Vous êtes sur la page 1sur 33

Lycée Diderot BTS I.R.I.S

LES BASES DE LA

PROGRAMMATION

Courriel : genael.valet@diderot.org , URL : http://www.diderot.org

G.VALET Sept 2010 Version 1.4 1
G.VALET
Sept 2010
Version 1.4
1
Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
UN PROGRAMME, QU’EST-CE QUE C’EST ?
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

A quoi sert un programme ?

Résoudre un problème donné par calcul et traitement de l’information

Exemple de la Navigation GPS :

Problème : Guider l’utilisateur pour trouver son chemin

Informations traitées : Données cartographiques et Position GPS (Latitude, Longitude)

Comment s’exécute t-il ?

Sur un calculateur (système informatisé) par un ou plusieurs microprocesseurs

Séquentiellement : Les instructions sont exécutées les unes après les autres par un processeur ou un processus (Cas du multitâche)

Comment écrire un programme ?

Avec un langage de programmation

« Evolué » et indépendant du processeur

« Machine » et donc dépendant du processeur

2

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
TRAITEMENT DES DONNÉES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Définition

Série d’opérations sur des données brutes dans le but de produire,

transformer, transmettre, analyser ou classifier des informations

Exemple :

Le traitement des signaux bruts émis par des satellites permettent

de déterminer la distance entre le récepteur et les émetteurs et d’en déduire la position du récepteur

de déterminer la distance entre le récepteur et les émetteurs et d’en déduire la position du
de déterminer la distance entre le récepteur et les émetteurs et d’en déduire la position du
de déterminer la distance entre le récepteur et les émetteurs et d’en déduire la position du

3

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
ENTRÉE DE DONNÉES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Les entrées de données permettent à un programme de traiter

l’information

Saisie de l’utilisateur • Clavier, souris, tablette • Clavier virtuel • Joystick
Saisie de l’utilisateur
• Clavier, souris, tablette
• Clavier virtuel
• Joystick
Données provenant d’un capteur • Caméra • Cellule photoélectrique, température ,ultra son • Capteur de
Données provenant d’un capteur
• Caméra
• Cellule photoélectrique, température ,ultra son
• Capteur de pression, de vitesse
Données de communication • Réseau Ethernet, liaison série • Bluetooth, Zigbee, 3G • Base de
Données de communication
• Réseau Ethernet, liaison série
• Bluetooth, Zigbee, 3G
• Base de données

4

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
SORTIE DE DONNÉES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

La sortie d’un programme donne le résultat de son traitement

Affichage •Ecran LCD •Voyants •Message
Affichage
•Ecran LCD
•Voyants
•Message
Commande •Moteur •Ouverture de vanne •Vérin
Commande
•Moteur
•Ouverture de vanne
•Vérin
Données de communication •Réseau Ethernet, liaison série •Bluetooth, Zigbee, 3G •Base de données
Données de communication
•Réseau Ethernet, liaison série
•Bluetooth, Zigbee, 3G
•Base de données

5

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
ORGANISATION DU TRAITEMENT
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Chaîne de traitement de l’information

 Chaîne de traitement de l’information 6

6

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
EXEMPLE DE SYSTÈME
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle
Capteurs Mesure des grandeurs physiques Commande Energie mécanique Système uP Communication Echanges avec
Capteurs
Mesure des grandeurs
physiques
Commande
Energie
mécanique
Système uP
Communication
Echanges avec l’extérieur
7

Introduction

Notion de programme Structures de données

Structures de contrôle

BASES DE LA PROGRAM MATION

Chapitre 2

8

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
REPRÉSENTATION
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Représentation fonctionnelle

 Représentation fonctionnelle  Il est important de savoir repérer les entrées/sorties d’un

Il est important de savoir repérer les entrées/sorties d’un programme/système

Exemple de tri de nombres

Suite { 5 47 25 10 1 23 12 }

Exemple de tri de nombres  Suite { 5 47 25 10 1 23 12 }

Pour résoudre ce problème, il faut décomposer le problème en

sous problèmes plus simples

Comment faire ?

