Vous êtes sur la page 1sur 11
Royaume du Maroc OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE LA PROMOTION DU TRAVAIL Cours
Royaume du Maroc OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE LA PROMOTION DU TRAVAIL Cours
Royaume du Maroc OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE LA PROMOTION DU TRAVAIL Cours

Royaume du Maroc

Royaume du Maroc OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE LA PROMOTION DU TRAVAIL Cours 11M

OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE LA PROMOTION DU TRAVAIL

Cours 11M Résumé de théorie Electrotechnique appliquée

Deuxième Année

Programme de Formation des Techniciens Spécialisés en Électronique

Résumé de théorie

Cours 11M

TECCART INTERNATIONAL 2000 inc.

3155, rue.Hochelaga Montréal, Québec (Canada) H1W 1G4

RÉDACTION

Michel Puche

DESSINS ET CONCEPTION GRAPHIQUE Michel Puche et Pascal Tremblay

RÉVISION TECHNIQUE Michel Puche

RÉVISION LINGUISTIQUE François Gaudreau

COMMISSION DE VALIDATION Formateurs de l’OFPPT

Les droits de reproduction et de diffusion de ce document sont cédés par Teccart International 2000 inc. à l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail du Royaume du Maroc, pour sa propre utilisation au Maroc.

Mis à part l’OFPPT, toute reproduction, en tout ou en partie, par quelque procédé que ce soit, est interdite.

Imprimé à Montréal, le 3 avril 2004 CHAP_5.DOC/ 11 pages

Résumé de théorie

Cours 11M

TABLE DES MATIÈRES

6. MOTEURS MONOPHASÉS

6-1

6.1 Discussion

6-1

6.2 Principe de fonctionnement d’un moteur à induction

6-1

6.2.1 Vitesse synchrone et glissement

6-1

6.3 Moteur à phase auxiliaire résistif

6-2

6.4 Moteur à phase auxiliaire avec démarrage par condensateur

6-2

6.5 Moteur à condensateur permanent

6-3

6.6 Caractéristiques des moteurs d’induction

6-4

6.7 Moteur universel

6-5

6.8 Moteur à bagues de court-circuit

6-6

6.9 Tableau comparatif

6-7

Résumé de théorie

Cours 11M

6. Moteurs monophasés

6.1 Discussion

On retrouve le moteur monophasé dans les maisons, les commerces et les petites entreprises. Le moteur monophasé est une machine moins efficace que le moteur triphasé. Il faut bien se résoudre à l’adopter puisque l’alimentation triphasée n’est distribuée qu’aux commerces d’envergure et qu’aux grandes entreprises.

Il existe trois grandes catégories de moteurs monophasés qui se partagent le marché:

le moteur d’induction;

le moteur universel;

le moteur à bague de déphasage.

6.2 Principe de fonctionnement d’un moteur à induction

Considérons un stator comprenant deux enroulements (Figure 6-1) raccordés sur un réseau d’alimentation monophasé.

Le courant alternatif monophasé engendre dans le rotor un champ alternatif simple φr qui est la superposition de deux champs tournants φ 1 et φ 2 de même valeur et de sens contraire.

À l’arrêt, le stator étant alimenté, ces champs présentent le même glissement par rapport au rotor et produisent par conséquent deux couples égaux et opposés. Le moteur ne peut démarrer.

Si on applique une poussée sur le rotor, dans un sens ou dans l’autre, on constate que le rotor produit un couple qui fait accélérer le moteur dans le sens de la poussée. Le moteur atteint pratiquement la vitesse synchrone et s’y maintient.

C’est l’interaction entre le flux magnétique créé par les conducteurs de la cage d’écureuil et les flux φ 1 et φ 2 qui produit le couple de déplacement.

φr

φ1 φ2 φr source monophasée
φ1
φ2
φr
source monophasée

FIGURE 6-1 FLUX MAGNÉTIQUE ENGENDRÉ PAR UNE SOURCE MONOPHASÉE

6.2.1 Vitesse synchrone et glissement

De la même façon que pour un moteur triphasé asynchrone, la vitesse et le glissement sont exprimés par les équations suivantes:

Résumé de théorie

Cours 11M

N

s

= 120 f

p

EQUATION 6-1

N s = vitesse synchrone du moteur, en (tr/min);

f = fréquence du réseau, en (hertz);

p = nombre de pôles.

s

=

N

s

N

N

s

× 100

Equation 6-2

s = glissement, exprimé en (%);

N = vitesse du rotor, en (tr/min).

