Séquence 1

Notion de fonctions Fonctions linéaires et affines
Sommaire
1. Prérequis p.7 2. Notion de Fonctions p.10 3. Sens de variation d’une fonction p.23 4. Fonctions linéaires et fonctions affines p.30 5. Algorithmique p.42 6. Synthèse de la séquence p.49 7. Exercices d’approfondissement p.52

Séquence 1 – MA20

5

© Cned – Académie en ligne

1 Prérequis
A
L’ensemble des nombres réels : »
M
–4 –3 –2 –1 0 1 2 x 3 4 5 6 7 8

A tout point M d’une droite graduée, on peut faire correspondre un unique nombre x appelé abscisse du point M. Lorsque M décrit la droite graduée, x décrit l’ensemble des nombres réels. L’ensemble des nombres réels contient tous les nombres que vous connaissez comme par exemple 1 ; –2 ; –0,7 ; 5/3 ; 2 , π etc. et à chaque nombre que vous connaissez correspond un unique point de la droite graduée. L’ensemble des nombres réels est noté » .

B

Avec un repère
y C 5 Axe des ordonnées G D 4 3 2 1 L A B

J O I 1 2 3 K 4 Axe des abscisses 5 6 7 x

–6

–5

–4

–3

–2

–1

0 –1 –2

E

F

–3

Séquence 1 – MA20

7

© Cned – Académie en ligne

On peut ajouter ou retrancher la même quantité aux deux membres d’une équation. 0) et L(0 . On détermine de même : C(–2 . L’axe (0J) est appelé axe des ordonnées. son ordonnée est 4. 3). Revoyons en un exemple. D(–3 . Vous avez appris à résoudre au collège des équations du type ax + b = 0. 5). On repère par exemple le point A sur le graphique ci-après de la façon suivante : il existe un unique point K de la droite (OI) et un unique point L de la droite (OJ) tel que le quadrilatère OKAL soit un rectangle. C’est donc 3. K(3 . Le nombre réel repérant le point L sur la droite graduée (OJ) est appelé l’ordonnée du point A. Il vient donc : 2x + 3 − 3 = −3 soit 2x = −3 À savoir Plus généralement. a On peut multiplier ou diviser les deux membres d’une équation par un même nombre non nul. C Exemple Résolution de l’équation du premier degré ax + b = 0. G(–1. On va ici retrancher 3 aux deux membres de l’équation de façon à ne garder que « des x » dans le membre de gauche. J). C’est donc 2. F(–1 . 2 8 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . Le couple de nombres (3 . –2).5 .3. I. Le nombre réel repérant le point K sur la droite graduée (OI) est appelé l’abscisse du point A. 2). En divisant par 2 les deux membres de l’équation précédente. on trouve 3 x =− . 1) Exemple L’abscisse de B est 5.À savoir On peut repérer un point par ses coordonnées dans un repère orthogonal (O. E(4 . 2) sont les coordonnées du point A dans l repère (O. J ) et on note A(3 .75). On remarque que I(1 . on retiendra le résultat suivant : L’équation ax + b = 0 (avec a ≠ 0 ) b admet pour solution x = − . L’axe (OI) est appelé axe des abscisses. –3). Soit à résoudre l’équation 2x + 3 = 0. Donc B (5 . I. 2). 4). 0) et J(0 .

Séquence 1 – MA20 9 © Cned – Académie en ligne . À savoir a ≥ b si et seulement si a − b ≥ 0. c’est dire s’ils sont égaux ou sinon quel est le plus grand. ce qui se lit : a est inférieur ou égal à b si et seulement si a − b est négatif ou nul. ce qui se lit : a est supérieur ou égal à b si et seulement si a − b est positif ou nul.D Comparaison de nombres Comparer deux nombres réels. On a aussi a ≤ b si et seulement si a − b ≤ 0.

