Vous êtes sur la page 1sur 4

MÉCANISMES DE DÉCONDITIONNEMENT

Richard ANDRE
Schéma : des étapes du déconditionnement, permettant une  visualisation globale  du processus de sortie  des 
comportements socio­sanitaires à risque et des habitudes gênantes.

MÉCANISMES DE DÉCONDITIONNEMENT
Se  connaître soi­même c’est d’abord s’observer, 
sans jugement !… sans même penser.

Il est certain que cette règle d’or n’est pas une habitude de notre culture 
occidentale ! Aussi faut­il peut­être commencer par apprendre les mécanismes.
Les   mécanismes   de   conditionnement   font   l’objet   d’une   foultitude 
d’études, souvent réservés à des spécialistes. 
Le grand public ne sait pas très bien où se situer dans le dédales des passions, 
des idées fausses ou justes, et fait peu à peu son apprentissage aux sources de la 
vie, du cinéma, des mass média — par toujours exactes— , et plus rarement dans 
les livres scientifiques. Par ailleurs les controverses entres les écoles de pensées 
permettent­il de bien voir le cheminement que doit suivre le penseur en quête de 
sa Liberté ?…

Le schéma1 proposé ici n’approfondi pas tous les détails de la voie de la 
libération des comportements gênants, voir risqués. Mais il propose d’abord de 
prendre du recul, du moins de manière théorique. Un peu comme un aviateur a 
besoin d’un plan de vol pour ne pas s’égarer. Ne semble­t­il pas utile d’en avoir 
un pour savoir ou nous en sommes sur le plan affectif ?…

 
COMMENT LIRE CE SCHÉMA.

La lecture du tableau se fait de bas en haut.

On distingue 3 zones :

•   Dans   le   rectangle   rouge,   il   s’agit   du   domaine   de   l’inconscient   ou   du 


subconscient,   des   couples   de   contraire   DESIR­PEUR.   C’est   là   que   tout 
conditionnement prend naissance. Ce domaine est plus particulièrement celui la 
psycho­analyse et de l’auto­analyse. Il n’est pas aisé de sortir de ce labyrinthe et 
plus on y pénètre, plus on a des risques de s’y perdre ! À moins de n’y faire 
qu’une brève incursion…
De toute manière, la vie se charge, si nous nous sommes fourvoyés, de nous le 
faire   comprendre.   Un  CLIVAGE  s’instaure,   qui   devient   de   plus   en   plus 
douloureux  et  peut  déboucher   sur  la mort.  Un  tel clivage est   à l’œuvre,  par 
exemple, au niveau d’une société qui fait l’objet d’une « fracture sociale »2…

• Dans le rectangle gris, il s’agit du mécanisme du deuil, non seulement des êtres 
chers, mais de tous les abandons quotidiens que nous sommes amenés à réaliser 
au   cours   d’une   existence.   C’est   plus   précisément   le   domaine   de   la 
psychothérapie. Chacun sait qu’il faut du temps pour « faire son deuil ». Mais il 
existe un voie expresse…

• Dans le rectangle violet, où nous conduit cette voie expresse, nous sommes 
dans le domaine de la pensée positive et de l’imagination créatrice. La seconde 
inspirant la première.
Les   sportifs   de   haut   niveau   pratiquent   ces   méthodes.   De   même   les   yogi, 
bouddhistes ou védantistes, etc… en font usage. Là encore, il y a de nombreux 
ouvrages   les   concernant3.   Mais   chacun,   dans   cette   civilisation   nouvelle   qui 
s’annonce,   utilisera   l’imagination   créatrice  maîtrisée  et   la   pensée   positive 
scientifique et expérimentale, de plus en plus. 

En raccourci, voilà le chemin :

      Les   habitudes   ”néfastes”   sont   entretenues   dans   un   “cercle   vicieux”   par 


oscillation de l’affect de l’individu entre Plaisir & Déplaisir. Les “bonnes raison  
alibi” empêchent de se détacher des aspects plaisants d’un vécu; les mécanismes 
protecteurs (fantasmes et régressions) assez complexes empêchent à leur tour de 
subir une “menace” trop destructrice… et l’individu est pris dans une ronde sans 
fin…
   Lorsque la conscience d’un clivage entre le désir de faire et le désir de ne pas  
faire et la conviction de l’impossibilité de satisfaire  un acte conditionné donné, 
une opportunité de progrès se présente.
    Les abandons nécessaires vont suivre une voie assez lente dite de “deuil”.    
    Mais ce processus affectif peut être accéléré en le déplaçant sur un plan plus 
mental.à   l’aide   de   L’IMAGINATION   CRÉATRICE   ET   DE   PENSÉES 
POSITIVES correctement dirigées.

Le propos ici n’est pas d’aller plus loin. Nous espérons simplement que 
les   chercheurs,   tous   ceux   qui   sont   intéressés   par   la   connaissance   de   Soi, 
trouveront une quelconque utilité à cette visualisation simple de la complexité de 
notre être.

* * *

1  Ce schéma fait partie d’un ouvrage technique : ETRE LIBRE, à paraître aux EDITONS ÉLECTRONIQUE Richard ANDRÉ.
2  Lire une explication détaillée sur le clivage dans : CHÔMEUR : POURQUOI , Des Artisans de la Civilisation qui s’ignorent.
Adresse :     http://alivresraeditelect.site.voila.fr/ 
3   …de bons ouvrages,… et de moins bons, souvent exploités par les dérives sectaires. En particulier, tout ce qui met l’accent  sur le  
matérialiste, fut­il « spirituel », tout ce qui centre sur le moi, sous couvert de « faux altruisme » renforçant l’orgueil, est à regarder avec 
extrême précaution !

* * *

Les Éditions électroniques Richard ANDRÉ


Un regard libre sur le monde contemporain
http://alivresraeditelect.site.voila.fr/