Vous êtes sur la page 1sur 78
Résistances à l’avancement Fred Grappe 2006
Résistances à
l’avancement
Fred Grappe 2006
Résistance Résistance totale totale à à l l ’avancement ’avancement Traînée aérodynamique (90%) (10%)
Résistance Résistance totale totale à à
l l ’avancement ’avancement
Traînée
aérodynamique
(90%)
(10%)
Résistance de
roulement
Fred Grappe 2006
Importance Importance de de la la gravité gravité dans dans les les montées montées P
Importance Importance de de la la gravité gravité dans dans les les
montées montées
P
α
Fred Grappe 2006
Résistance totale à l'avancement (R T ) lors de la locomotion terrestre R R R
Résistance totale à l'avancement (R T ) lors de la locomotion terrestre R R R
Résistance totale à l'avancement (R T ) lors de la locomotion terrestre R R R
Résistance totale à l'avancement (R T ) lors de la locomotion terrestre R R R

Résistance totale à l'avancement (R T )

lors de la locomotion terrestre

R

R

R R a a
R R
a a
R R r r
R R
r r

+ + R R

= =

+ +

T

T

g

g

Traînée aérodynamique (X%)

Résistance de roulement (Y%)

Fred Grappe 2006

Résistance de l’air : Traînée et portance aérodynamiques Fred Grappe 2006
Résistance de l’air :
Traînée et portance
aérodynamiques
Fred Grappe 2006
Objectifs de la mesure de la résistance à l’avancement dans le milieu sportif Cyclisme Ski
Objectifs de la mesure de la résistance à
l’avancement dans le milieu sportif
Cyclisme
Ski
Patinage
Sur le sportif
Sur le matériel
Amélioration de la performance
Fred Grappe 2006
Importance de la recherche sur la résistance à l’avancement au niveau sportif Cyclisme +++++++ Ski

Importance de la recherche sur la résistance à l’avancement au niveau sportif

sur la résistance à l’avancement au niveau sportif Cyclisme +++++++ Ski ++++ Patinage +++ Course à

Cyclisme +++++++

Ski ++++ Patinage +++

Course à pieds ++ Marche + Véhicule à propulsion humaine +

Fred Grappe 2006

ATTENTION !!! La résistance aérodynamique ne représente qu’une partie de la résistance à l’avancement dans

ATTENTION !!!

ATTENTION !!! La résistance aérodynamique ne représente qu’une partie de la résistance à l’avancement dans les

La résistance aérodynamique ne représente qu’une partie

de la résistance à l’avancement dans les fluides

partie de la résistance à l’avancement dans les fluides Résistance aérodynamique Traînée aérodynamique Portance
partie de la résistance à l’avancement dans les fluides Résistance aérodynamique Traînée aérodynamique Portance

Résistance aérodynamique

l’avancement dans les fluides Résistance aérodynamique Traînée aérodynamique Portance Poids Fred Grappe 2006
Traînée
Traînée
Traînée
Traînée
Traînée

Traînée

dans les fluides Résistance aérodynamique Traînée aérodynamique Portance Poids Fred Grappe 2006 Résistance

aérodynamique

fluides Résistance aérodynamique Traînée aérodynamique Portance Poids Fred Grappe 2006 Résistance de friction •

Portance

Poids

Fred Grappe 2006

Résistance de friction

• ski-neige

• glace-patin

• route-pneu

Eiffel (1909) Théoriciens Hoerner (1965) Recherches expérimentales sur la résistance de l’air effectuées pour la

Eiffel (1909)

Eiffel (1909) Théoriciens Hoerner (1965) Recherches expérimentales sur la résistance de l’air effectuées pour la
Eiffel (1909) Théoriciens Hoerner (1965) Recherches expérimentales sur la résistance de l’air effectuées pour la

Théoriciens

Hoerner (1965)
Hoerner (1965)

Recherches expérimentales sur la résistance de l’air effectuées pour la construction de la Tour Eiffel

Livre sur la résistance à l’avancement dans les fluides

Livre sur la résistance à l’avancement dans les fluides Terme originel Résistance aérodynamique Pression exercée

Terme originel Résistance aérodynamique

dans les fluides Terme originel Résistance aérodynamique Pression exercée par le vent sur des objets solides

Pression exercée par le vent sur des objets solides pour une vitesse donnée

Fred Grappe 2006

Premi Premi è è res res investigations investigations au au niveau niveau sportif sportif DU

PremiPremièèresres investigationsinvestigations auau niveauniveau sportifsportif

investigations au au niveau niveau sportif sportif DU BOIS-REYMOND (1925) HILL (1927) Analyse de l’influence

DU BOIS-REYMOND (1925)

au au niveau niveau sportif sportif DU BOIS-REYMOND (1925) HILL (1927) Analyse de l’influence de la
au au niveau niveau sportif sportif DU BOIS-REYMOND (1925) HILL (1927) Analyse de l’influence de la

HILL (1927)

Analyse de l’influence de la résistance aérodynamique en course à pieds

Fred Grappe 2006

LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance
LA TRAINEE  

LA TRAINEE

 
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
 
 
 
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
LA TRAINEE     La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à
La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à l'air qu'un bus