5 est l’image de 4 par le programme de calcul f. On va d’abord multiplier le nombre choisi par 2. 4 ⎯⎯⎯⎯⎯⎯ 8 ⎯⎯⎯⎯⎯ 2 ⎯⎯⎯⎯⎯⎯ 0. 5 . Manipulation 4 entrer *2 entrer –6 entrer Résultat 4 8 2 0. retrancher ensuite 6 au résultat obtenu et enfin prendre l’inverse du résultat obtenu. → → → Ou plus simplement 4 ⎯⎯ 8 ⎯⎯ 2 ⎯⎯→ 0. 5 → → On peut aussi faire le calcul à la calculatrice. Par exemple.2 Notion de Fonctions A Activité 1 Activités Un programme de calcul Le programme On choisit un nombre. 0. On peut résumer ainsi le programme de calcul f ⎯⎯ ⎯⎯ ⎯⎯⎯⎯ → → → Choisissons par exemple le nombre 4. On va lui appliquer le programme de calcul suivant. 10 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne .5 Écran ×2 −6 ×2 −6 x −1 =1/ x multiplier par 2 retrancher 6 prendre l ' inverse x −1 x −1 entrer Sur CASIO GRAPH 25+ entrer est remplacé par EXE et Rép est remplacé par Ans Le résultat obtenu en appliquant le programme de calcul f à un nombre x est appelé image du nombre x par le programme de calcul f. que nous appellerons f.

Par exemple. c’est-à-dire l’ensemble des nombres réels privé de 3. 5. Le fait de retirer 3 de l’ensemble des nombres réels fait apparaître la réunion de deux intervalles ouverts : a l’intervalle ouvert ] − ∞. 5). Nous dirons que f est définie sur l’ensemble D = » − { 3}. Remarque On peut toujours calculer f ( x ) sauf pour x = 3. +∞[.f (2. On a donc f ( 4 ) = 0. +∞[ à droite de 3 qui est l’ensemble des nombres strictement supérieurs à 3. On l’appelle image de x par f. vers moins l'infini – 3 – 8 8 vers plus l'infini + 8 f ( x ) se lit « f de x » et signifie f appliqué à x. Le symbole +∞ se lit « plus l’infini ».a) Recopier et compléter le tableau de valeurs suivant : Nombre x Image de x –2 –1 1 2 2. b) Exprimer f ( x ) en fonction de x.f (7). a) Que vaut f ( −1). 3[ à gauche de 3 qui est l’ensemble des nombres strictement inférieurs à 3. On dira aussi que l’ensemble de définition de f est D = » − { 3}. L’ensemble des nombres réels peut être représenté par une droite graduée. a On note la réunion de ces deux intervalles de la façon suivante : D = ] − ∞. 3[∪]3. Séquence 1 – MA20 11 © Cned – Académie en ligne . f ( 4 ) (lire « f de 4 ») est le nombre obtenu en appliquant le programme de calcul f au nombre 4.5 3. Le symbole ∪ se lit « union ». l’intervalle ouvert ]3. Le symbole −∞ se lit « moins l’infini ».5 4 5 7 b) Combien d’images possède chaque nombre réel x du tableau précédent ? c) Que se passe-t-il avec la calculatrice si on applique le programme de calcul f au nombre réel 3 ? Comment peut-on expliquer l’affichage à l’écran ? Vocabulaire et notation On note f ( x ) le nombre obtenu en appliquant le programme de calcul f au nombre x.

5. le point B de la courbe d’abscisse –1. 12 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . le point H de la courbe d’abscisse 5. le point E de la courbe d’abscisse 2. le point C de la courbe d’abscisse 1. le point F de la courbe d’abscisse 3. y 1 –2 –1 0 1 2 3 4 5 6 7 x –1 a) Placer le point A de la courbe d’abscisse –2. le point D de la courbe d’abscisse 2. 0) signifie que le réel 3 n’a pas d’image par la fonction f et que la courbe ne coupera jamais cette droite. On a dessiné ci-dessous la courbe repère du plan.Courbe représentative de la fonction f. le point G de la courbe d’abscisse 4.5. représentative de la fonction f dans un La droite verticale passant par le point de coordonnées (3 . le point I de la courbe d’abscisse 7.

