Vous êtes sur la page 1sur 22
De notre envoyé spécial au Maroc Halilhodzic débarque à Tanger «Les jeux Olympiques, c’est comme
De notre
envoyé spécial
au Maroc
Halilhodzic débarque à Tanger
«Les jeux Olympiques, c’est comme le Mondial pour les U23»
«Boudebouz m’a présenté ses excuses»
«Abdoun n’est pas le meilleur à son poste»
DIMANCHE 30 OCTOBRE 2011
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1730 PRIX 20 DA
Auteur hier dʼun doublé face à Getafe
Feghouli, la nouvelle
arme de l’Algérie
«Voici pourquoi je me
«Voici pourquoi je me
«Voici pourquoi je me
«Voici pourquoi je me
«Voici pourquoi je me
«Voici pourquoi je me
«Voici pourquoi je me
suis prosterné après
suis prosterné après
suis prosterné après
suis prosterné après
suis prosterné après
suis prosterné après
suis prosterné après
mon premier but»
mon premier but»
mon premier but»
mon premier but»
mon premier but»
mon premier but»
mon premier but»
De notre envoyé spécial en Grèce
EtEtEtEtEtEt dededededede 666666 pourpourpourpourpourpour DjebbourDjebbourDjebbourDjebbourDjebbourDjebbour !!!!!!
«J’aurais«J’aurais aiméaimé gagnergagner aussi»aussi»
«J’aurais«J’aurais aiméaimé gagnergagner aussi»aussi»
«J’aurais«J’aurais«J’aurais aiméaiméaimé gagnergagnergagner aussi»aussi»aussi»
JSK 0 - USMH 1
Ighil lessive
ses cadres
«Quand les blessés reviendront,
vous verrez ce que je vais faire»
Le bus d’El Harrach caillassé
MCS 0 - MCA 0
USMA 2 - MCO 0
«Ah ya Haddad,
Dziri Guardiola»
La baraka
de Bracci
Dziri : «Je suis prêt à prendre l’équipe»
NAHD 1 - CRB 2
Slimani «tue» la bête noire
«L’arbitre nous
a privés d’un
penalty valable»
Ce n’est pas de la langue de bois «Même sur son terrain, la JSK ne
Ce n’est pas de la langue de bois «Même sur son terrain, la JSK ne
Ce n’est pas
de la langue
de bois
«Même sur
son terrain, la
JSK ne fait
plus peur»
Tatem, milieu de
terrain de l’USMH

02

fait plus peur» Tatem, milieu de terrain de l’USMH 0 2 C N° 1730 Dimanche 30

C

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

oomme

il a dit

l

ui

«Je suis Marseillais, ma mentalité ressemble à celle des Algériens» Roland Courbis, postulant au poste
«Je suis Marseillais, ma mentalité
ressemble à celle des Algériens»
Roland Courbis, postulant au poste
d’entraîneur de l’USMA
Casier judiciaire faisant foi !

Griche ne l’a pas fait

Griche, le défenseur central de l’USMH, a eu droit à un accueil particu- lier à Tizi Ouzou hier. Etant directement incri- miné dans le but de Farès Hamiti en finale de la Coupe d’Algérie (1-0), le défenseur harrachi a été exhorté par les supporters kabyles à remettre ça. Bah, non, Griche ne l’a pas refait, mais il a été gentiment taquiné par les supporters. Pas de quoi offenser le rugueux qui n’a pas arrêté de sourire à cette vanne. Pour preuve, il a été l’auteur d’un match plein.

L’entraîneur des juniors de l’ASMO

agressé à l’arme blanche par un joueur

Pour un fait d’hiver, c’en est un ! L’entraîneur des juniors de l’ASMO, Aïssa Kendoussi, a été agressé à l’arme blanche par un de ses joueurs. Celui-ci n’ayant pas apprécié qu’il ne soit pas titularisé hier matin face à l’IRBM, il n’a pas trouvé mieux que d’asséner un coup violent à son entraîneur à la tête à l’aide d’un objet contendant qui lui a causé une blessure assez importante. Kendoussi, qui n’est pourtant pas un nou- veau débarqué dans le métier, s’est vu poser qua- tre points de suture à la tête. C’est quand même fou qu’on s’en prenne à son entraîneur de la sorte juste parce qu’on n’est pas titularisé ! Les dirigeants de l’ASMO disent ne pas être au cou- rant de ce qui s’est passé. On est bien curieux en tous les cas de voir comment ils vont réagir face à cette agression caractérisée. Il est souhaitable qu’elle traite cette histoire avec la vigueur qui s’impose à fin de ne pas ouvrir une brèche à d’au- tres dépassements du genre.

Ziti vraiment chez lui à Tanger
Ziti
vraiment chez
lui à Tanger
Un arbitre prive Bouguèche du statut de meilleur buteur Auteur d’un end dernier Hilal, Hadj
Un
arbitre
prive
Bouguèche
du
statut de
meilleur buteur
Auteur
d’un
end
dernier
Hilal,
Hadj
Bouguèche
son
compteur
que
logiquement,
être
.Ogbi-Belhadouche,
un pompier selon ses
coéquipiers
meilleur
? buteur
nat
saoudien
avec
le qu’il bien arbitre un réalisa-
huit
tions.
Pourtant,
lui
qui
figure
en
tête,
a son autre
On le sait, Hichem Ogbi-Belha-
douche est un véritable boute-en-
train. Le lutin du NAHD est le genre à
vous faire plier en quatre par ses
vannes. Pourtant, cette fois, le meneur
de jeu s’est fait longuement chambrer
par ses coéquipiers en raison de sa
convocation à la dernière minute.
Ogbi-Belhadouche, champion du
monde s’il vous plaît avec la sélection
militaire, s’est fait «traiter» de pom-
pier de service par ses coéquipiers en
raison de son rappel en dernier lieu
pour suppléer la défection de Youcef
Belaïli, blessé. Mais il faudra bien plus
que ça pour entamer l’ego du lutin,
qu’on sait, démesuré.
attaquant
d’origine
à bien simple. n’est brésilienne champion-
avec…
huit
buts.
a devrait mais Comment
ça
se
fait
Bah,
La
faute
incombe
il triplé l’arbitre Son du attribué ce
der-
nier
match
qui
pre-
mier
but
de
l’Algérien
à face c’est buts, prive a coéquipier meilleur
Talal
Al
Chamli.
Par
cette
ledit
si Bouguèche Al statut club omission,
du
de
à pas week- boosté du buteur. le
fait
savoir
fera
appel.
Nani n’est pas le
bienvenu à la fête
d’anniversaire de
Rooney
C’est dans ce genre d’occasions
qu’on sait
qui aime qui. Souvent, les petites
frictions
entre joueurs de la même équipe sont
cachées et ne sont révélées
au grand
public que lors de rencontres
intimes,
voire des occasions solennelles
où seuls
ceux qui s’entendent y sont conviés. Ce
qui est loin d’être
le cas de Nani et Rooney
que ce dernier a décidé de ne pas inviter
pour sa fête d’anniversaire. Tous
joueurs de Man U étaient conviés,
les
à
l’exception du Portugais qui s’est fait
prendre un râteau de la part de son
compère en attaque.
Une chose est sûre, si
les deux joueurs s’entendent bien
sur le
terrain, ils sont loin de l’être en dehors, la
preuve. En tout cas, Nani ne doit pas se
sentir froissé. Dans moins de vingt jours, il
aura sa revanche !

men Djabou, d’ailleurs. Ils sont, en effet, nombreux les Marocains qui ont émigré vers l’Algérie durant les années 40 et 50. Le grand-père de Ziti est l’un d’eux. Vous comprenez maintenant pourquoi l’ex-Canari s’y sent comme chez lui ?

L ’ i n f o p e o p l e
L
i
n
f
o
p
e
o
p
l
e

Mohamed Ziti, le défenseur des U23, se plaît beaucoup à Tanger. Il s’y sent chez lui. Et ceci n’est pas seulement une insinuation que peut faire com- prendre l’expression consacrée. Car le défenseur du CSC est originaire de Tanger. Si ! Si ! Son grand-père y est né. De même pour Abdelmou-

! Si ! Son grand-père y est né. De même pour Abdelmou- Le Maracana, le caprice

Le Maracana, le caprice d’un riche

Que deviendra le Maracana après la Coupe du monde 2014 ? La mythique enceinte, qui accueil- lera la finale du Mondial brésilien, est actuelle- ment en chantier et propriété (très onéreuse) de l'Etat de Rio. Son gouverneur, Sergio Cabral, avait annoncé récemment son intention de privatiser le Mara- cana après la Coupe du monde. Il n'en fallait pas plus à un certain Eike Ba- tista pour pas-

ser à l'action. «Je veux acheter le

Maracana» a ainsi déclaré l'homme le plus riche du Brésil,

qui a fait sa fortune dans le secteur minier,

du Brésil, qui a fait sa fortune dans le secteur minier, La LFP annonce une trêve
La LFP annonce une trêve de deux semaines La LFP a décidé d’une trêve des
La LFP
annonce une
trêve de deux
semaines
La LFP a décidé d’une trêve des
championnats de Ligues 1 et 2 de
quinze jours à compter du 4 novem-
bre prochain, date de la 8 e journée,
jusqu’au 19 du même mois. Cette déci-
sion intervient dans le cadre du calen-
drier de la Fifa. L’Algérie jouera deux matches, le 12 et le 15 novembre, face
drier de la Fifa. L’Algérie jouera deux
matches, le 12 et le 15 novembre, face respective-
ment à la Tunisie et au Cameroun. Avant, l’EN
sera en regroupement à partir du 8 au
CTN de Sidi Moussa. D’où la décision
de reporter la 9e journée au 18
et 19 novembre.

Henkouche en avance sur Mourinho de dix ans !

Il y a dix ans, Mohamed Henkouche assurait à qui veut l’entendre qu’une séance d’entraîne- ment ne doit pas d’ordinaire dépasser le temps d’un match. Soit, une heure et demie. A l’époque, il était reproché à l’entraîneur qui officiait sur le banc du MCO ses séances soi-disant légères. L’ex-

plication du coach n’a bien sûr pas été prise au sérieux par les dirigeants qui sa- vent tout et n’ignore rien de la chose footballis- tique. Sauf qu’au- jourd’hui, étant donné que c’est José Mourinho qui le dit, c’est sans doute

vrai. Quand c’est Hen- kouche ou un autre techni- cien algérien, non, mais dès que ça sort de la bouche d’un nom, là, on est tout ouïe, prêt à rendre hommage à la justesse de

la trouvaille. Pourtant, celle-là,

Henkouche l’a trouvée il y a dix ans.

celle-là, Henkouche l’a trouvée il y a dix ans. Gerets en colère c o n t

Gerets en colère contre Deschamps

Le sélectionneur du Maroc, Eric Gerets, qui garde un œil attentif sur les performances de l’Olympique de Marseille, est revenu sur ses relations avec les deux grands copains du mo- ment, Didier Deschamps et José Anigo. Le Belge affirme n’avoir jamais connu le moindre souci avec le direc- teur sportif marseillais : «Quand je suis arrivé, on m'a dit que ça allait ex- ploser entre José Anigo et moi, qu'on ne ferait pas plus de trois semaines en- semble. Je ne me rappelle pas d'avoir eu une seule fois un problème avec José.» Concernant Deschamps, l’am- biance est moins détendue : «Il a eu des déclarations qui m’ont déplu. J’aimerais bien qu’un jour, il m’explique tout ça avec une bière ou un verre de champagne.»

Footaises

Mohamed Ziti va demander la double nationalité

Les attaquants de la JSK reportent

leur révolte à après le 1 er Novembre

Karim Kerkar est plus fort que Messi !

dans les colonnes de Brasil Econo- mico. Eike Batista est également la 8e

fortune mondiale du dernier classe- ment du magazine Forbes. Ce mil- liardaire brésilien ne souhaite en aucun cas détruire le stade, ni en faire un parking, mais bien l'entrete- nir, et créer de grands complexes sportifs, espaces de divertisse- ment et autres bou- tiques aux alentours. Il dispose, pour met- tre ses projets en œuvre, d'une fortune colossale mais aussi d'une société IMX, qui s'occuperait de la partie sport. C'est aussi ça le naming à la brésilienne

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 De notre envoyé spécial au Maroc : Hamza Berkaoui
N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011
De notre envoyé
spécial au Maroc :
Hamza Berkaoui
Coup d’œil Équipe nationale

03

Halilhodzic débarque à Tanger et

Équipe nationale 0 3 Halilhodzic débarque à Tanger et C omme prévu, le sélec- tionneur Vahid

C omme prévu, le sélec- tionneur Vahid Halil- hodzic a rejoint, avant-hier, la sélection olympique d’Azzedine

Aït Djoudi, en regroupement depuis une semaine à Tanger. Le Buteur et El Heddaf, seuls organes de presse

présents avec les U23 au Maroc, ont été à l’accueil du Bosnien à son arri- vée à l’hôtel des Verts, malgré son arrivée très tardive. Coach Vahid est arrivé, en effet, à minuit et quart au camp de la sélection olympique, alors que tout le monde l’attendait vers 23h.

réveille tout le monde

Le secrétaire Belyacine et Cyril Moine à son accueil

C’est le secrétaire de la sélection olympique, Brahim Belyacine, et le préparateur physique, Cyril Moine, qui sont allés accueillir le sélection- neur à l’aéroport. Ils ont dû atten- dre plus d’une heure au-delà de l’horaire prévu initialement en rai- son du retard qu’a enregistré le vol. L’entraîneur des Verts est apparu très épuisé à son arrivée. Comme on le sait, il devrait rester quatre jours à Tanger pour assister au stage des camarades de Maâzouzi, avant de rallier Alger le 2 novem- bre, en prévision du prochain re- groupement des Verts à partir du 8 novembre.

Epuisé, il n’a cherché que la clé de sa chambre

Vahid, comme indiqué plus haut,

était très fatigué à son arrivée à l’hô- tel. Il avait pris le vol de Casablanca

à partir d’Alger, puis celui de Tanger

à partir de Casablanca sur une ligne locale. Ce qui l’a épuisé, après une

longue journée de travail à Alger. D’ailleurs dès qu’il a mis les pieds à la réception de l’hôtel, il n’avait qu’une seule chose en tête : récupé- rer les clés de sa chambre et se met- tre au lit. Tout était évidemment prêt, et le sélectionneur a tout de suite disparu dans le hall de l’établis- sement pour aller rejoindre sa chambre.

Il n’a même pas attendu ses bagages

Halilhodzic était tellement fatigué qu’il n’a même pas attendu ses ba- gages. C’est le garde-matériel des U23 qui s’est chargé de lui faire monter ses affaires dans sa chambre. Il l’avait d’ailleurs attendu pour lui remettre également son équipement sportif qu’il devra enfiler durant son séjour avec les U23.

Surprenante réunion de travail en pleine nuit

On pensait vraiment que le coach national allait s’abandonner directe-

ment dans les bras de Morphée,

mais grande fut notre surprise lorsque le secrétaire de la sélection

olympique, Belyacine, est allé frap-

per à la porte d’Aït Djoudi pour lui faire savoir que le Bosnien deman- dait à le voir dans sa chambre. Vahid

a convoqué en fait tous les membres

du staff technique, pas uniquement Aït Djoudi, pour une réunion de travail dans sa chambre où il a de- mandé à être mis au courant de tout le programme de la sélection olym- pique durant son séjour à Tanger, particulièrement celui du lende- main, c’est-à-dire celui de la journée d’hier. Ce n’est qu’après avoir ter- miné de discuter avec le staff des Olympiens qu’il s’est accordé un mo- ment de répit. Incroyable Vahid.

