Vous êtes sur la page 1sur 24

Fondement historique de la civilisation I

L’âge du bronze créto mycénien

A. Epoque des premiers palais crétois

Les premiers palais et l’organisation du territoire

Causes de la « naissance des palais

– hypothèse des causes externes abandonnées

-évolution interne

4 principaux palais tous détruits vers 1500 avant notre ère

Les vestiges attestent l’exist de palais bien construit (structure vaste)

Prouv l’exist d’un pouv central fort, capable de mobiliser une main d’œuvre
importante qui opère à ts les niveaux de la prod depuis l’extraction des pierres ds
les carrières jusqu’aux déco peintes sur les parois des palais (richement décorés)

Ces 4 palais sont chacun à la tête de gdes provinces

Quelle est la cause de leur naissance ?

Quest d’ordre épistémologique : qd les savants voyaient apparaitre


nouveauté :tendance à recherchaient causes ds des évènement extérieur, preuve
de l’arrivée d’une nouv popu ou invasion (cause externe à tte nouveauté
significative)

Auj, on chercher ds l’évolution temporelle

Il y a bien sur eu des contacts ac peuples étrangers, mais la naissance apparait


bien plus tot comme l’aboutissement d’un processus déjà perceptible ds la Crete
du bronze ancien, évolution ds différent domaines (agricu, exploitation du territ,
progrès aussi perceptibles quant au stockage des produits de consommation,
hiérarchisation sociale), naissances des palais située ds ces mouvements

Dév écono rapide en crète, nouvelle technique, notamment au niveau de la


céramique, permette fabric d’objet de prestige, et céramique extremement fine
(cfr image)= céra de Camarès

Cette céramique est très aisément reconnaissable par son décor et mode de
fabric

Sur la base de ces ojets ds le bassin médi, on peut retracé échanges entre crète
et autres régions, les crétois étaient en relation commerc avec proche orient

Des archivesen babylonien ns révèlent que crétois en rel constante ac cette


région (cote de la syrie), ils allaient chercher de l’étain (on n’en trouvait pas en
crète)

Céramique aussi présente en égypte ds le delta du nil, en hiéroglyhe, témoigne


de ces rel commerc
CMT fonctionnait le système des palais ?

On sait qu’un roi était à la tête d’un palais mais on ne sait pas préciser la nature
de son pouvoir

Palais fonctionne aussi comme centre adminis (come maison à corridor) tt un


système de scellé estlié au stockage des denrée et aussi à leur redistribution, ce
sytème est désormais amélioré parl’utilisation de l’écriture qui permet une admin
plus poussée

Le premier usage de l’écriture ds ces régions est d’ordre écono (pr facilité la
gestion de stocks)

Ces sites sont brutalement détruits vers 1700 ACN

En crète occid et centrale, destruction due à tremblements de terre (sans l’ombre


d’un doute car mur dt la base est déplacée, csq de séisme) mais ds la partie
orientale les destruction semble la csq d’opération militaire (objets précieux
cahcé sous dallages, dc preuve d’un sentiment d’insécurité) possible que les cata
naturelle aient causé des troubles sociaux qui se sont répercuts ds l’autre partie
de l’ile (hypothèse vraisemblalble)

Ces site vont tous rapidement etre reconstruits (dc leur destruct n’était pa liée à
l’admin elle-même ?)

En grèce continentale

Cette période (entre 2000 et 1700) phase de stagnation (alors que crète en
évoltuion)

Vestiges conservés fort pauvres, structures sociales se révèlent fort peu


élaborées, fort simples, contrairement à la crète, pas de palais et village ne
possèdent pa de structures collectives, ils ne sont plus fortif » non plus, pas de
plan régulateur ds l’établissement d’habitat, société semble dc peu centralisée
en grèce continentale et différence sociale semblent minime

B Second palais crétois.

Palais détruits vers 1700 en crète sont immédiétement reconstruits et cette fois
les vestiges conservés permettent de comprendre l’organisation. Grande cours
centrale rectangulaire autour de laquelle se greffent diff pièces dt la fonction est
fort diff (pièce de représentation cf image (salle du trone, salle des dauphines, ..)
mais aussi salles liées au stockage des denrée donc à l’écono du palais, des
magasins quoi, et autres salles fonctions religieuse (sur base des déco
retrouvées)

On observe aussi l’appartion de gdes résidences secondaires établiesà proximité


des palais ds sites secondaires (parfois appelés villas) ils semblent correspondre
à des centres locaux ds l’écono des palais. Admin poussée s’y développe aussi
(on le voit par le biais des tablettes en linéaire A et scellè retrouvés là) ces
résidences secon ns renseigne sur l’écono mais aussi sur une hiérarchisation en
croissance ds cette société ( = il apparait une sotre de classe intermédiaire entre
roi et population = noblesse minoenne).
Pr cette époque le roi pr un palais est un peu différent, il semblerait que la crète
ait formé un royaume unifié (sources extérieure ns permettent d’affiné nos
connaissance = papyrus , Keftiou est le donné oné aux habitants de la crète par
les égyptiens, hypo d’un seul roi appuyée par observations issues du terrain, en
effet palais d’effaistos et malia semblent en déclain, role secondaire alors que
lepalais de cnossos se distingue par sa prééminence ds diff domaines
(notamment au niveau des prod artistique) et le roi de cnossos aurait joué un role
important, il controlerait les religion et une série de représentation icono
semblent aussi l’indiquer. Diff sanctuaires st aménagé au sommet des collines de
crète et ils sont controlé par le poiuvoir central (on y trouve inscript en linéaire A
qui semble relativement cohérente les unes par rapport aux autres !! on ne sait
tjr pa les lire)

En grèce continentale = véritable éclosion de la civilisation mycénienne qui


fascine par la richesse des objets retrouvé (perles ambre, masques funéraires (cf
image datant de 1500ACN, vases or et argent)

Cette richesse serait due à installation à mycène de rois crétois ou égyptiens


autre savant supposaient ke des mycéniens auraient fait des raids en crète ou
égypte d’où ils auraient ramené les richesses (causes externes), les savant
insistet davantage sur la continuité entre éclosion et sicèle précédent=
acutellement on pense kil n’y a aps de raison de chercher hors de la grèce les
origines de la civi mycénienne (capacité d’échanges des mycéniens)

Période connait fort essor démographique (permet accélération des rythme de


prod et dc enrichissment popu) et émergeances de centres puissants ds dif
régions de grèce (vois car contruction de murs d’enceinte (cf image)

On constate aussi à partir des tombes que des groupes dominants émergent et
se distinguent par particularité physique (taille supp à la moyenne, meilleure
ossature, c plus gde force physique, ce serait la csq d’une meilleure alimentation)
ces groupe semblent être lié (parenté) et pouvoir dynatique

Ces groupes dominants forment des aristocratie guerrière (cf images d’objet
retrouvés)

!!! gde diff entre culture minoenne (pas basée sur pouvoir militaire ) et la civi
micénienne (basée dessus)

Cette civi mycénienne sembe influencée par la crète (perceptible ds les arts et
aussi au niveau de l’écriture qui apparait en grèce continentale au plus tard au
17ès en linéaire B qui dérive du linéaire A)

Mystère de cette écriture déchiffré par 2 hommes (un des 2 avait travaillé pdt la
guerre au décryptage) ils réusisent à prouver que cette langue retranscrit une
forme ancienne de grec (forme archaique d’une langue correspondant au grec)

Les grecs ont dc apprit l’écriture minoenne mais l’otn adaptée à leur langue

Écrit sur tablette en terre crue (brulée ds la destructi des palais) ces tablettes
remontent à l’époque des palais mycéniens 1400
On ne sait pa lire le liné A et bien le B ? Le liné A retranscrit une ld non indo euro
(dc pas de comparaison possible)

B. Période des palais mycéniensvers 1450, les palais crétois pr la plupart


détruit sauf celui de cnossos. Causes de ces destruction diff à déterminer
de façon précise (bcp de débat chez le scientif) selon certains archéo, une
des causes seraient l’éruption de volcan de Santorain qui a pu détruire
partiellement = crète relativement fragilisée à cause de l’éruption et de
ses csq (constate que ds certain palais, on sait plus capté l’eau, nappes
phréatique déplacée par séisme) tt cela occasionne une gde faiblesse, et
les mycéniens en profitent et arrivent massivement en crète dès la fin du
15è (on observent ds certains cas des destruction guerrière) palais de
cnosos détruit 1370 e on voit ke les prod artistique crétoise disparaissent
brutalement
Par le biais des tablettes en liné Bretrouvée à cnossos on observe ke els
mycéniens contrôle la crète = mycénisation , administartion de la crète par
les mycéniens.

