Vous êtes sur la page 1sur 8
L'Égypte antique Cahier des élèves

L'Égypte antique

Cahier des élèves

1. L'Égypte et le Nil

1. L'Égypte et le Nil L'Égypte est un territoire extraordinaire: pays désertique , il est traversé

L'Égypte est un territoire extraordinaire: pays désertique, il est traversé par un grand fleuve, le Nil. Celui-ci vient des régions pluvieuses au Sud du Sahara et se jette dans la mer Méditerranée par un vaste delta. Les égyptiens ont su tirer parti de ce fleuve et l'utilisent de différentes

façons. En Égypte il y a deux grandes régions: le Basse- Égypte, vallée formé par le delta du Nil, et l'Haute- Égypte, terroir aride où la vie est à peine possible à côté de l'étroite zone irriguée par les eaux du Nil.

Chaque printemps, dans les terroirs où naît le Nil, des fortes pluies qu'augmentent son capital se produisent. Du début de juin jusqu'à septembre, la rivière a une crue qu'inonde tous les terroirs et ses marges. En octobre s'entame la retraite des eaux et il reste un limon noir que fertilise les champs de culture. Les égyptiens ont appris à contrôler les crues du fleuve en bâtissant des digues et des canaux pour contenir les eaux, les stocker et les distribuer par les terroirs tout autour. Ainsi, la surface cultivable a augmenté et la production agricole a grandi Le Nil est devenu, en plus, la grande voie de communication de l'Égypte. Barques de roseau de papyrus ou de bois parcouraient le fleuve avec des marchandises, et dans ses marges ont surgi des grandes villes comme Memphis ou Thèbes.

« C'est le Nil qui a toujours rempli les greniers de grain ».

le Nil qui a toujours rempli les greniers de grain ». * À quel mois débute

* À quel mois débute la crue du Nil ?

* Quand commence la décrue ?

* À quel moment les paysans égyptiens cultivent-ils les terres ?

Les égyptiens ont développé le calcul et la géométrie, ont créé des systèmes de comptabilité, ils ont inventé des nouvelles techniques constructives et hydrauliques et ont établi un calendrier pour prévoir les grandies du Nil.

2. L'Égypte des pharaons

Vers l'an 3000 a. J.C., Le pharaon Narmer a unifié le Basse et le Haute-Égypte; il s'est couronné avec les attributs des deux royaumes.

il s'est couronné avec les attributs des deux royaumes. Pale de Narmer L'État égyptien était dominée
il s'est couronné avec les attributs des deux royaumes. Pale de Narmer L'État égyptien était dominée

Pale de Narmer

avec les attributs des deux royaumes. Pale de Narmer L'État égyptien était dominée par un roi

L'État égyptien était dominée par un roi appelé "pharaon", qui veut dire "maison grande". Il avait un pouvoir absolu, symbolisait l'union du pays et il était envisagé un comme un dieu pour ses sujets. L'autorité du pharaon était incontestable. Il était le propriétaire de tous les terroirs, il contrôlait la canalisation et l'irrigation des cultures et il avait le monopole du commerce extérieur.

La plupart du temps, le pharaon était un homme. Seulement cinq femmes ont devenu pharaon.
La plupart du temps, le pharaon était un homme. Seulement
cinq femmes ont devenu pharaon. C'est un cas spécial celui de
Néfertiti: son mari, Aménophis IV, l'a convertie en reine en égalité avec lui.

Afin de gouverner le territoire, le pharaon avait besoin de serveurs fidèles et efficaces. L'administration centrale était contrôlée par un vizir; un gouverneur contrôlait chacune des provinces. Par dessous, un élevé nombre de fonctionnaires faisait accomplir les mandats du pharaon.

fonctionnaires faisait accomplir les mandats du pharaon. Un autre grand pilier du pouvoir du pharaon était

Un autre grand pilier du

pouvoir

du

pharaon

était

l'armée;

il

était

le

chef

suprême.

Les

soldats

protégeaient

le

territoire

de

l'Égypte

contre

les

ennemis

extérieurs

et préservaient le

pouvoir

du

pharaon

des

révoltes internes.

La société égyptienne est une société très hiérarchisée dominée par le pharaon:

société très hiérarchisée dominée par le pharaon: Voir aussi:

Les grands fonctionnaires, comme des gouverneurs, des chefs de l'armée et des prêtres, constituaient la classe sociale la plus importante de l'Ancien l'Égypte.

Les nobles possédaient des énormes territoires et richesses, beaucoup de fois attribuées par le pharaon. Afin de répondre aux innombrables temples du pays il existait une race de prêtres qui dirigeait les rites religieux, pratiquait la science, dominait l'écriture hiéroglyphique et administrait les terroirs du temple.

Les scribes avaient aussi une vie privilégiée. Ils connaissaient les secrets du calcul et l'écriture égyptienne, et ils se chargeaient de calculer les impôts, de diriger les oeuvres de construction et d'irrigation, d'organiser l'armée et de transcrire les mandats du pharaon.

l'armée et de transcrire les mandats du pharaon. Les paysans constituaient la plupart de la population.
l'armée et de transcrire les mandats du pharaon. Les paysans constituaient la plupart de la population.