9

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
NOTION D’ALGORITHME
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

L’algorithme est la résolution d’un problème sous la forme

d’une série d’opérations à effectuer

Exemple du tri de la suite : { 5 47 25 10 1 23 12 }

1 ère étape : Rechercher le minimum sur une partie du tableau

2 ème étape : Permuter les éléments si un minimum a été trouvé

Puis répéter les 2 étapes sur une plus petite portion jusqu’à la fin de la série

Avant d’écrire l’algorithme, il faut décomposer :

sur une plus petite portion jusqu’à la fin de la série  Avant d’écrire l’algorithme, il

10

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
ECRITURE DE L’ALGORITHME
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Tri de la suite : { 5 47 25 10 1 23 12

}

k ← 0 , n ← 7 Tant que k<n, Faire

Rechercher minimum (min) entre k et n

Permuter le min trouvé avec k k k + 1 Fin du Faire

Il reste à déterminer l’algorithme de la « Recherche du minimum »

min ← k,

m ← k

Tant que m<n

Si nombre à l’indice m < nombre à l’indice min Alors

Fin

min ← m

Fin du Si m m + 1

11

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
PROGRAMME ET LANGAGES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

L’écriture d’un programme passe par l’utilisation d’un langage

de programmation

Le langage permet de définir

Une syntaxe (Comme la grammaire en français)

Un jeu d’instructions (Comme les mots en français)

Exemples :

Java, C/C++, Objective C (iPhone), php, Ada, Ruby, Javascript, …

Les langages machine ou assembleur :

Ils sont spécifiques à un processeur ou à une famille de processeurs

Il faut réécrire le programme si on change de processeur

Les langages dits « évolués »

Il ne sont pas spécifiques et il n’est pas nécessaire de réécrire tout le programme en cas de changement de processeur

Leur syntaxe est plus facile à comprendre

Ces langages facilitent le travail du développeur grâce aux bibliothèques de programmes

12

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
ECRITURE DU PROGRAMME SOURCE
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Le code source du programme est un fichier texte contenant

une suite d’instructions

L’ensemble des instructions autorisées dépend du langage utilisé

La syntaxe aussi

Comment écrire un programme source ?

A l’aide d’un simple éditeur de texte

Ou avec un IDE : « Integrated Development Environment »

Beaucoup de fonctionnalités

Permet aux développeurs d’être plus efficaces dans les grands projets

Peut-on choisir un langage de programmation ?

Cela dépend du processeur qui exécutera le programme

Les langage C, Java, Ada permettent de développer pour la plupart des processeurs

Comment le savoir ?

Documentation de l’environnement de développement

13

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
CHAÎNE DE DÉVELOPPEMENT D’UN PROGRAMME
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Cas d’un langage « compilé »

Environnement de Développement du programme Bibliothèques Réseau, Maths, graphique, Source du Edition de lien
Environnement de Développement du programme
Bibliothèques
Réseau, Maths,
graphique,
Source du
Edition de lien
Programme
programme
Compilateur
Utilisation éventuelle de
Langage Machine ou
Langage évolué (C,
Vérification de la syntaxe
Assembleur
bibliothèques
ADA, …)
Chargement du
programme
Système microprogrammé cible
Adresse instruction
à exécuter
Périphériques
Mémoire
Processeur
Entrées/Sorties
Mémoire ROM, FLASH ou RAM
Instruction à
exécuter

14

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
CODE SOURCE : EXEMPLE EN « C »
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle
Programme Structures de données Structures de contrôle Variable Directives de compilation Début du programme
Variable Directives de compilation Début du programme L’utilisateur doit saisir des données Création, ouverture
Variable
Variable
Variable Directives de compilation Début du programme L’utilisateur doit saisir des données Création, ouverture
Variable Directives de compilation Début du programme L’utilisateur doit saisir des données Création, ouverture

Directives de compilation

Début du programme

L’utilisateur doit saisir des données

Création, ouverture d’un fichier

Ecriture des données dans Le fichier et fermeture

15

doit saisir des données Création, ouverture d’un fichier Ecriture des données dans Le fichier et fermeture
Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LES VARIABLES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Qu’est-ce qu’une variable ?