En grèce, à prtir du début du 14ès, la puissance mycénienne se manifeste


ds vestiges de taille imposante (ex palais de mycène, porte des lionnes…)
Palais mycéniens architecture dif des palais crétois mais imitation du décor
crétois
Palais de Pylos chacun de ces palais apparait comme le centre d’un puv
pol et de l’admin (grèce pas unifiée politiquement, série de palais
controlent chacun terri + ou – vaste)
Texte correspondent à inventaires comptables et on y trouve série d’info
utiles (on peut savoir que chaque palais est dirigé par un roi=wanax qui
dispose de terres et d’artisans et on peut savoir que diff fonctionnaires
dépendent firectem des palais et que autour des palais il y a du personnel,
parfois esclaves homms femmes enfants qui ont chacun une ration
alimentaire correspondant au sexe et à l’age, info aussi sur la gestion de
certains secteur de l’écono
Ex le textile et la laine (palais de cnossos) on sait kil y avait plus de 100
000 moutons qd palais admin par mycéniens et on connait même les noms
des bergers et fermiers mais ces textes ne ns donnent pas le noms du roi,
pr Pylos on a qq renseignements sur la métallurigies, plus de 400
forgerons répartis ds + de 25 localités)
Éco centralisée se base sur 3 axes principux : agri, élevage et métallurgie
+ impot en nature controlé par scellé et écriture

Échange entre les palais mycéniens et le reste du monde


Diffusion ds bcp de régions
Échange via intermédiaires chypriote ou syriens (découvertes épaves en
méditerranée de cette époque contenant objets mycéniens t aussi objets
chypriote et syriens)
Intérêt de ces échanges ? motivation = volonté d’obtenir de l’étain ou
autre matière première non dispo en grèce étain pr prod du bronze

civi mycnienne caract au 14 et 15 s par prospérité (richesse tombes et


matériel retrouvés)
la civi mycénienne s’effondre
palais détruit, destrution s’étalent sur ériode vaste (1250 – 1200)
une partie est due à des séismes (on a retrouvé sur tablette de thèbes la
trace des étagères tombée dessus) mais d’autres sont plutôt dues à des
troubles internes, car durant cette m^me période on contruit des
fortifications
destructions perturebent fort le fonctionnemet de l’écono centralisée des
palais.
On ne peut plus attribuer les destruction à invasion massive (des dorien en
grèce, de peuple de la mer)
Par contre différents groupe auraient infiltré progressivement et par
vagues successives la grèce du 13es. Au total, les causes de
l’effondrement progressif des palais sont plutôt d »ordre interne, si le
système écono n’a ps pu faire fasse à ces destr, c’est sans doute pcq il
était trop rigide, trop centralisé et a montré ses limites= incapables
d’inventer nouvelles soltuion qui aurient permis un nouveau démarrage =
effondrement du système
Vers la même époque effondrement d’autre civi d’orient (ex : hittite)

Chapitre 2. Le monde grec…

Siècles obscrus= appellation moderne. Pcq période considérée comme diffi pr


popu, comme sorte de moyen age, phase de recul sombre entre brillante civi
mycénienne et renaissance grecque du 8è s + pauvreté de nos soucres pr cette
période car écriture disparait avec effondrement des palais => preuve que
l’écriture étaient avant tt liée au fonctionnement admin des palais + vestiges
matériels relativement pauvres et mal connus car scientif s’intéressaient plus au
civi mycénienne.

Fin de la civi mycénienne entre 1180-1015, après l’effondrement de palais mais


continuité entre technique céramique

Perturbation : plus d’écriture et importants mouvements de pop, groupe de


mycéniens du péloponèse quittent leur région pr d’autres parties de la grèce
(nord, îles) régression au iveau démographique, seule la région d’athènes,
l’attique, semble échapper au destruction

Techniques guerrière évoluent (on le sait via les vase)

Combats = Duels aristocratiques époque mycénienne

Ds cette époque plus de traces d’échange entre grèce et orient

B Nouveau type de céramique nouveau décor (géo) et forme.


Grèce période protogéométrique car vase décoré selon géo

Appartition de l’utilisation du fer qui se généralise au 10ès, on trouve épingles,


fibule (sorte d’agraphe pr attacher vetements) et armes surtout ! fer bcp plus
solide que bronze (peuple supp militairement au autres qui utilisent le bronze)
durent cette époque, série de migration spontanée (mouvement de popu non
organisé) au départ de l’attique (athène). Groupe de grec s’instellent sur les
cotes de l’asie mineure et chaque groupe importent son dialecte respectif
(peuple habitant ds les régiosn ou migrent les grec pas assez puissant pr y faire
face) migration lente, spontanée et non organisée.

Cité greque vont fleurir sur coté occi de la turquie

Entre 900 et 750 ACN période géométrique ancien et moyen technique carac
parleur excellence, élaboré, décor de chevaux, oiseau, guerrier (cf vase funéraire
datant de + ou – 750, on y voit un char suivid’une prossession portant lemort sur
litière, à droite, proue d’un bateau, vase pr cendre d’un aristo ditingué par son
activité gurrière)

Ds cette époque, relation ac grèce et orient progressivement rétablie, habitants


de l’ile d’eubée (nord de la grèce) recommencent à exporter leurs produits
notamment en syrie.

Orga territoire : certaines zone habitée constamment = habitat stable (ahtnèes,


argos, cnossos)

D’autres zones instables, ou les habiants disparaissent ou se déplacent. Chaque


comunauté fonctionnent en vase clos selon système propre

Les nécropole ns permettent de ns faire une idée de l’ogra sociale : une carac
semble émerger : ds chacun de ces centres, on observe apparition et dév de
plusieurs familles relativement puissantes = changement important par rapport à
époque mycénienne (ou un rois pr plais) ici plusieurs familles se partagent le
pouvoir selon normes qui ns échappent en partie. Nouv aristo hiérarchisée

Dev de lieux de cultes (là ou plus tard au 8-7ès on construira des édifices en bois
puis en pierre ) on peut prouver exitence d’une continuité entre sicèle obscur et
époque archaique

Grèce archaique :

Changement qui s’interpénètrent mutuellement

*Essor de la popu, démographique

*transfo au niveau artistique et culturel (écriture revient mais sous forme diff)

*changement au niveau pol et sociale, cité état se forment et forment des


colonies

Apparition de l’écriture alphabétique (avant écriture syllabique)

Certains grec ont été en contact ac phénicien(liban actuel) qui avaient inventé
l’alphabet et grec ajoutent les voyelles, premiers txt inscrits en grec alphab
datent du milieu du 8è s et sont en relation ac habitants de l’eubée soit les txt
ont été trouvé sur cette ile soit sur colo fondée par habitants de cete île (cf txt,
vers = allusion directe à la coupe de nestor décrite par Homère, preuve que dès
cette époque, les épopées homérique circulaient, mais autre txt plus courts se
trouvant sur vases, récipients utilisées durant banquet, formule de proprité
« j’appareitns à un tel », rien à voir ac txt figurant sur tablette de la grèce
minoenne, pas de rapport ac écono ou vie de la cité)

