Vous êtes sur la page 1sur 5
Mise en place d'un réseau de surveillance de la résistance aux antibiotiques et épidémiologie de
Mise en place d'un réseau de
surveillance de la résistance aux
antibiotiques et épidémiologie de la
résistance:
Expérience de l'ORMICI
Dr OUATTARA N. Djénéba
épidémiologiste
Objectif du cours • Qu’est ce qu’un réseau de surveillance • Pourquoi un réseau? •
Objectif du cours
• Qu’est ce qu’un réseau de surveillance
• Pourquoi un réseau?
• Comment le réaliser?
• Comment le pérenniser
Introduction (1) • Mission majeure d’un système de santé = capacité à réagir face à
Introduction (1)
• Mission majeure d’un système de santé =
capacité à réagir face à un danger potentiel pour
la population.
• La surveillance épidémiologique =générateur de
décisionsdécisions et d’actionsactions.
• la mise en place d’un Observatoire : premier
pas vers la création d’un réseau de surveillance
épidémiologique
Introduction (2) • Surveillance épidémiologique: processus systématique et continu, Quatre activités principales
Introduction (2)
• Surveillance épidémiologique: processus
systématique et continu,
Quatre activités principales :
- Collecte de données pertinentes
- Regroupement des données exploitable ;
- Analyse et interprétation des données ;
- Diffusion des données et des résultats
Objectif de la surveillance détection de changements de distribution ou de tendance d’un phénomène, afin
Objectif de la surveillance
détection de changements de distribution ou de
tendance d’un phénomène, afin d’entreprendre
les investigations et les mesures de contrôle
nécessaires.
But de la surveillance • Apprécier l’ampleur d’un phénomène de santé et de suivre ses
But de la surveillance
• Apprécier l’ampleur d’un phénomène de
santé et de suivre ses tendances =
décrire,
• Détecter les épidémies = alerter ,
• Evaluer l’impact des mesures de
prévention et de contrôle = évaluer ,
Types de surveillance • Surveillance passive: Le système attend les notifications. • Surveillance active: Le
Types de surveillance
• Surveillance passive: Le système attend les
notifications.
• Surveillance active: Le système cherche l’information.
• Surveillance sentinelle
- Surveillance sentinelle par réseau : groupe de services,
enregistrement des cas par engagement volontaire.
- Surveillance sentinelle par site : un site précis et chez des
groupes particuliers de la population.
Critères de qualité d’une surveillance épidémiologique (1) • Simplicité: procédures de recueil et de
Critères de qualité d’une surveillance
épidémiologique (1)
• Simplicité: procédures de recueil et de
transmission de l’information rapides et
standardisées: peu coûteux.
• Souplesse: capacité de s’adapter à des
changements
Critères de qualité d’une surveillance épidémiologique (2) • Acceptabilité: adhésion des personnes et des
Critères de qualité d’une surveillance
épidémiologique (2)
• Acceptabilité: adhésion des personnes et des
structures
• Sensibilité: capacité de détecter un phénomène
quand il existe réellement.
Critères de qualité d’une surveillance épidémiologique (3) • Représentativité: décrire correctement la
Critères de qualité d’une surveillance
épidémiologique (3)
• Représentativité: décrire correctement la
distribution des phénomènes selon les
caractéristiques de temps, de lieu et de
personne.
• Réactivité: rapidité+++
• de l’information,
• de détection
• de l’instauration de mesures de contrôle.
Délai entre l’apparition du phénomène
surveillé et l’intervention.
Surveillance de la résistance (1)
Surveillance de la résistance (1)
Surveiller quoi? • la résistance des principales espèces d’intérêt médical aux principaux antibiotiques •
Surveiller quoi?
• la résistance des principales espèces
d’intérêt médical aux principaux
antibiotiques
• la résistance des bactéries isolées
d’infections définies et documentées ;
• les bactéries multirésistantes.
Comment ? • Inciter les réseaux de surveillance à utiliser la même méthodologie • Développer
Comment ?
• Inciter les réseaux de surveillance à utiliser la
même méthodologie
• Développer la surveillance de la résistance pour
certaines infections communautaires graves
conduisant à l’hospitalisation.
• Renforcer la surveillance, par filière, des
espèces bactériennes responsables d’infections
animales et de zoonoses,
Intérêt (1) • Contribuer à définir les indications thérapeutiques des antibiotiques • Contribuer à établir
Intérêt (1)
• Contribuer à définir les indications
thérapeutiques des antibiotiques
• Contribuer à établir les recommandations
locales concernant l'antibiothérapie et le
bon usage des antibiotiques
Intérêt (2) • Détecter l’ apparition de bactéries de comportement anormal vis-à-vis des antibiotiques
Intérêt (2)
• Détecter l’ apparition de bactéries de
comportement anormal vis-à-vis des
antibiotiques (fonction d' alerte).