C’est un symbole associé à une valeur ou à un objet

Sa valeur peut changer pendant l’exécution du programme

Caractéristiques d’une variable

Un nom ou identificateur

Un type

Entier, flottant, caractère, chaîne de caractère, …

Une valeur

A quoi sert une variable ?

A stocker temporairement une donnée qui va être utilisée dans la suite du programme

Exemple : Longitude et Latitude pour la position d’un GPS. Ces variables vont permettre la localisation sur une carte

Où est stockée une variable ?

En général, dans la mémoire vive du système

Mais aussi dans une base de données, dans un fichier, …

Si on souhaite qu’elle soit « persistante » après la fin de l’exécution d’un programme

16

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
EXEMPLES DE VARIABLES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

En langage C

En Ada

 En langage C  En Ada a : integer; a := 12; a := a

a : integer;
a := 12;

a := a +2 ;

 En langage C  En Ada a : integer; a := 12; a := a

En Java

int a;

a=12;

a = a +2 ;

 En langage C  En Ada a : integer; a := 12; a := a

17

int a; a=12; a = a +2 ;

int a;

int a; a=12; a = a +2 ;

a=12;

a = a +2 ;

a=12; a = a +2 ;

En PHP

$a = 12;

$a = $a +2 ;

 En PHP $a = 12; $a = $a +2 ;

Type et nom de la variable

Affectation

$a = 12; $a = $a +2 ; Type et nom de la variable Affectation Réaffectation

Réaffectation

Typage et

affectation

Identique au

C

$a = 12; $a = $a +2 ; Type et nom de la variable Affectation Réaffectation

Introduction

Notion de programme Structures de données

Structures de contrôle

BASES DE LA PROGRAM MATION

Chapitre 3

18

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LES STRUCTURES DE DONNÉES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Définition

C’est une structure logique destinée à contenir des données permettant de

simplifier leur traitement et donc l’écriture du programme

Exemple d’une structure de données

Problématique : Traiter et stocker les valeurs venant d’un accéléromètre, soit l’accélération mesurée sur les 3 axes x, y et z

Création d’une structure de données contenant les 3 valeurs

Accéléromètre

x y
x
y
z
z
de données contenant les 3 valeurs Accéléromètre x y z C a p t a g

Captage

logique

3 valeurs Accéléromètre x y z C a p t a g e logique Traitement Structure

Traitement

Structure de

données

x, y, z

3 valeurs Accéléromètre x y z C a p t a g e logique Traitement Structure

Stockage

19

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
CATÉGORIES DE STRUCTURES DE DONNÉES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Structures finies

Constantes

Valeur qui ne varie pas

Variables

Valeur qui peut varier en cours d’exécution du programme

Structures composées finies

Comme x,y et z de l’acceléromère

Structure indexées

Les tableaux [1…n]

On accède à un élément en utilisant son index ou indice

Les tableaux multidimensionnels [1 n][1 m]…

Structures récursives

Liste, arbres, graphes

20

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LES TABLEAUX A UNE DIMENSION
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Structure indexée

C’est un ensemble d’éléments (des variables, par exemple), auquel on accède

à l’aide d’un index ou indice

Exemple : Un tableau de « n » entiers

0 1 2 3 4 5 6 … n-1 Index 52 14 13 2 8
0
1
2
3
4
5
6
n-1
Index
52
14
13
2
8
21
487
254
Valeur
 Pour accéder au :
 1 er élément : tableau[0]
 4 ème élément : tableau[3]
 dernier élément : tableau[n-1]
Exemple en Langage C
0
1
2
3
4
Avant
int t[5] = { 1, 45, 12, 4, 0 } ;
1
45
12
4
0
t[4]=7;
0
1
2
3
4
t[0] = t[0] + t[2] + 10;
23
45
12
4
7
Après

21

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LES TABLEAUX MULTIDIMENSIONNELS
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Structure avec plusieurs index

L’ensemble est assimilable à un tableau de tableaux

Cas du tableau à 2 dimensions aussi appelé « matrice »

Il s’agit d’un tableau où chaque élément est un pointeur sur un autre tableau

Tableau de pointeurs

Tab[0][0] 0 1 2 3 4 0 p0 2 58 14 12 57 Tab[1][3] 1
Tab[0][0]
0
1
2
3
4
0
p0
2
58
14
12
57
Tab[1][3]
1
p1
16
12
21
71
1
2
p2
5
41
85
10
3
Tab[2][2]
3
p3
4
9
76
42
7
Tab[3][1]
Tab[3][2]

