Vous êtes sur la page 1sur 3

HEPATO-GASTROENTEROLOGIE ED 8. MICI. (Responsable R Jian)

Cas Clinique 1

Une étudiante en médecine de 23 ans consulte pour une diarrhée sanglante évoluant depuis 3

semaines associée à des douleurs abdominales précédant l’émission des selles. Elle a parfois

de la fièvre à 38°3 au maximum et depuis 2 jours son genou gauche et son coude droit sont

gonflés et douloureux. Antécédents : Appendicectomie Tabac : 3 PA Antécédent familial : rectocolite hémorragique chez sa tante

Q 1. Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous ? Sur quels arguments ? Quel(s) examen(s)

demandez-vous pour étayer votre diagnostic ?

A la coloscopie, l'iléon terminal est ulcéré, on note la présence d'ulcérations aphtoïdes sur

l’ensemble du colon avec intervalles de muqueuse saine et une muqueuse rectale normale. Les biopsies étagées notent des signes inflammatoires non spécifiques et la présence de nombreux

granulomes épithélioïdes.

Q 2. Quel diagnostic retenez-vous et sur quels arguments ? Quelle est votre prise en

charge thérapeutique ?

Vous revoyez cette patiente un an plus tard, elle ne prend aucun traitement. Elle rapporte depuis 3 semaines des douleurs de la FID survenant généralement après les repas, associées à

un ballonnement très important, cédant généralement au bout de deux heures avec diminution

du ballonnement. Depuis 24h, elle a des vomissements, un arrêt du transit et des douleurs

continues de la FID.

Q

3. Quel diagnostic évoquez-vous ? Quels examens complémentaires demandez-vous ?

Q

4. Quelles autres complications peuvent survenir en cas de maladie de Crohn ?

Les résultats des explorations demandées seront fournies lors de l'ED

Q 5. Que proposez-vous à court terme et à moyen terme en fonction de la réponse au

traitement initial ?

HEPATO-GASTROENTEROLOGIE ED 8. MICI. (Responsable R Jian)

Cas Clinique 2

Un étudiant en médecine de 23 ans consulte pour rectorragies quasi quotidiennes et émissions glaireuses évoluant depuis 6 semaines.

Q 1. A quoi faut il penser ?

Q2. Quels éléments cliniques faut- il rechercher ?

Q 3. Quels examens complémentaires faut il demander ?

Aucun élément d’orientation n’apparaît à l’interrogatoire . L’examen clinique est normal, examen proctologique compris. Les résultats des explorations complémentaires seront fournies lors de l'ED

Q

4. Quel est votre diagnostic, quelle est votre prise en charge ?

Q

5. Quelle est l’évolution prévisible ?

HEPATO-GASTROENTEROLOGIE ED 8. MICI. (Responsable R Jian)

Cas Clinique 3

M. T, 24 ans, étudiant en droit, en voyage à Paris, consulte aux urgences pour la première fois, pour une poussée de rectocolite hémorragique.

Sa maladie a été diagnostiquée il y a 5 ans. Il a fait plusieurs poussées (1 par an environ) pour

lesquelles il a été traité, d'abord par corticoïdes per os, puis par des lavements de corticoïdes

et de pentasa® et enfin par du pentasa® per os en traitement continu préventif.

La poussée actuelle qui évolue depuis 2 semaines est traitée par cortancyl® 60 mg/j sans franche amélioration des symptômes.

Une coloscopie, réalisée avant le début du traitement par cortancyl®, a montré une pancolite avec des ulcérations creusantes du colon gauche et sigmoïde sans intervalle de muqueuse saine.

Actuellement, il a 10 selles/j, sanglantes et des douleurs abdominales qui se sont majorées ; il a perdu 3 kg depuis le début des symptômes.

Il n'a pas d’antécédent particulier.

A l'examen clinique, on note une pâleur cutanéo-muqueuse, un pouls à 100/min, une PA à

122/83, une température à 37,3°C. L'abdomen est douloureux sans défense

Q1 : Quels examens complémentaires demandez-vous en urgence?

Q.2 Quelle est votre prise en charge thérapeutique en l'absence de complication patente

?