Vous êtes sur la page 1sur 104
Français CM2 Fichier d’activités Rédaction : Christian MILLET, professeur des écoles Coordination : Frank GROSSHANS,
Français CM2 Fichier d’activités Rédaction : Christian MILLET, professeur des écoles Coordination : Frank GROSSHANS,
Français CM2 Fichier d’activités Rédaction : Christian MILLET, professeur des écoles Coordination : Frank GROSSHANS,
Français CM2 Fichier d’activités Rédaction : Christian MILLET, professeur des écoles Coordination : Frank GROSSHANS,

Français CM2

Fichier d’activités

Français CM2 Fichier d’activités Rédaction : Christian MILLET, professeur des écoles Coordination : Frank GROSSHANS,

Rédaction :

Christian MILLET, professeur des écoles

Coordination :

Frank GROSSHANS, chef de projet

Sommaire ‹ Séquence 1 : Différencier des types d’écrits et de phrases, repérer l’infinitif ‹

Sommaire

Sommaire ‹ Séquence 1 : Différencier des types d’écrits et de phrases, repérer l’infinitif ‹ Séquence

‹ Séquence 1 : Différencier des types d’écrits et de phrases, repérer l’infinitif

‹ Séquence 2 :Connaître texte injonctif, découvrir champ sémantique et lexical

‹ Séquence 3 : Ecrire l’incipit et la fin d’un livre, identifier les participes passés

‹ Séquence 4 : Donner son point de vue, accorder le sujet et le verbe

‹ Séquence 5 : Distinguer genre et nombre, discours direct et indirect

‹ Séquence 6 : Ecrire un portrait. Utiliser l’imparfait, les synonymes et antonymes

‹Séquence 7 : Utiliser passé simple, les compléments d’objet. Distinguer homonymes

‹ Séquence 8 : Utiliser compléments circonstanciels. Distinguer les formes de phrases

‹Séquence 9 : Ecrire texte explicatif. Utiliser l’attribut sujet, les temps composés

‹ Séquence 10 : Connaître le subjonctif. Utiliser la métaphore. Ecrire des poèmes

B

O

E

A

Avant-proposAvant-proposAvant-propos
Avant-proposAvant-proposAvant-propos

b

Z

f

Faire accéder tous les élèves à la maîtrise de la langue française, à une expression précise et claire à l’oral comme à l’écrit, relève d’abord de l’enseignement du français, mais aussi de toutes les disciplines : les sciences, les mathématiques, l’histoire, la géographie, l’éducation physique et les arts.

La progression dans la maîtrise de la langue française se fait selon un programme de lecture et d’écriture, de vocabulaire, de grammaire et d’orthographe. Un programme de littérature vient soutenir l’autonomie en lecture et en écriture des élèves.

C’est en ayant à l’esprit ce préambule du nouveau programme de français pour l’école élémentaire que nous avons conçu ce cours, pour permettre à chaque enfant de construire des connaissances et des compétences solides et ainsi lui offrir toutes les chances de réussite.

Pour cela, nous nous sommes appuyés sur l’essentiel des compétences attendues pour la maîtrise du socle commun et avons proposé, pour chacune d’elles, dans chacun des domaines, des exercices que nous avons souhaité les plus originaux possible à partir de textes issus pour la plupart de notre patrimoine littéraire.

Évidemment, le seul fait de réaliser tous ces exercices ne suffira pas à acquérir une maîtrise totale de la langue française. La pratique réfléchie des autres cours proposés sur ce site, la fréquentation assidue des livres, revues, documentaires, sites internet mais aussi des bibliothèques et autres lieux de lecture, la curiosité sans cesse sollicitée pour la chose écrite, y contribueront tout autant.

Pour autant, en 10 séquences de 6 séances chacune, ce cours permet à chaque enfant de consolider les bases essentielles pour une bonne maîtrise de notre langue. Pour chaque séquence, le sommaire définit, par domaine, les compétences à acquérir et permet de se repérer aisément dans la progression.

Ensuite, à partir d’un ou de plusieurs textes, des exercices variés sont à réaliser, des points de « leçon » sont proposés, dans le cadre d’une progression attentive aux exigences institutionnelles et aux possibilités de chaque enfant. Pour l’aider et l’accompagner, les corrigés des exercices sont proposés à la fin de chaque cours.

Ainsi, en réalisant le travail proposé, chaque enfant consolidera ses s apprentissages, ceux qu’il construit à l’école, ceux qu’il construit tout au long de sa vie. Ce cours est donc à la fois un « manuel de base » et un « mémento » auquel on se réfèrera autant que nécessaire.

G

HH II

r U S o c
r
U
S
o c

g

J X

n

y

m

v

p

D

P L

NN

G H H I I r U S o c g J X n y m

R q ee

Z

u

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

Bon travail !

V

TT

© Cned - Académie en ligne

SéquenceSéquenceSéquencececece 111

SéquenceSéquenceSéquencececece 111 B O E Sommaire h A Pendant cette séquence 1, voici ce que tu

B

O

E Sommaire

h

A

Pendant cette séquence 1, voici ce que tu vas apprendre :

b

Séance 1
Séance 1

Z

f

Différencier des types d’écrits.

G

Séance 2
Séance 2

Écrire une lettre.

HH II

r U S o c g y p J X m v n D
r
U
S
o
c
g y
p
J X
m
v
n
D
Séance 3
Séance 3

Repérer les phrases verbales et nominales.

Séance 4
Séance 4

Reconnaître les phrases simples et les phrases complexes.

Repérer le verbe conjugué.

Indiquer l’infinitif.

Séance 5
Séance 5

P L

NN

conjugué. ■ Indiquer l’infinitif. Séance 5 P L N N ■ Maîtriser l’ordre alphabétique. ■ Utiliser

Maîtriser l’ordre alphabétique.

Utiliser le dictionnaire.

Séance 6
Séance 6

R q ee

Z

u

Distinguer les homonymes grammaticaux (c’est, s’est, sait et la, l’a, l’as, ).

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

s

V

TT

1

© Cned - Académie en ligne

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 111 © Cned - Académie en ligne 2

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq

111

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 111 © Cned - Académie en ligne 2

© Cned - Académie en ligne

2

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 111 Visite de l’entreprise de meubles Sophie Adalpa Date : 10

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq

111

Visite de l’entreprise de meubles Sophie Adalpa Date : 10 avril 1997 Consigne : Vous
Visite de l’entreprise de meubles
Sophie
Adalpa
Date : 10 avril 1997
Consigne : Vous ferez le compte rendu de la visite
d’entreprise effectuée le 10 avril 1997.
Ce matin, nous sommes partis avec notre
professeur de technologie visiter l’usine Adalpa qui
fabrique des meubles.
L’usine est à 15 kilomètres de notre collège au milieu d’une forêt
verdoyante. Dans le car, nous avons un peu fait les fous mais dans
l’usine nous sommes restés sages.
C’était très intéressant surtout dans les ateliers où nous avons vu
s’assembler les meubles du début à la fin. Par
contre, nous nous sommes
un peu ennuyés quand on nous a expliqué,
dans le bureau d’accueil,
comment fonctionnait l’usine. On a observé un tableau qui montrait
les quatre grands secteurs de l’entreprise, le comité directeur qui dirige
tout, le secrétariat qui s’occupe de toutes les commandes et du courrier,
le bureau des commerciaux qui traite des ventes et de la promotion des
produits, enfin le bureau d’étude qui fait tous les plans.
Vraiment, c’était une très bonne journée.

3

© Cned - Académie en ligne

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 111 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
111
E

b

Z

f

G

Différencier des types d’écrits
Différencier des types d’écrits

Reprends les textes des enfants. Tous les élèves ont fait la même visite. Ils ont vu la même chose mais ils l’ont racontée différemment. Complète les affirmations ci-dessous avec le nom de l’élève qui correspond.

Un élève a expliqué comment on fabrique un meuble.

Son nom :

Un élève a raconté la journée de visite à l’usine.

Son nom :

Un élève a donné son opinion sur la visite.

Son nom :

Un élève a décrit l’usine, ses bâtiments, les employés.

Son nom :

Un élève a expliqué le fonctionnement de l’usine.

Son nom :

h

A

HH II

Lequel de ces cinq textes est un texte injonctif ? Pourquoi ? Justifie ta réponse oralement.

C’est le texte de

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Je dois savoir Il existe plusieurs types d’écrits. Quand,

Je dois savoir

Il existe plusieurs types d’écrits. Quand, dans un texte, on dit comment faire quelque chose, c’est un texte injonctif. Quand, dans un texte, on raconte quelque chose, c’est un texte narratif. Quand, dans un texte, on décrit quelque chose, c’est un texte descriptif. Quand, dans un texte, on explique quelque chose, c’est un texte explicatif. Quand, dans un texte, on donne son avis, son opinion, et on essaie de convaincre :

c’est un texte argumentatif. Chaque type de discours nécessite une mise en page particulière.