Les paysans constituaient la plupart de la population. Bien qu'ils étaient libres, ils étaient liés au terroir, qui appartenait au pharaon, aux nobles ou aux temples. Les paysans devaient livrer une part de la cueillette aux fonctionnaires du pharaon ou au temple. Ils devaient travailler aussi gratuitement dans les grandes oeuvres publiques (pyramides, temples, il y avait aussi un grand nombre de marchands et artisans: tisseurs de lin, orfèvres, travailleurs du cuir, du bois et de la céramique. Toutes ces activités se réalisaient en des petits ateliers privés ou en des grands complexes qui dépendaient du pharaon, les nobles ou les temples. Par en dessous d'eux se trouvaient les esclaves, dont le nombre était réduit.

3. La religion égyptienne

La religion égyptienne était polythéiste, c'est à dire, on adorait beaucoup de dieux. Chaque ville ou province de l'Égypte avait ses dieux locaux; mais quelques dieux étaient vénérés partout. Le dieu plus vénéré était , dieu du soleil, qui se joint avec Amon, dieu de Thèbes (Amon Ra). Amon était représenté sous la forme d’un beau jeune homme portant une couronne ornée de deux grande plumes ou encore parfois avec la tête d’un bélier aux cornes incurvée. Osiris était le dieu des morts, parce qu'il avait ressuscité après être assassiné par son frère Seth, dieu des ténèbres. Osiris est représenté sous la forme d’un roi coiffé de la couronne blanche de Haute Égypte. Du mariage entre Osiris et sa soeur Isis (déesse de la fertilité qui a une réputation de magicienne) est né Horus, dieu de la guerre, du ciel, de la lumière et de la bonté; Horus est représenté sous la forme d’un homme à tête de faucon. D'autres divinités étaient Anubis (dieu de l'enfer) et Thot, inventeur de l'écriture et dieu de la sagesse. Thot était représenté sous la forme d’un ibis ou d’un babouin, ou encore d’un singe à tête de chien. Le pharaon était adoré comme une divinité, censé l'image vivante sur la terre du dieu créateur. Outre le culte officiel, le village adorait des divinités familières et locales; il était très superstitieux et il se protégeait avec d'amulettes de l'influence des mauvais esprits. Les dieux habitaient en des temples et se réincarnaient sur la statue que se trouvait à l'intérieur du sanctuaire. Les prêtres leur rendaient culte et ils leur offraient des offrandes. Pendant les fêtes religieuses, la statue du dieu sortait du temple en procession sur une barque sacrée.

Essaie d'identifier les principaux dieux égyptiens:

Essaie d'identifier les principaux dieux égyptiens: Nom Dieu de Attributs Pour en savoir plus:
Nom Dieu de Attributs
Nom
Dieu de
Attributs
Les vases canopes , au nombre de quatre, étaient destinés à recevoir les viscères embaumés

Les vases canopes, au nombre de quatre, étaient destinés à recevoir les viscères embaumés du défunt. Ils étaient fabriqués en calcaire, en albâtre, en terre cuite, en céramique ou en faïence et étaient déposés près du sarcophage, dans la chambre funéraire du tombeau, sur une caisse ou une cuve.

Embaumer les morts

« D'abord, à l'aide d'un fer recourbé, les embaumeurs extraient le cerveau par les narines. […] Ensuite avec une pierre tranchante, ils font une incision le long du flanc et retirent les intestins qu'ils nettoient, ils purifient l'abdomen avec du vin de dattier et des aromates broyées. Puis ils remplissent le ventre de résine aromatique broyée, de cannelle et d'autres aromates, et le recousent. Cela fait, ils recouvrent le corps de sel de soude durant soixante-dix jours. Quand ce temps est écoulé, ils lavent le corps et l'enveloppent de bandes découpées dans un tissu de lin très fin, avec une couche de gomme. Les parents en prennent alors livraison et font faire un coffre de bois de forme humaine dans lequel ils le déposent ».

D'après Hérodote, Histoires, V e siècle av. J.-C.

Hérodote, Histoires , V e siècle av. J.-C. 4. Les temples et les tombes L'architecture égyptienne

4. Les temples et les tombes

L'architecture égyptienne avait des couvertures plates soutenues par des énormes colonnes. On n'utilisait pas ni l'arc ni la voûte, et le poids du plafond se transmettait aux colonnes à travers un linteau ou architrave. Les bâtiments se réalisaient en pierre et ils se décoraient avec des gravures, des sculptures et des peintures. Les grandes constructions ont été les temples et les tombes (mastaba, pyramide et hypogée), qui avaient beaucoup de monumental. Les temples étaient entourés de murailles et à l'intérieur il y avait des diverses dépendances. L'accès au temple était restreint et seulement le pharaon et les prêtres pouvaient entrer au sanctuaire.

Centres d'intérêt liés