La carrosserie profilée d'une voiture de sport offre moins de résistance à l'air qu'un bus aux

formes carrées. Elle a moins de traînée de

bus aux formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au
bus aux formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au
bus aux formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au
bus aux formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au
forme et de surface offerte au vent relatif.

forme et de surface offerte au vent relatif.

formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au vent relatif.
formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au vent relatif.
formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au vent relatif.
Fred Grappe 2006  

Fred Grappe 2006

 
formes carrées. Elle a moins de traînée de forme et de surface offerte au vent relatif.
Traînée aérodynamique (T, N) qui s’applique sur la main lorsqu’elle est soumise à la force
Traînée aérodynamique (T, N) qui s’applique sur la
main lorsqu’elle est soumise à la force du vent
Fred Grappe 2006
Traînée (T, N) et portance (P, N) qui s’appliquent sur la main lorsqu’elle est soumise
Traînée (T, N) et portance (P, N) qui s’appliquent sur la
main lorsqu’elle est soumise à la force du vent et
incliné selon une incidence positive
Fred Grappe 2006
Phénomène de la portance Main inclinée dans le vent V ++++ Portance dépression V ++

Phénomène de la portance

Phénomène de la portance Main inclinée dans le vent V ++++ Portance dépression V ++ pression

Main inclinée dans le vent

V ++++ Portance dépression V ++ pression
V ++++
Portance
dépression
V ++
pression

trajet 1 : certains la contournent par le dessus (extrados) trajet 2 : certains la contournent par le dessous (intrados)

Fred Grappe 2006

Ecoulement autour d’un profil d’aile d’avion Fred Grappe 2006
Ecoulement autour d’un profil d’aile d’avion
Fred Grappe 2006
Illustration du phénomène de portance sur une forme en aile d ’avion portance traînée dépression
Illustration du phénomène de portance sur une
forme en aile d ’avion
portance
traînée
dépression
pression
Fred Grappe 2006
Pression - dépression

Pression - dépression

Pression - dépression
Pression - dépression
Pression - dépression
Pression - dépression
Pression - dépression
Pression - dépression
Pression - dépression
Pression - dépression Lorsqu'une 2 CV avance à une certaine vitesse, la bâche à tendance à
Lorsqu'une 2 CV avance à une certaine vitesse, la bâche à tendance à gonfler

Lorsqu'une 2 CV avance à une certaine vitesse, la bâche à tendance à gonfler

Lorsqu'une 2 CV avance à une certaine vitesse, la bâche à tendance à gonfler
Lorsqu'une 2 CV avance à une certaine vitesse, la bâche à tendance à gonfler
Lorsqu'une 2 CV avance à une certaine vitesse, la bâche à tendance à gonfler
dépression

dépression

vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
vitesse, la bâche à tendance à gonfler dépression Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la
Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la pression diminue Fred Grappe 2006

Lorsque la vitesse d'un écoulement augmente, la pression diminue

Fred Grappe 2006
Fred Grappe 2006
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une
Portance dynamique  

Portance dynamique

 
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
 
 
 
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
Portance dynamique     résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force
résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps

résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps

résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force quasi-normale à la vitesse
résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force quasi-normale à la vitesse
résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force quasi-normale à la vitesse
résulte de l'action du fluide en mouvement sur le corps Une force quasi-normale à la vitesse
Une force quasi-normale à la vitesse apparaît

Une force quasi-normale à la vitesse apparaît

sur le corps Une force quasi-normale à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau,
(ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique).

(ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique).

à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
Fred Grappe 2006  

Fred Grappe 2006

 
à la vitesse apparaît (ricochet d'un caillou plat sur l'eau, ski nautique). Fred Grappe 2006  
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide
Portance statique  

Portance statique

 
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
 
 
 
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
Portance statique     Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit
Correspond à la poussée d'Archimède

Correspond à la poussée d'Archimède

    Correspond à la poussée d'Archimède Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée
Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut,

Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale,

dirigée de bas en haut, égale au poids du fluide déplacé

de bas en haut, égal e au poids du fluide déplacé Ce terme qui représente le
de bas en haut, égal e au poids du fluide déplacé Ce terme qui représente le
de bas en haut, égal e au poids du fluide déplacé Ce terme qui représente le
de bas en haut, égal e au poids du fluide déplacé Ce terme qui représente le
de bas en haut, égal e au poids du fluide déplacé Ce terme qui représente le
de bas en haut, égal e au poids du fluide déplacé Ce terme qui représente le
Ce terme qui représente le poids d'air déplacé est toujours négligeable pour les plus lourd

Ce terme qui représente le poids d'air déplacé est

toujours négligeable pour les plus lourd que l'air (y

toujours négligeable pour les plus lourd que l'air (y compris les parachutes), mais reste essentiel pour
toujours négligeable pour les plus lourd que l'air (y compris les parachutes), mais reste essentiel pour
compris les parachutes), mais reste essentiel pour les
compris les parachutes), mais reste essentiel pour les

compris les parachutes), mais reste essentiel pour les

plus légers que l'air (ballons à hélium, )

plus légers que l'air (ballons à hélium,

)

parachutes), mais reste essentiel pour les plus légers que l'air (ballons à hélium, ) Fred Grappe
parachutes), mais reste essentiel pour les plus légers que l'air (ballons à hélium, ) Fred Grappe
Fred Grappe 2006  