22

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
EXEMPLE TABLEAU MULTI EN C
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Exemple d’utilisation d’un tableau à 2 dimensions

Déclaration du tableau

 

0

1

2

3

0

1

2

3

4

1

5

6

7

8

2

9

10

11

12

int tab[3][4] = { {1,2,3,4} , {5,6,7,8}, {9,10,11,12} };
int tab[3][4] = { {1,2,3,4} , {5,6,7,8}, {9,10,11,12} };

Opérations sur le tableau

tab[0][1] = tab[2][1] * 2; tab[1][3] = tab[1][3] + tab[2][3];

tab[0][1] = tab[2][1] * 2; tab[1][3] = tab[1][3] + tab[2][3];

tab[0][1] = tab[2][1] * 2; tab[1][3] = tab[1][3] + tab[2][3];
tab[0][0] = tab[0][1] + tab[1][3]; tab[0][0] = tab[0][0] % 9;
tab[0][0] = tab[0][1] + tab[1][3]; tab[0][0] = tab[0][0] % 9;

tab[0][0] = tab[0][1] + tab[1][3];

tab[0][0] = tab[0][0] % 9;

tab[0][0] = tab[0][1] + tab[1][3]; tab[0][0] = tab[0][0] % 9;
tab[0][0] = tab[0][1] + tab[1][3]; tab[0][0] = tab[0][0] % 9;
 

0

1

2

3

0

4

20

3

4

1

5

6

7

20

2

9

10

11

12

4 1 5 6 7 20 2 9 10 11 12   0 1 2 3
 

0

1

2

3

0

40

20

3

4

1

5

6

7

20

2

9

10

11

12

4 1 5 6 7 20 2 9 10 11 12   0 1 2 3
4 1 5 6 7 20 2 9 10 11 12   0 1 2 3
 

0

1

2

3

0

1

20

3

4

1

5

6

7

20

2

9

10

11

12

23

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LES STRUCTURES PERSONNALISÉES
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Possibilité de construire des structures de données

personnalisées

En langage C, une structure est un ensemble logique de données.

Les données sont accessibles par l’intermédiaire d’un seul ensemble

x y z Structure « accel »
x
y
z
Structure « accel »

Définition de la structure

struct accel { int x;

int y; int z;

};

Déclaration d’une variable de type accel

struct accel

monAccelero;

Initialisation de la structure

monAccelero.x = 2; monAccelero.y = 3; monAccelero.z = 0;

Cette notion sera abordée plus tard dans le cours

24

Introduction

Notion de programme Structures de données

Structures de contrôle

BASES DE LA PROGRAM MATION

Chapitre 4

25

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LE BLOC D’INSTRUCTIONS
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Un bloc est un ensemble d’instruction contigües

Délimité par un début et une fin de bloc

Les délimiteurs peuvent être :

Des signes de ponctuation

Des mots clés

Début de bloc
Début de bloc

int fonction( int a ) {

}

int fonction( int a ) { }

Exemple en C

int a=0; b=1; Début de bloc { a=a+1; b=b+3*a; Fin de bloc }
int a=0; b=1;
Début de bloc
{
a=a+1;
b=b+3*a;
Fin de bloc
}
Fin de bloc
Fin de bloc

Attention : Une variable déclarée au sein d’un bloc n’existe pas en dehors de ce bloc

26

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
DÉFINITION D’UNE STRUCTURE DE CONTRÔLE
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

C’est une commande qui définit l’ordre dans lequel

les

instructions d’un programme sont exécutées

Le passage d’une instruction à l’autre peut être conditionnelle

La structure définit un « bloc d’instructions »

Les différents types de structures de contrôle

Les fonctions

Un bloc d’instruction peut-être appelé et renvoyer un résultat

Le « if, then, else »

Un bloc d’instruction s’exécute si une condition est vraie

Le « switch, case »

Une variable est testée chaque cas dispose d’un bloc d’instruction qui lui est

propre

Les boucles « for » , « while »