Chaque personne ci-dessous va écrire un texte en relation avec ce qu’elle a vécu ou avec ce qu’elle veut faire. Quel type d’écrits choisira-t-elle ? Relie la situation et le type d’écrits qui se correspondent.

Jacques rentre d’un voyage en Afrique ; il a vu

narratif

des paysages merveilleux.

Paul a passé 3 jours avec un ami qu’il n’avait pas vu depuis

argumentatif

longtemps. Il lui a dit tout ce qu’il avait fait pendant ce temps.

Odile prépare une fiche pour que sa fille puisse utiliser

injonctif

le magnétoscope facilement.

Laure voudrait un chien, son père n’est pas d’accord ;

descriptif

r U S o c
r
U
S
o c

g

J X

n

y

m

v

D

p

P NN
P
NN

L

R q ee

Z

u

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

s il essaie de la faire changer d’avis.

Pour quelle situation utiliserais-tu un texte injonctif ? Surligne ton choix.

1. Le portrait de ta sportive préférée.

2. Une leçon de géographie.

3. Le montage d’une tente.

V

TT

© Cned - Académie en ligne

4. Un exposé sur le loup.

4

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 222222 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
222222
E

b

Z

f

Écrire une lettre
Écrire une lettre
O 222222 E b Z f Écrire une lettre Je dois savoir Une lettre est un

Je dois savoir

Une lettre est un moyen de communication. Elle se reconnaît à sa mise en page particulière. L’émetteur est celui qui envoie la lettre ; on dit aussi l’expéditeur. Le récepteur est celui qui reçoit la lettre ; on dit aussi le destinataire. La lettre doit faire apparaître la date, éventuellement l’adresse de l’expéditeur dans l’en-tête et l’objet de la lettre (son but). Une formule de politesse figure avant la signature.

h

A

G II La Ferme du Futur Nogarblade, le 20 mai 2002 Rue du Rêve 32110
G
II
La Ferme du Futur
Nogarblade, le 20 mai 2002
Rue du Rêve
32110 Nogarblade
S U
Classe de CM2
École Jacques-Prévert
64250 Bréjean
Chers c enfants,
Suite à votre courrier du 20 avril dernier, nous vous confirmons
que nous sommes en mesure de vous accueillir à Nogarblade
le mardi 20 juin prochain.
Nous vous p demandons de bien vouloir nous confirmer rapidement
m
votre venue à la date indiquée, ainsi que l’heure de votre arrivée
et le nombre de personnes à accueillir (enfants et accompagnateurs).
v
Vous trouverez ci-joint le programme détaillé de votre séjour.
n Nous nous réjouissons à l’avance de vous recevoir et nous vous prions
d’agréer, chers petits amis, l’expression de nos sentiments distingués.
Pour l’équipe de la Ferme du Futur,
P L
M. Romieu
Madeleine Romieu
NN

Lis la lettre.

HH

Quel jour cette lettre a-t-elle été écrite ?

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Où a-t-elle été écrite ?

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Qui a signé cette lettre ?

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

La signataire de la lettre est la personne qui écrit la lettre. On dit aussi l’expéditeur.

Pourquoi cette même personne écrit-elle

sa lettre en utilisant le pronom nous ?

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

À qui s’adresse cette lettre ?

La personne à qui s’adresse la lettre est appelée le destinataire de la lettre.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––

r

g y

X

R q ee

Z

u

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

Deux lettres sont incomplètes (la bleue et la verte). Pour chacune, entoure avec la couleur qui convient la formule de départ, la formule de fin et la demande qui correspondent.

Madame

le Maire,

Cher tonton,

Chère Lisa,

Monsieur,

J’aime beaucoup ton journal. Au mois de mars, tu as parlé de la carte d’identité et du permis de conduire.

Ma fille, âgée de 14 ans, doit partir pour les États-Unis au mois de décembre prochain. Or, elle ne possède qu’une carte d’identité. Je me trouve dans l’obligation de demander un passeport.

Mais à quoi sert le passeport ? À partir de quel âge peut-on en avoir un ?

J’aimerais recevoir les imprimés nécessaires et la liste des documents à joindre pour l’établissement de ce passeport.

Je vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de ma considération distinguée.

Je vous prie de recevoir, Madame, mes sincères salutations.

Bises .

s

V

TT

5

© Cned - Académie en ligne

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 333333 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
333333
E

b

Z

f

111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 333333 E b Z f Repérer les phrases verbales et nominales Je dois
Repérer les phrases verbales et nominales
Repérer les phrases verbales et nominales

Je dois savoir

La presse, dans ses titres, utilise plusieurs types de phrases. On trouve :

a. Des phrases verbales actives.

b. Des phrases verbales passives.

La transformation passive s’opère :

Exemple : La police a interpellé le voleur. Exemple : Le voleur a été interpellé par la police.

En faisant du complément d’objet direct le sujet du verbe.

En faisant du sujet un complément introduit par la préposition par.

En utilisant l’auxiliaire être.

En conjuguant l’auxiliaire être.

c.

Des phrases nominales.

Exemple : Interpellation du voleur par la police.

h

A

G

HH II

r U S o c
r
U
S
o c

Observe tous ces titres de journaux.

Retour des nappes de fioul sur les côtes.

Le loup revient.

Augmentation des taxes.

Les femmes se révoltent.

Démission du président !

La justice a vaincu !

g

J X

n

y

m

v

D

p

Certains titres contiennent des verbes, d’autres pas. Utilise deux couleurs pour les différencier et surligne les titres du tableau.

Transforme ces phrases verbales en phrases nominales.

La violence monte.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Les combats s’arrêtent. –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

P L

NN

P L N N Le président capitule.

Le président capitule.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Les infirmières manifestent.

Transforme ces phrases nominales en phrases verbales.

Entrée en scène de l’acteur canadien.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

R q ee

Z

Transport d’un éléphant par voie maritime. –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Diminution des impôts.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Transforme les phrases verbales passives en phrases verbales actives. Conserve le même

u temps. Quand il n’y a pas de complément introduit par le mot par, utilise on.

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

Ex. : Le vieil homme a été reconnu par une vendeuse.» Une vendeuse a reconnu le vieil homme.

s Le plat a été préparé par un grand cuisinier. »

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

La fillette est gardée par son grand-père. » –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Le ballon a été envoyé sur la rue par un coup de pied trop violent. »

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Les spectateurs furent agréablement surpris par la prestation de David. »

V

TT

© Cned - Académie en ligne

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Une casquette a été retrouvée dans la cour. » –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

6

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 444444 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
444444
E

b

Z

f

111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 444444 E b Z f Reconnaître les phrases simples et les phrases complexes
Reconnaître les phrases simples et les phrases complexes
Reconnaître les phrases simples
et les phrases complexes

Je dois savoir

Une phrase qui ne contient qu’un verbe conjugué est une phrase simple. On dit qu’elle est constituée d’une seule proposition. Une phrase qui contient plusieurs verbes conjugués est une phrase complexe :

il y a autant de propositions que de verbes conjugués. Les différentes propositions d’une phrase complexe peuvent être séparées par une virgule (ou un point-virgule) ou un mot de liaison (et par exemple).

h

A

G

HH II

Le soir, à la veillée, il fit semblant de s’endormir sur la table.

Le temps passait.

r U S o c
r
U
S
o c

g

J X

n

y

m

v

D

P NN
P
NN

Tandis que les uns dansaient et se divertissaient, d’autres avaient allumé un beau feu

et apprêtaient un grand souper.

a. Dans ces phrases, surligne les verbes conjugués. Puis indique leur infinitif et leur groupe.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

p –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

b. Dans les phrases qui ne contiennent qu’un verbe conjugué, combien y a-t-il d’actions ?

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

c. Dans la troisième phrase, combien y a-t-il de verbes ?

Par quel mot ou signe de ponctuation, les différentes actions de cette troisième phrase sont-elles reliées ?

d’actions ?

L Dans les phrases ci-dessous, souligne les verbes conjugués, puis inscris le nombre de propositions de chaque phrase dans la case.

R q ee

Z

u

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

a. La chouette se posa d’elle-même au bord d’un pré et le jeune homme

s’approcha pour voir ce qui se passait.

s’approcha pour voir ce qui se passait.

b. Le pré était déjà tout illuminé.

b. Le pré était déjà tout illuminé.

c. De partout, les sorciers et les sorcières arrivaient, à califourchon

sur des balais, chacun portant une chandelle allumée.

sur des balais, chacun portant une chandelle allumée.

d. Ils se rassemblaient au milieu du pré et, là, ils dansaient des rondes.

d. Ils se rassemblaient au milieu du pré et, là, ils dansaient des rondes.

s Souligne en bleu les phrases simples et en orange les phrases complexes.

