Vous êtes sur la page 1sur 8
Mettre en forme son mémoire STRUCTURE TYPOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE Cellule TICE Janvier 2007
Mettre en forme son mémoire STRUCTURE TYPOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE Cellule TICE Janvier 2007

Mettre en forme son mémoire

STRUCTURE

TYPOGRAPHIE

BIBLIOGRAPHIE

Mettre en forme son mémoire STRUCTURE TYPOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE Cellule TICE Janvier 2007

Cellule TICE

Janvier 2007

Partie 1 - Présentation et structure du mémoire

Partie 1 - Présentation et structure du mémoire Mise page en 1. La couverture La couverture

Mise

page

en

1. La couverture

La couverture doit comporter obligatoirement les informations suivantes :

UNIVERSITÉ PIERRE MENDÈS FRANCE

Institut d'Etudes Politiques de Grenoble

Prénom NOM

TITRE DU MÉMOIRE

Séminaire "Titre du séminaire"

2001-2002

Sous la direction de [directeur de mémoire]

2. La page de garde

La page de garde doit être blanche. Début de la comptabilisation des pages, mais le numéro n'apparaît pas. Les numéros de pages apparaissent à partir de la table des matières.

3. La page de titre

La couverture et la page de titre doivent être présentées de manière identique.

4. Les remerciements

Vous pouvez citer nom et prénom.

5. La table des matières

Elle est plus précise et détaillé que le sommaire. Elle intervient en fin de mémoire. La table des matières et la liste des annexes comportent les indications de pagination.

6. Le texte du mémoire

Le corps du texte doit être justifié, et l’interlignage (espace entre deux lignes) de 1,5 points.

7. La bibliographie

Voir partie 3.

8.

La liste des sigles

Indications et traduction des termes spécifiques, employés lors de la rédaction du mémoire.

9. Les annexes

Les annexes sont paginées en continuité avec le mémoire ; elles possèdent un titre et un numéro. Ces informations sont reprises dans une table des annexes. Un volume à part peut être envisagé avec une pagination discontinue.

10. Quatrième de couverture

C’est la dernière page du document principal. Elle doit comporter un résumé d’une dizaine de lignes éventuellement en anglais, ainsi que quelques mots clés caractérisant votre travail.

Feuille de style

La numérisation des mémoires nécessite l'utilisation d'une feuille de style, pour structurer et harmoniser les travaux écrits. Ce fichier a une extension de type ".dot". La feuille de style vous permet de bénéficier d'une présentation cohérente, et son utilisation peut considérablement alléger votre travail (table des matières créée automatiquement, modification de mise en forme très aisée, etc.). Les liens hypertextes créés par le logiciel rendent le document dynamique. Par exemple, chaque titre doit correspondre à un style pré-défini qui caractérise son importance et sa place dans le texte :

Titre 1 = titre principal ; Titre 2 = titre secondaire ; etc.

Pour ce faire, une feuille de style type, appelée « MemoireIEPG.dot » sera proposée à chaque étudiant. Chacun de ces styles peut être personnalisé (sans modifier son nom), et tant que cela n'influence pas son niveau hiérarchique :

Titre 1 : Times New Roman ; 12 ; gras est équivalent à Titre 1 : Comic Sans MS ; 14 ; Italique

Références

http://www.enssib.fr/bibliotheque/documents/styles/manuel_style.pdf manuel très détaillé d'utilisation d'une feuille de style, proposé par l'ENSSIB

http://www.memoclic.com/ site d'auto formation à Word (une rubrique sur les styles).

Partie 2 - Règles typographiques

Abréviations

Une abréviation portant la première et la dernière lettre du mot ne prend pas de point (Saint = St).

Une abréviation se termine par un point lorsqu’elle est composée des premières lettres du mot (référence = réf.).

Les mots composés s’abrègent par la première lettre de chaque mot tout en conservant les accents et traits d’unions.

Chiffres

On écrit en chiffre romains les divisions d’un ouvrages, les régimes politiques…

On écrit en lettre les chiffres inférieurs à 10, les nombres employés comme substantifs (classe de sixième), les nombres commençant une phrase, certaines expressions (les années soixante).

Les nombres cardinaux s’écrivent avec un exposant et sans accent (1 er ).

Sigles
Sigles

Les sigles s’écrivent en capitales et sans point lorsqu’on les lit lettre par lettre (CSA). Les sigles formant un mot prennent une majuscule à la première lettre, puis des minuscules (Onu, Éna).

Capitales

On écrit avec une majuscule :

Le début de citation

Les noms propres et les prénoms.

Les noms d’habitants, les peuples (employés comme noms communs).

On accentue les majuscules

Ponctuation

1. Guillemets

On utilise les guillemets français « … » de manière générale. Les guillemets anglais ne s’emploient qu’à l’intérieur d’une citation ˝…˝.

2. Tirets

On utilise les tirets normaux pour les mots composés, sans espace.

On utilise un tiret suivi d’une espace pour les énumérations.

3.

Espaces

En typographie, on dit une espace. Certains signes de ponctuation nécessitent une espace avant et/ou après leur insertion dans le texte.