L’alphabet grec semble uniquement lié au monde des banquets à la poésie


(usage primitif) et il n’ets pa impossible que l’écriture en rapport ac le monde des
aristo a eu pr but premiers de retranscrire la poésie des Aédes (poète de ville en
vlle qui récitaient)

Pr ces poésie =>Ajout des voyelles, soit longues soit courtes (et poésie en grèce
basée sur longueur des voyelles)

Txt contemporains diff txt période obscure, Parmis ces txt 2 de épopée (iliade et
odyssée)

C. Formation des cités états


2 gde forme d’organistion pol coexistent en grèce dès la période
archaique : polis et ethnos
Ethnos : popu dispersée sur un terri étendu haitant vivant ds village
dispersé et lien politique entre hab et villages plutôt faibles, intermittent
(ds zone montagneuses, nord de la grèce)
Polis (cité) : d’bord communauté d’individus qui prtagent un terri commun
qu’ils sont prêt à défendre, cette commu partage une certaine manière de
vivre en groupe et ceci imprlique des liens, des solidarités ds but d’asurer
cohésien et survie du groupe.
Chacune de ces commun dispose d’un terri cultivable qui entourait un
noyau urbain (ville)
Cité état = noyau urbain et campagne qui l’entoure. Cité état de taille très
réduite (qq km carré) dc pas tellement de diff entre habiter « en ville » et
etre paysan (on peut faire les2) car ce n’est pas loin du tt. Ds certains cas
diff cité proches les unes des autres vont fusionner pr en former une seule
(processus du sinécisme). Les cité états des époque classique souvent
considéré par savant modernes comme ancetre de notre démocratie =>
bcp de questions.

Prem txt qui parle d’une cité (2e moitié du 7e) décret de loi
Des olonies sont créées par cités grecque organisée sur modèle des cités
qui les ont fondées (mais on ne els connait pa bien archéologiquement
mais on peut supposer que si elle sont créée sur le modèles des citée
fondatrice, on suppose que les cité états se forment dès le 8ès)

D. Colonisation
Durant tte époque achaique
Grec vont fonder colonie de peuplement sur rivge de la médi et de la mer
noire et ces colonisation sont très diff des mouvement modernes et
contemporains . colonies fondée seront dès le départ indépendante,
autonome par rapport à leur cité mère (métropole).
D’près les sources, les colons (ceux qui quittent leur partie) partent de leur
cité ss la direction d’une chef, le futur fondateur (oikisters) qui choisit la
localisation et le nom de la colonie et il partage les terres entre les colons
(grec chercaient l’apporbation du dieu appolon consulté à delphes) ce
groupe emportait ac luui tte son expérience (reli, civique, etc)
Pas bcp d’ndividus, le groupe choiissait des terri peu habité ou habité par
popu considérée comme moins avancée techniquement.
Ds certains cas, le manque de terre a pu jouer un role important ds cette
colonisation
Ou manque de matière première, c’est le cas des hab d’Eubée qui vont
installer une colo chez les étrusques (qui avaient mine de fer)
Ds d’autres cas, les tension sociales, les conflit ont pu pousser certains à
partir et fonder des colonies.
Relation entre colon et popu locale : souvent rapport de force qui a pu
aboutir à des consession aux chef indigène pr assurer leur survie (aux
colon)
Colon parmis diffusion hellénique.

Les cités états fondent une série de colonie sur le pourtour le la médi

Colonisation en 2 temps : entre 750 et 675 et

Les premières fondations

Cités-mères : chalcis, Eretrie (se partagent l’île d’eubée), Megare, Corinthe

Colonies :

Pithécusse (pas loin de Naples) et Cumes en fasse

Sicile

Chalcidique de Thrace(nord de la grèce actuelle)

Entre 675 et 500

Colonie s’étend à des zones plus vastes en Médi et sur rivages de la mer Noire
(ponteuxin)
Colonisation s’entend au sud (Egypte et Lybie) et aussi vers le « far west » càd
marseille et côtes de l’Espagne

De + en + de cités participent à ce mouvement de colonisation(ex Athènes), ce


mouvement contribue à la diffusion de la langue et de la culture grecque dans le
bassin médi

Les échanges se multiplient

D Conflits

Les intérêts de certaines cité risquent de mordre sur les intérêts des autres.

 Guerres. Sparte va petit à petit conquérir tte la région qui l’entoure.


Soit la cité vaincue est absorbée par cité gagnante et habitants assimilés
aux citoyens ou réduit en esclavage ou statut inférieur(co à Sparte avec
les Ilote) et parfois la cité peut etre détruite et les habitants = esclaves
On assiste à un mouvement de réforme ds l’armement (oplitique)
Soldats solidaire sur champs de bataille => cela influence le mode de vie
communautaire, les défenseur de la commu ne sont plus des aristo mais tt
individu capable de s’équiper militairement, cette participation active d’un
+ gd nombre au combat a incité ces individu à rechercher une
participation + gde ds les autres domaines de la vie commu, notamment
ds la vie politique.

E organisation

Cités états avant tt communauté d’individu qui partagent des liens pr assurer la
survie, familles aristo et paysans aussi soldats qd la situation l’impose (eux
forment le peuple) et les institutions pol (sens modernes) ne feront que
progressivement leur apparition. Pas assez de source pr la situer précisément. Ex
Athènes : durant siècle obscur Athènes gouvernée par des rois (lignée
héréditaire) puis ce pouvoir a été éliminé sans heurt,révolution et le pouvoir du
roi est remplacé par le pouvoir de différents magistrats (l’archonte roi) puis
archonte polémarque qui s’occupe de la guerre, etc

Le pouvoir est partagé entre quelques aristo, ces familles nobles détiennent les
magistratures et monopolisent le pouvoir

Conseil de l’aréopage exerçait pouvait législtif et judiciaire et le peuple peut etre


ressamblé en assemblée (ecclesia) mais aucun pouvoir réel

Les petits paysans vont de + en + etre forcés à s’endetter, céder leur maigres
biens, et puis qd ils n’ont plus rien ils sont presque réduit en esclave,
parallèlement aparait à Athènes et ailleurs une sorte de classe intermédiaire
composée de commrcants, d’artisans capable de s’équiper militairemet
participant au combat et réclamant une + gde participation ds la vie pol. Le fossé
entre aristo, petit paysans et classe intermédiaire se creuse tjr + => conflits
sociaux pcq la classe moyenne réclame + de pouvoir et paysans l’abolition des
dettes
1 Prob fondamental : lois orales par la mémoire des gde famille aristo qui
pouvaient en user et abuser tant qu’ils voulaient. => on voulait des lois valables
pr tous => cité font appel à de slégislateurs qui font des lois que la communauté
se doit d’appliquer pr surmonter la crise, pr arriver à un compromis entre
revendications (fort diff selon les partis). À Ahtènes, 2 législateurs :

621 : Dracon réputé pr la sévérité de ses lois (draconien),lois portaient sur la


réglementation de l’homicide volontaire et involontaire, son but était de mettre
fin à la vengeance privée, désormais ces lois applicable à tous et criminel jugé
devnt le cnseil de l’aréopage. A partir de dracon, la justice privée, familiale est
supprimée et l’état devient le seul juge (en théo)mais ces lois ne suffisent pas à
résorber la crise. Les athéniens font appel à un autre législateur ves 594 : Solon
va devoir réguler conflit entre paysannerie et aristo : il va décider d’abolir les
dettes qui pesaient sur les paysans, ils lève les hypothèque qui pesaient sur leurs
champs et fait arracher les bornes qui indiquait que les champs étaient
hypothéqué et libère ceux reduit en esclave pr dette. Donc en Attique les
paysans sont contents

Il établit un cod de loi relatif à la ??