Harry habitait dans un petit village. Le matin, il se rendait à l’école à bicyclette et, l’après-

midi, il lisait dans sa chambre. Son oncle ne l’aimait pas beaucoup, mais il ne lui disait rien.

Son cousin, lui, malgré son air jovial, le détestait. Il lui décochait de méchants coups de pied

sous la table ou le poussait dans l’escalier.

V

TT

7

© Cned - Académie en ligne

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 555555 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
555555
E

b

Z

f

111 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 555555 E b Z f Utiliser le dictionnaire Je dois savoir Pour repérer
Utiliser le dictionnaire
Utiliser le dictionnaire

Je dois savoir

Pour repérer un mot dans le dictionnaire, je dois connaître l’ordre alphabétique, choisir la bonne page en m’aidant des mots repères écrits en haut de la page. Un article de dictionnaire te renseigne sur la prononciation, la nature, la définition, l’orthographe, les synonymes, les contraires, le sens propre ou figuré Pour gagner de la place, le dictionnaire utilise des abréviations. Exemple : n. m. = nom masculin.

h

A

G Classe ces mots dans l’ordre alphabétique.

HH II

Transpirer – transporter – transférer – transporteur – transport.

r U S o c
r
U
S
o c

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Cherche les abréviations qui correspondent aux mots suivants et que le dictionnaire utilise :

verbe –––––––––––––––––––––––––––––––

adjectif ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

nom –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

g

J X

n

adverbe

préposition –––––––––––––––––––––––––––––––––

––––––––––––––––––––––––––

y

m

pronom –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

p Observe les trois définitions ci-dessous. Pour chacune, il manque un renseignement.

Cherche dans ton dictionnaire les trois mots suivants et complète leurs articles.

renard [ renar ]–––––––––––––

Mammifère carnassier de la famille des canidés.

v

D

P NN
P
NN

R q ee

Z

kangourou [

rire [ rir ] v. i.

] n. m. Mammifère australien de l’ordre des marsupiaux.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

loup [lu] n. m. Mammifère carnivore, à pelage gris jaunâtre vivant en meutes dans les
loup [lu] n. m. Mammifère carnivore, à pelage gris jaunâtre vivant en meutes dans les forêts
d’Europe, d’Asie et d’Amérique, exterminé en France depuis 1930. // Nom donné à plusieurs
poissons voraces, tel le bar. // Masque de velours ou de satin noir, couvrant le pourtour des
yeux. //

Combien le mot loup a-t-il de sens ?

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quel est son genre ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

L

u Trouve un synonyme pour chacun des trois sens.

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

s Voici une liste de mots rangés dans l’ordre alphabétique.

Morse – morue – mouche – mouette – moule – moustique – mufle.

Réécris cette liste en ajoutant à la bonne place les trois mots suivants.

Mouflon – mouton – moucheron.

Indique à quelle famille appartient le loup.

V

TT

© Cned - Académie en ligne

Indique à quelle famille appartient le loup. V T T © Cned - Académie en ligne

Canidés

Indique à quelle famille appartient le loup. V T T © Cned - Académie en ligne

Salmonidés

8

Indique à quelle famille appartient le loup. V T T © Cned - Académie en ligne

Équidés

Indique à quelle famille appartient le loup. V T T © Cned - Académie en ligne

Ongulés

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111 Distinguer les homonymes grammaticaux SSSéanceéanceéanceéaéaéa
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 111
Distinguer les homonymes grammaticaux
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
666666
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
f
G
HH II
» S’est est suivi d’un verbe au participe passé. Modifier la personne est une bonne façon
de reconnaître s’est. Quand le verbe est conjugué à d’autres personnes, la forme change.
Exemple : Il s’est décidé – Je me suis décidé – Nous nous sommes décidés…
» C’est est le verbe être conjugué au présent de la 3 e personne du singulier précédé de c’.
Il est suivi d’un déterminant et d’un nom commun, d’un nom propre, d’un pronom, d’une
préposition ou d’un adverbe.
On écrit c’est devant un GN au singulier et ce sont devant un GN au pluriel.
Exemple : C’est une bonne idée – Ce sont de bonnes idées.
Ne pas confondre avec ces (adjectif démonstratif) et ses (adjectif possessif).
r
U
S
 Dans les phrases de l’exemple ci-dessous, c’est, s’est et sait (ou sais) sont des
homophones. Il ne faut pas les confondre.
Exemples : 1. La chouette s’est jetée sur le mulot.
Les chouettes se sont jetées sur le mulot (du verbe se jeter).
2. C’est incroyable. | Cela est incroyable.
o c
3. Je ne sais pas jouer et il ne le sait pas non plus.
g y
Nous ne savons pas (du verbe savoir).
Pour ne pas confondre ces homophones, il faut d’abord essayer de remplacer par cela :
J X
m
p c’est incroyable » cela est incroyable (la chouette s’est jetée sur le mulot » la chouette
cela est jetée sur le mulot : impossible).
Ensuite, il faut mettre au pluriel (cas 1 et 3) : s’est devient se sont et sais devient savons.
v
À toi de jouer ! Complète les phrases avec c’est, s’est, sait ou sais.
1. vers vingt heures que le vent
mis à souffler.
n
Il ne
plus où se mettre pour s’en protéger.
D
2. -il rendu compte de sa bêtise ? Non, il ne
aperçu de rien.
3. -tu ta leçon ? Non, je ne
rien.
P L
4. perdu dans le brouillard.
Il
5. Vas-y !
le moment ou jamais !
NN
Je dois savoir

indique un endroit, un lieu précis. On le trouve aussi dans certaines expressions. Il indique aussi un moment précis. La est un déterminant. Il accompagne un nom féminin.

Exemple : Je suis là. Exemple : Là-bas, là-dedans, là-haut Exemple : En ce temps-là, ce jour-là Exemple : La voix.

Voici quelques exercices pour ne pas confondre les homonymes la, l’a, l’as, .

R q ee

Z

u Exemples : J’ai vu la tour Eiffel. Et toi, tu l’as vue ? Lui, il l’a vue. Elle est , devant moi. Oui, je la vois !

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

s

– J’ai vu la tour Eiffel (c’est le déterminant).

– Et toi, tu l’as vue ? (l’ est un pronom qui remplace le mot tour Eiffel, as vue est le verbe voir au passé composé, as est l’auxiliaire avoir, le sujet est tu ; et toi, tu l’avais vue ?).

– Et lui, il l’a vue ? (l’ est un pronom qui remplace le mot tour Eiffel, a vue est le passé composé du verbe voir, a est l’auxiliaire avoir, le sujet est il ; et lui, il l’avait vue ?).

– Elle est , devant moi (indique le lieu ; elle est ici).

– Oui, je la vois ! (la est un pronom qui remplace le mot tour Eiffel).

À toi de jouer ! remplace les espaces vides par la, l’a, l’as, .

1. lettre que tu m’as donnée, je

 

lirai plus tard.

2. route du moulin, s’il vous plaît ? C’est par

?

V

TT

3. Tu

4.

accompagnée à l’école.

balle, il

cachée où personne ne pourra

9

trouver.

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2

B

O

E Sommaire

h

A

Pendant cette séquence 2, voici ce que tu vas apprendre :

b

Séance 1
Séance 1

Z

f

I

n

Découvrir des textes injonctifs.

n

Replacer les verbes dans un texte injonctif.

G

Séance 2
Séance 2

H

n Écrire un texte injonctif.

U

r

S

c

p

Séance 3
Séance 3

n

Identifier et écrire les différents types de phrases.

n

Construire des phrases exclamatives.

o

g y

J X

n

D

m

v

P q

l N

R e

Z

u

S

F

H

i

Q

K W

Y

Séance 4
Séance 4

n Reconnaître et utiliser le présent de l’impératif.

Séance 5
Séance 5

n

Découvrir le champ sémantique et le champ lexical.

n

Repérer les mots d’un même champ lexical.

L Séance 6
L
Séance 6
Repérer les mots d’un même champ lexical. L Séance 6 n Distinguer ces / ses et

n Distinguer ces / ses et quelle(s) / qu’elle(s).

s

V

w

T

10

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2

© cned
© cned

© Cned - Académie en ligne

11

Séquence 2

Séquence 2 Restaurant « Chez Mario » Paris, dimanche 26 mai 2002 Mon cher protégé, Tu

Restaurant « Chez Mario »

Paris, dimanche 26 mai 2002

Mon cher protégé,

Tu pars demain chez le plus grand cuisinier de Bizardie. Tu y seras reçu comme un prince : Manolo est mon ami. Il t’aidera volontiers et t’apprendra d’autres ficelles du métier. Tout ce que tu as appris avec moi ces deux dernières années te sera utile. Mais, attention, n’oublie pas pourquoi je t’envoie là-bas. Tu dois apprendre à cuisiner le plat national de Bizardie : la fouchtrelle. Elle accompagne tous les repas et surtout ne t’avise pas d’en refuser, les Bizardiens seraient terriblement vexés ! Tu mangeras tout ce qu’on te servira. Regarde bien tous les détails de fabrication. Observe bien le choix des ingrédients et la manière dont ils sont utilisés. Comment fait-il dégorger les tomagines ? Porte bien ton attention sur la marinade. Quelles épices utilise-t-il ? Quel vin ajoute-t-il ? Combien de temps laisse-t-il macérer le tout ? Tu regarderas s’il y a une méthode spéciale pour filtrer la sauce. Ne néglige rien ! Je veux tout savoir ! Tu resteras là-bas le temps qu’il faudra. Tu dois me rapporter les secrets de ce plat mythique. Je compte bien le servir très prochainement dans mon restaurant et devenir riche. Je compte sur toi.