T dépend de L.5 2 1. c’est-à-dire le temps nécessaire pour faire un aller-retour. Ecartons-le de sa position d’équilibre .b) Remplir alors le tableau suivant Point Abscisse x Ordonnée A –2 B –1 C 1 D 2 E 2.4 1. g ( −5) et g(4).6 1.8 1 1.2 1. il se met alors à osciller.6 0.8 Séquence 1 – MA20 13 © Cned – Académie en ligne . (cette loi fut découverte par Galilée vers 1600). La variation de T en fonction de L est représentée sur le graphique ci-dessous (L est exprimé en mètres et T en secondes).5 G 4 H 5 I 7 c) Comparer ce tableau au précédent.4 0.2 0. b) Calculer g (1). On appelle T la « période » du mouvement. a) Décrire ce programme de calcul par une phrase.5 F 3.5 L (en mètres) 0 0 0. mais pas de la masse ni de l’amplitude. Que remarque-t-on ? Comment peut-on noter l’ordonnée d’un point M de la courbe d’abscisse x ? Un autre programme de calcul Le programme de calcul g est donné par : g ( x ) = 2x − 1. T (en secondes) 2.5 1 0. Activité 2 Étude de la période du pendule (voir MA20 p215-216) Dispositif : Un poids est suspendu à un fil de longueur L.

Nous pouvons exprimer cela en disant aussi que la période du pendule est fonction de sa longueur. La formule y = définit parfaitement la valeur de y une fois que nous connaissons la 2x − 6 valeur du nombre réel x ( x ≠ 3 ).5 0.9 T2 T2 L Le doublement de la longueur entraîne-t-il le doublement de la période ? La période est-elle propo rtionnelle à la longueur ? Déterminer la longueur pour que la période soit 1 seconde. L(en m) T (en sec) 0. formule courbe 1 Nous avons vu dans les activités précédentes qu’une fonction peut être définie par : a une a une a un tableau de données ou tableau de valeurs.4 0. Les valeurs seront arrondies au dixième près.1 0.7 1. Le pendule de Foucault avait une longueur de 67 m. Nous avons vu par exemple que la période du pendule dépend de sa longueur. Quelle était sa période ? B Cours Fonction numérique d’une variable réelle De nombreuses situations nous amènent à établir qu’une quantité dépend d’une autre. Nous allons maintenant préciser le vocabulaire relatif aux fonctions.Remplir la deuxième ligne du tableau ci-dessous.8 1 1.2 0. Qu’y a-t-il de remarquable sur la dernière ligne ? Exprimer T en fonction de L en admettant le résultat constaté.5 1. Finir de remplir le tableau. 14 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . On dit aussi que y est fonction de x. 2 secondes.

Comme f ( x ) = x 2 + 5 On a donc f ( −3) = ( −3)2 + 5 = 14. du nombre 0. b) Pour déterminer les nombres réels qui ont pour image 9 par f. Un nombre réel peut par contre peut avoir plusieurs antécédents comme dans l’exemple donné précédemment. Il existe deux nombres réels dont le carré est 3. 3 sont des antécédents du nombre réel 8 par la Remarque L’image d’un nombre réel par une fonction est unique. Cette équation équivaut à l’équation x 2 = 8 − 5 = 3. b) Quels sont les nombres réels qui ont pour image 8 par f ? Solution a) Pour déterminer l’image du nombre réel −3 . 5 est donc l’image du nombre 0 par la fonction f. Exemple Soit f la fonction définie sur » par f (x ) = x 2 + 5 a) Déterminer l’image par f du nombre –3. c’est-à-dire x 2 + 5 = 8. Lorsqu’à chaque nombre réel x de D. Le nombre réel f ( x ) est l’image de x par la fonction f. on associe un seul nombre réel y. on définit une fonction f sur l’ensemble D. C’est donc résoudre dans » l’équation f ( x ) = 8. Séquence 1 – MA20 15 © Cned – Académie en ligne . les nombres − 3 et Nous dirons que − 3 et fonction f. il faut chercher les nombres réels x tels que f ( x ) = 9. De manière analogue. f (0 ) = 02 + 5 = 5 . il faut remplacer x par −3 dans l’expression de f ( x ). 14 est donc l’image du nombre −3 par la fonction f.Définition D est une partie de l’ensemble des nombres réels. x est la variable : elle appartient à l’ensemble de définition D de la fonction. 3. alors on dit que x est un antécédent de y par la fonction f. On note On lit f:x y ou y = f (x) y égale f (x) fonction f qui à x associe y Vocabulaire Vocabulaire Si y est l’image d’un nombre réel x par une fonction f.