Répétition d’un bloc d’instruction tant qu’une condition est vraie

27

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LA STRUCTURE « IF »
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Exécution conditionnelle

Le résultat de l’évaluation d’une expression conditionne l’exécution du bloc

d’instruction

Langage algorithmique

Si condition vraie Alors

Bloc1

Sinon

Bloc 2 Fin du Si

Langage C

if ( condition ) {

bloc1

} else {

bloc2

}

Condition Vraie
Condition
Vraie

Bloc 1

Fausse

Bloc 2
Bloc 2
Bloc 2
Bloc 2
Bloc 2

Bloc 2

2 Fin du Si  Langage C if ( condition ) { bloc1 } else {

Fin

28

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LA STRUCTURE « WHILE »
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Exécution conditionnelle itérative d’un bloc d’instruction

L’exécution d’un bloc d’instruction est répétée tant qu’une condition est vraie

Langage algorithmique

Tant que condition vraie Faire Bloc d’instructions Fin tant que

Langage C

while ( condition ) { bloc d’instructions

}

Condition
Condition

Vraie

Bloc 1

Fausse

Fin tant que  Langage C while ( condition ) { bloc d’instructions } Condition Vraie
Fin tant que  Langage C while ( condition ) { bloc d’instructions } Condition Vraie

Fin

29

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LA STRUCTURE « DO WHILE »
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Exécution conditionnelle itérative d’un bloc d’instruction

L’exécution d’un bloc d’instruction est répétée tant qu’une condition est vraie

L’évaluation de la condition se fait après l’exécution du bloc

Langage algorithmique

Faire Bloc d’instructions Tant que condition vraie

Langage C

do { bloc d’instructions } while ( condition )

Bloc 1 Vraie Condition Fausse Fin
Bloc 1
Vraie
Condition
Fausse
Fin

30

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
LA STRUCTURE « SWITCH CASE »
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Exécution conditionnelle successive

Selon variable Faire Cas où variable=valeur1 Faire instructions Fin du Faire Cas où variable=valeur2 Faire

instructions

Fin du Faire

Pour tous les autres cas Faire

instructions Fin du Faire Fin du Selon

switch (var) {

0

: instruction;

break;

1

: instruction;

break;

default : instruction;

}

Langage algorithmique Langage C
Langage algorithmique
Langage C

31

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
FONCTIONS
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Une fonction est un sous-programme réutilisable

Elle utilise un ou plusieurs paramètres

Elle retourne un résultat

Représentation

Paramètre 1

Paramètre 1    
   

Fonction

… Fonction

Paramètre n

Résultat

Les fonctions peuvent être incluses dans des bibliothèques

Inclure la bibliothèque permet d’utiliser la fonction

Les fonctions simplifient le codage d’un programme

Le développeur peut s’appuyer sur un ensemble de bibliothèques déjà écrites

Exemples en C : « printf(), scanf(), …

32

Lycée IRIS Diderot Section technicien supérieur en Informatique et réseaux Les bases de la programmation
Lycée
IRIS
Diderot
Section technicien supérieur
en Informatique et réseaux
Les bases de la programmation
MISE EN PLACE D’UNE FONCTION EN C
Introduction
Notion de Programme
Structures de données
Structures de contrôle

Prototype et définition

Nom de la fonction
Nom de la fonction

Utilisation de la fonction

Paramètres
Paramètres

int fonction( int param1, int param2 );

int fonction(int param1, int param2 ) { int r = param1 * param2; return r;

}

Renvoi de r
Renvoi de r

int resultat;

resultat = fonction(50, 14);

Appel de la fonction
Appel de la fonction
Type de la valeur de retour
Type de la valeur de retour
Stockage du résultat Définition de la fonction
Stockage du
résultat
Définition de la fonction

Pour utiliser une fonction venant d’une bibliothèque

#include <stdlib.h> Inclure la bibliothèque stdlib.h contenant la fonction atoi int main(void) { char *chaine
#include <stdlib.h>
Inclure la bibliothèque stdlib.h
contenant la fonction atoi
int main(void) {
char *chaine = "123 " ;
int entier = atoi(chaine);
Appel de la fonction « atoi »
}

33