N’oublie pas de m’écrire très vite pour me tenir au courant.

Mario

© cned

12

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2 B Connaître le texte injonctif Séance O 1 E h A Je dois
Séquence 2
B
Connaître le texte injonctif
Séance
O
1
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
Il existe plusieurs façons de donner une injonction.
On peut utiliser :
f
G
I
H
le présent de l’impératif : Coupe les pommes, coupons les pommes, coupez les pommes.
le présent de l’indicatif : Tu coupes les pommes.
le futur de l’indicatif : Tu couperas les pommes.
l’infinitif : Couper les pommes.
Mais il existe aussi des expressions injonctives comme Chut ! Silence !
Dans un même texte, il ne faut pas mélanger les différents temps ou modes de l’injonction.
Consigne

U

Tu vas utiliser un four à micro-ondes pour la première fois.

Sur la notice d’utilisation, des verbes injonctifs ont été supprimés.

Retrouve-les dans la liste de verbes proposés (si tu ne connais pas le sens de certains verbes,

utilise ton dictionnaire).

Le premier verbe t’aide. Beaucoup de verbes de la liste ne seront bien sûr pas utilisés.

r

S

c

p

o

g y

J X

n

D

m

v

P q

l N

R e

Z

u

F

H

S i

Q

K W

Y

p o g y J X n D m v P q l N R e

© cned

VERBES

NOTICE D’UTILISATION

 

remplissez

1.

Branchez votre appareil.

placez

 

2.

la porte en appuyant sur la touche (4).

ouvrez

mettre

3.

l’aliment à cuire dans le four sur le plateau (5).

affichez

4.

N’

jamais de plat métallique.

découvre

 

vidons

5.

la porte.

refermer

refermez

6.

-vous qu’elle est bien fermée ; dans le cas contraire, le four ne fonctionnerait pas.

buvez

appuyez

7.

le programme à l’aide de la touche (1).

cuisez

fermer

8.

ensuite le temps de cuisson à l’aide de la minuterie.

assurez

utilisez

9.

sur la touche départ (3).

attends

sélectionnez

10.

la fin de la cuisson avant d’ouvrir la porte.

régalez

11.

-vous !

attendez

 

13

L

s

V

w

T

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2

E

b

Écrire un texte injonctif
Écrire un texte injonctif

1 Voici un message codé qu’un agent secret a envoyé à un autre agent secret. Il s’agit d’un itinéraire à suivre pour retrouver son collègue. Chaque signe est une injonction. Imagine ce qu’il signifie et écris-le sur ton cahier personnel.

ce qu’il signifie et écris-le sur ton cahier personnel. ©cned Dans les textes, retrouve les petits
ce qu’il signifie et écris-le sur ton cahier personnel. ©cned Dans les textes, retrouve les petits
ce qu’il signifie et écris-le sur ton cahier personnel. ©cned Dans les textes, retrouve les petits
ce qu’il signifie et écris-le sur ton cahier personnel. ©cned Dans les textes, retrouve les petits

©cned

Dans les textes, retrouve les petits conseils à suivre quand tu téléphones. Écris l’injonction de la deuxième image à la deuxième personne du pluriel de l’impératif présent.

B

Séance

O

2

h

A

Z

f

I

G

2

H

U

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Écris l’injonction de la cinquième image au futur de l’indicatif à la deuxième personne du pluriel : attention, seul le verbe injonctif change de temps !

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Écris l’injonction de la septième image à l’infinitif.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

r

S

c

p

o

g y

J X

n

D

m

v

P q

l N

R e

Z

u

F

H

S i

Q

K W

Y

3 Voici les illustrations qui montrent les cinq étapes d’une recette de cuisine, ainsi que le dessert obtenu : La bûche de crapaud.

ainsi que le dessert obtenu : La bûche de crapaud . 1 2 3 4 5
1 2 3 4 5
1
2
3
4
5

Produit final

L Nous te donnons également la liste du matériel nécessaire pour réaliser cette recette. Matériel : pâte d’amandes verte, sucre glace, oeuf, couteau, bol, fouet, pinceau. Sur ton cahier personnel, écris la recette à partir de ces informations.

4 Voici la notice de fabrication de la lanterne-citrouille. Lis-la. Ensuite, recopie-la sur ton cahier personnel. Dessine les étapes de la fabrication.

La lanterne-citrouille Matériel : une grosse citrouille bien ronde, un gros couteau pointu, une cuillère,

La lanterne-citrouille

Matériel : une grosse citrouille bien ronde, un gros couteau pointu,

une cuillère, un feutre noir, une bougie.

– Découpe le dessus puis enlève-le.

– Vide la citrouille avec la cuillère : les parois de la citrouille auront environ 3 cm d’épaisseur.

– Avec le feutre, trace la bouche, le nez et les yeux.

– Découpe-les avec le couteau pointu.

– Allume la bougie et place-la au fond de la citrouille.

– Remets le chapeau et place ta lanterne-citrouille dans une pièce sombre.

bougie et place-la au fond de la citrouille. – Remets le chapeau et place ta lanterne-citrouille

14

s

V

w

T

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2

E

b

Les types de phrases
Les types de phrases

Je dois savoirSéquence 2 E b Les types de phrases Il existe plusieurs types de phrases. La phrase

Il existe plusieurs types de phrases. La phrase déclarative se termine par un point. Elle donne une information. Exemple : Il pleut. La phrase interrogative pose une question marquée à l’oral par l’intonation et à l’écrit par un point d’interrogation. Exemple : Est-ce qu’il pleut ? Pleut-il ? Il pleut ? La phrase exclamative marque une émotion. Exemple : Eh bien, qu’est-ce qu’il pleut ! Elle se termine par un point d’exclamation. La phrase impérative donne un ordre ou un conseil. Exemple : Ne sortez pas. Chacune de ces phrases peut être affirmative ou négative. Exemple : Est-ce qu’il ne pleut pas ?

B

Séance

O

3

h

A

Z

f

I

G

H

U

1 Lis le texte n°2. Mario écrit à son petit protégé.

r

S

Depuis combien de temps cet apprenti cuisinier est-il avec Mario ?

À quelle date l’apprenti part-il en Bizardie ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

o c

g y

J X

n

D

m

v

P q

l N

R e

Z

u

S

F

H

i

Q

K W

Y

Dans cette lettre, des mots ont été inventés : la Bizardie n’existe pas ! Relève d’autres

mots qui ont été inventés.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

p Que veut devenir Mario ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

2 Mario donne des ordres à son protégé, qu’il charge d’une mission secrète. Il utilise pour cela différents types de phrases. Retrouve dans la lettre un exemple de chaque type de phrases cité ci-dessous. Travaille sur ton cahier personnel.

Une phrase déclarative (il annonce quelque chose, mais c’est en fait un ordre déguisé).

Une phrase impérative (il ordonne quelque chose ; le verbe est à l’impératif présent).

Une phrase impérative et exclamative.

Une phrase interrogative (il pose une question qui ressemble à un ordre).

L

(il pose une question qui ressemble à un ordre). L Je dois savoir La phrase exclamative

Je dois savoir

La phrase exclamative exprime différents sentiments : étonnement, admiration, joie, douleur, peur, colère, surprise, tristesse, regret, exaspération… En l’écrivant, n’oublie pas le point d’exclamation (!) et en la lisant pense à l’intonation montante. L’exclamation peut être verbale (exemple : J’ai peur !), nominale (exemple : Quelle peur !) ou se réduire à un seul mot (exemple : Bravo !).