Société en plusieurs classe :Richesse en fonction de mesure de blé que chacun


produit.

2 prem classe (plus riches ont seules accès aux magistratures mais ont plus de
devoir fiscal et militaire

Ensuite les Oblites (soldats, fantassins capable de s’armer)

Puis les citoyen qui ont pr seule richesse la force de leur bras et ils peuvent juste
servir comme rameurs

Solon a remplacé les critère de division de la popu basé sur la naissance par
critères basé sur la richesse (critère qualitatif => critère quantitatif) GROS
progrès

Réforme fruit d’un compromis, les troubles reprennent et opposent 3 factions


basée sur les clivages géo sur lesquels se base les familles aristo (ceux de la
plaine, de la cote, de la montagne)

D’autres cits qu’Athènes traversent ces prob, les législateurs n’ont pas tjr pu
imposer solutions durables. Cités font donc appel à qq’un d’autre : naissance de
la tyrannie.

Elle apparait d’abord ds la grèce d’asie : le tyran est en général issu de l’aristo et
il s’impose par la force en se basant sur l’appui du petit peuple (pas de
conotation péjorative pcq il veut prendre le pouvoir pr ramener la paix) fin du 7è
s. c mode de fonctionnement se diffuse sur els cote de la mer Egée puis en grèce
et ds colo grecques d’ocident

561 Pisistrate, 545 gouverne jusqu’à sa mort. Il améliore nettement situation des
paysans, il respecte les lois, les institutions mais attribue les magistrture à ses
propres partisans. Ces 2 fils poursuivent son œuvre mais commettent une série
d’excès. Periode de bonne écono.

Ils (tyran)crée aqueduc, gde route, fête, spectacle t ont tendance à nouer alliance
ac cités voisines pr éviter les conflits, favorisent aussi expansion colniale et
commerce, articanats prospère (cf vase). C’est aussi sous les tyran que l’usage
de la monnaie (Ahtènes présence de mine d’argent favorise cette usage)

Pisi comme les autres tyrans cherchent à afaiblir les autres aristo notamment en
exilant les plus dangereux. Pisi était bien perçu. Essor écono prodigieux à
Ahtènes. Paix sociale rétablie. Fils de Pisi commettent excès, se comporte en
« tyran » et la commu civique va les banir (un est assassiné et l’autre exilé) on
observe cette tendance à exiler les tyran dans d’autres endroits. Retour à aristo
oligarchique par endroit.

Statue du musée de Naples, représentant les 2 aristo athénien qui ont chassé les
2 tyrans (hippias et…)

E appartition de la monnaie.

Les première connue circulent en asie fin 7e s, cette grèce d’asie est trop
novatrice. Puis usage de la monnaie se répand ds cités de la péninsule
hellénique. Usage tt à fait régional, limité. Chaque cité dispose de sa propre
monnaie (ex Egile)

La frappe monétaire appartient à l’état (l’état apparait comme l’initiateur de


cette nouveauté)

But ? les savants ont montré que le but premier est de répondre aux besoin de la
cité ds diff domaines, pr pouvoir verser salaire,s assurer armement naval, assurer
perception des taxes. Donc d’abord et avant t instrument de fonctionnement de
la cité. La monnaie permet aussi de fixer la valeur d’un objet ou de ixer la valeur
d’un travail (d’une prestation) en donnant une réf commune à tous. On a pu
placer cette appartition de la monnaie ds un courant + vaste, qui vise à plus
d’équité

Autre innovation : premiers développement d’une pensée philo et scientifique.


Les prem manifestations sont perceptibles en grèce d’asie, à Milet dès la prem
moitié du 6è s.

Ex Thalès, …

Ces premiers philo, on ne les connait que par des fragments mais ce qu’on a
conservé suffit à ns assurer que ces philo cherchent à se dégager de la contrainte
de la pensée mythiue (ne se contente plus aux pensées traditionnelle, ils
cherchent cause rationnelles, logiques, sans l’intervention de divinité)

Chap 3 : péninsule italique.

Montagnes au nord (alpes) et centrales et méridionales dy pays, fleuves


important au niveau de la navigation et en tant que frontière ou lieu de passage
( ! rome sera construite à un des rares emplacement ou le tibre est traversable
facilement (presque à pied))
I age du bronze Italie

L’Italie a connu un processus de néolitisation, appartition progressive du travail


des métaux. Vers 2000, en itali comme en grèce, des groupes porteurs de
langues indo-euro pénètrent en Italie (langue = latin, ..)

L’Italie apparait comme ariérée par rapport aux civilisation grecque. On distingue
2 gdes cultures. Au nord la cultutres des Terramares ds la plaine de Po (région
fertile) ou la popu vit de l’agri, ds village sur pilotis

Ds le centre et le sud et ds montagnes, cultures apenniniques, popu de pasteurs


semi nomades (bergers), qui vivent de la transumance et se déplacent bcp, ces
montagnards s’attaquent volontiers aux habitants qui pratique l’agri

Civilisation sub apenninique : pr la prem fois, le site de la future rome semble


habité, on savait qu’il était fréquenté mais pas habité. On a retrouvé sur le
capitole des traces d’un petit village datant de cette époque.

II Italie centrale

Les cultures se diversifient. Etrurie (toscanne actuelle, ouest de l’ita) et le lathium


= 2 régions qui ns intéresse

Quelques repères chrono

3 phases : entre 1000 et 850ACN : petits villages isolés, sans rapport entre eux.
Sépultures = urnes en forme de cabane.

Entre 850 et 650 : proto urbaine en étrurie et ds le lathium (notamment à rome)


petits villages se rassemblent progressivement, influence grecque se fait sentir et
les grec apprennent aus habitant d’ita à écrire. Il faut attendre 650 ACN pr
assister au dév d’une phase vrmt urbaine

Certaines communautés se dotent de remparts, d’aménagements publics (place


=forum par la suite)

Rome est un peu en retard mais aménagée en ville àpd 630 et affluence d
étrusque roi étrusque domine rome. Puis ils sont chassés de Rome et une autre
période (répu romaine) commence.

Deuxième partie : de l’époque classique…

Nous avons des sources écrites contemporaines des évènements en gd nombre

Les grecs n’étaient pas unis politiquement, malgré cette absence de liens pol, les
grec ont le sentiment de former un seul peuple. (déf d’hérodote)
Guerre = élément primordial (athènes en guerre 2 ans sur 3) l’armée n’étais pas
de métier mais de citoyens. Les risque de conflit est fort élevé come les cité sont
relativement petites. Dès que la cité sent ses intérêt menacé, elle a de forte
chance d’entrer en guerre. Guerre= source importante de revenus vu que e
vainqueur pouvait piller les bien de la cité vaincue et lui imposer des tribus de
guerre.

Guerre médiques (grec <> perses) perses à la tête du plus gd empire du


moment, très puissants, rois perses ont mené une série de guerres parlesquelle
ils ont u gd empire qui couvre le moyen oreitn jusqu’à l’egypte, ils dominent les
royaumes du nord de la grèce, notamment la macédoine. Empire énorme avec
bcp de peuples. Le grand roi va déléguer son pouvoir à des satrapes, l’autorité de
ceux-ci s’exerce sur de gde provinces définies en suivant les principales ethnies.
Ils avaient une autonomie et le région devaient payer un impot au roi, du
moment qu’elles paient l’impot, ces régions avaient une certaine autonomie,
étaient en paix. Cité se révoltent contre les rois perses et appellent à l’aide les
cités grecques qui n’ont pas très envie de s’opposer aux rois, elles font donc des
raid rapides. Darius reprend toutes les citées grecque d’asie mineure et leur
impose des traités (doivent payer tribut). Expédition ds les iles de cyclades (sud
mer égée) et sur l’ile d’eubée, réduisent popu en esclavage, les athéniens,
directement menacé, décident de combattre, ils sont en sous nombre, mais grâce
à leur stratège, ils remportent la victoire (anecdote : soldat aurait courru un
marathon de 42km pr annoncé cette victoire puis serait mort) cette bataille
devient aux yeux des grecs le symbole de la résistance face aux barbares (force
psycho)

La 2è guerre médique se prépare.

