Vous êtes sur la page 1sur 3
yoga life I musique DEUX JEUNES MUSICIENS ET ENSEIGNANTS AMÉRICAINS MIXENT YOGA ET PLURALITÉ DE
yoga life I musique DEUX JEUNES MUSICIENS ET ENSEIGNANTS AMÉRICAINS MIXENT YOGA ET PLURALITÉ DE
yoga life I musique
DEUX JEUNES MUSICIENS
ET ENSEIGNANTS AMÉRICAINS
MIXENT YOGA ET PLURALITÉ DE
MUSIQUES: KIRTANS
ET RAGAS, RYTHMES TRIBAUX
ET MUSIQUE ÉLECTRONIQUE. DE
NOUVEAUX SONS ADAPTÉS À LA
PRATIQUE DU YOGA, AUSSI BIEN
QU’AUX FÊTES ET ÉVÉNEMENTS,
SANS ALCOOL NI DROGUE.
PAR FRANSESCA MAG NANI
ILLUSTRATIONS : LELE LUTTERI
YOGI DJ
66 - esprit YOGA
MAG NANI ILLUSTRATIONS : LELE LUTTERI YOGI DJ 66 - esprit YOGA 66 10/03/11 10:49 EY01_066-068_YOGI

66

MAG NANI ILLUSTRATIONS : LELE LUTTERI YOGI DJ 66 - esprit YOGA 66 10/03/11 10:49 EY01_066-068_YOGI
MAG NANI ILLUSTRATIONS : LELE LUTTERI YOGI DJ 66 - esprit YOGA 66 10/03/11 10:49 EY01_066-068_YOGI

10/03/11

10:49

EY01_066-068_YOGI DJ_BAT.indd

YOGI DJ

Les deux plus grands centres du yoga aux États-Unis, New

York et San Francisco, voient émerger une même tendance

à associer pratique du yoga

et musique, avec toutefois des artistes et des approches très

différents. Le fait de pratiquer avec un accompagnement musical n’est pas nouveau. À New York, chez Jivamukti, ou à Los Angeles, chez Shiva Rea, par exemple, aucun cours ne commence sans un accompagnement musical très étudié. Musiciens et enseignants à la fois, MC Yogi et Derek Beres ont introduit un vrai changement dans la manière de concevoir le rapport entre yoga et musique. Ils sont devenus les premiers véritables DJ yogi, avec un public de fans qui va bien au-delà de leurs salles de yoga. Le premier est basé dans une petite ville non loin de San Francisco, le second

à Brooklyn.

MC Yogi I San Francisco

© Ryan Donnel
© Ryan Donnel

Après son concert au WonderLust Festival de 2009, le Los Angeles Times a reconnu

MC Yogi, comme le phénomène yoga/hip-hop

du moment. Nick a grandi en Californie avec

des parents impliqués dans le mouvement

hippy des années soixante-dix. Adolescent, il préférait sécher les cours et traîner avec

les copains. Des problèmes avec la drogue et les mauvaises fréquentations l’ont conduit dans un centre de réhabilitation pour mineurs. La vie du jeune Nick aurait pu définitivement

mal tourner. Ce sera plutôt le contraire.

Comme dans une vraie histoire américaine, la deuxième chance viendra d’un rapport retrouvé avec son père et de la rencontre avec le yoga. Dans l’arrière de sa boutique de Point Reyes Station, petite ville au nord de San Francisco, le père de Nick et un groupe d’amis pratiquent le yoga. À l’instant même où il pose les pieds sur le tapis, le jeune Nick se sent chez lui. Son autre passion c’était

le hip-hop. « J’ai grandi en écoutant, dès mes six ans, Licensed to ill des Beastie Boys et Raising Hell des Run-DMC, raconte MC Yogi.

Il a donc été totalement naturel pour moi,

quand j’ai découvert le pouvoir du yoga,

de fusionner mon ancienne et ma nouvelle passions, en impliquant aussi dans ma démarche amis et connaissances. À Sonoma, près de la Napa Valley, il y avait The Shop, une usine désaffectée transformée en centre pour jeunes en difficulté. Quand j’avais 23 ans, avec un groupe d’amis taggeurs, danseurs de breakdance, DJ, poètes et musiciens, on

a commencé à organiser des événements pour

les étudiants du coin, tous rigoureusement sans alcool et sans drogue. Ce fut la première expérience où j’ai associé musique et sagesse yogique. Le yoga m’a complètement transformé et je veux parler aux jeunes dans leur langue, être accessible et reconnu par ma tribu, mais aussi au-delà ».