3 Quel est le sentiment exprimé dans chacune de ces phrases ?

Génial ! Nous avons gagné ! –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

s Si tu savais comme je m’en veux ! –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Tu ne comprendras donc jamais ! –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Léon part à Venise !––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Termine ces phrases pour qu’elles expriment :

L’admiration :

Magnifique ! ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

La douleur :

Aïe ! –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

La joie :

Bravo !–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

L’étonnement :

Ah ! ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

15

V

w

T

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2 B Le présent de l’impératif Séance O 4 E h A Je dois
Séquence 2
B
Le présent de l’impératif
Séance
O
4
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
À l’impératif présent, il n’existe que trois personnes.
Groupe des verbes
Groupe 1
Groupe 2
Groupe 3
f G Deuxième personne du singulier
Première personne du pluriel
Deuxième personne du pluriel
découpe
choisis
attends
découpons
choisissons
attendons
I
H
découpez
choisissez
attendez
r
U
S
o
Ce mode se conjugue sans pronoms sujets.
Les verbes qui finissent par e ne prennent pas le s.
Exemple : Tu cueilles une fleur (indicatif présent).
Cueille une fleur (impératif présent).
Attention, dans certains cas, il faut faire la liaison : Manges-en ! Vas-y ! Penses-y !
Tu trouveras dans ton agenda un tableau de conjugaison pour t’aider.
c
g y
Certains verbes sont irréguliers !
faire
vouloir
savoir
aller
être
avoir
p
fais
veuille
sache
va
sois
aie
faisons
veuillons
sachons
allons
soyons
ayons
J X
m
faites
veuillez
sachez
allez
soyez
ayez
v
n
1 Mets les phrases impératives suivantes à la deuxième personne du singulier.
D
Buvez du jus de fruits.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Laissez le chat tranquille.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Faites ce que je vous demande.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
l N
L
Ne vous salissez pas les mains. –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
P q
2 Complète par les verbes être ou avoir à l’impératif présent et à la personne qui convient.
heureux, on a retrouvé ton chien !
confiance, il reviendra vous voir.
R e
Z
N’
pas peur, mon petit, je suis là !
u
Ne
pas têtu, écoute ses conseils.
F
H
i
patients, nos voisins reviendront.
s
3
S
Ne confonds pas le présent de l’indicatif et le présent de l’impératif.
Trouve la bonne terminaison.
Q
K
W
-toi dans une glace. Te trouv
-tu bien coiffé(e) ?
Y
Pourquoi rêv
Regard
À quelle heure va
-tu ? Occup
-toi de ton travail.
-tu à l’école ?

V

w

T

Donn

-lui un autre livre.

16

© Cned - Académie en ligne

Séquence 2 B Champ sémantique et champ lexical Séance O 5 E h A Je
Séquence 2
B
Champ sémantique et champ lexical
Séance
O
5
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
f
G
Le dictionnaire propose tous les sens d’un mot : c’est le champ sémantique du mot.
Lorsqu’on le consulte, il faut choisir parmi tous les sens proposés celui qui convient.
On rencontre dans les textes des mots qui traitent tous du même thème, ils forment un champ
lexical (Exemple : le champ lexical du cirque comporte les mots chapiteau, gradins, lions, cages,
pistes, jongleurs, funambules, clowns…)
Certains dictionnaires donnent l’origine du mot entre parenthèses.
I
H
1
Choisis deux couleurs différentes et surligne les mots qui appartiennent au sens de voler
(comme un voleur), et ceux qui appartiennent au sens de voler (comme un oiseau).
Attention aux intrus.
r
U
Cambriolage
Vol
S’envoler
Prendre
Altitude
S
Pillage
Courir
Envolée
Punir
Chiper
o c
Accourir
Avion
Pillage
Voleur
Fuite
Chaparder
Planer
Rêver
Voleter
Air
g
Volontiers
Détrousser
Volume
Survoler
Volt
y
p
J X
m
2 Plusieurs expressions contenant le mot voler te sont données dans le premier tableau
ci-dessous. Dans le deuxième tableau, on a donné des définitions : fais correspondre
chaque expression à sa définition en reportant son numéro dans la colonne de gauche.
v Tableau 1
n
1
Il vole de Paris à Toulouse.
D
2
Il vole à son secours.
3
Il vole de ses propres ailes.
4
Il vole en éclats.
5
Il est volage.
L
6
Il volette.
l N
Tableau 2
P q
Il n’est pas fidèle.
Il se déplace en avion.
Il explose.
R e
Z
Il se débrouille seul sans aide.
u
Il se précipite.
F
Il se déplace au ras du sol à petits coups d’ailes.
H
i
3
s
S
Q
K W
Y
Lis le texte qui suit et entoure dans les parenthèses le mot qui est bien orthographié.
Qu’un avion (vol, vole), cela semble tenir du prodige : c’est en fait le résultat d’un conflit entre
quatre forces, la poussée, le poids, la traînée et la portance. Quand un avion (vole, volent) son
moteur le pousse vers l’avant : c’est la poussée. Son poids l’attire vers le sol. Les turbulences de
l’(air, aire) et le vide qui se crée derrière lui le (freine, freinent) et le tirent vers l’arrière, c’est la
traînée. La portance est la poussée de bas en haut qui se produit essentiellement sous les (elles,
ailes), du fait de la vitesse et de la résistance de l’air. Donc, pour qu’un avion vole, il faut que la
poussée et la portance qui le (tire, tirent) vers l’avant et vers le haut soient plus fortes que le
poids et la traînée qui le (tire, tirent) vers l’arrière et vers le bas. L’aile d’un avion est conçue de
w
V
T
manière à donner le plus de portance possible pour le minimum de traînée. [
Encyclopédie des curieux, CIL
]
17
© Cned - Académie en ligne
Séquence 2 B Distinguer des homonymes grammaticaux Séance O 6 E h 1 Aujourd’hui, tu
Séquence 2
B
Distinguer des homonymes grammaticaux
Séance
O
6
E
h
1 Aujourd’hui, tu vas apprendre à ne pas confondre d’autres homophones : ces et ses.
A
b
Z
Exemple : Elle a perdu ses gants (ses gants à elle, les siens, il s’agit du déterminant
possessif). Elle regarde ces drôles de créatures qui défilent sur le podium
(ces créatures, celles-là, il s’agit du déterminant démonstratif).
a. À toi de jouer ! Complète les phrases avec ces ou ses.
f
Où conduisent
chemins ?
G
Elle recopie
devoirs.
I
H
Elle n’aime pas
routes : elles sont dangereuses.
Elle range
affaires.
r
U
S
b. Complète avec ces ou ses.
écoliers ont vraiment de la chance.
o
c
Cette maman adore
deux filles Léa et Lisa.
g y
Il a oublié
clés sur la table.
p
Paul soigne
chiens.
J X
m
exercices sont faciles.
v
2 Maintenant, tu vas apprendre à ne pas confondre qu’elle(s) et quelle(s).
n
D
Exemples : 1. Je sais qu’elle ne viendra plus. Quelle drôle de fille !
Qu’elle peut être remplacé par qu’il. Quelle est le féminin de quel.
2. Je sais qu’elles ne viendront plus. Quelles drôles de filles !
Qu’elles peut être remplacé par qu’ils. Quelles est le féminin de quels.
l N
L
Quand tu peux le remplacer dans ta phrase par qu’il et que la phrase a un sens, tu écris
qu’elle en deux mots. Sinon, tu écris quel en un seul mot.
P q
a. À toi de jouer ! Complète les phrases avec qu’elle, qu’elles, quelle, quelles.
heure est-il ? Il faut
se dépêche de rentrer avant la nuit.
R e
Crois-tu
reviendra me voir ?
belle fête !
Z
u
À
heure te lèves-tu demain ?
est ton adresse ?
F
sont tes habitudes ? Hmm,
sentent bon, ces fleurs !
H
S i
s
belles vacances nous avons passées avec vous tous !
b.
Complète les phrases avec qu’elle, qu’elles, quelle, quelles.
Q
K W
est belle ton histoire !
imagination !
sont
tes lectures préférées ?
histoire préfères-tu ? Sais-tu
sortie
Y
est la bonne ? Je comprends
soit partie sans lui.

V

w

T

18

© Cned - Académie en ligne

Séquence 3 B O Sommaire E h Pendant cette séquence 3, voici ce que tu
Séquence 3
B
O
Sommaire
E
h
Pendant cette séquence 3, voici ce que tu vas apprendre :
A
b
Séance 1
Z
n Lire une quatrième de couverture.
f
G
Séance 2
I
H
n Écrire un incipit et une quatrième de couverture.
r
U
Séance 3
S
n Utiliser la phrase interrogative.
o
c
g y
Séance 4
p
n Identifier les participes passés.
J X
m
v
Séance 5
n
n Du terme générique à l’objet défini.
D
Séance 6
n Connaître la ponctuation.
l N
L
P q
R e
Z
u
F
H
S i
s
Q
K W
Y

V

w

T

19

© Cned - Académie en ligne

Séquence 3

de monsieur Seguin
de monsieur Seguin

© Cned - Académie en ligne

[…] Tout à coup le vent fraîchit. La montagne devint vio- lette ; c’était le soir. « Déjà ! » dit la petite chèvre ; et elle s’arrêta fort étonnée. En bas, les champs étaient noyés de brume. Le clos de

M. Seguin disparaissait dans le brouillard, et de la maisonnette, on ne voyait plus que le toit avec un peu de fumée. Elle écouta les clochettes d’un troupeau qu’on ramenait, et se sentit l’âme toute triste Un gerfaut, qui rentrait, la frôla de ses ailes en passant. Elle

tressaillit

puis ce fut un hurlement dans la montagne :

« Hou ! hou ! »

Elle pensa au loup ; de tout le jour la folle n’y avait pas

Au même moment une trompe sonna bien loin dans

pensé

la vallée. C’était ce bon M. Seguin qui tentait un dernier effort.