A ahtènes, le stratège fait construire une flotte de 200 trière (bateau à 3 étages
armé d’un éperon de bronze). Plusieurs cités grecque forment une ligue (ils
s’allient) pr affronter les barbares. Certaines cité dur nord préfèrent s’allier aux
Perses, le succeseur de darius prépare une gigantesque expédition. L’armée
terrestre est doublée d’une flotte.

Les grec subissent d’importante destruction, sont attaqué de partout mais


ahtènes l’emportera de nouveau grace à son habileté navale . les grec
remportent d’autre victoires et libèrent l’ionie.

Les grecs veulent expliquer leur supériorité. D’après hérodote, si les


perses(+rafiné des barbares) ont perdu c’est pcq’il leur manque le savoir vivre en
cité et le partage égalitaire du pouvoir, les grecs présente leur victoire comme la
victoire de la démocratie sur le pouvoir absolu.

Pentécontaétie : période de 50 ans

Période qui correspond à l’égémonie d’athènes sur le monde grec. Après les
victoires sur les perses, les cité grecques d’asie mineure et celles des iles
craignent a vengeance des perses et s’assemblent pour former une symmachie
(alliance milit) en 478= Ligue de Délos. C’est à athènes que les grec choisissent
de confier la ligue
Fonction de cette ligue : entretenir une flotte commune(armée navale) pr pouvoir
contrer efficacement tte attaque des perses. Chaque cité doit verser soit une
contribution en argent (foros) soit une contribution en nature (navire et hommes)
ds un prem tps la ligue fonctionne assez bien mais athènes va prendre de + en +
d’importance au sein de la ligue. D’une part le trésor de la ligue va etre transféré
à ahtènes en 454

En 448, paix de calias signée avec perses, cette paix mets définitivement fin à la
guerre car précise les droits et devoirs de chacun. Mer égée interdite à flotte
perse, autonomie des cités de la cote d’asie mineure reconnue par les perse,
ahtènes s’engage à ne plus intervenir ds les affaire d’égypte et de lybie comme
elle l’avait fait avant, en théo, plus de raison d’être de la ligue mais athènes
souhaite maintenir la ligue pr garantir les intérêt commun de ttes les cités, mais
certaines cités souhaitent quitter cette ligue (elles doivent payer l’impot) mais
athènes ne leur permet pas. Athènes démo à l’intérieur mais très dur avec alliés.
Paix de 30 ans signée entre ahtènes et sparte. Paix qui précise qu’athènes
détient l’égémonie ds mer égée mais sparte mitre du péloponèse.

Ligue dirigée par athéniens et sert en bn partie les intérêt écono d’athènes
(çaleur permet d’installer des postes militaires sur les cité qui se sont révoltées).

Permet à ahtènes d’assurer facilement le ravitaillement de la cité (en céréale et


aussi en matière première tel que le bois indispesable pr construction de flotte
militaire) athènes se sert du foros pr financer les reconstruction de la ville (car la
ville avait été détruite pdt les guerres) en prélevant sur ce tribut ahtènes va
financer le mystos = rétribution de la participation des citoyen à la vie politique.

Pas de conflits grac à la personnalité de l’homme politique Périclès (stratège)

Polit intransigeante d’athènes envers ces allié provoque une guerre

Traité entre ahtènes et sparte rompu = guerre du péloponnèse qui dur jusqu’en
404 (tucidide y participé et l’a relatée, il est fin psycho et voit que la peur
intervient ds la guerre)

D’un coté sparte et ses aliés ressamble diffcitéqui se sentaient menacées par
l’impréialsime d’athènes

Athènes doit faire face à la défection progressive des allié de la ligue de délos
(qui l’abandonne progressivement

Pericles meurt de la peste

Les athéniens ont de moins en moins de moyens

Expédition des athéniens : désastre, situation critique.

Les spartiates doivent leur victoire au fait qu’ils concluent une alliance avec les
perses (spycho c très diff à accepter pr la plupart des grecs, les spartiate vont
laissé aux perses les cités grecques d’asie mineure contre aide.

Défaite définitve d’athène à aigos potamos. Ahtènes va etre assiégée par les
sparte Presque tte cité alliée capitule et vont se rendre à sparte.
Pq les spatrtiates n’ont pas rasé athène ? ils ont p-e voulu la garder pcq une
autre cité (thèbes) émergeait.

II institutions et société

À athènes, certains veulent revenir à l’oligarchie

Clisthènes’y oppose et fait une réforme radicale en 2 axes : en 508 il élargit fort
les bases de la citoynneté et l’octroie à une large partie de la popu qui n’en
bénéficiait pas (esclaves et étrangers)

Et clysthène met en œuvre une nouvelle division de la popu sur base géo, ce sont
des tribus, trittyes et dèmes. Au totales : 10 tribus avec le noms d’une héro
fondateurs chaque tribu composée de 3 trytties qui correspondent à des
ensemble géo qui eux même sont issus des différentes régions d’athènes. Une
tribu comprends des territoires qui ne sont pas proches l’un de l’autre
géographiquement. Chaque trittyes compose de plusieurs (entre 1 et 10) dèmes.
Chaque citoyen est inscrit ds un dème et porte le nom de son dème ds son nom.

Autrement dit : attique = 139 dèmes (plus petites circonscritptions) dèmes


réunies pr former trittyes, 30 trittyes, 10 par régions (10 en montagnes, 10 à la
cote,10 pr la ville) et en choisissant une trittye de chaque région, on a une tribu.

Pq crée t il cette nouvelle géographie administrative de l’Attique ? Son but


premier est de mélanger les citoyens pour qu’appartiennent à une même tribu
des hommes qui exercent des activités différentes, sont but est aussi de rompre
les clans aristocratiques (dont les bases étaient régionales), il casse les bases
régionales des clans aristocratiques, il évite que ces clivages ne se retrouvent au
niveau politique ? c’est sur la base de ces tribus que se base les institutions
athéniennes.

II. Institutions et société à Athènes.

A. Le réforme de Clisthène (508)


-en 510, tentative de retour à l’oligarchie (Isagoras), opposition de
Clisthène.
Octroi de la citoyenneté à une partie de la population
Division de la population sur bases géographiques (Tribus + Trittyes +
Dèmes)

Ase au fonctionnement des institution de l’Athènes classique. Clisthène a posé


les bases d’une véritable isonomie (=tous les citoyens, quelque soi leur origine
géo ou sociale ou fortune, ils sont égaux devant la loi).

Ostracisme : mesure par laquelle l’assemblée des citoyens peut décider d’exiler
un ho pol jugé trop dangereux. Dérivé d’un mot grec (ostracon = tesson,
fragment de poterie/ on écrivait sur une poterie le nom de l’exclu) l’assemblée
doit compter au moins 6000 présents pour pouvoir exiler un ho qui risquerait de
s’accaparer le pouvoir pour lui seul.
2 caract :La gde majorité des charges sont tirées au sort (Athènes) et elles ne
peuvent pas être revêtues 2 années consécutives (tirer un ho po au sort, car ds la
mentalté athénienne, la qualité de citoyen apparait comme suffisante pour
diriger les troupes, administrer la justice ou un sanctuaire…). Les citoyens
exercent un contrôle permanent sur ceux qui détiennent le pouvoir (caract de la
démocratie) 2 manières : avant d’entrer en charge les magistrats doivent subir
un examen porté sur leur honorabilité (remplissent ils les conditions nécessaire et
sont ils citoyens dignes ?), à leur sortie de charge ils doivent rendre des comptes,
on peut décider de l’exiler (ostracisme).