Fred Grappe 2006

 
parachutes), mais reste essentiel pour les plus légers que l'air (ballons à hélium, ) Fred Grappe
Charge aérodynamique d’une formule 1
Charge aérodynamique d’une formule 1
Traînée Portance Résistance aérodynamique Fred Grappe 2006
Traînée
Portance
Résistance
aérodynamique
Fred Grappe 2006
Composantes de la résistance aérodynamique appliquée sur un sauteur à ski Résistance aérodynamique Portance
Composantes de la résistance
aérodynamique appliquée sur un
sauteur à ski
Résistance
aérodynamique
Portance
Traînée
V
Fred Grappe 2006
Ecoulements laminaire et turbulent Fred Grappe 2006
Ecoulements
laminaire et turbulent
Fred Grappe 2006
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se
Ecoulement théorique en fluide parfait

Ecoulement théorique en fluide parfait

Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
 
 
 
 
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Ecoulement théorique en fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace
Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace

Cas d’un liquide dans

Cas d’un objet qui se déplace

fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
un tube

un tube

fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
   
fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

fluide parfait   Cas d’un liquide dans Cas d’un objet qui se déplace un tube  
Illustration du phénomène
Illustration du phénomène

L’écoulement est symétrique: aucune résistance à l’avancementIllustration du phénomène Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006
Ecoulement théorique en fluide parfait Dépression Pression Fred Grappe 2006
Ecoulement théorique en fluide parfait
Dépression
Pression
Fred Grappe 2006
Ecoulement en fluide visqueux Fred Grappe 2006
Ecoulement en fluide
visqueux
Fred Grappe 2006
A - ETUDE DU MOUVEMENT DE L'AIR Dans un fluide, on étudie le mouvemen t

A - ETUDE DU MOUVEMENT DE L'AIR

Dans un fluide, on étudie le mouvement d'ensemble des particules d'air par ligne de courant. On étudie l'ensemble des particules qui passent en un point donné de l'espace en fonction du temps.

Deux types d'écoulement sont possibles

du temps. Deux types d'écoulement sont possibles LAMINAIRES Les filets d'air sont parallèles les uns

LAMINAIRES Les filets d'air sont parallèles les

uns par rapport au autres

TURBULENTS Les filets d'air sont désordonnés

Fred Grappe 2006

Ecoulement laminaire • Ecoulement dans lequel des couches avoisinantes de fluide glissent les unes à
Ecoulement laminaire
• Ecoulement dans lequel des couches avoisinantes
de fluide glissent les unes à coté des autres
• Chaque particule suit alors une trajectoire uniforme
qui ne croise celle d’aucune autre particule
Fred Grappe 2006
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006
Pression cinétique Fred Grappe 2006
Pression cinétique
Fred Grappe 2006
Ecoulement turbulent Zone de pression Dépend de la vitesse Zone de dépression • présence de

Ecoulement turbulent

Zone de

pression

Ecoulement turbulent Zone de pression Dépend de la vitesse Zone de dépression • présence de petits

Dépend de la vitesse

Ecoulement turbulent Zone de pression Dépend de la vitesse Zone de dépression • présence de petits

Zone de dépression

• présence de petits cercles irréguliers, semblables à des remous (tourbillons) qui absorbent une grande quantité

d’énergie

• frottements internes appelé viscosité qui est beaucoup plus

important que dans le cas de l’écoulement laminaire

Fred Grappe 2006

La pression cinétique est la pression qu'exerce tout fluide sur un corps alors que le

La pression cinétique est la pression qu'exerce tout fluide

sur un corps alors que le système est en mouvement.

L'augmentation de pression exercée par l'air est appelée "pression cinétique"

p p = =

(p en Pascals)

est appelée "pression cinétique" p p = = (p en Pascals) 1 1 / / 2

1

1

/

/

2

2

ρ ρ

2

2

V

V

a

a

Fred Grappe 2006

Illustration du phénomène Dépression P r e s s i o n La dissymétrie de

Illustration du phénomène

Dépression
Dépression

Pression

du phénomène Dépression P r e s s i o n La dissymétrie de l’écoulement donne

La dissymétrie de l’écoulement donne naissance à une force résistante: naissance à une force résistante:

la traînée de pression

Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006 Véhicules à propulsion humaine développés aux U.S.A.
Fred Grappe 2006 Véhicules à propulsion humaine développés aux U.S.A.

Fred Grappe 2006

Véhicules à propulsion humaine développés aux U.S.A.

Nombre de Reynolds et viscosité Fred Grappe 2006
Nombre de Reynolds
et viscosité
Fred Grappe 2006
Expérience de Reynolds Reynolds démontra expérimental ement que l'écoulement dans un tube était modifié au

Expérience de Reynolds

Expérience de Reynolds Reynolds démontra expérimental ement que l'écoulement dans un tube était modifié au bout

Reynolds démontra expérimentalement que l'écoulement dans un tube

était modifié au bout d'une certaine distance en fonction de la vitesse de

l'écoulement, du diamètre du tuyau, et de la température du fluide

Fred Grappe 2006

VISCOSITE D’UN FLUIDE • Force de frottement qui s’exerce entre les différentes couches d’un fluide

VISCOSITE D’UN FLUIDE

VISCOSITE D’UN FLUIDE • Force de frottement qui s’exerce entre les différentes couches d’un fluide qui

• Force de frottement qui s’exerce entre les différentes couches d’un fluide qui glissent les unes à côté des autres.

