBLEX présente 2 trous Ø 5

mm

alignés.

Equerres en acier galvanisé Z350, épaisseur 25/10 ème de longueur 200 et 250 mm ISOLCO 3000P de L.R. ETANCO.

Les

profilés DOUBLEX sont fixés par deux rivets (référencés RF 10),

corps CuZn, tige acier électrozingué, de dimensions Ø 4,8 x 10 mm.

L’écartement entre les équerres de fixation des profilés est déterminé en fonction des conditions d’exposition et de la hauteur de l’ouvrage (cf. § 8.3.2 position des équerres EQUERELO). Il ne faudra pas ce- pendant excéder 2 m mesurés le long du profilé.

3.213 Fixations des plaques NATURALIS EVOLUTION

Fixation par rivets (cf. fig. 5)

Rivet (référencé RF 16) à tête laquée selon coloris NATURALIS EVOLUTION, corps CuZn, tige d’expansion en acier inox, dimensions

Ø 4,8 x 16 mm avec tête de diamètre 14 mm pour la fixation des pla-

ques de revêtement (la valeur caractéristique d’arrachement P K est égale à 4300 N dans un support acier d’épaisseur 15/10 ème ).

Fixation par vis autoperceuses (cf. fig. 6)

•Vis autoperceuses SFS Irius SX3/10-L12-5,5x28 mm à tête Ø 12 mm fournies par la Société SFS Intec.

• Pour le traitement des soubassements renforcés (cf. § 8.38) : vis autoperceuses SFS Irius SXW-L12-5,5 x 40 mm à tête Ø 12 mm four- nies par la Société SFS Intec.

La valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme NF P 30-314 est de 2480 N dans un support acier d’épaisseur 15/10 ème .

La mise en œuvre des fixations SFS Irius doit s’effectuer avec la douille

E 420.

Choix du type de fixation

La fixation par vis autoperceuses sera privilégiée pour des petits chan- tiers avec des délais d’approvisionnement courts.

3.22 Ossature Aluminium (cf. fig. 3)

L’ossature aluminium librement dilatable est constituée de profilés verticaux en T de largeur vue 100 mm mini, Ω avec une largeur d’appui de 30 mm mini ou L de largeur vue 40 mm mini et d’équerres de fixation du système FACALU LR 110 ou 120 de la Société ETANCO ou AVANTI de la Société SFS Intec ou ALUFIX de la Société IFS.

L’épaisseur minimum des profilés aluminium est fixée à 2 mm pour une pose par rivets et 2,5 mm pour une pose par vis.

D’autres ossatures Aluminium conformes aux prescriptions du Cahier du CSTB 3194 (Janvier-février 2000) peuvent être utilisées, tout en respectant les largeurs de repos des plaques.

La mise en œuvre est subordonnée à l’établissement de plans de détails et d’une note de calcul établie par l’entreprise de pose et visée par le titulaire.

3.221 Fixation des plaques NATURALIS EVOLUTION

Fixation par rivets (cf. fig. 7)

Pour le système AVANTI (SFC intec.) : rivets AP16-S-5 x 16 (SFS Intec) à tête Ø 16 mm thermolaquée, corps en AlMg 5 Ø 5 mm x 16 mm, tige en acier inox A3, capacité de serrage de 8,5 à 13 mm dont la valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme NF P 30-314 est de 3720 N dans un support aluminium d’épaisseur 2,0 mm.

Pour le système FACALU (ETANCO) : rivets Alu/Inox-C16 (ETANCO) à tête Ø 16 mm thermolaquée, corps en alliage aluminium Ø 4,8 mm x16 mm, tige en acier inox A2, capacité de serrage de 10 à 12 mm dont la valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme NF P 30-314 est de 3430 N dans un support alumi- nium d’épaisseur 2,0 mm.

Afin d’assurer le centrage des rivets, il est nécessaire d’utiliser un ca- non de perçage.

Fixation par vis autoperceuses (cf. fig. 6)

•Vis autoperceuses SFS Irius SX3/10-L12-5,5 x 28 mm à tête Ø 12 mm fournies par la Société SFS Intec.

• Pour le traitement des soubassements renforcés (cf. § 8.48) : vis autoperceuses SFS Irius SXW-L12-5,5x40 mm à tête Ø 12 mm fournies par la Société SFS Intec.

La valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme XP P 30-314 est de 3540 N dans un support aluminium d’épaisseur 2,5

mm.

La mise en œuvre des fixations SFS Irius doit s’effectuer avec la douille

E 420.

D’autres fixations (vis ou rivets) de nature, de dimensions identiques et de caractéristiques mécaniques répondant aux conditions de résistance admissible décrites au § 8.2 de ce dossier peuvent être utilisées.

3.3 Isolation thermique

Conforme aux spécifications du Cahier du CSTB 3194 de Jan- vier/février 2000 et son modificatif n° 1, e-Cahier du CSTB 3586 de janvier 2007.

L’isolant devra être certifié ACERMI sous le classement minimal I 1 S 1 O 2 L 2 E 1 .

3.4

Accessoires associés

3.41

Joints horizontaux

Les joints horizontaux entre plaques peuvent être laissés ouverts ou obturés à l’aide d’un joint PVC ou aluminium (cf. fig. 8).

3.42 Angles

Profils en PVC rigide extrudé ou en aluminium pour traitement des angles sortants et rentrants.

3.43 Autres points singuliers

Les profilés complémentaires d’habillage sont des profilés usuels en tôle d’aluminium prélaquée, tôle galvanisée prélaquée habituellement utilisées pour la réalisation des points singuliers en bardage tradition- nel :

Profilés d’arrêt latéral,

Profilés d’encadrement de baie (appui, tableaux, Linteau),

Départ et arrêt haut,

Couvertine d’acrotère.

4. Fabrication

Les plaques NATURALIS EVOLUTION, de formulation sans amiante, sont fabriquées par ETERNIT Belgique en son usine de Kapelle-op- den-Bos à partir d’un mélange homogène de ciment de sable et de cellulose.

Le parement NATURALIS EVOLUTION est poncé et reçoit un traite- ment hydrofuge en usine.

5. Organisation des contrôles

La fabrication des plaques NATURALIS EVOLUTION fait l’objet d’un autocontrôle industriel et d’un contrôle extérieur périodique par l’UBAtc.

Les autocontrôles et les contrôles sont définis dans le manuel d’assurance qualité de l’usine et ils portent notamment sur :

5.1 Contrôles des matières premières

Ciment (Blaine, Point Vicat, résistance en flexion, prise du ciment)

Fibres organiques naturelles (résistance des fibres, humidité, solubili- té, viscosité)

Silice (Blaine, granulométrie)

5.2 Contrôles en cours de fabrication

Paramètres de fabrication : 4 fois/poste

5.3 Contrôles sur produits finis

dans les tolérances définies au § 3.31 du

Epaisseur : 4 fois/poste dossier

Densité : 1 fois/ poste ou code de production*

Absorption d’eau : 1 fois / mois*

Variations dimensionnelles : 4 fois/poste*

Aspect/Coloris : contrôle visuel sur chaque panneau

Vérification des caractéristiques de résistance en flexion 1 fois par poste ou code de production : Valeur certifiée en flexion 18 MPa*.

