Vous êtes sur la page 1sur 4

Nawâkides El Islam (Les oeuvres qui annulent l'Islam)

Ecrit par le cheikh Abdoul Aziz Ben AbdALLAH Ben Bâz (Rahimahullah). Tiré du livret: "Al 'Aqida Sahiha Wa Ma Youdadha". Traduit par Assabyle.coM Sache, frère Musulman, qu'ALLAH a rendu obligatoire sur Ses serviteurs le fait d'embrasser et de s'attacher tous à l'Islam, et d'éviter toutes les oeuvres qui le contredisent. C'est dans le but de prêcher cette religion qu'ALLAH a envoyé Son Prophète Mohammad . Quiconque le suit est sur la voie de la droiture, et quiconque s'oppose à lui est égaré. ALLAH a mis en garde, dans plusieurs versets Coraniques, contre l'apostasie et les moyens qui la favorise, et toute forme de polythéisme et de mécréance. Les docteurs de l'Islam ont mentionné dans le chapitre de l'apostasie que plusieurs « nawâkides » (oeuvres annulatifs) peuvent entraîner le musulman à l'apostasie, et le faire sortir du cercle de l'Islam, et par conséquence rendre son sang et ses biens licites.

Mais les plus dangereux et les plus fréquents des «nawâkides» (oeuvres annulatifs) sont au nombre de dix. Nous te les citons brièvement, afin que tu puisses les éviter, et les faire éviter par tes semblables, espérant te préserver d'eux. Les dix «Nawâkides» (oeuvres annulant l'Islam) sont les suivants:

1 - Le polythéisme (donner un égal à Dieu dans son adoration). ALLAH dit: "Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Mais quiconque donne à Allah

quelqu'associé commet un énorme péché" [Sourate An-Nisa 4 :48]. ALLAH dit aussi : « Quiconque associe à Allah (d'autres divinités), Allah lui interdit le Paradis, et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes pas de secoureurs» [Sourate Al-Maidah 5 :72] Il fait parti du polythéisme l'invocation des morts, implorer leurs secours, les voeux, et l'immolation pour eux.

2 - Quiconque met entre lui et Allah des

intermédiaires, les invoque, leur demande l'intercession et se confie à eux est unanimement reconnu comme étant mécréant.

3 - Est mécréant, quiconque ne considère pas les

polythéistes comme mécréants ou doute de leur mécréance ou considère la voie qu'ils suivent comme bonne est un mécréant.

4 - Est mécréant, quiconque croit qu'il y a une voie

plus droite et plus parfaite que la voie du Prophète Mohammad ou bien qu'il y a un jugement plus juste que son jugement, comme ceux qui préfèrent le jugement du Taghout à son jugement.

5 -Est mécréant quiconque déteste ou répugne une

chose parmi ce que le, Prophète a emmené de Dieu, même s'il le pratique sur lui même. Dieu le Très Haut dit: «C'est parce qu'ils ont de la répulsion pour ce qu'Allah a fait descendre. Il a rendu donc vaines leurs œuvres » [Sourate Muhammad 47 :9].

6 - Est mécréant, quiconque tourne en dérision (se

moque) une chose faisant parti de la religion du Prophète . Allah dit: « Dis: ‹Est-ce d'Allah, de Ses

versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez? Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru.» [Sourate At-Tawbah

9 :65-66]

7 - La magie ou la sorcellerie, que se soit pour détourner l'esprit de ce que l'on aime, ou attirer l'esprit à sympathiser avec ce que l'on déteste, est une chose qui rend mécréant toute personne qui la pratique ou l'agréée. Dieu le Très Haut dit: « mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord: ‹Nous ne sommes rien qu'une tentation:

ne soit pas mécréant » [Sourate Al-Baqarah 2 : l02].

8 - Est mécréant, quiconque donne secours aux

polythéistes et les aide contre les musulmans. Dieu le Très Haut dit " Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. " [Sourate El-Maidah verset 51]

9 - Est mécréant, quiconque croit qu'il est possible

pour certains hommes de ne plus obéir à la loi de Mohammad (par exemple en prenant comme argument que cela est arrivé à El-Khidhr avec Mussa). Dieu le Très Haut a dit: « Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. » [Sourate Al-Imran 3:85]

10 - Quiconque s'éloigne de la religion d'Allah , sans l'apprendre pas ni la mettre en pratique est un mécréant. Et la preuve réside dans la parole d'Allah :

« Qui est plus injuste que celui à qui les versets d'Allah sont rappelés et qui ensuite s'en détourne? Nous nous vengerons certes des criminels. » [Sourate As-Sajda 32:22]

Et il n'y a pas de différence entre ces «Nawâkides», ils sont tous prompts à annuler l'Islam, de qui que se soit (qu'ils soient fait en plaisantant, sérieusement ou sous la peur), sauf celui qui les pratique sous la contrainte. Ils sont tous dangereux, et le musulman doit s'éloigner d'eux tous. Il fait partie du quatrième «Nawâkide» mentionné ci- dessus: Est mécréant quiconque croit que les règlements et les lois établis par les hommes, sont meilleurs que la «Chari'â Islamique» (législation Islamique) ou que l'application des règlements Islamiques ne convient pas au vingtième siècle, ou bien croire que les règlements Islamiques sont les causes du retard des Musulmans, ou qu'ils se bornent seulement aux relations entre Dieu et l'individu, sans pénétrer dans les autres affaires de la vie. Aussi est mécréant, quiconque pense que l'exécution du jugement de Dieu (la sentence) sur le voleur par le fait de couper sa main, et la lapidation à mort du marié qui commet l'adultère, ne conviennent pas en ces temps moderne, ainsi que celui qui croit qu'il est admissible de pratiquer un autre jugement que celui de la législation Islamique, pour juger des relations sociales et des droits, est mécréant même s'il ne soutient pas que ce jugement est meilleur à la législation Islamique, pourquoi? Parce qu'il a rendu licite ce que Dieu a rendu illicite par l'unanimité. Quiconque permet quelque chose que Dieu a rendu illicite, tels que: l'adultère, le vin, le prêt à intérêt, et le jugement en dehors de celui de Dieu est mécréant par l'unanimité des musulmans. Nous cherchons refuge auprès de Dieu, contre les causes de Son courroux et Son châtiment, bénédiction, et salut sur la meilleure créature Mohammad, et à sa famille, et à ses compagnons.