Vous êtes sur la page 1sur 4

2019

Etalonnage – Vérification –
Ajustage

LAMBERT D. KOFFI

Ing. Métrologue
Par défaut, il est procédé à un ajustage de votre appareil :

L’ajustage (par écart de langage appelé communément Etalonnage ou Calibration) est l’opération
destinée à amener un appareil de mesure à son fonctionnement et à une justesse convenable pour
son utilisation. En pratique, on modifie les réglages de l’appareil pour le rendre conforme aux
spécifications du constructeur. Cette opération succède généralement au constat d’un mauvais
fonctionnement mis en évidence par une vérification ou un étalonnage. Il n'est émis à l'issu de cet
ajustage qu'un simple rapport d'intervention.
A la demande, il est effectué un constat de vérification :
La vérification permet de savoir que l'erreur de mesure est plus petite qu'une erreur appelée erreur
maximale tolérée (EMT). L'erreur maximale tolérée est définie par l'utilisateur comme étant la plus
grande erreur qu'il est prêt à accepter.
Le but de la vérification est de s’assurer que les indications données par un instrument de mesure sont
conformes aux spécifications du constructeur de l’instrument. On compare donc l’instrument de mesure
en plusieurs points de test à un étalon qui sert de référence. Pour chacun des points de test, on vérifie
si l’appareil donne une indication à l’intérieur d’une « fourchette » déduite des spécifications du
constructeur. Le choix de ces points de test et la façon de conduire les tests sont définis avec
précision dans une procédure. Après avoir subi tous les tests définis dans la procédure, on porte un
jugement global sur l’instrument : l’appareil est conforme ou non conforme (hors tolérance). Cette
prestation est destinée à s’assurer que les mesures qui ont été faites avec cet instrument sont
correctes depuis son dernier passage en métrologie.
Il est émis à l'issu de cet opération un document nommé Constat de Vérification sur lequel
apparaissent les données métrologiques relevées sur l'appareil, ainsi que les jugements de conformité.
Par déformation le Constat de vérification est souvent appelé
Certificat d’étalonnage, alors que la définition de ce dernier est :
Un étalonnage permet de connaître l'erreur de l'instrument et en cas de défaut de justesse de la compenser
en appliquant une correction à la mesure lue.
Le but d’un étalonnage est donc sensiblement différent. On veut mettre en évidence l’erreur introduite par
l’instrument au cours d’une mesure. En pratique, on compare l’instrument de mesure à un étalon. Pour chaque
point de test on note la valeur affichée par l’appareil, la valeur fournie par l’étalon et l’incertitude sur la
valeur fournie par l’étalon. Cela se traduit par un résultat chiffré, ce qui permet d’apprécier l’erreur. A
l’issue de cette opération on édite un certificat d’étalonnage où figurent tous les points de test et le
résultat chiffré de chaque test. Aucun ajustement ni aucun jugement n’est porté sur l’appareil. Un certificat
d’étalonnage ne garantit donc pas qu’un instrument est « dans ses spécifications ». Cette prestation est
destinée à mieux utiliser un instrument. Connaissant l’erreur de l’appareil on est à même de corriger le
résultat brut et de réduire l’incertitude d’une mesure. L’étalonnage permet aussi de suivre l’évolution d’un
appareil dans le temps.
Il est émis à l'issu de cet étalonnage un Certificat sur lequel apparait l'écart constaté.
Aucun ajustement n'a été effectué, et la lecture sur l'appareil doit être corrigée par l'operateur avec
l'écart mis en évidence sur le Certificat.

Vous aimerez peut-être aussi