Il nous donne rendez- vous pour le lendemain

Bien entendu, nous nous sommes approchés d’Halilhodzic au moment où il allait rejoindre sa chambre

pour connaître ses premières im- pressions, mais il s’est excusé poli- ment de ne pouvoir faire la moindre déclaration «pour le moment». Le sé- lectionneur nous a toutefois donné rendez-vous pour le lendemain,

après le déjeuner.

H. B

Halilhodzic réunit les joueurs d’Aït Djoudi Après la réunion de tra- vail qu’il avait tenue le soir de son arrivée avec l’en- sembles des responsables de la sélection des U23, Vahid Halilhodzic a donné rendez-vous à tout monde hier matin, après le petit déjeuner, pour une réunion à laquelle tous les joueurs étaient présents. Halilhodzic a tenu un dis- cours motivant aux joueurs d’Aït Djoudi, tout en expliquant les raisons de sa présence parmi eux.

Le kiné des Olympiques au secours de Vahid Dès qu’il a pris congé de nous, après l’interview qu’il nous a accordée hier, Vahid Halilhodzic a tout de suite fait appel au kiné de la sélection olympique afin que ce dernier puisse le soulager de ses douleurs au dos. Juste après, le sé- lectionneur national s’est senti beaucoup mieux.

Un Français l’a reconnu Dans l’hôtel des Verts à Tanger, et lors de notre en- tretien avec le sélection- neur national, un Français a reconnu le Bosnien. Il a attendu jusqu’à la fin de l’interview pour venir le saluer en lui disant : «Je suis un Français, je vous ai reconnu, coach, comment allez-vous ?» «Bien, merci à vous», répondra le coach.

Pour nous accorder l’interview Il s’est excusé auprès de Mecherara Au moment où nous l’attendions pour l’inter- view qu’il nous a promise, Halilhodzic discutait avec Mohamed Mecherara. Mais dès qu’il nous a aper- çus, il s’est excusé auprès de l’ex-président de l’ex- LNF pour venir se joindre à nous. Vahid, un vrai gentlemen. H. B.

Halilhodzic «Les jeux Olympiques, c’est comme la Coupe du monde pour les U23»

Je ne peux vous le dire pour le mo- ment, je ne sais pas si je vais aligner deux équipes diffé- rentes ou non. Ce qui est sûr, c’est que je vais donner la chance à tout le monde pour voir sur quel groupe je vais pouvoir comp- ter à l’avenir.

Certains observa- teurs ont émis le vœu de voir Bou- debouz et Feghouli ensemble sur le terrain, ça ne vous tente pas ? Je ne suis pas là pour faire plaisir à tel ou tel autre. Je suis là pour travailler. Boudebouz et Feghouli ne seront ali- gnés que s’ils le méritent. Je donne la priorité aux meilleurs et aux plus en forme. Comment s’est déroulée l’entrevue avec Boudebouz ? J’ai discuté avec Boudebouz

durant trois heures. Il m’a pré- senté ses excuses, tout en se montrant disposé et motivé plus que jamais à retrouver la sélection. C’est un joueur ta- lentueux qui peut être d’un grand apport à la sélection, mais il faudra qu’il s’y mette et qu’il s’investisse davantage. Je

vais voir s’il tiendra parole et s’il fera tout ce qu’il m’avait dit.

Et qu’en est-il de Feghouli

tout ce qu’il m’avait dit. Et qu’en est-il de Feghouli concurrence à son poste. J’ai Kadir,

concurrence à son poste. J’ai Kadir, Ziani, Boudebouz et Feghouli, il est difficile de bousculer tout ce monde. Et puis, actuellement, il est remplaçant à l’Olympiacos, que voulez-vous que je vous dise de plus ? Mais il était là, il a même pris part au match contre la Côte d’Ivoire à la CAN lorsque vous étiez à la tête de cette sélection… Même lors de cette rencontre il était remplaçant. Donc, ce n’est pas nouveau. Y aura-t-il d’autres nouveaux noms

?

Il

y a cinq joueurs que je suis ces

temps-ci et je vais les convoquer pro- chainement.

Des noms ? Pas pour le moment, je vous dis que je suis en train de les suivre. Que se passera-t-il après les

deux matchs amicaux contre la Tunisie et le Cameroun ? Il ne sera plus possible de continuer à travailler avec 30 joueurs. Je vais me contenter d’une liste de 23 à 24 joueurs pour mettre en place le pro- gramme, en prévision de la compétition officielle.

Comme il nous l’a promis le soir de son arrivée à Tanger, le sélectionneur national a été au rendez-vous le lendemain, après le déjeuner, pour nous accorder cet entretien dont vous allez apprécier le discours franc qui caractérise le Bosnien. Entretien.

Vous étiez très fatigué hier à votre arrivée (entretien réalisé hier sa- medi ndlr), comment vous sentez- vous aujourd’hui ? Je vais mieux, je me suis reposé, sauf que j’ai un peu mal au dos. Vous avez certainement oublié de faire quelques étirements ou vous avez dû faire un faux

geste, ce qui n’est pas dans vos habitudes… Non, pas du tout, je ne me suis pas entraîné. J’ai seulement soulevé quelque chose de très lourd et je suis en train d’en payer les frais. Pourtant, vous êtes en- core jeune, comment cela a pu vous arriver ?

(Rire) Jeune ou vieux, ce n’est pas important, l’essentiel c’est que je dois me soigner tout de suite. Monsieur Halilhodzic, vous n’êtes certainement pas ici pour faire du tourisme ou pour vous reposer, n’est-ce pas ? C’est sûr, ce n’est pas le moment de faire du tourisme. Je suis là pour tra- vailler, c’est toujours dans le cadre de ma mission. Peut-on connaître alors les raisons de votre présence ici avec la sélec- tion olympique, alors que vous êtes le sélectionneur de l’équipe A ? Je suis ici pour assister et soutenir la sélection olympique qui s’apprête à aborder le tournoi final des élimina- toires des jeux Olympiques de Londres, un évènement très important où l’Algé- rie doit être présente, surtout en cette période difficile que vit le football algé- rien. Les jeux Olympiques, c’est très important, ce n’est pas rien. Il faut être derrière cette équipe pour qu’elle puisse réaliser cet objectif. C’est comme un Mondial pour cette catégorie, c’est cela ? C’est exactement cela. A Londres, il y aura les meilleures équipes du monde de cette catégorie, c’est effectivement le Mondial des U23, c’est pourquoi il est très important pour l’Algérie et c’est la raison de notre présence ici, Cyril Moine et moi. Pensez-vous que votre présence

puisse constituer une source de mo- tivation supplémentaire pour cette sélection olympique ? Oui, c’est que je veux qu’ils ressen- tent et, de mon côté, je ferai de mon mieux pour les aider à aller à Londres. En parallèle, on croit savoir que vous êtes également ici pour super- viser des éléments suscepti-

bles de renforcer l’équipe A. On se trompe ? Non, vous avez bien vu. D’ailleurs, il est logique que cette sélection puisse consti- tuer un vivier pour l’EN. Il faut travailler pour le long terme. Cette génération, il ne faut pas la gâcher, il faut prendre soin d’elle, elle peut être l’avenir de l’équipe A.

«Abdoun n’est pas le meilleur à son poste et il est remplaçant à l’Olympiacos, que voulez- vous que je vous dise de plus ? »

Vous avez un contrat de trois ans avec la FAF et c’est donc par rapport à cela que vous vous projetez sur le long terme…

Attention, quand on signe un contrat de trois ans, ça ne veut pas dire qu’on va aller jusqu’au bout. Il se

peut que demain, après une défaite, on vienne vous de- mander de faire vos bagages. Ça se passe comme ça, mal- heureusement, dans le monde entier. Peut-on connaître

quelques noms qui vous intéressent en ce moment ? Non, ce n’est pas important. Le plus important, c’est la qualification aux JO. Parlons si vous voulez de la sélec- tion A. Y aura-t-il un programme particulier durant le prochain stage des Verts ? Non, nous n’aurons pas de temps pour mettre en place un programme spécifique, car nous devons jouer en une courte période deux matchs contre deux sélections différentes, et nous de- vons profiter au maximum de ces deux confrontations car après, c’est au tour de la compétition officielle et les élimi- natoires de la CAN. Si on s’est absentés de la CAN 2012, il ne faut surtout pas rater celle de 2013.

«Je ne suis pas là pour faire plaisir aux gens, je suis là pour travailler»

?

Allez-vous composer, comme cela a été annoncé, avec deux équipes dif- férentes lors de ces deux matchs amicaux ?

«Boudebouz m’a présenté ses excuses

et je vais voir s’il tiendra ses promesses»

C’est aussi un joueur talen- tueux et prometteur. J’ai dis- cuté avec lui au téléphone et il était tout heureux. Je l’ai

trouvé particulièrement en- thousiasmé à l’idée de rejoindre la sé- lection et il m’a dit qu’il en était très fier.

Abdoun ne figure pas dans votre liste alors qu’il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs algériens en ce moment. Une explication ? Je ne pense qu’il soit le meilleur joueur algérien en ce moment, ni le meilleur à son poste. Ce sont des choix tactiques, rien d’autre. Il y a une rude

Un mot pour les supporters de l’EN

?

J’ai beaucoup apprécié la réaction des supporters algériens lors de notre der- nier match. Même s’ils n’étaient pas nombreux, ils ont été d’un grand ap- port à leur sélection. J’espère qu’ils se- ront plus nombreux lors des deux prochains matchs.

Entretien réalisé à Tanger par Hamza Berkaoui

04

0 4 N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 Coup d’œil Équipe nationale Feghouli savoure son choix

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Feghouli savoure son choix pour l’Algérie

Auteur de son premier doublé avec Valence

S ofiane Feghouli est en train de vivre des moments fantas- tiques avec Valence. Comme nous l’a

confié son agent, sa récente qualification officielle pour l’Algérie lui a donné des ailes. Convoqué par le sélection- neur national, Vahid Halil- hodzic, pour les prochains matchs amicaux face à la Tu- nisie et au Cameroun, Fe- ghouli est aux anges et cela n’a pas été sans se répercuter po- sitivement sur le moral et le rendement du néo internatio- nal algérien avec son club. En effet, après avoir sorti une

équipe à la victoire. Elle s’est imposée finalement sur le score de trois buts à un.

Ses efforts enfin récompensés

En plus de ses qualités de passeur, l’ex-Grenoblois, So- fiane Feghouli, a montré hier qu’il savait aussi se transfor- mer en buteur. Auteur d’un doublé salvateur pour le FC valence face à Getafe, le milieu de terrain international algé- rien, qui a beaucoup travaillé pour améliorer ses statistiques devant les buts adverses, a été enfin récompensé. En effet, c’est lui qui a inscrit le premier but de son équipe à la 12’. Fe- ghouli a profité d’un mauvais dégagement de la défense de Getafe pour placer une frappe imparable en demi-volée qui a eu raison du gardien adverse. Quelques minutes plus tard, Feghouli, bien placé dans la surface de vérité, concrétise, d’un joli plat du pied gauche,

une action offensive de son équipe, permettant ainsi à ses coéquipiers de reprendre l’avantage avant la pause. De quoi les rassurer et leur per- mettre d’aborder le reste de la rencontre avec un meilleur mental.

Il a effectué une sajda pour remercier Dieu

Pour sa quatrième titulari- sation d’entrée (Trois en Liga et une en ligue des cham- pions contre Genk) Sofiane Feghouli a, le moins que l’on puisse dire, fait preuve d’une remarquable réussite. Pour remercier le bon Dieu de lui avoir donné la force de re- faire surface, après une sai- son difficile à Valence, Feghouli a effectué une sajda.

toute sa classe en première pé- riode, le jeune milieu de ter- rain algérien de Valence, Sofiane Feghouli, a dû céder sa place en début de seconde mi-temps. Feghouli a été rempalcé à la 56’ par son ca- marade Pablo Alba. Son en- traîneur, Unai Emery, a voulu certainement le pré- server contre le jeu virulent des camarades de Medhi Lacen. Très combatif et sur- tout excité, l’Algérien a écopé d’un carton jaune (47’). C’est ce qui explique peut-être son remplacement avant l’heure du jeu. Un avertissement qui ne le privera pas de la pro- chaine rencontre de Valence puisqu’en Espagne, la sanction d’un match automatique in- tervient après un cumul de 5 cartons.

Feghouli avec son équipe depuis trois semaines sera à coup sûr bé- néfique à la sélection algé- rienne qui disputera deux rencontres amicales d’un tout autre niveau face respective- ment à la Tunisie le 12 no- vembre et au Cameroun le 15 du même mois. Halilhodzic doit se féliciter de cette pé- riode faste que traverse son milieu international de Va- lence FC.

 

et Mostefa

Medjani

de

sombrent

nouveau

prestation de tout premier ordre contre Bilbao, il y a une semaine, Feghouli, qui a été reconduit face à Saragosse, mardi, a récidivé hier en sor- tant une mi-temps extraordi- naire contre Getafe de Medhi Lacen. Grâce à ses deux buts marqués dans ce match, il a tout simplement mené son

 

défaites

deux

Restant

sur

Il a été remplacé en seconde mi-temps

Après avoir fait l’étalage de

Halilhodzic doit

se réjouir

Cette forme éblouissante affichée par l’Algérien Sofiane

 

Moumen A.

et son de à

a a Paris duel. joué

contre

consécutives

subi

Ajaccio

à contre à revers l’AC

Marseille,

à a hier,

il Girondins ce suite,

de

troisième

les

domicile,

deux

de

le

score

Bordeaux,

sur

le

Titulaire,

zéro.

buts

algérien

central

défenseur

été

Medjani,

Carl

d’Ajaccio,

Mehdi

Quant

61’.

remplacé

la

Sbaâ,

Mostefa

lintégralité

de

«C’est un jour spécial pour moi»

 

Lacen a joué une mi-temps

n’a pas terminé

qui

Medhi Lacen,

de son

la dernière rencontre

Tout en refusant d’émettre la moin- dre déclaration à propos de sa sélec- tion en Equipe nationale d’Algérie, Sofiane Feghouli s’est exprimé hier dans la zone mixte qui a suivi la ren- contre gagnée par le FC Valence à do- micile face à Getafe. L’Algérien est revenu sur son doublé inscrit contre la formation madrilène : «C’est un jour spécial pour moi. Je suis très satisfait de mon rendement mais je n’oublierai pas que c’est grâce à mes camarades que j’ai pu inscrire ces deux buts. J’ai toujours

dit que lorsqu’on m’accordait plus de temps de jeu, j’étais bien capable d’être meilleur.»

«Cette troisième

sième fois m’a beaucoup encouragé à donner le meilleur de moi-même. L’en- traîneur ne m’a rien dit de spécial. Il a parlé normalement, comme d’habitude, avec tout le monde.»

embrassé le gazon parce que j’ai eu une pensée particulière à quelqu’un de ma famille. Je voulais dédier ce but à cette

personne. Après, pour revenir à ces deux buts, je dirai que j’ai l’habitude de

équipe face à Gijón, a commencé

Valence sur

match dhier face à

le

terrain

le banc. Le milieu de

international algérien de Getafe,

Lacen, a été toutefois incorporé

seconde mi-temps.

en début de

 

me positionner juste à l’entrée des 18 mètres pour attendre justement ces se- conds ballons mal dégagés par les dé- fenses adverses. Aujourd’hui, deux occasions se sont présentées pour moi et je n’avais pas envie de les rater.»