e) Lire graphiquement les antécédents de 0. Remarque La courbe est encore l’ensemble des points M(x .25. avec x ∈D . f (x)). Exemple Détermination graphiques d’images et d’antécédents La courbe d’une fonction f définie sur l’intervalle fermé [−1 . y) tels que : l’abscisse x décrit l’ensemble de définition D. b) Lire graphiquement f (0) c) Combien le nombre 1. 2] (c’est-à-dire pour tout nombre réel x compris entre –1 et 2) est représentée dans le repère ci-contre. Notation x appartient à D se note : x ∈D .Courbe représentative y Définition 4 Dans un repère du plan. Autrement dit Un point M(x . a) Lire graphiquement l’image de 1.75 a-t-il d’antécédents ? d) Lire graphiquement les antécédents de −0. 1 y 3 2 x –1 0 1 2 16 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . la courbe représentative de la fonction f est l’ensemble des points M(x . l’ordonnée y est l’image de x par f. Vocabulaire y = f ( x ) est appelé équation de la courbe . y) appartient à la courbe si et seulement si : D –4 –3 –2 y = f(x) 3 2 1 M –1 0 –1 –2 1 2 x x x appartient à D et y = f ( x ).

puisque ce point de la courbe a pour coordonnées (1. La recherche des antécédents du nombre 0 par une fonction f revient à la recherche des solutions de l’équation f ( x ) = 0.5 comme le montre le graphique ci-dessus. 5.5 et 0. on peut dire graphiquement que l’image de 1 par la fonction f est 0. 5 et 0. 2 y = 1.5. Séquence 1 – MA20 17 © Cned – Académie en ligne .25 –1 0 B 1 1. 7 et 0. Notons A ce point.7. Soit B ce point.5 A x y = –0.7.75 1 0. c) On cherche les points de la courbe qui ont pour ordonnées 1. 0 a donc deux antécédents.25 rencontre la courbe en deux points dont on peut lire les abscisses –0. On ne peut lire qu’approximativement les abscisses de ces points −0. Ce sont les abscisses des points situés sur l’axe des abscisses et repérés par des croix. 5.5.5. Le nombre –0. l’image de 0 par la fonction f est –0. 1. On lit graphiquement que ces antécédents sont approximativement −0. autrement dit.5.75 n’a donc qu’un seul antécédent par f. En traçant la droite horizontale d’équation y = 1. b) f (0 ) est l’ordonnée du point de la courbe d’abscisse 0.5 ou encore que f (1) = 0.75. 7 et 0. Comme on lit que l’ordonnée de B est –0.f (1)) . e) Les antécédents de 0 sont les abscis ses des points de la courbe qui ont pour ordonnée 0.5 2 a) L’image de 1 est l’ordonnée du point de la courbe d’abscisse 1. Comme on peut lire que l’ordonnée de A est 0.5. f (0 ) = −0. Remarque Les antécédents d’un nombre réel par une fonction f se liront graphiquement sur l’axe des abscisses.25 a donc deux antécédents par f : −0. d) La droite horizontale d’équation y = –0.y 3 Remarque Les images d’un nombre réel par une fonction f se liront graphiquement sur l’axe des ordonnées. qui est 1.75 on trouve que celle-ci ne rencontre la courbe qu’une seule fois.

