Vous êtes sur la page 1sur 6
BREVET MEYER WO920 786 A1 PRÉ-ÉTUDE Électronique Actuellement, les expérimentateurs orientent leurs travaux sur la

BREVET MEYER WO920 786 A1

PRÉ-ÉTUDE

Électronique

Actuellement, les expérimentateurs orientent leurs travaux sur la partie transfo (avec selfs, etc…).

Lorsque ceci sera effectué, il faudra tester et valider :

- avec recherche de la fréquence de résonance du système

- et étude des signaux délivrés par TX3

Pour ce faire, une électronique "adaptée" à cette manip doit être disponible.

C'est l'objet du présent document.

Principe :

Nous scannons en fréquence, par exemple de 3Khz à 30Khz. Dès l'observation d'une modification du signal sur TX3 (cette observation est visuelle à l'oscillo), nous passons en manuel (la fréquence reste stable).

A partir de ce moment, nous pouvons incrémenter ou décrémenter pas par pas la fréquence et

observer les différents signaux (sur TX3 et les sorties du comparateur de phases).

La fonction verrouillage ne sera élaborée qu'après cette première phase réalisée avec succès. En effet, il est nécessaire auparavant de bien connaître la forme du signal lorsque le système entrera en résonance.

PLL 4046 Son emploi est relativement souple.

Nous pouvons scanner par plage de fréquence (par exemple de 3Khz à 8Khz puis de 8Khz à 13Khz

et ainsi de suite).

de 3Khz à 8Khz puis de 8Khz à 13Khz et ainsi de suite). Le paramétrage de

Le paramétrage de la plage désirée s'effectue au moyen de 2 potentiomètres :

- P1 détermine la plage proprement dite (xKhz)

- P2 détermine la fréquence mini (de départ)

SCAN EN FRÉQUENCE

Nous envoyons une dent de scie comme tension de commande du VCO du 4046. La fréquence des créneaux de sortie augmentera donc proportionnellement à la tension d'entrée.

L'option choisie a été une génération de dent de scie de type numérique. Cela offre l'avantage de pouvoir stopper le scan à tout moment en conservant la dernière tension (fréquence). Autre avantage, la dent de scie évoluant par palier, ceci garantit la même fréquence durant tout le train d'impulsions.

Elle est créée à partir d'un mot de 8 bits (256 pas) : U15 et U2. Le signal utilisé comme horloge est le gate-time.

et U2. Le signal utilisé comme horloge est le gate-time. Etant donné que l'observation de l'entrée

Etant donné que l'observation de l'entrée en résonance du système sera visuelle (humaine), un 2 ème compteur a été rajouté (U13) afin de ne changer de pas (incrémentation de la dent de scie) que tous les 16 trains d'impulsions.

"train d'impulsions" : les impulsions proprement dites (1 à 16) + le gate time (durée de 1 à 16 impulsions).

Si la plage de fréquence testée est de 5Khz à 10khz, par exemple, nous aurons une incrémentation de fréquence de 20Hz par pas :

- 16 trains à 5.000Hz

- puis 16 trains à 5.020Hz

- puis 16 trains à 5.040Hz

- et ainsi de suite… jusqu'à la dernière à 10.000Hz

MODES DE FONCTIONNEMENT Convertisseur numérique-analogique Un pont R/2R classique est utilisé. En sortie, nous avons

MODES DE FONCTIONNEMENT

Convertisseur numérique-analogique

Un pont R/2R classique est utilisé.

En sortie, nous avons donc une tension proportionnelle à la valeur binaire des compteurs

U15/U2.

U1:A permet de régler l'amplitude max de la dent de scie.

Automatique : L'interrupteur MODE positionné sur AUTO laisse passer le signal GATE vers le compteur U13. Tout les 16 gates, l'amplitude de la dent de scie s'incrémente d'un pas.

Manuel : L'interrupteur MODE positionné sur MANUEL bloque le signal GATE et dès ce moment, l'amplitude de la tension envoyée au VCO reste fixe. Il est dès lors possible d'incrémenter ou de décrémenter d'un pas par appui sur les boutons poussoirs UP et DOWN (ces commandes sont envoyées directement à U15 – sans passer par U13).

RÉGLAGE DU VCO Afin de pouvoir aisément régler les plages de fréquences à tester sur

RÉGLAGE DU VCO Afin de pouvoir aisément régler les plages de fréquences à tester sur le VCO, une option a été rajoutée :

L'appui sur PRESET "charge" la sortie des compteurs U15 et U2 à la tension sélectionnée par l'interrupteur TENSION (soit GND soit +Vcc).