* Selon la norme NF EN 12467

6. Identification

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont marquées conformément à l'annexe 3 du Règlement particulier de la Certification CSTBat attaché à cet Avis Technique :

Sur le produit

Le logo CSTBat

Le repère d’identification du lot de fabrication

Le repère de l’usine

Sur les palettes

Le nom du système accompagné du numéro d’Avis Technique au- quel il est rattaché,

Le numéro du certificat avec le repère de l'usine et les quatre der- niers chiffres du numéro de l'Avis Technique,

Le repère d’identification du lot de fabrication,

Le logo CSTBat,

Outre la conformité au règlement, le marquage comporte :

- Le numéro de la couleur,

- Le caractère rectifié ou non des plaques.

7. Fourniture

La Société ETERNIT SAS assure la fourniture des plaques NATURALIS EVOLUTION, des équerres de fixation EQUERELO, des profilés DOUBLEX, des rivets ou vis de fixation des plaques sur l’ossature métal de type DOUBLEX et des rivets de fixation des ossatu- res sur équerres.

Les profilés d’ossature aluminium, les équerres de fixation aluminium, les fixations correspondantes, les matériaux isolants, les profilés com- plémentaires d'habillage ainsi que les chevilles sont directement appro- visionnés par le poseur, en conformité avec la description qui en est donnée dans le présent document.

8. Mise en œuvre

8.1 Assistance technique

La Société ETERNIT SAS ne pose pas elle-même ; elle distribue et livre les éléments du système NATURALIS EVOLUTION Ossature Métal à des entreprises applicatrices pour la réalisation de travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Elle dispose d'un service technique qui peut apporter, à la demande du poseur, une assistance technique tant au niveau de l'étude d'un projet qu'au stade de son exécution.

8.2 Domaine d'emploi

Le système NATURALIS EVOLUTION est applicable sur des parois planes et verticales en béton plein de granulats courants ou en maçon- nerie d'éléments, neuves ou déjà en service, aveugles ou comportant des baies, situées en étage ou à rez-de-chaussée.

Pose possible du système NATURALIS EVOLUTION sur des parois verticales d’ouvrages de type A, B, C ou D en zones sismiques Ia, Ib et

II en respectant les prescriptions de l’annexe du Dossier Technique.

Les valeurs de résistance admissible du système NATURALIS EVOLUTION sous vent normal sont détaillées ci-dessous :

Résistance admissible (en Pa) sous vent normal

(en Pa)

Entraxe ossature verticale : 600 mm

Entraxe

     

vertical des

400

500

600

fixations

mm

mm

mm

HxV

 

2x2

1975

1975

1836

2x3

1452

1074

821

2xn

     

(n>3)

1592

1177

901

3x3

1021

763

591

3xn

     

(n>3)

1119

837

648

4x3

1119

837

648

(en Pa)

Entraxe ossature verticale : 400 mm

Entraxe

     

vertical des

400

500

600

fixations

mm

mm

mm

HxV

 

4x3

1825

1401

1119

4xn

     

(n>3)

2016

1548

1236

H

: nombre de fixations sur la ligne horizontale et

V

: nombre de fixations sur la ligne verticale.Ces valeurs sont calculées

à

partir des données suivantes :

Perçage des plaques à 30 mm des bords verticaux.

La flèche prise sous vent normal par les plaques est limitée au 1/100 ème de la portée entre points de fixation.

Résistance admissible sous vent normal de la fixation à l’arrachement égale à 416 N, à la fois pour les rivets et les vis auto- perceuses, leur résistance caractéristique de ruine P K déterminée conformément à la norme NF P 30-314 affectée d’un coefficient de sécurité de 3,5 devant être au moins égale à cette valeur.

Les résistances unitaires (en N) admissibles au droit des fixations dans la plaque NATURALIS EVOLUTION sont fonction de la localisa- tion et des entraxes de fixation.

 

NATURALIS EVOLUTION 8 mm

 

Localisation

Centre

Bord

Angle

R.

adm. (N) entraxe : 600 mm

333

185

165

R.

adm. (N) entraxe : 400 mm

416

240

171

8.3 Principes généraux de pose du système NATURALIS EVOLUTION sur ossature DOUBLEX

La pose de NATURALIS EVOLUTION sur ossature métal nécessite l’établissement d’un calepinage préalable pour limiter les pertes, définir les formats de plaques et déterminer les conditions de fixation.

Les plaques de formats standards livrées non rectifiées ne peuvent être posées telles quelles, elles doivent être rectifiées par l’entreprise de pose (c’est-à-dire délignées en longueur et largeur et équerrées) de manière à être dans les tolérances définies pour les plaques rectifiées dans le § 3.13.

La Société ETERNIT SAS peut livrer des plaques découpées sur me- sure en usine aux dimensions définies par le calepinage. Les découpes d’ajustement des plaques et le perçage avec un outillage adapté sont réalisés sur chantier.

Les plaques NATURALIS EVOLUTION se posent horizontalement ou verticalement.

La pose du système NATURALIS EVOLUTION ossature métallique comprend les opérations suivantes :

Traçage et repérage

Mise en place de l’ossature,

Mise en place de l’isolation,

Fixation des plaques sur l’ossature,

Traitements des points singuliers.

8.31 Traçage et repérage

Porter sur la façade les axes des profilés métalliques en respectant les entraxes indiqués dans le domaine d’emploi (entraxe maxi des ossatu- res verticales 627 mm).

Par rapport à ces axes, tracer l’emplacement des chevilles de fixation.

8.32 Position des équerres

On utilisera les EQUERELO 100 ou 150, avec coulisse, en fonction de l’épaisseur de l’isolant utilisé :

Epaisseur isolant

Type d’équerre

120 mm

EQUERELO 100 + coulisse

160 mm

EQUERELO 150 + coulisse

Les EQUERELO sont fixées au gros œuvre par un ensemble vis- cheville.

Le long des profilés, l’écartement entre les équerres (EQUERELO 100 ou 150) est déterminé en fonction des conditions d’exposition (zones et sites définis selon le DTU Règles N.V.65) et de la hauteur de l’ouvrage. Il ne pourra cependant pas excéder 2 m.

Ecartement E (m) des équerres EQUERELO

       

Zone 4

Site

Site

Ecartement E

normal

exposé

des équerres

Zone 3

 

EQUERELO

Site

Site

en partie

normal

exposé

courante

Zone 2

 
 

(en m)

Site

Site

 

normal

exposé

Zone 1

 
 

Site

Site

 

Hauteur

normal

exposé

10 m maxi

2

2

1,80

1,75

1,60

10

h < 20 m

2

1,80

1,70

1,65

1,55

20

h < 30 m

2

1,75

1,65

1,55

1,50

30

h < 40 m

2

1,70

1,60

1,50

1,45

Les équerres sont fixées en quinconce le long des profilés principaux de type DOUBLEX T.

