Vous êtes sur la page 1sur 14
CONSEIL MUNICIPAL MERCREDI 20 JUILLET 2011 « L’opposition est injuste ? » exprimera Christian ARIES

CONSEIL MUNICIPAL MERCREDI 20 JUILLET 2011

« L’opposition est injuste ? » exprimera Christian ARIES en réponse à une philippique du
«
L’opposition est injuste ? »
exprimera Christian ARIES en réponse
à une philippique du Maire actuel.
Lorsque Madame Bettancourt gagne des milliards
et que la solidarité nationale permet difficilement
d’indemniser les milliers de personnes au RSA,
peut on encore parler de justice sociale ! »
«
tranchera le Vice Président du Conseil Général.
(Photo : source RL)

01 - PRÉSENTATION PAR LE CABINET D'ARCHITECTES BUISSON-GROSSE DU PROJET DE REQUALIFICATION DE LA FRICHE DIDIER ET DU QUARTIER JEANNE D'ARC (Projet porté par la Ville de Longwy et la commune de Réhon)

Après la présentation du projet, Christian ARIES interviendra pour solliciter des précisions sur la circulation dans le quartier, l’aspect du stationnement des véhicules et la problématique de la densité urbaine posée à travers le nombre de logements envisagés. « Un travail en

commission sur la précision de ces points me semble indispensable » conclura le Vice Président

du Conseil Général de Meurthe et Moselle.

De son côté, Jean Marc FOURNEL a rappelé « … le travail partenarial réalisé avec la

commune de Réhon à l’exemple du cofinancement par la ville de Longwy des travaux de la placette Jeanne d’Arc qui jouxte l’espace en question. Ainsi, dès 2006, la friche DSIPC avait fait l’objet, par la CCAL, d’une inscription dans le volet « Centre d’Agglomération » du Contrat Territorial de l’Agglomération de Longwy. Une étude préliminaire a alors été lancée avec le concours, déjà à l’époque, de EPFL. Cette étude se prolonge aujourd’hui par des travaux de dépollution du site que la Région Lorraine finance à hauteur de 65 000 € dans le cadre du Contrat de Projet Etat – Région ».

Et l’élu d’opposition de poursuivre « S’agissant du projet urbain qui vient de nous être présenté, il correspond dans son esprit et dans les orientations suggérées, au travail déjà

réalisé sur ce sujet par l’AGAPE », ayant en main l’esquisse projetée en 2007 par les

architectes de l’Agence d’Urbanisme. « Un espace proposé au logement est une approche partagée à laquelle nous avions déjà réfléchi » précisera encore le Conseiller Régional qui ajoutera « … le seul bémol que j’émettrai est le parking envisagé et dédié en journée aux frontaliers. Il est, à cet endroit, trop éloigné de la gare. Une autre possibilité existe en proximité immédiate de celle-ci permettant par ailleurs un financement du Conseil Régional. Je suis déjà intervenu à plusieurs reprises en ce sens en Commission Urbanisme. Pour autant,

le différend sur ce point mineur ne nous empêchera pas d’exprimer un avis globalement positif sur l’orientation présentée ».

02 - ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU 29 JUIN 2011

Les membres du Conseil municipal sont appelés à :

ADOPTER le procès-verbal de la séance du 29 JUIN 2011.

« La bonne délibération concernant l’abattement général à la base de la Taxe d’Habitation figurant dans ce compte rendu, nous voterons ce procès verbal de la séance du 29 juin

dernier » dira Jean Marc FOURNEL.

Notre Groupe votera favorablement cette délibération.

03 - AUTORISATION AU MAIRE À SIGNER LA CONVENTION QUATRIPARTITE DE VEILLE ACTIVE ET MAITRISE FONCIÈRE OPÉRATIONNELLE POUR CETTE MEME FRICHE

Conformément à la délibération n° 11/09 du 21 janvier 2009, la Ville de Longwy a mandaté l'EPFL pour mener une étude de définition en vue de la requalification de la friche industrielle dite friche DIDIER, située sur le quartier Jeanne d'Arc, à cheval sur les limites communales de Réhon et de Longwy.

Cette mission a fait l'objet de la convention cadre n° DE4M16, qui a conduit l'EPFL a recruté le cabinet d'architectes BUISSON-GROSSE. Ce cabinet présentera ce jour les résultats de ses investigations et l'esquisse du projet de rénovation urbaine qui pourrait prendre forme sur ce secteur. Ce projet est soumis au Conseil Municipal pour débat.

Parallèlement, la DSIPC a entrepris les travaux de dépollution de son emprise foncière, en vue d'établir auprès des services de l'Etat son rapport de cessation d'activité. Il demeure encore quelques travaux complémentaires qui doivent être effectués d'ici fin juillet. Il est prévu que le rapport soit transmis à l'Etat courant août. La société exploitante a fait connaître son souhait de céder ses biens rapidement.