a 1 2 3 4 5 6 b 7 a L’intervalle ouvert ]a . a –1 18 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . 3] . Lorsqu’à chaque nombre réel x de D. un point M(x . L’image d’un nombre réel x par une fonction f est unique.f ( x )) . on associe un seul nombre réel y. y) appartient à la courbe représentant la fonction f si et seulement si y = f (x). 1 2 D –4 –3 –2 –1 0 –1 –2 x x D est généralement un intervalle ou une réunion d’intervalles. +∞[ qui est l’ensemble des nombres réels strictement supérieurs au nombre réel a. y = f (x) est appelé équation de la courbe . a [ qui est l’ensemble des nombres réels strictement inférieurs au nombre réel a. Autrement dit. y D→» f: 4 y = f(x) 3 2 1 x f (x ) image de x par f M fonction D est appelé ensemble de définition de la fonction f. b] qui est l’ensemble des nombres réels compris entre a et b. on définit une fonction f sur l’ensemble D.C Synthèse D est une partie de l’ensemble des nombres réels. On a rencontré précédemment 3 types d’intervalles : Courbe représentative d’une fonction f définie sur l’intervalle fermé [ −4. a L’intervalle fermé [a . a 1 2 3 4 5 6 7 8 Se souvenir des symboles : −∞ « moins l’infini » + ∞ « plus l’infini » ∪ ∈ « union » « appartient à » –8 –7 –6 –5 –4 –3 –2 a L’intervalle ouvert]–∞ . Cette courbe est l’ensemble des points de coordonnées ( x .

2 • −3. déterminer la fonction définie par la succession de touches indiquée. la hauteur h dépend de a. 2 2 EXE a) x EXE ×4 +6 EXE b) x EXE +6 EXE Séquence 1 – MA20 19 © Cned – Académie en ligne . afficher le nombre à l’écran de la calculatrice et taper la succession de touches × 2 – 3 EXE x 2 EXE •2 3 5 Quelle est la fonction définie par cette succession de touches ? •4. 2 • Dans chacun des cas suivants. Taille Poids 170 68 172 72 172 81 175 72 180 85 Expliquer pourquoi on ne définit pas ainsi une fonction. Expliquer pourquoi on définit bien une fonction.D Exercice 1 Exercices d’apprentissage Le graphique ci-contre représente l’évolution d’une population de bactéries (en milliers) sur un intervalle de temps déterminé. De façon générale. on associe son poids en kg. Préciser dans cette situation. Exercice 4 Dans chaque cas. Exprimer h en fonction de a. on associe la hauteur h ? Dans l’affirmative. Calculer la hauteur de ce triangle équilatéral lorsque a = 10. Définit-on ainsi une fonction lorsqu’au côté a. Exercice 3 A la taille en cm de chacune des cinq personnes d’un groupe. la variable et la grandeur étudiée dépendant de cette variable. préciser son ensemble de définition. Quel est l’ensemble de définition de cette fonction ? y 25 20 15 10 5 0 1 2 t (en heures) Exercice 2 ABC est un triangle équilatéral de côté a (en cm).