« Hou ! hou ! , faisait le loup.

– Reviens ! reviens !

», criait la trompe.

Blanquette eut envie de revenir ; mais en se rappelant le pieu, la corde, la haie du clos, elle pensa que maintenant elle

ne pouvait plus se faire à cette vie, et qu’il valait mieux rester. La trompe ne sonnait plus La chèvre entendit derrière elle un bruit de feuilles. Elle se retourna et vit dans l’ombre deux oreilles courtes, toutes droites,

avec deux yeux qui reluisaient

C’était le loup !

20

Séquence 3

Séquence 3 Énorme, immobile, assis sur son train de derrière, il était là regardant la petite

Énorme, immobile, assis sur son train de derrière, il était là regardant la petite chèvre blanche et la dégustant par avance. Comme il savait bien qu’il la mangerait, le loup ne

se pressait pas ; seulement, quand elle se retourna, il se mit

à rire méchamment. « Ha ! ha ! la petite chèvre de M. Seguin » ; et il passa sa grosse langue rouge sur ses babines d’amadou.

Un moment, en se rappe-

lant l’histoire de la vieille Renaude, qui s’était battue toute la nuit pour être mangée le matin, elle se dit qu’il vaudrait peut- être mieux se laisser manger tout de suite ; puis, s’étant ravi- sée, elle tomba en garde la tête basse et la corne en avant,

comme une brave chèvre de M. Seguin qu’elle était

qu’elle eût l’espoir de tuer le loup – les chèvres ne tuent pas le loup – mais seulement pour voir si elle pourrait tenir aussi longtemps que la Renaude Alors le monstre s’avança, et les petites cornes entrèrent en danse.

Non pas

Blanquette se sentit perdue

Ah ! la brave chevrette, comme elle y allait de bon cœur !

Plus de dix fois, je ne mens pas, Gringoire, elle força le loup

à reculer pour reprendre haleine. Pendant ces trêves d’une

minute, la gourmande cueillait en hâte encore un brin de ta chère herbe ; puis elle retournait au combat, la bouche

pleine

de M. Seguin regardait les étoiles danser dans le ciel clair, et elle se disait :

« Oh ! pourvu que je tienne jusqu’à l’aube L’une après l’autre, les étoiles s’éteignirent. Blan- quette redoubla de coups de cornes, le loup de coups de

dents

coq enroué monta d’une métairie. « Enfin ! » dit la pauvre bête, qui n’attendait plus que le jour pour mourir ; et elle s’allongea par terre dans sa belle fourrure blanche toute tachée de sang Alors le loup se jeta sur la petite chèvre et la mangea.

Le chant d’un

Cela dura toute la nuit. De temps en temps la chèvre

»

Une lueur pâle parut dans l’horizon

Alphonse Daudet, Les Lettres de mon moulin.

21

© Cned - Académie en ligne

Séquence 3

E

b

Lire une quatrième de couverture
Lire une quatrième de couverture

Sur cette fiche apparaissent des quatrièmes de couverture de différents romans sans leur titre. Les titres figurent au bas de la page.

Tu liras attentivement chaque quatrième de couverture de façon à lui redonner son titre, que tu recopieras ensuite proprement à l’endroit réservé.

»

recopieras ensuite proprement à l’endroit réservé. » » 22 » Titre 1. Rififi au collège Titre

»

ensuite proprement à l’endroit réservé. » » 22 » Titre 1. Rififi au collège Titre 2.

22

»

ensuite proprement à l’endroit réservé. » » 22 » Titre 1. Rififi au collège Titre 2.

Titre 1. Rififi au collège

Titre 2. La Dernière Fée

Titre 3. Voyage à Lilliput

B

Séance

O

1

h

A

Z

f

I

G

U

H

r

S

o c

g y

J X

n

D

m

v

P q

l N

R e

Z

u

F

H

S i

Q

K W

Y

p

L

s

V

w

T

© Cned - Académie en ligne

Séquence 3 B Lire et analyser des incipit Séance O 2 E h A Je
Séquence 3
B
Lire et analyser des incipit
Séance
O
2
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
f
G 1
Le début d’un roman est appelé incipit. C’est la première phrase, le premier paragraphe
ou la première page.
L’auteur, c’est celui qui écrit le roman. C’est un être en chair et en os. Le narrateur, c’est celui
qui raconte l’histoire ; il n’existe pas vraiment, c’est un être inventé, un être de papier.
Les personnages agissent dans l’histoire. Le personnage principal est le héros. Même s’ils ont
l’air vrais, les personnages ne sont pas des personnes réelles.
I
H
Dans certains incipit, les repères ne sont pas écrits clairement mais ils sont suggérés,
c’est-à-dire qu’on peut deviner où l’on est, à quel moment se passe l’histoire, quelle est
la situation, grâce à ce qui est dit… C’est l’implicite du texte.
Lis l’incipit qui suit et réponds aux questions.
r
U
S
« Le petit garçon se réveilla aux premières lueurs de l’aube qui pénétraient à travers
le volet mal rabattu. »
o
c
Où se trouve le garçon ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
g y
Quand se réveille-t-il ?
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
p
J X
m
v
n
D
2 Les incipit sélectionnés ci-dessous sont très différents. On peut parfois y trouver des
repères de temps (une époque, une date, un moment…), des repères de lieux (un
pays, une ville, un endroit précis…), des personnages (le héros, les personnes autour de
lui), une situation particulière (un déménagement, une rencontre…).
Tu vas donc analyser tous ces incipit pour essayer d’y repérer ces éléments. Lis-les.
Reproduis ensuite le tableau en bas de la page sur ton cahier personnel, puis complète-le
par les mots clés qui t’ont permis de répondre (quand c’est possible !).
l N
L
P q
R e
Z
u
Incipit 1. « Le jour de la rentrée, il y avait une nouvelle élève dans ma classe. »
(Secrets de sorcières, Alice Hulot, Rageot)
Incipit 2. « À la fin de l’après-midi du 29 septembre 1759, le ciel noircit tout à coup dans
la région de l’archipel Juan Fernandez, à six cents kilomètres environ au large des
côtes du Chili. » (Vendredi ou la vie sauvage, Michel Tournier, Flammarion)
Incipit 3. « Il était assis immobile devant la télévision dans la chambre 932 de l’hôtel
Baltimore. » (La Nuit du renard, Mary Higgins Clark, Albin Michel)
Incipit 4. « Depuis toujours Aurore existait, là, au sommet de la colline, à demi perdue
dans les fouillis de la végétation, mais visible tout de même entre les hauts fûts des
palmiers et des lataniers, grand palais blanc couleur de nuage qui tremblait au milieu
des ombres des feuillages. » (Villa Aurore, J.-M. G. Le Clézio, Gallimard)
Incipit 5. « Je m’appelle Éric et j’ai dix ans mais ne venez pas me dire que c’est le plus bel
âge de la vie : je serais capable de vous donner un coup de pied dans les tibias. » (Matin
d’orage, Jacques Venuleth, Milan)
F
H
S i
Incipit 1
Incipit 2
Incipit 3
Incipit 4
Incipit 5
s
Personnages
Le héros (supposé)
D’autres personnes
Q
Le lieu
Un pays, une ville…
K W
Un endroit précis
Le temps
Une année
Une date
Y
Un moment précis
La situation
w
V
T
23
© Cned - Académie en ligne
Séquence 3 B Utiliser la phrase interrogative Séance O 3 E h A Je dois
Séquence 3
B
Utiliser la phrase interrogative
Séance
O
3
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
f
Pour faire une interview, il faut d’abord préparer son questionnaire. Il faut définir le but
que tu recherches et éviter des questions inutiles.
La présentation écrite doit être claire : les questions sont en évidence, on revient à la ligne pour
chaque réponse, on sait qui pose les questions et qui répond.
Voici quelques exemples de questions que l’on peut poser et les types de réponses attendues :
G
Construction de la question
Réponse attendue
I
H
1.
Verbe + pronom sujet + … ?
Oui – Non
(Pensez-vous que… ?)
2.
Est-ce que… ?
r
U
On les appelle des interrogations totales.
S
3. Où –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
o
4. Quand –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
5. Comment ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
c
g y
6. Pourquoi –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
7. Combien
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
p
8. Qui, à qui ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
m
Un lieu
Un moment, une date…
La manière
Une cause
Une quantité
Une personne
Un objet, une idée, une action…
J X
9. Que, à quoi, lequel –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––– ?
On les appelle des interrogations partielles.
v
n
D
Julien participe deux fois par semaine dans son école à des cours de soutien scolaire.
Un journaliste l’interroge.
Voici l’interview dont les questions ont été retirées.
Lis les réponses de Julien et retrouve les questions qui lui ont été posées.
Le journaliste :
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
l N
L
Julien : Parce que mes notes n’étaient pas excellentes et que mes parents s’inquiétaient.
P q
Le journaliste :
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Julien : J’espère m’améliorer en orthographe. Je fais beaucoup de fautes.
R e
Z
Le journaliste :
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
u
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
F
Julien : J’ai du mal à mémoriser des règles et je n’écris pas très vite. J’ai aussi des
difficultés en maths. Je n’aime pas trop ça.
H
i
s
Le journaliste :
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
S
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Q
K W
Julien : On travaille par petits groupes sur un même thème avec un tuteur et ensuite on
fait des exercices seuls sur l’ordinateur.
Le journaliste :
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Y
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
w
V
T
Julien : Oui, ça va un peu mieux. Je comprends mieux comment il faut apprendre une
leçon et je crois que je commence à faire un peu moins de fautes.
24
© Cned - Académie en ligne
Séquence 3 B Identifier les participes passés Séance O 4 E h A Je dois
Séquence 3
B
Identifier les participes passés
Séance
O
4
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
f
Le participe passé s’accorde avec le sujet seulement si l’auxiliaire être est utilisé !
Avec l’auxiliaire avoir, il ne s’accorde pas avec le sujet.
Exemples : Ils sont arrivés très tard. Ils ont mangé peu de pain. Les centaines de tonnes ont été
répandues.
G
1
I
Observe le participe passé souligné dans la phrase suivante : il est employé seul comme
un adjectif qualificatif. Essaie d’expliquer à un adulte sa terminaison.
H
Engluées dans le mazout, les malheureuses tortues n’ont pas survécu !
r
U
Je dois savoir
S
o c
g y
Le participe passé ne sert pas seulement à construire des formes verbales comme le passé
composé. Il peut être employé seul. Il fonctionne alors comme un adjectif qualificatif
et il s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il complète.
Exemple : Salies par le liquide noir, les otaries ont été nettoyées.
Salies complète le nom otaries du féminin pluriel, donc terminaison : -es.
p
J X
m
v
n
D
2 Sur ton cahier personnel, écris les phrases suivantes au passé composé.
Attention à l’accord des participes passés.
Le centre de secours reçoit près de 2 000 oiseaux par jour.
Le pétrolier se brise en deux.
La nappe de fioul s’étend sur des kilomètres.
Les producteurs d’huîtres demandent des contrôles vétérinaires.
Les bénévoles descendent jusqu’au fond des criques.
3 Entoure le participe passé qui convient.
l N
L
Les premières taches de fioul ont été (repérées – repérés – repéré) hier sur des huîtres.
Seules les huîtres (situés – située – situées) en pleine mer sont (abîmé – abîmées – abîmée).
P q
C’est une catastrophe pour les ostréiculteurs déjà (touché – touchés – touchées) par la tempête.
Cette pollution (observée – observés – observées) dans la baie va s’étendre.
R e
Les secours ont (envoyés – envoyé – envoyée) deux robots ; un troisième est (attendu –
attendue – attendus).
Z
u
4 Lis la phrase et la question, puis entoure la bonne réponse. (Observe les participes passés
et surligne dans la phrase les indices qui t’ont permis de répondre.)
F
a. « Tout est recouvert de mazout et ça sent mauvais. Je suis scandalisée ! »
H
i
s
Qui parle ?
Un homme
Deux hommes
Une femme
S
b. « D’habitude, nous venons promener le chien sur cette plage. Aujourd’hui, nous
sommes désespérées ! »
Q
Qui parle ?
Deux femmes
Un homme
Deux hommes
K W
c. Englués dans un magma pâteux, tout près du corps sans vie d’un pingouin, des tas
d’oiseaux s’entassent au pied des rochers.
Y
Qui est englué ?
Le magma
Un pingouin
Les oiseaux
Les rochers