• Le degré de viscosité varie selon les fluides. De façon générale, les liquides sont plus visqueux que les gaz.

• Cette propriété des fluides s’exprime de façon

quantitative par le coefficient de viscosité (êta, η,

en N.s.m

-2

ou en Pa.s).

Fred Grappe 2006

Nombre de Reynolds Le « nombre de Reynolds représente le rapport des forces d'inertie sur

Nombre de Reynolds

Nombre de Reynolds Le « nombre de Reynolds représente le rapport des forces d'inertie sur les
Nombre de Reynolds Le « nombre de Reynolds représente le rapport des forces d'inertie sur les

Le « nombre de Reynolds représente le rapport des forces d'inertie sur les forces de viscosité d'un objet qui se déplace dans un fluide

visqueux

Masse volumique de l’air (kg/m 3 )

un fluide visqueux Masse volumique de l’air (kg/m 3 ) R e D η = v

R e

D

η

=

v

ρ

de l’air (kg/m 3 ) R e D η = v ρ η coef. de viscosité

η coef. de viscosité (N.s/m 2 )

v = vitesse moyenne du fluide,

D =diamètre dans lequel s’écoule le fluide

Fred Grappe 2006

Détermination de la viscosité d’un fluide F = η v A / l Plaque mobile

Détermination de la viscosité d’un fluide

F = η v A / l Plaque mobile v Gradient l Fluide de vitesse
F = η v A / l
Plaque mobile
v
Gradient
l
Fluide
de vitesse
Plaque immobile

• La vitesse à l’intérieur du fluide varie de façon linéaire de 0 à v (delta v) • Cette variation divisée par la distance sur laquelle elle s’effectue représente le gradient de vitesse

Gradient de vitesse = delta v / l

Fred Grappe 2006

Coefficient de viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef.
Coefficient de viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef.
Coefficient de viscosité de différents fluides
Coefficient de viscosité de différents fluides

Coefficient de viscosité de différents fluides

(Giancoli, 1993)  

(Giancoli, 1993)

 
viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité (
viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité (
viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité (
viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité (
viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité (
viscosité de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité (
 
de différents fluides (Giancoli, 1993)     Fluide Température (°C) Coef. de viscosité ( η ,
Fluide Température (°C) Coef. de viscosité ( η , Pa.s)

Fluide

Fluide

Température (°C)

Fluide Température (°C) Coef. de viscosité ( η , Pa.s)

Coef. de viscosité (η, Pa.s)

1.8 10 - 3

1.8

10 -3

Eau 0

Eau

0

20 1.0 10 - 3

20

1.0

10 -3

100 0.3 10 - 3

100

0.3

10 -3

Sang 37 ∝ 4 10 - 3

Sang

37

4 10 -3

Plasma sanguin 37 ∝ 4 10 - 3

Plasma sanguin

37

4 10 -3

Alcool éthylique Huile moteur (SAE 10)   20 1.2 10 - 3

Alcool éthylique

Huile moteur (SAE 10)

 

20

1.2

10 -3

30 200 10 - 3

30

200

10 -3

Glycérine 20 1500 10 - 3 10 - 3

Glycérine

20

1500

10 -3

10 -3

Air 20 0.018

Air

20

0.018

Hydrogène 0 0.009 10 - 3

Hydrogène

0

0.009

10 -3

Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3

Vapeur d’eau

100

0.013

10 -3

20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
Fred Grappe 2006  

Fred Grappe 2006

 
20 0.018 Hydrogène 0 0.009 10 - 3 Vapeur d’eau 100 0.013 10 - 3 Fred
ECOULEMENT LAMINAIRE DANS LES TUBES Un fluide totalement dépourvu de viscosité pourrait couler dans un

ECOULEMENT LAMINAIRE DANS LES TUBES

ECOULEMENT LAMINAIRE DANS LES TUBES Un fluide totalement dépourvu de viscosité pourrait couler dans un tube

Un fluide totalement dépourvu de viscosité pourrait couler dans un tube sans l’intervention d’une force. Cependant la présence de viscosité requiert une différence de pression entre les extrémités d’un tube pour que les fluides réels

aient un écoulement régulier

Le débit d’un fluide dans un tube rond dépend :

• de sa viscosité • de la différence de pression entre les extrémités du tube • des dimensions du tube

Fred Grappe 2006

DEBIT ET EQUATION DE CONTINUITE Ecoulement laminaire et régulier d’un fluide Δl 1 Δl 2

DEBIT ET EQUATION DE CONTINUITE

Ecoulement laminaire et régulier d’un fluide

Δl 1 Δl 2 lignes de courant V 1 V 2 A 1 A 2
Δl 1
Δl 2
lignes de courant
V 1
V 2
A 1
A 2

Représentation d’un tube de courant

A 1 v 1 = A 2 v 2

(fluide incompressible)

Fred Grappe 2006

Equation de Poiseuille (1799-1869) Débit S ’applique pour un écoulement laminaire . Q = π

Equation de Poiseuille (1799-1869)

Débit

Equation de Poiseuille (1799-1869) Débit S ’applique pour un écoulement laminaire . Q = π R

S ’applique pour un écoulement laminaire

Débit S ’applique pour un écoulement laminaire . Q = π R 4 ( P 1

.