« Lusiadès….. » le conseil (la boulè en grec = institution composée de 500


membres = bouleutes tiré au sort à raison de 50 par tribus, fonction annuelle que
n’importe qui peut avoir, ils ne sont pas rétribués, il est difficile d’exiger qu’ils
siègent tte l’année sans salaire, donc on répartit le travail entre les bouleutes de
chaque tribu, les 50 bouleute issus d’une même tribu siège de façon permanente
pendant une prytanie (portion de l’année) => prytanes, à la fin d’une prytanie, le
groupe de bouleutes d’une autre tibu exerce à son tour le pouvoir, le président (=
épistate des prytanes) de séance change tous les jours => pour éviter que qq’un
n’accapare le pouvoir

Bouleute subissent examen (docimasie) on vérifie que le candidat répond aux


exigence requises pr exercer sa fonction (citoyen, 30 ans, respect des cultes de
sa famille, jamais fait l’objet de condamnation = casier judi vierge)

Rôle principal de la boulè = préparer des lois (fonction probouleumatique) qui


seront soumises à l’ecclésia (assemblée du peuple), elle veille aussi à
l’application de ces lois et elle contrôle les magistrats avant qu’ils n’entrent en
fonction mais aussi à leur sortie de charge

 Elle administre et représente la boulè (le conseil reçoit l’ambassade)

L’ecclésia = le peuple, assemblée qui en théo regroupe tous les citoyen


d’Athènes = démo directe (gde diff par rapport à nos démo actuelles = démo
représentative) tt citoyen a le droit de participer à l’assemblée (estimés entre 30
et 40 mille avant guerre du péloponèse)

Un corum (nombre requis de 6000 citoyens) est requis et l’endroit ou cela se


passait le prouve (il y a place p 6 à 8 mille cit) Tt citoyen peut proposer un décret
et est responsable de ses propos, s’il fait une propo contraire aux lois existante il
s’expose à une poursuite judi sous l’accusation d’avoir violé la loi, en général le
vote se fait à main levée sauf graves occasion come ostracime. L’ecclesia
dispose d’un pouvoir énorme qui s’étend à ts les domaines de la vie en
communauté civique, elle décide de la paix ou de la guerre (importante ds la
société vu qu’athènes en guerre souvent) et elle décide aussi de
l’apporivisionnement (souci important de la popu et de ses dirigeants) et
délibère pr les hautes trahisons (pouvoir judiciaire, s’occupe des affaires sacrées
(tous des prob excessivement importants). Le peuple a donc un role non
négligeable mais les personne qui s’adressent au peuple (orateurs) sont
importants car influencent le peuple (Démosthène) et ils occupent de + en + de
place.
Même les + pauvres ont le droit de participer à la vie politique. Mais ces réformes
n’empêchent pas que subsistent d’anciennes institutions comme l’Aréopage
(époque ou aristo au pouvoir qui compte en son sein les anciens archontes sortis
de charge

Par les lois de Ephialte, le pouvoirs pol et judi de l’Aréopage sont transmis à la
Boulè et à l’Héliée

Aréopage que pouv reli et crime de sang impliquant des citoyens

L’Héliée composée de6000 membres = héliastes, tirés au sort pour un an et


répartis en différents tribunaux (triage parmi les volontaires), leurs compétences
sont variées, ils jugent un gd nombre d’affaires sous la présidence d’un
magistrat, ils vont recevoir une rétribution (misthos) lorsqu’ils siègent au tribunal

Magistratures

Magistrats archontes = personne soit triées au sort soit élues pour exercer un
pouvoir exécutif qui s’étend sur une durée d’un an, ils détienne l’archè (= le
commandement), fonctionnent par collège de 10 (1 par tribu)

Archonte éponyme donne son nom à l’année

Rchonte roi a héristé des fonctions réligieuses du roi

Archonte polémarque s’occupe de la guerre mais voit ses pouvoirs diminuer au


profit des stratèges (mais conservent qq compétences)

6 thesmothètes qui vérifient les lois.

Archonte élue (don dispose d’un ertain revenu)

Dès 456, archontes tiré au sort (tjr pr un an)

457-6, l’archonta s »ouvre désormais à la troisième classe

Statège aussi au nombre de 10 (un par tribu) qui sont élus pour un an et sont les
seuls parmi gds magistrats d’Athènes à pouvoir être immédiatement ré élu donc
cette fonction va attirer l’intérêt des ho pol plus ambitieux, ces stratèges font
partie de la prem classe censitaire, leur role au départ est de diriger l’armée mais
leur pouvoir s’étend rapidement à la pol extérieure, aux finances (guerre
comprends question liée à la pol ext et fait objet de financement) et de la à
l’ensemble de la pol athénienne. Périclès a occupé cette fonction.

Durant l’époque classique, la popu des cités grecques comporte 3 catégories


juridiques de personnes liées au clivage libres- non libres d’une part, clivage
citoyens-non citoyens d’autre part et c’est ainsi que l’on dénombre les citoyens,
les étrangers et les esclaves mais d’autres clivage (écono) divise la société
grecque, clivage ho-fe, adulte-jeune, difficile d’évaluer les habitant ds les cités
grecques faute de documents, pour ahtènes, on estime qu’avant la guerre du
péloponèse (431) les citoyens et leurs familles , étranger (méthèque)

Esclave 200 mille (en tt + ou – 400 mille habitants mais seul 1/10 jouissait des
droits civils et poli)

Sont citoyens les hommes de plus de 18 ans, né de père citoyen et l’accès à la


citoyenneté se durcit encore à partir de périclès (451) car on doit aussi etre né
d’une mère fille de citoyen, la citoyenneté athénienne apparait donc comme très
fermée (dif majeure par rapport à citoyenneté romaine bcp plus ouverte) mais il
n’est pas rare qu’un citoyen soit exclu de la citoyenneté pr mauvaise conduite,
presqu’ impossible de devenir citoyen autrement que par filiation

Droits des citoyens :eux seuls peuvent posséder propriétés foncière (terre) et
seuls les citoyens peuvent participer la vie politique, tous n’ont pas accès à la
magistrature (pauvres exclus sauf en .. ou la 3 e classe peut)

Grec qui partage une culture, langue, vie commune

Au 4è sicèle, des étrangers non grec (appelé barbare) viennent ds les cités et
s’intègrent moins facilement, ils n’ont pas de statut particulier puisqu’ils ne font
que passer (à la diff d’autres étranger qui séjournent plus longtemps ds une cité)
méthèque = citoyen domiciliés à Athènes, libres, plusieurs obligations = 1) avoir
un patron (prostates) qui est son répondant en cas de prob judi, 2) obligé de
s’inscrire ds un dème et de payer une taxe annulelle (que les citoyen ne paye
pas), il n’est pas citoyen et ne peut dc pa posséder de terre mais a le dfroit
d’exercer tt autre type d’activité que l’agriculture. Certain se sont constitué
d’énromes fortunes, protégé par els lois mais aucun droit politique mais il a des
devoir comme par ex servir ds l’armée.

Escvlave = individu non libres qui ne peuvent pas disposer librement de leur
personne, aucun droit (ni pol ni civil), dépendent totalement de leur maitre,
exploité pr diverses activités (artisanale, agricole, domestique, tache admin,..) ,
leur sort est extrêmement variable selon la position qu’ils occupent

Possibilité pr sortir de l’esclavage : 1) la fuite (facile pdt période de troubles) ou


affranchissement (soit testament du maitre soit achetée par l’esclave ou en
récompense) mais à athènes l’affranchissement reste relativement rare (2è gde
diff par rapport au monde romain ou affranchissmeent bcp plus fréquent)

Prix d’un esclave très peu élever, presque tous els ho libres possédaient un
esclave au moins

Conséquences pratiques e ces clivages qui s’expriment sur le plan juridique : en


cas de meurtre :

Le meurtrier d’un citoyen sera puni de la peine de mort par ontre tuer un
méthèque = exil et meurtre d’un esclave simplement passible d’une amende
(pas liée au meurtre mais au dommage subit par le maitre de l’esclave)

! clivage ne coincide pa avec niveau de richesse


Pr un meme travail d’ouvirer, méthèque citoyen ou esclave touche exactement le
même salaire (ex pr les gd travaux de l’acropole au 5e s ACN)

III. Les 4è s. en grèce : rivalité ..

Lutte entre dif états grecs se poursuit durant tte la prem moitié du 4ès jusqu’à ce
que le roi philipe de macédoine n’impose sa domination.