Aussi, il convient de mandater l'EPFL pour qu'il puisse se porter acquéreur des parcelles correspondantes, mais également des quelques délaissés aux alentours du site, pour permettre la mise en œuvre complète du projet présenté par le cabinet d'architectes. Vous trouverez en annexe la convention quadripartite de mandat foncier, qu'il est proposé d'établir entre la CCAL (dans le contexte de la convention cadre de maîtrise foncière), la commune de Réhon, la Ville de Longwy et l’EPFL.

Au regard des dispositions de la convention, l'EPFL disposera d'un mandat pour procéder à la négociation et à l'acquisition desdites parcelles. L'établissement réalisera ensuite les travaux de dépollution et d'aménagement en vue de la réalisation du projet d'habitat qui est envisagé.

La ou les collectivité(s) devra ou devront ainsi se porter acquéreur des emprises aménagées au plus tard au 30 juin 2016.

Les membres du Conseil municipal sont appelés à :

AUTORISER le Maire à signer ladite convention.

« Je me rappelle vos remarques à l’endroit de la municipalité précédente sur le fait qu’elle vous ait laissé en dette le paiement de la Banque de France » interviendra malicieusement Jean Marc FOURNEL. « Et que faites vous aujourd’hui avec la friche DSIPC sinon que d’utiliser le même outil de portage foncier proposé par EPFL et de payer dans 5 ans le rachat de ces terrains ? Ce qui n’était pas bon hier le deviendrait spontanément aujourd’hui ? EPFL est là notamment pour cela et nous voterons donc cette convention. » conclura lancien

Magistrat.

Notre Groupe votera favorablement cette délibération.

04 - ANNULATION DES DÉLIBÉRATIONS N° 27/11, 28/11, 29/11 DU 8 FÉVRIER 2011 - NOUVELLE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LES ÉTUDES DE MAITRISE D'ŒUVRE POUR LA DÉCOUVERTURE DE LA CHIERS AUPRÈS DU FEDER, DU CRL, DE L'AERM ET DU CG54

Lors du conseil municipal du 23 septembre dernier, l'assemblée délibérante a adopté le parti d'aménagement d'ensemble de l'ouvrage souterrain de la Chiers sur la Ville de Longwy. Estimé dans une première approche à 20 millions d'euros, maîtrise d'œuvre et études annexes comprises, il prévoit le confortement de plusieurs tronçons et la découverture des autres, en particulier sur la Place Leclerc et au droit du parking des Récollets. Afin de mener à bien cette opération, les élus ont missionné le Syndicat Intercommunal d'Aménagement de la Chiers, en tant qu'assistant technique, et ont autorisé Monsieur le Maire à interpeller les financeurs traditionnels pour finaliser le Plan de Financement.

Dans ce contexte, il a été convenu de lancer la consultation en vue de recruter une équipe de maîtrise d'œuvre, qui aura pour mission, en terme ferme, les études de conception et de réalisation des travaux envisagés, ce jusqu'au stade du dépôt du dossier Loi sur l'Eau, puis en tranche conditionnelle, le suivi desdits travaux.

L'appel à concurrence a été lancé le 3 mai 2011 pour un rendu des offres le mardi 5 juillet. Plus d'une quinzaine de DCE ont été retirés, pour recevoir à la date limite, deux offres valides, celles des groupements dont les mandataires sont respectivement SOGREAH et EGIS EAU. Les plis ont été ouverts le mercredi 6 juillet. L'analyse des offres a conduit le jury à se réunir une deuxième fois le 13 juillet et à auditionner les représentants des deux candidats. Les résultats de cette audition seront présentés lors du conseil municipal.

Toutefois, l'ouverture des offres faite le 6 juillet a permis de constater une surévaluation des montants estimatifs de rémunération de la mission. En effet, l'offre la plus haute pour la tranche ferme est proposée à 464 898 € HT, et le pourcentage de rémunération de la tranche conditionnelle est fixé à 1,54 %.

Aussi, après contact avec les financeurs, il est convenu d'annuler les délibérations 27/11, 28/11 et 29/11 du 8 février 2011 et de solliciter les financeurs sur le montant de la tranche ferme proposée par le candidat qui sera retenu.

Ce plan de financement serait le suivant :

FINANCEURS

TAUX

AERM

40%

Conseil Régional de Lorraine

10 %

FEDER

40 %

Conseil Général de Meurthe-et-Moselle

5%

Ville de Longwy

5%

Considérant que l'offre en tranche ferme du groupement dont le mandataire est SOGREAH, proposée à 310 271 €/HT (tranche conditionnelle à 209 456 €/HT),

Appelé à délibérer, le Conseil municipal, à :

ACCEPTE le projet présenté,

ANNULE la délibération 27/11 du 8 février 2011

SOLLICITE le Conseil Régional de Lorraine au titre CPER projet 10.

SOLLICITE l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse.

SOLLICITE l'Union Européenne au titre du FEDER.

SOLLICITE le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle au titre des crédits de développement territorial.

« Nous rappelons que notre Groupe ne se prononcera définitivement sur cette opération de découverte de la Chiers que lorsque nous serons en possession de l’étude définitive et des financements obtenus par les partenaires potentiels » exprimera Jean Marc FOURNEL.