Les performances des équerres EQUERELO établies selon les modali- tés de l’Annexe 1 du Cahier du CSTB 3194 précité sont les suivantes :

Type d’équerre

Résistance admissible sous charge de poids propre du bardage

Résistance admissible vis-à-vis des charges de vent (Dépression)

EQUERELO 100

23,5 daN

76

daN

EQUERELO 150

14 daN

80

daN

8.33 Pose de l’ossature verticale

Les profilés DOUBLEX sont fixés sur chaque équerre EQUERELO par deux rivets RF 10, dimensions 4,8 x 10 mm, corps CuZn, tige acier electrozingué. Les profilés sont percés au foret de Ø 5 mm (cf. fig. 9).

L’aboutement des profilés peut s’effectuer par éclisses confectionnées sur chantier à partir de chutes de profilés. Ces éclisses seront rendues coulissantes en limitant le serrage du montage. (cf. fig. 10).

8.34 Pose de l’isolation

La pose de l’isolant est réalisée selon les prescriptions des fabricants et celles du Cahier du CSTB 3194.

8.35 Pose des plaques NATURALIS EVOLUTION

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont fixées sur l’ossature métal par rivetage ou vissage.

8.351 Préparation des plaques

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont pré-percées sur chantier.

Diamètre de forage (cf. fig. 11)

Le diamètre de perçage des plaques NATURALIS EVOLUTION est de

8 mm, sauf en un point appelé point fixe, où il n’est que de 5 mm (cas

d’une fixation par rivetage) ou 5,5 mm (cas d’une fixation par vissage).

Ce point, situé dans la zone centrale de la plaque, permet d’assurer un bon positionnement du panneau et de répartir les variations dimension- nelles.

Distances des fixations aux bords des plaques NATURALIS EVOLUTION

Distances aux bords verticaux

Distances aux bords horizontaux

30 mm mini.

70 mm mini pose joints ouverts

100 mm mini pose joints similaires

H

ou

8.352 Fixation des plaques NATURALIS EVOLUTION

Le serrage des points coulissants doit être limité pour permettre la libre dilatation des plaques NATURALIS EVOLUTION en ces points.

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont fixées depuis le point fixe vers les points coulissants périphériques.

Fixation par rivets

On utilisera un embout spécial (cf. fig.13), placé en nez de riveteuse permettant de ménager un jeu de trois dixièmes de mm entre la plaque NATURALIS EVOLUTION et le rivet RF 16.

Fixation par vis autoperceuse

On utilisera des outils de vissage avec butée de profondeur et couple de serrage réglable afin de contrôler le serrage des vis de fixation (débrayage des contacts vis-plaque). On veillera de plus au bon posi- tionnement des vis au centre des préperçages.

8.36 Traitement des joints

Les joints horizontaux et verticaux sont normalement prévus d’une largeur de 6 à 8 mm maximum. Ils peuvent être laissés ouverts ou

obturés à l’aide de profils en PVC ou en aluminium emboîtés ou pincés derrière la plaque inférieure (cf. fig. 8). En cas de largeur supérieure à

8 mm, les joints horizontaux seront obligatoirement obturés par un profil de dimensions adaptées.

8.37 Points singuliers

Les figures 14 à 25 présentent une série d’exemples de solutions pour le traitement des points singuliers.

Le compartimentage de la lame d’air en angle de façades adjacentes et sur toute la hauteur du bardage sera réalisé en matériaux durables (tôle d’aluminium ou acier galvanisé Z 275 par exemple).

8.38 Pose en soubassement (cf. fig. 26)

Le montage standard de NATURALIS EVOLUTION permet son utilisa- tion en rez-de-chaussée exposé aux risques de chocs (classe d’exposition Q4 selon la norme P 08-302 et T3 selon le classement reVETIR) en prenant en compte la facilité de remplacement de la pla- que.

Dans le cas où le classement T4 est recherché, la taille des plaques sera limitée à 1220 mm x 2500 mm et, on disposera, en renfort de la plaque NATURALIS EVOLUTION, une plaque d’ETERBOARD épais- seur 10 mm, l’ensemble étant fixé par des vis SXW-L12-5,5 x 40.

Ce montage, pour un entraxe de l’ossature primaire de 614 mm maxi- mum, permet d’atteindre les performances suivantes : M50/400 J, M3/60 J et D1/10 J.

8.4 Pose sur ossature aluminium

L’ossature est conforme aux prescriptions des « conditions générales de conception et de mise en œuvre de l’ossature métallique et isolation thermique des bardages rapportés faisant l’objet d’un Avis Techni- que ou d’un constat de traditionalité» (Cahier du CSTB 3194 de Jan- vier/février 2000). Elle sera de conception librement dilatable.

L’ossature aluminium est un système complet comprenant les équerres, les profilés et les fixations.

La pose du système NATURALIS EVOLUTION sur ossature Aluminium comprend les opérations suivantes :

Traçage et repérage,

Mise en place de l’ossature,

Mise en place de l’isolation,

Fixation des plaques sur l’ossature,

Traitements des points singuliers.

8.41 Traçage et repérage

Porter sur la façade les axes des profilés métalliques en respectant les entraxes indiqués par la note de calculs (entraxe maxi des ossatures verticales 627 mm).

Par rapport à ces axes, tracer l’emplacement des chevilles de fixation.

8.42 Position des équerres

Les équerres sont choisies en fonction de l’épaisseur d’isolant utilisé.

Deux types d’équerres à fonction différente seront utilisés :

les équerres de point fixe

les équerres de point coulissant

Les équerres de point fixe sont placées en rive haute de profilé, elles sont fixées au profilé vertical par au moins deux fixations pour réaliser un point fixe.

Les équerres de point coulissant sont à utiliser partout ailleurs. Elles sont fixées au profilé vertical au travers de trous oblongs, de manière à réaliser des points coulissants.

Les équerres sont fixées au gros œuvre par un ensemble vis-cheville.

L’écartement entre les équerres de fixation des profilés est déterminé en fonction des conditions d’exposition et de la hauteur de l’ouvrage selon les indications de zones et sites définies dans le DTU Règles

N.V.65.

Les équerres sont fixées en quinconce le long des profilés principaux de type T.

Les équerres retenues pour le chantier doivent bénéficier de rapports d’essais établis selon les modalités de l’Annexe 1 du Cahier du CSTB

3194.

8.43 Pose de l’ossature

Les profilés verticaux sont fixés sur les équerres par des vis autoper- ceuses ou par des rivets conformément aux principes du système complet de pose retenu.

8.44 Pose de l’isolation

La pose de l’isolant est réalisée selon les prescriptions des fabricants et celles du Cahier du CSTB 3194.