Rivalité entre sparte thèbe et athènes qui entrent régulièrment en conflit pr


tenter d’imposerleur puissance à l’ensemble des états de la grèce, sparte impose
par ex sa domination aux cité autrefois soumises à athènes (le sort de ces cités
ne va guerre changer). Athènes soumise à Sparte va connaitre pdt qq tps un
pouv oligarchique (30 tyrans qui imposent un vrai régime de terreur, massacrent
chef démocrate, supprime tribunaux populaire, limite citoyenneté à un petit
nombre) mais le parti démocratique réagit vite et la démocratie est rétablie.

A son tour, Sparte va s’engager ds une lutte contre empire perse (après athènes)
et achète à prix d’or les cités ennemies de Sparte (les cités grecque signent un
traité avec le roi perse qui signifie que désormais les villes grecque d’sie mineure
sont soumise au roi perse et à ses satrapes, dc ce qui avait été l’ejeu des guerre
médique du début du 5 è s est abandonné définitivement à l’ennemi séculaire,
puissance spartiate en sort affaible au moin psychologiquement alors que thèbe
et ahtènes gagnent en influence

Thèbe = cité demo du nord ouest d’athène qui gagne en puissance au début du
4è siècle, un ho au prem plan ds sa pol = stratège Epaminondas, il va rendre sa
cité la + puissante de grèce pcq il adopte diff tactique durant la baaille ce qui lui
permet de remporter la victoire contr parte à leuctres, après thèbe va dominer la
vie pol grecque pdt une longue période, sparte et athènes s’allien (362, ils
remportent la victoire, tue le stratège de thèbe Epaminondas)

Pdt cette courte décénie d’hégémonie, ahtènes renouvelles progressivmement


ses allainces ds les iles de l mer Egée, elle réussit même à reconstituer une
seconde ligue de délos en 377, cette fois elle se montre bcp plus habile et
n’impose plus un tribu à ses cités alliées qu’elle traite de manière bcp plus
respetueuse, elle respecte leur autonomie et n’envoie plus de guarnison, mais
échec de cette seconde ligue de délos.

Vers 360 l’équilibre semble régner en grèce entre les diff état, plus aucun ne
domine, l paix règne mais impression de surface car ttes guerre intérieur ont
profondément afflaibli ces cité grecque qui ne sauront pas faire face à Philippe 2
de macédoine qui s’imposera comme le chef.

Domination macédoinienne (359-336)

Région montagneuse avec rares accès à la mer et lgts arrirée par rapport au
monde grec, royauté particulière car roi élu par autres aristos qui se querellen
entre eux pr imposer leur roi puis l’un d’eux philippe 2 de macédoine réussit à
l’emporter drablement sur ses riveau et devient roi près avoir éliminer d’autres
prétendant au trone et dispose d’une armée très eficace (cavalerie réputée et
infanterie équipée de la sarice = arme nouvelle, lance très longue qui fait des
ravages) philippe se ménage une ouverture + large sur la mer et s’empare d’un
série de cité qui ppartenaient à la ligue de élosd mais les athéniens réagissent de
manière très molle et baissent peu à peu les bras, grace à la conquetes de ces
cité, philippe 2 s’est emparé de mine d’or qui lui donne des ressources énorme
qui lui permette de se battre.

Philippe 2 ne cherche qu’un prétexte pr s’immiscer ds affaire grecque, contexte =


guerre sacrée (opposant hab de delphes aux hab autour de cette cité =
phocidiens, ils les accusent d’avoir utilisé des terre des dieux à des fins profanes,
phocidien font appel à sparte et ahtènes et delphiens font appel à philippe qui dit
venir défendre le dieu, il l’emporte) Philippe a désormais le droit d’intervenir ds
les affaires de la grèce.

Démostène (+ célèbre orateur grec) fait tt pr qu’on résiste contre Philippe


(phillipique) et dénonce l’inertie des ahténiens, tente de réviller leur sens
patriotique mais qd les ahténiens réagissent il ets trop tard. Qd thèbes athènes et
allié se coalisent pr lutter contre philippe il subissent la défaite de Chéronnée en
338.

Victorieux philippe va à son tour créer une ligue = ligue de corinthe (corinthe
********************)qui a à sa tête un et elle a un but militaire (fournir
contingeant), macédoine ne fait pa partie de cette ligue mais elle la contrôle par
le biais d’une alliance militaire.

0 partir de la construction de cette ligue, les cités grecques ne peuvent plus


mener de pol extérieure autonome et ds les faits philippe contrôle complètement
cette ligue et contrôle étroitement les cités, philippe a pr but de meer avec cette
ligue une guerre contre les perses

Il veut récupérer cités grecque sous le joug perses mais il est rreter de manière
radicale = assassiné en 336, son fils alexandre réalisera le reve de son père =
conquérir l’immense empire perse, à la mort de philippe 2 alexandre a 20 ans, il
est beau, courageux, excellent cavalier, ambitieux et très intelligent, acclamé roi
apr macédonien et désigner comme successeur de son père à la tete de la ligue
de corinthe et dont il veut mener une lutte contre les perses, lutte qui prendra
des proportions énorme, elle signifiera bien + qu’une simple reconcête des cités
grecque d’asie mineure.

Teritoire gigantiestque (cote de l’asie mineure, égypte, ***)

Territoire administrer par des satrapes par l’intermédiaire de gouverneurs locaux,


cet empire n’est pas uniforme, il comprend une mosaique de peuple aux langue
et culture très différente et au degré de développement très varié, une seule
chose uni tous ces peuple : l’autorité royale.

Conquete d’alexandre :
1. S’empare des cote de l’asdie mineure et de l’anatolie, défaite àDarius
mais le roi lui échappe. (mosaique copi d’une œuvre grecque). Alex
descend ds le couloir syro palestinien
2. De là il concquiet l’égypte et y fonde alexandrie, destinée à réunir l’orient
et l’occident, il souhaite en faire la future capitale de son empire (ds son
esprit).
3. Il a fermé tt accès à la médi aux perses.
4. S’empare des gdes villes telles babylone, …
5. Darius (roi des perses) encore mis en fuite par alex et succombe sous les
couxp du strape de bactriane, alex s’impose dc come héritier de l’empire
perse, il va s’allier les satrape locaux mais nomme des grec à leurs coté
aux postes clés, il va prendre ds son armée des personne des popu locales
et adopte des coutumes locale, il s’attaque aussi à la partie orientale de
l’empire perse et pousse jusqu’au-delà du fleuve indus et descend en inde
avce prambition d’atteindre les limite du monde (semble t il) mais son
armée refuse de le suivre dc il doit revenir (retour pénible).

Comment alex organise l’énorme empire qu’il a conquis ?