6.3 Moteur à phase auxiliaire résistif

Sur ce type de moteur, le stator comprend deux enroulements décalés géométriquement de 90° (Figure 6-2a) .

Lors de la mise sous tension, du fait de la différence de construction des bobinages, un courant I 1 traverse la phase principale et un courant plus faible I 2 , décalé dans le temps par rapport à I 1 (Figure 6-2b), circule dans la phase auxiliaire.

Les champs engendrés par les deux courants déphasés donnent naissance à un champ tournant qui est suffisant pour provoquer le démarrage à vide du moteur. Lorsque le moteur atteint environ 80% de sa vitesse, la phase auxiliaire est mise hors service par l’intermédiaire d’un coupleur centrifuge.

Pour inverser le sens de rotation du moteur, il suffit d’inverser les connexions d’une

phase.

I I t 2 L 1 I 1 phase principale N phase auxiliaire
I
I
t
2
L
1
I
1
phase
principale
N
phase auxiliaire

coupleur

centrifuge

I 2 I 1
I
2
I 1

E

I t

FIGURE 6-2 MOTEUR À PHASE AUXILIAIRE

6.4 Moteur à phase auxiliaire avec démarrage par condensateur

Le couple fourni lors du démarrage d’un moteur à phase auxiliaire est faible. Pour accroître ce couple, il suffit d’augmenter le décalage entre les deux champs produits par les bobinages.

Résumé de théorie

Cours 11M

Pour augmenter ce décalage, on place, en série avec la phase auxiliaire, un condensateur. La réactance capacitive du condensateur augmente le déphasage entre le courant de la phase auxiliaire et celui de la phase principale. Ce déphasage engendre un couple de démarrage plus élevé et un courant de démarrage plus faible que dans le cas d’un moteur à phase auxiliaire résitif.

Un coupleur centrifuge met hors circuit la capacité et la phase auxiliaire lorsque la vitesse du rotor atteint 80% de la vitesse synchrone.

Les condensateurs utilisés sont de type électrolytique sec spécialement calibré en fonction de la tension alternative crête. Ces condensateurs sont généralement spécifiés pour un très court facteur d’utilisation: une minute de service par heure. Si la charge est difficile à faire décoller ou si l’interrupteur de démarrage s’ouvre toujours lentement, le condensateur peut claquer.

I t

L 1 I 1 phase principale I 2 N phase auxiliaire
L
1
I
1
phase
principale
I
2
N
phase auxiliaire

capacité

coupleur

centrifuge

I 2 I t I 1
I
2
I
t
I
1

E

FIGURE 6-3 MOTEUR AVEC DÉMARRAGE PAR CONDENSATEUR

6.5 Moteur à condensateur permanent

Ce moteur est constitué d’un enroulement auxiliaire en série avec un condensateur (Figure 6-4). La phase auxiliaire ainsi que la phase principale restent alimentées en permanence, ce qui permet d’avoir vraiment un moteur diphasé.

L’un des avantages de ce moteur, c’est qu’il vibre moins qu’un moteur avec démarrage par condensateur parce qu’il a un champ tournant plus constant.

Sa construction mécanique est plus simple, car il n’utilise pas de coupleur centrifuge. Son facteur de puissance est très bon mais, en revanche, il possède un couple de démarrage relativement faible.

En raison du coût élevé de son condensateur, on retrouve ce type de moteur pour des puissances inférieures à 500W.

Résumé de théorie

Cours 11M

I capacité t L 1 I I A s enroulement principale enroulement auxiliaire N
I
capacité
t
L
1
I
I
A
s
enroulement
principale
enroulement
auxiliaire
N
I A I t I S
I A
I t
I S

E

FIGURE 6-4 MOTEUR AVEC CONDENSATEUR PERMANENT

6.6 Caractéristiques des moteurs d’induction

En charge, les moteurs d’induction monophasés ont un rendement et un facteur de puissance inférieur à 70%.

Lorsque le moteur tourne à vide, le courant est d’environ 80% du courant nominal du moteur (pleine charge). Au démarrage, le courant équivaut à 5 fois le courant de pleine charge.

Voici les caractéristiques d’un moteur monophasé à démarrage par condensateur de 250W, 1670 Tr/min, 220V, 50Hz.