Boudebouz

titularisation m’a beaucoup motivé»

Abordé à propos de cette détermi- nation sans faille affichée tout au long de sa présence sur le terrain, Sofiane Feghouli déclare : «Je ne cache pas que le fait d’avoir été titularisé pour la troi-

«Voici pourquoi je me suis prosterné»

Interrogé à propos de son geste (une sajda) qu’il a effectuée juste après son premier but marqué dans ce match face à Getafe, Feghouli explique : «Je me suis prosterné et j’ai

face

la driver d’attaque

à son

Nice

partie

la contre part

de

Boudebouz

sera

Ryad

Le

Nice.

contre

après-midi

cet

été

sochalien

a Le

terrain

de

milieu

entraîneur.

retenu

par

a duel Mehmet

sochalien,

même

lalignera

Bazdarevic,

à

pris

qui

Ryad,

d’entrée.

tactique

séance

dernière

commencera

match,

d’avant

titulaire

ce

comme

   
   

De notre envoyé spécial en Grèce, Saïd Fellak

    De notre envoyé spécial en Grèce, Saïd Fellak

Il a marqué de nouveau hier

   
   

l’OGC Nice.

Rien n’arrête Djebbour

H ier, au stade Georgios Ka- raiskakis d’Athènes, le champion de Grèce en titre, l’Olympiacos, a été forcé au partage des points

par une formation de l’OFI Crête réa- liste à souhait. En effet, les camarades de Rafik Djebbour ont concédé deux points faciles à marquer. Après avoir réalisé l’essentiel en parvenant à prendre l’avantage, juste avant la pause, grâce à une belle réalisation de Djebbour survenue quelques instants avant la mi-temps, les Olympiens d’Athènes ont été re- joints au score en seconde pé- riode. Menés deux à zéro, après ce second but de Mirales pour l’Olympiacos, l’OFI Crête a su matérialiser les deux uniques occasions qu’elle s’est procurées dans cette empoignade (73’ et 76’) pour repartir avec un précieux point. Djebbour, qui pète la forme, a, en-

core une fois, marqué un joli but de la tête.

jours là au moment où il faut. Grâce à son flair de buteur racé, Djebbour a réussi à tromper la vigilance des défen- seurs adverses. A l’affût, l’Algérien s’est précipité dans la surface pour suivre un tir de son coéquipier, Orbaiz, relâché par le gardien de but. Djebbour n’a eu en- suite aucune peine à placer, de la tête, le cuir au fond des filets. Une réalisation pleine d’opportunisme.

Il a été désigné homme du match

Le buteur attiré de l’Olympiacos, Rafik Djebbour, est une véritable star en Grèce. L’Algérien attire l’attention de l’en- semble des présents au stade et notam- ment celle des journalistes qui suivent et décortiquent le moindre de ses mouve- ments sur le terrain. C’est ainsi qu’il a été une nouvelle fois désigné par nos confrères grecs, homme du match dans cette rencontre Olympiacos-OFI Crête. Une distinction, il faut le dire, méritée eu égard de la belle production qu’il a fournie.

Saïd F.

Abdoun sorti à à par pas au hier, L’ancien Titularisé revenait Son Algérien de à
Abdoun sorti
à
à par pas au hier, L’ancien Titularisé revenait Son
Algérien
de
à au Visiblement des son Pas d’entrée, son l’Olympiacos, la cette pause
qui
compétition,
Djamel
pas
allé
bout
de
rencontre
jouée
Georgios
Karaiskakis.
du
tout
coup,
Abdoun
commis
beaucoup
à d’erreurs
dans
cette
empoignade.
C’est
certainement
l’entraîneur
Rouge
Blanc
opérer
changement.
rendement
n’aura
pas
à hier ballons. la reluisant Abdoun, Ibagaza
joueur
de
a Nantes, été l’autre
Djamel
Abdoun,
semblait
dans
son
meilleur
l’occasion
du
match
disputé
par
a et poussé contre égaré dans jour, perdu et
OFI
Crête.
sur
le
terrain,
Il Abdoun ce stade
trop
de
Ce
qui
rend
son
changement
a équipe logique (46’). n’est qui
incontestable.
a ne été
remplacé
son
camarade
argentin,
S. le
F.

Et de 6 pour Rafik !

Encore une fois, Rafik Djebbour s’est beaucoup dépensé dans cette empoi- gnade. Grâce à ses multiples appels de balle, Djebbour, qui décrochait souvent pour venir donner des solutions à ses ca- marades au milieu du terrain, a pu pro- voquer quelques situations de but, malheureusement mal exploitées par ses coéquipiers. D’autre part, Djebbour, qui avait déclaré qu’il traversait sa meilleure période depuis qu’il est en Grèce, a ins- crit, hier, son sixième but de l’année. Bu- teur en trois matches joués en Ligue des Champions face à Dortmund, Djebbour, qui a inscrit 5 buts en championnat, est le meilleur marqueur des Diables Rouges d’Athènes avec six réalisations. C’est ce qui explique les applaudisse- ments du public athénien pour l’Algé- rien.

Son but est plein d’opportunisme

Très en verve, Rafik Djebbour est tou-

«On n’a pas su gérer notre avance dans ce match»

Tout d’abord un match nul est concédé à la mai- son face à la modeste formation de l’OFI Crête ; comment expli- quer ce relâchement en fin de rencontre ?

On a bien entamé le match. On a sorti une belle première mi-temps, malheureusement, on n’a pas su maintenir notre avantage de deux buts dans ce match. On est vraiment déçus de ce ré- sultat.

Vous avez pourtant réalisé le plus dur en

marquant le premier but juste avant la pause…

C’est vrai, cette ouverture du score à un moment cru- cial de la partie nous a soula- gés un peu. On a pris une avance encourageante avant la mi-temps mais, malheu-

reusement, on a

la fin du match et on l’a payé

cash.

fléchi vers

Votre équipe a commis beaucoup d’erreurs dans ce match, n’avez-vous pas sous-estimé l’adver- saire ?

Non, à aucun moment nous avons sous-estimé l’ad-

versaire, mais il est vrai qu’on

a commis trop de fautes. On

a essayé de refaire la diffé-

rence en fin de rencontre sans y réussir mais bon, il faudra relativiser et surtout ne pas se laisser abattre. On doit continuer à travailler pour rectifier le tir lors des prochains matches.

Ce résultat ne risque-t-il pas de vous affecter à quelques jours du match de la Ligue des Cham- pions contre le Borussia Dortmund ?

Pas du tout. On est des professionnels, on doit gérer

tout ça et savoir faire la part

des choses. C’est vrai qu’on

aurait aimé enchaîner avec un autre succès pour main- tenir cette grande confiance qui nous anime mais bon, on est sereins et on va tout faire pour dépasser cela.

Vous avez été désigné meilleur joueur du match… votre sentiment ?

Ecoutez, ça ne sert à rien d’être distingué comme meil- leur joueur du match lorsque le résultat ne suit pas. J’aurais aimé qu’on gagne ce match.

Propos recueillis à Athènes par Saïd F.

être arrêté !

Le match a failli

a failli

L’arbitre du match Olympiacos-OFI Crête

de championnat de

arrêter cette empoignade

grecque en raison dun problème

Super League

Le directeur du jeu a exigé

purement politique.

des organisateurs denlever une grande

contre le

banderole anti gouvernementale,

Premier ministre en place, avant de reprendre le

seconde période.

jeu en

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 Coup d’œil Équipe nationale 0 5 Ghilas et Reims battus

Coup d’œil Équipe nationale

05

Ghilas et Reims battus à Metz Battu un but à zéro à Metz, avant-hier, le
Ghilas et Reims battus
à Metz
Battu un but à zéro à Metz,
avant-hier, le Stade de Reims a
cédé la place de leader de la Ligue
2 à la formation de Clermont Foot.
Les camarades de
Kamel Ghilas
n’ont pas pu se
racheter de leur
résultat nul
concédé à la
maison. Titu-
laire, l’Algérien Ghi-
las est resté sur le
terrain jusqu’au
coup de sifflet
final.
Mesloub retrouve
sa place
Le Havre AC est allé cher-
cher un point positif de son
déplacement vendredi à Is-
tres, où pas moins de quatre
Algériens avaient pris part à
cette empoignade. L’inter-
national algérien du Havre,
Walid Mesloub, qui n’a
pas été retenu par Ha-
lilhodzic, a repris
sa place de titu-
laire avec son club. Il
a joué l’intégralité de ce match.
Buteur contre Le Havre
Nouri : «C’est un
but qui fait du bien»
Le FC Istres doit une fière chandelle
à son attaquant algérien, Ryad Nouri,
auteur du but égalisateur
dans ce match dominé
par Le Havre. S’expri-
mant lors de la confé-
rence de
presse
qui a suivi
le match,
Nouri a dit :
«C’est un but qui fait du
bien à tout le monde.
C’est vrai que
l’idéal était de
gagner mais
un nul est
mieux que
rien surtout que
Le Havre a dominé dans ce duel.» Auteur d’un
match plein, Nouri a été averti dans cette ren-
contre. Karim Agouazi a joué tout le match,
quant à Akrour, il n’a pas été utilisé.

Bouazza a du mal à s’imposer

Lyon revient à la charge pour

Boudebouz

parler.»

Gillot le veut aussi à Bordeaux

On vient d’apprendre que les Girondins de Bor- deaux songent sérieusement à rentrer dans la course pour le recrutement de Ryad Boudebouz. Son ex- coach à Sochaux, Francis Gillot, le veut dans son ef- fectif dès l’ouverture du mercato d’hiver. Gillot, qui a été derrière son explosion au FCSM, l’année passée, l’aurait placé parmi ses priorités en matière de recru- tement. Bordeaux, qui a enregistré un très mauvais départ de championnat, compte se renforcer. Une op- tion envisageable pour Boudebouz même s’il semble, selon la presse lyonnaise, plus proche de l’OL. Pour rappel, interrogé par nos confrères de Sud-Ouest, Gillot avait, dans une déclaration vidéo publiée sur le site du journal régional français, déclaré à propos de Ryad : «Boudebouz est nettement meilleur technique- ment. C’est un joueur comme on aime avoir dans son effectif.»

Lacombe (pdt Sochaux) : «On est en train de discuter une prolongation de contrat»

L’international algérien Ryad Boudebouz est an- noncé comme l’une des attractions du prochain mer- cato. Suivi de très près par Marseille et Lyon, et aussi par d’autres formations en Angleterre et en Italie, le joueur, qui est sous contrat jusqu’en 2013, n’est pas à vendre, du moins pour cet hiver. C’est ce que semble signifier Alexandre Lacombe. Interpellé à propos du dossier Boudebouz, le premier responsable de So- chaux répond : «Il ne se passe rien de particulier. Nous sommes en discussions depuis le mois de septembre pour une prolongation de contrat, et nous les poursui- vons pour lui et pour d’autres joueurs. Nous sommes dans le timing. Il n’y a pas d’urgence particulière pour ce dossier.» Donc, Lacombe n’est pas près de brader son joueur.

L’Angleterre, sa destination préférée

Même s’il ne ferme la porte à personne, Ryad Bou- debouz nous avait signifié que l’idéal pour lui serait de jouer dans un grand club de la Ligue 1 française afin de pouvoir grandir et mûrir, avant de rejoindre une bonne équipe européenne. Ryad, qui ne veut pas brû- ler les étapes, souhaiterait toutefois évoluer en Angle- terre. Moumen A.

souhaiterait toutefois évoluer en Angle- terre. Moumen A. Ryad Boudebouz devrait termi- ner la saison à

Ryad Boudebouz devrait termi- ner la saison à Sochaux, mais cer- tains clubs ne désespèrent pas d’engager la pépite sochalienne. En effet, après s’être renseigné sur la durée du contrat du milieu de terrain offensif, les res- ponsables de l’Olympique Lyonnais veulent prendre de vitesse leurs homologues mar- seillais pour s’atta- cher les services de Boudebouz dès cet hiver, sachant qu’il sera libre de tout engage- ment en juin 2013. L’intérêt de Lyon ne date pas d’hier. L’année passée, à pareille période, Boudebouz était la cible du club cher au président Aulas. Ce dernier serait, selon l’Est Républicain de ce samedi (un journal très au fait des affaires du club de la Franche-Comté) revenu à la charge. Il aurait déjà pris attache avec le président Lacombe, même si aucune partie concernée ne confirme le contact de manière officielle. Pour rappel, Lyon ne sera pas seul à vouloir concrétiser le transfert de Boudebouz. En effet, la Fiorentina, La Lazio de Rome, Liverpool et l’OM suivent de près l’évolution de la situation du joueur algérien de Sochaux.

Ryad ne peut ni confirmer ni infirmer

Pour avoir de plus amples informations à propos des contacts qu’il aurait reçus ces derniers jours, nous avons pris attache avec Ryad Boudebouz il y a quelques jours. Interrogé à propos de l’offre de la Fio- rentina qui a même envoyé des émissaires au stade Bonal pour le superviser contre Rennes, le joueur dé- clare : «Vous savez, ça a beaucoup bougé l’été passé, maintenant ça parle encore mais pour le moment je n’ai pas à confirmer ni à infirmer ces pistes. Mais que des grands clubs comme La Lazio, Liverpool, Marseille ou Lyon s’intéressent moi, ça me fait plaisir. On n’en est pas encore là, il faudra patienter au moins jusqu’à l’hi- ver pour mieux se fixer.» Voulant savoir s’il était en négociations avec ses dirigeants au sujet d’un départ cet hiver, Ryad répond : «Pour le moment, je suis concentré à fond avec Sochaux où je me plais bien. C’est vrai que j’ai discuté avec le président Lacombe mais on n’a pas encore abordé le sujet de mon départ cet hiver. C’est pour vous dire que c’est trop tôt pour en

Sorti à la 38’ Yahia Chérif : «C’est un choix tactique du coach»

Titularisé d’entrée par son entraîneur Jose Pasqualetti, l’autre attaquant algérien d’Istres, Sid Ali Yahia Chérif, a dû céder sa place au bout de 38 minutes. Ayant cru à une blessure qui l’aurait contraint de sortir, nous avons pris attache hier après-midi avec l’ancien kabyle qui nous dira à ce propos : «Je n’ai rien, El Hamdoulillah, c’était juste un choix tactique du coach. Le Havre a imposé une manière de jouer, et l’entraîneur a jugé utile de me faire sortir pour pro- céder à un remaniement dans l’évolution de notre équipe.»

M. A.

Halliche : «J’espère avoir une chance pour m’affirmer»

Rafik Halliche, qui avait une petite chance de figurer parmi le groupe convoqué par Martin Jol pour cette rencontre de Premier League face à Wigan, n’a finale- ment pas été retenu. En dépit de l’absence de deux défenseurs axiaux, Hughes et Senderos, l’Algérien ne semble toujours pas jouir de la confiance du coach. Décidé à changer d’air dès le prochain mercato, Rafik, qui a été interrogé par la chaîne Sky Sport, préfère plutôt focaliser sur son avenir avec Fulham : «J’espère avoir une chance de jouer en équipe première. C’est mon unique alternative pour confirmer et démontrer mes qualités. Franchement, j’en ai vraiment besoin.»

mes qualités. Franchement, j’en ai vraiment besoin.» Martin Jol ne s’opposerait pas à son départ Le

Martin Jol ne s’opposerait pas à son départ

Le transfert de Rafik Halliche à Swansea, ca- poté en raison d’une erreur administrative, aura lieu dès l’ouverture du mercato d’hier. Halliche, qui est courtisé par plu- sieurs clubs de Championship, à l’ins- tar de Hull City, devrait évoluer en Premier League. Martin Jol, son entraîneur à Fulham, a déclaré lors de la confé- rence de presse qu’il a tenue jeudi qu’il ne s’oppose- rait pas au départ

des joueurs qui n’ont pas trop eu la chance de se distinguer en équipe première. M. A.