Q =

π R 4 (P 1 P 2 )

8 η L

R est le rayon intérieur du tube, L sa longueur, P 1 P 2 la différence

de pression entre ses extrémités et η la viscosité du fluide

P 1

ses extrémités et η la viscosité du fluide P 1 Ecoulement R v L P 2
Ecoulement R v L
Ecoulement
R
v
L

P 2 (< P 1 )

du fluide P 1 Ecoulement R v L P 2 (< P 1 ) Fred Grappe

Fred Grappe 2006

Illustration de la formule de Poiseuille

ECOULEMENT TURBULENT ET NOMBRE DE REYNOLDS Quand l’écoulement d’un fluide se fait à une grande

ECOULEMENT TURBULENT ET NOMBRE DE REYNOLDS

ECOULEMENT TURBULENT ET NOMBRE DE REYNOLDS Quand l’écoulement d’un fluide se fait à une grande vitesse

Quand l’écoulement d’un fluide se fait à une grande vitesse dans un tube, il devient turbulent et la formule de Poiseuille ne s’applique plus.

turbulent et la formule de Poiseuille ne s’applique plus. Le début d’une turbulence est généralement soudain

Le début d’une turbulence est généralement soudain et peut se caractériser par :

Le nombre de Reynolds

Fred Grappe 2006

Couche limite Fred Grappe 2006
Couche limite
Fred Grappe 2006
Couche limite Au voisinage immédiat d'un objet, la viscosité de l'air se traduit par un

Couche limite

Au voisinage immédiat d'un objet, la viscosité de l'air se traduit par un freinage des molécules d'air (couche limite) dû aux forces de frottement

d'air (couche limite) dû aux forces de frottement • en B, le flux d'air n'est plus

• en B, le flux d'air n'est plus influencé par les frottements. Sa vitesse est V.

• de A à B, les forces de frottement

diminuent et la vitesse de l'air augmente,

• en A les molécules d'air adhèrent au corps. La vitesse des filets d'air est nulle.

On appelle couche limite, le film d'air dans lequel la vitesse d'écoulement varie (quelques dixièmes de millimètres sur

une surface lisse et plus sur une surface rugueuse).

Fred Grappe 2006

Illustration du phénomène de la couche limite Fred Grappe 2006
Illustration du phénomène de la couche limite
Fred Grappe 2006
Caractérisation des différents types d’écoulements Fred Grappe 2006
Caractérisation des différents
types d’écoulements
Fred Grappe 2006
Caractère d ’un écoulement autour d’un cyclindre dans différents régimes de R e Fred Grappe

Caractère d ’un écoulement autour d’un cyclindre dans différents régimes de R e

Fred Grappe 2006

Re sert à décrire le type d’écoulement - Re < 1 = écoulement laminaire -

Re sert à décrire le type d’écoulement

Re sert à décrire le type d’écoulement - Re < 1 = écoulement laminaire - Re

- Re < 1 = écoulement laminaire

- Re = 1 = pour un objet d’une longueur de 1 mm se déplaçant à une vitesse de 1 mm/s dans l’eau ou pour

un objet de 2 mm de long parcourant 7 mm/s dans

l’air

- 1 < Re > 10 = turbulence derrière l’objet. Dans ce cas il y a présence d’une force de résistance :

R a = ½ ρ S C x V a

2

Fred Grappe 2006

- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide
- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide
- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide
- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement

- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement

- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide qui
- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide qui
- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide qui
- Re proche de 10 6 = Ra augmente brusquement Re - couche de fluide qui
Re

Re

- couche de fluide qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la
- couche de fluide qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la

- couche de fluide qui entoure l’objet (couche

10 6 = turbulence également dans la

périphérique).

>

qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

qui entoure l’objet (couche 10 6 = turbulence également dans la périphérique). > Fred Grappe 2006
Détermination de la traînée d'un sujet en mouvement Fred Grappe 2006
Détermination de la traînée
d'un sujet en mouvement
Fred Grappe 2006
Traînée de pression Dépression de culot Fred Grappe 2006
Traînée de pression
Dépression de culot
Fred Grappe 2006
Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s
Traînée de frottement

Traînée de frottement

Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes
Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes
Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes
Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes
Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes
Traînée de frottement Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes
Force tangentielle qui prend naissance aux endroits surfaces solides glissent le s unes contre les

Force tangentielle qui prend naissance aux endroits

surfaces solides glissent les unes contre les autres.

où l'air se déplace au voisinage de la surface d'un

où l'air se déplace au voisinage de la surface d'un

l'air se déplace au voisinage de la surface d'un corps comparable à celle qui apparaît lorsque
corps comparable à celle qui apparaît lorsque des

corps comparable à celle qui apparaît lorsque des

d'un corps comparable à celle qui apparaît lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre
d'un corps comparable à celle qui apparaît lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre
d'un corps comparable à celle qui apparaît lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre
d'un corps comparable à celle qui apparaît lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre
d'un corps comparable à celle qui apparaît lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre
La traînée de frottement dépend du nombre de

La traînée de frottement dépend du nombre de

lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
Reynolds et de la rugosité de la paroi.