8.45 Pose des plaques NATURALIS EVOLUTION

sur ossature Aluminium

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont fixées sur l’ossature alumi- nium par rivetage ou vissage.

Préparation des plaques

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont pré-percées sur chantier.

Diamètre de forage

Le diamètre de perçage des plaques NATURALIS EVOLUTION est de 8 mm, sauf en un point appelé point fixe, où il n’est que de 5 mm (cas d’une fixation par rivetage) ou 5,5 mm (cas d’une fixation par vissage). Ce point, situé dans la zone centrale de la plaque, permet d’assurer un bon positionnement du panneau et de répartir les variations dimension- nelles.

NATURALIS

Distances

EVOLUTION

des

fixations

aux

bords

des

plaques

Distances aux bords verticaux

Distances aux bords horizontaux

30

mm mini*.

70 mm mini pose joints ouverts

 
 

100 mm mini pose joints similaires

H

ou

*La distance aux bords des fixations des plaques doit permettre une fixation en milieu d’aile de profilé Aluminium.

Fixation des plaques NATURALIS EVOLUTION

Le serrage des points coulissants doit être limité pour permettre la libre dilatation des plaques NATURALIS EVOLUTION en ces points.

Les plaques NATURALIS EVOLUTION sont fixées depuis le point fixe vers les points coulissants périphériques.

Fixation par rivets

On utilisera un embout spécial (cf. fig. 13), placé en nez de riveteuse permettant de ménager un jeu de trois dixièmes de mm entre la plaque NATURALIS EVOLUTION et le rivet AP16-S-5 -x 16 mm.

Fixation par vis autoperceuse

On utilisera des outils de vissage avec butée de profondeur et couple de serrage réglable afin de contrôler le serrage des vis de fixation (débrayage des contacts vis-plaque). On veillera de plus au bon posi- tionnement des vis au centre des préperçages.

8.46 Traitement des joints

Les joints horizontaux et verticaux sont normalement prévus d’une largeur de 6 à 8 mm maximum. Ils peuvent être laissés ouverts ou obturés à l’aide de profils en PVC ou en Aluminium emboîtés ou pincés derrière la plaque inférieure (cf. fig. 8). En cas de largeur supérieure à 8 mm, les joints horizontaux seront obligatoirement obturés par un profil de dimensions adaptées.

8.47 Points singuliers

Les principes de traitement des points singuliers pour l’ossature DOUBLEX restent valables.

8.48 Pose en soubassement

Le montage standard de NATURALIS EVOLUTION permet son utilisa- tion en rez-de-chaussée exposé aux risques de chocs (classe d’exposition Q4 selon la norme P 08-302 et T3 selon le classement reVETIR) en prenant en compte la facilité de remplacement de la pla- que.

Dans le cas où le classement T4 est recherché, la taille des plaques sera limitée à 1220 mm x 2500 mm et, on disposera, en renfort de la plaque NATURALIS EVOLUTION, une plaque d’ETERBOARD épais- seur 10 mm, l’ensemble étant fixé par des vis SXW-L12-5,5 x 40.

Ce montage, pour un entraxe de l’ossature primaire de 614 mm maxi- mum, permet d’atteindre les performances suivantes : M50/400 J, M3/60 J et D1/10 J.

8.5 Ventilation – Lame d’air

Le positionnement en avancée des profilés verticaux doit prévoir, outre

l’épaisseur réservée à l’isolant, une lame d’air d’épaisseur minimale de

20 mm, cette épaisseur étant comptée du nu extérieur de l’isolant au nu

extérieur du plan d’ossature verticale.

Indépendamment de la communication avec l’extérieur au niveau des joints entre panneaux ou des bavettes intermédiaires, la ventilation de la lame d’air est assurée par des ouvertures en pied et en sommet d’ouvrage ménagées à cet effet et de section suffisante, à savoir au moins égale à :

50 cm²/m pour hauteur d’ouvrage à 3 m,

65 cm²/m pour hauteur d’ouvrage de 3 m à 6 m,

80 cm²/m pour hauteur d’ouvrage de 6 m à 10 m,

100 cm²/m pour hauteur d’ouvrage de 10 m à 18 m.

En départ de bardage, l’ouverture est protégée par un profilé à âme perforée constituant une barrière anti-rongeurs. En partie haute, l’ouverture est protégée par une avancée (par exemple, couvertine d’acrotère) formant larmier.

9. Entretien

L’aspect des plaques NATURALIS EVOLUTION se conserve dans le temps sans autre entretien qu’un lavage périodique à l’eau claire ; en cas de salissures prononcées, lavage à l’eau additionnée d’agent mouillant à fonction détergente suivi d’un rinçage à l’eau claire.

10. Découpe sur chantier

La découpe des plaques NATURALIS EVOLUTION est possible sur chantier en utilisant une scie circulaire à main, à régime lent (lame de scie à denture en métal dur) ou une scie circulaire à main, à régime rapide (lame de scie diamantée à jante continue), munie d’un système d'aspiration des poussières.

Le sciage et le forage doivent être effectués dans un endroit sec. Après sciage et forage, il faut immédiatement enlever la poussière de la pla- que, la poussière résiduelle pouvant causer des taches permanentes.

B. Résultats expérimentaux

Les plaques NATURALIS EVOLUTION issues de l’usine ETERNIT N.V.de Kapelle-op-den-Bos (Belgique) ont fait l’objet de tous les essais ci dessous :

Essais réalisés dans le laboratoire du CSTB :

- Essais

de

résistance

aux

effets

du

vent

suivant

la

note

d’information n°

8

du

GS

n°2 :

rapport

d’essais

n° CLC07-

26009588

 

- Essais de résistance aux chocs suivant la note d’information n°5 du GS n°2 : rapport d’essais n° CLC-26009587

- Essais sismiques suivant le Cahier du CSTB n° 3533 : rapport d’essais n° EEM 07 26007713 parties 1 à 11

Essais réalisés dans le laboratoire REDCO (Belgique) :

- Essais de résistance sous tête de fixation : rapport d’essais n°

R2007011763

Essais réalisés dans le laboratoire du BBRI (Belgique) :

- Essais de résistance mécanique suivant NF EN 12467 : rapport BBRI réf 65052047/C

- Essais d’imperméabilité à l’eau NF EN 12 467 rapport BBRI réf

65052047/C

- Variations

des

65052047/C

dimensions

NF EN

12

467

rapport

BBRI

réf

- Essais de durabilité – chaleur/pluie NF EN 12 467 rapport BBRI réf

65052047/C

- Essais de durabilité – gel/dégel suivant NF EN 12 467 rapport BBRI réf 65052047/C

- Essais de durabilité – immersion/séchage suivant NF EN 12 467 rapport BBRI réf 65052047/C

- Essais de durabilité – eau chaude suivant NF EN 12 467 rapport BBRI réf 65052047/C

- Essais masse volumique suivant NF EN 12 467 rapport BBRI réf

65052047/C

Essais réalisés au Warringtonfiregent (Belgique)

- Procès-verbal de classement au feu A2-s1,d0 n° 12049B

Note de calcul ETERNIT :

- « Calcul des sollicitations sismiques dans les chevilles de fixation au support des systèmes NATURALIS EVOLUTION et NATURA Ossature métallique » n° DMC/STD/FEL08-206.