Guedioura et les Wolves de nouveau battus par City

Etrillé mardi passé en Carling Cup par Manchester City, cinq buts à deux, Wolverhampton a essuyé le deuxième revers de suite face à ce même adversaire, hier, en Premier League. Les poulains du coach Mick Mc Carthy se sont inclinés trois buts à un. Comme prévu, Adlène Guedioura, qui avait réalisé un match correct contre Man- chester, a été reconduit hier en tant que ti- tulaire. Il a été toutefois remplacé à la 85’ par son camarade Sylvan Ebanks

à la 85’ par son camarade Sylvan E b a n k s En dépit d’un
à la 85’ par son camarade Sylvan E b a n k s En dépit d’un

En dépit d’un bon match sorti avec la réserve du club, en fin de semaine, l’Algérien de la formation de Millwall, Hameur Bouazza, ne fait toujours pas partie des plans du coach Kenneth

Fran-

cis Jackett. Ha- meur, qui n’était pas concerné par le duel d’hier contre Ipswich, accuse un déficit conséquent en matière de temps de jeu, lui qui reste

Blake. Après avoir trop souffert, Guedioura, qui revient de blessure, re- prend du temps de jeu.

Boudebouda rejoue, Ouali titulaire

sur une série de quatre matchs sans jouer la moindre minute avec l’équipe première. Par ailleurs, Millwall, qui reprend du poil de la bête après une série de matchs sans victoire, a réalisé un beau succès hier sur le score de qua- tre buts à un.

Les coéquipiers de l’international algé- rien des Espoirs, Brahim Boudebouda, ont dû attendre les ultimes secondes du match pour matérialiser leur succès grâce à un but marqué à la 90,’ par Belfort. Boude- bouda, qui a commencé le match sur le banc, a effectué son entrée à la 75’. Très offensif, l’Algérien a été très sollicité dans cette rencontre. Par ailleurs, Idir Ouali, qui revient de blessure, a joué toute

sollicité dans cette rencontre. Par ailleurs, Idir Ouali, qui revient de blessure, a joué t o

la rencontre.

06

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 De notre envoyé spécial au Maroc : Coup d’œil
N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011
De notre envoyé
spécial au Maroc :
Coup d’œil EN Olympique
Hamza Berkaoui

Ali-Guechi, Mazouzi et Ogbi-Belhadouche

ont repris

puisque le meneur de jeu ne souffrait que d’une bénigne élongation dont il semble s’en être complètement remis.

L’étant du terrain y est pour quelque chose

Malgré l’intensité des entraînements, les trois joueurs ont bien supporté la charge. Ils sont allés d’ailleurs au bout de la séance d’hier, ce qui confirme si besoin est leur aptitude à prendre part au premier match du tournoi, mardi, face à l’Arabie Saoudite. Il faut dire que l’état du terrain n’a pas épargné aussi les joueurs en question. En effet, la pelouse sur laquelle s’entraînent les U23 durant leur séjour ici à Tanger s’est nettement détériorée ces derniers jours, sans doute à cause de la pluie et de son utilisation régulière.

à cause de la pluie et de son utilisation régulière. F ausse alerte ! Ali-Guechi, Ma-

F ausse alerte ! Ali-Guechi, Ma- zouzi et Ogbi-Belhadouche, blessés à l’entraînement jeudi, ne souffrent finalement de rien de grave. La preuve, tous ont

pu reprendre l’entraînement le lendemain, au grand soulagement de Azeddine Aït Djoudi qui peut donc, sauf revirement de situation, disposer de l’ensemble de son ef- fectif. Il faut dire que rien n’indiquait jeudi que ces joueurs allaient reprendre de sitôt eu égard à la réserve affichée par le staff médical qui s’était donné le temps avant de se prononcer sur leur cas. A plus forte rai- son, le gardien de but, Rafik Mazouzi, qui ne s’entraîne plus avec le groupe depuis un

moment en raison d’une déchirure à la cuisse. Même alerte chez Ogbi-Belha- douche, mais avec un moindre mal,

H. B. Mecherara aux côtés des U23 L’ancien président de la Ligue nationale de football
H. B.
Mecherara aux côtés
des U23
L’ancien président
de la Ligue
nationale de football (LNF), Mo-
hamed Mecherara, est arrivé ven-
dredi à Tanger. L’ex-deuxième
homme
du football national
est
ici en sa qualité de membre in-
fluent de l’UNAF.
Son séjour à
sert donc à rien de dire
qu’on battra telle équipe,
et qu’il faudra se méfier
de telle autre. On doit
être prêt à 100 %. A ce
niveau de la compétition,
on n’a pas le droit à l’er-
Tanger consiste donc à s’enquérir
de l’état du terrain du grand stade
de Tanger et des différents hôtels
où devront séjourner
équipes participantes.
les quatre
Mohamed
Mecherara n’est d’ailleurs
venu les mains
pas
vides, puisqu’il a
tro-
apporté avec lui les différents
reur. Entretien réalisé par
Hamza Berkaoui
phées et autres médailles qui
ront attribuées aux participants
se-
Aït
Djoudi veut un
créneau au stade
principal
en fonction, bien évidemment,
de leur classement. Il a d’ail-
leurs choisi de descendre
dans le même hôtel
que
les Verts, sans doute
pour être près
l’équipe.
de
Azeddine Aït Djoudi souhaiterait s’en-
traîner au moins une fois sur la pelouse du
grand stade de Tanger. De préférence la veille
ou l’avant-veille du match, comme cela se fait
lors des compétitions officielles. Le sélection-
neur des U23 a d’ailleurs appelé le directeur du
stade au téléphone pour essayer de dégager
un créneau. Ce à quoi, le directeur du stade
a promis à Aït Djoudi de faire de son
mieux pour répondre favorablement à
«Une bonne
préparation
pour notre
sélection»
Mohamed Mecherara
avec qui nous avons
dis-
sa demande. Une réponse devrait
être communiquée à la dé-
légation sous peu.
cuté à son arrivée nous
expliqué que le but de la par-
ticipation de l’Algérie au tour-
a
noi de l’UNAF n’est pas
forcément de le remporter, mais
de bien préparer le tournoi
Belaïli
final. «Le but n’est
pas d’at-
teindre la finale ou rem-
attendu dans
une semaine
porter le tournoi.
Certes, il y a un pres-
L’indisponibilité de Youcef Belaïli ne
devrait pas être de longue durée. Opéré
du ménisque ce mercredi, l’attaquant du
MCO devrait pouvoir reprendre la course
d’ici cinq jours. Ce qui fait qu’il pourra rejouer
sous peu. Une bonne nouvelle pour Aït
Djoudi qui pourra donc compter sur son at-
taquant en prévision du tournoi final. Ce
tige et des récom-
penses au bout, mais
en ce qui concerne
l’Algérie, le premier
objectif du tournoi est
de bien se préparer en
qui n’était pas du tout évident au départ,
compte tenu des rumeurs faisant état
d’une période de convalescence
qui allait durer plus d’un
perspective du tournoi
final. C’est là que nous
devons répondre
présent», a expliqué Me-
cherara.
mois.

Ali-Guechi «Une victoire

a expliqué Me- cherara. mois. Ali-Guechi «Une victoire pour Belkalem et Boudebouda» Ali-Guechi dit dans cet

pour Belkalem et Boudebouda»

Ali-Guechi dit dans cet entretien vouloir remporter ce tournoi de l’UNAF et dé- dier le trophée à Belkalem et Boudebouda, qui ne sont pas avec le groupe. Une sorte de clin d’œil aux deux joueurs qui ont déclaré for- fait, l’un pour blessure, l’au- tre en raison d’une suspension. Tout d’abord, où en êtes- vous avec votre blessure ? Tout va bien. Je me sens mieux. J’avais ressenti des douleurs à l’adducteur jeudi, mais il n’y a rien de grave fi- nalement. D’ailleurs, j’ai re- pris l’entraînement normalement. On voit que la prépara- tion bat son plein. Vous ar- rivez à suivre la cadence ? Oui. On ne se plaints pas. Et puis, on n’est quand même pas là pour faire du tourisme. Nous avons un tournoi à préparer. C’est

l’objet de notre présence ici, et comme vous avez pu le constater, tout le monde est mobilisé. On travaille sé- rieusement car nous avons un défi encore plus impor- tant à relever, à savoir le tournoi final, et ceci passe par un bon parcours ici. Avez-vous cru au retrait de l’Arabie Saoudite ? Oui, au départ. Mais le coach a vite fait de démen- tir. Ce qui fait que le groupe s’est immédiatement remo- bilisé. Là, je peux vous dire qu’on est concentrés à 100 %. Comment se présente pour vous ce match ? Ce sera un bon galop d’entraînement. Notre ob- jectif est de préparer le tour- noi final. Donc, il ne sert à rien de se mettre trop de pression. Mais vous allez quand même essayer de défendre

votre titre… Bien sûr ! Ce n’est pas parce que je vous ai dit que ce sera un bon galop d’en- traînement qu’on va se relâ- cher. Au contraire. Pour nous, ce sera une répétition générale en vue du tournoi final. C’est là qu’on saura réellement ce que nous va- lons. Donc, quoi qu’il en soit, on jouera ce tournoi à fond. Nous voudrions dé- dier le trophée à Boude- bouda et Belkalem qui ne sont pas avec nous cette fois.

Dans moins d’un mois, vous allez disputer le tournoi final, où situez-vous vos chances ? Nous partons à chances égales. A ce niveau de la com- pétition, toutes les

équipes se valent. Il ne

Les Saoudiens changent d’hôtel

La raison qui a fait que les joueurs ont cru sérieusement à un retrait de l’Arabie Saoudite est que la délégation saoudienne, qui devait séjourner dans le même hôtel que les Verts, c’est-à-dire au Mosenpik, a annulé la réservation à la dernière minute. Ce que les

joueurs ignorent, c’est que l’Arabie Saoudite n’a fait que changer d’hôtel, a priori, pour se rapprocher davantage du stade. La preuve, ils ont élu domicile à l’hôtel Andaloussia, non loin du grand stade de Tanger. Pour l’information, c’est dans cet hôtel que les U23 séjourneront lors du tournoi final.

ils attendus aujourd’hui, les Nigériens, demain

Les deux derniers participants au tournoi de l’UNAF, qui regroupera cette année quatre sélections seulement, en raison du retrait de l’Egypte et du Qatar, sont attendus aujourd’hui. Il s’agit, comme nous l’avons déjà signalé, de l’Arabie

Saoudite, premier adversaire de l’Algérie dans l’épreuve, et le Niger. Le premier est at- tendu aujourd’hui et le second demain au plus tard. C’est ce que nous a confirmé un

représentant du comité d’organisation.

Karamani appuie sur le champignon

Durant ces premiers jours de stage, le staff technique des U23 a axé le travail exclusivement sur l’aspect physique. Ainsi, c’est le préparateur physique attitré de l’équipe, Ahmed Karamani, en col- laboration avec Cyril Moine, qui est à la baguette. Karamani, qui jouit de beaucoup d’estime chez les joueurs, dirige les séances d’une main de fer, mais sait quand même se montrer souple lorsque le besoin se fait sentir comme ces derniers jours où les joueurs ont été soumis à un travail physique très intense.

Le retrait de l’Arabie Saoudite, une fausse rumeur

Vendredi, une rumeur invrai- semblable, faisant état d’un sup- posé retrait du tournoi de l’Arabie Saoudite, s’est propagée au sein du groupe. Les joueurs qui en par- laient entre eux étaient convaincus qu’ils n’allaient pas jouer ce mardi 1 er novembre. Le plus étrange, c’est le fait que les joueurs en étaient convaincus, alors qu’aucune infor- mation officielle n’est venue confir- mer une telle décision ni n’a été communiquée à la délégation. Le chef de délégation et le staff tech- nique n’étaient pas au courant de ce prétendu forfait.

Aït Djoudi remobilise le groupe

Cette histoire de retrait a eu pour effet de provoquer un certain relâchement chez les joueurs. Comme ceux-ci étaient convain- cus de ne pas jouer ce mardi 1 er novembre, leur concentration a été sérieusement perturbée. Il aura fallu que Azeddine Aït Djoudi convoque tous ses joueurs pour une «mise au point» au cours de laquelle il a apporté un démenti formel à ladite rumeur, assurant que l’Algérie affrontera ce mardi l’Arabie Saoudite à l’heure prévue, pour que les joueurs se remobili- sent de nouveau.

En hommage à Mehieddine Bakar

L’UNAF a décidé de rendre un hommage au secrétaire, Mehied-

dine Bakar, décédé il y a une se- maine. C’est ainsi que cette nouvelle édition du tournoi de l’UNAF portera le nom du défunt secrétaire en hommage à ses bons et loyaux services des années du- rant.

Aouedj a appelé Belaïli

Sid-Ahmed Aouedj n’a pas manqué d’appeler Youcef Belaïli au téléphone pour s’enquérir de son état de santé. Comme l’atta- quant s’est fait opérer du ménisque ce mercredi, Aouedj a donc de- mandé des nouvelles de son co- équipier au MCO, non sans oublier de lui souhaiter un prompt rétablissement.

de- mandé des nouvelles de son co- équipier au MCO, non sans oublier de lui souhaiter
de- mandé des nouvelles de son co- équipier au MCO, non sans oublier de lui souhaiter
de- mandé des nouvelles de son co- équipier au MCO, non sans oublier de lui souhaiter

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 0 7 Ça a grondé à Tizi ● ● La

07

Ça a grondé à Tizi

La défaite concédée par la JSK hier à domicile face à l’USMH est restée

en travers de la gorge des supporters ka- byles. Ces derniers ne sont pas fait prier pour exprimer haut et fort leur mécon- tentement, eux qui sont venus plus nom- breux que d’habitude répondant ainsi à l’appel des joueurs qui les ont invités à venir en masse les soutenir pour renouer avec la victoire. Les joueurs n’ont pas tenu leur promesse et n’ont pas été à la hauteur lors de cette rencontre.

Le service d’ordre déployé dans toute la ville

Du côté des responsables de la po- lice de Tizi Ouzou, on a craint le pire

après la défaite enregistrée par la JSK. C’est ce qui les a poussés à déployer mas- sivement des éléments de la police dans les principales artères de la ville des Ge- nêts afin d’éviter d’éventuels incidents qui n’ont finalement pas eu lieu.

Reprise lundi après-midi

Contrairement aux précédentes se- maines, les coéquipiers de Rial ne bé-

néficieront pas de deux jours de repos, ils n’auront droit qu’à une seule journée pour récupérer. Et pour cause, la prochaine journée de championnat prévue pour sa- medi prochain a été avancée de 24 heures à cause de la fête l’Aïd. La reprise des en-

traînements est donc prévue pour demain lundi à 15h.

