Vous êtes sur la page 1sur 24

[Tapez le titre du document]

Faculté des Sciences


et Techniques de
Mohammedia

Compte rendue TP2:

Redressement
commandé
Réalisé par :
 BENNOUNA Oumaima
 EL HANSALI Abderrahim Encadré par :
 ESSAGHROUNI Kamal
Mr. SAYOUTI

Page 1
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Sommaire

 Introduction

 Pont commandé complet

 Pont commandé mixte

 Pont triphasé à diodes

 Pont triphasé commandé tout thyristor

Conclusion

2
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

1- Objectif :
 Familiarisation avec l’outil de simulation PSIM.
 Comparer les performances des ponts complets et mixtes.
 Etude de la loi de commande pour le pont complet tout thyristor.

2- Introduction :
 Un montage redresseur commandé permet de convertir une tension alternative a une
autre tension continue, c.-à-d. obtenir une tension continue réglable de valeur moyenne non
nulle à parti d’une tension alternative sinusoïdale de valeur moyenne nulle. L’utilisation de
commutateurs commandables tels que les thyristors permet de réaliser des redresseurs dont
la valeur moyenne du tension de sortie peut varier en fonction de l’angle d’amorçage 𝛿 des
commutateurs.
 Il existe de nombreuses applications industrielles mettant en œuvre ce type de
redressement : - Variateur de vitesse de moteur à courant continu.
- Commande de puissance (chauffage….).etc

Nous avons vu que, l'énergie électrique était fournie par le réseau, et donc par une tension
sinusoïdale. Or, dans de nombreuses, l'énergie est utilisée sous forme de signaux continus. Il
est donc nécessaire de disposer d'un système effectuant cette conversion (alternatif/continu). Ce
dispositif est appelé redresseur.
Nous verrons que la tension de sortie du redresseur présente une ondulation de tension non
négligeable (surtout dans les redresseurs commandés) ce qui nécessite d'associer un filtre au
redresseur, afin d'obtenir un signal continu utilisable. Compte tenu des charges souvent
inductives, l'ondulation de tension en sortie conduit à une ondulation de courant très faible dans
la charge. Ce courant sera donc fréquemment supposé constant dans la charge.
Le redressement commandé est obtenu avec des thyristors

3
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Le thyristor est une diode commandable. Il suffit d’avoir une tension VAK positive et
une impulsion sur la gâchette G avec un courant de gâchette IG pour que le thyristor devienne
passant. Dès que le thyristor est amorcé, la gâchette n’a plus aucune action sur lui. Le thyristor
reste passant jusqu’à avoir une coupure du courant I.

Le retard à l'amorçage des thyristors permet de régler la valeur moyenne de la tension aux
bornes de la charge et donc de réglée la vitesse d'un moteur à courant continu par exemple.
Le retard à l'amorçage α est réglable entre 0 et T/2 (0 et 180°), T étant la période de la
tension U de la source. (Souvent 20 ms si c'est la fréquence 50 Hz du réseau EDF).

3- Pont commandé complet :


En utilisant l’outil d’édition schématique de PSIM, on va réaliser un redresseur
monophasé comme le montre la figure suivante. La tension d’entrée est VS=120Vrms. La valeur
de crête est Vspk=120*1.414=170V. La valeur de l’inductance de filtre est L=2.4 H. La valeur
de la résistance de charge R=300Ω. Puis on va visualisées les formes d’ondes des signaux
suivantes :
Tension /Courant d’entrée VS, IS, la tension de sortie Vdc, courant de sortie Idc, courant
à travers TH1 : ITH1 et tension à travers TH1 : VTH1.

4
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

A) On obtient pour 𝛼=30° et L=2.4H .les graphes suivant :

 Valeur moyenne de Vdc: <V>= 94.54 V


 Valeur maximal de Vdc : Vmax = 170 V
 Valeur minimale de Vdc : Vmin= -85.61V
 Valeur moyenne du courant Idc : <I> = 0.311 A
 Valeur efficace du courant IS : Iseff =0.313 A
 Valeur crête à crête de Idc : ∆I = Imax-Imin = 0.368 - 0.233 = 0.135A

5
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

B) pour 𝛼=60° et L=2.4H on a :

 Valeur moyenne de Vdc: <V>= 54.76 V


 Valeur maximal de Vdc : Vmax = 170 V
 Valeur minimale de Vdc : Vmin= -147.66 V
 Valeur moyenne du courant Idc : <I> = 0.178 A
 Valeur efficace du courant IS : Iseff =0.189 A
 Valeur crête à crête de Idc : ∆I = Imax-Imin = 0.252 - 0.0524 = 0.1996 A
c)