- « Calcul des sollicitations sismiques dans les chevilles de fixation au support des systèmes NATURALIS EVOLUTION et NATURA Ossature Aluminium. Système FACALU de chez ETANCO. » n°

DMC/STD/FEL08-275.

- « Calcul des sollicitations sismiques dans les chevilles de fixation au support des systèmes NATURALIS EVOLUTION et NATURA Ossature Aluminuim. Système AVANTI de chez SFS Intec. » n° DMC/STD/FEL08-266.

C. Références

Le NATURALIS EVOLUTION est commercialisé depuis 2 ans. Les réalisations en Europe représentent plus de 245 000 m 2 . Les réalisa- tions en France sous cette marque commerciale représentent plus de 45 000 m 2 .

Figures du Dossier Technique

Fixation * Le joint horizontal peut aussi être fermé
Fixation
* Le joint horizontal peut aussi être fermé

Figure 1 - Principe du bardage NATURALIS EVOLUTION sur ossature DOUBLEX

Figure 2 - Profils DOUBLEX Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en
Figure 2 - Profils DOUBLEX Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en
Figure 2 - Profils DOUBLEX Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en
Figure 2 - Profils DOUBLEX Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en

Figure 2 - Profils DOUBLEX

Figure 2 - Profils DOUBLEX Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en zones
Figure 2 - Profils DOUBLEX Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en zones

Les profils Alufix (IFS) n’ont pas fait l’objet d’évaluations en zones sismiques

2

2

2,5

fait l’objet d’évaluations en zones sismiques 2 2 2,5 50 42 110 52 120 52 2,5
50
50

42

110
110
110
110

110

52

120
120
120
120

120

52

2,5

50
50

42

FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2 mm

FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm

82,7

2,3

2 mm FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45
2 mm FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45

45

mm FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45 45
mm FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45 45

45

FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45 45 130
FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45 45 130
FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45 45 130
FACALU (ETANCO) - Profil T et L - ép. 2,5 mm 82,7 2,3 45 45 130

130

AVANTI (SFS Intec) - Profil T et L - ép. 2,3 mm

2,3

45
45

45

2,5 2,5 52 52 100 40
2,5
2,5
52
52
100
40

ALUFIX (IFS) - Profil T et L - ép. 2,5 mm

Figure 3 - Exemples de profils aluminium

Figure 4 - Patte-équerre EQUERELO Tête laquée selon coloris NATURALIS EVOLUTION Figure 5 - Rivets
Figure 4 - Patte-équerre EQUERELO Tête laquée selon coloris NATURALIS EVOLUTION Figure 5 - Rivets
Figure 4 - Patte-équerre EQUERELO Tête laquée selon coloris NATURALIS EVOLUTION Figure 5 - Rivets

Figure 4 - Patte-équerre EQUERELO

Tête laquée selon coloris NATURALIS EVOLUTION
Tête laquée selon coloris NATURALIS EVOLUTION

Figure 5 - Rivets de fixation sur ossature DOUBLEX

φ 12
φ 12
28
28

5,5

Vis SX3-L12-5,5x28 mm en fixation courante

φ 12
φ 12
5,5 40
5,5
40

Vis SXW-L12-5,5x40 mm à tête Ø 12 mm pour le traitement des soubassements renforcés

Figure 6 - Fixation des plaques NATURALIS EVOLUTION sur ossature DOUBLEX ou Aluminium : Vis SFS Irius

EVOLUTION sur ossature DOUBLEX ou Aluminium : Vis SFS Irius Rivet AP16-S-5x16 (SFS Intec) Ф 16

Rivet AP16-S-5x16 (SFS Intec)

Ф 16 mm Ф 4,8 mm
Ф 16 mm
Ф 4,8 mm

Rivet Alu/Inox – C16 (ETANCO)

Figure 7 - Fixation des plaques NATURALIS EVOLUTION sur ossature aluminium : Rivets

12

6 0,8 56 8
6
0,8
56
8

Joint aluminium

1,5 8,5 Joint PVC rigide 34 8
1,5
8,5
Joint PVC rigide
34
8

Figure 8 - Exemples de Joint horizontal

PVC rigide 34 8 Figure 8 - Exemples de Joint horizontal Figure 9 - Pose de
PVC rigide 34 8 Figure 8 - Exemples de Joint horizontal Figure 9 - Pose de

Figure 9 - Pose de l’ossature DOUBLEX

8 Figure 8 - Exemples de Joint horizontal Figure 9 - Pose de l’ossature DOUBLEX Figure

Figure 10 - Aboutement

C CC C CC 8 3050 maxi C FC Equerre C CC 1220 maxi C
C
CC
C
CC
8
3050 maxi
C
FC
Equerre
C
CC
1220 maxi
C
CC
30
20
maxi 600
maxi 600
30
20
C : points coulissants
F :
point fixe
2000 maxi
1350 maxi
7070
maxi 600
maxi 600
maxi 600
8

Figure 11 - Principe de pose verticale sur ossature DOUBLEX (les plaques peuvent aussi se poser horizontalement)

Figure 12 - Foret de centrage Rivet Embout de riveteuse 40 3/10 17 1,5 (cotes

Figure 12 - Foret de centrage

Rivet Embout de riveteuse 40 3/10 17 1,5 (cotes en mm) Figure 13 - Cale
Rivet
Embout de riveteuse
40
3/10
17
1,5
(cotes en mm)
Figure 13 - Cale de serrage pour fixation des points coulissants
Figure 14 - Rivetage sur ossature DOUBLEX T
Figure 14 - Rivetage sur ossature DOUBLEX T
Figure 14 - Rivetage sur ossature DOUBLEX T Figure 15 - Rivetage sur ossature DOUBLEX C

Figure 15 - Rivetage sur ossature DOUBLEX C

20 mini Grille anti-rongeurs ventilation Figure 16 - Rive haute et rive basse
20
mini
Grille anti-rongeurs
ventilation
Figure 16 - Rive haute et rive basse
Figure 17 - Angle sortant 250 mm maxi Figure 18 - Angle rentrant
Figure 17 - Angle sortant
250 mm
maxi
Figure 18 - Angle rentrant
Figure 19 - Angle rentrant 600 mm
Figure 19 - Angle rentrant
600 mm

Figure 20- Encadrement de fenêtre

Figure 21 - Encadrement de fenêtre (coupe sur tableau)
Figure 21 - Encadrement de fenêtre (coupe sur tableau)

Figure 22 - Fractionnement de la lame d’air

A > A
A
> A

Figure 23 - Joint de dilatation

A > A Figure 23 - Joint de dilatation Figure 24 – Fractionnement de l’ossature pour

Figure 24 – Fractionnement de l’ossature pour des montants en acier d’une longueur maximale de 6 m

8 mm maxi
8 mm maxi
Figure 25 – Fractionnement de l’ossature pour des montants en acier d’une longueur inférieure ou
Figure 25 – Fractionnement de l’ossature pour des montants en acier d’une longueur inférieure ou égale à 6 m.
maxi 614
maxi 614
Naturalis Evolution ép. 8 mm
ETERBOARD ép. 10 mm

Figure 26 - Pose en soubassement permettant d’obtenir le classement T4

30 mm minimum
30 mm minimum

Figure 27 – Fractionnement de l’ossature pour des montants en aluminium d’une longueur supérieure à 3 m

8 mm maxi
8 mm maxi

Figure 28 – Fractionnement de l’ossature pour des montants en aluminium d’une longueur inférieure ou égale à 3 m.