Un rectangle de dimension x et y cm a pour aire 16 cm². 2. b) y 2 Exercice 9 a) y 2 1 1 –2 –1 0 –1 1 2 x –2 –1 0 –1 1 2 x –2 –2 20 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . x −1 Expliquer pourquoi f est une fonction définie sur l’intervalle I donné. A tout entier naturel n. A-t-on ainsi défini une fonction sur »? Exercice 6 x et y désignent des réels strictement positifs. Quel nombre associe-t-on à 13 ? à 5 ? à 21. que x est la largeur du rectangle et y sa longueur ? Exercice 7 Soit la fonction f définie sur I = ]1 . Calculer les images par f des réels 3 c) 1+ 3. E = » et f ( x ) = E= [0 . 1. ……. +∞[ et f ( x ) = x − 1. L’ensemble des nombres entiers naturel est noté » . on associe le reste de la division de n par 3. a) 8 b) 2 Le nombre 0 a-t-il un antécédent par la fonction f ? Le nombre 1 a-t-il un antécédent par la fonction f ? Exercice 8 Dans chaque cas. On définit une fonction en associant à la dimension x. 1 . expliquer pourquoi f n’est pas définie sur l’intervalle E donné et proposer un intervalle I sur lequel f est définie. Quel est l’ensemble de définition de cette fonction ? La réponse à la question est-elle changée si l’on sait de plus. Exprimer y en fonction de x.Exercice 5 Les nombres entiers naturels sont les nombres 0. indiquer s’il s’agit de la courbe représentative d’une fonction en justifiant la réponse. +∞[ par f ( x ) = 2 . l’autre dimension y. x +2 Pour chacun des graphiques suivants. 3.

c) y 2 d) y 2 1 1 –2 –1 0 –1 1 2 x –2 –1 0 –1 1 2 x –2 –2 Exercice 10 y 4 3 2 1 –3 –2 –1 0 –1 –2 –3 1 2 3 4 5 x f est la fonction représentée ci-dessus. L’image par f de a) –2 b) 0 c) 2 d) 5 Les nombres suivants ont-ils des antécédents par f ? Si oui. Lire sur le graphique L’ensemble de définition de f. les préciser avec la précision permise par le graphique a) –1 b) 3 c) 1 d) 6 Séquence 1 – MA20 21 © Cned – Académie en ligne .

dire par le calcul si chacun des points précédents appartient ou non à la courbe . 5]. Existe-t-il des points de la courbe qui ont pour ordonnée 1 ? 22 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . 2x − 3 . 1. 1) . : Déterminer les coordonnées du point d’intersection de a) avec l’axe des ordonnées b) avec l’axe des abscisses. B(2 . 1. C(3 . E(2. x +1 est la courbe représentative de f. –1 0 –1 1 2 3 4 5 x Parmi les points suivants. Exercice 12 f est la fonction définie sur ]–1 . 0) . quels sont ceux dont on peut affirmer qu’ils appartiennent à la courbe ? O(0 .7) .+∞[ par f ( x ) = Dans un repère.4) . D(4 . 2) .Exercice 11 La courbe y 2 1 ci-dessous représente une fonction f définie sur l’intervalle [0 . A(1 .25 .5) Sachant que f est définie par f ( x ) = x . 1.

20 heures et 24 heures ? b) A quelle(s) heure(s) de la journée a-t-on relevé 6° ? 8° ? c) Quelle a été la température maximale ? A quelle heure a-t-elle était relevée ? d) Quelle a été la température minimale ? A quelle heure a-t-elle était relevée ? e) Sur quelle plage horaire la température a-t-elle augmenté ? Sur quelles plages horaires a-t-elle diminué ? f) Sur quelles plages horaire faisait-il moins de 14 degrés ? Activité 2 Aire d’un rectangle ABC est un triangle rectangle en A avec AB = 4cm et AC = 3 cm. La température est fonction de l’heure de la journée où elle a été relevée. 12 heures. 16 heures. M est un point qui décrit le segment [AC]. Degrès de température d RELEVÉ DE TEMPÉRATURE 20 15 10 5 0 –5 20 15 10 5 0 –5 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 0 5 10 15 20 25 30 heure t a) Quelle était la température relevée à 4 heures. Séquence 1 – MA20 23 © Cned – Académie en ligne . On construit le rectangle AMNP où N est un point du segment [BC] et P un point du segment [AB].3 A Activité 1 Sens de variation d’une fonction Activités Lecture graphique On donne ci-dessous la température relevée à Rennes par une journée de printemps.