Les joueurs de la JSK, motus et bouche cousue

Coup d’œil Ligue 1

JSK 0 - USMH 1 Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou) Affluence : nombreuse Arbitres :
JSK 0 - USMH 1
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : nombreuse
Arbitres :
Necib,
Hadjadji,
Maghlout
Avertissements : Camara (48’),
Nessakh (90’+3) (JSK) ; Doukha
(76’), Hanister (90’+4) (USMH)
But : Aïssaoui (10’) (USMH)
JSK 0
Asselah,
Sedkaoui,
Hezil,
Rial,
Nessakh,
Camara,
Tedjar,
Metref,
Hanifi
(Saïdi 29’),
Boulemdaïs
(Hikem 73’),
Hemani
Entraîneur :
Ighil
USMH 1 Doukha, Ziane-Cherif, Layati, Griche, Hendou, Messaoudi, Yachir (Gariche 71’), Saha, Benyetou
USMH 1
Doukha,
Ziane-Cherif,
Layati,
Griche,
Hendou,
Messaoudi,
Yachir
(Gariche
71’),
Saha,
Benyetou
(Hanister
81’),
Aïssaoui,
Legraâ
Entraîneur :
Charef

Les Kabyles au bord de la crise

L es Kabyles sont pas- sés, une nouvelle fois, à côté de la plaque, en essuyant leur 3e défaite en Ligue 1, la première

à domicile face à l’USMH sur le score de 1 but à 0. Comme ce fut le cas face au MCEE, les Kabyles ont été surpris dès les premières minutes de la partie jeu par Aïssaoui qui a ouvert la marque à la 10e minute, suite à une pénétration sur le côté droit de la défense de la JSK, avant d’enchaîner par un tir. Le portier Asselah, pourtant bien placé, n’a rien pu faire. C’est à ce moment

Le bus d’El Harrach caillassé à Tadmait

A l’issue de la rencontre,

le bus transportant les joueurs d’El Harrach a été placé sous une forte escorte

policière et cela afin d’éviter

la moindre escarmouche

avec les supporters kabyles très en colère après la défaite de leur équipe sur ses bases. Si à Tizi Ouzou et à sa sortie aucun incident n’a été dé- ploré, cela n’a pas été le cas

du côté de Tadmait. En effet, lorsque le bus de l’USMH est passé près de cette localité, il

a été caillassé par des incon- nus.

Hendou et Legraâ blessés Ce regrettable incident n’a pas été sans conséquence. Deux joueurs de l’USMH, Hendou et Legraâ, ont été

blessés. Ils ont été touchés à

la tête par les éclats de verre. Suite a cet incident, le bus d’El Harrach a été obligé de rebrousser chemin pour at- teindre le barrage de la po- lice afin de réclamer une nouvelle escorte policière.

Zarabi aujourd’hui à la FAF Inquiet et perturbé par la situation qu’il vit actuelle- ment, Abderaouf Zarabi a décidé de s’enquérir person- nellement auprès de la Fédé- ration algérienne de football sur son cas. Il se rendra au- jourd’hui au siège de la FAF pour avoir des explications sur les raisons qui font qu’il n’a pas encore été qualifié dans son nouveau club.

que les joueurs de la JSK ont commencé à sortir de leur zone de jeu. A la 21e mi- nute, l’arbitre de la rencon- tre a refusé un penalty flagrant, au moment où Layati a touché le ballon de la main dans la surface de réparation. Toutefois, la dé- cision de ne pas siffler le pe- nalty n’a pas découragé les joueurs de la JSK. Pour preuve, 5 minutes plus tard, un superbe coup franc bien enveloppé par Metref a obligé Doukha à étaler sa classe pour capter le cuir. Dans le dernier quart d’heure de cette première mi-temps, les Kabyles se

sont créé 2 occasions nettes de revenir à la marque : une première fois par Hemani puis une seconde par Me- tref. Une fois de plus, Dou- kha était à la parade. La dernière occasion de cette première manche était l’œu- vre de Yachir qui a failli tromper la vigilance d’Asse- lah grâce suite à un tir bien cadré, mais le gardien ka- byle a fini par avoir le der- nier mot. Les deux équipes rejoignent les vestiaires sur le score de 1 but à 0 en fa- veur des Harrachis. A la re- prise, le match perdra de son intensité. Il aura fallu at- tendre la 56e minute pour

voir Nessakh se créer une belle occasion sur le côté gauche, mais sa frappe a manqué de précision. Une minute plus tard, Metref a tenté une nouvelle frappe, bien captée par Doukha ir- réprochable. À la 73e mi- nute, Ighil a incorporé le jeune Hikem dans l’espoir de renforcer le comparti- ment offensif. L’espoir Ka- byle a failli inscrire un but, quelques secondes après, en reprenant le ballon de la tête, mais encore une fois, Doukha était présent. Le score en restera là. Les hommes d’Ighil continuent à manger leur pain noir. Le

Les explications d’Ighil

«Il y a une crise de résultats»

A la fin de la rencon- tre, Meziane Ighil a fait

des déclarations à la presse pas très convain- cantes. En effet, le coach kabyle n’a pas trouvé d’explication valable à la défaite de son équipe à domicile, se contentant de dire : «Je reconnais qu’il y a une crise de ré- sultats. Nous n’avons tou-

jours pas trouvé nos repères. Il nous reste beaucoup de travail à faire et il faut se montrer patient.» «L’absence des deux défenseurs et le forfait d’El Orfi nous ont perturbés»

Avant d’ajouter : «Nous avons encaissé un but dans les premières minutes de jeu. Je dois dire que notre dé- fense n’a pas été à la hau- teur. L’absence des deux défenseurs internatio- naux a faussé mes calculs. Aussi, le forfait d’El Orfi à la toute dernière minute m’a obligé à effectuer des changements à la récupé- ration.» «Les Harrachis ont développé un jeu acceptable» Quant au rendement de son équipe, Ighil dira : «Nous avons eu af- faire à une bonne équipe de l’USMH qui a déve- loppé un jeu acceptable.

Nous avons raté pas mal d’occasions. L’attaque n’est pas au point et je pense que là aussi, on doit amé- liorer notre jeu. C’est dommage de perdre de cette façon, car un bon ré- sultat aurait mis le groupe en confiance.» «C’est pour renforcer le milieu de terrain que j’ai incorporé Saïdi» Quant au changement prématuré de Hanifi à la 29e minute remplacé par Saïdi, Meziane Ighil es- time que son attaquant n’accomplissait pas convenablement son rôle en défense. Il a ainsi choisi de renforcer le mi- lieu de terrain. Il dira à ce sujet : «Le changement de Hanifi était inévitable. Je me devais de renforcer le milieu de terrain qui n’accomplissait pas son rôle en défense. Je devait renforcer le milieu de ter- rain.» «Avec le retour de l’ensemble des joueurs, les résultats seront meilleurs» En dernier lieu, Me- ziane Ighil a conclu en disant : «Les solutions se- ront trouvées à l’avenir. Il ne faut pas s’enflammer. Avec le retour de l’ensem- ble des joueurs, je suis persuadé que les résultats seront meilleurs.» Une

suis persuadé que les résultats seront meilleurs.» Une déclaration loin de convaincre les suppor- ters kabyles

déclaration loin de convaincre les suppor- ters kabyles qui ne voient aucune amélioration de- puis la venue d’Ighil en septembre dernier. Il a lesssivé ses joueurs Dans le vestiaire, Ighil ne s’est pas fait prier pour passer un savon à ses joueurs. Il a été même trés virulent, notament envers les cadres de l’équipe. «Attendez le re- tour des blessés et on verra ce que seront les ca- dres». Il a eu des mots trés dur avec Tedjar en lui reprochant son ni- veau moyens dans ce match. «Je n’arrive pas à croire que tu sois un joueur de l’Equipe natio- nale.»

A. A.

moins que l’on puisse dire

est que cette défaite ne pas- sera pas sous silence. Avec cette prestation médiocre, les Kabyles sont au bord de la crise.

L. Haniched : A. «Le style de jeu de la JSK nous a beaucoup arrangés»
L. Haniched :
A.
«Le style de jeu de la JSK
nous a beaucoup arrangés»
«On est venus avec l’idée de réaliser un
bon résultat. Le style jeu de la JSK a ar-
rangé nos affaires, car l’adversaire joue bien
au ballon, sans agressivité. Nos joueurs ont
parfaitement bien appliqué nos consignes. Ils
sont à féliciter. Cette victoire va motiver le
groupe. On continuera sur cette lancée.
Toutefois, je dois dire qu’il ne faut pas
s’enflammer, car la saison est en-
core longue.»

A leur sortie des ves-

tiaires, les joueurs de la

JSK, qui d’habitude se prê-

tent volontiers aux ques- tions des journalistes, se sont abstenus cette fois- ci de faire la moindre déclaration. Il faut dire que les coéquipiers de Rial avaient le moral à plat après ce nouveau re-

vers à domicile qui a eu pour effet de déclencher un vent de colère de la part des supporters.

Résultats de la 7 e journée

NA Hussein Dey JSM Béjaïa ASO Chlef USM Alger JS Kabylie MC Saïda CS Constantine ES Sétif

1-2

CR

Bélouizdad

0-0

WA

Tlemcen

1-1

CA

Batna

2-0

MC

Oran

0-1

USM El Harrach

0-0

MC

Alger

2-1

AS

Khroub

1-1

MC

El Eulma

Classement Clubs Pts J G N P Bp Bc Dif 1 CRB 16 07 05
Classement
Clubs
Pts
J G
N
P Bp
Bc
Dif
1 CRB
16
07
05
01
01
13
06
+07
2 USMA
16
07
05
01
01
10
03
+07
3 USMH
15
07
05
00
02
09
08
+01
4 JSMB
12
07
03
03
01
05
03
+02
5 CSC
11
07
03
02
02
09
07
+02
6 WAT
10
07
02
04
01
08
07
+01
7 CAB
10
07
02
04
01
05
04
+01
8 MCEE
09
07
02
03
02
08
08
00
9 ASO
09
07
02
03
02
08
09
-01
10 ESS
08
07
02
02
03
12
12
00
11 JSK
08
07
02
02
03
04
05
-01
12 MCS
07
07
02
01
04
04
06
-02
13 MCA
06
07
01
03
03
02
04
-02
14 ASK
06
07
01
03
03
06
09
-03
15 MCO
05
07
01
02
04
07
14
-07
16 NAHD
02
07
00
02
05
06
11
-05
Programme de la
prochaine journée
CRB ESS WAT MCS MCO JSK USMA CSC CAB MCA USMH ASO ASHK JSMB MCEE
CRB
ESS
WAT
MCS
MCO
JSK
USMA
CSC
CAB
MCA
USMH
ASO
ASHK
JSMB
MCEE
NAHD
N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 JSK-USMH Coup d’œil Ligue 1
N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011
JSK-USMH
Coup d’œil Ligue 1
Yachir retrouve Tizi ●Le émigré de ● l’USMH, jeune Yachir, a re- trouvé sa ville
Yachir retrouve Tizi
●Le
émigré
de
l’USMH,
jeune Yachir,
a
re-
trouvé sa ville d’origine Tizi
Ouzou,
hier
après-midi.
D’après les proches du joueur,
Yachir adore sa ville natale y
compris le club local. Il s’est
fait
un
plaisir
de retrouver
l’ambiance du
stade
du 1er-
Novembre ainsi que le public
kabyle.
Hannachi s’est adressé
aux joueurs à la mi-
temps
●Contrairement
à
son
habitude, à
la pause,
le
président
Mohand
Cherif
Hannachi
a adressé
un
dis-
cours à ses joueurs dans le
but
de les secouer. Le boss kabyle
était insatisfait du rendement
de ses
hommes, notamment
des
défenseurs
qui
étaient
trop
naïfs
devant
les
atta-
quants
harrachis.
L’arbitre prive la JSK
d’un penalty
●A la 21’, l’arbitre
de la
rencontre Necib
a com-
mis une faute
monumentale
au moment où le défenseur
de
l’USMH,
Layati,
a touché le
ballon de la main. Necib allait
siffler le penalty puis s’est ra-
visé.
Reste
à
savoir
pour
quelle raison le directeur
de la
partie a refusé d’accorder le
penalty.
Ighil revoit sa copie
après 30 minutes de jeu
●Le forfait d’El Orfi à la
dernière minute et le but
encaissé à la 10’ a faussé les
calculs
de
l’entraîneur
Me-
ziane Ighil. Pour preuve, à
la
30’, l’entraîneur de la
JSK
a
pris la décision de faire sortir
un attaquant, et de faire ren-
trer
un
afin de
milieu récupérateur
donner une meilleure
assise à sa défense.
Une minute de silence à
la mémoire de la sœur
de Younès
● ●Avant le coup d’envoi
de la partie, les joueurs
des deux camps ont
une minute de silence
observé
à la mé-
moire de la sœur de leur ca-
marade
Sofiane
Younès,
décédée il y a quelques
jours.
Un geste de soutien
à l’ensem-
ble de la famille
Younès qui
est en période de deuil.
Camara sous la menace
●Le milieu récupérateur
Camara vient d’enregis-
trer son second
carton jaune
de
suite,
après
celui
d’El
Eulma. Du coup, l’Ivoirien
est
sous la menace d’une suspen-
sion. Le moindre carton face
au
MCO
le priverait
d’une
participation
en champion-
nat.

Il est l’entraîneur de l’école de football ABC Football de Tizi Ouzou

Karim Doudène se livre au Buteur

«La formation est la clé de la réussite de notre football»

formation est la clé de la réussite de notre football» vailler au stade du 1er-Novembre. En

vailler au stade du 1er-Novembre. En fonction du programme déjà chargé de cette structure, on nous a promis de trouver un moyen pour y travail- ler les mardis après-midi. Vous avez opté pour les jeunes catégories, n’est-ce pas une vo- lonté de votre part de relancer la formation ?

C’est exact, si nous avons décidé de commencer uniquement par cette catégorie d’âge, à savoir entre 7 et 12 ans, c’est dans l’optique de prendre en charge le volet formation. Notre pro- jet s’étale sur le long terme, nous n’al- lons pas chercher les fruits à court terme, notre vision porte beaucoup plus loin. Depuis votre départ de la section football de la JSK, certaines ru- meurs ont circulé vous donnant sollicité par de nombreuses for- mations, dont l’USMA et l’USMH, pour ne citer que celles-là, quelle est votre ver- sion ? Je déments formellement ces in- formations. Je tiens toutefois à vous

préciser que j’entretiens de bons rap- ports avec les dirigeants de ces deux clubs que vous venez de citer. Les Haddad sont aussi mes amis et m’ont certes sollicité pour un coup de main que je n’ai d’ailleurs pas refusé, sinon, je suis là avec cette nouvelle école et je m’investirai corps et âme pour la réussite de notre mission. Je le fais par amour du football et je n’atten- drai rien en contrepartie si ce n’est former plusieurs générations futures. Et qu’en est-il des sources de fi- nancement ? Pour l’instant, nous allons démar- rer avec nos fonds propres, c’est-à- dire ceux des initiateurs du projet, par la suite nous allons bien sûr avoir besoin de beaucoup de moyens. Nous restons optimistes pour voir notre projet bénéficier de l’aide de différentes parties. Nous espérons séduire le maximum de jeunes et nous allons même dégager une équipe qui sera compétitive pour participer ne serait-ce qu’à des tour- nois, pour pouvoir évaluer notre tra- vail.

Entretien réalisé par Lyès Aouiche

Belkheloua

promu Venu de l’USM Aïn Beïda l’été der- nier, le jeune défenseur latéral Bel- kheloua (21 ans) a connu sa première convocation avec l’équipe harrachie. Evoluant depuis le début de la saison avec la catégorie Espoirs de l’USMH, ce défenseur, qui a brillé en cham- pionnat des U21, a réussi à retenir l’attention de Charef, qui a finale- ment décidé de lui donner sa chance avec l’équipe première.