ANNEXE

POSE DE NATURALIS EVOLUTION EN ZONES SISMIQUES

A1.

Principe de mise en œuvre en zones sismiques (cf. fig. A1)

Cette annexe concerne l’emploi du système NATURALIS EVOLUTION en zones sismiques.

A2.

Assistance Technique

La Société ETERNIT SAS dispose d'un service technique qui peut apporter, à la demande du poseur, une assistance technique tant au niveau de l'étude d'un projet qu'au stade de son exécution.

Des fiches techniques établies par la Société ETERNIT SAS permettent de transmettre au maître d’ouvrage et à l’entreprise les informations nécessaires à la conception et à la mise en œuvre du système NATURALIS EVOLUTION en zones sismiques.

A3.

Domaine d’emploi

Le bardage rapporté NATURALIS EVOLUTION Ossature métallique peut être mis en œuvre sur des parois verticales d’ouvrages de type A, B, C ou D en zones sismiques Ia, Ib et II en respectant les prescriptions de cette annexe.

A4.

Prescriptions

A4.1 Plaques NATURALIS EVOLUTION

Les formats maximum des plaques NATURALIS EVOLUTION sont 1220 mm x 3050 mm en pose verticale ou horizontale. Les plaques ne peuvent pas ponter les jonctions au droit des planchers.

A4.2 Support

Le support devant recevoir le système de bardage rapporté NATURALIS EVOLUTION est en béton banché conforme au DTU 23.1

A4.3 Fixation au support

La fixation au gros œuvre béton est réalisée par chevilles métalliques portant le marquage CE sur la base d’un ATE selon ETAG 001 – Par- ties 2 à 5 pour un usage en béton fissuré (options 1 à 6) et respectant les « recommandations à l’usage des professionnels de la construction pour le dimensionnement des fixations par chevilles métalliques pour le béton » (Amendement de Décembre 2004 édité par CISMA).

Ces chevilles métalliques doivent résister à des sollicitations données aux tableaux A1 à A8.

Les chevilles en acier zingué peuvent convenir lorsque l’ossature est en acier galvanisé et lorsqu’elles sont protégées par un isolant rapporté pour les emplois en atmosphères extérieures protégées rurales non polluées, urbaines et industrielles normales ou sévères. Lorsque l’ossature est en aluminium et pour les autres atmosphères, les chevil- les en acier inoxydable A2 doivent être utilisées.

Pour les configurations non envisagées dans les tableaux A1 à A8 les sollicitations peuvent être calculées selon le Cahier du CSTB 3533 de septembre 2005, en tenant compte que, en ossature de conception bridée, chaque fixation de profilé reprend une masse calculée selon la formule :

(

m s x L p x l +

m c

x l

) x

R a x 1,5

n

En ossature de conception librement dilatable, la fixation de l’équerre de point fixe reprend une masse calculée selon la formule :

x l

(m

s

x L

P

+

m

c

x l)

m s :

masse surfacique des plaques

L p :

dimension horizontale des plaques

l :

longueur du profilé

m c :

masse par mètre linéaire de profilé

R

a :

coefficient de réaction d’appui

n

:

nombre de fixations du profilé

A4.4 Ossature

L’ossature est conforme aux prescriptions des « conditions générales

de conception et de mise en œuvre de l’ossature métallique et isolation

thermique des bardages rapportés faisant l’objet d’un Avis Techni- que ou d’un constat de traditionalité» (Cahier du CSTB 3194 de Jan- vier/février 2000), renforcées par celles ci-après :

• l’ossature est fractionnée au droit de chaque plancher (leur longueur

est limitée à une hauteur d’étage). Un joint de 10 mm est ménagé entre

montants successifs (cf. fig. A2).

pose

• L’entraxe maximal des montants est de

614 mm pour une

verticale des plaques et de 627 mm pour une pose horizontale.

A4.41

A4.411

Ossature DOUBLEX

Profilés

L’emploi de ces profilés est limité aux zones rurales et urbaines norma- les.

Profilés en acier galvanisé à chaud Z 275, d’épaisseur 15/10 ème :

profil en Té, 87 x 30 mm, poids 1,66 kg/m

profil en C, 30 x 30 mm, poids 1,00 kg/m

profil cornière d’angle, 40 x 40 mm, poids 0,91 kg/m

 

DOUBLEX

DOUBLEX

DOUBLEX

Forme des profils

T

C

Angle

Module d’inertie en cm 3 I/V =

1,615

1,342

0,640

Moment d’inertie en cm 4 I =

2,915

2,012

1,876

A4.412

Equerres de fixation

Equerre EQUERELO, type 100 ou 150 avec coulisse, réglable, en tôle d’acier E24 embouti galvanisé à chaud au minimum Z 275 selon la norme NF EN 10326. L’aile destinée à fixer le profilé DOUBLEX pré- sente 2 trous Ø 5 mm alignés.

Equerres en acier galvanisé Z350, épaisseur 25/10 ème de longueur 200 et 250 mm ISOLCO 3000P de L.R. ETANCO.

Les profilés DOUBLEX sont solidarisés aux équerres par deux rivets (référencés RF 10), corps CuZn, tige acier électrozingué, de dimen- sions Ø 4,8 x 10 mm.

Les équerres, fixées en quinconce le long des profilés principaux ont

un espacement maximal de 1 m.

Dans le cas de pose des équerres en vis-à-vis, les sollicitations admis- sibles des tableaux A1 et A2 sont à diviser par 2.

A4.42

Ossature Aluminium

L’ossature aluminium doit être conforme aux prescriptions du Cahier du CSTB 3194 de Janvier-février 2000. Elle est constituée de profilés verticaux en T, Ω ou L et d’équerres de fixation assemblés conformé- ment aux principes du système complet de pose retenu (fig.3 du dos- sier technique).

Le système FACALU LR 110 ou 120 de la Société ETANCO de conception bridée comporte des profilés T et L, des équerres de fixation

ISOLALU LR 150 et LR 80. Les profilés verticaux sont fixés sur les équerres par des rivets ALU/INOX - C14 et la distance entre les équer-

res

extrêmes sera limitée à 3 m.