En 324, il arrive à Suze et y organise en gde pompes des noces collectives
et épouses en même temps plusieurs femmes asiatique (notamment la
fille et la petite fille de Darius 3) ce genre de trad était conforme au trad
orientale et macédonienne, et propose à ses généraux de faire de même
(épouser leur concubine orientale) pr créer une aristocratie mixte, à
l’image de l’empire qu’il souhaite fédérer autour de lui ? toutefois bcp de
généraux répudieront leur épouse orientale, mais grac à aex et ses
conquete la culture grecque pénètre largement en asie et se diffuse par
l’intermédiaire des ville qu’il a fondée (important) il fonde ds villes i a
fondé 34 alexandrie (ville à son noms) il fait controler ses satrap par des
ho de confiance, ds cette monarchie, la volonté du roi devient tte
puissante, une anecdote le révèle (au cours d’une beuverie alex tue l’un de
ses amis d’enfance qui lui avat pourtant sauvé la vie lors de sa conquete
et les gens jusifie cet assassinat en pretextant une conjuration, un philo
qui était sur place explique que le souverain a le droit d’agir ainsi, car sa
volonté a force de loi => pouvoir d’un seul justifié, diff avec pouvoir
athénien). Alexandre diffuse aussi le culte de sa personne, en orient il
encourage la proscinèse càd la prostrenation devant l souverain, en orient
il s’agit d’un geste de respect enver une personne importante habituel, en
grèce par contre, ce geste est réservé aux dieu (pratique perçue de
manière très diff) mais les grec acorderont à alex d’autres honneurs
supreme (sacrifice, hymnes, … réservé ux dieux et cela pcq alex est un ho
exceptionnel, un bienfaiteur de leur cité et dc mérité ts els honneurs y
compris honneur qui le rendent égal aux dieux)
La conquete d’alex a duré moins de 10 ans mais il n’aura pas le tps de
consolider l’unité de l’empire kil a contruit, il meurt en 323 de la malarya à
babylone, que va devenir son empire ?
Chapite 2 ryaumes…

Épiuse d’alex enceinte qd il meurt et dc l’empire d’alex est confier à des


généraux qui font office de régent en atendant que le fils d’alex n’ait l’age
de régner => diadoque, empire d’abord divisé en 5 gde région en 321 et
ce partage est confirmé en 311, en 310 le jeune alex et s mère sont
assassins
Les diadoques entre à nouveau en conflit et chacun d’un prend ds la région
qu’il domine le titre de roi (+ guerre entre diadoques) en 280 à la mort du
dernier diadoque, l’empire issu des conquete d’alex est divisé durablement
en3 royaumes (retenir !!!)
1. Macédoine et bonne partie de la grèce gournée par les Atigonide
2. Egypte gouvernée par les Ptolémée Lagide
3. L’asie, anatolie dirigée par les séleucides.
Cette division tiendra pdt tt le 3e s

I évolutioon politique des raoyaumes hellénistiques.


Pr la macédoine et la grèce dominé par antigonide jusqu’à conquete
romaine (début 2e sicèle ACN).
Domintion macédonienne se marque par garnisons ds cité grecque.
Domination très mal perçue qui suscite de nombreuses tévoltes, certain
souhaitent fuir cette domination en se créant des débouché ailleurs
(c’est cas de Pyrus qui cherche à conquérir le sud de l’Italie, cousin
éloigné d’alex qui revait de faire aussi bien qu’alex)les villes grecque
gardent leur autonomie intetrne mais elle ont perdu leur autonomie
extérieure, elles vont cependant se coaliser (nouv ligue) pr tenter de
luter contre macédoniens, cité *****qui vont s’allier avec roe contre els
macédonien
Cité = ligue achéenne qui vont s’opposer ****

Ts ses troubles explique que els romain concquiert facilmement.


Révolte internes en égypte qui ffaiblissent le pys et contibue au
rétrecissement de son territoir
Asie (séleucide) subit rapidement plusieurs emputation de son territoir,
rapidemlent vont se créer une série de royaume (du pont, de pergame)
indépendant au nord du territoire.
Division interne et externe facilitent conquete romaine.

<3 Sous alex auorité du roi souveraine et cela reste vrai pr ses
successeur, royauté héréditaire ce qui entraine guerre de succession
(surtout que els rois sont polygame ce qui ne facilite rien !) roi = unique
repésentant de la loi, tt le pouv lgislatif repose ds ses mains, aps de
conseil, pas d’avis du peupe, il fait connaitre à son gré ses volontés
sous forme de décrets ou d’ordonnance et il modifie comme il l’entend
la législtation mais frein à son pouvoir = force de la tradition. Il rsique
de susciter de grave révoltes s’il propose des chose trop contraire, trop
arbitraire.
Ces rois vont soigner leur propagande, image, en se présentant comme
doté de différente qualité, vertus qui s’attache à leur personne (souvent
qualifier de vainqueurs).
Les cités qui s’adressent au roi le présente comme une évergète
(souverain binfaisaint, prtiquant l’humanité, la bienveillance, protecteur
des cités).
Culte rendu au souverain (cf alex), le culte du roi peut etre pratiqué au
sein même de la reli d’une cité (les hab peuvent décider d’accorder
sacrifice, hymne, au rois) le roi est considéré comme être aussi puissant
que les dieux. Il y a dc une part de flatterie à l’égard du souverain,
mais aussi le sentiment qu’il assure une certaine paix et parfois il fait
des dons généreux à la cité. Culte dynastique organisé par les rois eux
même (ils créent ds tel et tel villedes cultes en leur honneur, honorer
les ancetres mais aussi le roi et sa famille) cette forme de culte ne se
trouve qu’en asie et égypte (séleucide et lagide).
3è forme de culte propre au souverains d’égypte qui font d’objet d’un
culte dynastique à l’égyptienne car considéré comme successeur de
spharaons et recevront un culte qui les apparente au pharaons de la
aprt des égyptiens. Administration sanf faille maintient ces culte.
Succsesseurs d’alex maintiennent les satrape qu’ils font controler pr
représentants direct des souverain (stratèges) et grace à ce système
qui conserve en place les gouverneurs locaux, ses royaume réussisent
à se maintenir un certain tpsalors qu’il étaitgouverner par des étranger
qui ne représentaient qu’une part minoriataire de leur popu. C’est par
le biais de la colonisation, l’hellénisation que le pouvoir en place
réussira à se maintenir.

La culture grecque pénètre ds ses régions dominée par les royaume


hellénistiques. Elle pénètr par le biais de s mouvements de pop qu’on
observe alos. Migration de grec et macédonien en asie et égypte
(région conquise) et grec s’installe là ou ils occupent postes importants
de l’amrée et de l’adminsitration. S’installe ds cité sdéjà existante mais
surtt ds nouvellec cité créée par souverains hellénistiues. Certains
créée de tte pièce . ds ces cité les grec reproduisent le modèle qu’il
connaissaient chez eux (agora, théatre, gymanse,..) et cela joue un role
important d s la diffusion de la culture.
Donc les royauté helénistique favorise la créaion de villes nouvelles ui
permettaient au rois de controler militairement la région environnante
et aussi d’accueilir colon grec et favoriser l’hellénisation (pergame,
antioche, apamée devienne véritable foyers de culture)
Pergame centre culturl de prem plan avec école bibli,
Alexandrie (développée pr successeur d’alex) et son port muni de
phares, 1 million d’hab ville énorme. La bibli de la ville rassemblait
plusieurs milliers d’ouvrage et son musée accueillait savant entretenu
par état. Ds ces gds centres les intellectuels et artistes de ttesles
régions se rencontrent, échangent des idées forment une sorte d’élite
cosmopolite, ceux-ci sont libre d’exprimer leurs idées et peuvent se
détacher des croyance du passé, il s’agit d’un monde considéralement
élargit, (par rapport au monde grec d’avant).
Grecs et macédoniens voyagent énormément d’une ville à l’autre, ils se
melent entr eux, se parlent, se découvrent mais ne se fodent pa à la
popu locale, ils rpondent pas au reve d’alex (fusion des cultures)
Grec et macéonien ont un sentiment de supériorité qui crée une
ségrégation entre eux et les indigène et dc les classe inférieure n’ont
pas vrmt modifier leur manière de vivre d’avant la conquete. Cette
séparation des cultures, monde entrainera des réaction etremement
vives.