Exemple :

Pour régler le VCO, nous avons deux réglages (par potars) :

- L'un qui fixe l'offset, c'est-à-dire la fréquence la plus basse du VCO (qui correspondra à environ 0volt).

- L'autre qui fixe la plage totale de fréquence que

pourra générer le VCO. Ce qui correspond à la fréquence la plus haute avec à son entrée

l'amplitude max.

Il est prévu que l'expérimentateur puisse, afin de pouvoir mieux observer d'éventuels changements (essentiellement de TX3), faire ses scans (dent de scie) par paliers. Par exemple, tester de 5khz à 10khz, puis de 10khz à 20khz, etc…

Pour chaque pattern devant être testé, il aura donc à régler à chaque fois les plages de fonctionnement du VCO.

Opération à effectuer en MANUEL.

Supposons que nous voulons tester la plage de fréquence de 12khz (83,3 s de période) à 16khz (62,5 s de période) :

Après être passé en MANUEL,

1/ Réglage de l'offset 12khz (fréquence basse) Inverseur TENSION sur "Min", puis appui sur PRESET => la tension VCO est égale à 0v. Oscillo sur la sortie du VCO et régler P2 pour avoir des créneaux de période 83,3 s.

2/ Réglage de la fréquence haute Inverseur TENSION sur "Max", puis appui sur PRESET => la tension VCO est égale à +Vcc. Oscillo sur la sortie du VCO et régler P1 (voir PLL plus loin) pour avoir des créneaux de période 62,5 s.

Ceci effectué, le VCO génèrera des créneaux d'une fréquence de 12khz à 16khz en fonction de la tension appliquée à son entrée (0 à +Vcc environ).

SIGNAL SUR TX3 Nous aurons besoin, et c'est l'objet de cette pré-étude, d'observer le signal aux bornes de TX3.

Les différentes mesures seront à préciser lors des discussions techniques à ce sujet (avec point milieu, ou sans, quel potentiel ? etc…).

Le schéma du brevet a été repris tel quel :

? etc…). Le schéma du brevet a été repris tel quel : Meyer ayant inséré un

Meyer ayant inséré un hystérisis, cela donnera probablement lieu, nous aussi, de devoir effectuer ce type de test (avec R26 et/ou R27 en potar).

LE PLL Il reçoit VCO IN, qui est la tension de commande de fréquence (soit dent de scie, soit tension en MANUEL). P1 et P2 permettent de régler les différentes fréquences (traité plus haut dans le texte).

La 2 ème partie du PLL, le comparateur de phases, compare les créneaux du VCO et ceux issus du secondaire (TX3) du transfo. Lorsque le circuit RLC entrera en résonance, cela sera détecté par le comparateur de phases et dès lors, ce sera la tension d'erreur du comparateur, proportionnelle à l'écart de fréquence des deux signaux la tension de commande du VCO, qui sera appliquée, ce qui aura pour effet de "recaler" la fréquence en permanence. Cette dernière fonction particulière est le "verrouillage".

Le verrouillage ne sera implémenté qu'une fois validé la phase actuelle.

Les sorties du comparateur de phases seront observées lors du changement d'état de TX3 (entrée en résonance).

GÉNÉRATION DU TRAIN D'IMPULSIONS

Deux choix sont possibles pour définir la durée du train d'impulsions :

a) une durée indépendante de la période des créneaux (par un autre oscillateur)

b) durée déterminée uniquement par le choix nombre de créneaux constituant le train d'impulsions. Néanmoins, la durée totale du train est aussi, dans ce cas, dépendante de la fréquence.

C'est la 2 ème solution qui a été mis en place ici.

la 2 è m e solution qui a été mis en place ici. Le train d'impulsions

Le train d'impulsions comprend des créneaux (réglable de 1 à 16) ainsi qu'un gate time, lui aussi de durée réglable (de 1 à 16 période de créneaux).

Le choix du nombre d'impulsions s'effectue, pour le train et pour le gate time, en sélectionnant le nombre désiré (binaire sur 4 bits) par des dips-switchs.

NOTE : Il est rappelé que ce document (Beta V0.1) ne doit être qu'une base de réflexions. Chaque fonction doit être discutée et améliorée pour aboutir à une version finale opérationnelle.

Asl

Octobre 2006