Après une longue carrière en tant que joueur marquée par plusieurs étapes euphoriques, l’ex-Canari, Karim

Doudène, qui a occupé le poste de pré- sident de section à la JSK, s’investit désormais dans la formation de jeunes talents. C’est bien ce qu’il a décidé d’entreprendre comme mission, lui comme six autres anciens joueurs de la JSK, qui ont créé tout dernièrement une école de football dénommé ABC Football de Tizi Ouzou. Doudène, l’en- traîneur en chef de cette catégorie d’âge entre 7 et 12 ans, nous dira dans l’entretien qu’il a bien voulu nous ac- corder, il y a quelques jours, qu’il ne ménagera aucun effort pour garantir une bonne formation à des dizaines de gamins déjà inscrits, et pourquoi pas constituer un véritable réservoir de jeune talents pour la JSK, comme pour les autres clubs dans un proche avenir.

Après avoir marqué une halte,

vous revoilà avec ce projet d’école de football qui a vu le jour grâce à vous et six de vos anciens partenaires à la JSK, pourriez-vous nous en dire da- vantage ? Tout à fait, nous avons dernière- ment créé une école de football dé- nommée ABC Football à Tizi Ouzou. C’est une idée qui a germé chez nous tous, anciens joueurs de la JSK, et qu’on a tenu à concrétiser sur le terrain. L’école est officielle- ment créée, et nous avons même

enregistré l’inscription de plu-

sieurs gamins. C’est un projet am- bitieux que nous entamons et nous allons y mettre du cœur pour ga- rantir une formation en football à des jeunes de la wilaya qui recèlent d’énormes potentialités. Quelles sont les grandes lignes que vous avez tracées déjà ? Une fois les inscriptions closes, nous entamerons directement le travail sur le terrain. Ceci dit, nous cherchons toujours les moyens nécessaires pour démar- rer, par la suite les choses seront plus faciles. Je vous fais savoir que pour le moment on a obtenu l’ac- cord des responsables du stade Oukil-Ramdane qui ont bien voulu nous dégager des créneaux horaires. Nous voulons aussi tra-

JSK 2 - USMH 1 (U21)

Les Harrachis tombent à Tizi

Le match JSK- USMH comptant pour le championnat des U21, joué en lever de rideau du match des seniors, s’est achevé par la victoire de l’équipe kabyle. Invaincus depuis le début de saison, les jeunes Harrachis se sont inclinés hier au stade de Tizi Ouzou face à la JS Kabyle qui l’a emporté par un score de 2-1. C’est donc la première défaite pour les Jaune et Noir qui, pourtant, ont long- temps menés au score sur un but de Soltani, avant de se faire rattraper par les jeunes locaux très volontaires. Mais il faut tout de même préciser que les visi- teurs ont évolué à dix durant la dernière demi-heure de jeu, après l’expulsion de Soltani. Malgré cette défaite, les U21 de l’USMH conservent leur place de leader avec un total de 16 points.

Tournoi de football

USMH-RCK, ce mardi

L’Amicale des anciens joueurs de l‘USMMC organise un tournoi de football qui aura lieu ce mardi 1 er No- vembre au stade Lavigerie, avec la participation de l’USMH et le RCK qui se donneront la réplique dans un match amical. Cette confrontation sera précé- dée d’une autre rencontre amicale réservée aux vété- rans, entre l’USMH et l’Equipe nationale 90. Nous reviendrons plus en détails dans notre prochaine édi- tion concernant la célébration du 76 e anniversaire du club.

N. R.

la célébration du 76 e anniversaire du club. N. R. Félicitations Le foyer de la famille
la célébration du 76 e anniversaire du club. N. R. Félicitations Le foyer de la famille

Félicitations

Le foyer de la famille MOUSSI D’AT YAHIA MOUSSA vient d’être égayé par la naissance d’un joli poupon prénommé YACINE, le 26 octobre dernier. En cette heu- reuse occasion, Lyès Aouiche fé- licite son ami Omar, l’heureux papa, et souhaite à la maman un prompt rétablissement.

papa, et souhaite à la maman un prompt rétablissement. 0 8 Karouf revient, les Espoirs gagnent
papa, et souhaite à la maman un prompt rétablissement. 0 8 Karouf revient, les Espoirs gagnent

08

Karouf revient, les Espoirs gagnent !

Les Espoirs de la JSK retrou- vent le sourire en champion-

nat, après avoir battu la formation

de l’USMH sur le score de 2 buts à

1. Une victoire caractérisée par le re-

tour de Mourad Karouf sur le banc. Après le départ de Kheroubi, Karouf

a assuré l’intérim pour un seul

match. Un retour gagnant devant l’USMH qui n’a pas perdu le moin- dre match depuis le début de la sai- son. Pour rappel, les deux buts de la

JSK ont été inscrits par Touat.

Gourari nommé à la place de Kheroubi

Après une série de mauvais ré- sultats, l’entraîneur des Espoirs,

Kheroubi, a jeté l’éponge. C’est Gou- rari qui a été nommé à sa place pour assurer sa mission à la tête du staff technique des U21.

Entraînement dans la matinée pour Maâyouf, Remache et Zarabi

Non concernés par le match face à l’USMH, Maâyouf, Re-

mache et Zarabi se sont entraînés sous

la

Cela n’a pas empêché les trois joueurs d’être présents l’après-midi pour soute-

nir leurs partenaires.

coupe de Guillou samedi matin.

Revoilà les supporters kabyles !

L’appel des joueurs de la JSK a été parfaitement entendu par les

supporters. Pour preuve, ils étaient nombreux hier à remplir les gradins du stade du 1er-Novembre. Une présence synonyme de réconciliation des sup- porters avec leur équipe, après plusieurs semaines d’absence.

Aït Mouloud fidèle aux Canaris

Le président de la Fédération al- gérienne de handball, Djaâfar Aït

Mouloud, ne rate jamais l’occasion pour suivre les matchs de la JSK au stade du 1er-Novembre. Une fois de plus, le pre-

mier responsable du handball algérien était présent pour suivre le match JSK- USMH, à partir de la tribune d’honneur.

El Orfi laissé sur le banc

Finalement, le milieu récupéra- teur Hocine El Orfi a été laissé sur

le

de

douleurs aux adducteurs, El Orfi ne

banc par le staff technique. Souffrant

pouvait prendre part à cette rencontre.

Selon le staff médical, il était trop risqué

de l’incorporer d’entrée.

Les joueurs longuement ovationnés

Au moment de l’échauffement, les joueurs de la JSK ont été longuement

ovationnés par le public. Un geste qui a ravi les camarades de Ali Rial, après avoir joué plusieurs semaines devant des gra-

dins vides.

Célébration du 76 e anniversaire de la création de l’USMMC

Une première depuis 1935

76 ans après la création de l’USMMC, les Harra- chis fêteront cette semaine l’anniversaire de ce grand club phare de la banlieue est d’Alger. Il faut que dire que c’est une première dans l’histoire de l’USMMC de fêter son an- niversaire. En fait, cette

idée revient aux anciens joueurs des années 60 et 70 qui ont décidé de célé- brer le 76 e anniversaire du club, et par la même occa- sion honorer les premiers fondateurs et tous ceux qui ont participé à la création ou porté les couleurs de l’USMMC. Pour cela, une

grande cérémonie est pré- vue pour honorer les an- ciens du club. De nombreuses personnalités et figures emblématiques du football national sont conviées à la cérémonie qui aura lieu ce mardi, à partir de 17h, à la salle Chiah.

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 Coup franc JSK
N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011
Coup franc JSK
N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 Coup franc JSK 0 9 Izri «Maâtoub nous a appelés

09

Izri

«Maâtoub nous a appelés à 1 h du matin

JSK 0 9 Izri «Maâtoub nous a appelés à 1 h du matin pour nous dire

pour nous dire : ‘Vous jouez à l’US Chaouia

mais n’oubliez jamais que vous êtes Kabyles»

C’est dans la matinée de mardi dernier que nous nous sommes rendu à Tizi Ouzou où nous avions rendez-vous avec l’ancien joueur et actuel entraîneur des gardiens de but de la JSK, Lyès Izri. C’est dans son bureau que l’entraî- neur de la sélection mili-

taire nous a reçus afin de parler de sa carrière footballistique, sachant qu’il a porté les couleurs de plus de 7 formations différentes, dont la JSK, l’US Chaoui et la JSMB avec laquelle il a connu l’accession. Izri nous a aussi parlé de son expé- rience avec la sélection militaire avec laquelle il

a été sacré champion du

monde aux derniers Jeux

mondiaux au Brésil. Izri

a accordé l’exclusivité au

Buteur en s’exprimant pour la première sur la relation d’amitié qu’il en- tretenait avec Maâtoub Lounès et ce qui a été dit entre

eux lorsqu’il a quitté la JSK pour jouer à l’US Chaouia, en 1994. Il ne manquera pas aussi de parler de Mourad Karouf avec lequel il

a passsé de bons moments à la

JS Kabylie et à l’US Chaoui. Ap- préciez.

moments à la JS Kabylie et à l’US Chaoui. Ap- préciez. Pourquoi avez-vous quitté la JSK

Pourquoi avez-vous quitté la JSK ? Mon départ de la JSK était dû à la blessure que j’avais contractée au ni- veau du dos. Je me suis fait opérer de

l’hernie discale. La JSK avait décidé de recruter un autre gardien. Après 9 ans à la JSK, j’étais parti à Bordj Me- naïel. Racontez-nous votre retour à la JSK ? Je suis revenu deux fois. Mon pre-

mier retour a eu lieu 3 ans après avoir quitté Bordj Menaïel. J’avais remporté cette saison-là ma première Coupe d’Algérie. Mon se-

cond retour à la JSK fut vers la fin des an- nées 90. En 1994, vous

avez décidé de quitter une nou- velle fois la JSK pour aller à l’US Chaoui. Expliquez-nous ce choix ? J’étais parti en compagnie de Ka- rouf et Doudène, et nous avions rem- porté la Supercoupe d’Algérie. C’est Boumaârafi qui nous avait contactés à l’époque. Quel était le montant de votre prime de signature à

dit : «Ecoute Lyès, je ne vais pas te retenir contre ton propre gré. Si tu pars pour ga- gner en temps de jeu, vas-y et je te souhaite bon courage.» Mais

ce qui m’a marqué tout comme Karouf, c’est l’appel télépho- nique de Maâtoub lorsqu’on était en stage en Tunisie.

Que vous a-t-il dit ? Il nous avait appelés à 1h du matin.

Il nous a lancé une phrase qui est res-

tée gravée à jamais

raisons. D’après vous, pourquoi Chaouchi est-il toujours confronté à des problèmes en championnat local ? Je dirai qu’il n’est pas le seul res- ponsable de cette situation. J’estime que du côté de la Fédération et des médias, on ne l’a pas vraiment aidé. Je connais très bien Chaouchi, car je l’ai eu sous ma coupe pour la première fois lorsqu’il était venu à la JSK. Le problème de Chaouchi réside au ni- veau mental. Ce gardien a connu très vite le haut niveau et la célébrité. Or, au cours de sa formation, un joueur doit accéder par étape. Mais je pense qu’on ne doit pas être ingrat envers lui, car ce qu’il a fait à Oumderman est vraiment immense. Quel conseil donneriez-vous à Chaouchi ? Je lui conseille de se maîtriser à l’avenir, car plus on grandit, plus on devient calme et mûr. Il doit se com-

porter de la même manière qu’à Tizi lorsqu’on l’a insulté et qu’il n’a pas dit un mot. Chaouchi n’est pas mauvais, mais il s’emporte parfois au moment où il ne faut pas. On doit l’aider car c’est un gâchis pour la sélection s’il ne retrouve pas sa place chez les A. Il peut apporter beaucoup et encore progresser. Que pensez-vous de Asselah ? Tout simplement, Asselah m’im- pressionne à l’entraînement. Il affiche une forme épatante, mais j’ai l’im- pression que le jour du match, il manque de confiance en soi. Il pour- rait être très efficace avec une meil- leure concentration. Certains vous accusent d’être la cause du départ de Berrefane de la JSK ? C’est complètement faux. Je laisse le soin à Berrefane de démentir cela. J’ai été le premier à l’avoir aidé à la JSK. J’ai tout fait pour qu’il soit sélec- tionné en EN militaire. C’est grâce à moi qu’il a joué les Jeux mondiaux. Je l’ai motivé lorsqu’il a encaissé 14 buts en championnat. J’ai toujours été à ses côtés. C’est vous dire que j’ai toujours eu de bonnes relations avec Mourad, mais il est parti afin de gagner du temps de jeu ailleurs.

Sentez-vous la néces- sité de recruter un 3 e gardien ? Oui, mais on doit trouver un gardien qui peut concurrencer Asse- lah et Mazari, car au ni- veau des jeunes, on n’en a pas. Quel est votre point de vue sur la mentalité du joueur algérien au-

jourd’hui ? La mentalité a beau- coup changé. Au temps de Mahieddine Khalef, on n’osait même pas parler devant lui. Etant juniors, j’avais honte de me changer dans les ves- tiaires des seniors. Au- jourd’hui, c’est différent. Les jeunes veulent un bon salaire, de belles voi- tures, deux ou trois téléphones porta- bles et surtout qu’on parle d’eux dans les journaux. Pour le foot, ils laissent Messi assurer le spectacle à la télé. Entretien réalisé par

Abdelatif A. et Mourad L.

télé. Entretien réalisé par Abdelatif A. et Mourad L. «La rigueur et la discipline de Khalef

«La rigueur et la discipline de Khalef me marqueront à vie»

le fait de ne pas ef- fectuer le déplacement avec l’équipe en championnat. Comment avez-vous atterri dans le staff technique de la sélection

militaire ? J’avais déposé ma candidature au même titre que Kaci-Saïd et Boutad- jine. J’ai été retenu par le comman- dant Schnider. Nous avons fait un excellent travail en Coupe d’Afrique, en Ouganda. Toutefois, mon plus beau souvenir est la médaille d’or remportée au Brésil. Nous avons fait

un excellent travail. Je tiens à rendre

un grand hommage à Boutadjine,

c’est grâce à lui que nous avons battu le Brésil en demi-finale. Je salue Kaci- Saïd qui a lui aussi un grand mérite dans ces ré- sultats, car son travail a porté ses fruits. Votre avenir en sélec-

Tout d’abord, merci d’avoir ac- cepté de nous accorder cette in- terview… Tout le plaisir est pour moi. Je vous souhaite la bienvenue. Racontez-nous d’abord vos dé- buts dans le monde du football… Ma carrière a débuté à la JSK, lors de la saison 1980-1981. A l’époque,

j’étais dans l’équipe du sport scolaire Mouloud-Feraoun. On avait joué un match contre les polyvalents compo- sés de plusieurs joueurs de la JSK. C’est Salah Youcefi, qui était entraî- neur des juniors à la JSK, qui m’a sé- lectionné. J’avais à l’époque 13 ans et j’étais en minimes. Votre première convocation chez les seniors, c’était quand ? C’était lors de notre déplacement à Relizane sous l’ère Khalef et Ziwotko. On m’avait convoqué pour ce match afin de remplacer Fetal. J’étais à l’époque juniors inter-

national.