Le

système AVANTI de la Société SFS Intec de conception librement

dilatable comporte des profilés T et L, des équerres de fixation AVANTI FP pour réaliser les points fixes et AVANTI GP pour réaliser les points

coulissants. Les profilés verticaux sont fixés sur les équerres par des

vis autoperceuses en Acier inox A4.

L’épaisseur minimum des profilés aluminium est fixée à 2 mm pour une pose par rivets et 2,5 mm pour une pose par vis.

D’autres ossatures aluminium conformes aux prescriptions du cahier du CSTB 3194 (Janvier-février 2000) peuvent être utilisées.

La mise en œuvre est subordonnée à l’établissement de plans de détails et d’une note de calcul établie par le fabricant d’ossatures.

A5.

Principes de pose

Les principes de pose sont schématisés en figures A1 à A14.

Les prescriptions de mise en œuvre en zones sismiques restent celles énoncées au § 8 du présent Dossier Technique en dehors de celles décrites ci-dessus, en particulier.

la discontinuité de l’ossature au niveau de chaque plancher,

les fixations de l’ossature décrites au § A.4.3,

l’écartement entre équerres limité à 1m.

A5.1 Fixations des plaques NATURALIS EVOLUTION sur ossature DOUBLEX définie au § A4.41

Fixation par rivets

Rivet (référencé RF 16) à tête laquée selon coloris NATURALIS

EVOLUTION, corps CuZn, tige d’expansion en acier inox, dimensions

Ø 4,8x16 mm avec tête de diamètre 14 mm pour la fixation des plaques

de revêtement (la valeur caractéristique d’arrachement Pk est égale à

4300 N dans un support acier d’épaisseur 15/10 ème ).

Afin d’assurer le centrage des rivets, il est nécessaire d’utiliser un foret de centrage.

Fixation par vis autoperceuses

Vis autoperceuses SFS Irius SX3/10-L12-5,5x28 mm à tête Ø 12 mm fournies par la Société SFS Intec.

Pour le traitement des soubassements renforcés (cf. § A5.3) : vis autoperceuses SFS Irius SXW-L12-5,5x40 mm à tête Ø 12 mm four- nies par la Société SFS Intec.

La valeur caractéristique d’arrachement Pk, déterminée selon la norme NF P 30-314 est d’au moins 2480 N dans un support acier d’épaisseur 15/10 ème .

La mise en œuvre des fixations SFS Irius doit s’effectuer avec la douille

E 420.

D’autres fixations (vis ou rivets) de dimensions identiques et de caracté- ristiques mécaniques au moins égales peuvent être utilisées.

A5.2 Fixation des plaques NATURALIS EVOLUTION pour ossature aluminium définie au § A4.42

Fixation par rivets

Rivets AP16-S-5 x 16 (SFS Intec) à tête Ø 16 mm thermolaquée, corps en AlMg 5 Ø 5 mm x16 mm, tige en acier inox A3, capacité de serrage de 8,5 à 13 mm dont la valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme NF P 30-314 est de 3720 N dans un support aluminium d’épaisseur 2,0 mm.

Rivets Alu/Inox-C16 (ETANCO) à tête Ø 16 mm thermolaquée, corps en alliage aluminium Ø 4,8 mm x16 mm, tige en acier inox A2, capa- cité de serrage de 10 à 12 mm dont la valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme NF P 30-314 est de 2980 N dans un support aluminium d’épaisseur 2,0 mm.

Afin d’assurer le centrage des rivets, il est nécessaire d’utiliser un foret de centrage. Fixation par vis autoperceuses

Vis autoperceuses SFS Irius SX3/10-L12-5,5x28 mm à tête Ø 12 mm fournies par la Société SFS Intec.

Pour le traitement des soubassements renforcés (cf. § A5.3) : vis autoperceuses SFS Irius SXW-L12-5,5x40 mm à tête Ø 12 mm four- nies par la Société SFS Intec.

La valeur caractéristique d’arrachement P K , déterminée selon la norme XP P 30-314 est de 3540 N dans un support aluminium d’épaisseur 2,5 mm.

La mise en œuvre des fixations SFS Irius doit s’effectuer avec la douille E 420.

D’autres fixations (vis ou rivets) de dimensions identiques et de caracté- ristiques mécaniques au moins égales peuvent être utilisées.

A5.3 Pose en soubassement

Le montage standard de NATURALIS EVOLUTION permet son utilisa- tion en rez-de-chaussée exposé aux risques de chocs (classe d’exposition Q4 selon la norme P 08-302 et T3 selon le classement reVETIR) en prenant en compte la facilité de remplacement de la pla- que.

Dans le cas où le classement T4 est recherché :

les plaques de dimensions maximales 1220 mm x 2500 mm seront posées verticalement.

on disposera, en renfort de la plaque NATURALIS EVOLUTION, une plaque de ETERBOARD épaisseur 10 mm, l’ensemble étant fixé sur

profilés en acier galvanisé15/10

ou aluminium 2,5 mm d’épaisseur

mini par vis autoperceuses Irius SXW-L12-5,5x40 mm à tête Ø 12 mm fournies par la Société SFS Intec.

ème

Tableaux et Figures de l’Annexe

Tableau A1- Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées horizontalement ou verticalement sur profilés de longueur 3200 mm maxi. maintenus par 4 équerres d’entraxe 1000 mm maxi. (Système DOUBLEX).

 

Pose HORIZONTALE des plaques

 
   

EQUERELO 100

   

EQUERELO 150

 

ISOLCO 250 (ETANCO)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

431

496

561

Ia

797

917

1037

Ia

856

1043

1230

traction

Ib

496

561

626

Ib

917

1037

1158

Ib

1043

1230

1417

(daN)

II

626

691

756

II

1158

1278

1398

II

1417

1604

1791

Sollicitation

Ia

86

99

112

Ia

86

99

112

Ia

86

99

112

cisaillement

Ib

99

112

125

Ib

99

112

125

Ib

99

112

125

(daN)

II

125

138

151

II

125

138

151

II

125

138

151

 

Pose VERTICALE des plaques

 
   

EQUERELO 100

   

EQUERELO 150

 

ISOLCO 250 (ETANCO)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

182

209

237

Ia

336

387

438

Ia

350

426

503

traction

Ib

209

237

264

Ib

387

438

488

Ib

426

503

579

(daN)

II

264

291

319

II

488

539

590

II

579

656

732

Sollicitation

Ia

36

42

47

Ia

36

42

47

Ia

36

42

47

cisaillement

Ib

42

47

53

Ib

42

47

53

Ib

42

47

53

(daN)

II

53

58

64

II

53

58

64

II

53

58

64

Les valeurs du tableau peuvent être divisées par 2 en doublant le nombre d’équerres et en les fixant en vis-à-vis. Les profils utilisés seront les profils T permettant la pose d’équerres de part et d’autre du profil.

