Vous êtes sur la page 1sur 6

Bac Blanc 2004 : épreuve de mathématiques Page 1/6

Bac Blanc 2004

Épreuve de Mathématiques

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ou 9

L'utilisation de la calculatrice est interdite.


Tous les élèves traitent l'exercice 1, l'exercice 2, l'exercice 3 et l'exercice 4
suivant leur spécialité.

Exercice 1 (5 points)

1. On considère le polynôme P déni par : P (z) = z 3 − 6z 2 + 12z − 16


Trouver trois réels α, β et γ tels que pour tout complexe z , P (z) = (z − 4)(αz 2 + βz + γ).
Résoudre dans C l'équation P (z) = 0.

2. Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct (O; −



u√ v ).
,−

Soient A, B et C les points d'axes respectives : a = 4 b=1+i 3 c= b.
(a) Placer les points A, B et C sur une gure que l'on complétera au cours de l'exercice.
(b) Montrer que le triangle ABC est équilatéral.


3. Soit K le point d'axe k = − 3 + i.
−−→
On appelle G l'image de K par la translation de vecteur OB .
π
On appelle F l'image de K par la rotation de centre O et d'angle .
3
(a) Calculer l'axe g du point G sous forme algébrique.
(b) Donner les écritures exponentielles de k et de l'axe f de F .
(c) Prouver que les droites (OC) et (OF ) sont perpendiculaires.

4. On note H le point tel que le quadrilatère COF H soit un parallélogramme.


(a) Montrer que COF H est un carré.
(b) Calculer l'axe du point H .
(c) Démontrer que le triangle AGH est équilatéral direct.

5. Pour tout entier naturel n, on note Bn le point d'axe bn .


Déterminer les entiers naturels n pour lesquels le point Bn appartient à la droite (OC).
Bac Blanc 2004 : épreuve de mathématiques Page 2/6

Exercice 2 (4 points)

1
On appelle f la fonction dénie sur ]0; +∞[ par f (x) = x − 1 + √ . On donne le tableau de variation
x
de la fonction f ci-dessous. En annexe on a représenté la courbe Cf de la fonction f et la droite (d)
d'équation y = x.

x 0 α +∞
+∞ | +∞
avec α ' 0, 63 et f (α) ' 0, 89
f & | %
f (α)

On considère la suite (un ) dénie pour tout entier naturel n par u0 > 0 et un+1 = f (un ).

1. Démontrer que pour tout entier naturel n, u n > 0.


2. Démontrer que l'équation f (x) = 1 admet deux solutions sur ]0; +∞[. On note β la plus petite
de ces solutions. Dans la suite on admettra que β ' 0, 38.
3. Soit u0 appartenant à l'intervalle ]0, β[.
(a) En utilisant la courbe Cf , placer sur la gure en annexe sans calcul les points d'abscisses
respectives u0 , u1 , u2 et u3 sur l'axe (Ox).
(b) Quel semble être le sens de variation de la suite (un ) ?
4. Soit u0 appartenant à l'intervalle ]β, 1[, Quel semble être le sens de variation de la suite (un ) ?
5. Dans cette question u0 > 1.
(a) Démontrer que pour tout entier naturel n, un > 1.
(b) Démontrer que la suite (un ) est décroissante. Que peut-on en déduire ?
(c) Déterminer la limite de la suite (un ).
Bac Blanc 2004 : épreuve de mathématiques Page 3/6

Exercice 3 (6 points)

Partie A
On considère la fonction h dénie sur R par :
1
h(x) = ln(1 + e− x ) −
ex +1
1. Déterminer la limite de h en +∞.
1
2. Calculer h0 la dérivée de la fonction h et vérier que, pour tout réel x, h0 (x) = − .
(ex + 1)2
3. En déduire que pour tout réel x, h(x) > 0.

Partie B
On considère la fonction f dénie sur R par : f (x) = ex × ln 1 + e−x .


On note Cf la courbe de la fonction f dans un repère orthogonal.