V

w

T

d. Armés de sacs-poubelle, pelles à la main, les bénévoles attendent le maire.

Qui est armé de sacs-poubelle ?

Les pelles

Les bénévoles

Le maire

25

© Cned - Académie en ligne

Séquence 3

E

b

Utiliser un terme générique
Utiliser un terme générique
Séquence 3 E b Utiliser un terme générique Je dois savoir Un terme générique est un

Je dois savoir

Un terme générique est un mot qui désigne un groupe d’objets ayant des caractères communs. Par exemple, violon, violoncelle, guitare, contrebasse sont des mots qui ont pour terme générique instruments de musique à cordes. Un terme générique peut être englobé lui-même dans un terme plus général. Par exemple, instruments de musique à cordes peut être englobé dans le terme instruments de musique.On dira que les instruments de musique à cordes, les percussions, etc., sont des sous-thèmes du terme générique.

Dans la liste suivante, il y a un intrus. Souligne-le et explique pourquoi il ne va pas avec

B

Séance

O

5

h

A

Z

f

I

G

1

H

les autres. (Si tu as un doute sur le sens d’un mot, prends ton dictionnaire.)

Ruisseau Fleuve Grue Affluent Rivière r U S C’est le mot parce que o 2
Ruisseau
Fleuve
Grue
Affluent
Rivière
r
U
S
C’est le mot
parce que
o
2 Coche la case du mot le plus général qui recouvrirait tous les mots de la liste ci-dessous.
c
g y
Cabane
Château
Chaumière
Chalet
Mobile home
Immeuble
Appartement
Habitation
Maison
p
X
J
m
3 Trouve à ton tour un mot général qui recouvrirait tous les mots suivants.
On dit aussi un terme générique.
v
Or
Argent
Aluminium
Fer
Zinc
n
D
4 Trouve cinq mots recouverts par le mot générique proposé : instruments.
5
Dans la liste qui suit, souligne le terme générique.
l N
L
Juge
Avocat
Justice
Procureur
Tribunal
Témoin
Jurés
P q
6 Trouve le terme générique pour chacune de ces listes.
Tigre – lion – guépard – girafe – gazelle – gnou – panthère.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Neptune – Saturne – Jupiter – Mars – Vénus – Terre – Lune.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
R e
Z
Chalet – immeuble – hutte – château – villa – igloo.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
u
F
7 Lis la liste suivante.
H
S i
truite – vipère – saumon – tourterelle – pigeon – boa – anaconda – carpe – rossignol
s
Q
Trouve le terme générique de cette liste.
À partir de cette liste, constitue maintenant trois groupes plus précis en recopiant ces
mots dans le tableau. Donne un terme générique à chacun des trois groupes.
K W
Y
w
V
T
26
© Cned - Académie en ligne
Séquence 3 B Connaître la ponctuation Séance O 6 E h A Je dois savoir
Séquence 3
B
Connaître la ponctuation
Séance
O
6
E
h
A
Je dois savoir
b
Z
f
Une phrase finit par un point, un point d’exclamation, un point d’interrogation ou des
points de suspension. Dans une phrase, on peut trouver la virgule (qui marque une courte
pause), le point-virgule (une pause plus longue), les deux-points. Les parenthèses servent à
isoler un mot ou une partie de phrase.
G
1
I
Voici un texte dans lequel on a oublié les majuscules et la ponctuation. Recopie-le comme
il devrait être sur ton cahier personnel.
H
énorme immobile assis sur son train de derrière il était là regardant la petite chèvre
blanche et la dégustant par avance comme il savait bien qu’il la mangerait le loup ne se
r
U
pressait pas seulement quand elle se retourna il se mit à rire méchamment ah ah la petite
S
chèvre de M. Seguin et il passa sa grosse langue rouge sur ses babines d’amadou
Blanquette se sentit perdue un moment en se rappelant l’histoire de la vieille Renaude
o c
qui s’était battue toute la nuit pour être mangée le matin elle se dit qu’il vaudrait peut-
g
être mieux se laisser manger tout de suite puis s’étant ravisée elle tomba en garde la tête
y
basse et la corne en avant comme une brave chèvre de M. Seguin qu’elle était
p
J X
m
2 Rétablis les signes de ponctuation.
v Au début il me faisait peur Tu n’as aucune raison Ah oui tu crois Oh c’est facile de dire ça
n
tu sais tout J’ai vu des loups gris bruns et blancs
D
3 Choisis le signe de ponctuation qui convient et ajoute-le en fin de phrase.
Cet après-midi, je vais au cinéma
Aimes-tu le cirque
l N
L Quand la mer est basse, les enfants grattent le sable pour chercher des crabes
P q
Quel magnifique dessin tu as fait
Qui a pris mon feutre rouge
R e
Z
4 Recopie sur ton cahier personnel le texte suivant en ajoutant la ponctuation qui convient
en fin de phrase.
u
Alexandre est un garçon qui abuse de son pouvoir Un jour, un nouveau arrive, il s’appelle
F
Emmanuel Savez-vous ce que les autres enfants ont fait Ils ont laissé tomber Alexandre pour
H
i
aller jouer avec le nouveau Quelle belle cabane les enfants ont construite Mais attention :
s
elle est interdite aux tyrans
S
Q
5 Place les points dans le texte suivant et entoure les lettres qui doivent être écrites en
majuscules.
K W
depuis plusieurs jours, la pluie tombait elle inondait les jardins les habitants du village
Y
étaient très inquiets l’eau menaçait d’envahir les maisons tout le monde ne parlait plus
que de cela chacun surveillait le niveau de la rivière heureusement, en fin de semaine,
w
V
T
le soleil réapparut il se mit à chauffer fort tout le monde fut soulagé
27
© Cned - Académie en ligne

