Vous êtes sur la page 1sur 18

Où sont passé les neiges d'antan ?

Deux siècles de neige dans le massif vosgien

Ceci est un résumé sommaire de l'ouvrage de Jean Claude Flageollet, professeur


émérite de l'université Louis Pasteur de Strasbourg. Il s'inscrit dans un cadre géographique,
que sont les Vosges. En voici le détail de postes utilisés avec leur période de mesure et leur
altitude :

 Versant Ouest (du Sud au Nord)

_Golbey, 330m, 1973 à 2004;


_Remiremont, 380m, 1969 à 2004;
_Gérardmer, plusieurs postes vs. 630 et 735m, 1940 à 2004;
_Hohneck, 1220m, 1976 à 1998;
_Sainte Margueritte, 362m, 1969 à 2004;
_Donon 1, 640m, 1895 à 1914, 1921 à 1948;
_Donon 2, 730m, 1949 à 1971, 1976 à 1987.

 Versant Est (du Sud au Nord)

_Lac d'Alfeld, 620m, 1895 à 1914, 1916 à 1987;


_Lac de la Lauch, 940m, 1894 à 1914, 1922 à 1986;
_Lac Noir, 960m, 1910 à 1914, 1921 à 1944 et 1946 à 1972;
_Lac Blanc, 1130m, 1973 à 1988;
_Aubure, 790m, 1895 à 1941, 1971 à 1985;
_Champ du feu, 1069m, 1888 à 1900, 1978 à 2000;
_Hohwald, 775m, 1949 à 2000.

Voir carte (p.42) en annexe 1 et tableau (p.20) en annexe 2.

1. Les chutes d'Antan


●Quelques Hivers mémorables en Europe avant le XIXème siècle

 Neigeux : 814-874-1114-1125-1157-1281-1358-1442-1490-1501-1730
 Doux (fleurs en hiver, fraise à noël) : 1236-1289-1504-1585

●Les hivers du XIXème siècle

 Neigeux : 1879-80
 Froid : 1829-1830, 1870-n71
 Peu neigeux : 1889-90

Cf tableau p.51, voir annexe 3.

2.Dates des premières et dernières chutes de neige

●En plaine et dans les vallées

1
 Premières neige de plus en plus tardive
 Dernières neige de plus en plus précoce
 Raccourcissement des "hivers"

●Sur les sommets

 Maintien de chutes précoce et tardive


 Relative stabilité de la longueur de l'hiver

Nb : est ici désigné par hiver, la période comprise entre la première et la dernière chute de
neige efficace, c'est-à-dire avec trace au sol.

On dégage différentes périodes (au nombre de 7) :

_ 1895-1910 => accroissement de la durée de l'hiver


_ 1911-34 => écart stable entre les deux dates sur la période, grande variabilité interannuelle
_ 1935-64 => diminution de la longueur de l'hiver
_ 1965-68 => augmentation brutale de la durée de l'hiver
_ 1969-71 => diminution de la longueur de l'hiver
_ 1972-76 => allongement de l'hiver
_ 1977-88 => réduction de l'écart entre les 2 dates, due notamment à des premières chutes de
neige plus tardives

3.Les chutes de neige

●Fréquence des chutes

Tendance générale à la baisse depuis 30 ans

 Nombre moyen de jours de chutes de neige

_ Remiremont et Sainte Margueritte => 8 jours/an


_ Gérardmer => 24 jours/an
_ Hohwald => 24 jours/an
_ Aubure => 18 jours/an
_ Lac Noir => 28 jours/an
_ Lac Lauch => 34 jours/an
_ Hohneck => 45 jours/an

 Chutes mensuelles (en % du total annuel)

_Novembre => 12% (en hausse)


_Décembre => 22%
_Janvier => 21% (en baisse)
_Février => 25%
_Mars => 15%
_Avril => 8%

NB : Ces moyennes ont été établies à partir des postes de Gérardmer, du lac de la Lauch,
du Donon et du Hohneck.