La langue de Nick est le rap, son CD Elephant Power, sorti en 2008, a été parmi

les plus téléchargés sur Itunes. Cet album a été

une véritable surprise sur la scène musicale,

un choix très original et risqué. L’association de rap, de thèmes yogiques et de musiques

MC YOGI

enseigne l’Ashtanga Yoga avec sa femme, Amanda, peintre et yogini elle- même. Leur école, Yoga Toes, se trouve à Point Reyes Station et les cours sont dispensés dans une ancienne grange, rénovée par le couple.

Toes, se trouve à Point Reyes Station et les cours sont dispensés dans une ancienne grange,
dans une ancienne grange, rénovée par le couple. EY01_066-068_YOGI DJ_BAT.indd 67 esprit YOGA - 67 10/03/11

EY01_066-068_YOGI DJ_BAT.indd

67

esprit YOGA - 67 10/03/11
esprit YOGA - 67
10/03/11

10:49

yoga life I musique

yoga life I musique En juin 2010, MC Yogi et Derek Beres ont réalisé un mix

En juin 2010, MC Yogi et Derek Beres ont réalisé un mix ensemble, produit par le label de Beres : EarthRise SoundSystem.

http://nadabrahman.wordpress.com/2010/09/13/infusion-2010-earthrise-soundsytem-free-download/

indiennes traditionnelles ne va pas de soi et aurait pu

indiennes traditionnelles ne va pas de soi et aurait pu engendrer un hybride raté, voire kitch. Et pourtant la sincérité et la fraîcheur de l’approche de MC Yogi ont immédiatement séduit un vaste public, bien au-delà des seuls pratiquants. Il faut dire que le rappeur californien a pris le meilleur des deux traditions et a inséré dans ses morceaux des contributions de célèbres artistes de kirtan, comme Krishna Das, Bhagavan Das ou Jai Uttal. Les textes de MC Yogi renouvellent aussi les contenus habituels du rap, qui souvent insistent sur la violence, la consommation et la drogue. Des thèmes on ne peut plus éloignés des textes de MC Yogi, dont les protagonistes sont Ganesh, Hanuman, Rama, Krishna ou Ghandi.

avec Fabian Alsuntany et Bill Bragin, sur les jetées de l’Hudson en face du New Jersey à l’occasion du rendez- vous mensuel « GlobeSonic on the Hudson ». « Je n’ai rien contre le fait d’associer le yoga avec kirtan, ragas et bhajans, poursuit Derek, je les aime tous, mais la musique yoga traditionnelle n’est ni de mon temps ni de ma ville et même le type de mouvement que j’enseigne prend en compte le yoga classique seulement comme source d’inspiration. Il n’y a pas de raison de me limiter à un certain type de musique pendant la pratique. Mais je ne prends jamais la musique que j’utilise pendant les cours à la légère. Les playlist ont toujours un thème commun, à la fois culturel (beats brésiliens, jamaïquains, africains) et rythmique. Musique et mouvement ne sont pas seulement complémentaires. La musique nous met en mouvement et s’active à travers nous. Synchroniser musique et mouvement est comme synchroniser asana et souffle. »

Derek Beres I New York

EarthRise Yoga est la création de Derek Beres, un jeune producteur musical de Brooklyn. Derek a grandi dans le New Jersey, a fait des études de philosophie et donne quatorze cours de yoga par semaine. Son approche mélange efficacité et légèreté : des séquences fluides qui synchronisent les mouvements avec une playlist conçue spécifiquement et renouvelée chaque

© Craig Anthony Miller
© Craig Anthony Miller

semaine. « Les mouvements, explique Derek, je les choisis le dimanche soir en m’inspirant de la saison, de l’actualité… En tant que DJ, ce qui m’intéresse c’est de faire bouger les gens, en tant que yogi je cherche l’équilibre entre esprit, avec ses besoins et divagations, et tranquillité intérieure. Enseigner à Manhattan ou à Brooklyn est un défi quotidien : stress et frustrations, amplifiés parfois par la solitude, entraînent une perte de contact avec son propre centre. La musique que j’aime stimule l’union, qui est aussi le sens du mot yoga. Elle te fait voyager à l’intérieur et à l’extérieur de toi : De Radiohead à Bob Dylan,

de Sade à Bob Marley ». En été, Derek mixe

Bob Dylan, de Sade à Bob Marley ». En été, Derek mixe EY01_066-068_YOGI DJ_BAT.indd esprit YOGA

EY01_066-068_YOGI DJ_BAT.indd

esprit YOGA - 68 68 10/03/11
esprit YOGA - 68
68
10/03/11

10:49