1. Déterminer la limite de la fonction f en +∞.


2. (a) Vérier que pour tout réel x, f (x) = −x ex + ex ln (1 + ex ).
(b) En déduire la limite de f en −∞.
3. (a) Justier la dérivabilité de la fonction f sur R.
(b) Déterminer f 0 la dérivée de la fonction f et vérier que f 0 (x) = ex × h(x).
(c) En déduire le sens de variation de la fonction f et dresser son tableau de variation.

Partie C
Dans cette partie on admet que
le point A(a, b) est centre de symétrie de la courbe Cf
si et seulement si
f (a + x) + f (a − x)
pour tout x de R, = b.
2
Bac Blanc 2004 : épreuve de mathématiques Page 4/6

1. Si la courbe Cf admet un centre de symétrie A, indiquer sans justier l'ordonnée de ce point


A?
1
2. Démontrer que l'équation f (x) = admet une unique solution sur R notée α.
2
f (2α) + ln 2 1
3. On admet que > . La courbe Cf admet-elle un centre de symétrie ?
2 2
Bac Blanc 2004 : épreuve de mathématiques Page 5/6

Exercice 4 (5 points)

Cet exercice est à traiter par les élèves ayant suivi l'enseignement de spécialité
Mathématiques

Partie A

On considère l'équation (E) : 7x + 18y = 1 , d'inconnues x et y entiers relatifs.

1. Quel théorème de cours permet de justier l'existence de deux entiers relatifs u et v solutions
de l'équation (E) ?
2. Déterminer une solution particulière (x0 , y0 ) de l'équation (E).
3. Déterminer tous les couples d'entiers (x, y) solutions de l'équation (E).

Partie B

Pour tout entier naturel n non nul, on appelle un l'entier naturel qui s'écrit avec n chires 1 dans le
système décimal. Ainsi u2 = 11 et u4 = 1111
1. Les armations suivantes sont-elles vraies ou fausses ? On justiera chaque réponse.
(a) Pour tout entier n ≥ 2, un est premier.
(b) Pour tout entier n ≥ 1, un ≡ 1 [5].
(c) u6 est un multiple de u3 .
2. (a) Pour tout entier n ≥ 1, calculer un+1 − 10 un et en déduire que un et un+1 sont
premiers entre eux.
(b) Vérier que, pour tout entier n ≥ 1, 9un = 10n − 1.
(c) Démontrer que si n est un multiple de d alors 10n − 1 est un multiple de 10d − 1.
En déduire que si d divise n alors ud divise un .
(d) Démonter que si un est premier alors n est premier.
Que dire de la réciproque de cette propriété ?
3. Recherche du PGCD de u7 et u18 .
(a) Déduire de la partie A un couple d'entiers naturels (p, q ) vériant 7p − 18q = 1.
(b) Démontrer que 107p − 1 − 10 1018q − 1 = 9 et en déduire que u7p − 10 u18q = 1
 

(c) Déduire de la question 2 (c) le PGCD de u7 et u18 .


Bac Blanc 2004 : épreuve de mathématiques Page 6/6

Exercice 4 (5 points)

Cet exercice est à traiter par les élèves n'ayant pas suivi l'enseignement de spécialité
Mathématiques

Partie A
Une urne contient 2 boules blanches et 3 boules rouges. On tire successivement trois boules de l'urne
en remettant la boule tirée si elle est rouge et en ne la remettant pas si elle est blanche.
Dans cette partie, les résultats seront donnés sous forme de fractions.
Calculer la probabilité des événements suivants :

1. (a) On a obtenu exactement une boule blanche lors de cette épreuve.


(b) On a obtenu au moins une boule blanche lors de cette épreuve.
(c) On a obtenu exactement deux boules blanches lors de cette épreuve.
2. Sachant que l'on a obtenu exactement une boule blanche, quelle est la probabilité d'obtenir
cette boule blanche au troisième tirage ?

Partie B
On généralise la partie A.
L'urne contient b boules blanches (b est un entier tel que b ≥ 1) et r rouges (r est un entier tel que
r ≥ 1). On note N = b + r.
On tire successivement n (n est un entier tel que n ≥ 1) boules de l'urne en remettant la boule tirée
si elle est rouge et en ne la remettant pas si elle est blanche.
Montrer que la probabilité d'avoir exactement une boule blanche est donnée par l'expression
 n−1   n 
r N −1
b 1−
N −1 N