 10 20 30 40 50 60 70
<Vdc> 106.5 101.57 94.57 82.43 70.42 54.76 38.09

6
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

d) On a L = 0.8 H et 0 ≤  ≤ 150°, et on obtient les résultats suivants :

 10 30 50 70 90 110 130 150


Fp 0.914 0.531 0.72 0.61 0.47 0.318 0.173 0.061

On remarque que le convertisseur détériore le facteur de puissance FP.


e) Traçons la valeur moyenne Vdc, d’une charge RLE, en fonction de 𝛼, avec :
Vdc=f(𝛼 ) pour E = -100 V

 10 20 30 40 50 60 70
<Vdc> 108.47 101.54 93.58 82.43 69.1 53.57 36.96

Calcule du facteur de puissance pour différentes valeurs de 𝛼 :


𝜶 30 60 90 120 150
FP 0.83 0.723 0.63 0.51 0.31

7
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

g) tension crête soumise à chaque composant du pont en fonction de Vdc.

Tension minimum tension maximum Crête à crête


TH1 -84,9 84,9 0
TH2 85,09 -85,09 0
TH3 84,9 -84 ,9 0
TH4 -85,09 85,09 0
Déterminer le courant moyen et efficace de chaque composant du pont, en déduire les
caractéristiques pour le choix de ces composants.

Courant moyen Courant efficace


TH1 7 ,19.10−2 A 1,336.10−1 A
TH2 7 ,19.10−2 A 1,336.10−1 A
TH3 7 ,19.10−2 A 1,336.10−1 A
TH4 7 ,19.10−2 A 1,336.10−1 A

On peut conclure que les caractéristiques pour le choix des composants et :


 I0 : le courant direct moyen à l’état passant
 IT (RMS) : le courant efficace à l’état passant
 VRM: la tension inverse de crête répétitive
 VDRM : la tension directe de crête répétitive à l’état bloqué
 Les temps d’amorçage et de désamorçage
f) comparer les résultats obtenues avec l’étude théorique et commenter.
La valeur moyenne de la tension aux bornes de la charge est donnée par:
Uc = 2.Vmax.cos(𝛼)/π
Calculons les valeurs moyenne pour différents valeur de 𝛼théoriquement, lesrésultats sont :
Valeur de 𝛼 La tension théorique
30° 2√2𝑉𝑒𝑓𝑓
.cos(𝛼)=93.563V
𝜋
60° 2√2𝑉𝑒𝑓𝑓
.cos(𝛼)=54.01V
𝜋
90° 2√2𝑉𝑒𝑓𝑓
.cos(𝛼)=0V
𝜋
120° 2√2𝑉𝑒𝑓𝑓
.cos(𝛼)=-54.01V
𝜋
150° 2√2𝑉𝑒𝑓𝑓
.cos(𝛼)=-93.56V
𝜋

Avec : Veff = 120V


R = 300Ω

8
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Pour le les valeurs moyenne du courant on utilise la relation : I moy = Vmoy/R


Valeur de α Le courant théorique
30° 0.311A
60° 0.18A
90° 0A
120° -0.18A
150° −0.311A

On conclue d’après cette étude théorique que :


Il y a 3 possibilités de fonctionnement dépendant de l’angle d’amorçage α.
 α < π/2 : La tension aux bornes de la machine à courant continu est positive. Il s’agit
du fonctionnement en moteur.
 α = π/2 : La tension moyenne aux bornes du récepteur est nulle, il n’y a aucun courant
dans le circuit.
 π/2< α < π : On fonctionne en onduleur. La tension moyenne s’inverse.
L’emploi du pont complet se justifie lorsqu’il peut y avoir récupération d’énergie.
Remarque :
Comparant les résultats théoriques aux résultats expérimentaux, on déduit que pour les
deux valeurs de α (30° et 60°) les résultats théorique sont identiques aux résultats
expérimentaux. Mais à partie de α=90° c’est différent.

4- Pont commandé mixte :


L’étude théorique :
Un redresseur monophasé à pont mixte comporte le même nombre des diodes que les
thyristors. On n'a pas représenté les deux générateurs d'impulsions connectés chacun entre
Gâchette et cathode du thyristor. On remarque qu'il comporte deux branches en parallèle de
deux semi-conducteurs, d'où son appellation

Dans un premier temps, supposons que le courant dans la charge est nul.
On peut écrire la loi de maille : - u + vT1 = 0

9
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Puisque la diode D2 est polarisée dans le sens direct. On note θ0T1 l'instant où vT1 devient
positif, l’instant de l’amorçage.