2
●Hauteurs de neige

 Piémont

_Golbey => 25cm


_Sainte Margueritte => 27cm
_Remiremont => 38cm

On notera qu'apparaît une date charnière, qu'est l'hiver sans neige 1989-90, en effet, avant
ce dernier les hauteurs moyennes de chutes de neiges cumulées sont en légère hausse, les
hivers suivant accusant une baisse de ces hauteurs. Ceci est très bien illustré par les
moyennes des périodes 1974-89, respectivement de 32, 31 et 45cm pour ces trois stations,
la période suivante comprise entre 1991-04, affiche quant à elle des valeurs respectives de
19, 19 et 29cm.

 En amont des vallées

_La Bresse => 120cm


_Gérardmer => 144cm
_Hohwald => 135cm
_Aubure => 108cm
_Lac d'Alfeld => 142cm

 Dans les cirques sous les crêtes

_Lac Noir => 175cm


_Lac de la Lauch => 266cm

 Sur les crêtes

_Donon : 1949-71 => 177cm


1976-89 => 88cm
_Champs du Feu => 216cm
_Hohneck => 549cm

●Deux hivers record

 L'hiver 1952-53

Fortes chutes de neige de début février 1952.


Voir photo en fin de dossier

 L'hiver 1961-62

Chutes de neige fortes, tardives et peu fréquentes.


Voir photo en fin de dossier

●Hivers neigeux

Un hiver neigeux se caractérise par un grand nombre de chutes de neige et par des chutes
de neiges abondantes.

3
Indice Nombre Hauteurs
de jours Cumulées en
cm
1 1998-99 50 43 260
2 1980-81 47 40 250 Les hivers les
3 1964-65 47 40 240 plus neigeux à
4 1977-78 46 40 220 Gérardmer de
5 1969-70 44 38 220 1949 à 2004
6 1968-69 42 32 270 (p.132)
7 1967-68 41 30 280
8 1952-53 41 32 250
9 1985-86 41 38 232
10 1957-58 39 31 234
11 1999-00 37 29 230
12 1986-87 35 33 184

Poste Date Hauteur Nombre de jours


Maximale en consécutifs
cm
Golbey 22-23/02/1986 24 2
Hauteurs de
Sainte- 29-30/11/1985 28 2
chutes
Margueritte
Remiremont 29-30/11/1980 28 2
maxima
dans le
La Bresse 4-7/12/1998 55 4
minimum de
Gérardmer 5-8/12/1998 40 4
jours
Champ du Feu 3-6/02/1981 45 4
consécutifs
Hohwald 14-18/12/1969 36 5
durant les
Aubure 2-5/12/1980 61 4
hivers les
Lac d'Alfeld 28/02/1924 40 1 plus neigeux
Lac Noir 23-24/02/1970 60 2 (p.132)
Lac Blanc 11-16/12/1976 56 6
Donon 1 1-3/01/1941 51 3
Lac de la Lauch 14-16/12/1969 63 3
Hohneck 5-6/04/1983 80 2

Evolution (p.133):

Depuis plus d'un siècle, on peut parler d'un changement climatique, dans l'intérieur du massif
les hivers sont devenus moins neigeux. C'est le résultat de variations climatiques successives. En
1925-26 se termine une période (V1) marquée par des hivers fortement neigeux, mais des
fluctuations d'une quinzaines d'années (F1,F2) assez amples dans les variations interannuelles.
Un maximum est atteint en 1907-08. Une nouvelle période (V2) débute en 1926-27, les
fluctuations ont moins d'amplitude, les variations interannuelles sont moins marquées, les hivers
moins neigeux que dans la période précédente, mais la tendance est à la stabilité entre le début
et la fin de ces trente années. Une nouvelle rupture se produit en 1956-57, les hivers sont de
moins en moins neigeux, bien que les variations interannuelles soit fortes et les fluctuations très
accusées, et malgré les trois hivers très neigeux de 1952-53, 1969-70 et 1977-78. Une troisième
rupture, l'hiver 1989-90, amorce une quatrième période, dans laquelle se trouve d'hivers peu
neigeux, dans laquelle émergent cependant quelques hivers très neigeux, notamment l'hiver
1998-99, le plus neigeux à Gérardmer depuis 50 ans.