Reynolds et de la rugosité de la paroi.

lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

lorsque des La traînée de frottement dépend du nombre de Reynolds et de la rugosité de
Traînée aérodynamique Surface frontale effective (m 2 ) 1 1 2 2 R R /

Traînée aérodynamique

Surface frontale effective (m 2 )

aérodynamique Surface frontale effective (m 2 ) 1 1 2 2 R R / / ρ

1

1

2

2

R

R

/ /

ρ ρ SC SC x x V V a a

) 1 1 2 2 R R / / ρ ρ SC SC x x V

Coef. de pénétration dans l'air

= =

2

2

a

a

a a Coef. de pénétration dans l'air = = 2 2 a a Masse volumique de
a a Coef. de pénétration dans l'air = = 2 2 a a Masse volumique de

Masse volumique de l'air (kg.m -3 )

Fred Grappe 2006

Vitesse de l'air (m.s -1 )

Variables de la traînée aérodynamique Fred Grappe 2006
Variables de la traînée
aérodynamique
Fred Grappe 2006
Masse volumique de l’air ( ρ) Trois variables affectent la masse volumique de l’air :

Masse volumique de l’air (ρ)

Trois variables affectent la masse volumique de l’air :

- la température (T)
- l’humidité de l’air
- la pression barométrique(P B )

de l’air - la pression barométrique(P B ) ρ = ρ 0 ( P B /
de l’air - la pression barométrique(P B ) ρ = ρ 0 ( P B /

ρ = ρ 0 ( P B / 760) (273 / T)

B ) ρ = ρ 0 ( P B / 760) (273 / T) ( ρ

(ρ 0 = 1.292 kg/m 3 ; densité de l’air sec à 273°k et 760 mmHg)

Fred Grappe 2006

Qu’est ce que l’humidité de l’air ? Le taux d'humidité représente la quantité de vapeur
Qu’est ce que l’humidité de l’air ?

Qu’est ce que l’humidité de l’air ?

Qu’est ce que l’humidité de l’air ? Le taux d'humidité représente la quantité de vapeur d'eau
Qu’est ce que l’humidité de l’air ? Le taux d'humidité représente la quantité de vapeur d'eau
Qu’est ce que l’humidité de l’air ? Le taux d'humidité représente la quantité de vapeur d'eau
Qu’est ce que l’humidité de l’air ? Le taux d'humidité représente la quantité de vapeur d'eau
Le taux d'humidité représente la quantité de

Le taux d'humidité représente la quantité de

? Le taux d'humidité représente la quantité de vapeur d'eau qui se trouve dans l'air.  
vapeur d'eau qui se trouve dans l'air.

vapeur d'eau qui se trouve dans l'air.

quantité de vapeur d'eau qui se trouve dans l'air.   L’humidité relative représente le pourcentage
quantité de vapeur d'eau qui se trouve dans l'air.   L’humidité relative représente le pourcentage
 
 
de vapeur d'eau qui se trouve dans l'air.   L’humidité relative représente le pourcentage
L’humidité relative représente le pourcentage d'humidité (ou de vapeur d'eau) contenu dans l'air par

L’humidité relative représente le pourcentage d'humidité (ou de vapeur d'eau) contenu dans l'air par rapport à la quantité maximum que peut contenir cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau.

cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

cet air avant de se condenser, c'est-à-dire avant de se transformer en gouttelettes d'eau. Fred Grappe
Humidité absolue de l'air à saturation (grammes de vapeur d'eau par mètre cube d'air) Plus

Humidité absolue de l'air à saturation (grammes de vapeur d'eau par mètre cube d'air)

Plus la masse d'air est chaude, plus elle peut absorber de vapeur d'eau sans se condenser alors que plus elle est froide, moins elle peut en contenir.

Temp

Pression

g/m 3

(°C)

(mmHg)

-10

1,95

2,16

0

4 ,58

4,87

5

6,54

6,8

10

9,21

9,40

15

12,8

12,8

20

17,5

17,3

25

13,8

23,0

30

31,8

30 ,4

40

55,3

51,1

13,8 23,0 30 31,8 30 ,4 40 55,3 51,1 A 60% d'humidité relative, l'inconfort relié à

A 60% d'humidité relative, l'inconfort relié à l'humidité sera plus grand s'il

fait 30°C que s'il fait 20°C

Fred Grappe 2006

Masse volumique de l'air (kg.m - 3 ) à 760 mmHg (1013 mbar) en fonction
Masse volumique de l'air (kg.m - 3 ) à 760 mmHg (1013 mbar) en fonction

Masse volumique de l'air (kg.m -3 ) à 760 mmHg (1013 mbar) en fonction du pourcentage d’humidité dans l’air. La dernière colonne montre la variation de masse volumique de l’air entre 100% d’humidité et 1% d’humidité. La valeur « 1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)

1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)     Temp sèche
1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)     Temp sèche
1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)     Temp sèche
1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)     Temp sèche
1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)     Temp sèche
1,292 » en rouge est proche de la valeur ρ 0 (1,293)     Temp sèche
   