5 3 a ( x ) = aire du rectangle AMNP en m². démontrer que l’aire du rectangle AMNP est égale à 4 4 x − x 2. 3 c) Avec la calculatrice.5 1 1. b) De façon plus générale.Avec un logiciel de géométrie. compléter avec les arrondis au dixième le tableau suivant. calculer MN puis l’aire du rectangle AMNP. des points d’abscisse x = AM en cm et d’ordonnée l’aire a( x ) du rectangle AMNP en cm2. C 4 3 M N 2 B A P 1 0 1 2 3 a) Lorsque x =0.6. décroissante sur un intervalle I f est une fonction définie sur un intervalle I.5 2 2. dans un repère. d) Comment l’aire semble-t-elle varier lorsque le point M décrit le segment [AC] ? e) Quelle paraît être la position de M pour laquelle l’aire est maximale ? B Cours Fonction croissante. on a placé. de courbe représentative . x = AM (en cm) 0 0. 24 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne .

. alors f (u ) ≤ f (v ). la courbe « descend » pour x appartenant à I. Pour tous réels u et v. Une fonction croissante conserve l’ordre.Définition Dire que f est croissante sur l’intervalle I signifie que pour tous réels u et v de l’intervalle I. f (u ) et f (v ) sont rangés dans l’ordre contraire de u et v. y 8 y f(v) 7 6 5 4 5 4 f(u) 3 2 1 x –3 –2 –1 u 0 1 2 3 2 f(u) f(v) 1 v 3 4 –2 u –1 0 1 v 2 3 x Remarque représente une fonction f décroisSi la courbe sante sur l’intervalle I. Pour tous réels u et v. on obtient alors celles de fonctions strictement croissante ou strictement décroissante Vocabulaire Une fonction est dite monotone sur un intervalle I si elle est croissante sur I ou décroissante sur I. si u ≤ v . f (u ) et f (v ) sont rangés dans le même ordre que u et v. de courbe représentative a désigne un nombre réel de I. Si on remplace les inégalités larges par des inégalités strictes dans les définitions. la courbe « monte » pour x appartenant à I. alors f (u ) ≥ f (v ). Une fonction décroissante change l’ordre. Si la courbe représente une fonction f croissante sur l’intervalle I. Séquence 1 – MA20 25 © Cned – Académie en ligne . si u ≤ v . Maximum et minimum d’une fonction sur I f est une fonction définie sur un intervalle I. Définition Dire que f est décroissante sur l’intervalle I signifie que pour tous réels u et v de l’intervalle I.

–2 –1 0 -1 1 2 x Les nombres de la première ligne d’un tableau de varia tion se lisent surl’axe des abscisses. 2]. Les nombres de la seconde ligne d’un tableau de variations se lisent sur l’axe des ordonnées. x –2 –1 4 1 2 4 –1. D’où le tableau de variations de la fonction f. y y 5 4 f(a) f(x) 2 1 f(x) a 0 1 f(a) x 1 x –1 0 –1 a 1x x Tableau de variation y 4 3 2 1 Étudier les variations d’une fonction. pour tout réel x de I.3 f (x ) –1. Définition Dire que f (a) est le minimum de la fonction f sur l’intervalle I signifie que. signifie que. on peut lire que la fonction f représentée cicontre est croissante sur l’intervalle [–2 . Graphiquement. pour tout réel x de I.Définition Dire que f (a) est le maximum de la fonction f sur l’intervalle I. décroissante sur l’intervalle [–1 . –1]. f (a ) ≤ f ( x ). On résume ces propriétés dans un tableau de variations. 1] et de nouveau croissante sur l’intervalle [1 .3 26 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . c’est indiquer les plus grands intervalles sur lesquels la fonction est croissante ou décroissante. f ( x ) ≤ f (a ).