Notre Groupe votera favorablement cette délibération.

05 - VENTE DU BATIMENT DE LA MISSION LOCALE ET DU TERRAIN D'ASSIETTE

Il s'agit de la vente de la parcelle bâtie Al. 211 (441m2) en zone UC et des parcelles non bâties AZ 216 (2500m2) et AZ 218 (2152m2) en zone UB. Considérant que:

Vu l'offre de vente parue en toute édition rubrique vente immobilière du Républicain Lorrain les dimanches 12, 19, 26 juin 2011,

Vu le panneau affiché en extérieur du bâtiment informant de la mise en vente,

Vu les mandats de vente passés avec trois agences immobilières présentes sur le ban communal de Longwy,

Vu l'estimation du bâtiment par France Domaines à hauteur de 306 000 euros en date du 27 juin

2011,

Vu l'estimation de l'ensemble non bâti par France Domaines à hauteur de 100 000 euros en date du 27 juin 2011, Vu les différentes visites qui ont été organisées aux personnes intéressées,

Les membres du Conseil municipal sont appelés à :

CÉDER les parcelles communales AZ 211, Al 216 et AZ 218 à représenté(e) par la Société FRONGIA pour la somme de 426 000 euros;

DÉSIGNER Maître Hervé RUER, Notaire, chargé de la rédaction de l'acte de vente à intervenir;

AUTORISER Monsieur le Maire à signer l'acte de vente ainsi que toutes autres pièces afférentes au dossier;

PRÉCISER que le montant de ladite vente sera enregistré au budget de la ville.

« A force de vendre tout le patrimoine communal, il n’y en aura bientôt plus et l’équation d’équilibrer notre budget, qui restera toujours aussi difficile à construire dans les années à venir, s’en trouvera d’autant plus complexe » avertira Jean Marc FOURNEL.

Lequel poursuivra « Mais c’est sur un autre aspect de ce dossier que je souhaite intervenir. A votre demande, la Mission Locale a été transférée à la Maison de la Formation sur le PED. Cependant, 22 communes composant cet organisme ont contracté ensemble un prêt afin de réaliser les travaux d’adaptation de cet immeuble situé rue Pierre CURIE à Longwy. Au moment où la ville vend ce bien, il serait normal que ces dernières puissent être remboursées du montant de leur emprunt, comme la ville de Longwy le sera elle même par la vente de ce bien communal ». Le Conseiller Régional précisera son propos « Il s’agit d’une somme modeste qui représente en tout 30 000 €. Il apparaitrait juste de leur restituer individuellement la part qui leur revient ».

Comme à son habitude, de manière dédaigneuse, Edouard JACQUE a rejeté cette proposition de bon sens, ce qui témoigne du niveau de solidarité auquel notre commune est prêt à consentir !

06 - CESSION DE LA PARCELLE CADASTREE BD N° 126 SISE AU LIEU-DIT "BEL ARBRE"

Il s'agit de la vente de la parcelle BD 126 (343 m2) sise au lieu-dit "Bel Arbre" située en zone UDC du Plan d'Occupation des Sols.

Considérant que :

Vu l'estimation de la parcelle par France Domaines à hauteur de 4500 euros en date du 05 juillet 2011.

Vu la lettre adressée aux propriétaires du terrain bâti situé en prolongement de la parcelle communale susmentionnée en date du 20 août 2009.

Vu l'offre d'achat d'un montant de 4500 euros proposée par Monsieur et Madame Jean- Claude SABOURET domiciliés 40 rue Saint Exupéry à 54400 LONGWY.

Les membres du Conseil municipal sont appelés à :

CÉDER la parcelle communale BD 126 à Monsieur et Madame SABOURET pour la somme de 4500 euros;

DÉSIGNER Maître Hervé RUER, Notaire, chargé de la rédaction de l'acte de vente à intervenir; AUTORISER Monsieur le Maire à signer l'acte de vente ainsi que toutes autres pièces afférentes au dossier;

PRÉCISER que le montant de ladite vente sera enregistré au budget de la ville.

Notre Groupe votera favorablement cette délibération.

07 - PROJET DE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE COOPÉRATION INTERCOMMUNALE DE MEURTHE· ET-MOSELLE

La loi du 16 décembre 2010 a fixé aux représentants de l'Etat de chaque département l'élaboration d'un projet de schéma départemental de coopération intercommunale.

Les principes fixés par le législateur sont:

d'assurer la couverture intégrale du territoire départemental par des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre en faisant disparaître les enclaves et les discontinuités territoriales;

de rationaliser les périmètres des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre et établir une plus grande solidarité financière;

de réduire le nombre de syndicats intercommunaux et les syndicats mixtes notamment en supprimant ceux qui n'ont plus d'activité véritable.

La situation de l'arrondissement de Briey est la suivante:

Cet arrondissement, fort de 162 000 habitants, est constitué de 10 cantons, 130 communes et 71 structures intercommunales dont 8 communautés de communes créées entre 1992 et 2006.