• Surveiller les BMR:
posent des problèmes particuliers :
• diffusion épidémique: circulation des patients ou animaux
porteurs,
• menace de diffusion des gènes de résistance à d’autres
espèces bactériennes
Système de surveillance de la résistance en Côte d’Ivoire Mise en place d’un observatoire: L’Observatoire
Système de surveillance de la
résistance en Côte d’Ivoire
Mise en place d’un observatoire:
L’Observatoire de la Résistance des Micro-organismes
aux Anti-Infectieux en Côte d’Ivoire (ORMICI):
Lancement officiel en juin 2002
S/le parrainage ONERBA France
Siège social Institut Pasteur de Côte d’Ivoire
ORMICI - Association savante -Pluridisciplinaire (résistance bactéries, virales et parasitaires): •
ORMICI
- Association savante
-Pluridisciplinaire (résistance bactéries, virales et
parasitaires):
• Bactériologistes
• Virologistes
• Parasitologues
• Epidémiologistes
• Cliniciens
• Vétérinaires
• Professionnel de l’environnement
- Comprend le Centre National de Référence des
antibiotiques
Strategie • La stratégie de surveillance épidémiologique est axée sur un réseau de laboratoires sentinelles
Strategie
• La stratégie de surveillance
épidémiologique est axée sur un
réseau de laboratoires sentinelles
permettant de fournir des informations
tant en milieu communautaire
qu’hospitalier.
Organisation et fonctionnement du réseau (1) • Le réseau de laboratoires sentinelles fonctionne autour du
Organisation et fonctionnement du
réseau (1)
• Le réseau de laboratoires sentinelles fonctionne autour
du CNR résistance logée à l’Institut Pasteur de Côte
d’Ivoire (IPCI).
• L’IPCI reçoit toutes les souches provenant du réseau et
a pour mission :
• l’identification et la description des sous-populations
• la prévalence et l’incidence
• la surveillance à l’hôpital et dans la communauté des
bactéries multi résistantes( BMR)
• Coordonner les Contrôle de Qualité Externe (CQE)
Organisation et fonctionnement du réseau (2) • Les laboratoires du réseau reçoivent: • des fiches
Organisation et fonctionnement
du réseau (2)
• Les laboratoires du réseau reçoivent:
• des fiches épidémiologiques
• du matériel pour la collecte et la conservation des
souches.
• Une équipe de l’IPCI formée à la collecte passe
régulièrement sur les sites pour le ramassage des
souches et des supports.
• Chaque site reçoit les résultats des analyses effectuées
sur les souches.
Organisation et fonctionnement du réseau (3) CHU CHR HG CS Hôpitaux, ORMICI Réseaux laboratoires privés
Organisation et fonctionnement
du réseau (3)
CHU
CHR HG
CS
Hôpitaux,
ORMICI
Réseaux
laboratoires
privés
Autorités
Sanitaires
Activités • Renforcement des capacités du CNR et des laboratoires du réseau • Animation et
Activités
• Renforcement des capacités du CNR et des
laboratoires du réseau
• Animation et la gestion du réseau (à travers un
site Web, un périodique, Conférences…)
• Constitution d’une souchothèque dans la
biobanque de Pasteur
• Coordonner les CQE et CQI
Contrôle de qualité • Rôle: • Aider Les erreurs dans les résultats. • Détecter •
Contrôle de qualité
• Rôle:
• Aider
Les erreurs dans les résultats.
• Détecter
• Contrôle qualité
Procédures d’amélioration
de la qualité
Assurance qualité
Contrôle de qualité interne (CQI) • Démarche interne du laboratoire S’assurer: • Méthodologie correcte •
Contrôle de qualité interne (CQI)
• Démarche interne du laboratoire S’assurer:
• Méthodologie correcte
• Matériels et réactifs conformes à la réglementation
• Bon entretien du matériel
• Bonne conservation des réactifs
• Emploi des réactifs et du matériel selon le mode opératoire
préconisé par le fabricant
• Contrôle mensuel au minimum en utilisant des
souches de référence recommandées par le CA-SFM
Contrôle de qualité externe (CQE) • Obligatoire, organisés à l’échelon national, régional… • SUD (CNR
Contrôle de qualité externe (CQE)
• Obligatoire, organisés à l’échelon national,
régional…
• SUD (CNR ORMI-CI)
SUD (Sites sentinelles)
• Mais aussi
NORD (CNR France)
SUD (ORMICI)
Crédibilité +++
Résultats comparables +++
Publication révues à impact Factor
CQE • A plusieurs niveaux -souches à identifier et ATB à réaliser -souches déjà identifiées
CQE
• A plusieurs niveaux
-souches à identifier et ATB à réaliser
-souches déjà identifiées et ATB à réaliser avec
phénotypes particuliers à détecter…
Contrôle de vraisemblance • Ces contrôles sont essentiels pour apprécier la qualité des données générées
Contrôle de vraisemblance
• Ces contrôles sont essentiels pour apprécier la
qualité des données générées par les réseaux.
cohérence des données recueillies par chaque
laboratoire
permet de juger que la méthodologie a été
appliquée.
Echanges dans le réseau • Information sur • Cas exceptionnels, • Flambées • les investigations,
Echanges dans le réseau
• Information sur
• Cas exceptionnels,
• Flambées
• les investigations,
• Partage de statistiques réguliers
• Partage de rapports officiels
• Partage de données dans certains intervalles (sur
convention)
• Discussions/recommandations
• Rapports communs et publications (une fois par an)
Sites ORMICI Autorités sanitaires
Sites
ORMICI
Autorités
sanitaires
Merci
Merci