Vous êtes sur la page 1sur 5

Afin de fonctionner de manière optimum, il est nécessaire d’effectuer un contrôle et un entretien

périodique des systèmes.


La périodicité dépend du véhicule et de son utilisation.

………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………

…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………

…………………………
………………………… …………………………
………………………… ………………………… …………………………
………………………… ………………………… …………………………
………………………… ………………………… …………………………
………………………… ………………………… …………………………
………………………… …………………………
…………………………

Un moteur est un élément délicat qui ne tolère que des bougies efficaces, de l'huile de qualité et une bonne
filtration. Un entretien régulier effectué dans les règles permet de garder une auto en « forme » plus
longtemps. Dans cette optique, le remplacement des divers filtres demeure incontournable. En effet un
filtre encrassé perturbe le bon fonctionnement, augmente la consommation, décuple l'usure des pièces en
mouvement et peut même entraîner une vraie panne. Le filtre à air complètement colmaté par exemple
était il y a quinze ans une panne théorique qui n'arrivait jamais car l'auto refusait de démarrer (par
nécessité d'un réglage de l'allumage) bien avant que le filtre à air ne déclare forfait de cette manière.
Aujourd'hui, avec les bougies longue durée, l'allumage électronique et l'entretien épisodique, de nombreux
automobilistes oublient (à tort) les révisions et les gestes les plus élémentaires. Résultat, des pannes à
peine croyables !
…………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
BV
………………………… …………………………
BVA
………………………… …………………………
Pont ………………………… …………………………
…………………………

…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………

Il existe plusieurs types d'huile, les huiles minérales, de synthèse et de semi-synthèse, adaptées à une plage
spécifique (monogrades) ou une large plage (multigrades) de température. Aujourd'hui, seules les
multigrades subsistent.
- Les huiles minérales sont obtenues par raffinage de pétrole brut.
Elles sont peu utilisées sauf sur les modèles anciens.
- Les huiles de synthèse sont des huiles dont la structure moléculaire a été modifiée par réaction chimique de
manière à obtenir des caractéristiques précises comme une très grande fluidité à froid. L'utilisation de ces huiles
entraîne une moindre consommation de carburant et un espacement plus important des vidanges. Dédiées aux
moteurs performants et à régimes élevés, leurs prix sont les plus hauts.
- Les huiles de semi-synthèse sont un mélange dans des proportions variables d'huile minérale et d'huile de
synthèse. Ce sont les plus courantes.
Quel que soit le type, elles contiennent 10 à 20 % d'additifs : anti-usure, antioxydant, antimousse, détergent...
La viscosité est une caractéristique de l'écoulement ou de la fluidité qui varie avec la température.
10W-40 : indice de viscosité à froid suivi de la lettre W signifiant « Winter », hiver en anglais ; une faible valeur
indique une bonne fluidité, facilitant les démarrages, puis l’indice de viscosité à chaud (100°C) ; plus la valeur est
élevée, meilleur est la lubrification.
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………

…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………

La tenue de route dépend du bon alignement des trains avant et arrière. Et pour obtenir ce résultat, les
rotules, les silent blocs, et les cardans ne doivent pas présenter de jeu anormal.
Il n'y a pas grand-chose qui retient votre voiture sur la route : seulement 4 petites surfaces de gomme. Et ce
sont vos amortisseurs qui collent vos pneus au bitume. S'ils viennent à défaillir, les pneus sautillent et
quittent la route. La perte de contrôle n'est plus très loin. Sur bonne route, l'absence d'amortissement
(amortisseurs hors service) ne tire pas à grandes conséquences, hormis un effet de balancement
inconfortable. Les distances de freinage restent correctes (surtout avec l'ABS qui joue son rôle correcteur
dans toutes les circonstances) et l'évitement rapide reste possible et moyennement périlleux. En revanche
sur chaussée dégradée, la voiture devient inconduisible. Le freinage devient inopérant car les roues sont
plus souvent hors sol que collées au bitume et le tête à queue est très probable en cas de mouvement
brusque du volant. L'usure mécanique des trains roulants (pneus, roulements, freins…) est décuplée.
…………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
…………………………

Peut-on mettre encore une jeu de plaquettes de frein neuf sur vos disques usés ?
Depuis l'apparition des plaquettes sans amiante, les disques s’usent très rapidement.
De 3 à 5 jeux de plaquettes pour un jeu de disques il y a 25 ans, on est passé à 1 ou 2.
Voilà à quoi ressemble un jeu de disques et plaquettes neuf,
seul garant d'une sécurité de freinage optimale. C'est un disque
d'acier ou de fonte lisse qui reçoit le frottement des plaquettes
qui l'enserrent. Ce qui dissipe la chaleur et provoque le
ralentissement du véhicule. Le disque neuf est une solution de
facilité. Le budget est conséquent et les risques nuls. Mais il
n'est pas obligatoire de les remplacer à chaque fois que l'on
change les plaquettes.

LES RIQUES D’UN DISQUE USE:

Le disque est cassé (à gauche), comble de la voiture


qui ne reçoit aucun entretien, le disque cassé, séparé
de son moyeu (à droite).
…………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
…………………………

…………………………
…………………………
…………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
………………………… …………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………
…………………………