Fetal. J’étais à l’époque juniors inter- national. «Gaouaoui est le gardien de but exemplaire» dans mon

«Gaouaoui est le gardien de but exemplaire»

dans mon esprit

: «Même si vous jouez

aujourd’hui à l’US Chaouia, n’oubliez jamais que vous êtes Kabyles !» Vous étiez très proches, apparem-

ment… Oui, Mourad Karouf est là pour en témoigner. On était vraiment des

amis très proches, au point où il nous

a rendu visite lors de notre stage en

Tunisie avec l’US Chaoui. Il m’a même demandé si je n’avais pas de souci d’argent. Il nous a donné 300 francs chacun, Karouf, Doudène et moi. Racontez-nous la fin de votre car- rière footballistique ? Après l’US Chaouia, j’ai réalisé l’ac- cession avec la JSMB. Je suis revenu une dernière fois à la JSK, avant de re- partir une année plus tard, car je vou- lais être sur le terrain. J’ai joué par la suite un peu partout, Tlidjene, la JS Jijel, le MC Bouira, avant de mettre fin à ma carrière. Comment vous est venue l’idée de tenter une nouvelle expérience

en tant qu’entraîneur ? C’était à l’époque de Guidoum. Il a voulu régulariser l’ensemble des ex- internationaux. J’ai alors passé mon diplôme de 1 er degré à Aïn Benian. J’ai débuté ma mission avec Chay en en- traînant les gardiens de la JSK. J’ai quitté par la suite le staff technique avant de revenir sous l’ère Mouassa. La méthode Saïb et Aït Djoudi m’a poussée à quitter la JSK, car beaucoup de choses ne me plaisaient pas au ni- veau du staff. Je ne pouvais accepter

plaisaient pas au ni- veau du staff. Je ne pouvais accepter «Les méthodes de Aït Djoudi

«Les méthodes de Aït Djoudi et de Saïb ont été derrière mon départ»

Aït Djoudi et de Saïb ont été derrière mon départ» tion ? J’ai pris la décision

tion ?

J’ai pris la décision de dé- missionner, car je ne peux plus assurer cette double fonction. J’occupe un poste permanent à la JSK et je n’ai presque plus le temps de me rendre à Alger. Tou- tefois, je dois en discuter avec le général, par correc- tion. En tant que technicien, quel est à votre avis le gardien modèle en Al- gérie ? En matière d’assiduité et de sérieux dans le travail,

je dirai Gaouaoui. C’est vraiment le profil idéal d’un joueur professionnel. C’est vraiment une référence. Il ne s’est jamais bagarré avec un joueur. Le gardien le plus talentueux ? Incontestablement Chaouchi. C’est un gardien qui peut faire des gestes incroyables. Il a le niveau technique et mental pour ça. Pour moi, c’est le n°1 en Algérie voire en Afrique. Maintenant, pourquoi il n’est pas sé- lectionné, tout le monde connaît les

il n’est pas sé- lectionné, tout le monde connaît les Votre première titularisation ? «Chaouchi est

Votre première

titularisation ?

«Chaouchi est le n°1 en Algérie, voire en Afrique»

C’était

face

au

CAB sous

Hamid Zouba dans

les années 90. On avait perdu sur le score de 1 but à 0. C’est d’ailleurs à partir de là que ma car- rière a commencé. Qu’est-ce qui vous a le plus mar- qué lors de votre cycle de forma- tion à la JSK ? Ce que je garde en mémoire, c’est la rigueur dans le travail et la discipline

l’ère

l’US Chouia ? Elle était de 60 millions (sourire). C’est bien évidemment une somme très loin de ce que touche aujourd’hui un joueur professionnel de notre championnat. On avait dit à l’époque que c’est Maâtoub Lounès qui était der- rière votre départ

de la JSK vers l’US Chaouia. Vrai ou faux ? C’est com- plètement faux. D’ailleurs, je ne sais même pas pourquoi on a raconté ça. A ce pro- pos, je vais vous dire un truc que je n’ai jamais déclaré par le passé dans les médias. Lorsque je voulais partir à l’US Chaouia, Maâtoub m’avait

je voulais partir à l’US Chaouia, Maâtoub m’avait «Asselah m’impressionne à l’entraînement» qu’on

«Asselah m’impressionne à l’entraînement»

qu’on nous a inculqués. Il y avait Hamid Smaïl, Moh Younsi et Salah Youcefi qui nous ont donné la chance de progresser. Sans oublier bien évi- dement le grand Mahieddine Khalef qui était très autoritaire. Personne ne bougeait avec lui.

10

1 0 N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 Coup réussi Ligue 1 MCS 0 - MCA

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

Coup réussi Ligue 1

MCS 0 - MCA 0
MCS 0 - MCA 0
Stade : OPOW (Saïda) Affluence : faible Arbitres : Zouaoui, Chenaoua, Boughlam Avertissements : Taïbi
Stade : OPOW (Saïda)
Affluence : faible
Arbitres : Zouaoui,
Chenaoua, Boughlam
Avertissements : Taïbi (26’),
Hadiouche (87’) MCS) ;
Yalaoui (38’), Ghazi (89’)
(MCA)
MCS 0
MCA 0
Kial,
Azzedine,
Adadi,
Besseghir,
Mokdad
Babouche
(Camara 85’),
(Belaïd 70’),
Taïbi,
Megherbi,
Bentabet,
Mobitang,
Saâdi,
Ghazi,
Bagayoko,
Djeghbala,
Abdelaoui,
Sayeh,
Zaoui,
Douadi,
Cheraïtia
Yalaoui
(Madouni 75’),
(Attafen 76’),
Hadiouche
Amroune
(Laref 88’)
Entraîneur :
Entraîneur :
Rouabah
Bracci

La baraka de Bracci

A rrivée en cours de se- maine, Francois Bracci a réussi là où ses prédécesseurs ont échoué. L’homme à la

baraka comme on le dit au Moulou- dia a offert à l’équipe son premier point en déplacement depuis l’en- tame du parcours. Le technicien corse a su comment motiver ses joueurs qui se sont battus sur le ter- rain, en dépit des conditions atmo- sphériques très difficiles. Mettant fin à une série de mauvais résultats, les poulains de Bracci ont réalisé une bonne première période du jeu. C’est Amroune qui a ouvert les hos-

tilités par une tête qui a failli faire mouche à la 6’. Même si les locaux ont eu le monopole de la balle, les camarades de Babouche ont fait jeu égal, mettant leur adversaire en dif- ficulté. Il a fallu attendre la demi- heure de jeu pour voir Adadi menacer sérieusement le portier du Mouloudia d’un puissant tir qui passe juste à côté du poteau. Gênés par le mauvais état de la pelouse, multipliant les maladresses, les vingt-deux acteurs ont offert aux présents un spectacle de piètre qua- lité. C’est d’ailleurs sur un score de vierge que le directeur du jeu met- tra fin à la première mi-temps.

Le Mouloudia s’est fait peur

A la reprise, les locaux se sont montrés plus entreprenants, et c’est Hadiouche qui, d’une balle bien en- veloppée, a failli ouvrir la marque, puisque le cuir est passé juste au- dessus de la transversale. Dix mi- nutes plus tard, c’est autour de Bagayoko de donner des sueurs froides aux Mouloudéens . Etrange- ment seul dans la surface de répa- ration, il rate complètement sa reprise de volée, et dire qu’il était dans une position idéale de scorer. Le Mouloudia continue à subir le

jeu répliquant par des contres. Az- zedine sauvera à la 65’ son équipe d’un but tout fait, gagnant son duel avec Hadiouche, avant de repousser le tir de Bagayoko sur la même ac- tion. Le Mouloudia essaye de réa- gir. Les Saïdis assiègent le camp mouloudéen. Mais les poulains de Rouabah font face à la muraille du MCA qui a su préserver son acquis jusqu'à l’ultime minute de jeu. Les Algérois ont réussi à éviter la dé- faite. L’on peut dire que le déclic a été provoqué, ce qui leur permettra de se remettre confiance, grâce à un certain Bracci.

T. Che

Bracci : «Ce point nous permettra de souffler»

Ghrib : «Avec Bracci, on jouera les premiers rôles» «Je pense que ce point est
Ghrib
: «Avec
Bracci, on jouera
les premiers rôles»
«Je pense que ce point est très
important pour notre équipe, et
avec Bracci, on ne pourra que
jouer les premiers rôles, d’autant
plus qu’on va récupérer
Chaouchi ainsi que les au-
tres joueurs blessés.»
Double arrêt
d’Azzedine
Sofiane Azzedine a été l’au-
teur, à la 65’, d’un double arrêt, en
sauvant son équipe d’un but tout
fait. Après s’être interposé avec brio
au tir de Hadiouche qui était dans
une position idéale de scorer, le
portier du MCA a réussi sur la
même action à dévier le cuir
sur un puissant tir de Ba-
gayoko.
Revoilà la
casquette rouge
de Bracci !
L’entraîneur du MCA, François
Bracci, est resté fidèle à ses habitudes.
Ce dernier a porté une nouvelle fois sa
casquette rouge qui lui a souvent porté
chance. Ce qui s’est vérifié d’ailleurs,
puisque le technicien français a offert
au MCA son premier point de la
saison en déplacement, même si
la tâche de son équipe était
très difficile.

Rouabah : «L’arbitre nous a privés d’une victoire»

«Je pense que ce point nous permettra de souffler et de préparer le match de Batna avec un bon moral, et c’est le plus important pour nous. Pour revenir à la partie, je dois dire que nous avons fourni une bonne première mi-temps au cours de laquelle l’arbitre nous même privés d’un penalty. Mais en seconde période, il faut reconnaître que nous avons subi le jeu. Aussi, le terrain nous a handicapés. Je félicite mes joueurs pour leur courage.»

«Nous sommes très déçus de cette contre-performance et je pense que sur l’ensemble de la partie, on méritait de gagner, car on s’est créé plusieurs occasions de scorer. L’arbitre nous a privés d’un penalty flagrant en fin de partie et je pense que le score ne reflète pas la physio- nomie du match.»

Environ 50 supporters du MCA présents à Saïda

Les pluies

En dépit de la série des mauvais résultats de l’équipe, environ 50 supporters du Mouloudia ont fait le déplacement à Saïda pour encourager leur équipe. Munis de drapeaux qu’ils ont accrochés dans la tribune qui leur a été ré-

diluviennes

rendent la

pelouse

impraticable

servée, les Chnaoua, et même s’ils n’étaient pas nom- breux, ont réussi tout de même à créer une bonne ambiance.

Zedek présent à Saïda

Des pluies di- luviennes se sont abattues sur la ville de Saïda tout au long de la journée, ce qui a

Qu’il vente ou qu’il neige, Abdelhamid Zedek ne manque aucune occasion d’assister aux rencontres

du MCA, même lorsque l’équipe évolue en déplace- ment. Ce dernier était présent à Saïda pour encoura- ger l’équipe, contrairement à Sadek Amrous qui a brillé, comme à son habitude, par son absence. Zedek, qui crie à qui veut l’entendre qu’il est le président légitime du MCA, marque ainsi un nouveau point à son actif.

Babouche, la cible privilégiée des Saïdis

Le défenseur du MCA, Réda Babouche, a été pris pour cible par les supporters du MCS qui le huaient, à chaque fois qu’il touchait le ballon. Ce dernier a été insulté même avant l’entame de la rencontre. Il semble bien que les Saïdis ont une dent contre le capitaine du MCA qu’ils voulaient déstabiliser, du fait qu’il a su toujours tirer son épin- gle de jeu face à leur équipe

Il quitte le terrain en traînant la patte

En plus des insultes dont il a fait l’objet, Babouche n’a pas eu de chance, puisque à vingt minutes de la fin de la partie, il a dû quitter le terrain en traînant la patte, après avoir reçu un coup en première période de jeu.

Nehari, Sayeh, Hadjari, Sahnoune, des absences remarquées

A l’image du MCA, le Mou- loudia de Saïda était aussi privé des services de quatre joueurs qui sont des titulaires à part en- tière dans l’échiquier de Roua- bah. Il s’agit de Nehari, Sayeh, Hadjari et Sahnoune. Ces ab- sences se sont faites ressentir chez les Saïdis, d’autant plus que le coach n’avait pas beaucoup de solutions pour pallier ces ab- sences.

Bouheda salue ses anciens coéquipiers

Le deuxième gardien de but du MCS, en l’occurrence Bouheda, a tenu à saluer ses anciens coéqui- piers, avant l’entame du match. Ce dernier portait la saison pas- sée les couleurs du Doyen, qu’il a quitté du fait qu’on ne lui a pas donné l’occasion de s’exprimer. C’est également le cas pour lui à Saïda.

Djeghbala dans son poste de prédilection

Comme il fallait s’y attendre,

c’est l’ex-Harrachi Djeghbala qui

a épaulé Ghazi dans sa tâche. Il

est à rappeler qu’il évoluait à cer- tain temps au niveau de la dé-

fense. Il a ainsi retrouvé son poste de prédilection où il s’exprime beaucoup mieux, en étant au four et au moulin.

Cheraïtia retrouve Ghazi

Avant l’entame de la rencontre, l’attaquant du MCS, Cheraïtia, n’a pas manqué se saluer Karim Ghazi avec lequel il a évolué à l’USMA au tout début de sa car- rière. Il à rappeler que Cheraïtia a évolué au NAHD, le CRB et le MCEE, avant d’atterrir au MCS, contrairement à Ghazi qui n’a quitté l’USMA que la saison pas- sée.

Megherbi préféré à Zeddam

Finalement, c’est Megherbi qui

a été aligné aux côtés de Mobi-

tang pour former la charnière centrale du MCA. Bien qu’il connaisse les qualités de Hamza Zeddam qu’il considérait par le passé comme étant le patron de la défense du MCA, François Bracci a jugé utile de faire confiance à Megherbi, du fait que Zeddam manque de compétition. T. Che

Megherbi, du fait que Zeddam manque de compétition. T. Che rendu la pelouse impraticable. Les joueurs

rendu la pelouse impraticable. Les joueurs des deux équipes ont éprouvé de grandes difficultés à faire circuler la balle, ce qui a compliqué leur tâche sur le terrain. Ce qui explique les multiples er- reurs commises de part et d’autre. Les joueurs essayaient même d’éloigner la balle de n’importe quelle façon.

Les U-21 s’inclinent à Saïda

La formation des Espoirs du Mouloudia s’est incli- née sur le score d’un but à zéro à Saïda. Les joueurs du MCA ont fourni une bonne partie, mais cela ne leur a pas permis de mettre fin à la série de mauvais résultats qu’ils enregistrent, au même titre que l’équipe fanion.

Une nouvelle tenue pour le MCA

En raison des fortes chutes de pluie, les joueurs du Mouloudia ont changé de tenue en seconde période de jeu. Seulement, et contrai- rement à leurs habitudes, ils ont arboré des shorts de couleur rouge et un maillot à prédominance blanche, ce qui donnait beaucoup plus l’impression que le MCA évoluait avec les couleurs des Belouizdadis.

MCS-MCA N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 11 Bouhraoua refuse d’assurer la passation de consignes

MCS-MCA

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

MCS-MCA N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 11 Bouhraoua refuse d’assurer la passation de consignes avant

11

Bouhraoua refuse d’assurer la passation de consignes avant de payer les chèques

Jusqu'à présent, le président du conseil d’administration Abdelkader Bouhraoua refuse de faire la passa- tion de consignes avec Sid Ali Aouf et tergiverse malgré le fait que sa dé- mission ait été entérinée. Lors de sa dernière réunion à travers laquelle le CD de la SSPA/MCA a voté à l’unani- mité pour le projet d’investissement de la société mixte Edil Pellicano-Al- gérie, il était convenu à ce que Bouh- raoua cède son poste à Aoud et cela été porté sur le PV de la réunion. Ce dernier aurait confié à ses proches qu’il n’est pas prêt à quitter ses fonc- tions avant l’arrivée des Italiens pour la signature du contrat d’investisse- ment. Si le président du conseil d’ad- ministration est toujours en poste, c’est pour la simple raison qu’il tient avant tout à payer les chèques qu’il a délivrés. Il aurait confié également à ses proches qu’il ne remettra plus les pieds au club une fois que la situation financière des créanciers épurée. Malgré le fait que Sid Ali Aouf ait rassuré Bouhraoua de lui payer les chèques qu’il a signés, ce dernier campe sur sa position.