SéquenceSéquenceSéquencececece 444

E

b

Sommaire Pendant cette séquence 4, voici ce que tu vas apprendre : Séance 1 ■
Sommaire
Pendant cette séquence 4, voici ce que tu vas apprendre :
Séance 1
■ Comprendre la notion de point de vue.
Séance 2
■ Donner son point de vue.
Séance 3
■ Accorder le sujet et le verbe.
Séance 4
■ Conjuguer les verbes en -yer.
Séance 5
■ Comprendre les familles de mots.
Séance 6
■ Différencier les écritures des mots contenant le son [j].

B

O

h

A

Z

f

G

HH II

r U S o c
r
U
S
o c

g

J X

n

y

m

v

p

D

P L

NN

A Z f G H H I I r U S o c g J X

R q ee

Z

u

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

s

V

TT

28

© Cned - Académie en ligne

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 444 © Cned - Académie en ligne 29

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq

444

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 444 © Cned - Académie en ligne 29

© Cned - Académie en ligne

29

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 444 30 © Cned - Académie en ligne

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 444 30 © Cned - Académie en ligne

444

SéquenceSéquenceSéquenceSéquSéquSéquSéqSéqSéq 444 30 © Cned - Académie en ligne

30

© Cned - Académie en ligne

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 444 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 111 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 444
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
111
E

b

Z

f

G

Comprendre la notion de point de vue
Comprendre la notion de point de vue
O 111 E b Z f G Comprendre la notion de point de vue Je dois

Je dois savoir

Lorsqu’on exprime son opinion sur un sujet, il est fréquent de trouver quelqu’un qui a une opinion opposée. C’est ce qui est à l’origine des débats où chacun argumente en donnant son avis, son point de vue sur la question (exemple : on est pour ou contre la chasse, pour ou contre

le permis de conduire à 16 ans

).

Cette forme de discours est argumentative.

Lis les textes des pages précédentes. Une question a été posée à des élèves de CM2 et ils

ont donné leur avis.

Quelle était la question posée ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

h

A

HH II

r U S o c g y p J X m v n D
r
U
S
o
c
g y
p
J X
m
v
n
D

P L

NN

H H I I r U S o c g y p J X m v

R q ee

Z

u

Quel est le nom de leur école ?

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Combien d’élèves ont donné leur opinion ? Donne leur prénom.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quel est le nom du magazine qui a publié cette interview ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Plusieurs personnes s’expriment sur un même sujet et donnent leur point de vue. Comment appelle-t-on ce genre d’échanges très utilisé à la télévision?

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Comme tu peux le constater, ces enfants ont tous un point de vue différent : certains aiment Tintin, d’autres moins, d’autres encore pas du tout. Tous disent pourquoi et s’expliquent.

Complète le tableau qui suit avec le prénom des enfants selon leur point de vue.

J’aime

J’aime bien, mais…

Je n’aime pas

Un avis revient souvent chez les enfants interrogés lors de cette interview. Ils/elles pensent que Tintin est une bande dessinée d’une autre époque et qu’elle ne leur correspond plus car il y a trop peu d’action.

Donne le nom des enfants qui ont exprimé à leur façon ce point de vue.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Et toi, as-tu une opinion sur cette question ? Les albums de Tintin te plaisent-ils ? Pourquoi ?

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K W
Y

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

s Lis la réponse ci-dessous et coche la question qui a été posée.

Je suis pour, car l’air des villes serait moins pollué et puis je pourrais circuler en vélo ou en

roller plus tranquillement sans danger.

Faut-il lutter davantage contre la pollution en ville ?en vélo ou en roller plus tranquillement sans danger. Faut-il interdire la circulation des voitures en

Faut-il interdire la circulation des voitures en centre-ville ?Faut-il lutter davantage contre la pollution en ville ? Faut-il punir les pollueurs ? 31 V

Faut-il punir les pollueurs ?pollution en ville ? Faut-il interdire la circulation des voitures en centre-ville ? 31 V T

31

V

TT

© Cned - Académie en ligne

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 444 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 222222 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 444
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
222222
E

b

Z

f

G

Donner son point de vue
Donner son point de vue

La pluie approche

h

A

E b Z f G Donner son point de vue La pluie approche h A H

HH II

r U S o c
r
U
S
o c

g

J X

n

y

m

v

p

D

P L

NN

h A H H I I r U S o c g J X n y

R q ee

Z

u

F F H H i S Q K W Y
F
F H H
i
S
Q
K
W
Y

Voici une planche avec des dessins. Son titre : La pluie approche. Tu pourras y voir des s personnages différents. Tous voient la tempête approcher. Leur opinion sur ce qui arrive est différente ; pour certains, c’est une aubaine, pour d’autres une catastrophe. Imagine ce que dit chaque personnage et complète les bulles.

On a posé la question suivante à un enfant : « Faut-il laisser les enfants regarder la télévision ? » Lis sa réponse et dis s’il s’agit d’une fille ou d’un garçon. Justifie ta réponse. Réponse de l’enfant : « Oui, car en rentrant de l’école, je suis fatiguée et j’aime bien me reposer un peu en regardant la télé. »

V

TT

Réfléchis et donne ton point de vue sur la même question (tu peux être pour ou contre,

ou un peu les deux

).

32

© Cned - Académie en ligne

SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 444 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 333333 E
SéquSéquSéquSéqSéqSéq enceenceencececece 444
SSSéanceéanceéanceéaéaéa
O
333333
E
444 SSSéanceéanceéanceéaéaéa O 333333 E b Z f G Accorder le verbe et le sujet Je

b

Z

f

G

Accorder le verbe et le sujet
Accorder le verbe et le sujet

Je dois savoir

Le sujet peut être un mot ou un groupe de mots, qui commande le verbe ; il détermine sa forme en s’accordant avec lui.

Les deux textes qui suivent parlent du verre. Lis-les.

Texte 1. Flacons, bouteilles, pots

année, c’est 50 kilos de verre qui sont jetés par chaque Français. Il représente 13 % de nos ordures ménagères. Transparent, résistant, joli, le verre est un matériau très apprécié. Il assure une conservation parfaite et de longue durée. C’est un emballage parfait, mais qui présente deux défauts : il est lourd et il peut se casser.

Texte 2. Le verre est recyclable à 100 % et à l’infini. Le recyclage du verre par des collecteurs s’est organisé en France à partir de 1994 pour réaliser des économies d’énergie. Des milliers de conteneurs ont été installés dans les villes. Les citadins consommateurs ont suivi le mot d’ordre et ont porté leurs bouteilles en vue du recyclage. Aujourd’hui, trois bouteilles sur cinq sont recyclées. Elles sont fondues à 1 550° C et transformées en pâte divisée ensuite en gouttes. Chaque goutte est moulée, soufflée pour former une bouteille.

le verre est présent dans toutes les pièces de la maison. Chaque

Recherche les sujets des verbes dans le texte 1 en répondant aux questions suivantes.

h

A

HH II

r U S o c
r
U
S
o c

g

J X

n

y

m

v

D

Qu’est-ce qui est présent dans toutes les pièces de la maison ?

p Quest-ce qui représente 13% de nos ordures ménagères ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quest-ce qui est un matériau très apprécié ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quest-ce qui assure une conservation parfaite ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quest-ce qui présente deux défauts ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quest-ce qui est lourd et peut casser ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

P NN
P
NN

Que remarques-tu à propos des sujets ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Recherche les sujets des verbes dans le texte 2 en répondant aux questions suivantes.

L

Quest-ce qui est recyclable à 100% et à linfini ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quest-ce qui a été organisé à partir de 1994 ? –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

R q ee

Z

Quest-ce qui a été installé dans les villes ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Qui a suivi le mot d’ordre et a porté les bouteilles dans les conteneurs ?

Quest-ce qui est recyclé ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Quest-ce qui est fondu puis transfor