Deux communes, Thil et Villerupt, appartiennent à des communautés de communes dont le siège est situé en Moselle (communauté de communes du Pays Haut Val d'Alzette).

Il est proposé pour le Pays Haut un projet de fusion. En effet, ce territoire, qui constitue une unité au Nord du département de Meurthe-et-Moselle, s'appuie sur une histoire spécifique. De plus, cet espace reste profondément marqué par son caractère transfrontalier. L'ensemble de cet arrondissement, à l'exception des communes de Thil et Villerupt, sont comprises dans le périmètre du SCOT Nord.

Le projet de schéma proposé est le suivant:

» Une intercommunalité dans le Nord par la fusion des communautés de communes du Pays de Longuyon, des Deux Rivières et de la CCAL avec l'adhésion des communes isolées de Villers-La-Montagne, Tiercelet et Fillières, de la commune de Boismont venant de la communauté de communes du bassin de Landres;

» Une intercommunalité formée entre les communautés de communes du pays Audunois et du Bassin de Landres correspondant à la géographie du plateau avec le retrait de Boismont;

» Une communauté de communes autour de Briey constituée des communautés de communes de Pays de l'Orne, du Jarnisy, du Pays de Briey et des communes de Saint- Ail et de Batilly.

Pour le bassin de Longwy :

Le principe d'une seule communauté de communes couvrant l'ensemble du Bassin de Longwy et de Longuyon (71 259 habitants) a été validé par la commission de coopération intercommunale lors de la réunion du 16 juillet 2008 pour tenir compte des enjeux transfrontaliers.

L'émergence d'une entité forte est apparue nécessaire pour être capable en terme de poids démographique, économique et de population de répondre à ces enjeux;

Les membres du conseil municipal sont appelés à:

SE PRONONCER sur cette proposition.

« Cette question de l’intercommunalité est importante dans la mesure ou elle touche au quotidien de nos concitoyens » exprimera Christian ARIES. « Nous devons nous prononcer ce soir sur un schéma de regroupement en une seule entité des trois intercommunalités situées entre Longuyon et Longwy : la CCPL, la CC2R et la CCAL. Qu’il y ait la nécessité de revisiter les périmètres et compétences des intercommunalités peut se concevoir et notre Groupe n’y est pas opposé. Ce mouvement de décentralisation a d’ailleurs été initié par la Gauche avec Pierre MAUROY et Gaston DEFERRE. Mais pas dans n’importe quelles conditions. Il est bon de rappeler les deux dispositions majeures qui fondent cette démarche de regroupement :

Les communes isolées sont rattachées d’office à une intercommunalité,

Les intercommunalités de moins de 5000 habitants ont vocation à disparaître

et à être fusionnées avec d’autres structures. Notre Groupe et nos élus (es) à la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) ont d’ailleurs demandé le strict respect de ces dispositions qui sont, par ailleurs, diversement appliquées en Meurthe et Moselle » poursuivra le Vice Président du Conseil

Général.

« La méthode utilisée pour élaborer ce projet départemental de regroupement intercommunal ne peut nous satisfaire : le Préfet de Meurthe et Moselle, muté depuis aujourd’hui dans la Manche, a imposé sa vision. La méthode aurait du répondre au moins à trois exigences :

L’écoute des élus (es) pour un projet de territoire : ils (elles) ont la légitimité du suffrage universel, travaillent tous les jours à l’amélioration des conditions de vie de leurs concitoyens. Ils (elles) ont déjà noué des coopérations avec des collectivités voisines et sont les mieux à même de mesurer ce qui, en terme d’évolution, est faisable ou pas. Le Préfet les a tout simplement ignorés, faisant fi de leurs réflexions pour la réalisation d’un projet de territoire, seul véritable enjeu de cette Loi. Les élus (es) partenaires de cette évolution ? A ce jour, assurément pas.

Les conséquences : au moment où l’on nous demande de nous prononcer, nous ne connaissons pas avec exactitude les conséquences réelles de la proposition préfectorale sur nos futurs territoires. A l’évidence, deux aspects posent problèmes :

o

La question des compétences n’est pas réglée et sera juridiquement très compliquée. Que fera-t-on si une intercommunalité refuse de prendre une compétence exercée antérieurement par un EPCI fusionné ? Il faut nécessairement du temps pour que les élus (es) se mettent d’accord sur ce sujet difficile ;

o

La question de la fiscalité et du financement des collectivités : la prétendue projection financière qui nous a été fournie, ne donne que quelques indications aléatoires ne permettant pas une analyse prospective sereine ;

La concertation avec nos concitoyens : cette réforme est en principe faite pour nos habitants. Elle doit en effet répondre à leurs attentes en matière de proximité telle que les crèches, le périscolaire, … Et pourtant, ils (elles) sont laissés de côté, comme si cette évolution importante ne les concernait pas !