Les membres du conseil comptent lui retirer leur confiance

Si Bouhraoua refuse toujours d’ap- pliquer les décisions prises lors de la récente réunion du CD, les membres de cette structure comptent lui retirer leur confiance pour que Sid Ali Aouf soit installé officiellement au poste du président du conseil d’administra- tion, du moment que c’est lui qui est le seul interlocuteur auprès de la firme italienne mais aussi de la so- ciété mixte Edil Pellicano-Algérie. Ainsi, les jours de Bouhraoua sont comptés, d’autant plus que la venue des Italiens est annoncée pour cette semaine.

Il révèlera certaines vérités lors de la conférence de presse de lundi

Au moment où l’avenir de Bouh- raoua au Mouloudia est au centre de la polémique, ce dernier a l’intention d’animer un point de presse à la villa de Chéraga à travers lequel il abor- dera plusieurs points, notamment les chèques qu’il a délivrés. Dans l’entou- rage du club, on laisse même croire que le Bouhraoua révèlera certaines vérités et il y aura même des sur- prises. Etant soumis à une forte pres- sion, il est prêt à vider son sac pour se défendre.

K. M.

Coup d’œil Ligue 1

Oussalé : «Dès que je débloquerai mon compteur, les Chnaoua pourront alors voir mon véritable visage»

les Chnaoua pourront alors voir mon véritable visage» Comment est votre état de santé ? On

Comment est votre état de santé ? On me dispense actuellement des soins afin de traiter ma bles- sure au genou que j’ai contractée face à Chlef. C’est ce qui m’a contraint à sortir au début de la seconde mi-temps. Une question taraude les sup- porters : serez-vous opération- nel lors du prochain

rendez-vous contre le CAB ? Pour l’instant, je ne peux pas me prononcer. Mais ce que je peux vous dire, c’est que je suis en train de tout mettre en œuvre pour être prêt. Ça doit être très difficile de dé- clarer forfait contre Saïda au moment où vous deviez vous mettre en évidence pour convaincre le nouvel entraî-

Blessé au genou, Hervé Oussalé n’a pas été du voyage à Saïda. Soumis à des soins intensifs, l’atta- quant burkinabé veut tout faire afin qu’il soit rétabli à temps pour le prochain déplacement à Batna.

neur… Je sais que le coach a remporté le championnat avec l’équipe. A partir de là, il connaît les joueurs avec lesquels il a décroché le sacre. Pour moi, le plus impor- tant, c’est d’être à 100 % de mes moyens lorsque je foule un ter- rain de foot. Un mot sur Bracci ? D’après ce que j’ai vu, c’est un entraîneur qui a le sens de la communication. Il sait parler au groupe. Et puis, le fait de connaî- tre la maison lui permet de s’adapter très vite à la situation. C’est pour cela aussi que la direc- tion lui a fait appel. Depuis votre venue au club, vous n’avez inscrit qu’un seul but, c’était en Ligue des cham- pions contre le WAC. Com- ment expliquez-vous cette incapacité de visiter les filets adverses ? Déjà à mes débuts, on avait tendance à évoluer avec un seul joueur en pointe, ce qui était très insuffisant pour espérer faire la différence, surtout en Ligue des champions. Maintenant, en championnat, j’avoue que ce brin de réussite me fait défaut. Mais cela dit, il ne faut pas croire que je vais baisser les bras facilement. Je compte me battre pour mettre fin à cette poisse qui nous colle à mon équipe et à moi depuis le début du championnat. C’est justement cette incapa- cité à marquer qui a fait naître

des rumeurs sur votre proba- ble libération durant ce mer- cato… Ce ne sont que des rumeurs colportées par des personnes qui veulent apparemment me nuire. Personnellement, je ne prête pas du tout attention à ce type de ragot. Je continue à bosser très dur pour essayer de répondre aux attentes du coach et des suppor- ters. Comment voyez-vous votre avenir au club ? Je veux réussir de très belles choses avec le club. Nous avons un calendrier hyper difficile et compliqué à négocier. Il faudra qu’on soit costauds pour s’en sor- tir. Et je suis convaincu qu’il suf- fira d’une victoire pour créer le déclic. On attend aussi votre premier but en championnat…

C’est la même chose. Il suffit que je commence à marquer des buts pour que tout aille dans le bon sens. Inscrire la première réalisa- tion est toujours plus compliqué à faire. Ensuite, avec la confiance re- trouvée qui engendre aussi la réus- site, tout peut s’enchaîner de façon positive. En tout cas, dès que je dé- bloquerai mon compteur, les Chnaoua pourront voir mon véri- table visage. Il suffit de croire en son potentiel et ne jamais douter. Et moi, je suis sûr de mes capacités et de mes qualités. Je ne demande que le soutien des supporters qui doivent être derrière nous dans ces moments très difficiles.

Entretien réalisé par Tarek Che

Al Ghannoudi refuse de jouer en Algérie

Ghrib demande un attaquant à Senouci

Annoncé au MCA et à la JSK, l’attaquant li- byen Al Ghannoudi, qui voulait tenter une expé- rience professionnelle en Algérie, a préféré monnayer son talent ailleurs pour des raisons personnelles. Son manager, en l’occurrence l’Egyptien Senouci, a pris hier attache avec Omar Ghrib pour s’excuser de cette mésentente, du fait que le joueur était attendu à Alger avant même le mercato. Le coordinateur de la section football du MCA s’est montré compréhensif envers Se-

nouci du fait que c’est Al Ghannoudi qui a choisi de jouer dans un autre championnat. Par ailleurs, il s’est vu proposer les services d’un autre atta- quant libyen, Ahmed Al Kaf, âgé de 29 ans et qui évolue au Golfe. Omar Ghrib a expliqué à son in- terlocuteur que la réglementation mise en vi- gueur en Algérie n’autorise les clubs à recruter des joueurs étrangers que s’ils sont âgés de moins de 28 ans. Toutefois, il aurait demandé à Senouci de lui chercher un bon attaquant capable de don-

ner un plus à l’équipe. Donc, le Mouloudia tient à se renforcer en prévision du mercato car son compartiment offensif souffre d’un manque fla- grant de réalisme, qui s’est répercuté négative- ment sur les résultats de l’équipe. Toutefois, et face à la crise financière à laquelle est confronté le club, on se demande si la direction aura les moyens à s’offrir les services d’un bon joueur, comme les dirigeants le souhaitent.

K. M.

Peugeot Scooter

Le Tweet RS disponible (258.000 DA)

T weet version RS est disponible chez Peugeot Scooter Al-

gérie. Ce 2 roues arrive donc avec une nouvelle ré- solution sportive. Si sur le plan technique le Peugeot Tweet conserve toutes les caractéristiques qui ont fait son succès, à savoir un mo- teur 4 temps Peugeot hori- zontal de 125 cm 3 , une

alimentation avec carbura- teur, un refroidissement à air, une suspension avant à fourche télescopique et à double amortisseur à l’ar- rière. Des pneus avant 90/80-16 et 110/80-16 à l’arrière. La version RS se distingue par une touche stylistique singulière. Comme par exemple la

couleur, un noir mat (et bientôt blanc mat), jantes noires au bord poli, un disque de frein pétale ou wave, scelle surpiquée de fil rouge avec la mention RS, sur le capot et les carénages de la coque arrière. La ca- pacité du réservoir du Tweet RS est également passée à 5,5 litres alors qu’elle est de 4,8l sur la ver- sion ordinaire. Côté équi- pements, le Tweet RS demeure bien loti avec en série un coffre à casque ½ jet à écran. Il y a aussi un tableau de bord digital et une boîte à gants qui se verrouille. Un plancher plat et un éclairage permanent. L’on retrouve également un repose-pieds passagers es-

camotable, ainsi que l’en- semble porte-bagage et poignée de maintien passa- ger en aluminium. Scelle mono cuir à double cou- ture, une béquille latérale. Dans la liste des options fi- gurent le top case, le pare- brise, les manchons et le tablier pilote. Le rapport qualité-équipements-prix reste intéressant. Le Tweet RS est proposé à 258.000 DA-ttc. Soit une différence de 12.000 DA comparé à la version ordinaire. A noter que seule Peugeot propose la version RS sur les scoo- ters. Les ventes en augmentation Les ventes des Scooter

Peugeot se portent bien. Le volume va crescendo et l’on s’avance même vers le dé- passement des prévisions tracées en début d’année :

500 unités. Les ventes qui étaient de 17 motos en jan- vier 2011, sont passées à 5 2 en mars 60, en mai, 68, en juin 75, en août et 50 en septembre. L’augmentation du volume des ventes est également lié à l’extension du réseau d’agent agréés qui couvre de plus en plus de régions du pays. Le projet d’usine de montage avance bien Le projet d’usine de montage de scooters Peu- geot à Fouka dans la wilaya de Tipasa avance très bien,

selon M. Abdallah Mounir Meklati, Directeur gé- néral de MMDI Peugeot-Scooters. «La balle est dans notre camps», a- t-il précisé. Il est à présent question de préparer les documents nécessaires en collabo- ration avec le

parte- naire. Nabil Meghi- ref
parte-
naire.
Nabil
Meghi-
ref

12

1 2 N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011 Coup d’œil Ligue 1 ESS 1 - MCEE

N° 1730 Dimanche 30 octobre 2011

Coup d’œil Ligue 1

ESS 1 - MCEE 1 Stade : 8-Mai-45 (Sétif) Affluence : nombreuse Arbitres : Bouster,
ESS 1 - MCEE 1
Stade : 8-Mai-45 (Sétif)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Bouster, Hassi et Hamou
Buts : Djabou (73’) )ESS) ;
Tiaïba (6’) (MCEE)
Avertissements
: Hachoud
(19’),
Benchadi (25’), Belkaïd (35’) (ESS) ;
Tiaïba (7’), Boulebaba (10’) Berchiche
(36’), Berrefane (87’) (MCEE)
ESS 1
MCEE 1
Benhamou,
Berrefane,
Hachoud,
Boulebaba,
Djabou,
Mahfoudhi,
Benchadi,
Nezzar,
Belkaïd,
Berchiche,
Diss,
Belakhdar,
Karaoui
Hemami,
(Benmoussa 64’),
Gharbi
Djahnit,
(Hebaïche 90’),
Delhoum,
Bouaïcha
Gormi
(Deghiche 71),
(Nadji 46’),
Kadri,
Aoudia
Tiaïba
(Tiouli 84’)
(Chetihi 76’)
Entraîneur :
Entraîneur :
Geiger
Taleb
(Chetihi 76’) Entraîneur : Entraîneur : Geiger Taleb Djabou sauve les meubles L e derby des

Djabou sauve les meubles

L e derby des Hauts- Plateaux, le 19 e du

genre, a tenu toutes ses pro- messes. Pour des rai- sons totalement opposées, «Gare au perdant», n’avons- nous cessé de répéter en parlant de ce choc qui a opposé le MCEE à l’ESS. On se rendra coup pour coup et cela dès l’en- tame du match, avec une légère domina- tion des Sétifiens.

6 , Tiaïba fait taire le 8-Mai-45

A la 5 e , Djabou sera très près d’ouvrir la marque. Une minute plus tard, Tiaïba ne ratera pas l’occasion de donner l’avantage

à son équipe suite à un service de He- mami. Il ne laissera aucune chance à Ben- hamou (0-1). A la 18 e , les Sétifiens se- ront tout près d’égali- ser. Un centre de Delhoum, tout à fait anodin, de la droite, sera repris maladroi- tement par Aoudia. A la 30 e , Hachoud adresse une longue balle en cloche, qui sera déviée au pas- sage par Gormi, à Aoudia qui partira dans le dos des dé- fenseurs. L’attaquant de Sétif croisera un peu trop son tir, à l’entrée de la surface. Les Sétifiens per- dront quelque peu leur football et sur- tout leurs moyens et seront sans réaction devant une équipe

d’El Eulma très bien organisée. Toutes les velléités seront sur- tout sétifiennes sans cependant le moindre changement à la marque.A la 41 e , Aoudia ne profitera pas d’une belle ouver- ture de Djabou. Une minute plus tard, le même Aoudia, suite à un retourné acroba- tique, n’arrivera pas à inquiéter Berrefane. Le jeu ne baissera pas en intensité et les oc- casions, surtout séti- fiennes, resteront vaines jusqu’au mo- ment où l’arbitre du match sifflera la fin de la première pé- riode sur une avance au score pour le MCEE. Dès la re- prise, les Sétifiens as- siègent le camp eulmi et ils rateront, coup

sur coup, deux su- perbes occasions par Djabou qui mettra le cuir dans les décors (51’ et 60’).

73 e …et Djabou surgit !

Djabou et Ben- moussa, entrés en cours de jeu, n’arrive- ront pas à desserrer l’étau eulmi. A la 66 e , Hachoud s’infiltre dans la surface mais il perdra son duel face à Berrefane. Les at- taques se poursui- vront et elles seront surtout sétifiennes. On jouait la 73 e quand Djahnit ser- vira idéalement Dja- bou. Ce dernier éliminera deux dé- fenseurs avant de bat- tre Berrefane des vingt mètres (1-1). A partir de cet instant,

la bataille fera rage au milieu de terrain, sans que l’une ou l’au- tre des deux équipes arrive à conclure. Djahnit ne cadrera pas sa frappe à la 86 e alors qu’il était idéa- lement placé. Les deux entraîneurs avaient entre temps procédé à plusieurs changements sans que cela change quoi que ce soit à un jeu devenu de plus en plus décousu. Lors des dernières mi- nutes, les joueurs de Sétif se rueront en at- taque, mais ils bute- ront sur un excellent Berrefane. Le match se terminera sur un score de parité des plus flatteurs pour les joueurs d’El Eulma. S. B.

Nouvelle programmation de la ligue

Geiger doit revoir

le planning

du mois de novembre

L’entraîneur Alain Geiger, qui a tracé d’ores et déjà le programme de son équipe pour le mois de novembre, doit le revoir après la nouvelle programmation de la ligue qui vient forcément casser le rythme actuel en cham- pionnat.

Deux semaines de repos…et trois matchs en sept jours La ligue vient de programmer la huitième journée de championnat ce vendredi et non le samedi comme c’était le cas depuis le début de saison, à cause de la fête de l’Aïd, avant que le championnat n’observe une petite trêve de deux semaines et de reprendre en force avec trois matches en l’espace d’une se- maine seulement (CAB à domicile le 19 no- vembre, le 22 à Oran face au MCO et le 26 à domicile face au WAT).

Quatre jours de repos après l’Aïd Vu la nouvelle programmation de la ligue, le coach Alain Geiger a décidé d’accorder pas moins de quatre jours de repos à ses poulains après le match face au CRB, afin de profiter pleinement de la fête de l’Aïd en famille, avant de reprendre le chemin des entraînements la mati- née du mercredi 9 novembre.

Geiger veut un match amical le 12 novembre </