Temp sèche (°C) 100% Humidité relative 90% Hr 80% Hr 70% Hr 60% Hr 50%

Temp sèche (°C) 100% Humidité relative 90% Hr 80% Hr 70% Hr 60% Hr 50% Hr 40% Hr 30% Hr 20% Hr 10% Hr

1% Hr

 

100% Hr / 1% Hr

     
     
0°C 1.289 1.29 1.29 1.29 1.29 1.291 1.291 1.291 1.292 1.292 1.292 -0.23

0°C

1.289

1.29

1.29

1.29

1.29

1.291

1.291

1.291

1.292

1.292

1.292

-0.23

5°C

1.265

1.265

1.266

1.266

1.267

1.267

1.267

1.268

1.268

1.269

1.269

-0.32

10°C 1.241 1.241 1.242 1.243 1.243 1.244 1.244 1.245 1.245 1.246 1.247 -0.48

10°C

1.241

1.241

1.242

1.243

1.243

1.244

1.244

1.245

1.245

1.246

1.247

-0.48

15°C

1.217

1.218

1.219

1.22

1.22

1.221

1.222

1.223

1.223

1.224

1.225

-0.65

20°C 1.194 1.195 1.196 1.197 1.198 1.199 1.2 1.201 1.202 1.203 1.204 -0.83

20°C

1.194

1.195

1.196

1.197

1.198

1.199

1.2

1.201

1.202

1.203

1.204

-0.83

25°C 1.17 1.171 1.173 1.174 1.176 1.177 1.178 1.18 1.181 1.183 1.184 -1.18

25°C

1.17

1.171

1.173

1.174

1.176

1.177

1.178

1.18

1.181

1.183

1.184

-1.18

30°C

1.146

1.148

1.15

1.151

1.153

1.155

1.157

1.159

1.161

1.163

1.164

-1.55

35°C 1.121 1.124 1.126 1.129 1.131 1.133 1.136 1.138 1.141 1.143 1.145 -2.10

35°C

1.121

1.124

1.126

1.129

1.131

1.133

1.136

1.138

1.141

1.143

1.145

-2.10

40°C

1.096

1.099

1.102

1.105

1.109

1.112

1.115

1.118

1.121

1.124

1.127

-2.75

     
     
   
1.124 1.127 -2.75           Peut d’influence de l’humidité sur la masse  
1.124 1.127 -2.75           Peut d’influence de l’humidité sur la masse  
1.124 1.127 -2.75           Peut d’influence de l’humidité sur la masse  
1.124 1.127 -2.75           Peut d’influence de l’humidité sur la masse  
1.124 1.127 -2.75           Peut d’influence de l’humidité sur la masse  
Peut d’influence de l’humidité sur la masse  

Peut d’influence de l’humidité sur la masse

 
Peut d’influence de l’humidité sur la masse   volumique de l’air   Davantage d’effets sur la
volumique de l’air  

volumique de l’air

 
sur la masse   volumique de l’air   Davantage d’effets sur la perception de l’effort
Davantage d’effets sur la perception de l’effort  

Davantage d’effets sur la perception de l’effort

 
volumique de l’air   Davantage d’effets sur la perception de l’effort   Fred Grappe 2006  
volumique de l’air   Davantage d’effets sur la perception de l’effort   Fred Grappe 2006  
Fred Grappe 2006  

Fred Grappe 2006

 
volumique de l’air   Davantage d’effets sur la perception de l’effort   Fred Grappe 2006  
La surface du maître couple (S) R T est proportionnel à S Fred Grappe 2006
La surface du maître couple (S)
R T est proportionnel à S
Fred Grappe 2006
C x • La résistance de l'air dépend de la forme du corps. • La

C x

C x • La résistance de l'air dépend de la forme du corps. • La forme

• La résistance de l'air dépend de la forme du corps.

• La forme la meilleure est celle d'un solide de forme convexe à l'avant, pointe à l'arrière (profil goutte d'eau). Elle offre jusqu'à 25 fois moins de résistance à l'air qu'un disque plat de même maître couple.

R T est proportionnel au C x

Fred Grappe 2006

Coefficient de forme ( C x )
Coefficient de forme ( C x )

Coefficient de forme (C x )

Coefficient de forme ( C x )
Coefficient de forme ( C x )
Coefficient de forme ( C x )

Le coefficient de pénétration dans l'air est un paramètre propre à chaque corps.

dans l'air est un paramètre propre à chaque corps. air • Plaque : C x =1
dans l'air est un paramètre propre à chaque corps. air • Plaque : C x =1
dans l'air est un paramètre propre à chaque corps. air • Plaque : C x =1
air
air

• Plaque : C x =1

• Sphère : C x =0.2

• Profile aérodynamique : C x =0.04

Fred Grappe 2006

C x pour trois corps de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque
C x pour trois corps de forme différentes mais

C x pour trois corps de forme différentes mais

C x pour trois corps de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque :
de même surface frontale

de même surface frontale

corps de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1  
corps de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1  
corps de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1  
corps de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1  
 
 
 
de forme différentes mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère
Plaque : Cx = 1