« Au final, conclura Christian ARIES, notre Groupe votera « contre » cette proposition tout en indiquant :

Ne pas être opposé à une évolution en deux phases comme le souhaitent d’ailleurs la majorité des collectivités s’étant déjà exprimées,

Etre favorable à l’entrée des communes isolées de Fillières et Villers la Montagne,

Proposer le rattachement de Tiercelet à la CCPHVA.»

Pour sa part, Jean Marc FOURNEL précisera « … l’attachement des socialistes à la

décentralisation et au renforcement de l’intercommunalité. Cette question n’est ni de droite, ni de gauche : ce texte a été voté au Parlement y compris par des élus de ma sensibilité politique. Pour autant, je n’en partage totalement l’approche, notamment dans le fait que cette loi va irrémédiablement renforcer les centres urbains au détriment des zones rurales, créant un peu plus encore de déséquilibre entre les territoires. Cette question n’est pas non plus la bataille des rétrogrades, ceux qui refuseraient ce schéma, et des modernes, ceux qui l’accepteraient. A ce jour, bon nombre de communes ont exprimé leur refus sur ce projet de redécoupage, aux causes et motifs exprimés notamment par Christian ARIES … ».

« Ce sujet est éminemment complexe, poursuivra le Conseiller Régional, et nécessite du temps pour harmoniser les points de vue parfois profondément divergents entre collectivités. Ne

recommettons pas l’erreur des années 60 avec des fusions forcées de communes qui ont abouti à des séparations douloureuses quelques années plus tard. Tirons les enseignements de ce passé et préparons l’avenir intercommunal plus sereinement, au seul intérêt de nos populations ».

« Mon propos est empreint de réalisme. En effet, j’ai accompagné Christian ECKERT, en ma

qualité de député suppléant, dans ses rencontres avec toutes les intercommunalités de la Circonscription. Mon expression ce soir, rejointe d’ailleurs par certains collègues, est le reflet

des avis exprimés par la quasi-totalité des intercommunalités rencontrées, un point de vue

largement partagé sur la méthode brutale, les conséquences éludées, la vraie concertation remisée au placard. Des propositions alternatives ont d’ailleurs déjà été faites, d’autres le seront dans quelques temps, démonstration de la volonté des élus locaux d’avancer sur cette question, au rythme où ils (elles) l’expriment. »

« Ne soyons sur cette question, comme c’est trop souvent le cas sur d’autres, la ville qui

s’illustre à contrecourant du mouvement général. C’est pourquoi j’invite la Majorité Municipale, dira Jean Marc FOURNEL en conclusion, à rejoindre les rangs des élus (es) de toutes sensibilités politiques confondues qui ont dit « non » à la proposition du Préfet. »

Seule la Majorité d’Edouard JACQUE (18 voix) votera favorablement pour cette proposition. L’ensemble de l’opposition (15 voix) rejettera les dispositions présentées par le Préfet de Meurthe et Moselle.

08 - VERSEMENT D'UNE SUBVENTION AU CIDFF POUR L'ORGANISATION DU FESTIVAL DU FILM DES FAMILLES

La fonction parentale est une priorité au sein des politiques en lien avec l'insertion. L'évolution de la société, de la composition des familles rend le rôle des parents de plus en plus complexe. Ces évolutions justifient le besoin accru des parents d'être accompagnés dans leurs relations avec leurs enfants. L'intérêt de l'enfant est central et la parentalité est mobilisée dans le cadre de projets visant à construire autour de l'enfant et de ses besoins une harmonie, un bien-être et une sécurité.

Dans ce cadre, le réseau constitué par les comités techniques de médiation des territoires de Briey et Longwy ont souhaité mettre en place un festival de la famille.

Il s'agit de proposer durant 3 jours, la projection de films sur les différents états de la famille. Le choix des films se fait en fonction des thématiques qu'ils abordent (création du couple, naissance,

relations parents-enfants, conflits familiaux, séparation-divorce

etc.)

Ainsi, l'ensemble des services de médiation du département de Meurthe et Moselle, la CAF, le CG 54, les communes les CCAS et la CCAL, en lien avec la justice, l'éducation nationale, les lieux d'Accueil parent-enfants, les relais d'assistantes maternelles, les structures d'accueil de la petite enfance, les centres médicaux psychopédagogiques, le planning familial, la mission locale ont décidé de s'associer pour assurer la promotion de la journée et proposer des animations dans le complexe Utopolis.

Le contenu de cette manifestation prévue sur Longwy du 13 au 15 octobre 2011 sera le suivant:

Projection de films en lien avec les différents états de la famille;

Présentation sous forme de forum des différents services du territoire en lien avec la famille;

Espace d'échange et de débat: cafés-discussion à l'issue des projections, débat avec la salle.

Ce festival s'adresse à toutes les familles et les places de cinéma leur seront distribuées gratuitement. Les familles du quartier Voltaire de Longwy-Haut et du quartier du Val Saint-Martin à Mont-Saint Martin seront largement sensibilisées à cet évènement par l'intermédiaire des partenaires du réseau médiation implanté sur ces quartiers.