De la même manière, on détermine l'instant d'amorçage naturel θ0T2 du second thyristor,


l’instant d’où vT2 devient positif.
A partir de ces deux instants chaque générateur d'impulsions attend une durée θ avant de
délivrer sa première impulsion. Qui va, bien évidemment réussir à rendre son thyristor
passant.
Le diagramme des conductions :

Remarque :
- si c'est une diode, elle devient immédiatement passante, on le porte dans le diagramme
des conductions
- si c'est un thyristor, alors on attend θ pour marquer la mise en conduction dans le
diagramme des conductions
On dessine la courbe de la tension aux bornes de la charge directement à partir du
diagramme des conductions.

10
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

En effet, les composants semi-conducteurs ont un comportement d'interrupteur, saturation


et blocage, lorsqu'on regarde le diagramme des conductions, trois cas peuvent se produire :
1. conduction simultanée de T1 et D2 : alors uCh = + u.
2. conduction simultanée de D1 et T2 : alors uCh = - u.
3. conduction simultanée de D1 et D2 : alors uCh = 0 (phase roue libre).
D'où l'allure de la courbe uCh. Compte tenu de la position des diodes, il est normal qu’elles
deviennent passantes lorsque la tension aux bornes de la charge veut devenir négative.
Sa valeur moyenne est définie par :
1 𝛼
UCh Moyen = 𝑇 ∫0 𝑈𝑐ℎ (𝑤𝑡)𝑑𝑤𝑡

D’après la courbe on a T = π
𝜋 𝜋
< t <( 2 + 𝛼 ) UCh = 0
2
𝜋
(2 + 𝛼 ) < t < 2𝜋 UCh = Vs
3𝜋
1
UCh Moyen = ∫
𝜋
2
𝑈𝑚 sin(𝑤𝑡) 𝑑𝑤𝑡
𝜋 +𝛼
2

On obtient alors : √2𝑈


UCh Moyen = (1 + cos)
𝜋

A l’aide du simulateur PSIM on a réalisé le montage suivant :


Un redresseur monophasé à pont mixte Avec :

R=300, L=2,4 H, Vin= 120.√2. sin(𝜔𝑡) et  = 30°.

11
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

a) on règle =60° on obtient les formes d’ondes suivantes :


Vin = f(t)

Iin = f(t)

Vth1 = f(t)

12
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Ith1 = f(t)

Vout = f(t)

Iout= f(t)

1. La valeur moyenne de Vout :


𝑈𝑚
<Vout>= (1 + cos) ; Um=170V. Donc <Vout> = 81,16 V
𝜋

2. La valeur moyenne de Iout :


<𝑉𝑜𝑢𝑡> 81,16
<Iout>= = , donc <Iout>= 0,27 A
𝑅 300

3. La valeur efficace de Iin :


Iin eff = 0 ,219 A.
Le tableau suivant représente les valeur obtenue a l’aide du simulateur PSIM :
Valeur moyenne Valeur max Valeur min Valeur crête à crête
Vout 78,74 V 85.24V 0 85,24 V
Iout 0,26 A 0.28A 0.27 0,01A

𝑃
Le facteur de puissance : Fp = .
𝑆

On a : Iout eff = 0,27 A donc P = R I²outeff = 21,87w


Et on a : S= Vin eff× Iineff = 26,28 VA

13
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

21,87
Donc on aura : P = 26,28 = 0,83.

Le tableau ci-dessous résume les différentes valeurs du facteur de puissance pour


30°<<150° à l’aide de PSIM :

 30 60 90 120 150

Fp 0,89 0,81 0,61 0,374 0,141

b) Le tableau suivant présente les valeurs des tensions moyennes pour 30°<<150°

 30 60 90 120 150

<Vout> 98,50 78,74 52,38 26,09 6,19

c) Comparaison des résultats du pont tout thyristor et du pont mixte :

Pour un montage mixte nous avons remarqué que le facteur de puissance est plus améliorer
que celui du montage tout thyristor.
e) courant moyen et efficace des composants du pont
La valeur du courant moyen pour chaque composant :
<Ith1> = 0,101 A ; <Ith2> = 0,075 A ; <Id1> = 0,168 A ; <Id2> = 0,19 A.
La valeur du courant efficace pour chaque composant :
Ith1 eff =0,166 A ; Ith2 eeff = 0,1439 A ; Id1 eff = 0, 212 A ; Id2 eff = 0,228 A.
Le choix des composants:
Les principaux critères du choix du thyristor :
 I0 : le courant direct moyen à l’état passant