4
4.L'enneigement

●Durée de l'enneigement

 Au pied du massif

1989-90 : seule année sans neige au sol, faute de chutes


Cette année marque à nouveau une transition entre deux cycles d'enneigement successifs à
la hausse et quatorze années de faible durée d'enneigement
20 jours de neige au sol en moyenne pour un record de 68 jours en 1985-86

 En amont des vallées

_Hiver très peu enneigé versant lorrain => 1989-90, 1959-60 et 1961-62
_Période d'enneigement (plus longue période) : _Bonne => 1975-87
_Mauvaise => 1988-98

Nombre moyen de jours d'enneigement à :

_Gérardmer => 68 jours


_Hohwald => 61 jours
_Aubure => de 58 à 49 jours entre les 30 premières et les 30 dernières années de ce siècle
_Alfeld => 59 jours
_Lac de la Lauch => 99 jours

 Sur les sommets

_Donon => 71 jours (1895-1948)


_Hohneck => 115 jours consécutifs
148 jours au total

●Durée mensuelles

Lac Noir Lac Lauch Gérardmer


(1920-60) (1895-1989) (1949-04)
% Nombre de % Nombre de % Nombre de
jours jours jours
Octobre 2 2 1 1 X
Novembre 6 5 7 7 8 6
Décembre 18 15 19 18 19 13
Janvier 25 21 24 23 27 18
Février 25 21 22 22 25 17
Mars 17 14 19 19 16 11
Avril 7 6 8 8 5 3
Moyenne X 85 X 98 X 66
ann.

●Hivers enneigés

 Moyenne dans diverses stations :

5
_Aubure => 15cm
_Alfeld => 21 cm (1895-1988)
_Lac Noir => 28cm (1910-71)
_Lac Blanc => 44cm (1973-88)
_Lac de la Lauch => 34cm (1896-1989)
_Donon => 20cm
_Champ du Feu => 31cm (1978-00)
_Hohneck => 67cm (1977-97)

 Bilan (p.159):

Le plus fort enneigement du XXème siècle est survenu l'hiver 1906-07 au Lac d'Alfeld et l'hiver 1969-
70 au lac de la Lauch, au Lac Noir, au Donon, au Hohwald, à Gérardmer, et l'on peut considérer qu'il
s'agit du XXè siècle tout entier, jusqu'au début du XIXè, 2004, compte tenu de la faiblesse des
enneigements dans tous les autres postes depuis 1990. Les 20 enneigements hivernaux les plus forts
se sont surtout produits au début des années 1940 et 1950, au début et à la fin des années 1960 et
principalement dans les dix ans 1978-1988.
Dans les Vosges, l'enneigement à eu tendance à augmenter du début du XXè siècle jusqu'à 1990;
il a brusquement chuté à cette date et remontre très doucement depuis.

●Au palmarès de l'enneigement

 L'hiver 1962-63

Voir en annexe 4 l'enneigement journalier au Donon, à Gérardmer et à La Lauch (p.161).

 L'hiver 1969-70

Voir en annexe 5 l'enneigement journalier à Remiremont, à Gérardmer, au Donon et La


Lauch (p.167).

2. Bilan
●Chutes de neige et enneigement

 Raccourcissement global de la durée de l'"hiver"

_les hivers les plus longs du siècle ont duré de 1902-03 à 1933-34
_deux périodes d'hiver très court, de 1934 à 1950 et surtout de 1953 à 1964
_raccourcissement progressif à partir de 1969-70
_une troisième période, brève, d'hiver très court, surtout en 1987-88 et en 1989-90

 Coïncidence entre hiver neigeux et longs

_les trente premières années du siècle


_les premières années de la décennie 1970
_les dernières de la décennie 1970

 Coïncidence entre hiver courts et peu neigeux depuis 1989-90

6
Cf. tableau (p.172) en annexe 6 concernant les gains et pertes de neige dans les différents
sites.

●Neiges et précipitations

 Diminution des chutes de neiges, en fréquence et en hauteur


 Augmentation des précipitations, idèm.

●Neiges et températures

 Corrélation sur le long terme entre basse température et neige


 Anti-relation sur le court terme
 Augmentation nette de la température durant les 30 dernières années et baisse
régulière de la neige durant cette période.

●Evolution (p. 183)

Il est donc possible de parler d'une évolution de la "neige" en général, englobant fréquence,
hauteurs de chute et enneigement. Il apparaît que la baisse enregistrée depuis le début du XXè
siècle n'a pas été régulière. Tous les postes ont connu, au-delà des variations interannuelles, des
périodes d'augmentation et de baisse, dérives ascendantes ou descendantes, d'une durée variable
mais comprise entre 8 et 13 ans; en outre des variations importantes se sont produites à l'échelle de
plusieurs décennies, quatre fois dans le siècle, à des dates charnières :1920, 1951, 1968 et, surtout,
1990.