Le CDIFF de Longwy porte ce projet et mobilise les financements nécessaires à sa mise en œuvre. Un Budget de 15 400 € est nécessaire à l'organisation de cette journée. La Ville de Longwy a été sollicitée à hauteur de 500 €.

Les membres du conseil municipal sont appelés à :

AUTORISER le maire à apporter au CDIFF de Longwy Briey une subvention de 500 € destiné au financement du festival des familles;

PRÉCISER que les crédits nécessaires sont inscrits au BP 2011.

Notre Groupe votera favorablement cette délibération.

09 - SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS SPORTIVES BOYS FUTSAL ET USBL FOOTBALL SUBVENTIONS COMPLÉMENTAIRES A L'USBL SPÉLÉOLOGIE ET A L'OFFICE DES SPORTS

Dans le cadre de son soutien au mouvement associatif, la Ville de Longwy porte une attention particulière à la pratique sportive sous toutes ses formes, qu'elle soit compétitive ou de loisir.

C'est pourquoi la Ville a soutenu l'USBL Football lors de sa participation à la finale des U19 qui s'est déroulée le 18 juin 2011 à Pagny-Sur-Moselle pour l'affrètement d'un bus.

Toujours dans le cadre des pratiques footballistiques, le club des Boys Futsal accède, à compter de septembre 2011, à la division nationale du championnat futsal saison 2011-2012. Après avoir rencontré les responsables de cette association qui nous ont présenté le budget prévisionnel de ce championnat qui exigera des déplacements dans l'ensemble du quart Nord-est, Longwy étant

intégrée dans une poule de 12 équipes, la Ville a décidé de les soutenir financièrement dès cet exercice 2011.

Par ailleurs, un des responsables de l'USBL Spéléologie intervient dans le courant de cette année au titre d'un soutien et d'une formation en comptabilité pour les dirigeants associatifs longoviciens. Il est donc proposé une subvention complémentaire pour cette association, maître d'œuvre de cette action, particulièrement importante pour le monde associatif.

Pour terminer, l'Office des Sports, par le dossier présenté au CNDS, a permis que Longwy soit à nouveau, en 2011, l'un des trois sites départementaux retenus par le Comité Départemental Olympique et Sportif et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale pour l'opération « Sentez-vous Sport, Santé vous bien ». Cette année, la Ville de Longwy en partenariat avec l'Office des Sports souhaite donner une ampleur particulière à cette manifestation. Cette opération durera une semaine. L'ouverture se fera le vendredi 2 septembre par un match de gala en Handball masculin DIJON/Equipe du Luxembourg à la salle Bassompierre et se clôturera le dimanche 11 septembre 2011 sur la Plaine de Jeux avec une cinquantaine d'associations du Grand Longwy. Ce projet nécessite un budget conséquent, d'autant que pour ne pas compromettre celui-ci, des locations de chapiteaux ont été programmées. Ces structures seront installées sur le site de la Plaine de Jeux afin que cette manifestation puisse se dérouler quelles que soient les conditions météorologiques pour ne pas connaître les déconvenues de l'an passé. En effet, il vous est rappelé que cette manifestation dénommée encore l'an dernier Fête Départementale du Sport avait due être annulée en raison des conditions météorologiques. Malgré le soutien de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, il convient d'attribuer un complément à la subvention initiale votée pour cette association le 8 février dernier.

Un tableau récapitulatif est joint au présent rapport. Celui-ci visualise l'état des subventions aux associations sportives votées jusqu'à ce jour pour l'exercice 2011.

Appelé à délibérer, le Conseil municipal:

DECIDE d'allouer une subvention de 500 € à l'USBL Football, étant précisé que ce montant sera considéré comme un acompte sur la subvention 2011 ;

DECIDE également d'octroyer une subvention de 4 000 € aux Boys Futsal, sous réserve que l'association transmette le dossier correspondant dûment complété suite à l'assemblée générale du club qui se tiendra dans les prochaines semaines;

DECIDE d'accorder une subvention complémentaire de 500 € à l'USBL Spéléologie;

DECIDE de verser une subvention complémentaire de 8 200 € à l'Office des Sports au titre de l'opération « Sentez-vous Sport, Santé vous bien» ;

PRECISE que les crédits nécessaires figurent au budget 2011 de la Ville.

Notre Groupe a voté favorablement cette délibération.

09 – SUBVENTION APPORTEE AU LYCEE ALFRED MEZIERES CONCERNANT LE FINANCEMENT D’UN VOYAGE A NAGOLD
09
SUBVENTION
APPORTEE
AU
LYCEE
ALFRED
MEZIERES
CONCERNANT
LE
FINANCEMENT D’UN VOYAGE A NAGOLD

La Ville de Longwy est jumelée à la ville allemande de Nagold.

Dans ce cadre, il est apparu important que les élèves des lycées Alfred Mézières et Otto Hahn Gymnasium puissent se rencontrer.

Ces échanges ont pour but de mettre en pratique l’apprentissage des langues française et allemande et de renforcer les liens entre jeunes des deux pays.