Avec l’assistance technique de la Société ETERNIT SAS, ces sollicitations peuvent être réduites en diminuant la longueur des profi- lés, ou dans le cas où les plaques sont fixées sur au moins 4 profilés verticaux, en alternant la position des points fixes par rapport à l’ossature (cf. schéma ci-dessous).

F Alternance des points fixes afin de diminuer les valeurs du tableau F F représente
F
Alternance des points fixes afin de diminuer
les valeurs du tableau
F
F
représente le point fixe

Tableau A2- Pose en soubassement lorsqu’un classement T4 est demandé (cf. § A5.3) Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées verticalement sur profilés de longueurs 3200 mm maxi. et 2500 mm maxi. maintenus par 4 équerres (Système DOUBLEX).

 

Pose VERTICALE des plaques sur profilés de 3200 mm

 
   

EQUERELO 100

   

EQUERELO 150

 

ISOLCO 250 (ETANCO)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

389

448

507

Ia

720

829

937

Ia

773

942

1111

traction

Ib

448

507

565

Ib

829

937

1046

Ib

942

1111

1280

(daN)

II

565

624

683

II

1046

1155

1263

II

1280

1450

1619

Sollicitation

Ia

78

90

101

Ia

78

90

101

Ia

78

90

101

cisaillement

Ib

90

101

113

Ib

90

101

113

Ib

90

101

113

(daN)

II

113

125

137

II

113

125

137

II

113

125

137

 

Pose VERTICALE des plaques sur profilés de 2500 mm

 
   

EQUERELO 100

   

EQUERELO 150

 

ISOLCO 250 (ETANCO)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

304

350

396

Ia

563

647

732

Ia

604

736

868

traction

Ib

350

396

442

Ib

647

732

817

Ib

736

868

1000

(daN)

II

442

488

533

II

817

902

987

II

1000

1132

1265

Sollicitation

Ia

61

70

79

Ia

61

70

79

Ia

61

70

79

cisaillement

Ib

70

79

88

Ib

70

79

88

Ib

70

79

88

(daN)

II

88

98

107

II

88

98

107

II

88

98

107

Les valeurs du tableau peuvent être divisées par 2 en doublant le nombre d’équerres et en les fixant en vis-à-vis. Les profils utilisés seront les profils T permettant la pose d’équerres de part et d’autre du profil.

Avec l’assistance technique de la Société ETERNIT SAS, ces sollicitations peuvent être réduites en diminuant la longueur des profilés, ou dans le cas où les plaques sont fixées sur au moins 4 profilés verticaux, en alternant la position des points fixes par rapport à l’ossature (cf. schéma précédent).

Tableau A3- Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées horizontalement ou verticalement sur profilés de longueur 3200 mm maxi. maintenus par 4 équerres de longueur de patte 220 mm maxi., d’entraxe 1000 mm maxi.

Système AVANTI (SFS Intec), Ossature de conception librement dilatable.

 

Pose horizontale des plaques

 

Pose verticale des plaques

(*)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

 

Ia

1437

1860

2284

Ia

596

771

947

Sollicitation traction

               

(daN)

Ib

1860

2284

2707

Ib

771

947

1122

II

2707

3130

3554

II

1122

1298

1473

Sollicitation

Ia

206

237

268

Ia

85

98

111

cisaillement

Ib

237

268

300

Ib

98

111

124

(daN)

II

300

331

362

II

124

137

150

Tableau A4- Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées horizontalement ou verticalement sur Profilés de longueur 3200 mm maxi. maintenus par 4 équerres de longueur de patte 100 mm maxi., d’entraxe 1000 mm maxi.

Système AVANTI (SFS Intec), Ossature de conception librement dilatable.

 

Pose horizontale des plaques

 

Pose verticale des plaques

(*)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

596

771

947

Ia

247

320

393

traction

Ib

771

947

1122

Ib

320

393

465

(daN)

II

1122

1298

1473

II

465

538

611

Sollicitation

Ia

206

237

268

Ia

85

98

111

cisaillement

Ib

237

268

300

Ib

98

111

124

(daN)

II

300

331

362

II

124

137

150

(*) Les valeurs du tableau peuvent être divisées par 2 en doublant le nombre d’équerres de point fixe et en les fixant en vis-à-vis.

Avec l’assistance technique de la Société SFS Intec, ces sollicitations peuvent être réduites en diminuant la longueur des profilés, ou dans le cas où les plaques sont fixées sur au moins 4 profilés verticaux, en alternant la position des points fixes par rapport à l’ossature (cf. schéma précédent).

Tableau A5- Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées horizontalement ou verticalement sur Profilés de longueur 3200 mm maxi. maintenus par 4 équerres de longueur de patte 160 mm maxi., d’entraxe 1000 mm maxi.

Système FACALU (ETANCO), Ossature de conception bridée.

 

Pose horizontale des plaques

 

Pose verticale des plaques

(**)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

582

717

852

Ia

240

295

351

traction

Ib

717

852

987

Ib

295

351

406

(daN)

II

987

1122

1257

II

406

462

517

Sollicitation

Ia

85

97

110

Ia

35

40

45

cisaillement

Ib

97

110

123

Ib

40

45

51

(daN)

II

123

136

148

II

51

56

61

(**) Les valeurs du tableau peuvent être divisées par 2 en doublant le nombre d’équerres et en les fixant en vis-à-vis.

Avec l’assistance technique de la Société ETANCO, ces sollicitations peuvent être réduites en diminuant la longueur des profi- lés, ou dans le cas où les plaques sont fixées sur au moins 4 profilés verticaux, en alternant la position des points fixes par rap- port à l’ossature (cf. schéma précédent).

Tableau A6- Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées horizontalement ou verticalement sur Profilés de longueur 3200 mm maxi. maintenus par 4 équerres de longueur de patte 100 mm maxi., d’entraxe 1000 mm maxi.

Système FACALU (ETANCO), Ossature de conception bridée.

 

Pose horizontale des plaques

 

Pose verticale des plaques

(**)

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment

B

C

D

B

C

D

Sollicitation

Ia

335

412

490

Ia

138

170

201

traction

Ib

412

490

567

Ib

170

201

233

(daN)

II

567

645

722

II

233

265

297

Sollicitation

Ia

85

97

110

Ia

35

40

45

cisaillement

Ib

97

110

123

Ib

40

45

51

(daN)

II

123

136

148

II

51

56

61

Tableau A7- Pose en soubassement lorsqu’un classement T4 est demandé (cf. § A.5.3) Sollicitation combinée en traction-cisaillement appliquée à la cheville métallique. Plaques posées verticalement sur Profilés de longueur 3200 mm maxi. ou 2500 mm maxi. maintenus par 4 équerres de longueur de patte 160 mm maxi., d’entraxe 1000 mm maxi.

Système FACALU (ETANCO), Ossature de conception bridée.

(**)

Pose

sur profilés de 3200 mm

   

sur profilés de 2500 mm

verticale des

Zone

Classe Bâtiment

Zone

Classe Bâtiment