Pas d’espace :

avant un point mais une après

avant les points de suspension, mais une après

avant une virgule, mais après

dans les crochets

dans les parenthèses

avant et après l’apostrophe

après les guillemets anglais

avant et après les traits d’union

Une espace :

avant et après les deux points

avant un point d’exclamation ou d’interrogation

avant et après un point virgule

avant les guillemets ouvrants et après les fermants

avant et après le groupe de mots encadré par des crochets ou des parenthèses.

Les logiciels de traitement de texte prennent en compte de manière automatique les espaces insécables symbolisées par o . Ces espaces sont plus petites que les espaces normales. Comme son nom l’indique elle ne peut se détacher du signe de ponctuation qui l’ accompagne.

Remarques générales

Les points de suspension ne se font pas par trois points successifs mais par une touche existante (AltGr + point…).

œ se fait automatiquement par la commande « Insertion » puis « Caractères

Le caractère

spéciaux ».

Et cetera (etc.) n’est jamais suivi de points de suspension, à choisir entre l’un ou l’autre.

Références

Centre de formation et de perfectionnement des journalistes. Abrégé du code typographique à l'usage de la presse–6 e éd. Paris : Presse et formation, 2000. 102 p. (ouvrage disponible au centre de documentation de l’IEP)

Partie 3 - Références bibliographiques

Ouvrages monographies

1. Auteurs : personnes physiques

Support papier

AUTEUR, Prénom. Titre de l'ouvrage – Édition (2 e ; 3 e …). Lieu de publication : éditeur, année. Nombre de pages.

Ex. : ZOLLER, Elisabeth. Droit constitutionnel 2 e éd. Paris : PUF, 1999. 642 p.

Remarques

La majuscule est facultative pour les noms propres.

Les mentions de collection et ISBN sont facultatives.

Si l'ouvrage est la traduction d'une langue étrangère, il faut noter le titre original ainsi que le nom du traducteur.

Support électronique

(en ligne, CD, disquette, bande magnétique)

AUTEUR, Prénom. Titre de l'ouvrage. [support]. Édition. Lieu de publication : éditeur, date de publication. Disponibilité et accès.

Ex. : JOLY, Monique. Comment trouver l'information technologique, guide de l'ingénieur INSA, chercheur en laboratoire ou en entreprise [On-line]. Villeurbanne (Fr) : Inst. Nat. Sci. Appl., Doc'INSA, Nov. 1995 [modifié le 17.10.02]. Available from internet : <URL : http://csidoc.insa- lyon.fr>

2. Ouvrages collectifs

Responsable de publication (mention de responsabilité). Titre. Édition. Lieu de publication : éditeur, année. Nombres de pages.

Ex : NASH, Kate (Éd.). Readings in contemporary political sociology. Malden (Mass), Oxford :

Blackwell, 2000. 361 p.

3. Auteurs : personnes morales

La collectivité responsable d'une publication est considérée comme un auteur (Association Internationale de Science Politique).

Les publications officielles rentrent au nom de l'état, de la région, du département ou de l'organisme international (France- Ministère…).

Articles de périodiques

Support papier

AUTEUR, Prénom. Titre de l'article. Titre du périodique, année, volume, numéro, pagination.

Ex : TOINET, Marie France. Puissance et faiblesse de la cour suprême. Pouvoirs, 1991, n° 49, p. 16-30.

Support électronique

AUTEUR, Prénom. Titre de la contribution. Titre du périodique [support]. Année, volume, numéro, [date de consultation]. Disponibilité et accès.

Ex : HOFMANN, Karl H. A short course on the lie theory of semigroups I : the fundamental theorems. Journal of the lie theory [On-line]. 1991, vol 1, n° 1 [19.06.1997] Available from internet : <URL : http://cirm.univ-mrs.fr/EMIS/journals/JLT/vol.1_n°1/index.html>

Ces indications varient selon le type de support électronique utilisé (cédérom, bande magnétique,…)

Références

Pour avoir des précisions sur la présentation de :

Chapitre d'un ouvrage

Contributions dans un ouvrage collectif

Publications en série

Thèses

Brevets

Rapports scientifiques

Conférences électroniques

Contributions à une conférence électronique

Listes de diffusion

Connectez vous à l'INSA - Lyon :

http://docinsa.insa-lyon.fr/refbibli/index.php

Vos notes personnelles

Vos notes personnelles INSTITUT D'ETUDES POLITIQUES DE GRENOBLE Tél. : 04 76 82 60 00 -

INSTITUT D'ETUDES POLITIQUES DE GRENOBLE Tél. : 04 76 82 60 00 - Fax. 04 76 82 60 70 IEP - B.P. 48 - 38040 GRENOBLE Cedex 9

1030 avenue centrale, Domaine Universitaire 38400 Saint Martin d'Hères

Établissement public rattaché à l’Université Pierre Mendès France

http://www-sciences-po.upmf-grenoble.fr

Cellule TICE Poste 26106 Bureau au dernier étage, hall service des relations internationales Mél : tice@iep.upmf-grenoble.fr