Les élèves français se sont rendus à Nagold le 17 mars et les élèves allemands sont venus à Longwy du jeudi 12 au jeudi 19 mai 2011.

La ville de Longwy a été sollicitée afin d’apporter une subvention pour financer le transport du voyage pour un montant de 1 500 €.

Les membres du Conseil municipal sont appelés à :

AUTORISER le Maire à verser au Lycée Alfred Mézières une subvention de 1 500 € pour participer au financement du voyage citoyen des élèves pour la ville de Nagold,

PRECISER que les crédits sont prévus au BP 2011.

Notre Groupe a voté favorablement cette délibération. Il n’est pas inutile de rappeler que cette action était auparavant portée par l’Association des Villes Jumelées qui s’est vu amputer des 2/3 de sa subvention par la Municipalité actuelle.

+++

LISTE DES DECISIONS DU MAIRE

Conformément à l'article L.2122-23 du Code Général du Code des Collectivités Territoriales, vous trouverez ci-dessous la liste des décisions prises par Monsieur le Maire depuis la dernière séance du Conseil municipal:

Le 27 avril,

Monsieur le Maire a signé un contrat de cession avec l'orchestre "Variété Brass

Ensemble" pour la soirée du 7 juillet 2011 dans le cadre de "Longwy la Nuit" pour un montant de 600 € ;

Monsieur le Maire a signé un contrat de cession avec l'association "La Chose Publique"

pour la représentation du spectacle "O.G.M." le 13 juillet 2011 dans le cadre de "Longwy la Nuit", pour un montant de 1 600 € TTC :

Le 23 mai,

Monsieur le Maire a signé un contrat de cession avec la compagnie "La Valise" pour

l'organisation de spectacles les 4 et 5 juin 2011 dans le cadre du pique-nique culturel 2011 pour un montant de 2 110 € ; Le 9 juin,

Monsieur le Maire a signé un contrat de vente avec l'association "Groupe Impro" pour le

concert du groupe R.I.C. le 15 juillet 2011 dans le cadre de "Longwy la Nuit" pour un montant de 1 700 € TTC;

Monsieur le Maire a signé un contrat de cession avec l'association BUZY pour le spectacle

"Tribute to Buzy" le 8 juillet 2011, dans le cadre de "Longwy la Nuit", pour un montant de 4 500 € ;

Le 10 juin,

Monsieur le Maire a signé un contrat de vente avec l'association "Un Poisson dans

l'Désert" pour le concert "JULIEN M'A DIT" le 16 juillet 2011, dans le cadre de "Longwy la Nuit", pour un montant de 250 €TTC;

Monsieur le Maire a signé un contrat de cession avec 3 POM PROD pour la représentation

de Sly Johnson le 15 juillet 2011, dans le cadre de "Longwy la Nuit", pour un montant TTC de 4 220 € ;

Le 15 juin,

Monsieur le Maire a renouvelé avec l'Association Communale de Chasse Agréée de

Chénières, le bail de location concernant le bois de la Harange Ban de Réhon pour six années et pour un montant annuel de 370 € révisable selon l'article 13 du cahier des charges;

Monsieur le Maire a signé un contrat de vente avec l'association "Un Poisson dans

l'Désert" pour le concert LES P'TITS LULUS, le 21 juin 2011, dans le cadre de la Fête de la Musique, pour un montant de 850€ ;

Le 16 juin,

Monsieur le Maire a signé un contrat de vente avec l'association "Un Poisson dans

l'Désert" pour l'animation musicale COSMORYTHME DUO, le 21 juin 2011, dans le cadre de la Fête de la Musique, pour un montant de 350 € TTC ;

Le 22juin,

Monsieur le Maire a signé avec l'Association Départementale de protection Civile de

Moselle, une convention relative à la mise en œuvre, sur la place Darche, le dimanche 26 juin 2011, d'un dispositif de secours de 8 h00 à 17h00 ;

Le 23juin,

Monsieur le Maire a signé avec l'association "Un Poisson dans l'Désert", un contrat de

vente pour le concert "BORDS DE MARNE», le 26 juin 2011, dans le cadre de la manifestation "Autour du Paris Longwy" pour un montant TTC de 500 € ;

Le 24juin,

Monsieur le Maire a signé avec NANCY JAZZ PULSATIONS un contrat de cession pour

la représentation du spectacle "SAMARABALOUF", le 9 octobre 2011, pour un montant TTC de 3 165 € ; Le 27 juin,

Monsieur le Maire a retenu l'offre de la société BABILLON TP pour un montant HT de

107.075 € concernant le lot 1 "Voirie et Réseaux divers" pour la réhabilitation de la Maison de la Petite Enfance;

Le 29 juin,

Monsieur le Maire a contracté auprès de la Caisse d'Epargne de Lorraine, pour le

financement des besoins ponctuels de la Ville, une ouverture de crédit d'un montant maximum de 760 000 € dans les conditions suivantes:

Montant :

760 000 €,

Index des tirages :

T4M

Durée :