Puissance nominale

Au démarrage

P = 250 W

I = 14 A

I = 2.8 A

Couple = 6 N×m

F.P. = 63 %

A vide

Rendement = 64 %

I = 2.2A

Vitesse = 1670 tr / min.

Couple = 1.4 N×m

Exemple 5.1

Un moteur à phase auxiliaire avec démarrage par condensateur a une puissance mécanique de 600 W à 220 volts. Lorsque le moteur développe sa pleine puissance, on mesure un courant d’alimentation de 7A et une puissance de 1KW. À l’aide d’un wattmètre, calculez les valeurs suivantes:

a) le rendement;

b) le facteur de puissance;

c) le courant de démarrage.

Résumé de théorie

Cours 11M

Solutions:

a)

n= P out /P in

n

= 600W/1KW

n

= 0.6

b)

F.P. = P in /S

F.P. = 1KW/(220V×7A) = 1KW/1.54 KVA

F.P. = 0.65

c)

I dém. = 5×I nom.

I dém. = 5×7A

I dém. = 35 A

6.7 Moteur universel

Le moteur universel (Figure 6-5) est de construction identique à celle d’un moteur série à courant continu. Il peut fonctionner autant en courant alternatif qu’en courant continu. Il possède aussi les mêmes caractéristiques qu’un moteur série à courant continu: une vitesse élevée à vide et un couple élevé lorsque le moteur est chargé.

L 1

N

M
M

FIGURE 6-5

On l’utilise surtout dans les machines outils de faible puissance: scie circulaire, perceuse, etc. Il est aussi utilisé dans certains appareils domestiques: aspirateur, mélangeur, machine à coudre.

Pour inverser le sens de rotation, il suffit, par un commutateur, de changer le sens du courant dans l’inducteur ou dans l’induit.

La commande de la vitesse est réalisée par un rhéostat en série et parfois par une diminution de la tension au moyen d’un transformateur variable ou d’un autotransformateur. Les récents perfectionnements des thyristors rendent désormais possible un réglage de la vitesse dans une large gamme en conservant un couple relativement constant.

Résumé de théorie

Cours 11M

6.8 Moteur à bagues de court-circuit

Le moteur à bague de court-circuit est utilisé dans les puissances qui sont inférieures à 50W. L’enroulement auxiliaire est constitué de deux bagues situées de chaque côté des pôles du stator (Figure 6-6).

Le champ magnétique créé par le courant induit dans la bague est déphasé par rapport au champ magnétique de l’enroulement principal. Comme dans le cas du moteur à phase auxiliaire, cela est suffisant pour produire un couple de démarrage.

Ces moteurs ont un rendement très faible, de l’ordre de 30%, et un glissement situé entre 7% et 10% à pleine charge.

bague de court-circuit source c.a.
bague de court-circuit
source c.a.

FIGURE 6-6

Résumé de théorie

Cours 11M

6.9 Tableau comparatif

Le tableau suivant donne une comparaison des différents moteurs monophasés.

TABLEAU 6-1: MOTEURS MONOPHASÉS

Type de moteurs

Caractéristiques

 

Utilisation

Moteur à phase auxilaire résistif

couple de démarrage moyen;

ventilateur;

puissance entre 60W et 250W.

machine à laver;

pompe centrifuge.

Moteur à démarrage par condensateur

couple de démarrage élevé;

puissance entre 120W et 7,5 KW

Moteur avec condensateur permanent

couple de démarrage faible;

moteur utilisé dans les hopitauxet les studios radiophoniques.

facteur de puissance élevé;

roulement silencieux;

coût élevé;

 

puissance in férieur à 500W.

Moteur universel

couple de démarrage élevé;

machine outil;

puissance entre 10W et 10 KW;

perçeuse;

vitesse qui varie en fonction du couple.

aspirateur domestique.

Moteur à bagues de court-circuit

puissance inférieure à 10W

horloge;

minuterie.

Résumé de théorie

Cours 11M

Questions:

1. Un moteur à phase auxiliaire résistive pssède 6 pôles et il est alimenté à 50 hz. Quelle est la vitesse du champ tournant ?

2. Pourquoi le courant de démarrage d’un moteur avec condensateur est moins élevé que celui du moteur avec phase auxilaire résistive ?

3. Quelles sont les caractéristiques d’un moteur universel?