Plaque : Cx = 1

mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx =
 
 
mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx =
mais de même surface frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx =
Sphère : Cx = 0,2

Sphère : Cx = 0,2

frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
 
 
frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
Profil aérodynamique : Cx = 0,04

Profil aérodynamique : Cx = 0,04

frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
 
 
frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

frontale   Plaque : Cx = 1   Sphère : Cx = 0,2   Profil aérodynamique
Cx pour différents véhicules utilitaires Fred Grappe 2006
Cx pour différents véhicules
utilitaires
Fred Grappe 2006
Figure de gauche C de différents corps à 3D x (10 4 < R e
Figure de gauche
C
de différents corps à 3D
x
(10 4 < R e < 10 6 )
Figure de droite
C
de différents corps à 2D
x
(10 4 < R e < 10 6 )
Fred Grappe 2006
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1

Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1

Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
Variation de la charge aérodynamique d’une formule 1 C x d’une formule 1 qui passe de
C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix

C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%)

au Grand Prix de Monza (circuit très rapide)

C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix de
C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix de
C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix de
C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix de
C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix de
Fred Grappe 2006

Fred Grappe 2006

C x d’une formule 1 qui passe de 1,1 à 0,75 (-30%) au Grand Prix de
Evolution du C x en fonction du nombre de Reynolds (R e ) Fred Grappe
Evolution du C x en fonction du nombre de
Reynolds (R e )
Fred Grappe 2006
Evolution du C x en fonction du degré de rugosité de la surface (k /d)

Evolution du

C x

en fonction du degré de

rugosité de la surface (k /d)

C x en fonction du degré de rugosité de la surface (k /d) K : dimension
C x en fonction du degré de rugosité de la surface (k /d) K : dimension

K : dimension du grain d : diamètre du cylindre

Fred Grappe 2006

Evolution du C x pour un corps fuselé (casque) en fonction de sa longueur et
Evolution du C x pour un corps fuselé (casque) en
fonction de sa longueur et de sa largeur
Fred Grappe 2006
Evolution du C x pour un corps à profil elliptique (tubes de cadre) à des

Evolution du C x pour un corps à profil elliptique (tubes de cadre) à des nombres de Reynolds sub-critiques (a) et sur-critique (b) en fonction de la longueur (c) et de la largeur (t) de l’ellipse

C x V a) sub-critique b) sur-critique c
C x
V
a) sub-critique
b) sur-critique
c

Fred Grappe 2006

/ t

Surface frontale effective (SC x ) Fred Grappe 2006
Surface frontale effective (SC x )
Fred Grappe 2006
Surface frontale effective (SC x ) Fred Grappe 2006
Surface frontale effective (SC x )
Fred Grappe 2006
Evolution du SC x des bras en fonction de l’angle bras-avant bras en position de
Evolution du SC x des bras en fonction de l’angle bras-avant
bras en position de triathlon (avant-bras horizontaux)
Fred Grappe 2006
Vent nul
Vent nul

V V a = V déplacement a = V déplacement

Vent nul V a = V déplacement Vitesse de l’air (V a ) Vent de face

Vitesse de l’air (V a )

Vent de face

V déplacement Vitesse de l’air (V a ) Vent de face Vent de dos V a

Vent de dos

Vitesse de l’air (V a ) Vent de face Vent de dos V a = V

V a = V vent + V déplacement

V a = V déplacement - V vent

Fred Grappe 2006

La résistance de l'air varie avec : • la masse volumique de l'air : ρ

La résistance de l'air varie avec :

La résistance de l'air varie avec : • la masse volumique de l'air : ρ •

la masse volumique de l'air : ρ
la vitesse de l'écoulement : V a

la surface frontale : S

du coefficient de pénétration dans l'air : C x

Attention: La résistance de l’air dite traînée, est due

La résistance de l’air dite traînée, est due à l’action combinée de la dépression (à l’arrière
La résistance de l’air dite traînée, est due à l’action combinée de la dépression (à l’arrière
à l’action combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à
à l’action combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à
à l’action combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à
à l’action combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à

à l’action combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à l’avant du corps).

combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à l’avant du corps).
combinée de la dépression (à l’arrière du corps) et de la surpression (à l’avant du corps).

Fred Grappe 2006

Puissance développée par le sportif lors de la locomotion pour lutter contre R a Fred
Puissance développée par
le sportif lors de la
locomotion pour lutter
contre R a
Fred Grappe 2006
P P Ra Ra = = ( ( / / 1 1 2 ρ SC

P

P

Ra Ra

= = ( ( / /

1

1

2 ρ SC x V a ) . V d

2

ρ SC x V a 2 ) .

V

d

2

P

P

Ra Ra

Par vent nul

= = 1 /

/

1

2

2

ρ ρ SC SC x x V V d d

3

3

La puissance développée par un athlète pour lutter contre Ra augmente avec le cube de la vitesse de déplacement

Fred Grappe 2006

Conséquences directes Puissance Δ P 2 Δ P 1 ΔV ΔV Vitesse Δ P 1

Conséquences directes

Puissance

ΔP 2

ΔP 1

ΔV ΔV Vitesse
ΔV
ΔV
Vitesse

ΔP 1 < ΔP 2

pour ΔV identique

Fred Grappe 2006