364 jours

Taux d'intérêts :

index + marge de 1,10 %

Périodicité de facturation des intérêts :

Trimestrielle

Frais de dossier :

0,10 % du montant

Monsieur le Maire a retenu l'offre de la société LEFEVRE pour le lot 4"Serrurerie" pour

la réhabilitation de la Maison de la Petite Enfance pour un montant HT de 42.500 € ;

Le 30 juin,

Monsieur le Maire a affecté le logement F5 l'école Porte de Bourgogne à Monsieur Jawad

MAHJOUBI, Agent communal, à compter du 5 août 2011 ;

Le 6 juillet,

Monsieur le Maire a procédé au renouvellement du marché public de transport collectif

sur le territoire de Longwy. La société SEMITUL a été retenu comme titulaire pour exécution des prestations de service précitées pour un montant de 119.063 € HT/annuel et pour une durée de 3 ans;

Monsieur le Maire a procédé au renouvellement du marché public de restauration

collective sur le territoire de Longwy. La société CROUS a été retenue comme titulaire pour exécution des prestations de service précitées relatif au lot 2 scolaire pour une durée de 3 ans:

Repas maternelle: 3,58 Repas primaire: 3,7 Repas adulte: 4,11 Goûter: 0,42

Monsieur le Maire a procédé au renouvellement du marché public de restauration

collective sur le territoire de Longwy. La société A VENANCE a été retenue comme titulaire pour exécution des prestations de service précitées relatif au lot 1 de la Maison de la Petite Enfance scolaire pour une durée de 3 ans:

Moins de 18 mois: 3,22 Plus de 18 mois: 3,48

Monsieur le Maire a procédé au renouvellement du marché public de restauration

collective sur le territoire de Longwy. La société A VENANCE a été retenue comme titulaire pour exécution des prestations de service précitées relatif au lot 3 ALSH pour une durée de 3 ans:

Repas maternelle: 3,48 Repas primaire: 3,59 Repas adulte : 3,69 Pique-nique/Goûter: 3,95

Considérant qu'il importe de procéder aux travaux constituant le lot 2 "Démolition/gros

œuvre" pour la réhabilitation de la Maison de la Petite Enfance, Monsieur le maire a retenu l'offre de la société GCMI pour un montant HT de 166.335.50 € ;

Considérant qu'il importe de procéder aux travaux constituant le lot 3 "Etanchéité" pour

la réhabilitation de la Maison de la Petite Enfance, Monsieur le Maire a retenu l'offre de la société MOSELLE ETANCHÉITÉ pour un montant HT de 91.344 € ;

Considérant qu'il importe de procéder aux travaux constituant le lot 9 "SOLS SOUPLES"

pour la réhabilitation de la Maison de la Petite Enfance, Monsieur le Maire a retenu l'offre de la société QUALISOL pour un montant HT de 79.854.92 € ;

12

"CHAUFFAGENENTILATION" pour la réhabilitation de la Maison de la Petite Enfance,

Considérant qu'il importe de procéder

aux

travaux

constituant

le

lot

Monsieur le Maire a retenu l'offre de la société HIRSCHAUER-EGIL pour un montant HT de 163.700 €;

Le 7 juillet,

Considérant qu'il importe de procéder aux travaux d'aménagement de la partie gauche

rez-de-chaussée du bâtiment accueillant la maison des services du Grand Longwy, 14 rue

Stanislas, afin de permettre l'emménagement du C.I.O., Monsieur le Maire a retenu les offres suivantes:

Lot 1 : Menuiserie BARA pour un montant TTC de 18 083.52 €

Lot 2: SARL ACANFORA pour un montant TTC de 14313.38 €

Lot 3: Laqueste et Alessi pour un montant TTC de 3 549.73 €

Lot 4 : Sovilla société nouvelle pour un montant TTC de 3 961.68 €

Lot 5: Sovilla société nouvelle pour un montant TTC de 12426.76 €

Considérant qu'il importe de procéder aux travaux d'aménagement de la partie gauche

rez-de-chaussée du bâtiment accueillant la maison des services du Grand Longwy, 14 rue Stanislas, afin de permettre l'emménagement du C.I.O., Monsieur le Maire a retenu les offres suivantes:

L'offre de la Société Menuiserie BARA pour un montant TTC de 7 292.01 €.

Monsieur le Maire a signé un contrat d'engagement avec l'ensemble TOXIC pour la

représentation du 13 juillet 2011 dans le cadre des festivités du 14 juillet 2011 pour un montant de 3 000 €.

VENTES DE CONCESSIONS

Depuis la séance du 29 juin dernier, il a été procédé à la vente de :

1 concession de 2 places, 1 case columbarium

DIA

Depuis la séance du 29 juin dernier, 19 D.I.A. (du n° 73 au n° 86) ont été instruites et n'ont pas fait l'objet de préemption.

2 DIA (n° IA054323B0065 et IA054323B0066), reçues le 18.05.2011 pour du bâti sur terrains, rue Neuve, font l'objet d'une préemption.