3. Perspectives

Extrait de l'ouvrage, p. 199 à 202.

L'avenir des températures terrestres à long terme semble déterminé par les conséquences des
variations des paramètres orbitaux de la terre, et les calculs des astronomes indiquent que le retour
des grands froids ne devrait pas se produire avant 25 000 ans, mais qu'il conduira au retour d'une
glaciation, qui culminera dans environ 90 000 ans.
Pour le siècle qui débute, les modèles de prévisions consacrées au changement climatiques,
et qui envisagent la poursuite du réchauffement plus ou moins brutal constaté, peuvent être rangés
schématiquement en trois catégories : ceux qui considèrent l'activité solaire comme seule en cause;
ceux qui incriminent les émissions d'origine anthropique, et ceux qui associent les deux.
Dans l'hypothèse d'une régulation commandée uniquement par les cycles solaires, et en
admettant que ces cycles n'aient pas disparu au cours du siècle qui commence, la température
moyenne de la Terre continuera à augmenter sous l'effet d'une activité solaire qui culminerait vers
2400. Une majorité de travaux font valoir que l'augmentation des températures constatée est
principalement due aux activités anthropiques, surtout depuis le milieu du siècle dernier et que la
poursuite de ces activités, notamment les émissions de gaz à effet de serre, va accentuer le
réchauffement. Pourtant l'examen de l'évolution des chutes de neige dans les Vosges et de l'Europe
montre que la rupture s'est faite à partir de 1989-90 seulement, et non pas à partir de 1980. On
remarque d'autre part que cette brusque augmentation des températures ne s'est pas faite de façon
exponentielle, et que cela s'applique même à l'échelle de la Terre, la courbe en "crosse de hockey",
c'est-à-dire qui remonte en flèche à son extrémité, publiée en 1978 et symbole du réchauffement,
ayant été récemment corrigée. Il apparaît également que l'augmentation des températures coïncide
avec une phase croissante du cycle de Suess; enfin, cette forte et brusque augmentation a eu des
précédents, le plus net se situant au début du XXe siècle. Si elles ne permettent pas d'intervenir
véritablement dans la question de l'évolution du climat et du scénario d'un réchauffement accéléré par
les activités humaines, qui pourraient condamner les chutes de neige dans les Vosges, ces remarques
incitent tout de même à la prudence quant au scénario catastrophe concernant ces dernières. Malgré
les perspectives offertes par les modèles qui7 combinent les phénomènes atmosphériques et
océaniques, bien des incertitudes demeurent.
Néanmoins, pour le siècle en cours le réchauffement devant donc vraisemblablement se
poursuivre, au moins jusqu'en 2040, la baisse des chutes et de l'enneigement paraissent
inéluctables. Certes, les variations interannuelles demeureront, il y'aura encore des hivers très
neigeux dans nos montagnes françaises, mais les neiges d'antan ont disparu, leur retour est
hautement improbable à l'échéance des prochaines décennies.
L'importance de cette baisse reste cependant difficile à établir. Pour Gérardmer par
exemple, deux scénarios seraient envisageables : si la tendance à la diminution du nombre de
chutes de neige enregistrée dans les trente dernières années (de 1972 à 2002) se poursuivrait,
celles-ci disparaîtraient à partir des années 2057; si par contre se poursuivait la tendance établie
entre 1949 et 2004, c'est seulement à partir de l'an 2183 que leur disparition se produirait. Mais que
survienne un hiver prochain pauvre en neige, la courbe de tendance linéaire s'incline davantage et
les dates respectives se rapprochent; que survienne un hiver très neigeux, la courbe se redresse et
les dates s'éloignent. Ouf, on respire.

Dossier réalisé par fredumvel


Janvier 2007

8
Annexe 1

9
Annexe 2

1
Annexe 3

1
Annexe 4

1
Annexe 5

1
Annexe 6

1
Hiver 52-52

1
Article hiver 61-62

1
Hiver 61-62

1
Tableau récapitulatif