14
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

 IT (RMS) : le courant efficace à l’état passant


 VRM: la tension inverse de crête répétitive
 VDRM : la tension directe de crête répétitive à l’état bloqué
 Les temps d’amorçage et de désamorçage
Les principaux critères du choix de la diode :
Ce sont les valeurs extrêmes de ces grandeurs qui sont prises en considération :
 la tension inverse de VAK à l’état bloqué ;
 la valeur moyenne de I AK à l’état passant ;
 éventuellement le courant maximum répétitif (sans durée prolongée) I FSM.
Par sécurité, on applique une marge de sécurité pour le dimensionnement de ces
grandeurs, de 1,2 à 2.
Remarque :
On constate que les valeurs théoriques sont très proches des valeurs obtenue par PSIM

5- Pont triphasé à diode :

Partie théorique :

Donc Udi0 = 161.22 V

Donc Udieff = 159.52 V


Udi0
Idc = =0.54A.
R

15
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

3 5π/6 2
Irms = ∫ I D = 0.57A.
π π/6

1 T
Isaeff =T ∫0 I 2 D = 0.54A.

P = R.Irms2 = 87.48 W

Ifi0 = 0.18A.

Ifieff = 0.31A.

Partie expérimentale :
Les formes d’ondes sont les suivants:

16
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Les mesures :
Idc(A) Irms(A) Vdc(V) Vrms(V) Isa(A) P(w)
0.54 0.54 162.05 162.19 0.44 87.54

Le facteur de puissance et le facteur de forme :


Fp = 0.99. Ff = 1.009.
Le courant moyen et efficace dans la diode :
Idmoy=0.18A. Ideff= 0.31A.
Les caracteristiques des diodes de ce redresseur :

=293.93V

= 0.18A

La figure ci-dessus représente l’analyse spectrale du courant de la source I sa.


Amélioration du facteur de forme et réduction des harmoniques du courant absorbé :

17
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

i) Traçage des formes d’ondes de Vsa, Isa, Vdc, Id1 et Vd1.

On observe que la variation des ondulations a était diminuer, d’où l’utilisation de ce


montage.

18
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Forme d’onde du courant de source IS et le courant I1.

Table pour les 25 harmoniques obtenues :

19
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Remarque :
Les résultats pratique sont les mêmes que les résultats théoriques.

6- Pont triphasé tout thyristor


La loi de commande est la suivante :

20
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

On règle  = 30° et on visualise les formes d’ondes suivante :

Vs :

21
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Is :

Vch :

Ich :

Vth1 :

Ith1 :

La valeur moyenne, max et min de Vch :


<Vch> = 139,43V
Vchmax = 250 ,48

22
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Vchmin = 0
La valeur moyenne, max et min de Ich :
<Ich> =1 ,79
Ichmax = 1,832
Ichmin = 1,72
I = Ichmax - Ichmin
I =0,11
La valeur efficace du courant Is1 :
Is1 eff = 1,19 A
La tension moyenne pour 30°<<150

 30 60 90 120 150
<Vch> 242,99 139,43 3,917 1 ,12 0

On remarque que la valeur moyenne s’annule quand l’angle d’amorçage devient très
grand => le signal devient purement sinusoïdal
On obtient la courbe suivante <Vch> = f()

La courbe suivante représente la variation de la tension moyenne en fonction de l’angle


de l’amorçage alpha
Et on remarque de la valeur moyenne diminue jusqu'à ce qu’elle s’annule pour  = 150°

7- Conclusion :
Lors de ce Tp on a pu étudier le différent type de redresseurs commandé :
- Pont commandé tout thyristor
- Pont commandé mixte
- Pont triphasé à diodes
- Le pont triphasé commandé tout thyristor
D’après cette étude on a pu constater que :

23
Faculté des sciences et techniques – Mohammedia

Le convertisseur pont commandé tout thyristor détériore le facteur de puissance FP par


rapport au pont toute diode.
Pour un montage pont mixte, nous avons remarqué que le facteur de puissance est plus
améliorer que celui du montage tout thyristor.
Pour le pont triphasé à diode on a conclure que le montage PD3 à diode est le plus efficace
des montages parallèles pour ce qui concerne la rentabilité du transformateur, vue que la forme
de la tension redressée est plus proche du continu (Ff ~ 1) son facteur de puissance ainsi que
son facteur de forme sont maximale.

24

Vous aimerez peut-être aussi