Vous êtes sur la page 1sur 5

PSYKICK LYRIKAH - Des lumières sous la pluie (2004)

11 titres - 48:56 min

• 1/ Fractions
• 2/ Le dernier chapitre
• 3/ Vois
• 4/ Descente
• 5/ Ma ville
• 6/ L'homme errant
• 7/ La sphère
• 8/ Trois lettres rouge sang
• 9/ La tête à effacer
• 10/ Le double
• 11/ Des lumières sous la pluie

Enregistrement

Enregistré & mixé par Koolkal au studio One.off à Renes. Guitares enregistrées
par Koolkal au studio Cocoon à Vern-sur-Seiche et Masterisé par Sébastien
Lohro au studio Passage à Niveaux à Rennes.

Line up

Arm (MC), Mr Teddybear (Musique). Invités : Robert le Magnifique (scratchs),


Abstrack Keal Agram (musique), Olivier Mellano (guitares).
Après une première "Street-tape" sortie en 2002 intitulée Lyrikal Technik,
Psykick Lyrikah revient avec un album studio : Des lumières sous la pluie. La
dernière plage du cd se termine et c'est le silence qui s'impose. Le duo Rennais,
composé de Arm (MC) et Mr Teddybear (Instrus) a plus que confirmé ce qu'on
était en position d'attendre de lui. C'est une véritable claque sonore qui s'écrase
sur le tympan de l'auditeur, à mille lieux des sentiers battus (et rebattus) du rap
français.

Sans nous prendre par la main, Arm nous propulse dans un monde entre bitume et
béton habité par des ombres à peine perceptibles en guise de personnages
urbains. Un voyage à pieds, dans une ville oppressante, noire et sombre comme la
nuit et les pensées qui semblent au coeur de l'inspiration textuelle du MC ("C'est
un bloc de pierres où quelques milles récifs s'entrechoquent et se résignent,
c'est un bloc de haine abrasive où certains sèment le rêve pendant que d'autres
hésitent").

Les livres et la littérature sont aussi des éléments au coeur du discours d'Arm
("mon kiff c'est les livres et les livrer à mes yeux qui trippent"). Les relents de
roman noir, les décors et ambiances froides et désertes transpirent la solitude,
au point d'imaginer parfois l'auteur comme retranscrivant nombre de ces
marches nocturnes à vocation initiatique. On sent quelqu'un qui pratique à
merveille l'introspection et qui ne peut s'empêcher de mélanger fiction et réel.

A ses cotés Mr Teddybear, qui réalise les instrus, habille à merveille les textes
d'Arm, collant parfaitement aux humeurs, pour ne pas dire au mal-être suintant
des textes du MC. Mr TeddyBear a d'ailleurs le droit à plusieurs pistes
instrumentales qui ne coupent absolument pas l'avalanche de mots habillée du
vocabulaire soigné d'Arm. Au contraire, entre temps de respiration et mise sous
pression elles ne font que conforter la cohérence d'un disque à l'univers
oppressant mais envoûtant. L'ajout de guitare sur plusieurs titres est du plus bel
effet, donnant encore en peu plus de personnalité à des instrus et des propos
torturés de gars qui ont un blues certain ("j'arpente la ville de long en large,
pose du verbe et crache son blues comme un lion en cage"). A noter aussi la
coopération du beatmaker Abstract Keal Agram sur le titre "le dernier chapitre"
et de Robert le Magnifique aux scratchs. Enfin, dernier artifice technique fort
efficace, l'utilisation des superpositions de voix qui permettent à Arm de
dégager toute la palette de sentiments qui font ses textes et sa personnalité,
passant par tous les tons du gris léger au noir profond.

Après 50 minutes à côtoyer la ville, ses ponts, ses lampadaires, ses fenêtres
mystérieusement éclairées, ses "personnages à la trame illisible", mais aussi de
vieux bouquins aux "pages manuscrites à l'encre lourde", l'auditeur sera
surement confronté à un mutisme de quelques minutes, histoire de peser une
nouvelle fois tout le poids d'un univers hors du commun dans le rap français.
Certains bloqueront peut-être sur l'atmosphère se dégageant de cet album, mais
à coup sur c'est une expérience pour tous ceux qui s'intéressent au rap mais
aussi à la force textuelle de la langue française.

http://www.gutsofdarkness.com/tft/tft/objet.php?objet=1063&session_tft_new=96becabaceab1824739832cfb6c1fcfe
Les Psykick Lyrikah, dont c'est ici le premier album, est un obscur duo de hip-
hop composé du rappeur Arm et du DJ Mr. Teddy Bear, discrets sur la scène hip-
hop française, mais déjà épaulés par un autre duo bien connu, les bretons
d'Abstrakt Keal Agram et par Robert Le Magnifique, scratcheur vétéran et
auteur récent d'un album en solo.

Mettons tout de suite les choses au clair : ceci est un disque de hip-hop, un hip-
hop dur et sombre, enclin d'un questionnement sociétal à travers des
métaphores poético-urbaines. Musicalement pointu, un brin expérimental,
électronique, "Des lumières sous la pluie" reflète la mélancolie, la rage contrôlée,
l'angoisse et la noirceur, même s'il se termine sur une note plus douce. Une
ambiance lourde soutenue par le flow grave et monotone d'Arm et ses textes
imagés, sinueux et finalement engagés.

Après un disque "Live" qui regroupait leurs prestations scéniques (à priori


ahurissantes) et une première tape "Lyrikal Teknik" en 2000, les deux garçons
s'offrent un très beau premier essai, hip-hop électronique subtil et style
littéraire. Il démontre ainsi que la scène hip-hop française peut ressembler à
autre chose qu'à la guimauve dont nous mitraillent les mauvaises radios à la
longueur de journée.

http://www.trip-hop.net/album-1102-psykick-lyrikah-des-lumieres-sous-la-pluie-idwet.html