est la courbe représentative d’une fonction f Dresser ensuite le tableau de variations de la fonction f. La fonction f si u ≤ v change l’ordre Alors f (u ) ≥ f (v ) D Exercice 13 a) Exercices d’apprentissage b) y 4 3 2 y 5 4 3 2 x 1 0 -1 –4 –3 –2 –1 1 2 3 4 –5 –4 –3 –2 –1 1 0 1 2 3 x Sur les deux graphiques ci-dessus. x f (x ) –2 –1 0 –2 0.5 0 3 4 +∞ Exercice 14 Quel est l’ensemble de définition de la fonction f ? Séquence 1 – MA20 27 © Cned – Académie en ligne . Lire le sens de variation de f.C Synthèse Fonction croissante sur l’intervalle I Pour tous les nombres réels u et v de l’intervalle I. Voici le tableau de variations d’une fonction f. La fonction f si u ≤ v conserve l’ordre Alors f (u ) ≤ f (v ) Fonction décroissante l’intervalle I sur Pour tous les nombres réels u et v de l’intervalle I. dans un repère.

6 ) et h (2. b) Sans faite de calcul dresser le tableau de variation de la fonction A sur l’intervalle [0 . x 4 28 Séquence 1 – MA20 © Cned – Académie en ligne . On note A( x ) l’aire de la couronne colorée ci-contre. x h( x ) –3 3 7/2 2. Tracer une courbe susceptible de représenter la fonction f dans un repère.La fonction f est-elle : a) croissante sur [–2 . 5).5 3 0. Exercice 15 Voici le tableau de variation d’une fonction h. Retrouver lesquelles. 10] ? sur [–2 .f ( −2). a) Calculer A(2). 4] . x h( x ) –2 –1 0 2.f (0. Pourquoi ? Exercice 16 Voici des tableaux de variations d’élèves.1] Donner f (0 ).5 4 7 Comparer (au sens de l’ordre) les nombres suivants 1 3 a) h ( −2) et h ( −1) b) h ( ) et h ( ) 3 2 7 c) h (2.5 10 7 x f (x ) 0 –1 1 –2 2 4/5 5 2 Exercice 17 x désigne un réel de l’intervalle [0 . 1] ? b) décroissante sur [3 . 7) d) h ( ) et h (4). 4]. Ils ont commis des erreurs dans chacun des tableaux de variation.5 3 0. 2] ? sur [0 . 2 Peut-on comparer h ( −1) et h (1).

5] b) [–1 . x f (x ) –3 –2 –1 3 1 1 4 0 6 0. Conjecturer le minimum de la fonction f . Calculer f (2) . 4] c) [0 . La fonction f est définie sur » par f ( x ) = 3 − ( x − 2)2. y 2 Lire sur cette courbe Le maximum de f sur chacun des intervalles : x 1 0 -1 -2 a) [–3 .Exercice 18 La courbe ci-contre est la représentation graphique d’une fonction f définie sur l’intervalle [–3 . 6].5 Sur chaque intervalle. donner le maximum et le minimum de la fonction f et préciser pour quelles valeurs de x ils sont obtenus. –1 0 –1 –2 –3 –4 1 2 3 4 5 x Séquence 1 – MA20 29 © Cned – Académie en ligne . 6] [–2 . 2] Exercice 19 Voici le tableau de variations d’une fonction f définie sur l’intervalle [–3 . y 6 5 4 3 2 1 Exercice 20 Exercice 21 On donne ci-contre la représentation graphique de la fonction f définie sur » par f ( x ) = x 2 − 4 x . puis f ( x ) − f (2). 5]. 6]. 5] –3 –2 –1 1 2 3 4 5 Le minimum de f sur chacun des intervalles a) [–3 . 3] c)[1 . 5] b) [– 2. 4] [1 . En déduire que la fonction f admet un maximum que l’on précisera. pour quelle valeur de x semble-t-il atteint ? Démontrer que f admet un minimum et le déterminer. [–3 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful