Vous êtes sur la page 1sur 22

www.lemonde.

fr

64e Année - N˚19577 - 1,30 ¤ - France métropolitaine --- Mercredi 2 janvier 2008 Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Eric Fottorino

Le Kenya s’enfonce dans


Sarkozy : « Tout ne peut la violence interethnique
être résolu en un jour ! » L
e bilan des journées de violences interethniques dans un pays jusqu’ici
postélectorales s’est alourdi au considéré comme un pôle de stabilité et
Kenya, où le nombre des victimes un exemple de développement économi-
pourrait s’élever à plusieurs centaines. que prometteur inquiète la communauté
Dans la seule ville de Kisumu, la troisième internationale.
du pays, plus d’une centaine de cadavres, Plus aucun pays ne considère que les
Réactions Le PS juge fumeuse la notion de « politique de civilisation » la plupart présentant des blessures par
balles, ont été comptabilisés à la morgue.
élections générales du jeudi 27 décembre
ont été honnêtes et transparentes et que
lu depuis huit mois, Nicolas Sarko- facer les traces de ses vacances luxueuses Ce faisant, M. Sarkozy montre qu’il Face aux risques d’escalade dans le le président Kibaki l’a emporté dans des

E zy n’a pas pu tout réaliser de ses pro-


messes de candidat. Les Français le
savent. Restait au chef de l’Etat à en pren-
et controversées en Egypte, assis derrière
son bureau du premier étage de l’Elysée,
M. Sarkozy a consacré l’essentiel de son
entend la double critique qui s’exerce sur
son action depuis son élection. Une partie
de sa majorité, des libéraux et du Medef
pays le plus important d’Afrique de l’Est,
le président sortant, Mwai Kibaki,
76 ans, a averti lundi 31 décembre 2007
conditions indiscutables. L’Union euro-
péenne a d’ailleurs réclamé, mardi 1er jan-
vier, une enquête indépendante sur les
dre publiquement acte. C’est ce qu’il a intervention à illustrer sa méthode de gou- juge qu’il ne va pas assez loin dans son que le gouvernement « traitera avec fer- résultats du scrutin. Même les Etats-
fait, lundi 31 décembre, en présentant vernement, à justifier ses choix aux yeux ambition de réforme ; mais de nombreux meté ceux qui fragilisent la paix ». Unis, qui, dans un premier temps,
pour la première fois ses vœux aux Fran- de ceux qui « trouvent que cela n’a pas été Français estiment qu’il a ouvert trop de La déclaration du chef de l’Etat inter- avaient félicité le vainqueur officiel, ont
çais. « Tout ne peut être résolu en un assez vite » et ceux qui, au contraire, « pen- chantiers et trop vite. « Une première étape vient alors que son rival, Raila Odinga, fait machine arrière. « Je n’ai personne à
jour », a-t-il concédé au court de sa brève sent que le changement a été trop rapide ». s’achève sur la voie du changement », a affir- qui conteste sa – courte – défaite au scru- féliciter », a déclaré lundi un porte-parole
allocution radiotélévisée, moins « décoif- Aux premiers, le chef de l’Etat a présen- mé le chef de l’Etat. tin du 27 décembre, a demandé à ses parti- du département d’Etat.
fante » qu’annoncé. Mais, comme il té « l’exigence du dialogue social et de la S’efforçant de redonner du sens à son sans de descendre dans la rue jeudi 3 jan- Le premier ministre britannique, Gor-
l’avait fait tant de fois lorsqu’il n’était négociation » comme excuse à sa pruden- action passée et à venir, le président de la vier, dans le centre de Nairobi, la capitale, don Brown, a invité, au cours de contacts
que candidat, il a promis de « tout mettre ce, assurant qu’il ne croyait pas « à la bru- République a ainsi mis sur le compte de pour « une manifestation de masse pacifi- téléphoniques, les deux rivaux à tra-
en œuvre » pour donner aux Français « le talité comme méthode de gouvernement ». « l’urgence » ses premières réformes, dont que ». Il a promis de réunir un million de vailler ensemble pour « l’unité et la récon-
sentiment que tout pourrait devenir possi- Il a renvoyé les seconds à l’urgence, « tant certaines ne portent pas leurs fruits ou personnes. Lundi, un précédent rassem- ciliation ». Plusieurs pays, dont la Fran-
ble ». Un slogan de campagne dont il la France a pris du retard sur le reste du mon- apparaissent comme des pis-aller. blement n’avait pu se tenir, la police ce, conseillent à leurs ressortissants d’évi-
juge qu’il reste d’actualité. de » et « parce que le temps presse si nous Philippe Ridet ayant menacé d’arrêter M. Odinga. ter tout déplacement au Kenya. a
A peine halé, comme s’il convenait d’ef- voulons rester maîtres de notre destin ». Lire la suite page 8 et l’éditorial page 2 La multiplication d’affrontements Lire page 4

Humour Ken Loach, cinéaste toujours Tabac


Planète rire Fumées
Il était déjà réputé
universel. Mais le rire
solidaire des exploités
réglementées La Libye
retrouvée
est en train de changer Depuis le 1er janvier,
de dimension : il se l’interdiction de fumer
mondialise, comme dans les bars, restaurants
tant d’autres activités ou discothèques est
humaines. Une industrie devenue effective. Elle
lourde de la légèreté, s’étend en Allemagne.
en quelque sorte. Pour aider ceux qui
« Analyse » page 2 veulent renoncer au tabac,
UK price £ 1,40

et « Livre du jour » page 12 pharmaciens et médecins


proposent timbres cutanés
Otages des FARC et inhalateurs. Efficacité
comparée des différents
Echec de la traitements, avis des
spécialistes... et méthodes Croisière culturelle
mission Chavez alternatives. Pages 7 et 19
en Sicile, Tunisie et Libye
Après plusieurs annonces
de retards, la libération
de trois otages des Forces Bourse Du 3 au 13 avril 2008
armées révolutionnaires
colombiennes (FARC) a été
Hausse faible En compagnie de Jean-Marie BLAS DE ROBLÈS,

interrompue. Le président Kierston Wareing est Angie dans le film de Ken Loach. DR à Paris archéologue et écrivain
vénézuélien Hugo Chavez, vec It’s a Free World !, le comporte d’autres réussites, La progression du CAC 40
organisateur de cette
tentative d’opération
humanitaire, a reçu
A cinéaste britannique Ken
Loach renoue avec le mon-
de présent (les années Blair) en
notamment California Dreamin’,
farce sombre d’un jeune Rou-
main, Cristian Nemescu, mort
a été modeste en 2007,
mais des économistes
se déclarent optimistes
CULTURE • VOYAGES • PASSION

et diffusé un message inventant un nouveau type de per- alors qu’il terminait le montage
www.terreentiere.com
pour l’année nouvelle
des FARC qui invoque sonnage : Angie, salariée licen- de ce premier long métrage. Au
ciée qui décide de créer son pro- Japon, Barbet Schrœder a tourné et considèrent que les
« d’intenses opérations pre cabinet de recrutement et bas- en 2007 son 17e film, Inju, un marchés devraient
militaires engagées dans progresser en 2008. 10 rue de Mézières - 75006 Paris ou Tél. : 01 44 39 03 03
cule dans le camp des exploiteurs. thriller teinté de masochisme. a
la région ». Page 5 La semaine cinématographique Lire pages 13, et 17-18 Page 9
Algérie 60 DA, Allemagne 1,90 ¤, Antilles-Guyane 1,90 ¤, Autriche 2,00 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 400 F CFA, Canada 3,25 $, Côte d’Ivoire 1 400 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 20 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 400 F CFA, Grande-Bretagne 1,40 £, Grèce 2,00 ¤, Hongrie 650 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,00 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Maroc 10 DH, Norvège 24 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤,
Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 400 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 25 KRS, Suisse 2,90 FS, Tunisie 1,8 DT, USA 3,30 $, Afrique CFA autres 1 400 F CFA,
2 0123 Mercredi 2 janvier 2008

Editorial La mondialisation du rire


Des vœux essoufflés
C
’est désormais un rituel. Chaque matin d’une semaine, quelquefois de la veille. Tous for- dités de l’existence, le burlesque, l’esprit de résistan-
ou presque se produit dans les entrepri- ment une actualité périssable. ce incarné dans la causticité, l’ironie. Bref, l’humai-
ses un petit attroupement autour d’un Ce bêtisier renouvelé grâce aux innombrables ne condition. Voltaire, Molière ont traversé les siè-

C
ommunication, innovation et surprise sont ordinateur. Un salarié vient de ferrer envois d’anonymes et augmenté des trouvailles de cles et les frontières. Les films de Charlie Chaplin et
des éléments essentiels de la panoplie politi- sur le Web un petit ou gros poisson – téléphages rompus aux nouvelles technologies Jacques Tati ont été unanimement applaudis et
que de Nicolas Sarkozy. Il n’aura pas brillé tout dépend du courant et du ressac de l’actualité n’est que la forme la plus contemporaine de circula- compris partout. Seuls les dictatures et les intégris-
– et fait admirer à ses collègues sa prise du jour : tion propre à l’humour comme à la chanson. Des tes de tout poil sont, de tout temps, demeurés
dans leur emploi lors de ses premiers vœux
un chat tout étonné d’entendre des sons en mar- arts populaires dont les créations – le pire comme réfractaires à la dérision, jusqu’à la censure. Pis, à
télévisés. chant sur le clavier, le déhanchement frénétique le meilleur – courent les rues sont reprises en l’emprisonnement et aux menaces de mort adres-
Pour un homme qui mise beaucoup sur sa capacité à d’un danseur amateur, un photomontage où la sées à ceux qui dénonçaient, par des moqueries ou
capter l’attention des Français et à marquer leurs tête de Nicolas Sarkozy remplace toutes celles de des caricatures, la tartufferie et l’injustice des pou-
esprits en sachant percevoir leurs attentes et y proposer
des réponses, le rituel de l’allocution de Nouvel An pre-
ses ministres sur la photo de famille gouverne-
mentale devant le perron de l’Elysée…
Analyse voirs.
Universel certes, mais il s’agit d’autre chose.
nait beaucoup d’importance. Il en avait d’autant plus Variante à ce phénomène social : un employé Comme d’autres champs culturels ou secteurs de
que l’Elysée avait fait attendre, dans cet exercice aussi, s’esclaffe tout seul devant son écran, tout portant Macha Séry l’économie, le rire s’est mondialisé. Mondialisation
à croire qu’il en a vu une « bien bonne » reçue accélérée dans les salles de cinéma, sur les chaînes
une « rupture », dans le style et sur le fond. Or, excepté dans sa boîte mail par un ami soucieux d’égayer refrain et en boucle. Avec, dans le lot, quelques de télévision, par Internet. « Nous sommes tous des
pour la lecture du discours en direct sur un prompteur sa journée au travail. Le fait est là : aux tradition- (rares) artistes auxquels le Net a offert une diffu- Américains », a coutume de dire, comme un gim-
– nouveauté dont le mérite n’a pas paru éclatant –, les nelles blagues colportées devant les distributeurs sion et une notoriété immédiates. En témoignent la mick, depuis deux ans, Jamel Debbouze, maître de
vœux du nouveau président ont ressemblé à ceux de ses de café ont succédé par messagerie électronique célébrité du rappeur français Kamini, celle des cérémonie du « Jamel Comedy Club » où il produit
prédécesseurs. le partage de fichiers vidéo mis en ligne sur You- tubes interprétés par le duo de la Chanson du et parraine une génération de comiques urbains,
Ils s’en sont distingués, toutefois, par un effort pour Tube, DailyMotion ou MySpace. dimanche, ou encore « Têtes à claques », créées tous adeptes du stand-up. Signifiant « debout » en
dresser un premier bilan des réformes. M. Sarkozy a Comme un éclusier enregistrant méthodique- dans le sous-sol d’un pavillon de Montréal par le anglais, le stand-up est apparu aux Etats-Unis dans
ment les mouvements de batellerie, l’internaute Québécois Michel Beaudet, des petites figurines les années 1960, afin de divertir des clients de caba-
conscience qu’au terme de ses quelque sept mois de pré-
compulsif capte quotidiennement le flot de pasti- animées en pâte à modeler et rendues très expressi- rets. Ce genre a eu ses ténors : Lenny Bruce, Jerry
sidence les Français sont plus perplexes que convain- ches et parodies en tout genre consultables sur les ves grâce au numérique. Ses premières saynètes Seinfeld, Robin Williams, Richard Pryor, David La
cus. Aussi s’est-il efforcé de justifier son action auprès pages d’accueil de ces sites communautaires. ont été expédiées par courriel le 16 août 2006 à quel- Chapelle, Eddie Murphy, Jim Carrey ; des artistes
de ceux « qui trouvent que cela n’est pas allé assez vite » Ceux-ci disposent d’un hit-parade : sur YouTube, ques amis qui les ont propagées. En décembre, le que le cinéma a courtisés ou auxquels la télévision
comme de ceux « qui pensent que le changement a été la vidéo d’un bébé pris d’un fou rire inextinguible site de Michel Beaudet, visité par trois millions d’in- a offert sitcoms ou talk-shows.
trop rapide ». S’adressant à tous, il a renouvelé les pro- a été visionnée 24 millions de fois, « Evolution of ternautes par mois, est devenu le premier site fran-
messes faites au soir de son élection, quand il s’était dance » par l’imitateur Judson Laipply 60 mil- cophone au Canada. En janvier, Canal+ diffusera Inoffensive, recyclable à l’infini
engagé à ne pas tromper ni trahir ses concitoyens. C’est lions de fois ! Ces clips, ces bévues, ces extraits ces créations graphiques, rigolotes dans le fond, Nombreux sont les jeunes comiques français à
d’émissions télévisées où un play-back a échoué, inventives dans la forme. revendiquer explicitement une filiation avec leurs
bien le moins.
une langue a fourché, ont été postés par un conci- Rien de neuf apparemment : le rire est universel, aînés d’outre-Atlantique, les thèmes sociaux qu’ils
Aujourd’hui, ce propos est mesuré aux actes accom- toyen ou un habitant des antipodes. Ils datent du moins la satire politique, les cocasseries et absur- ont développés, le style rythmé et direct qu’ils ont
plis et à l’honnêteté avec laquelle ils sont évalués. A cet- impulsé. Cette inspiration a été cultivée par le
te aune, la récapitulation à laquelle s’est livré le chef de visionnage des cassettes vidéo, des DVD achetés
l’Etat appelle un jugement mitigé. Affirmer que le
« paquet fiscal » de l’été a permis à l’économie française
2008 par Colcanopa aux Etats-Unis ou par correspondance. Ce genre
comique a même conquis la Hongrie, avec les repré-
de « mieux résister » à la conjoncture relève de la péti- sentations mensuelles données par des comédiens
tion de principe. anglophones. Depuis, les soirées BuDuCS (Buda-
pest Stand-up Comedy Shows) connaissent un vif
Il est heureux que le président de la République soit succès.
capable de reconnaître qu’il a « pu commettre des Le tout-venant des séquences amateur sur Inter-
erreurs ». Espérons qu’il mettra à profit les occasions net relève bien entendu d’une autre catégorie, celle
qu’il aura, dans les prochains jours, de s’exprimer qui constitue le fonds de commerce d’une émission
publiquement, devant la presse notamment, pour préci- de TF1, « Vidéo gag ». Futile, inoffensive, recycla-
ser quelles sont ces erreurs et comment il entend les ble à l’infini. Sur le Web, la peau de banane – le gag
corriger ! de la glissade inopinée – devient le régime (norma-
tif). Ce faisant, elle restreint le temps et la place lais-
Il est sain que le chef de l’Etat montre qu’il a entendu
sés aux autres registres d’humour moins visuels,
les critiques sur sa diplomatie vis-à-vis des régimes non plus narratifs, davantage discursifs. D’autant que
démocratiques. Mais plaider que la France devait se les genres privilégiés sur les sites Internet sont
remettre « à parler avec tout le monde » pour venir en ceux que les divertissements télévisés promeuvent
aide « à ceux qui souffrent » laisse de côté une part de la partout dans le monde : des canulars, des sketchs
vérité, celle des intérêts commerciaux. « Je ne m’autori- qui s’exportent vite et bien.
serai aucune hypocrisie », a-t-il pourtant assuré. Distributeur mondial de « Surprise sur prise »
Quant à la « deuxième étape » annoncée pour 2008 et et « Farce attaque », Gilbert Rozon, PDG de la
manifestation Juste pour rire, au Québec, lancera
pompeusement baptisée « politique de civilisation »,
en marge de la 26e édition du festival, en 2008, un
son caractère nébuleux révèle un manque d’inspiration marché mondial de l’humour, à l’instar de ce qui se
inhabituel. Le président s’est beaucoup dépensé au fait déjà pour le cinéma et la télévision à Cannes.
cours d’une année qu’il a rendue trépidante. Il lui faut Cela afin de formaliser des échanges commerciaux
trouver un deuxième souffle. a qui, jusqu’ici, se déroulaient en coulisse et dans les
chambres d’hôtel entre producteurs, programma-
teurs de salle et d’antenne, producteurs, directeurs
Société éditrice du « Monde » SA de casting. En juillet, ils bénéficieront de conféren-
Président du directoire, directeur de la publication : Pierre Jeantet ces sur la convergence des médias. Ils disposeront
Vice-président : Bruno Patino d’une vidéothèque pour faciliter leurs acquisitions
Directeur du « Monde » : Eric Fottorino et assisteront à des pitchs (résumés succincts) d’hu-
Secrétaire général du directoire : Pierre-Yves Romain
Directeur adjoint : Laurent Greilsamer
moristes.
Directeur général délégué : Patrick Collard Depuis l’invention du concept, les caméras
Directeur de la rédaction : Alain Frachon cachées de Juste pour rire, diffusées dans les
Directeur adjoint de la rédaction : Jacques Buob avions, ont été achetées par 140 pays dans le mon-
Directeur éditorial : Gérard Courtois de. Par son volume de programmes et son poids
Rédacteurs en chef : Sophie Gherardi, Patrick Jarreau, Michel Kajman
et Franck Nouchi (« Le Monde 2 »)
économique, la légèreté est en passe de devenir une
Responsable de la conception : Eric Azan industrie lourde. a
Directeur artistique : Quintin Leeds ; chef d’édition : Françoise Tovo
Délégué général : Olivier Biffaud ; secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco
Médiatrice : Véronique Maurus
Directeur des relations internationales : Daniel Vernet
Conseil de surveillance : Alain Minc, président ;
Jean-Michel Dumay, vice-président
Afghanistan, l’autre guerre
Anciens directeurs : Hubert Beuve-Méry (1944-1969), Jacques Fauvet

A
(1969-1982), André Laurens (1982-1985), André Fontaine (1985-1991), près les attentats du 11 septembre 2001, méridionales. Parce qu’elle était présentée comme Américains à mettre Oussama Ben Laden hors
Jacques Lesourne (1991-1994), Jean-Marie Colombani (1994-2007)
la discussion avait été vive entre les une « guerre de nécessité », l’intervention en Afgha- d’état de nuire et de la coalition menée par l’OTAN
Le Monde est édité par la Société éditrice du Monde SA conseillers du président George nistan suscitait une large approbation, bénéficiant à venir à bout des talibans, qui se sont réinstallés
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 15 décembre 2000. Capital social : W. Bush. Deux groupes s’opposaient : de la légitimité internationale conférée par l’ONU. dans leurs bastions, laisse penser qu’il n’en est rien.
149 017 497 ¤. Actionnaires directs et indirects : Le Monde SA, Le Monde et Partenaires Associés,
Société des rédacteurs du Monde, Société des cadres du Monde, Société des employés du Monde, les tenants de la thèse « Iraq first » et Tout le contraire de la guerre en Irak. En 2003, L’assassinat de Benazir Bhutto souligne un triple
Société des personnels du Monde, Fonds commun de placement des personnels du Monde, Société des ceux de la thèse « Afghanistan first ». Autrement dit l’intervention américaine contre Saddam Hussein échec de la politique américaine : l’éradication man-
personnels du groupe des publications de la Vie catholique, Association Hubert-Beuve-Méry, Société
des lecteurs du Monde, Le Monde Entreprises, Le Monde Europe, Le Monde Investisseurs, Le Monde ceux qui, depuis longtemps, voyaient en Saddam est apparue comme une « guerre de choix », dictée quée d’Al-Qaida, le vain soutien au régime autoritai-
Presse, Le Monde Prévoyance, Claude-Bernard Participations, Investmonde. Hussein le plus grand danger pour la sécurité des non par des impératifs de sécurité internationale re de Pervez Musharraf et l’effondrement de la stra-
Etats-Unis et ceux qui voulaient frapper Oussama partagés par l’ensemble des puissances, mais par la tégie concoctée autour d’un partage du pouvoir
Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13
Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; télécopieur : 01-57-28-21-21 Ben Laden et ses alliés talibans. seule volonté du président américain et de son entre le général-président et la représentante de
Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; Les seconds l’ont emporté. A l’automne 2001, de entourage. Elle a suscité l’opposition de trois mem- l’opposition démocratique au Pakistan.
Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Médiateur : mediateur@lemonde.fr
nombreux arguments plaidaient en leur faveur. Le bres permanents du Conseil de sécurité, dont deux Pour autant, il est difficile d’imaginer un désen-
Abonnements : Par téléphone : de France 0-825-000-778 (0,15 TTC/min) ; responsable des attentats contre le World Trade gagement des Occidentaux d’Afghanistan. Pour
de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48. Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ Center et le Pentagone paraissait bien se trouver en des raisons qui tiennent aux conditions dans les-
Changement d’adresse et suspension : 0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
Tarif 1 an : France métropolitaine : 374 ¤
Internet : site d’information : www.lemonde.fr
Afghanistan ; le régime des talibans était dénoncé
par l’ensemble de la communauté internationale,
Chronique quelles l’intervention a été engagée, au constat
qu’aucun de ses objectifs n’a été encore atteint et au
finances : http://finance.lemonde.fr
Emploi : www.talents.fr/ Immobilier : http://immo.lemonde.fr en tout cas par les pays qui la représentent au rôle essentiel attribué à l’OTAN qui joue sa crédibili-
Télématique : 3615 lemonde. Documentation : http://archives.lemonde.fr Conseil de sécurité des Nations unies ; tout le mon- té dans sa première opération hors d’Europe. Avant
Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40 Daniel Vernet
Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 de, ou presque, était d’accord pour frapper un son élection, Nicolas Sarkozy avait envisagé une
grand coup, tout de suite, en réponse à la tragédie – la France et la Russie – ont formé avec l’Allema- réduction de la présence française, voire un retrait
0123 est édité par la Société Editrice du Monde (SA). La reproduction de tout
américaine. Autant cette communauté internationa- gne un front du refus, désastreux pour Washing- complet. Il est revenu sur cette idée qui aurait été
article est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publications le était enlisée depuis la première guerre du Golfe ton. Les Etats-Unis ont court-circuité l’ONU, pri- dans ses relations avec les Etats-Unis ce que le non
et agences de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 en 1990-1991 dans l’affaire irakienne, autant il lui vant leur action de légalité, sinon de légitimité, à la guerre en Irak avait été pour Jacques Chirac.
Imprimerie du Monde était facile de réaliser son unité pour « libérer » internationale. L’enlisement dont ils peinent à sor- Le problème reste entier. Il ne suffit pas d’invo-
12, rue Maurice-Gunsbourg
94852 Ivry cedex l’Afghanistan. Non seulement les Russes approu- tir en Irak paraissait inscrit dans cette conjonction quer, comme en Irak, une « solution politique » à la
Président : Patrick Collard vaient l’opération « Liberté pérenne », mais ils de facteurs négatifs. place d’une « solution militaire » pour le résoudre.
Directeur général : Stéphane Corre
avaient le sentiment que les Américains agissaient Est-ce à dire que la guerre en Afghanistan, com- Soutenir que cette solution politique pourrait se
80, bd Auguste-Blanqui
75707 PARIS CEDEX 13 dans leur propre intérêt, car eux-mêmes crai- mencée sous de meilleurs auspices, a plus de chan- révéler plus facile à Bagdad qu’à Kaboul n’est pas
PRINTED IN FRANCE Tél : 01-57-28-39-00 - Fax : 01-57-28-39-26 gnaient la contagion islamiste sur leurs frontières ces de se terminer par un succès ? L’incapacité des pousser trop loin le paradoxe. a
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Page trois AmériqueduSud 3
Pendant que certains départements déclarent leur autonomie, le président Morales impose une
réforme foncière. A Santa Cruz, Indiens, propriétaires et migrants prennent position. Rencontres

La Bolivie dans tous ses éclats

Manifestation à La Paz, samedi 15 décembre 2007, pour soutenir la réforme de la Constitution du président Evo Morales. KPA/EYEDEA PRESSE

SANTA CRUZ DE LA SIERRA Au Comité civique pro-Santa Cruz, Car- Carlos Hugo Molina, ancien préfet centris- latine. La réforme agraire promulguée par portrait d’Evo Morales. Julio Almendra et
ENVOYÉ SPÉCIAL los Dabdoub, médecin d’origine libanaise, te de Santa Cruz, désormais à la tête d’une la révolution nationaliste de 1952 a été Roberto Luques ont essayé d’organiser un

D
eux policiers protègent noncha- est d’accord avec M. Chavez sur la compati- ONG, le Centre pour la participation et le assez radicale. « A Santa Cruz, nous venons comité civique populaire pour contrer l’in-
lamment l’entrée de la Confédé- bilité entre l’autonomie des Indiens et développement humain durable (Cepad). presque tous d’autres régions et, une minori- fluence du comité dominé par les oppo-
ration des peuples indigènes l’autonomie du département. A la tête de En dépit de l’affrontement politique entre té, d’autres pays, rappelle Silverio Mar- sants. « Mais peu de gens sont prêts à s’enga-
de Bolivie (Cidob), Villa no 1 de l’opposition au président Morales, le Comi- le gouvernement de gauche et les départe- quez, recteur de l’université privée Domin- ger », confient-ils.
Mayo, un quartier de la péri- té civique regroupe les forces vives de la ments acquis à la droite, « rien n’empêche go-Savio. Cette métropole a absorbé des Interrogés sur ce que le gouvernement
phérie de Santa Cruz de la Sierra. Loin du métropole. Son siège se trouve dans un un accord négocié entre les deux parties », migrants boliviens en nombre supérieur à Morales a apporté à leur communauté, ils
centre-ville, la municipalité ne se soucie quartier résidentiel, où les rues sont gou- assure-t-il. l’Argentine, l’Espagne ou le Brésil. » commencent par la dignité acquise par
guère de goudronner les rues. A chaque dronnées. Passée en un demi-siècle de sim- Alors, comment expliquer les rumeurs La plupart des migrants en provenance ceux d’en bas, reçus aussi bien à la préfectu-
averse tropicale, le passage devient impra- ple bourgade à une ville de 1,5 million d’ha- récurrentes de confrontations violentes, de l’Altiplano andin et des vallées du cen- re que dans les banques, « même si nous ne
ticable. Le siège du Cidob est néanmoins bitants, la population de Santa Cruz voire de guerre civile ? « L’information tre du pays s’établissent à Villa no 1 de portons pas de cravate ». Ensuite, ils citent
spacieux et bien bâti, avec un immense connaît la valeur symbolique et pratique équilibrée a été victime de la polarisation », Mayo ou à Plan 3000. Cette dernière agglo- le bon « Juancito Pinto » destiné aux éco-
patio où des jeunes Indiennes allaitent de l’asphalte urbain. affirme M. Molina. « Les médias n’ont pas mération s’est formée en 1983, à la suite liers et la rente attribuée aux personnes
leur enfant pendant que des garçons « Le problème est l’articulation avec les évité la tentation partisane », acquiesce Tuf- d’inondations. Aujourd’hui, elle regroupe âgées. Enfin, l’emploi en hausse, même si
jouent au football. L’ensemble, à la fois autres niveaux d’autonomie, la municipale, fy Aré Vazquez, rédacteur en chef à El 250 000 âmes. Fatiguée d’attendre l’as- de nombreux Boliviens préfèrent s’établir
bureaux et lieu d’hébergement, a été finan- déjà existante, et la provinciale et régionale, Deber, le principal quotidien de la région. phalte, Plan 3000 veut former une munici- à leur compte.
cé par le gazoduc Bolivie-Brésil en 1999, que la nouvelle Constitution votée par les Aux soirées huppées du Country Club, palité séparée de Santa Cruz. Santa Cruz offre beaucoup d’opportuni-
rappelle une plaque sur le mur. partisans du président Morales prétend ins- on joue à se faire peur, raconte Antonia Un marché entoure la rotonde de tés, ils ne regrettent pas d’être venus : « Ici,
La Confédération est plus taurer, précise M. Dabdoub. Sandez, directrice de l’Alliance française. Plan 3000. A l’heure du repas, les plats nous sommes toujours en Bolivie, le climat
ancienne, elle vient de fêter ses Cinq niveaux d’autonomie, c’est A l’entendre, la bourgeoisie de Santa Cruz sont pleins, souvent du riz avec du poulet tropical est agréable », ajoutent-ils. Pas
25 ans. Son président, Adolfo
« Nous trop. » En outre, le texte, qui est typiquement une classe de « nouveaux ou du porc. Les dirigeants des gremiales, plus à Plan 3000 qu’à Villa no 1 de Mayo,
Chavez, est un Indien Tacana.
revendiquons doit être soumis à un référen- riches ». les travailleurs autonomes ou informels, y ils ne connaissent personne qui songe à sol-
« Le réveil indien est parti d’ici, de
l’autonomie des dum en 2008, menacerait la Rien à voir avec l’oligarchie terrienne disposent d’un minuscule local, encombré liciter un lopin de terre. a
l’Orient [l’est de la Bolivie] »,
terres indigènes, propriété privée, car il limite traditionnelle d’autres pays d’Amérique de coupes de tournois de football et d’un Paulo A. Paranagua
affirme-t-il. Des 36 peuples indi-
pour que nos l’extension des propriétés rura-
gènes répertoriés dans le pays,
frères ne les et leur exige « une fonction
34 se trouvent dans le départe-
ment de Santa Cruz, même si on
entend parler davantage des
deviennent pas
des mendiants ou
sociale ».
Selon Antonio Soria Gal-
des esclaves dans varro, « le conflit sur la terre
« Une culture du conflit, pas de la violence »
les villes »
Aymara depuis qu’un des leurs, explique l’opposition de Santa LA PAZ dialogue à l’égard de l’opposition et à l’inté- que la problématique du métissage va
Evo Morales, est devenu prési- Cruz au gouvernement Mora- ENVOYÉ SPÉCIAL rieur de la majorité présidentielle » par bientôt remplacer les revendications
dent de la République, en 2006. Adolfo Chavez les ». L’Observatoire de la révo- La trêve des confiseurs n’a pas fait dispa- l’existence d’un « leader charismatique », identitaires. Trente-six ethnies différen-
« Ils sont branchés sur la politi- Indien Tacana lution agraire partage avec la raître la tension qui inquiète les Boli- Evo Morales. Comuna organise ses réu- tes coexistent en Bolivie, où 65 % de la
que, alors qu’ici on a davantage les fondation Tierra un petit appar- viens. L’opinion reste tiraillée entre le nions publiques à l’Alliance française, population se considère métisse, 20 %
pieds sur terre, confie M. Chavez. Nous reven- tement au centre-ville. Dotées d’équipe- gouvernement du président Evo Mora- située à Sopocachi, le Quartier latin de indigène et 11 % blanche, selon une
diquons l’autonomie des terres indigènes pour ments modernes, ces organisations non les, dont les deux bastions sont La Paz et La Paz. « Le gouvernement va continuer à enquête récente.
que nos frères ne deviennent pas des men- gouvernementales (ONG) bénéficient El Alto (ouest), et les départements auto- commettre des erreurs, dont certaines gra- A en croire Samuel Doria Medina, élu
diants ou des esclaves dans les villes. » d’aides qui leur permettent de mener de nomistes de l’est, sud et nord de la Boli- ves, car cela fait partie de son apprentissa- centriste à l’Assemblée constituante, le
Son nom figure dans une liste de « traî- front recherche et expertise. vie. Pedro Susz, bras droit du maire de ge, affirme Juan Carlos Pinto devant un chef de l’Etat n’a pas le sens des priori-
tres et ennemis à abattre » dressée par l’ex- A en croire M. Soria, 391 propriétés La Paz, considère que la fracture régiona- public clairsemé. Autrement, ce seraient tés. « Lorsqu’il est allé récemment à El
trême droite de Santa Cruz. Et, pourtant, dépassent les 10 000 hectares dans ce le occulte la fracture sociale, qui déchire toujours les mêmes qui gouverneraient. » Alto, son principal réservoir d’électeurs,
M. Chavez pense que « l’autonomie indigè- département plus grand que l’Allemagne. les Boliviens de toutes les régions. La Une de ces erreurs a été de privilégier Evo Morales leur a proposé de construire
ne est tout à fait compatible avec l’autonomie La plupart sont consacrées à l’élevage. « Je moitié de la population vit dans la pau- l’agenda « indigéniste », pense Loyola une piscine, alors que la distribution d’eau
départementale » réclamée par l’opinion n’y crois pas beaucoup », avoue-t-il, en évo- vreté. Guzman, survivante de la guérilla de laisse à désirer, raconte M. Doria Medina.
de Santa Cruz et de trois autres départe- quant les « vaches touristes » trimballées Alors que le maire Juan del Granado, Che Guevara, élue à l’Assemblée consti- Un investissement massif à El Alto, avec
ments, Tarija, Beni et Pando. d’un domaine à l’autre pour justifier qu’ils réélu brillamment, est le principal allié tuante sur les listes du MAS. A son avis, son million de pauvres, pourrait modifier
L’Assemblée constituante a adopté, servent bien au pâturage. de M. Morales, « il y a des longs passages la « fracture sociale ne se réduit pas à la la situation sociale du pays. Hélas, la ges-
dans des conditions controversées, des M. Soria estime toutefois qu’aucune à vide sans aucun contact », regrette fracture ethnique ». Résultat : la Consti- tion publique ne semble pas la priorité du
droits nouveaux pour les peuples indigè- expropriation de terres privées ne serait M. Susz. Le Mouvement pour le socialis- tution votée par l’Assemblée est « un gouvernement. » Quant aux rumeurs de
nes, dont celui de « se gouverner eux- nécessaire, d’autant que la pression socia- me (MAS, gauche), la formation du prési- patchwork contradictoire, où l’étatisme confrontation violente ou de guerre civi-
mêmes ». Cartes à l’appui, le président du le est quasi inexistante. Le Mouvement des dent, « n’a pas entretenu ses relations avec centralisateur de la vieille gauche alterne le, Waldo Albarracin, défenseur du peu-
Cidob pointe les « terres communautaires paysans sans terre a suspendu toute occu- la classe moyenne », admet Raul Prada, avec le communautarisme indigène », ple – une sorte de médiateur de la Répu-
d’origine », c’est-à-dire les territoires pation pour s’en remettre entièrement au élu du MAS à l’Assemblée constituante. assure le constitutionnaliste Ricardo blique –, souligne que « les Boliviens ont
indiens déjà délimités, et insiste : « Nous gouvernement. Intellectuel lié au groupe Comuna, Paz Ballivian. une culture du conflit, mais pas de culture
n’empiétons ni sur les propriétés privées ni « La réforme agraire a progressé davanta- qui a fourni plusieurs cadres au gouver- Fier de ses origines guarani, le sociolo- de la violence ». a
sur les réserves forestières. » ge avant Evo Morales qu’après », renchérit nement, M. Prada explique « l’absence de gue Roberto Ibarguen croit de son côté P. A. P.
4 International 0123
Mercredi 2 janvier 2008

Kenya Les émeutes qui ont suivi les élections générales ont fait plus de 120 morts, selon un bilan provisoire

La violence de la
crise kenyane alarme
la communauté
internationale
e bilan des violences qui ont suivi au La mise en garde du chef de l’Etat

L Kenya, samedi 29 décembre 2007, intervient alors que Raila Odinga, a pro-
l’annonce des résultats partiels du mis de faire descendre dans la rue, jeudi
scrutin présidentiel de jeudi, ne cesse de 3 janvier, un million de ses partisans. Il
s’alourdir. Selon la Croix-Rouge, 120 per- les a invités à se rassembler au parc Uhu-
sonnes ont péri dans les principales ru, un haut lieu de la lutte pour la démo-
agglomérations du pays victimes des vio- cratie dans les années 1990. « Ce sera une
lences policières ou des affrontements action de masse pacifique, a-t-il annoncé
interethniques. Encore ne s’agit-il que lors d’une conférence de presse à Nairo-
d’un chiffre provisoire qui risque d’être bi, la capitale. « Nous marcherons avec des
très largement dépassé. Ainsi, dans la brassards noirs au bras parce que nous som-
troisième ville du pays, Kisumu, un fief mes en deuil », a ajouté le chef de l’opposi-
de l’opposition, 48 cadavres ont été ame- tion. Lundi, la police avait menacé d’ar-
nés à la morgue dans la nuit de lundi à restation de M. Odinga s’il organisait
mardi, selon l’Agence France-Presse, qui une cérémonie d’investiture pour faire Des policiers pourchassent des émeutiers, lundi, dans le bidonville de Kibera, un bastion de l’opposition à Nairobi. STEPHEN MORRISON/EPA
sont venus s’ajouter aux 53 morts recen- pièce à celle du chef de l’Etat sortant.
sés auparavant dans cette L’ampleur des troubles au
même ville.
Pour tenter d’enrayer la vio-
La mission
Kenya, le pays d’Afrique de
l’Est le plus développé avec un
Un document révèle l’étendue des fraudes électorales
lence, le président Mwai Kiba-
d’observation taux annuel de croissance supé- depuis Nairobi, des bordereaux où les signés par la même personne. A Kieni,
NAIROBI
ki – dont la courte victoire élec-
européenne rieur à 5 %, inquiète la commu- chiffres du parti du président Kibaki dans la même région, on enregistre une
CORRESPONDANT
torale (un peu plus de 200 000
a demandé nauté internationale qui redou- Un document confidentiel de sept pages, avaient été gonflés. différence de 20 000 voix entre le nom-
voix le séparent de son rival
qu’« une enquête te de voir ces troubles dégéné- que s’est procuré Le Monde, trace les Dans 88 circonscriptions (sur 210 au bre de votants pour les législatives et
Raila Odinga, à la tête d’une
impartiale rer en guerre civile. Après contours du désastre entraîné par le scru- total), une anomalie entache le formulai- pour la présidentielle, écart irréaliste
coalition d’opposition, le Mou-
sur l’exactitude avoir dans un premier temps tin du 27 décembre 2007, qui vient de re officiel recensant les résultats de la cir- témoignant d’un « gonflage » du pre-
vement démocratique orange)
des résultats de félicité le président sortant plonger le Kenya dans une vague de vio- conscription. Soit ce document a dispa- mier chiffre.
est contestée par l’opposition
la présidentielle pour sa réélection, les Etats- lences. Le texte recense les irrégularités ru, soit il n’est pas signé, soit un exem- Toujours dans cette région, un
– s’est engagé, lundi dans son
soit menée » Unis ont fait machine arrière. constatées par les observateurs des partis. plaire postérieur, non signé par les auto- bureau de vote où étaient enregistrées
message de vœux pour la nou- « Je n’ai personne à féliciter », a Il a été annoté par un participant lors rités compétentes, a été introduit à la der- 1 200 personnes est devenu, après l’ad-
velle année, à agir « avec fermeté (contre) rectifié le porte-parole du département d’une réunion discrète rassemblant des nière heure sous forme de photocopie ou jonction d’un zéro opportun, un bureau
ceux qui fragilisent la paix » et à améliorer d’Etat, Tom Casey. Les Etats-Unis, a-t-il partis en lice. Cette réunion s’est tenue au de faux grossier. où 12 000 personnes ont voté, de maniè-
la « sécurité à travers le pays ». Depuis ajouté, sont « très inquiets (…) des irrégu- cours de la nuit du samedi 29 au diman- Dans une circonscription de la provin- re écrasante en faveur du président Kiba-
dimanche soir, la diffusion en direct de larités dans le décompte des voix ». che 30 décembre, celle précédant l’annon- ce centrale, bastion du président sortant, ki. Plusieurs dizaines de circonscrip-
reportages radios ou télévisés est interdi- Ancienne puissance coloniale jus- ce des résultats de la présidentielle. Mwai Kibaki, l’ensemble des bordereaux tions ont vu leurs chiffres gonflés – jus-
te par le gouvernement et ce « jusqu’à qu’en 1963, la Grande-Bretagne a égale- Le bilan en est atterrant. Juxtaposées, issus des différents bureaux de vote sont qu’à 70 000 voix en plus – entre le
nouvel ordre ». ment fait part de sa préoccupation les irrégularités dans le processus de moment du décompte en public, de la
devant une violence largement alimentée décompte démontrent que l’étendue des M. Kibaki, élu en 2002 pour signature par tous les agents électoraux
CHRONOLOGIE par des facteurs ethniques. Le premier fraudes est si vaste qu’elle remet en ques- lutter contre la corruption et l’arrivée de chiffres différents au cen-
27 décembre 2007 : élections ministre, Gordon Brown, a eu, lundi, des tion le résultat final. Les premiers résul- tre national de décompte.
législatives et présidentielle. conversations téléphoniques avec le pré- tats partiels donnaient l’opposant Raila Ministre depuis 1965, élu une première Les distorsions les plus patentes sont
29 décembre : le parti d’opposition sident sortant et son rival. Il les a invités à Odinga en tête, avec une avance attei- fois président de la République en 2002, observées dans des circonscriptions aux
Mouvement démocratique orange se rapprocher et à « travailler pour l’unité gnant, à un moment donné, un million après deux échecs successifs, le prési- résultats favorables au président sortant
(ODM) annonce la victoire de son candi- et la réconciliation ». de voix (sur 8 millions de votants). Au dent Mwai Kibaki a fait campagne sur le mais le camp de l’opposition n’est pas
dat, Raila Odinga, à la présidentielle. L’Union européenne (UE), tout comme tout dernier moment, un revirement a thème de la continuité avec l’appui de la épargné par les irrégularités graves.
Début des troubles dans les quartiers la Russie, le secrétaire général de l’ONU, et subitement fait fondre cette avance. puissante Eglise catholique et des milieux Dans l’ouest du pays, son bastion, les
pauvres de Nairobi, fiefs de l’opposition. les pays voisins du Kenya, ont fait part de Sur un exemplaire de la liste complète d’affaires. Il a favorisé le développement agents électoraux du parti présidentiel
30 décembre : la commission électora- leur inquiétude. La mission d’observation des circonscriptions, un participant a économique du Kenya – grâce à l’agricul- ont mis en évidence des cas de fraude
le annonce la victoire du président de l’UE au Kenya a demandé, mardi, recensé tous les cas litigieux, assortis de ture et au tourisme –, mais dans un climat avérés. Ils ne semblent pas, à la lecture
sortant, Mwai Kibaki, qui prête aussitôt qu’« une enquête impartiale sur l’exactitude commentaires. Dans plus de dix cas, les de corruption généralisé. Il avait pourtant du document synthétique, atteindre l’am-
serment. Les émeutes s’étendent. des résultats de la présidentielle soit menée », fonctionnaires chargés de l’achemine- fait de la lutte contre ce fléau un thème pleur de ceux du camp présidentiel.
31 décembre : plus de 100 morts a déclaré le chef de la mission européenne, ment des résultats compilés dans les cir- central de sa campagne en 2002. Agé de Au terme de cette nuit d’« audit », les
sont dénombrés, les troubles Graf Lambsdorff. conscriptions ont purement et simple- 76 ans, doté d’une solide fortune mais participants se sont séparés en semblant
gagnent à Mombasa, à l’Est. Trois jours de violence ont amené plu- ment disparu. Selon un participant ano- d’une santé précaire, le président Kibaki admettre que l’annonce de résultats était
1er janvier 2008 : après une nouvelle sieurs pays occidentaux – dont la France – nyme à la réunion inter-partis, ces repré- n’est pas réputé être un grand travailleur. impossible en l’état. C’est pourtant ce
nuit de violences, le bilan des émeutes à recommander à leurs ressortissants d’évi- sentants de la commission électorale ont Il a refusé tout débat à la télévision avec qui a été fait le lendemain. Le Kenya
continue d’augmenter. ter de se rendre pour l’heure au Kenya. a préféré s’enfuir plutôt que de devoir son adversaire à la présidentielle, Raila s’est embrasé. a
Jean-Pierre Tuquoi signer, comme on le leur demandait Odinga, son ancien allié en 2002. Jean-Philippe Rémy

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO VIOLENCES, MALNUTRITION, ÉPIDÉMIES, EXODE DE LA POPULATION

L’ONU dénonce le désastre humanitaire oublié dans lequel sombre le Nord-Kivu


NEW YORK (Nations unies) rwandais du FDLR (dont certains ont oubliée », explique Marine Lepage, coordi- KIVU (RÉP. DÉM. DU CONGO) non contrôlés et les blocages routiers ». Les
CORRESPONDANT participé au génocide de 1994) et aux natrice des opérations d’urgence de l’or- ONG ont aussi constaté « une augmenta-
Dans une relative indifférence, le Nord- milices locales Maï-Maï. ganisation non gouvernementale (ONG) HAUT- OUGANDA tion du ciblage délibéré des civils ». Le viol
Kivu, dans l’est de la République démo- Les déplacés, qui jusque-là vivaient Solidarités. La responsable, jointe par télé- CONGO Kampala est devenu, selon le Comité international
Lubero
cratique du Congo (RDC), a sombré, au dans des familles d’accueil, sont désor- phone à Goma, évoque une « situation de la Croix-Rouge, « une arme de guerre ».
NORD-
cours de l’année 2007, dans un abîme mais regroupés dans des camps improvi- déplorable » et des conditions de vie « dra- KIVU La mission de l’ONU sur place (Monuc) a
humanitaire fait de combats, de viols, sés, faits de tentes en plastique, notam- matiques pour les civils », dans un contex- Lac confirmé que « des centaines d’enfants
Goma
d’enrôlement forcé d’enfants et d’exac- ment à proximité de la capitale provincia- te de « violence permanente ». Saké Victoria continuent d’être envoyés sur la ligne de front
tions qui ont, selon l’ONU, contraint près le, Goma, et de Saké, où près de 4 500 cas- L’ONU, qui a déployé en RDC la plus RWANDA par des groupes armés au Nord-Kivu », où
de 437 000 personnes à fuir leurs villa- ques bleus assurent une relative sécurité. onéreuse de ses missions (17 000 hom- Kigali certains font office « d’esclaves sexuels » ou
Bukavu
ges. La dernière vague de violences, qui « J’espère que la crise actuelle ne sera pas mes pour plus de 1,1 milliard de dollars de porteurs. Ces « recrutements » sont sys-
porte à 800 000 le nombre des déplacés par an), peine à focaliser l’attention de la Bujumbura tématiques parmi les troupes de Laurent
La RDC tente d’organiser une SUD-KIVU
dans la province, est due aux combats, communauté internationale sur une crise TANZANIE Nkunda, qui, le 17 décembre, ont, selon
qui ont culminé entre août et décem- conférence de paix à Goma complexe, qui a coûté près de 4 millions BURUNDI l’ONU, enrôlé de force 200 élèves de l’éco-
bre 2007, entre les 25 000 hommes de vies depuis 1996. L’organisation n’a MANIEMA
le secondaire de Tongo, dans le secteur du
déployés par les Forces armées congolai- La République démocratique du Congo pour l’heure reçu que 64 % des 687 mil- Lac Tutshuru, après avoir brûlé leur matériel
ses (FARDC) et les quelque 4 000 rebel- (RDC) a appelé à un sommet pour la paix lions de dollars dont elle a besoin pour fai- Tanganyika scolaire et leurs cartes d’identité.
KATANGA RÉ P. D É M .
les du général déchu Laurent Nkunda. au Nord-Kivu, fixé d’abord au 27 décem- re face aux besoins humanitaires dans un 150 km D U CO N GO L’ONU s’inquiète aussi d’une « exacer-
Selon le coordinateur des secours d’ur- bre 2007 puis repoussé au 6 janvier à pays riche en ressources naturelles, mais bation de la connotation ethnique du
gence de l’ONU, John Holmes, « cette cri- Goma, afin de mettre un terme aux com- où l’espérance de vie n’est que de 43 ans. La situation humanitaire est pourtant conflit », qui trouve ses racines dans le
se n’est pas moins importante que celle du bats entre insurgés tutsis, forces gouver- l’une des pires au monde. « Les plus gros génocide rwandais de 1994 (près de
Darfour, ni moins lourde de conséquences nementales et autres groupes armés, « Ciblage délibéré des civils » problèmes sont l’accès à l’eau, la nourritu- 800 000 morts, essentiellement au sein
inacceptables pour des millions d’inno- dans la province de l’est du pays. Des responsables onusiens évoquent re, et l’assainissement pour prévenir les épi- de la minorité tutsie). Laurent Nkunda se
cents, et elle ne devrait pas faire l’objet La conférence de paix, organisée à l’ini- une « lassitude » des donateurs, qui ont démies », explique Marine Lepage. La pose en défenseur des Tutsis congolais,
d’une attention moindre de la part des tiative du président Joseph Kabila, vise à placé des espoirs vite déçus dans les pre- malnutrition et le choléra gagnent du ter- contre les anciens génocidaires hutus du
grandes chancelleries du monde ». rassembler toutes les parties du conflit. mières élections libres, lesquelles ont, en rain, estime Médecins sans frontières et FDLR, qui ont trouvé refuge en RDC
D’après les projections onusiennes, Elle devrait réunir plus de 500 person- novembre 2006, confirmé au pouvoir le les déplacés, dont certains fuient depuis après l’accession au pouvoir à Kigali du
près de 240 000 personnes de plus pour- nes, députés, membres de la société civi- président Joseph Kabila. Certains fonc- des années, sont « à bout de force ». Selon Front patriotique rwandais, composé
raient fuir dans les prochains mois, si le, militaires et représentants des diffé- tionnaires s’indignent aussi de constater Solidarités, « au moins 200 000 person- d’exilés tutsis. Le général rebelle accuse
rien n’est fait. Au cours des années précé- rentes communautés ethniques du Nord qu’il est plus facile d’attirer l’attention nes déplacées ne peuvent recevoir d’aide, l’armée congolaise de soutenir les FDLR,
dentes, près de 400 000 Congolais et du Sud-Kivu. Le général rebelle tutsi sur l’avenir des espèces rares de gorilles alors même que les besoins augmentent ». tandis que Kinshasa le soupçonne d’être
avaient déjà pris la route, dans le Nord- Laurent Nkunda n’a pas confirmé pour des montagnes affectées par les combats Le travail des ONG est entravé par « les armé et financé par Kigali. a
Kivu, pour échapper aux rebelles hutus l’instant sa participation. – (AFP.) dans les Kivu, que sur le sort des civils. combats, la multiplication des acteurs armés Philippe Bolopion
0123
Mercredi 2 janvier 2008 International 5
ÉTATS-UNIS CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

Mitt Romney et Mike Huckabee, Echec de l’opération vénézuélienne de


les deux visages du Parti républicain récupération de trois otages des FARC
DES MOINES (Iowa) la guerre pour l’investiture républicaine
ENVOYÉE SPÉCIALE fait rage dans l’Iowa. Le dernier sondage
Le candidat républicain Mike Huckabee du quotidien local, le Des Moines Register,
a bien fait rire la presse rassemblée un redonne à M. Huckabee une avance qu’il
31 décembre 2007 à Des Moines, dans avait perdue dans le précédent sondage…
l’Iowa, par moins 8 degrés centigrades. Pour M. Huckabee, qui a effectué une per-
« Je vais tenir une conférence de presse très cée inattendue en quelques semaines,
différente de celle que j’avais prévue », l’enjeu des caucus du 3 janvier est capi-
a-t-il commencé. Autour de lui, la pièce tal. Il doit montrer qu’il peut élargir son
était décorée d’autocollants « Assez, c’est audience au-delà des chrétiens conserva-
assez ». M. Huckabee en avait assez des teurs. Pour M. Romney, c’est une étape
attaques « malhonnêtes » de son princi- qui doit l’amener à l’affrontement sui-
pal adversaire pour l’investiture républi- vant, dans le New Hampshire contre le
caine, Mitt Romney. sénateur John McCain, puis dans le Sud,
A l’approche du vote des militants, réunis contre Rudolph Giuliani, l’ancien maire
en caucus jeudi 3 janvier, jour du coup de New York.
d’envoi des primaires désignant les candi-
dats à l’investiture des deux grands par- Le bilan de George Bush, un tabou
tis pour l’élection présidentielle de Les deux rivaux de l’Iowa incarnent
novembre, M. Romney s’est mis à diffu- deux visages très différents du Parti répu-
ser des publicités en noir et blanc. On y blicain. Mitt Romney, gouverneur, fils de
voit un bagnard qui sort de prison grâce à gouverneur, issu d’une grande famille de
M. Huckabee, l’homme qui a accordé mormons, est l’homme de l’establish-
« 1 033 grâces et commutations de peine » ment républicain. Il séduit particulière-
lorsqu’il était gouverneur de l’Arkansas. ment les protestants des catégories supé-
Les journalistes avaient été conviés rieures. Mike Huckabee rassemble plutôt
par M. Huckabee à voir le produit de sa dans la petite classe moyenne. « Les gens
colère : une publicité négative qui allait qui ont deux jobs, qui souffrent d’anxiété
montrer que M. Romney n’avait pas tou- économique et aussi sociale car le taux de
jours été le pur et dur qu’il prétend. Un divorce dans ces catégories est deux fois plus
projecteur était prêt. M. Huckabee a pris élevé que parmi les diplômés d’études supé-
l’air sombre de l’homme qui vient d’opter rieures », indique le chroniqueur conser-
pour une décision impopulaire. « J’ai vateur David Brooks.
décidé de retirer la publicité », a-t-il dit. Le Les deux hommes ont aussi fait des Le ministre de la défense colombien et le président Uribe (à droite), le 31 décembre sur la base militaire de Villavicencio. F. VERGARA/AP
candidat, un ancien pasteur baptiste, a choix différents sur l’un des tabous de la
expliqué qu’il avait choisi de ne pas suc- campagne républicaine : le bilan du prési- S’abstenant de critiquer son rieures, M. Uribe a présenté un long expo- tité et l’adresse n’ont pas été révélées.
comber à la tentation de rendre coup dent George Bush. M. Romney a choisi sé devant la presse rassemblée sur la base A en croire M. Uribe, la personne qui
pour coup. « Nous parlons souvent de d’afficher son soutien à l’équipe au pou- homologue vénézuélien Hugo militaire d’Apiay. « Les FARC mentent, avait amené cet enfant à San José de Gua-
changer le ton de la politique et puis nous voir. Il a reçu le soutien tacite de la Chavez, le président colombien, l’Etat colombien tient parole », a-t-il répé- viare aurait tenté de le récupérer récem-
faisons la même chose, s’est-il justifié. Il famille Bush et du père de l’actuel prési- té à plusieurs reprises. ment, prétendant être le père, peut-être
n’est pas trop tard pour bien faire. » dent. M. Huckabee est le seul à avoir bri- Alvaro Uribe, a accusé les FARC M. Uribe et le général Fredy Padilla de dans l’intention de le rendre aux FARC.
sé le silence qui convenait à la plupart des d’être des « terroristes » Leon, commandant de l’armée, ont assu- Le président colombien a demandé au
Attirer les médias candidats (aucun d’entre eux ne souhaite et des « menteurs impénitents » ré qu’il n’y avait guère eu de combats CICR de comparer l’ADN de cet enfant à
Là-dessus, il a invité la presse à vision- l’intervention de M. Bush mais le prési- dans la région depuis deux semaines. En celui de la mère et des frères de Clara
ner cette publicité qu’il avait décidé de ne dent reste un formidable collecteur d’ar- BOGOTA outre, le président colombien a accepté Rojas, actuellement à Caracas, ainsi qu’à
pas montrer. « Nous ne vous donnerons gent). Il a attaqué « l’arrogance » de la ENVOYÉ SPÉCIAL l’idée des observateurs internationaux celui du père présumé, pour vérifier ou
pas de copie. C’est votre seule chance de la politique étrangère de la Maison Blan- a libération de trois otages des For- d’un « corridor humanitaire » devant per- écarter cette « hypothèse ».
voir », a-t-il averti. Le pasteur n’a pas la
fortune de son adversaire. Il compense
en attirant les médias, en les invitant à
che, ce qui lui a valu de se faire remettre à
sa place par la secrétaire d’Etat, Condo-
leezza Rice.
L ces armées révolutionnaires de
Colombie (FARC, extrême gauche)
a échoué, lundi 31 décembre 2007, après
mettre aux FARC d’amener sans danger A aucun moment le président colom-
les otages du lieu de captivité au lieu de bien n’a critiqué son homologue vénézué-
leur remise au Comité international de la lien. Au contraire, il a fait assaut d’amabi-
aller avec lui chez le coiffeur, comme lun- Pour l’éditorialiste de la droite classi- plusieurs reports successifs. Le 18 décem- Croix-Rouge (CICR). lités, en insistant sur la collaboration
di, ou à l’écouter jouer de la guitare avec que George Will, M. Huckabee présente bre, les FARC avaient promis de libérer M. Uribe a ensuite évoqué une « hypo- apportée par Bogota à toutes les média-
son groupe de rock. Il a démenti avoir un défaut majeur pour le parti : il menace l’assistante d’Ingrid Betancourt, Clara thèse » renversante, digne tions nationales ou internatio-
essayé de diffuser gratuitement son mes- l’équilibre traditionnel des factions, en se Rojas, son enfant Emmanuel né en capti- d’un feuilleton télévisé sud- nales qui ont tenté de trouver
sage. « J’espère que c’est une publicité que montrant « activement hostile » aux pré- vité, et l’ancienne députée Consuelo Gon- américain. Les FARC
La guérilla une solution à l’affaire des ota-
l’on ne verra pas dans l’Iowa », a-t-il répé- ceptes républicains de gouvernement zalez de Perdomo. A Caracas, le prési- n’auraient pas tenu leurs enga-
parle d« ’intenses ges. M. Uribe a réservé sa fer-
té sous les exclamations mi-amusées, réduit et de « respect des marchés et du dent vénézuélien Hugo Chavez, organisa- gements parce que le petit
opérations meté aux FARC, accusés d’être
mi-indignées des journalistes… monde des affaires ». a teur de l’opération humanitaire, a lu une Emmanuel aurait été arraché à
militaires non seulement des « terroris-
Entre Mike Huckabee et Mitt Romney, lettre des FARC invoquant « d’intenses sa mère aussi bien qu’à son
engagées dans tes », mais aussi des « men-
Corine Lesnes
opérations militaires engagées dans la père, un guérillero, pour être
la région » teurs impénitents ». A Caracas,
région » pour suspendre la remise des remis en 2005 aux services la première réaction de M. Cha-
ISRAËL-PALESTINE UN RAPPORT DE B’TSELEM trois otages, attendue depuis le 26 décem- sociaux de San José de Guaviare. vez a été de dire que « le gouvernement
bre. « Nous pourrions envisager un change- Le haut-commissaire colombien pour colombien ment, alors que les FARC ne
Baisse du nombre de Palestiniens ment de formule », a ajouté M. Chavez.
En Colombie, le président Alvaro Uri-
la paix, Luis Carlos Restrepo, a lu le dos- mentent jamais ».
sier médical d’un enfant enregistré sous A Villavicencio, prenant acte de
be s’est rendu à Villavicencio, chef-lieu le nom de Juan David Gomez Tapiero, qui l’échec de l’opération, les observateurs
tués par l’armée israélienne en 2007 du département du Meta, base de la
« caravane aérienne humanitaire » qui
présentait à l’époque des symptômes de internationaux ont plié bagage. « Je ne
malnutrition, paludisme, leishmaniose, veux pas croire que tout est fini », a déclaré
JÉRUSALEM dards légaux ». Il dénonce également devait récupérer les otages. Après s’être diarrhée et une fracture du bras, signes Barbara Hintermann, la déléguée du
CORRESPONDANT l’impunité presque totale dont jouissent entretenu avec l’ancien président argen- de mauvais traitements, négligence et CICR, seul à rester sur place. Quant aux
Le conflit israélo-palestinien a fait moins les forces de sécurité qui n’ont pas de tin Nestor Kirchner, ainsi qu’avec les abandon. L’Institut colombien pour le proches des otages, ils devront encaisser
de victimes en 2007 que l’année précé- comptes à rendre même lorsqu’il y a autres observateurs internationaux et le bien-être familial (ICBF) a placé cet cette nouvelle déception. a
dente, selon un rapport de l’organisation mort d’homme. Le rapport signale qu’il y ministre vénézuélien des relations exté- enfant dans un foyer à Bogota, dont l’iden- P. A. P.
israélienne de défense des droits de a eu plus de 6 000 arrestations en Cisjor-
l’homme B’Tselem. Au total, 373 Palesti- danie et que, fin novembre 2007, 858
niens ont été tués par les forces israélien- Palestiniens ont été placés sous le régime
nes alors qu’il y en avait eu 657 en 2006.
Parmi ces 373 victimes, on compte
de la détention administrative,
c’est-à-dire sans inculpation et sans
Affaiblie, la guérilla utilise les otages pour se relancer
53 mineurs et 131 personnes qui ne pre- défense. Cette détention peut durer des
naient pas part directement aux hostili- années. La moyenne mensuelle, en 2007, UNE véritable « guerre des otages » a le dossier des otages à Bogota notent promises, saisies dix jours plus tard à
tés. En 2006, le nombre de ces victimes s’est élevée à 830, soit une centaine de remplacé la guerre de guérilla des For- « une accélération ». Le 31 décembre Bogota par l’armée. Entre-temps, M. Uri-
collatérales s’élevait à 348. Le conflit a détenus de plus que l’année précédente. ces armées révolutionnaires de Colom- 2006, un otage des FARC, Fernando be a mis fin à sa médiation, ce qui précipi-
donc été moins sanglant, même si bie (FARC, extrême gauche), estiment Araujo, parvient à s’échapper. Le prési- te une crise diplomatique.
344 autres Palestiniens sont morts lors Familles dispersées des experts. Ancien guérillero de l’Ar- dent Alvaro Uribe le nomme aussitôt Début décembre, l’Eglise catholique
des combats fratricides entre le Hamas et Concernant la liberté des Palestiniens mée de libération nationale (ELN, cas- ministre des relations extérieures. Le propose une « zone de rencontre » pour
le Fatah, pour la presque totalité dans la d’aller et venir, B’Tselem constate peu triste), Leon Valencia emploie l’expres- 16 mai 2007, c’est un policier, Jhon Pin- que gouvernement et guérilla puissent
bande de Gaza. d’améliorations. L’organisation dénom- sion de « guerre des otages » pour mieux chao, qui réussit à s’enfuir d’un camp des discuter. M. Uribe accepte, les FARC
Côté israélien, 7 victimes civiles ont bre toujours 102 postes de contrôle tenus souligner, selon lui, « l’inhumanité et la FARC et à témoigner des conditions de pas. Elles annoncent à leur tour la libéra-
été dénombrées, ce qui constitue le chif- par l’armée et 459 barrages installés sur perfidie » des FARC. Deuxième guérilla détention des otages. En mai, toujours, le tion unilatérale de trois otages, ce qui
fre le plus bas depuis le début de la secon- les routes de Cisjordanie. Plus de 300 kilo- du pays, l’ELN a aussi recours aux enlè- provoque un nouvel emballement. L’ana-
de intifada en septembre 2000 (17 en mètres de routes sont interdits aux Palesti- vements contre rançon. Mais les « ele- lyste Alfredo Rangel, directeur de la fon-
2006). Par ailleurs, 6 membres des for-
ces de sécurité israéliennes ont égale-
niens car, pour la plupart, réservées aux
colons israéliens dont le nombre ne cesse
nos », engagés dans des pourparlers de
paix avec le gouvernement, ont relâché
Eclairage dation Sécurité et démocratie, l’explique
par l’affaiblissement militaire des
ment perdu la vie. Au total, depuis sept de croître (+ 4,5 % en 2007). leurs otages étrangers contre des inves- FARC. Selon son estimation, les guérille-
ans, ce conflit a fait plus de 6 000 victi- B’Tselem dénonce également la politi- tissements dans les régions où ils sont Paulo A. Paranagua ros sont passés de 18 000 hommes à
mes, selon le décompte dressé par l’Agen- que israélienne qui dénie aux Palesti- implantés. 14 000, depuis la prise de fonctions de
ce France-Presse. niens le droit à la réunification des En revanche, « les FARC ont décidé gouvernement Uribe relâche unilatérale- M. Uribe, en 2002.
Malgré cette baisse du nombre des vic- familles. Des dizaines de milliers de d’exploiter l’impact international d’Ingrid ment 150 prisonniers politiques liés aux Le nombre d’enlèvements commis par
times, B’Tselem déplore une détériora- familles sont concernées. « Des époux ne Betancourt », à la double nationalité fran- FARC. Parmi eux, à la demande de Paris, les FARC est tombé de 918 à 110. Les
tion du respect des droits de l’homme peuvent vivre sous le même toit avec leurs co-colombienne, note M. Valencia. « Les Rodrigo Granda, enlevé au Venezuela, attaques de la guérilla ont chuté de 40 %
dans les territoires occupés et une aggra- enfants. Des Palestiniens ont peur de partir FARC sont immunisées contre toute inter- alors qu’il était en contact avec des repré- en cinq ans et leur envergure a diminué.
vation de la situation sanitaire dans la à l’étranger par crainte de ne pouvoir reve- pellation au nom de la morale ou de l’éthi- sentants de la France. Les FARC ne sont pas parvenues à occu-
bande de Gaza, soumise à un blocus nir. Des dizaines de milliers de femmes de que, poursuit-il. Elles vivent dans un uni- Au mois de juin, onze élus du départe- per les régions évacuées par les milices
depuis la mi-juin 2007, date à laquelle le nationalité étrangère n’ont pas de statut et vers à part et dans une temporalité diffé- ment du Valle del Cauca sont tués alors paramilitaires démobilisées, ni à pertur-
Hamas en a pris le contrôle par les armes. sont constamment menacées d’expulsion », rente. » La guérilla « a une mentalité de qu’ils étaient aux mains des FARC depuis ber les élections municipales et régiona-
Le rapport souligne « la tendance prati- indique le rapport. Quant à la bande de secte », renchérit Luis Ospina, réalisa- cinq ans. La guérilla semble avoir du mal les d’octobre. Faire de la remise de trois
quement automatique [en Israël] de justi- Gaza, il est pratiquement impossible, teur du Tigre de papier, un documentaire à garder ses prises. En août, la médiation otages une « tapageuse opération de pro-
fier toute action au nom de la sécurité sans depuis six mois, de quitter ce réduit tota- sur le Parti communiste colombien, à du président vénézuélien Hugo Chavez pagande avec l’aide de Chavez » est deve-
examiner le bien-fondé de ces justifications lement cadenassé. a l’origine des FARC. change la donne. Mais il arrive à Paris, le nu la seule façon pour elles d’exister,
et s’assurer qu’elles correspondent aux stan- Michel Bôle-Richard Des diplomates européens qui suivent 20 novembre, sans les « preuves de vie » conclut M. Rangel. a
6 International Sciences 0123
Mercredi 2 janvier 2008

MÉDECINE PREMIER PAS VERS UN TRAITEMENT

L’économie géorgienne à l’épreuve Des progrès dans la recherche


des remous politiques et de l’embargo russe sur la myopathie de Duchenne
La contestation contre le désertes. La chaîne de mise en GÉORGIE disait-il. Les chiffres ne mentent LA PREMIÈRE étape d’une nou- l’ADN, appelée exon. L’exon
bouteille est immobilisée, en atten- pas. Notre PIB par habitant se situe velle approche pour traiter la myo- muté se retrouve dans l’ARN, sup-
président Saakachvili, qui dant la prochaine commande. Le F É D É R AT I O N D E R U S S I E
Telavi au niveau de la Russie en 2001, de pathie de Duchenne, actuellement port génétique de la synthèse des
se représente à l’élection remplacement des cuves en inox a
Abkhazie Ossétie
la Bulgarie en 2002 ou de l’Ukraine incurable, vient d’être validée par protéines, modelé sur l’ADN.
été interrompu. « Avant, près de en 2006. Ces quatre derniers mois, un essai dit de phase 1. Menée par Gert-Jan van Ommen et ses collè-
du 5 janvier, est alimentée 80 % des vins géorgiens se ven- Tbilissi plus d’un million de comptes bancai- la société de biotechnologie Pro- gues de l’université de Leyde ont
par un malaise social, Mer A Z ER B.
daient en Russie, rappelle Chota res individuels ont été ouverts. Le sensa et le centre médical de l’uni- eu recours au « saut d’exon » : cet-
N o i re Adjarie
en dépit de la croissance Kobelia, directeur commercial de TURQUIE ARMÉNIE pessimisme est sans fondement. » versité néerlandaise de Leyde, cet- te technique fait appel à des mor-
GWS. Nous avons donc dû trouver Maintenir le cap, et peu impor- te étude a été publiée, jeudi ceaux d’ADN synthétisés en labo-
TELAVI (région de Kakhétie) de nouveaux débouchés, en Pologne, tent les échardes : telle est l’uni- 27 décembre 2007, dans le New ratoire, les « oligonucléides anti-
ENVOYÉ SPÉCIAL en France ou encore en Turquie. » RUSSIE
que aspiration du milieu des affai- England Journal of Medicine. Elle a sens », qui se collent comme du
N
n sept ans, Benoît Fil a GWS bénéficie du soutien et res. Revenu en Géorgie au été financée par l’Association fran- ruban adhésif à l’ARN, au niveau

E appris beaucoup de choses à


Telavi, au pied de la chaîne
montagneuse du Caucase, dont
des réseaux de son actionnaire
principal (90 % des parts), le grou-
pe Pernod Ricard. De quoi être libérales ; mais en même temps il
150 km moment de la « révolution des
roses », après avoir longtemps
travaillé en Russie, Guela Nako-
çaise contre les myopathies de la mutation. L’exon défectueux
(AFM), grâce au Téléthon. Les est ainsi mis hors circuit.
chercheurs ont « sauté » la muta- L’essai présenté est destiné à vali-
les cimes enneigées se dessinent plus serein que d’autres face à la axe sa campagne sur les questions pia, directeur général de la puis- tion génétique responsable de cet- der la faisabilité de la thérapeutique
si près des vignes, presque à por- crise, et même d’envisager une sor- sociales, en promettant de revalo- sante compagnie minière Mad- te grave maladie et provoqué la et à s’assurer de sa bonne tolérance.
tée de main : la langue géorgien- tie par le haut. « A court terme, l’em- riser les faibles salaires et pen- neuli, fait partie de ces entrepre- production de la protéine jus- Il portait sur quatre enfants de 10 à
ne, la patience et les pesanteurs de bargo est un mal pour un mal. Mais sions. L’Etat deviendrait-il dispen- neurs qui ne jurent que par la sta- qu’alors absente chez les quatre 13 ans, atteints de la myopathie de
l’administration. Mais il a surtout à long terme, il va permettre d’assai- dieux ? En réalité, c’est la manifes- bilité politique, quitte à négliger patients participants. Duchenne et ne présentant aucun
découvert à quel point l’économie nir le marché, explique Benoît Fil. tation du 2 novembre, dense et les frustrations populaires. « Je Ne touchant que les garçons – signe de production de dystrophine.
du pays était dépendante des sou- Il y a un gros problème de contrefa- lourde de ressentiment contre le pense que le destin du pays doit se les filles peuvent cependant trans- Les chercheurs leur ont injecté par
bresauts politiques. Début 2006, çon. Sans parler des particuliers, régime, qui a poussé M. Saaka- régler à la table des négociations, et mettre la maladie à leurs voie intramusculaire,
250 salariés travaillaient pour beaucoup de caves font du vin sans chvili à infléchir son discours. pas dans la rue », résume-t-il. enfants –, la dystrophie dansla jambe,uncompo-
Georgian Wines and Spirits raisins : elles mélangent Le 10 novembre, Compagnie privatisée en novem- musculaire de Duchen-
La dystrophie sé synthétique antisens.
(GWS), un des plus gros produc- du marc de raisin, de alors que l’état d’urgen- bre 2005, Madneuli est localisée à ne est une myopathie
musculaire Un prélèvement decellu-
teurs et négociants de vins en l’eau et du sucre, puis
Une forte inflation ce était toujours en 80 km de Tbilissi dans la zone fron- qui affecte près d’un nou-
de Duchenne les musculaires a été
Géorgie, dont Benoît Fil est le font fermenter. Quand le
et un taux vigueur, le président talière avec l’Arménie et l’Azarbaïd- veau-né sur 3 500. Elle
affecte près effectué 28 jours après
directeur industriel. Ils ne sont marché russe rouvrira, il
de chômage élevé géorgien s’est adressé à jan. « Il y a deux ans, nous avions setraduit par unaffaiblis-
d’un nouveau-né cette injection.
plus que 110 dans l’entreprise de y aura forcément des nor-
provoquent l’élite économique dans 840 employés. Aujourd’hui, ils sont sement progressif de la
sur 3 500 Des fibres musculai-
Telavi, la capitale de la région. mes plus strictes. »
l’exaspération un grand hôtel de la 1 500 et nous nous développons sans force des muscles sque- res porteuses de dystro-
L’origine de la crise que traver- Le vin, mais aussi
populaire capitale, à huis clos, cesse, explique M. Nakopia. Le salai- lettiques, une atteinte du muscle phine ont été retrouvées dans les
se ce secteur clé de l’économie se l’eau minérale ou les pour tenter de la rassu- re moyen se situe à 650 dollars (près cardiaque et une insuffisance respi- différents prélèvements effectués,
trouve dans l’embargo décrété en produits agricoles : l’embargo a rer. Parmi ces hommes d’affaires de 440 euros) par mois, ce qui est éle- ratoire. Des atteintes cérébrales ce qui « indique une dispersion du
juin 2006 par la Russie sur les pro- fait souffrir l’économie géorgien- acquis au pouvoir mais inquiets se vé. » Les grands groupes indus- sont également possibles. Elle abou- composé dans la zone injectée »,
duits géorgiens, en particulier le ne, qui ne peut s’appuyer sur de trouvait Lado Gourguenidze, pré- triels s’en sortent bien. Soutenus tit presque inéluctablement à confi- notent les auteurs. Les niveaux de
vin et l’eau minérale. Une étape grandes ressources naturelles. Ce sident de la Banque de Géorgie, par le pouvoir, ils sont les princi- ner les enfants dans un fauteuil rou- dystrophine retrouvés allaient de
spectaculaire dans la dégradation climat n’est pas propice aux affai- nommé premier ministre six jours paux moteurs de la croissance qui, lant vers l’âge de 12 ans. Les pro- 3 % à 12 % de ceux de fibres mus-
des relations entre les deux pays, res, tandis que la forte inflation plus tard. Ce jour-là, nous avait-il selon les prévisions du Fonds moné- grès de la prise en charge ont per- culaires normales. « La restaura-
depuis l’arrivée au pouvoir de enregistrée en 2007 – 11,6 % en confié, il avait trouvé injustifiées taire international (FMI), atteindra mis de prolonger leur vie jusqu’à un tion de la production de dystrophine
Mikhaïl Saakachvili au terme de novembre – provoque l’exaspéra- les critiques émises contre M. Saa- 11 % en 2007 et 9 % en 2008. Mais âge pouvant aller de 25 à 35 ans. était limitée à la zone traitée et il n’y
la « révolution des roses », fin tion populaire. A l’approche de kachvili par une partie des mani- le taux de chômage s’élevait à La myopathie de Duchenne a pas eu d’amélioration du muscle
2003. « Nous sommes passés de l’élection présidentielle du 5 jan- festants, qui dénonçaient les trau- 13,6 % en 2006. C’est sans doute le résulte d’une mutation d’un gène entier », précise l’article. Les effets
3 millions de litres par an à un mil- vier, Mikhaïl Saakachvili joue une matismes causés par les réformes. terreau le plus fertile de la contesta- qui code normalement la produc- indésirables ont été négligeables.
lion », explique Benoît Fil, en fai- double partition pour être réélu : « Les Géorgiens ne forment pas le tion contre Mikhaïl Saakachvili. a tion d’une protéine appelée dys- D’autres essais sont en prépara-
sant visiter les installations quasi il défend le bilan de ses réformes peuple le plus rationnel du monde, Piotr Smolar trophine, indispensable à l’intégri- tion, afin de poursuivre la valida-
té des cellules musculaires. Cette tion de cette approche. Une équipe
mutation empêche la synthèse de franco-italienne a récemment utili-
BHOUTAN PREMIÈRES ÉLECTIONS PARLEMENTAIRES la protéine. Des altérations moins sé la technique du saut d’exon
importantes aboutissent à une for- pour corriger la mutation dans des
me atténuée de myopathie, avec cellules souches humaines, injec-
une production de dystrophine tées ensuite dans des souris modè-
seulement tronquée. Ce constat a les de la myopathie de Duchenne
fait naître l’idée d’orienter la mala- (Le Monde du 14 décembre). Les
die vers sa forme la moins sévère. performances musculaires des sou-
La mutation génétique en cau- ris en ont été améliorées. a
se affecte une portion codante de Paul Benkimoun

OCÉANOGRAPHIE 116 SITES SOUS-MARINS ANALYSÉS

Les abysses sont très sensibles


aux atteintes à la biodiversité
UN POUR TOUS, tous pour Pour Michel Loreau, profes-
un. Telle pourrait être la devise seur d’écologie théorique à l’uni-
des créatures peuplant les tré- versité McGill (Montréal), ces
fonds obscurs des océans. L’inter- observations pourraient conduire
dépendance entre espèces y est en à une « conclusion frappante » :
effet encore plus marquée qu’en dans les communautés peuplant
surface, si l’on en croit une étude le plancher océanique, les interac-
mise en ligne, jeudi 27 décembre tions mutualistes l’emportent sur
DIPTENDU DUTTA/AFP 2007, par la revue Current Biology. les mécanismes de sélection.
Des électeurs bhoutanais attendent, lundi de l’histoire du pays. Le petit royaume hima- à un gouvernement élu, après un siècle de Ces travaux montrent que la perte
31 décembre, devant un bureau de vote situé layen se prépare à une lente transition vers la monarchie absolue. La chambre haute du Par- d’une fraction de la biodiversité 65 % de la surface du globe
près de la frontière indo-bhoutanaise, à l’occa- démocratie, depuis la décision de l’ancien roi lement comptera 25 membres, dont 5 choisis des fonds marins s’accompagne Cette étude soulève aussi,
sion des premières élections parlementaires Jigme Singye Wangchuck de confier le pouvoir par le nouveau roi Jigme Khesar Wangchuck. d’un déclin « exponentiel » des d’après Michel Loreau, de « nom-
fonctions biologiques remplies breuses questions intrigantes »
par cet écosystème. A terre, la rela- dont la moindre n’est pas la « com-
SRI LANKA té de mandats. Hugo Chavez, qui tion est plutôt linéaire. préhension des menaces engendrées
Un député tamoul abattu avait lui-même tenté de prendre Pour parvenir à cette conclu- par la perte de biodiversité », qui
dans un temple le pouvoir au Venezuela par la sion, Roberto Danovaro, de la reste très faible. Alors même que
COLOMBO. Un député sri-lankais, force en 1992, a été élu président faculté des sciences d’Ancône (Ita- les profondeurs abyssales repré-
Thyagaraja Maheshawaran, du en 1999. – (AFP.) lie), et ses collègues ont analysé sentent 65 % de la surface du glo-

ARCHIVES
parti d’opposition tamoul UNP des échantillons provenant de be « et qu’elles constituent, de loin,
(Parti national uni), a été abattu, YÉMEN 116 sites océaniques. Parmi les l’écosystème le plus important pour
mardi 1er janvier, dans un temple Mort du président 61 000 bestioles inventoriées, les cycles du carbone, de l’azote et
hindou, lors d’une cérémonie reli- du Parlement l’équipe s’est concentrée sur les du phosphore dans la biosphère »,
gieuse. Une autre personne a été SANAA. Le président du Parle- nématodes, des vers qui, sur la ter- rappelle Roberto Danovaro.

La saga tuée dans la fusillade, a annoncé


un porte-parole de l’armée, qui a
mis en cause « des hommes armés
non identifiés ». – (Reuters, AP.)

VENEZUELA
ment du Yémen, Abdullah Ben
Hussein Al-Ahmar, considéré
comme le deuxième personnage
le plus puissant du pays, est mort
en Arabie saoudite des suites
d’un cancer, a-t-on appris, same-
re ferme, représentent 80 % de
l’abondance des animaux, mais
90 % dans les sédiments marins.
Les chercheurs ont constaté que
là où la diversité des nématodes
était réduite, l’efficacité de l’écosys-
Cet écosystème produit des
biens : biomasse, molécules d’in-
térêt thérapeutique, pétrole,
hydrocarbures et minéraux. Il
assure aussi des services, comme
la régulation du climat et la régé-

sanglante Le président Chavez amnistie


les putschistes de 2002
CARACAS. Le président vénézué-
lien Hugo Chavez a annoncé, lun-
di 29 décembre 2007. L’incertitu-
de règne sur l’identité de son suc-
cesseur à la présidence du Parle-
ment, fonction qu’il occupait
tème se trouvait affectée dans des
proportions supérieures. Une étu-
de de cas portant sur l’est de la
Méditerranée a plus particulière-
nération des nutriments.
« Ces biens et ces services sont
essentiels (…) au bien-être de l’huma-
nité », préviennent Roberto Dano-

Bhutto
di 31 décembre 2007, une amnis- depuis 1993, et à la direction de ment mis ce mécanisme en lumiè- varo et ses collègues, qui mettent
tie pour tous les participants pré- la principale formation d’opposi- re : une brusque arrivée d’eau froi- en garde contre la pollution et l’ex-

des sumés à une tentative de coup


d’Etat en 2002, un geste de conci-
liation qui survient quelques
semaines après sa défaite lors du
tion, le parti Islah (Réforme). Né
en 1933, Hussein Al-Ahmar était
à la tête de la puissante confédé-
ration tribale Hashid. Il a joué un
de dans cette zone s’est traduite
par une baisse de 35 % de la diver-
sité des nématodes, associée à une
diminution de 40 % de la biomas-
ploitation de ces zones. « Cette étu-
de prouve scientifiquement que la
conservation de cette biodiversité est
une priorité pour assurer le fonction-
CE WEEK-END, AVEC « LE MONDE » DU VENDREDI DATÉ SAMEDI référendum constitutionnel du rôle-clé dans la politique de son se animale de ces fonds marins. nement durable des océans de la pla-
2 décembre, lequel lui aurait per- pays pendant près d’un demi-siè- Dans le même temps, la biomasse nète », concluent-ils. a
mis de briguer un nombre illimi- cle. – (Reuters, AFP.) microbienne avait chuté de 80 %… Hervé Morin
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Europe 7
Quarante mille jeunes
Les attaques de l’Eglise contre le gouvernement de Taizé affirment
socialiste espagnol tendent la campagne législative à Genève leur foi
dans l’unité chrétienne
Devant des centaines scolaires, lois facilitant les procédures de tero, affirmant qu’il s’agissait simple- Mayor Oreja, a assisté au rassemble-
divorce ou permettant aux transsexuels de ment d’une « proclamation publique » ment, le reste des dirigeants préférant genoux ou en tailleur, des dizaines
de milliers de manifestants,
des responsables catholiques
ont fustigé la politique sociale
changer d’état civil sans se faire opérer : face à une « situation extrêmement gra-
l’Eglise a tremblé depuis l’élection en ve » dans « une société où le nombre de
2004 de M. Zapatero après huit ans de gou- divorces a explosé, pour quasiment dépas-
rester discrets, leur tête de liste aux pro-
chaines élections, Mariano Rajoy, en
tête.
A de milliers de jeunes, venus de tou-
te l’Europe, chantent et prient dans
l’immense hall Palexpo de Genève trans-
vernement conservateur. ser le nombre de mariages ». La presse de gauche a également évo- formé, avec ses icônes, ses jeux de lumière
et familiale de M. Zapatero, Dimanche, certains archevêques parmi Face à ces attaques, les socialistes se qué un rassemblement surtout politique. et de peintures, en cathédrale. La 30e ren-
à deux mois des élections les plus conservateurs de l’Eglise espagno- sont défendus lundi. « Le national-catho- Le journal Publico l’a qualifié de « messe contre des jeunes de Taizé a lieu pour la
le ont dénoncé un gouvernement qui « fait licisme est entré en campagne électorale », de campagne » électorale et, selon El première fois, du 28 décembre 2007 au
MADRID vaciller les bases de la famille avec des lois ini- a dénoncé le ministre de la justice, Maria- Pais, ce grand rassemblement « censé être 1er janvier, dans la ville du réformateur
CORRESPONDANTE ques et injustes », selon les mots no Fernandez Bermejo. Le un acte en faveur de la famille » s’est Jean Calvin (1509-1564). Soit un retour
deux mois des élections législatives de l’archevêque de Tolède, Anto- numéro deux du Parti socialis- « transformé en meeting politique ». A aux sources. C’est de Genève que Roger

A du 9 mars, l’Eglise catholique espa-


gnole est de facto entrée dans la cam-
pagne électorale, dimanche 30 décembre
nio Canizares. « La culture de la
laïcité radicale est une tromperie
qui ne conduit qu’à l’avortement
« La culture de
la laïcité radicale

qui (…) mène


te ouvrier espagnol (PSOE),
José Blanco, a aussi volé au
est une tromperie secours du gouvernement, en
droite, le journal El Mundo estime que
l’Eglise « a parfaitement mis en scène son
désaccord avec le gouvernement ».
Schutz, jeune pasteur suisse, est parti, en
1940, fonder sa communauté de « frè-
res » à Taizé (Saône-et-Loire). Malgré sa
2007, en tenant des propos très virulents et au divorce express [et] mène à exigeant la « rectification » des La manifestation a connu son point mort – assassiné en 2005 –, le nom de Tai-
contre le gouvernement du socialiste José la dissolution de la démocratie »,
à la dissolution de propos « mensongers » et d’orgue à la mi-journée avec une zé reste identifié à l’œuvre de rapproche-
la démocratie »
Luis Rodriguez Zapatero, qui brigue un a affirmé l’archevêque de Valen- « extrêmement graves » des connexion en direct avec le Vatican, où le ment des Eglises.
second mandat. ce, Agustin Garcia-Gasco. archevêques. pape Benoît XVI s’est adressé en cas- Les jeunes les plus nombreux sont
Devant des centaines de milliers de fidè- Les mesures sociales du gou- Agustin Garcia-Gasco « Certaines choses que j’ai tillan aux fidèles espagnols lors de son venus de l’Est, de Pologne (10 000) et de
les venus de toute l’Espagne, dont beau- vernement représentent « un archevêque de Valence entendues m’ont semblé intolé- Angelus, leur rappelant que le socle de la Croatie (2 300), de pays orthodoxes com-
coup de familles nombreuses, des respon- retour en arrière des droits de rables », il s’agit « d’une famille était « l’union indissoluble d’un me l’Ukraine (1 160), la Roumanie
sables religieux se sont succédé sur une l’homme », a estimé l’organisateur du pre- immixtion directe dans la campagne élec- homme est d’une femme ». (2 200) ou la Serbie (1 500) et des pays
grande scène pour défendre le modèle de mier rassemblement de ce genre, l’arche- torale, j’ai eu l’impression qu’il s’agissait « Cela vaut la peine de travailler pour la baltes. C’est à l’Est que l’ancrage de la foi
« la famille chrétienne » et fustiger la politi- vêque de Madrid, Antonio Maria Rouco d’un acte du Parti populaire [droite] pré- famille », a souligné Benoît XVI, immé- reste le plus solide, commente un frère de
que sociale du gouvernement, qui aboutit Varela. sidé par des cardinaux », a poursuivi diatement applaudi par les milliers de Taizé. Près de 200 paroisses protestantes,
à la « dissolution de la démocratie ». Il s’était pourtant préalablement José Blanco. fidèles espagnols réunis sur la Plaza de évangéliques et catholiques se sont unies
Mariage homosexuel, introduction de défendu de vouloir préparer un acte poli- Pourtant, un seul responsable natio- Colon et ses alentours. a pour les accueillir. « On a besoin de
l’éducation civique dans les programmes tique contre le gouvernement de M. Zapa- nal du PP, le député européen Jaime (Intérim.) vous ! », clament des affiches dans les
rues, comme pour exprimer l’espoir de
réveil de ces Eglises assoupies derrière
PAYS-BAS CATHOLIQUES ET CALVINISTES LANCENT UNE CAMPAGNE DE RECRUTEMENT des divisions – historiques et doctrinales
– devenues archaïques, ignorées de la plu-

Les protestants et les catholiques néerlandais partent en mission part de ces jeunes qui se disent « chré-
tiens », avant d’être « protestants »,
« catholiques », « orthodoxes » ou « angli-
AMSTERDAM rait, dans le même délai, devenir la plus té par le biais, par exemple, de « cafés était en baisse parmi les communautés cans ».
ENVOYÉ SPÉCIAL populaire du pays. spirituels ». musulmanes les plus importantes, les
Des églises et des temples qui se vident, « L’islam lance aux chrétiens le défi de Catholiques et calvinistes affirment Marocains et les Turcs. « Réconciliation urgente »
des mosquées qui sortent de terre, des nous exprimer d’une seule voix dans le également vouloir s’inspirer du succès Pour certains observateurs, la campa- La division des Eglises est, pour eux, un
garages et des écoles où les « nouvelles débat public », explique le Conseil néer- des prêcheurs évangélistes, qui ont su gne manifeste surtout le malaise crois- scandale. « Nous n’avons pas de stratégie
croyances » s’expriment avec enthou- landais des missions. Officiellement, la capter l’attention des 800 000 immi- sant de la société face à toutes les manifes- de réunification », leur répond Frère Aloïs,
siasme : dans toutes les villes néerlandai- religion musulmane n’est ni « l’enne- grés de confession chrétienne. Ils admet- tations de l’islam. Les milieux athées et nouveau prieur de Taizé, qui met en garde
ses, le paysage religieux est semblable. mie » ni « la concurrente ». Mais plutôt tent désormais les expressions enthou- agnostiques expriment eux aussi une contre le découragement et le repli sur les
Et cette évolution inquiète les Eglises un modèle à imiter, parce qu’elle a su siastes de la foi, la « relation personnel- inquiétude. « Ils étaient jusqu’à récem- identités. « Pour que les Eglises soient crédi-
chrétiennes traditionnelles, qui passent canaliser un besoin de spiritualité. « Il le » avec Dieu ou les guérisons présu- ment certains de porter les valeurs d’une bles dans leurs engagements pour la paix et
à la contre-offensive. « Protestants et existe, chez beaucoup de chrétiens, une mées miraculeuses. Mieux : retenant incontournable modernité et se sentent la justice, la réconciliation est une urgen-
catholiques, nous devons tous redevenir vague angoisse que les musulmans sup- surtout le rôle d’« éveil » joué par ces désormais menacés », écrivait l’éditorialis- ce. » Il prêche un « chemin simple » : celui
des missionnaires », a expliqué Gérard de plantent leurs églises », a expliqué Wout Eglises, ils leur présentent leurs excuses te du Volkskrant le 24 décembre. Mais de la rencontre, de la « prière commune ».
Korte, évêque auxiliaire d’Utrecht, à la van der Laar, porte-parole du Conseil, officielles pour le « dédain » avec lequel « les Pays-Bas sécularisés doivent accepter Les jeunes vivent ce rassemblement
veille de Noël. au quotidien De Volkskrant. ils les ont traitées. que certains citoyens aient des idées très éloi- comme « une expérience magique ». A
En lançant une campagne en vue de L’idée selon laquelle cette campagne gnées du courant libéral dominant », pour- l’heure de l’office, samedi, le silence écra-
recruter de nouveaux fidèles, ces Eglises Succès des évangélistes ne serait que la traduction d’une aspira- suivait-il. sait le hall. Seul s’élevait la voix de Frère
espèrent enrayer la désertion des lieux Les responsables des Eglises chrétien- tion des Néerlandais à « plus de religiosi- Ce point de vue n’est plus unanime- Aloïs : « Si, face aux institutions européen-
de culte. Et réagir contre la progression nes disent vouloir réaffirmer leur identi- té » suscite un certain scepticisme. Une ment partagé dans un pays qui, depuis nes, s’exprime une certaine fatigue, se mani-
de l’islam, qui pourrait devenir la reli- té, jouer un rôle renouvelé dans la vie enquête officielle intitulée « Dieu aux 2001, développe des crispations qui se feste ici une volonté de dépasser particularis-
gion la plus populaire dans certaines quotidienne et s’adresser aux non- Pays-Bas », publiée en 2007, a confirmé sont notamment traduites par un boule- mes et régionalismes. Alors retrouvons-nous
grandes villes d’ici à 2020. Des démogra- croyants. L’Eglise catholique entend la tendance à la sécularisation. Elle a aus- versement de la représentation politi- pour de bon, au-delà de nos différences natio-
phes avancent même des prévisions – mieux utiliser les médias audiovisuels, si montré que la fréquentation des mos- que. a nales et confessionnelles. »a
contestées – qui affirment qu’elle pour- les calvinistes veulent éveiller la curiosi- quées – comme le nombre d’enfants – Jean-Pierre Stroobants Henri Tincq (Genève, envoyé spécial)

VIE PRIVÉE RECOURS DEVANT LA COUR CONSTITUTIONNELLE SANTÉ L’INTERDICTION DE FUMER DANS LES LIEUX PUBLICS S’ÉTEND EN ALLEMAGNE

Trente mille Allemands s’opposent


à une loi sur le stockage des données
BERLIN te. En novembre, juste avant l’adoption
CORRESPONDANCE de la législation par le Bundestag, plu-
C’est du jamais-vu dans l’histoire de la sieurs milliers de personnes avaient
République fédérale allemande. Près de manifesté dans plus de quarante villes à
30 000 personnes veulent saisir la Cour l’appel du Cercle de travail sur la sauve-
constitutionnelle de Karlsruhe pour stop- garde des données. D’autres manifesta-
per une législation sur le stockage des tions ont suivi, dont la dernière a eu lieu à
données de communication, qui doit Hambourg lundi 31 décembre. Un cortè-
entrer en vigueur le 1er janvier 2008. Un ge de quelques centaines de personnes a
recours a été déposé lundi 31 décembre défilé aux côtés d’un cercueil pour faire le
par un avocat berlinois à l’initiative du « deuil de la sphère privée ».
Cercle de travail sur la sauvegarde des
données, un regroupement de citoyens et « L’Etat qui surveille »
de membres de diverses associations et « Il s’agit d’une grave atteinte au système
organisations. de valeurs de l’Etat de droit », souligne le
Cette loi qui transpose une directive communiqué du Cercle. Pour la majorité
européenne impose aux fournisseurs de des opposants, cette législation constitue
téléphonie et d’Internet d’enregistrer les d’abord un pas de plus vers « l’Etat qui sur-
données de communication pendant six veille ». De leur côté, les médecins, journa-
mois. Pour faciliter la recherche de crimi- listes et avocats dénoncent un texte qui
nels et de terroristes, les pays de l’Union remet en cause le respect du secret profes-
européenne avaient décidé en sionnel. Des représentants du parti libéral
février 2006 de modifier leurs législa- (FDP) ont également annoncé qu’ils porte-
tions dans ce sens. raient plainte devant la Cour constitution-
Le texte voté le 9 novembre 2007 par le nelle.
Bundestag, la chambre basse du Parle- Les entreprises de télécoms se plai-
ment allemand, prévoit le stockage des gnent pour leur part des coûts engendrés
numéros de téléphone, adresses Inter- par la nouvelle législation. Les entreprises
net, date et heure des échanges téléphoni- ont jusqu’à la fin de l’année 2008 pour se NIGEL TREBLIN/AFP
ques ou électroniques et non pas l’enre- mettre en conformité. De fortes amendes L’Allemagne, longtemps l’un des Etats européens les allemandes de larges exceptions. Presque partout, les restaura-
gistrement du contenu des conversations s’appliqueront ensuite à partir de 2009. plus permissifs en matière de tabac, a instauré dans teurs pourront ainsi conserver une salle « fumeurs », à condi-
téléphonique ou des courriers électroni- La Cour constitutionnelle a indiqué ses bars et restaurants des zones strictement interdi- tion qu’elle soit séparée de la pièce réservée aux non-fumeurs.
ques. Ces informations pourront être qu’elle n’examinera pas le recours des tes à la cigarette. Depuis le 1er janvier, il est interdit de fumer Seule la Bavière a décidé d’interdire totalement les zones
mises à la disposition de la police, des tri- 30 000 plaignants avant le 2 janvier. Si les dans tous les lieux publics, et donc les bars, restaurants et dis- fumeurs.
bunaux et des services de renseigne- juges acceptent la requête, l’entrée en cothèques, dans huit nouveaux Etats régionaux (Länder) sur les Dans un pays où les cigarettes s’achètent au supermarché ou
ments. vigueur sera bloquée jusqu’à ce que la 16 que compte le pays. Trois Länder appliquant des législations dans des distributeurs automatiques en pleine rue, et où la
Ce texte de loi suscite une vague de pro- Cour se prononce sur le contenu de cette similaires depuis quelques mois, et les autres devant suivre publicité pour le tabac dans la presse n’est interdite que depuis
testations depuis plusieurs mois. En Alle- loi. Dans le cas contraire, la législation entre février et juillet, c’est l’ensemble du pays qui doit être début 2007, la modification de la loi n’est approuvée que du
magne, le renforcement du pouvoir des continuera à s’appliquer jusqu’à ce que les doté en 2008 de lois moins tolérantes envers les fumeurs. bout des lèvres par la population ; selon un récent sondage, les
services de sécurité reste un sujet délicat juges rendent leur décision sur le fond. a Contrairement à d’autres Etats européens comme la France, Allemands n’approuvent qu’à 45 % les nouvelles mesures anti-
en raison du passé nazi puis communis- Cécile Calla l’interdiction de fumer est assortie dans la plupart des régions tabac. – (AFP.)
8 France 0123
Mercredi 2 janvier 2008

2008 Le président de la République a déclaré aux Français que « tout ne peut être résolu en un jour »

Rhétorique de
candidat et prudence
de président lors des
vœux de M. Sarkozy
Suite de la première page capitalisme financier. « Que la France mon-
tre la voie, a-t-il lancé avec des accents gaul-
« Urgence » à dépasser les clivages parti- liens, cette fois. C’est ce que depuis toujours
sans au nom de « l’ouverture » ; « urgen- tous les peuples du monde attendent d’elle. »
ce » à créer le « choc fiscal et social » dont Premier à réagir, le premier ministre,
les résultats, eux, lambinent ; « urgen- François Fillon, s’est déclaré prêt à relever
ce » du pouvoir d’achat, de l’autonomie le défi des « réformes de civilisation » et à
des universités, de la loi sur le service « changer la France en profondeur, pour
minimum, de la modernisation de l’Etat, qu’elle soit toujours en initiative dans le mon-
du traité simplifié. Même ses premiers de, plus conquérante en économie mais aussi
pas contestés en politique étrangère avec plus juste pour ses citoyens et plus respectueu-
la visite de Kadhafi à Paris, les félicita- se de la planète ».
tions à Vladimir Poutine ou le dialogue En direct, certes, mais les yeux sur le
avec la Syrie, sont mis sur le compte de prompteur, M. Sarkozy a personnalisé à Les vœux aux Français du président de la République, lundi 31 décembre 2007. « J’ai pu commettre des erreurs.
« l’urgence », afin que « la France se outrance son texte, employant à quarante- Mais depuis huit mois, je n’ai agi qu’avec le souci de défendre les intérêts de la France », a affirmé Nicolas Sarkozy. FRANCE2/REUTERS
remette à parler avec tout le monde ». cinq reprises le « je », comme pour mieux
Mais en 2008, promis, M. Sarkozy veut illustrer sa volonté « d’assumer ses respon- faire sentir » en 2008 malgré « une conjonc-
tracer des perspectives autrement plus
ambitieuses. « Une seconde étape s’ouvre »,
sabilités » : « j’ai pris les miennes. J’ai pu
commettre des erreurs », a-t-il reconnu. Au
ture internationale freinée par la crise finan-
cière ». De la même manière, c’est avec une
Pour M. Dray (PS), le président « n’avait
a-t-il poursuivi. Reprenant de la hauteur,
le chef de l’Etat a alors appelé à « une politi-
passage, il s’est même autorisé une « auto-
citation » en renvoyant les téléspectateurs
humilité inhabituelle qu’il a admis que
« beaucoup reste à faire pour que les mesures pas beaucoup de résultats à annoncer »
que de civilisation » et à « une nouvelle à son désormais célèbre « je ne vous trahi- mises en œuvre se traduisent par des amélio-
renaissance ». Cette dernière expression, rai pas, je ne vous mentirai pas ». rations visibles dans la vie quotidienne » des LA GAUCHE s’est montrée perplexe et cri- blée nationale, François Sauvadet, a trou-
empruntée au registre pompidolien, avait Mais sur le fond, il ne s’est pas départi Français. tique après l’intervention télévisée du pré- vé M. Sarkozy « très proche des préoccupa-
déjà été utilisée – sans davantage de préci- d’un certain flou, tout à fait dans la tradi- En 1995, lors de ses premiers vœux, sident de la République. Pour le porte- tions des Français, n’esquivant ni les impa-
sion – dans sa « lettre aux éducateurs » tion des allocutions du 31 décembre. Si les Jacques Chirac avait déclaré : « Nous som- parole du PS, Julien Dray, M. Sarkozy s’est tiences ni les craintes ».
adressée, début septembre, à tous les ensei- accents, la rhétorique restent ceux du can- mes sur le début du chemin, mais nous som- contenté de dire « que les choses iraient Ségolène Royal a présenté ses vœux sur
gnants. Pour le chef de l’Etat, cette « politi- didat, sa prudence est bel et bien celle d’un mes sur le bon chemin. » Une formule que mieux, comme c’est de tradition un Internet, lundi soir, à la même heure que
que de civilisation » concerne la culture, président. Ainsi ne s’est-il pas départi du M. Sarkozy, lundi soir, aurait pu faire 31 décembre ». Selon le député de l’Esso- le chef de l’Etat. L’ancienne candidate
l’éducation, l’identité, les droits de l’hom- conditionnel pour juger que « les premiers sienne. a ne, « sur la question essentielle qui est la socialiste à la présidentielle a souhaité que
me, l’environnement et la moralisation du résultats de l’action entreprise devraient se Philippe Ridet question du pouvoir d’achat, le président de 2008 soit « l’année de la morale, des com-
la République est vite passé, comme s’il sen- portements et des résultats ». « La France
VERBATIM tait bien la difficulté qu’il n’avait pas beau- mérite beaucoup mieux que cette juxtaposi-
coup de résultat à annoncer sur les huit mois tion entre des comportements ostentatoires
« Nous avons besoin d’une politique de civilisation » qui viennent de s’écouler ». Pour lui, le
concept de « politique de civilisation »,
et d’un luxe insolent d’un côté, et tant de pré-
carité et de fragilité pour le plus grand nom-
avancé par M. Sarkozy, est « bien bre de l’autre », a-t-elle souligné. a
Voici les principaux extraits des vœux vite, je veux dire que j’ai fait tout ce que je Avec 2008, une deuxième étape s’ouvre : fumeux » et « vise à masquer le fait qu’il
adressés par le président de la République pensais possible de faire en tenant comp- celle d’une politique qui touche davanta- n’y a pas de résultat ». Serge Dassault « encourage »
aux Français, lundi 31 décembre. te de l’exigence du dialogue social et de la ge encore à l’essentiel, à notre façon Interrogé sur RTL, mardi 1er janvier, le M. Sarkozy en « une » du « Figaro »
négociation. Je ne crois pas à la brutalité d’être dans la société et dans le monde, à socialiste Vincent Peillon a aussi exprimé

« A chacun de vous, je veux adresser


un message d’espérance, un messa-
ge de foi dans la vie et dans l’ave-
nir. (…) Je sais combien est grande votre
comme méthode de gouvernement. (…) A
ceux qui pensent que le changement a été
trop rapide, je veux dire qu’il ne faut pas
perdre de vue que notre pays a trop atten-
notre culture, à notre identité, à nos
valeurs, à notre rapport aux autres,
c’est-à-dire au fond à tout ce qui fait une
civilisation. Depuis trop longtemps la
ses doutes. « Nicolas Sarkozy, je ne vois pas
ce qu’il apporte, si ce n’est une touche person-
nelle que tout le monde commente à lon-
gueur de journée, et qui est essentiellement
Le propriétaire et président du Figaro, Ser-
ge Dassault, sénateur UMP de l’Essonne,
a adressé en « une » de son quotidien,
mardi 1er janvier, « tous [s] es vœux à la
attente d’un changement profond après du et que le temps presse si nous voulons politique se réduit à la gestion, restant à de la vulgarité », a déclaré le député euro- France, qui a choisi un président dynami-
des années d’efforts et de sacrifices que la rester maîtres de notre destin. (…) J’ai pu l’écart des causes réelles de nos péen. Le PCF a dénoncé « l’autosatisfac- que et courageux. Nos encouragements et
plupart d’entre vous a le sentiment commettre des erreurs. Mais depuis huit maux, qui sont souvent plus profondes. tion tous azimuts » du président. notre appui l’accompagnent pour réfor-
d’avoir consentis en vain. mois, je n’ai agi qu’avec le souci de défen- J’ai la conviction que dans l’époque où A droite, les responsables de l’UMP et mer un pays dont les habitudes ont besoin
Je sais les craintes que beaucoup d’entre dre les intérêts de la France (…) Je vous nous sommes, nous avons besoin de ce du Nouveau Centre ont entendu, dans les d’être changées. Il a déjà fait beaucoup en
vous éprouvent pour l’avenir de leurs dois la vérité. Je vous la dirai toujours. Je que j’appelle une politique de civilisation. propos de Nicolas Sarkozy, « une réponse quelques mois. Mais une grande partie de
enfants. (…) Alors, tout ne peut être réso- ne m’autoriserai aucune hypocrisie. (…) Notre vieux monde a besoin d’une claire et chaleureuse aux attentes exprimées nos concitoyens ne voit pas que le monde
lu en un jour ! Mais, croyez-le bien, ma
détermination est sans faille. (…) A ceux
qui trouvent que cela n’est pas allé assez
(…) En cette fin d’année 2007 une premiè-
re étape s’achève sur la voie du change-
ment. Ce fut celle de l’urgence (…)
nouvelle Renaissance. Eh bien,
que la France soit l’âme de cette
Renaissance ! (…) » par notre pays », selon les mots du porte-
parole de l’UMP, Yves Jégo. Le président
du groupe Nouveau Centre de l’Assem-
bouge et ne s’en inquiète pas suffisam-
ment. (…) La France est encore paralysée
par une lutte des classes toujours vivace. »

LOGEMENT condition de délai pour les cas les SÉCURITÉ IMMIGRATION DES RETENUS DÉNONCENT L’AGRESSIVITÉ DES POLICIERS
La loi sur le droit au logement plus dramatiques). Ce recours
opposable entre en vigueur
La loi du 5 mars 2007 ouvre, à
pourra également être exercé par
les demandeurs d’accueil en
La nuit A Vincennes, la tension reste palpable dans
partir du 1er janvier, une voie de
recours amiable aux demandeurs
structure d’hébergement. En cas
d’échec, les personnes les plus
du réveillon a été l’un des centres de rétention pour sans-papiers
d’un logement social qui n’ont
pas reçu de proposition après un
prioritaires pourront saisir le tri-
bunal administratif à partir du
« relativement DEPUIS le 20 décembre 2007, plu- situé près de l’aéroport de Roissy, empêchent de dormir, des cham-
délai anormalement long (sans 1er décembre 2008. calme » sieurs dizaines d’étrangers sans
papiers placés dans les centres de
des retenus avaient rédigé une lis-
te de doléances : manque d’hygiè-
bres parfois sans chauffage. « On
nous fait vivre comme des bêtes sau-
LA NUIT de la Saint-Sylvestre a rétention administrative du Mesnil- ne, sentiment d’être « traités com- vages », résume ce chanteur com-
été « relativement calme » et Amelot (Seine-et-Marne) et de Vin- me du bétail », « fouilles humilian- positeur qui devait se produire en
aucun incident notable n’a été cennes (Val-de-Marne) tentent tes »… Une majorité des 120 rete- concert pour le réveillon.
Pour la première fois, toutes les religions signalé, a indiqué, mardi 1er jan- d’alerter l’administration et l’opi- nus avaient entrepris une grève Pour Damien Nantes, responsa-
vier, le ministère de l’intérieur : nion sur les conditions de leur arres- de la faim (Le Monde du 29 décem- ble du service de défense des étran-
réunies en un seul atlas ! 372 voitures ont brûlé dont 99 par tation et de leur détention, qu’ils bre 2007). gers reconduits à la Cimade, cette
propagation, selon le décompte jugent « indignes et arbitraires ». Mais depuis le transfert à Vin- exaspération est moins liée à une
arrêté mardi à 6 heures par la Dans la nuit du samedi 29 au cennes de l’un des porte-parole du dégradation des conditions maté-
direction générale de la police dimanche 30 décembre, puis au mouvement du Mesnil-Amelot, rielles qu’à la politique d’objectifs
nationale (DGPN), contre 397 en cours de la suivante, au centre de finalement libéré samedi, la rési- chiffrés de reconduites à la frontiè-
2007 dont 84 par propagation, rétention 1 de Vincennes, des gnation semble avoir eu raison des re. Pour 2007, l’objectif était de
soit une baisse de 6,72 %. Sur les « retenus » ont refusé de rega- protestataires. Deux personnes 25 000 expulsions pour la métropo-
372 véhicules incendiés, 144 l’ont gner leur chambre. Certains n’ont poursuivaient leur grève de la le. Il sera de 26 000 en 2008, et
été en Ile-de-France et 228 en pro- pas pris leur ration alimentaire. faim, lundi après-midi, selon une 28 000 en 2010. Depuis ce durcis-
vince ; 259 personnes ont été Les forces de l’ordre sont interve- intervenante de la Cimade. sement, la Cimade dit avoir consta-
interpellées contre 258 en 2007, nues pour rétablir le calme. Selon té une augmentation des actes de
et quatre policiers ont été légère- la préfecture de police de Paris, Objectifs chiffrés désespoir (automutilations, grèves
ment blessés. qui évoque « un mouvement d’hu- A Vincennes, au même moment, de la faim, tentatives de suicide).
Lors du traditionnel déplace- meur pour des raisons multiples et la tension restait palpable. Deux Réseau éducation sans frontières
ment en banlieue parisienne de la confuses », l’intervention n’a fait retenus joints le même jour à une (RESF) s’indigne également de cet-
ministre de l’intérieur, Michèle aucun blessé. cabine téléphonique du centre te « course aux chiffres » et soutient
Alliot-Marie a fait état, à Villiers- Lundi, des intervenants de la exprimaient leur désespoir de se les retenus.
196 pages le-Bel (Val-d’Oise), dès 23 heures, Cimade – seul organisme habilité voir « traités comme des repris de jus- Au ministère de l’immigration,
200 cartes d’un recul sensible du nombre à intervenir au quotidien dans les tice ». Mvobi Kimuabi, 49 ans, on refuse de lier la protestation à
d’incidents, avec un taux en bais- centres – ont vu un homme avec père d’enfants français, arrivé en cette politique du chiffre : « Il y a
se de 30 % par rapport à 2007 à la des bleus aux côtes. Deux retenus France en 1987, dénonce « l’arro- ni plus ni moins d’abus que les mois
même heure. 13 000 policiers et joints par téléphone affirment qu’il gance et l’agressivité des policiers », précédents, tous les étrangers en
gendarmes avaient été mobilisés a reçu des coups. « les placements à l’isolement sans situation irrégulière ont vocation à
EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX pour assurer la sécurité en Ile-de- Quelques jours auparavant, motif », l’interdiction des stylos et retourner dans leur pays. » a
France. – (AFP, Reuters.) a dans le centre du Mesnil-Amelot, briquets, les comptages la nuit qui Emmanuelle Chevallereau
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Economie & Entreprises 9
Finance Même si la crise a plongé les Bourses mondiales dans une situation instable, l’économie reste robuste

« Il n’y aura pas A partir de l’été, la crise des subprimes a affecté les Bourses occidentales
INDICE CAC 40
À PARIS
6 200 points
INDICE DAX
À FRANCFORT-SUR-LE-MAIN
8 400 points
INDICE FOOTSIE
À LONDRES
6 800 points

de krach 6 000
5 614,08
8 000
8 067,32
6 600
6 456,9

en 2008 »
5 800 7 600 6 400

5 600 7 200 6 200

5 400 6 800 6 000


David Naudé, économiste re d’une grande banque américaine.
Aujourd’hui la crise n’est pas finie. Nous
à la Deutsche Bank, estime que sommes dans une situation très instable 5 200 + 1,31 % 6 400 + 22,29 % 5 800 + 3,80 %
les Etats-Unis échapperont où tout peut arriver. Ce qui explique la 2 janv. 2007 31 déc. 2007 2 janv. 2007 31 déc. 2007 2 janv. 2007 31 déc. 2007
forte volatilité des indices.
à la récession. Après un premier Pourtant les marchés d’actions n’ont INDICE DOW JONES EURO EN DOLLAR INDICE NIKKEI
semestre difficile, les marchés pas plongé, même si une partie des À NEW YORK À TOKYO
gains du début d’année a été effacée… 14 500 points 1,50 1,4589 19 000 points
devraient repartir de l’avant
La situation actuelle est très contras- 13 264,82
tée. La sphère financière est touchée mais 14 000 1,45 18 000
près un début d’année presque le reste de l’économie tient. La croissance

A euphorique, les Bourses occidenta-


les ont gommé la majeure partie, si
ce n’est la totalité, de leurs gains à partir
est restée robuste aux Etats-Unis. En
Europe les chiffres ont été étonnants. En
outre les entreprises sont encore en bon-
13 500 1,40 17 000
15 307,78

de l’été. A partir d’août, la crise des cré- ne santé, peu endettées et profitables. 13 000 1,35 16 000
dits immobiliers à risque – les subprimes C’est un contexte très différent de celui de
– aux Etats-Unis, a déstabilisé les mar- 2001 qui explique en partie la bonne 12 500 1,30 15 000
chés. L’indice Standard and Poor’s (SP) tenue des bourses mondiales.
Global 1200, composé des valeurs vedet-
tes de 29 Bourses de la planète, a gagné
La situation peut-elle se détériorer en
2008 ?
12 000 + 6,43 % 1,25 + 10,47 % 14 000 – 11,13 %
7,74 %, contre un bond de 19 % en 2006. Nous sommes perplexes. La seule ques- 3 janv. 2007 31 déc. 2007 1er janv. 2007 31 déc. 2007 4 janv. 2007 31 déc. 2007
Si, à Wall Street, le Dow Jones a connu tion que l’on se pose en ce moment est de Source : Bloomberg
une progression de 6,43 %, la tendance savoir si oui ou non les Etats-Unis vont
sur les principales places européennes a entrer en récession. Pour l’heure, nous dres du marché monétaires devraient Morgan Stanley pénalisée par la crise. Les Probablement, mais les investisseurs
été plus terne, exception faite de Franc- sommes plutôt dans le camp du non. finalement s’estomper. Chinois se sont donné un nouveau rôle, se trompent. Il y a un effet d’optique. Si
fort (+ 22,29%). Pour nous l’économie américaine va Les marchés d’actions pourraient donc celui de sauveur du monde ! l’on regarde les exportations, les entrepri-
David Naudé, économiste senior à la ralentir sérieusement mais la croissance progresser cette année ? En 2007 le pétrole a frôlé les 100 dol- ses françaises semblent en effet moins
Deutsche Bank, fait le bilan de la situa- ne sera pas négative. Nous avons le senti- Aux Etats-Unis, l’embellie arrivera cer- lars le baril, les prix des autres matières aptes que les allemandes à profiter de la
tion et dévoile ses perspectives pour l’an- ment que les banques centrales sont déter- tainement mi-2008. En Europe la repri- premières se sont aussi envolés. N’est- croissance mondiale. Mais la France est
née 2008, alors que la crise des subpri- minées à faire ce qu’il faut pour éviter la se prendra sans doute quelques mois de ce pas le signe de tensions, voire de sur- une économie de services. L’exposition
mes menace désormais de se muer en cri- contagion de la crise. Elles seront même plus. En tout cas, il n’aura pas de krach chauffe, de l’économie ? des entreprises ne se mesure pas via leurs
se économique généralisée. prêtes à oublier les risques d’inflation. cette année ! Cette envolée n’est pas inquiétante en exportations, mais via leurs investisse-
Avec quelques mois de recul, quelle est Comment vont-elles s’y prendre ? En 2007 les Bourses des pays émer- soi. C’est le fruit d’une croissance mon- ments. Et ces cinq dernières années les
votre analyse de la crise financière ? La Réserve fédérale américaine (Fed) gents, notamment en Asie, ont été qua- diale forte mais les matières premières entreprises hexagonales ont investi à
Cette crise est sévère. Aux Etats-Unis devrait baisser son taux d’intérêt direc- siment insensibles à la crise. Est-ce le agissent comme un stabilisateur automa- l’étranger – investissements directs
comme en Europe, la plupart des écono- teur de 0,25 point à deux reprises en signe d’un nouvel équilibre mondial ? tique de la croissance. En montant, les (IDE) – trois fois plus que les entreprises
mistes estiment qu’elle est encore plus 2008. Cela contribuera à relancer l’écono- C’est une tendance lourde que la crise prix auront tendance à calmer la croissan- allemandes. Certes, elles n’exportent pas
sérieuse que le krach de 1987, que la crise mie. En Europe, nous pensons que la Ban- des subprimes a mise en évidence. Désor- ce. Au contraire si l’économie ralentis- mais, pour être au plus près des marchés
de 1994-1995 ou que celle de 1997-1998. que centrale (BCE) fera exactement la mais, les pays émergents portent la crois- sait, les prix des matières premières bais- en forte croissance, elles s’implantent
Personne n’a vraiment compris ce même chose car il y aura de très mauvai- sance mondiale. Aujourd’hui, les écono- seraient et cela relancerait la machine. localement. C’est notamment l’exemple
qu’il s’est passé. Les marchés financiers ses surprises sur la croissance de la zone mies du G7 peuvent ralentir sans que cela La Bourse allemande a progressé de de Carrefour en Chine.
ont témoigné de leur manque de transpa- euro. Sur le Vieux Continent il n’y a pas affecte l’Inde ou la Chine. C’est d’ailleurs 22,29 % en 2007 alors que le CAC 40 a Les entreprises françaises ne sont pas
rence et de leur ignorance des risques que la crise des subprimes, l’euro fort un autre facteur de soutien pour l’écono- fait du surplace (+ 1,31 %). Est-ce l’illus- aussi à la traîne qu’on l’imagine. En
relatifs à ces produits financiers sophisti- pénalise aussi les entreprises. mie globale. Fin 2007 la China Investment tration du manque d’ouverture de l’éco- 2008, le CAC 40 pourrait donc rattraper
qués. Les banques ont été très affectées. Avec les interventions des banques Corp – le fonds d’Etat chinois – est venue nomie française à la croissance porteu- un peu de son retard. a
Et le marché redoute encore la déconfitu- centrales, mi-2008, la crise et les désor- renflouer la banque d’affaires américaine se des pays émergents ? Propos recueillis par Claire Gatinois

Les marchés d’actions chinois ont doublé A Paris, le CAC 40 fête ses 20 ans
mais font preuve d’une volatilité croissante sur une hausse médiocre de 1,31 % en 2007
SHANGHAÏ 20 %. Le même mois toutefois, POUR ses 20 ans, le CAC 40 a mie hexagonale », note l’étude de Lagardère, Vivendi –, plus repré-
CORRESPONDANCE Ascensionnel Petrochina, le géant pétrolier connu un anniversaire un peu ter- Fidelity. Première tendance lour- sentatives de la nouvelle économie.
Les marchés d’actions chinois INDICE SHANGHAI SE chinois, faisait son entrée sur ce ne : la Bourse de Paris a terminé de : le désengagement de l’Etat. Surtout, le CAC a changé de
ont affiché, en 2007, l’une des COMPOSITE marché et éclipsait, en capitalisa- 2007 sur une timide progression Après les grandes privatisations dimension. « Sa capitalisation a
meilleures performances du mon- 6 500 points tion théorique, l’Américain annuelle de 1,31 %. Le système de 1986 suivront celles d’EDF, été multipliée par 19, passant de
de : l’indice composite de la Bour- 5 261,56 Exxon. Le titre a depuis perdu électronique de cotation assistée GDF, France Télécom, Renault, 56,47 milliards d’euros à
se de Shanghaï a ainsi clôturé, 30 %. Le poids de Petrochina est en continu (CAC), a vu le jour en Air France, Dexia… 1 072,12 milliards », relève l’étude.
vendredi 28 décembre, avec un 5 500 d’ailleurs devenu un facteur d’ins- 1987 peu de temps après le krach L’indice s’est aussi adapté pour Et les volumes ont explosé. « En
gain de 96,66 %. A 5 261 points, tabilité pour la Bourse de Shan- du 19 octobre. En deux décennies, illustrer la transformation du pay- 1987, les échanges étaient au maxi-
il reste cependant sous son 4 500 ghaï : les analystes estiment que l’indice, qui regroupe les 40 socié- sage économique français. Seules mum de 100 millions de francs par
record de 6 092 points atteint en son cours est surcoté, et qu’une tés phares de l’économie françai- 17 valeurs d’origine, comme le jour [15 millions d’euros]. Mainte-
octobre 2007. baisse de 1 % de l’action peut à se, enregistre une progression de groupe de BTP Bouygues ou la nant, quand le marché fait moins de
Selon le China Daily, quelque 3 500 elle seule faire perdre 20 points à près de 450 %. « Entre 1987 et banque Société générale, font tou- 5 milliards d’euros on dit que ça ne
55 millions de comptes indivi- l’indice de la place chinoise. 2007, seules quatre années affi- jours partie de l’indice. Nombre paie pas le gaz ! », note Jean-Pier-
duels de courtage ont été ouverts,
au cours de l’année à Shanghaï
2 500 + 96,66 % A l’exception de Hongkong,
les marchés d’actions chinois
chent des performances négatives »,
soulignent les analystes du cabi-
d’industries, à l’image de Thom-
son ou de Legrand, ont laissé la pla-
re Gaillard, chroniqueur boursier
depuis plus de vingt ans. a
ainsi qu’à Shenzen, où se trouve 4 janv. 2007 31 déc. 2007 demeurent en grande partie hors net Fidelity. ce à des sociétés de services – C. G.
la deuxième place boursière du Source : Bloomberg d’atteinte pour les investisseurs A fin septembre la meilleure
pays. Combinés, les deux mar- étrangers, qui ont droit à des quo- performance revenait au groupe
chés occupent la première place ses, son principal indice, le Hang tas d’actions « A ». Une nouvelle L’Oréal. Le cours de son action a
mondiale pour les introductions Seng, a enregistré une progres- réforme du secteur du courtage, bondi de… 2 516 %, soit 17,7 %
en Bourse (IPO). Ils ont levé sion de 37 % par rapport au début tout juste annoncée, ouvre la voie par an. Viennent ensuite Total
447 milliards de yuans (45 mil- de 2007. L’indice des actions à d’importantes manœuvres en (14,9 % de progression annuelle),
liards d’euros) en 2007, dont « H » (entreprises chinoises) affi- autorisant les investisseurs étran- et Sanofi Aventis (+ 14,4 %). Sur Les religions et l’école
410 milliards pour Shanghaï. che, lui, une hausse de 55 %. gers à détenir jusqu’à 25 % d’une la même période, Alcatel Lucent
Leur capitalisation boursière, Malgré ces bonnes performan- société de courtage chinoise affiche le plus mauvais résultat de la République
qui a atteint 33 000 milliards de ces, les marchés financiers cotée. Les sociétés privées étaient avec un repli de 8,4 % (– 0,4 %
yuans (dont 28 % seulement sont chinois, qui affichent tous les jusqu’alors accessibles à l’inves- par an). Il est vrai qu’en 2007, la
toutefois échangeables), a été mul- symptômes d’une « bulle », ont tissement étranger en coentrepri- valeur a plongé de 54,59 %. La tentation du repli .
tipliée par 2,7. Quant à la Bourse fait preuve d’une grande volatili- se jusqu’à 33 % du capital mais Plus qu’un simple compteur de L’ école républicaine
de Hongkong, dont près de la moi- té : en février 2007, la place de toute autorisation était en fait performances boursières, le
peine à intégrer toutes
tié de la capitalisation est désor- Shanghaï dévissait de 9 % en un gelée depuis deux ans. a CAC 40 est aussi le « témoin de
mais constituée de firmes chinoi- jour. En novembre, elle perdait Brice Pedroletti l’évolution structurelle de l’écono- les communautés.
Face à cet échec :
l’émergence d’écoles
PRESSE de la concurrence et l’avis favora- PÉTROLE MATIÈRES PREMIÈRES
Le groupe Sud-Ouest ble des représentants du person- Kirk Kerkorian prend 35 % L’or est près de son record musulmanes et le
est le nouveau propriétaire nel. Le chiffre d’affaires du nouvel de Delta Petroleum historique de 1980 repli communautaire
de « Midi libre » ensemble pèsera 554 millions Tracinda, la société d’investisse- L’once d’or à Londres a terminé d’une partie des
Le groupe Sud-Ouest a annoncé, d’euros. Le groupe rival – La Dépê- ments du milliardaire américain l’année à 833,88 dollars après
le 31 décembre 2007, l’acquisition che du Midi –, qui a constitué en Kirk Kerkorian, a annoncé, le avoir atteint 840,50 dollars, le établissements juifs
de Midi libre, société holding des juin 2007 un Groupement d’inté- 31 décembre 2007, avoir pris une 28 décembre 2007, en raison de et catholiques.
journaux du Midi (Midi libre, L’In- rêt économique (GIE) avec le grou- participation de 35 % dans Delta tensions géopolitiques, notam-
dépendant, Centre Presse…), cédée pe Sud-Ouest, pourra exercer, pen- Petroleum, firme spécialisée dans ment au Pakistan, et de la faiblesse
par le groupe Le Monde. Le mon- dant deux mois, une option l’exploration et le forage aux du dollar. L’once s’approche de
tant de l’opération s’élève à 90 mil- d’achat sur la moitié de la partici- Etats-Unis. Le coût de cette opéra- son record historique (850 dollars)
lions d’euros. Cette annonce s’est pation de 95,4 % acquise par Sud- tion s’élève à 684 millions de dol- établi en janvier 1980. Sa progres- Numéro de janvier 2008
faite après l’accord des autorités Ouest dans Midi libre. lars (468,7 millions d’euros). sion sur l’année a été de 30,95 %. en vente chez votre marchand de journaux
MUNICIPALES2008

VOTRE VILLE

CHAQUE SEMAINE
ÉDITION SPÉCIALE
MERCREDI DATÉE JEUDI
DÈS LE 9 JANVIER ET JUSQU'AU 5 MARS 2008

BORDEAUX 9 janvier daté 10 janvier RENNES 30 janvier daté 31 janvier DIJON 20 février daté 21 février
LILLE 16 janvier daté 17 janvier LYON 6 février daté 7 février ROUEN 27 février daté 28 février
MARSEILLE 23 janvier daté 24 janvier PARIS 13 février daté 14 février TOULOUSE 5 mars daté 6 mars

ÉVÈNEMENT CHAQUE MERCREDI DANS VOTRE VILLE ÉVÈNEMENT


EMISSION SPÉCIALE "LE TÉLÉPHONE SONNE" EN DIRECT À 19H10

RENCONTRE AVEC LA RÉDACTION DU MONDE À 20H30


PLUS D'INFO : WWW.LEMONDE.FR OU WWW.FRANCEINTER.COM
0123
11
Décryptages
Mercredi 2 janvier 2008

Portrait

Serge Brammertz
Un magistrat
PARCOURS 1962
efficace et pressé
1985 2002 2003 2006 2008
Naissance à Eupen Licence de droit Procureur fédéral Procureur adjoint, chargé Dirige la commission Procureur du Tribunal pénal
(Belgique). à l’université du Royaume de Belgique. des enquêtes, à la Cour d'enquête sur international pour
de Louvain-la-Neuve. pénale internationale. l'assassinat de Rafic Hariri. l'ex-Yougoslavie.

Del Ponte au TPIY, le secrétaire général


Le juriste belge est de l’ONU, Ban Ki-moon, et le Conseil de
sécurité lui confient le poste. Au tribu-
devenu procureur nal, une partie des personnels a fait cam-
pagne en faveur de l’adjoint de Mme Del
du Tribunal pénal Ponte, l’Américain David Tolbert. Ils
soupçonnent le Belge d’être proche des
international grandes puissances qui pressent le coû-
teux tribunal de clore ses travaux.
pour l’ex-Yougoslavie Si Serge Brammertz a conservé de
nombreux amis rencontrés dans les pos-
(TPIY) le 1er janvier.
La promotion
fulgurante
de ce spécialiste Il ne faut jamais s’identifier
personnellement
du droit international à une enquête
a provoqué de vives
réactions

L
e procureur aspire désor- tes qu’il a occupés, il a aussi ses détrac-
mais à des joies sim- teurs, au rang desquels figure son ancien
ples : cuisiner chez lui, patron, le procureur de la CPI, Louis
sortir entre amis, faire Moreno-Ocampo. Les deux hommes se
un footing sans se sou- sont livré une lutte fratricide dont aucun
cier des snipers… Non n’est sorti grandi.
pas que son nouveau pos- serait un homme à abattre pour les voulait devenir policier, s’attache à éta- rateur. L’enquête est complexe. Il faut Dans le petit monde de la justice inter-
te, à la tête du Tribunal tueurs qui terrorisent le Liban. Mais Kofi blir les faits. Un an après l’attentat lier les auteurs à la scène du crime, les nationale, Serge Brammertz jouit du res-
pénal international pour l’ex-Yougosla- Annan l’avait convaincu de quitter un contre Rafic Hariri, une tente est jetée commanditaires aux auteurs. pect de ses pairs, mais on lui reproche
vie (TPIY), soit sans danger. Serge Bram- prestigieux poste de procureur adjoint à sur la scène du crime, qu’il décide de Serge Brammertz se débat avec la parfois d’être mû par une ambition dévo-
mertz a pour mission de traduire en jus- la Cour pénale internationale (CPI), « repasser au peigne fin ». En creusant bureaucratie onusienne pour recruter rante qui le fait grimper un peu vite de
tice Radovan Karadzic et Ratko Mladic, dans la paisible ville de La Haye. « Je me 1 mètre sous le cratère de l’explosion, son équipe. Selon des proches, c’est un poste en poste, sans toujours finir ce
deux fugitifs serbes accusés de génocide. suis dit que si moi, non marié, sans son équipe retrouve une boîte de vites- patron « accessible, consciencieux, qu’il a commencé. Certains voient en lui
Les gardes du corps, il s’y est résigné, enfants, je refusais ce genre de job, qui le ses et établit que la bombe n’avait pas travailleur, doué », qui retourne au un « technocrate de la justice », efficace
feront toujours partie de son quotidien. ferait ? » L’arrivée au Liban est un choc : été enterrée sous la chaussée, mais avait bureau après dîner et y reste jusqu’à et compétent. Pas plus. Lui revendique
Mais comparée aux deux années qu’il les cohortes de journalistes, les convois bien été placée dans un véhicule piégé. minuit. Mais il est aussi « exigeant, cette approche modeste du métier. Né
vient de passer au Liban, la fonction blindés – le sien et les autres – censés En « soulevant chaque pierre », il retrou- strict, sûr de lui » ou « jaloux de son pou- d’un père menuisier et d’une mère au
exsude un parfum de normalité. faire diversion. Son prédécesseur, ve des fragments humains, des cheveux, voir, plus flic que juge ». Pour l’équipe foyer, dans une famille nombreuse
Retranché, près de Beyrouth, dans un l’Allemand Detlev Mehlis, avait très des os, des dents, autant de « cartes de qui vit à Monteverde, en quasi-résiden- d’Eupen, dans la Belgique germanopho-
hôtel médiocre transformé en forteres- publiquement mis en cause des respon- visite » qui lui permettent d’ébaucher un ce surveillée, les conditions sont diffici- ne, il ne se pose pas en justicier et ne se
se, Serge Brammertz a dirigé, de jan- sables des services syriens et libanais. portrait du kamikaze. les. Certains craquent. drape pas dans son indépendance. « Il
vier 2006 à décembre 2007, la commis- Mais Serge Brammertz constate que le Perçu comme un technicien, respec- Côté vie privée, c’est le désert. S’il ne faut jamais s’identifier personnelle-
sion d’enquête internationale chargée dossier est maigre. tueux de ses interlocuteurs, le procureur dîne dans un restaurant, des tireurs d’éli- ment à une enquête. »
d’élucider l’assassinat de l’ancien pre- Juriste méthodique et minutieux, Ser- normalise les relations de la commission te sont postés sur les toits, des agents Serge Brammertz a-t-il quitté le Liban
mier ministre, Rafic Hariri, et les atten- ge Brammertz procède à un changement avec les autorités syriennes. « Il était dans la cuisine et des soldats à l’entrée. avec le sentiment d’avoir élucidé le cri-
tats qui ont ensanglanté le pays depuis. de style radical. La presse et le Conseil de important que la manière dont nous tra- On lui reproche de snober les mondani- me ? « Ce n’est pas si simple, c’est comme
Sur les bords de la Méditerranée, sous la sécurité ne sauront plus rien de l’enquê- vaillions fût respectée par tout le monde. » tés libanaises, mais il pense que sa un puzzle avec beaucoup de pièces, et j’ai
protection tatillonne de centaines de te, tant, dit-il, pour éviter de « donner un Cela lui permet d’enquêter en Syrie, où il liberté est à ce prix. Il concède être deve- un avis sur certaines pièces », nuance-t-il.
militaires, le magistrat belge, âgé de avantage à l’adversaire » que pour ne pas s’entretiendra avec le président Bachar nu « un peu asocial », mais assure Il assure toutefois être plus optimiste,
45 ans, a goûté à une forme de vie carcé- « créer un risque pour ceux qui coopè- Al-Assad. Pour sa première visite dans « qu’on s’habitue » et que personne ne car « certaines pistes, si elles se confirment,
rale. Le paradoxe le fait sourire, lui qui rent ». Son objectif est de ficeler un dos- l’ancienne puissance tutélaire, l’armée l’a forcé. Les désagréments « sont large- peuvent faire avancer considérablement
s’est surnommé « le prisonnier de Monte- sier qui tienne devant un tribunal inter- libanaise l’escorte jusqu’à la frontière ment compensés par le défi » et le senti- l’enquête ». Le procureur n’a certes pas
verde », du nom de l’établissement où il national, notamment en respectant la dans un convoi tapageur d’une vingtaine ment d’être utile. mené cette mission à son terme. Mais y
a travaillé, mangé et dormi durant près présomption d’innocence. « Les person- de véhicules et deux hélicoptères. Le dis- Deux ans de ce régime usent un hom- avoir survécu est déjà une victoire. a
de 700 jours. nes qui sont visées ont aussi des droits. » cret magistrat, adepte des voitures bana- me, et lorsque le bon soldat Brammertz Philippe Bolopion
Serge Brammertz n’ignorait pas qu’il Le procureur, qui, à l’âge de 16 ans, lisées, est furieux, se souvient un collabo- demande à prendre la relève de Carla photo Steve Pyke pour « Le Monde »
12 Débats 0123
Mercredi 2 janvier 2008

Lelivre
dujour Les médias nationaux contre l’Europe
L’information sur les enjeux européens reste étriquée et ne permet pas de comprendre nos voisins
Le rire fait
de la résistance

P
ourquoi parler d’Europe ? toutes parts : par les nations, par les clas- médias, moins que la couverture des affai-
Philippe Cayla
D
irecteur du théâtre du Rond- Parce que l’histoire des ses politiques nationales, et surtout par les res européennes par certains médias non
Point à Paris, Jean-Michel nations se termine, et que médias nationaux. Car les médias natio- européens.
Ribes a décidé de consacrer la l’histoire de l’Europe est à naux ne veulent pas de l’Europe. Elle les Cette information étriquée ne permet
saison 2007-2008 au « Rire peine commencée. La souve- PDG d’EuroNews menace dans leur confort intellectuel com- pas de comprendre les vrais enjeux de
de résistance ». Un livre coédité avec raineté nationale, économi- me dans leur statut. Elle les gêne dans société de nos voisins immédiats. Elle cou-
Beaux-Arts éditions accompagne cette que, commerciale comme Mais ce qui manque avant tout à cet l’idée qu’ils se font de leur tâche quotidien- vre, au mieux, leur actualité politique de
initiative. Mais au fait, à quoi résister ? financière et, même si elles s’en défendent, ensemble, c’est une conscience. Une ne : conforter chaque peuple dans l’idée base : les élections, les faits divers spectacu-
« A la tyrannie du sérieux », répond la souveraineté militaire, c’est terminé. conscience qui réfléchisse sur elle-même, reçue que son pays est le plus grand, le laires, de façon rarissime leur évolution
(sérieusement ?) Jean-Michel Ribes, à Ces renoncements sont définitifs, irréversi- qui porte des desseins, qui entreprenne et plus beau, le plus fort, le plus aimable. Les sociale et économique, et encore moins les
ce sérieux qui solidifie les idées « jus- bles, et c’est tant mieux. qui ose. Bien sûr, on en trouve un embryon autres ? Ils sont, sinon des ennemis, du enjeux idéologiques liés au régionalisme,
qu’à ce qu’elles finissent par boucher la La jeunesse d’Europe ne connaît pas, à Bruxelles, dans ce lieu miraculeusement moins des concurrents, des adversaires, aux religions, à l’immigration, aux droits
pensée. Cholestérol de l’imaginaire, le rire ne veut pas connaître les frontières des multiculturel où des intelligences se consa- des menaces. civiques ou à l’écologie…
le fendille par à-coups, jusqu’à ce que la nations. Elle voyage sans passeport, avec crent à l’Europe. De droite ou de gauche, La couverture par les médias nationaux
lumière passe à nouveau ». une monnaie unique, usant d’un espéran- quelle que soit leur couleur politique, les de l’Europe est insuffisante. Elle ne repré-
De A (comme Ah, ah, ah, bien sûr) à to commode, l’anglais. Elle s’installe chez bonnes volontés s’y retrouvent, s’unissent, sente guère plus de 5 % à 10 % du temps
Z (comme Zutistes), ce dictionnaire des- les uns, chez les autres, comme dans une essayent de faire progresser la conscience d’antenne des journaux télévisés, pas plus
tiné à ne pas « se prendre au sérieux » auberge espagnole. L’Europe est son ter- européenne. et parfois moins que la couverture des
est de ces livres qu’il faut laisser traîner rain de jeu, c’est une évidence. Mais Bruxelles est un ghetto, attaqué de affaires américaines par les mêmes
sur la table du salon (en espérant que
Ce qui manque avant tout
les enfants ne l’ouvrent pas directe- à cet ensemble,
ment à la page con, cul, bite, merde…)
et déguster par petites touches. … Et surtout beaucoup d’humour ! par Aurel c’est une conscience.
Le régal est assuré. Morceaux choi- Une conscience qui
sis : « Les femmes qui veulent être l’égale
des hommes manquent sérieusement
réfléchisse sur elle-même,
d’ambition » (Reiser). « Il y a beaucoup qui porte des desseins,
de gens dont la facilité de parler ne vient
que de l’impuissance de se taire » (Savi-
qui entreprenne et qui ose
nien Cyrano de Bergerac). « Je n’ai pas
aimé la pièce mais il faut dire que je l’ai
vue dans les pires conditions : le rideau
était levé » (Groucho Marx). Evidem-
ment, le rire peut se faire grinçant :
« Les morts ont de la chance, ils ne voient Chaque citoyen d’Europe est surinfor-
leur famille qu’une fois par an, à la Tous- mé sur ce qui se passe chez lui, dans son
saint » (Pierre Doris) ou encore « Les jardin, dans sa nation éternelle, mais sous-
hommes appelés à en juger d’autres informé sur ce qui se passe chez son voisin
devraient avoir fait un stage de deux ou de palier européen. A fortiori, il ne peut
trois mois en prison » (Marcel Aymé). guère saisir le pourquoi et le comment de
ce qui se décide à Bruxelles et qui est tou-
jours le fruit d’un compromis laborieux
Rire de résistance, entre les priorités de chacun des membres
Jean-Michel Ribes, de l’UE.
Beaux-Arts éditions, 322 pages , 35 ¤ Il est vrai que de l’avis général des pro-
fessionnels de la communication l’Europe
Mais ce dictionnaire n’est pas n’attire pas le regard du téléspectateur,
qu’une accumulation de bons mots ou mais que lui offre-t-on ? des images de diri-
d’illustrations de journaux satiriques. geants en réunion, des poignées de main,
Il est aussi une réflexion sur le rire. des portières qui claquent et des portes qui
Dans un texte très sérieux et très se ferment… Tout cela avec un contenu édi-
savant, l’universitaire Michel Corvin torial obscur. Pourtant, paradoxe médiati-
retrace l’histoire du rire de combat – le que, rien n’est secret à Bruxelles : dossiers,
« rire aux armes », d’Aristophane à négociations, perspectives, tout est ouvert
Paul Valéry (« Le parti de l’esprit est au public et aux professionnels. Mais cette
celui qui, toujours, dit non, non et maison de verre n’est que trop transparen-
non »). te : elle manque de chair, elle n’attire pas la
De l’économiste Jacques Attali aux lumière. Le monde médiatique n’a cure
activistes américains, les Yes Men, une des exposés ex cathedra, il veut des ima-
quarantaine de personnalités sont éga- ges. Des images qui parlent aux peuples :
lement invitées à en donner leur défini-
tion. Parmi elles, celle de l’écrivain
Régis Jauffret se distingue : « Le rire est
Les fumeurs, ces exclus de l’espace public des figures de l’Union qui soient accessi-
bles, humaines, chaleureuses, qui parlent
leur langage.
lâche aussi. Il n’est souvent qu’une maniè- Certes, le tabagisme passif est une question de santé publique. Mais Or les dirigeants de l’Union semblent
re tonitruante de trembler, il est parfois prendre un malin plaisir à être absents là
complice. Le besoin inextinguible de comi- démarrer sa voiture n’est-il pas plus criminel que d’allumer une cigarette ? où on les attendrait. Lors de l’inaugura-
ques de toutes sortes, dont notre société tion de l’Airbus A 380 à Toulouse, événe-
fait un usage de plus en plus immodéré, ment emblématique de l’Europe indus-
est le symptôme d’une capitulation défini- trielle s’il en est, quatre chefs d’Etat ont

L
tive. » ’interdiction de fumer dans les qu’un jour sans pain) pour achever ces pris la parole. Trois commissaires étaient
Malgré tout, l’absence de rire est
rarement bon signe, sauf à penser avec
lieux publics est donc générale
et absolue et sont déjà mises Docteur agapes sur un vacherin nimbé de beau-
mes-de-venise et un café et son petit
là, chacun représentant une politique de
l’Union indispensable au succès d’Airbus,
Staline qu’« un peuple heureux n’a pas
besoin d’humour ». Après 1789, il est
au point les procédures de
contrôle. Cette interdiction, Micheline Benatar alcool de poire. Mais que fait la Loi ?
Quand nous imposera-t-elle, et pour
aucun n’a parlé.
Lors du soixantième anniversaire de la
admis qu’« un républicain ne rit pas ». en France comme en Europe, est bien notre bien, des menus diététiques dont libération du camp d’Auschwitz, événe-
Près d’un demi-siècle plus tard, Stend- reçue : personne pour protester ou s’en Médecin les composants seront garantis « non ment fondateur de ce que Michel Rocard
hal le déplorera : « La comédie est impos- émouvoir, fumeur comme non- génétiquement modifiés » et – sur appelle « un espace de paix régi par le
sible en 1836. » Staline n’est pas le seul fumeur. Les « bien-pensants », non- que, elle…) : rappelons simplement que demande – traçables ? Quand nous droit », des survivants et des représen-
à manquer – cruellement – d’humour. fumeurs, ex-fumeurs heureux d’avoir si la première cause de mortalité en garantira-t-elle par ces repas – sans tants confessionnels ont prononcé des dis-
Ignace de Loyola l’a précédé : « Ne riez réussi et antifumeurs sont soulagés. France est bien la maladie cardio-vascu- sel, sans alcool ni graisses mélangées – cours terriblement émouvants, des diri-
pas, ne dites rien qui provoque le rire », Quant aux autres, les fumeurs, ils sont laire, le tabac n’en est qu’un des facteurs une tension artérielle stable, une stabi- geants nationaux se sont exprimés, on n’a
préconisait le fondateur de la Compa- tétanisés : comment faire désormais parmi d’autres, tels que, et dans l’ordre, lité basse du taux des triglycérides, du entendu aucune voix de l’Union. Les diri-
gnie de Jésus. pour vivre fautif donc coupable, sans l’hérédité, l’hypertension artérielle, le cholestérol et de la glycémie ? Com- geants des Etats-nations, avec leurs cohor-
Heureusement, les attaques contre le pour autant être exclu de la société diabète sous toutes ses formes, les dysli- ment tolère-t-on encore dans ces lieux tes de représentants nationaux et locaux,
rire sont vaines. Même la mort est pré- désenfumée ? pidémies. Autrement dit, « naître tue », publics la présence d’hypertendus, passent avant les représentants de l’Union
texte à rire (jaune). « Je dois vous lais- Cet espace public est pourtant le lieu « boire tue », « se mal nourrir tue » aus- d’obèses, parce que « ces gens-là » ont dans les manifestations publiques, où
ser, ma tombe ferme à minuit. Le mou- des convivialités, des croisements et des si. Certes, le tabagisme passif est une de toute évidence triché avec la qualité quand ils parlent, c’est en dernier.
rant vous salue ! », indiquait Thierry Le rencontres, c’est là que l’autre nous question de santé publique. Mais démar- et la quantité. Qu’ils se goinfrent chez Comment les peuples d’Europe peu-
Luron à la fin de ses derniers galas. apparaît dans sa différence. Il est donc rer sa voiture n’est-il pas plus criminel eux – manger tue – et pas dans l’espace vent-ils, s’ils ne les voient pas, s’ils ne les
Pierre Desproges, qui avait longtemps pour le moins inquiétant qu’une diffé- que d’allumer une cigarette ? public ! entendent pas, accorder aux dirigeants de
ironisé sur son cancer, rédigea lui- rence, dans cet espace ouvert à tous, soit A quand, dès lors, la taxe supplémen- Et ne serait-il pas équitable que les l’Union cette aura médiatique qui est
même son épitaphe : « Thierry Le stigmatisée. Pourquoi renoncer mainte- taire sur le patrimoine héréditaire, l’alco- non-fumeurs, les non-buveurs et les aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, indis-
Luron est mort. Coluche est mort. Jamais nant à ce qu’est le dialogue et l’éduca- ol et autres consommations d’existence sains mangeurs puissent obtenir répa- pensable non seulement à la notoriété
deux sans trois ! » tion ? Pourquoi ne pas faire confiance à – manière de TVA épidémiologique – à ration des dommages causés à eux- publique, mais aussi à l’identification
De Diogène à Canal+, en passant par ceux qui sauront demander « est-ce que l’instar de la taxe que paye le fumeur à mêmes ou à leurs proches par fumée, nécessaire des citoyens européens à ces
Nietzsche, Le Canard enchaîné ou le la fumée vous dérange ? » et n’allume- l’achat de son arme fatale ? alcool, alimentation trop riche. Alors ? dirigeants ? Sans responsables européens
rire médecin (dans les hôpitaux pour ront pas la cigarette qu’ils s’apprêtaient Jusqu’à quand le législateur autorise- Couverture-dommages universelle ? clairement connus et reconnus comme
enfants), ce livre revient de manière à à fumer par égard, respect, écoute de ra-t-il les “menus à la carte” dans les Mutuelle, avec ou sans franchise ? Si le premières personnalités d’Europe, pas de
la fois plaisante et instructive sur cette l’autre. restaurants ou cafés ou salons de thé fumeur ne doit plus se placer à côté possibilité de créer une conscience euro-
activité qui est « le propre de l’homme » Que penser de cette société qui s’es- ou brasseries… ? On pourrait ainsi d’un non-fumeur, l’alcoolique ne doit péenne, pas de sentiment, d’empathie
(Rabelais). Une pensée à laquelle quisse ainsi et impose à l’individu de se continuer – en toute impunité ! – à pouvoir croiser le chemin d’un non- proeuropéenne, pas de nouvel élan euro-
Alphonse Allais apporta cette utile pré- cantonner dans l’espace privé, donnant débuter un dîner par un foie gras (arro- buveur, et le gourmet gourmand tenter péen.
cision, quelques siècles plus tard : « Le à la valeur « liberté publique » le seul sé bien sûr), le poursuivre avec un le sain mangeur… Puisse la diplomatie française être pion-
rire est à l’homme ce que la bière est à la sens de « pratique privée » ? Pratique steak à la sauce béarnaise ou roquefort Une société sans l’Autre, le différent, nière en ce domaine, et faire bouger les
pression. » A consommer sans modéra- privée ou plaisir solitaire… (et son vin), enchaîner avec ces « ron- qu’il soit fumeur heureux, buveur lignes à l’occasion de la prochaine prési-
tion. a C’est faire bien peu de cas, direz- des des fromages » (on sait qu’un fro- détendu ou bien gourmet, est une socié- dence française de l’Europe. Les médias se
Frédéric Lemaître vous, de cet impératif de santé (publi- mage sans vin est au moins aussi triste té totalitaire… a chargeront du reste. a
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Reportage 13
Le cinéaste a fait réaliser un
story-board très précis par
un artiste japonais, Hiromitsu
Souma. Sur le plateau, les
plans de tournage sont
respectés à la lettre. SBS FILMS

A
vant de partir pour le tion, la production nationale vit chiche-
Japon à l’été 2007, ment. Fumiko Sugaya, la costumière, qui
tourner Inju, son 17e travaille d’ordinaire aux Etats-Unis, expli-
film, Barbet Schroe- que que les grands studios, Toho, Toei, ne
der a dîné à Paris paient pas les heures supplémentaires, ne
avec William Fried- proposent pas de plan de retraite et que
kin, le réalisateur de les anciens ont fui la profession, qui n’atti-
L’Exorciste, et l’épou- re plus que de très jeunes gens.
se de ce dernier, Sur un plateau japonais, les plans de
Sherry Lansing, ex-présidente de la Para- tournage sont respectés à la lettre. Barbet
mount et productrice de Black Rain. En Schroeder a fait réaliser un story-board
1989, le tournage au Japon de ce film de magnifique et très précis par un artiste
gangsters de Ridley Scott a viré au désas- japonais. Il arrive quand même qu’« on
tre. Black Rain est devenu, avec le Don Qui- décide de changer l’orientation des rails
chotte de Terry Gilliam ou La Porte du para- d’un travelling, explique Luciano Tovoli.
dis de Michael Cimino, l’une de ces histoi- Dans ce cas, il faut faire un discours à l’équi-
res à faire peur qu’on se raconte entre pro- pe caméra pour lui expliquer le comment et
fessionnels du cinéma. Sherry Lansing a le pourquoi. C’est fastidieux, mais c’est ce
béni dans ces termes l’expédition de Bar- qu’ils exigent ».
bet Schroeder : « Black Rain est la pire

L
expérience que j’aie connue à la Paramount. e souci d’authenticité de tous
Au Japon, nous nous sommes heurtés à de tel- les collaborateurs japonais
les impossibilités que nous avons dû rapa- pèse lourd. En 2005, Les
trier le film à Hollywood, il nous en a coûté Mémoires d’une geisha, film
25 millions de dollars. Vous êtes fous de par- réalisé par un Américain avec
tir là-bas. » une actrice chinoise, ont fait
S’il avait fallu un argument pour déci- scandale à force d’invraisemblances et
der Barbet Schroeder à partir pour le d’erreurs. Pour se prémunir de ces ennuis,
Japon, Sherry Lansing n’en aurait pas Barbet Schroeder s’est entouré de spécia-
trouvé de meilleur. Inju est un thriller, listes. Son ambition est de réussir un film
teinté de sadomasochisme. Le genre et le qui convaincra les Japonais, comme La
thème sont chers au réalisateur. L’envi- Vierge des tueurs a enthousiasmé les
ronnement en revanche lui était tout à Colombiens.
fait étranger. « Il n’y a que quelques centaines de per-
Le cinéaste a fait de la plongée dans des sonnes au monde qui savent exactement ce
univers inconnus un principe de travail. Il qui se passe pendant une cérémonie du thé à
fut le producteur d’Eric Rohmer avant de Gion, mais parce que nous avions une spécia-
devenir réalisateur à la fin des années liste sur le plateau lors du tournage de cette
1960. On lui doit des films qui firent scan- séquence, elles seront satisfaites », rappel-
dale à l’époque, More (1969), Maîtresse le-t-il, le jour du tournage du finale d’Inju,
(1973). Plutôt que d’en faire une recette, il dans le hangar numéro 8 du studio Toho.
a préféré apparaître sans cesse là où on ne Juste à côté, au numéro 9, on respire enco-
l’attendait pas. Il a filmé l’un des personna- re la poussière des maquettes de Tokyo
ges les plus tragiques et absurdes de la fin détruites par Godzilla.
du XXe siècle (Général Idi Amin Dada) et a L’affrontement final au programme ce
emmené Bulle Ogier, sa compagne, et jour-là nécessite la présence d’une autre
Jean-Pierre Kalfon dans un film-expédi- consultante. Tamao, la mystérieuse geisha
tion en Nouvelle-Guinée (La Vallée). Et qui a appelé l’écrivain français au secours,
puis, au milieu des années 1980, il est par- est livrée à des jeux sadomasochistes. Pour
ti pour Hollywood où il a réalisé des garantir l’exactitude de ce rituel, une « SM
thrillers à succès (Le Mystère Von Bülow, Coordinator » a été engagée. Elle surveille
JF partagerait appartement) pour ensuite en souriant les liens qui entravent Lika
resurgir en Colombie, pays où il a passé Minamoto, la jeune actrice que Barbet
une partie de son enfance. La Vierge des Schroeder a imposée.
tueurs, son dernier film de fiction, a été réa- Là aussi il a fallu affronter la réproba-
lisé à Medellin en 2000 au plus fort de la tion locale. Non que le scénario soit trop

Le dernier défi
guerre des cartels. Son dernier long métra- sulfureux, mais la jeune actrice ne semble
ge est une commande, réalisée avec pas assez japonaise. Installée en France
enthousiasme, L’Avocat de la terreur, docu- depuis cinq ans – elle y est mannequin –,
mentaire consacré à Jacques Vergès, le la jeune femme n’a tenu que de petits rôles
défenseur de Klaus Barbie, présenté à Can- au cinéma et à la télévision. Le producteur
nes en 2007. exécutif japonais, la société Crossmedia,
A 66 ans, Barbet Schroeder s’est embar- prestataire de services, s’est insurgé

de Barbet
qué sans hésitation dans l’aventure d’un contre le choix de cette inconnue. Finale-
tournage au Japon. Il explique : « J’ai une ment, l’avis de Barbet Schroeder a prévalu,

Schroeder
théorie. La période de grâce des réalisateurs mais la jeune actrice a eu du mal à se faire
ne dure que vingt ans. Sauf pour ceux qui accepter par ses compatriotes : « La direc-
changent de pays, comme Buñuel ou Hitch- trice japonaise du casting m’a convoquée à
cock. » dîner et m’a dit que je ne convenais pas pour
Sur un trottoir de Tokyo, où l’on tourne le rôle, raconte-t-elle. Ce n’est que quand j’ai
en extérieur, il rapporte, amusé, la prophé- réussi à danser comme une geiko [une
tie de Sherry Lansing. On est à l’approche geisha de Kyoto] que j’ai été acceptée. »
de l’hiver, le tournage d’Inju a commencé Le lendemain, une équipe réduite a ren-
il y a bientôt deux mois et doit durer enco- dez-vous aux aurores dans le hall de l’Hô-
re trois semaines. L’équipe veut profiter tel Hyatt de Roppongi, quartier d’affaires
de « l’heure magique », la tombée du jour de Tokyo. C’est dans un autre établisse-
qui à l’écran donnera l’impression de la A 66 ans, le metteur ment de la même chaîne que Sofia Coppo-
nuit. Sur le trottoir, devant l’Université écrit il y a trois quarts de siècle par le maî- qui a fait l’image de ses six films hollywoo- la a tourné Lost in Translation. Depuis, le
des femmes du Japon de Tokyo, l’équipe a tre de la littérature policière japonaise, en scène de « More » diens. Les deux complices sont entourés Hyatt de Shibuya est l’un des hôtels les
installé un faux arrêt de bus de Kyoto, puis- Edogawa Rampo. Il y est question d’un d’une douzaine d’Européens, assistant, plus populaires de Tokyo. Mais le seul sou-
que c’est là que le film est censé se passer auteur de polars qui vient au secours est allé réaliser « Inju » directeur de production, scripte bilingue venir que la direction a trouvé à partager
mais qu’il est impossible de tourner dans d’une femme persécutée par un autre écri- – les dialogues sont en français, en japo- avec Barbet Schroeder est celui-ci : « Sofia
l’ancienne capitale impériale. vain. Le scénario – le pre- au Japon. Familier nais ou en anglais… Coppola devait libérer la salle du petit déjeu-
Dans le reste du Japon, il mier d’un jeune Français éta- Tous les autres collaborateurs, acteurs, ner à 7 h 30 et a pris une demi-heure de
est très difficile de tourner en Le tournage bli à Tokyo, Jean-Armand des plongées cadreurs, décorateur, électriciens, sont retard. Il est hors de question que cela se
extérieur. Lorsqu’un Parisien ne peut Bougrelle – a fait du preux japonais. Avant le tournage, Luciano reproduise. » Pour s’en assurer, les hôte-
rencontre une équipe de ciné-
progresser que chevalier un écrivain fran- dans l’inconnu, il a fait Tovoli s’attendait à trouver des techni- liers chassent les cinéastes une demi-heu-
ma sur son chemin, il se trou- çais, et Barbet Schroeder a ciens anglophones. Malgré son insistan- re avant l’heure dite. Ce n’est pas très gra-
ve toujours un assistant pour s’il n’entrave confié le rôle à celui qu’il fi de la réputation ce, il a dû se résoudre à travailler avec des ve : le plan de travail a été respecté une fois
lui demander de changer de en rien considère comme le meilleur équipes qui ne comprennent pas un mot de plus.
trottoir. Ici, l’assistant salue la marche acteur de sa génération. redoutable des de ce qu’il dit, en comptant sur leur bonne Saïd Ben Saïd, le producteur d’Inju qui
chaque piéton et lui ouvre le Devenu Alex Fayard, écri- volonté et le concours d’un interprète. Au a réuni, sous l’égide d’UGC, les 12 millions
passage. Le tournage ne peut ordinaire vain français cartésien, il se conditions de tournage bout de huit semaines, Barbet Schroeder d’euros du budget, dit de Barbet Schroe-
progresser que s’il n’entrave des choses trouve précipité dans un observait que cette équipe jeune, enthou- der qu’il est « bien meilleur producteur »
en rien la marche ordinaire monde auquel il ne com- dans l’Archipel siaste, sans grande expérience avait que lui. Le cinéaste qui a su négocier avec
des choses. prend rien, passant des maisons de thé de appris « à deviner l’endroit exact où Lucia- les studios d’Hollywood comme avec les
Le bus finit par arriver et Benoît Magi- Gion, le quartier des geishas de Kyoto, aux Thomas Sotinel no veut qu’on place un projecteur ». malfrats de Medellin a déjoué les pièges
mel en descend au milieu d’un groupe de boîtes sadomasochistes. Tokyo, envoyé spécial Cet entrain au travail s’explique entre d’un tournage japonais. Celui d’Inju s’est
figurantes vêtues d’uniformes de collé- De ses collaborateurs habituels, Barbet autres par l’ordinaire frugal auquel sont terminé le jour dit, le 16 décembre 2007.
giennes. Magimel est le seul acteur fran- Schroeder n’a emmené au Japon que habitués les professionnels japonais du La sortie du film est déjà fixée au 24 sep-
çais du film. Inju est adapté d’un roman Luciano Tovoli, le chef opérateur italien cinéma. En dehors du cinéma d’anima- tembre 2008. a
14 Disparitions 0123
Mercredi 2 janvier 2008

Ketty
Schwartz Jerzy Kawalerowicz
Figure de l’école polonaise de cinéma, il s’attacha toute sa carrière à passer
Jean-Maurice
Mercier
Scientifique de haut Ancien journaliste
niveau, elle s’était d’un sujet à l’autre, de « Train de nuit » à « Pharaon » du « Monde »
engagée dans le combat

A
uteur de Mère Jeanne des
anges, Prix spécial du
contre les myopathies
J
Jury à Cannes en 1961 et ean-Maurice Mercier, 77 ans,
mis à l’index par le Vati- ancien directeur de l’information
can, le cinéaste polonais au Monde, est mort à Limoges,
Jerzy Kawalerowicz est dimanche 30 décembre 2007. Cor-

C
hercheuse scientifique de haut mort jeudi 27 décembre rézien, fortement attaché à sa
niveau, pharmacienne, docteur 2007, à l’âge de 85 ans. région natale, il avait été marqué durant
ès sciences naturelles, directrice Cette figure du cinéma de l’Est d’après- son adolescence par l’Occupation et
de recherche émérite au CNRS, guerre pensait avec Andrzej Wajda que vouait un culte fidèle aux résistants qui
ancienne vice-présidente du l’art avait une mission historique, celle de avaient pris le maquis dans le grand Sud-
conseil d’administration de l’Inserm, prési- s’affirmer en instrument de l’indépendan- Ouest.
dente du conseil scientifique de l’Associa- ce nationale et de la révolution sociale. Trop jeune pour participer de maniè-
tion française contre les myopathies re décisive aux combats qui marquèrent
(AFM), Ketty Schwartz est morte, mardi la Libération, il se sentait très proche et
25 décembre 2007, à l’âge de 70 ans. redevable aux Forces françaises de l’in-
19 janvier 1922 Naissance
C’est en 1964 que Ketty Schwartz térieur (FFI) et à leur charismatique
à Gwozdziec (Ukraine)
devint chargée de recherche pour le dirigeant, Georges Guingouin, alors
1959 Réalise « Train de nuit »
CNRS, à l’hôpital Broussais, temple de la figure du Parti communiste. Lui-même
1961 Récompensé à Cannes pour
cardiologie parisienne. « J’ai participé aux devait participer à d’autres combats
« Mère Jeanne des anges »
recherches sur les signes moléculaires du rejet puisqu’il fut appelé en Algérie durant la
27 décembre 2007 Mort à Varsovie
de greffe sur les premières transplantations période de son service militaire, entre
cardiaques humaines. Cela a fait l’objet de novembre 1957 et le 1er mars 1960. Il lui
mon premier [article dans] Nature, c’était Mais contrairement à Wajda et à cet en était resté un goût du commande-
très novateur ! », confiait-elle en 2006 à autre représentant de ce que l’on appela ment et une autorité naturelle.
Inserm Actualités. Cette publication dans « l’école polonaise » que fut Andrzej
une prestigieuse revue scientifique allait Munk (l’auteur de La Passagère), Kawale-
être la première d’une longue série d’inno- rowicz ne tourna que deux films à conno- 17 septembre 1930 Naissance
vations combinant la biologie moléculaire tation politique : La Mort du président à Vigeois (Corrèze)
et le domaine cardio-vasculaire. (1977), sur l’assassinat du premier prési- 1956 Journaliste au
Au sein de l’unité Inserm, dirigée par dent de la République polonaise, instau- « Populaire du Centre » à Limoges
Bernard Swynghedauw puis par elle- rée en 1918, et Pharaon (1966), évoca- 1965 Service des informations
même, Ketty Schwartz et son équipe identi- tion du règne de Ramsès XIII et plai- générales du « Parisien libéré »
fient au début des années 1980 les pre- doyer pour les résistances romantiques. 1968 Rejoint « Le Monde »
miers marqueurs moléculaires de l’insuffi- Il s’attacha tout au long de sa carrière à 30 décembre 2007 Mort à Limoges
sance cardiaque. Vint ensuite l’aventure « passer d’un sujet à un autre, d’une forme
de l’Institut de myologie à La Pitié-Salpê- à une autre ».
trière, à Paris. Ancien étudiant en histoire de l’art, il Après de rapides études de philoso-
aura toujours soigné la facture de ses phie, il s’était formé au journalisme au
films. C’est avec Train de nuit (1959) qu’il Populaire du Centre jusqu’en 1965 puis
29 novembre 1937 Naissance prouva sa maîtrise esthétique. Cherchant avait exercé au Parisien libéré durant
à Boulogne-Billancourt l’un et l’autre à oublier un traumatisme trois années. Il avait assuré la direction
(Hauts-de-Seine) (elle, son mariage raté, et lui, chirurgien, du service des informations générales
1964 Entre au CNRS la mort d’une adolescente sur sa table lors des événements de Mai 68. Mais
2001 Directeur de la recherche d’opération), une femme et un homme se dès le mois de juin, il démissionnait.
au ministère de la recherche retrouvent dans un compartiment de LUCJAN FOGIEL Entré au Monde en juillet comme sim-
25 décembre 2007 Mort à Paris wagon-lit. Mise en scène virtuose et ban- ple pigiste, il intégrait la rédaction quel-
de-son jazzy pour un voyage au bout de soupçonnée d’être visitée par le diable et rue d’une communauté juive de la Gali- ques mois plus tard et se faisait remar-
la nuit des solitudes. le prêtre venu l’exorciser. C’est un prétex- cie, dont Jerzy Kawalerowicz était origi- quer par son style concis, allant à l’es-
Elle commence avec la rencontre de Inactif de 1961 à 1966, Kawalerowicz te pour traiter le thème du combat entre naire. Huis clos parfois onirique situé sentiel avec une élégance sobre. La
Michel Fardeau, qui travaille à La Salpê- retrouve le succès avec un film inspiré de les passions humaines et les dogmes ou durant la première guerre mondiale, cet- rédaction en chef lui demanda rapide-
trière, principalement avec la microscopie l’histoire des possédées de Loudun et l’intolérance. te fresque métaphysique, réalisée avec le ment de prendre la direction du service
électronique, sur les pathologies du mus- adapté d’un roman d’Iwaskiewicz (dont Symptomatique des superproductions concours du Théâtre yiddish de Varsovie, des informations générales où il eut la
cle. Désireux de rapprocher deux champs Wajda adaptera Le Bois de bouleaux). en vogue à l’époque et tourné au Kazakhs- annonce ce qui adviendra trente ans plus chance de travailler avec une jeune équi-
de compétence, celui de la cardiologie Mère Jeanne des anges (1961) est situé en tan, Pharaon prouve la dextérité du tard. Entre-temps, le cinéaste, long- pe de reporters, comptant notamment
pour Ketty Schwartz et celui du muscle Pologne au XVIIIe siècle. Kawalerowicz y cinéaste à imposer un univers visuel. Et à temps directeur d’un des studios de pro- Pierre Georges, Dominique Pouchin et
squelettique (ceux que nous contractons compose un décor géométrique et aride, contourner le danger de traiter des sujets duction nationale, avait essuyé plusieurs Pierre-Marie Doutrelant.
pour un mouvement) sur lequel il tra- hanté par un érotisme discret, pour évo- contemporains délicats. Moins connu, échecs. a Aux journalistes qu’il dépêchait par-
vaille, Michel Fardeau propose à sa quer l’histoire d’amour entre la prieure Austeria (1981) évoque la culture dispa- Jean-Luc Douin tout – tantôt pour suivre une grève, tan-
consœur de venir le rejoindre. Elle accepte tôt pour rendre compte d’un conflit
aussitôt. « Avec Ketty, il n’y a jamais eu la armé ou d’une révolution –, il apparais-
moindre ombre au tableau. L’entente a été
totale », se souvient Michel Fardeau. Elle
sera également durable.
Vont alors cohabiter des chercheurs du
Michael Kidd sait comme un roc, toujours présent
pour relire et titrer leurs articles, pour
les encourager de son ton bourru et
pour les couvrir en cas d’impairs.
CNRS ou de l’Inserm, en collaboration
avec des cliniciens. Ce projet va aboutir en
Chorégraphe américain qui a marqué de son style tonique et original Laissant les rênes de son service en
1976 à Philippe Boucher, il était alors
1996 à la création de l’Institut de myolo- de nombreuses comédies musicales, à Broadway comme à Hollywood nommé successivement rédacteur en
gie au sein de La Pitié-Salpêtrière, grâce chef adjoint puis directeur de l’informa-
au soutien de l’AFM. Cette structure est tion (1983-1987). Un titre parfait pour
devenue « un des centres d’expertise sur le ce « canardier » né. a

L
muscle le plus complet d’Europe et de réfé- e chorégraphe américain graphique et prend rapidement des Dans son palmarès, très riche, il faut
rence sur les maladies rares », insiste le Michael Kidd est mort diman- cours auprès de Blanche Evan, pionnière aussi citer, entre autres, Hello Dolly
communiqué de la ministre de la santé,
Roselyne Bachelot, rendant hommage à
che 23 décembre 2007, à son
domicile de Los Angeles. Il
en matière de danse-thérapie.
Tout en poursuivant des études d’ingé-
(1969). En tant que danseur, on le voit
aux côtés de Gene Kelly et Dan Dailey
Bernard
la chercheuse.
Ketty Schwartz était membre du conseil
était âgé de 92 ans. Célèbre
pour ses chorégraphies de comédies
nieur-chimiste (1936-1937), toujours à
New York, il décroche une bourse pour
dans Always Fair Weather (1955). En
1959, il est couronné du titre de « Master
Kessedjian
scientifique de l’AFM depuis sa création musicales, cet artiste, figure de la grande intégrer l’école de l’American Ballet. Il of Dance and Film » par la société de Ambassadeur de France près le Saint-Siè-
en 1981. Elle avait pris la présidence de ce époque du « musical » américain, tant suit les cours de Muriel Stewart, Anatole films du Lincoln Center. ge, Bernard Kessedjian est mort mercre-
conseil le 7 mai 1998. « L’AFM, c’est l’enga- sur scène qu’au cinéma, est mort des sui- Vilzak, puis danse dans la troupe de di 19 décembre 2007 à l’âge de 64 ans. Il
gement de ma vie », déclarait-elle. tes d’un cancer. l’American Ballet. était en fonctions Villa Bonaparte depuis
Pour autant, elle ne délaissait pas la car- Soliste pour différentes compagnies Un talent singulier le mois de décembre 2005. Ce diplomate
diologie. Avec le chirurgien Philippe américaines comme le Ballet Caravan, Qu’il s’agisse de Seven Brides for avait d’abord été directeur de cabinet de
Ménasché, elle cherche le moyen de régé- 12 août 1915 Naissance à New York puis le Ballet Theatre en 1942, il se fait Seven Brothers, dans lequel les interprè- Catherine Lalumière, secrétaire d’Etat
nérer le muscle cardiaque. Leurs travaux 1936 Intègre l’école remarquer dans des pièces d’Antony tes dansaient sur des billes en bois, ou aux affaires européennes dans le gouver-
déboucheront sur des essais de thérapie de l’American Ballet Tudor comme Dim Lustre (1943) ou de de Tous en scène, ses chorégraphies se nement Fabius (1984-1986), puis de
cellulaire dont les premières étapes expéri- 1945 Signe un unique ballet Jerome Robbins dans le brillant et dyna- caractérisent par leur énergie, leur vitali- Roland Dumas, ministre des affaires
mentales ont été couronnées de succès. « On Stage » mique Fancy Free (1944). Il signe pour la té, leur goût pour l’acrobatie. Son par- étrangères de François Mitterrand. Il fut
De 2000 à 2002, elle est membre du 1956 Chorégraphe de « Li’l Abner » même compagnie son unique ballet, On cours de danseur lui a permis de ciseler ensuite ambassadeur de France en Algé-
Comité consultatif national d’éthique. En 23 décembre 2007 Mort Stage (1945). une écriture solide dont les bases classi- rie (1992-1994), puis en Grèce
mai 2001, elle accepte le poste de directeur à Los Angeles Avant de devenir le chorégraphe de ques lui ouvrent grand les portes d’un (1995-2000), chargé de mission auprès
de la recherche au ministère de la recher- succès imparables comme le fameux style tonique et original. du ministre des affaires étrangères,
che. Une tâche peu aisée qu’elle remplit Guys and Dolls, mis en scène en 1950 Sur le terrain du cinéma et de sa tech- Hubert Védrine (2001), enfin représen-
jusqu’en novembre 2002. Mais, dans ces En 1997, il avait reçu un Oscar pour puis réalisé cinq ans plus tard par Joseph nique, il s’est révélé aussi très inventif tant permanent de la France auprès de
fonctions comme au sein de l’AFM, cette l’ensemble de sa carrière et cinq Tony Mankiewicz, ou de Destry Rides Again, au niveau des angles de prises de vue. l’ONU à Genève (2001-2005).
femme extrêmement disciplinée reste fidè- Awards, la plus haute distinction théâtra- dont il signa la chorégraphie et la mise Son coup d’œil et son expertise du pla- Atteint d’un cancer, l’ambassadeur avait
le à une ligne de conduite : « Dire toujours le aux Etats-Unis, pour différentes choré- en scène en 1959, il se taille un premier teau en tant que danseur lui ont permis dû quitter Rome, et c’est Pierre Cochard,
vrai et simple », comme la résume Michel graphies dont Can-Can (1953) et Li’l succès à Broadway en 1947 avec Finian’s de développer un talent singulier qui lui chargé d’affaires par intérim près le
Fardeau. C’est « une chercheuse de grande Abner (1956), spectacle qui le fera grim- Rainbow, pour lequel il reçoit un Tony vaut d’être considéré par certains com- Saint-Siège, qui avait accompagné Nico-
qualité, reconnue tant nationalement qu’in- per en haut de l’affiche en tant que choré- Award. me l’un des artistes importants du las Sarkozy, jeudi 20 décembre, durant
ternationalement », qu’a saluée la ministre graphe et metteur en scène. Il signe plusieurs autres films musi- « musical » sur Broadway et à Hol- sa visite au pape. De confession armé-
de la recherche, Valérie Pécresse. De son vrai nom Milton Greenwald, caux dont The Band Wagon (Tous en scè- lywood. Toujours très actif, il chorégra- nienne-catholique, Bernard Kessedjian
Ketty Schwartz avait reçu la médaille Michael Kidd était né en 1915 à New ne, 1953), avec Fred Astaire et Cyd Cha- phiait, en 1993, une comédie intitulée était apprécié par la diplomatie vaticane
d’argent du CNRS en 1992 et le prix d’hon- York. Son père, Abraham Greenwald, risse, réalisé par Vincente Minnelli, The Goodbye Girl, nominée aux Tony et touchait tous ceux qu’il rencontrait
neur de l’Inserm en 2006. a était barbier. Il s’intéresse très jeune à la Seven Brides for Seven Brothers (1954), Awards. a par son vif intérêt pour l’Eglise et par
Paul Benkimoun danse après avoir vu un spectacle choré- dont le réalisateur est Stanley Donen. Rosita Boisseau son esprit d’ouverture et de tolérance.
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Carnet 15
Odile Bacconnier-Berjot, Laurent, Julien et Christel, Frédéric M. Raymond Soubie, Sa famille,

0123
son épouse, de Félice président du Théâtre Ses amis,
et toute la famille, des Champs-Élysées,
Michèle Gonon, M. Dominique Meyer, ont la douleur de faire part du décès de
Ses enfants directeur général
Le Carnet
ont la tristesse de vous informer du décès Et l'ensemble du personnel du Théâtre,
Et petits-enfants, Ramon RODRIGUEZ SENERA,
de
Paul Bacconnier-Berjot, photographe reporter,
cette semaine Faites part
son frère
Et sa famille,
Francine de FÉLICE,
ont la douleur de faire part de la
disparition de
survenu le 23 décembre 2007.
née PERRUCHON,
Catherine LACHAUX
de vos événements Les familles Déchelotte et Feuille,
Ses amis, survenu le 28 décembre 2007,
La cérémonie religieuse sera célébrée
le 23 décembre 2007. le vendredi 4 janvier 2008, à 10 h 30, en
dans sa cinquante-huitième année.
par téléphone : 01 57 28 28 28 l'église Sainte-Louise de Marillac, à
ont la tristesse de faire part du décès La cérémonie religieuse s'est déroulée Drancy.
par e-mail : carnet@mondepub.fr Selon sa volonté, elle sera incinérée
le 25 décembre 2007, de lundi 31 décembre, à 14 h 30, en l'église
par fax : 01 57 28 21 36 à Paris et ses cendres seront ramenées Sainte-Marie-Madelaine de Domont (Val- L'inhumation aura lieu à 11 h 30, au
au journal ou par courrier : à Lézinnes (Yonne). d'Oise) cimetière intercommunal de la Courneuve.
Georges

Archives Le Monde - Le Carnet


80 boulevard Auguste Blanqui
75707 Paris cedex 13
BACCONNIER-BERJOT,
architecte dplg honoraire,
Deux moments de partage sont prévus
le jeudi 3 janvier 2008, de 14 heures
Elle a animé pendant de nombreuses
saisons le Service des relations avec le
public du Théâtre avec énergie,
Nathalie et Sophie,
ses filles,
scénographe, metteur en scène, comédien, à 16 heures, à la Maison funéraire, Antoine et Michel,
La saga sanglante Tarifs 2008 (prix à la ligne) enseignant à l'École d'architecture 7, boulevard de Ménilmontant, Paris 11e
compétence et dévouement.
ses gendres,
et le samedi 5 janvier, à 15 heures, Nos pensées vont à ses filles, Ophélie
des Bhutto Naissances, Anniversaires
de Lyon de 1978 à 1995.
à la salle communale de Lézinnes, et Sophie et à l'ensemble de sa famille. ont l'immense tristesse de faire part du
décès de
La Gravière du Moulin (Yonne).
de naissance, Mariages, La cérémonie religieuse a eu lieu le
Jeanne Zaouali,
Fiançailles… : 18 g TTC 31 décembre, à 14 h 45, en l'église du Simone SKLIAR,

Iran
Des dons peuvent être adressés à la Nicole Laidain-Fontenaille,
Saint-Nom, 93, rue Tête d'Or, 69006 Lyon. Michel et Anne-Marie Laidain, veuve GLARNER,
Fédération nationale des centres de luttes
Décès, remerciements, contre le cancer, Institut Curie, 26, rue ses enfants,
Avis de messe, Anniversaires Odile, Amel et Hedi, survenu dans sa quatre-vingt-quatrième
28, place Bellecour,
Une civilisation de décès, Souvenirs : 24 g TTC 69002 Lyon.
d'Ulm, 75231 Paris Cedex 05. Anne et Elise,
Jeanne, Claire et Sophie,
année, le 28 décembre 2007.
L. de Félice,
sort de l’oubli Thèses : 15 g TTC Olivier, Stéphane, Gilles Duhamel, 4, rue Léon Delagrange,
ses petits-enfants, 5, rue Dampierre,
75019 Paris.
ses fils, 75015 Paris. ont la douleur de faire part du décès de
Réduction abonnés Nathalie Duhamel-Stasse, 2, rue de la Poterne, Cécile Terrien-Paris,
Mme Marguerite LAIDAIN.

Écologie
Un justificatif d’identité sera demandé. Évelyne Pisier, Isabelle Foulquiès, 89160 Lézinnes. son épouse,
Sylvie Dauzier, Ses obsèques auront lieu à Nancy Marie-Gabrielle et Jean-Baptiste,
Vous pouvez nous transmettre ses belles-filles, Cannes. (Meurthe-et-Moselle), au cimetière Sud, ses enfants,
Le documentaire- vos annonces la veille pour Nadine Terestchenko,
Dominique Bourdel,
M. Louis Geismar,
le jeudi 3 janvier 2008, à 16 h 30. Matthieu,
son petit-fils
le lendemain jusqu’à 19 heures, son fils, 7, rue de Bourgogne, Et les familles Terrien, Garnier,
choc de Leonardo le samedi et les jours fériés
ses sœurs Mme Anne-Muriel Geismar, 58400 La Charité-sur-Loire. Varenne,
et leurs enfants, épouse Bazin,
Di Caprio jusqu’à 16 heures. David, Guillaume, Julien, Marie, sa fille,
son époux,
Philippe Leroy,
son époux,
ont le chagrin de faire part du décès brutal
de
Téléphone abonnements : Olivia, Aurore, Simon,
Jean-Yves Marie-Hélène Leroy,
0 825 000 778 ses petits-enfants,
et leurs enfants, sa fille, Jean-Claude TERRIEN-PARIS,

Design
Nina et Marco, Thomas, Victoria et Nicolas, Roman Vergniole,
ses arrière-petits-enfants, Mlle Carol Geismar, son petit-fils, survenu le 30 décembre 2007.
AU CARNET DU «MONDE» Monique Funck-Brentano, sa fille, Robert et Nicole Angoin,
Mille objets sa belle-sœur
et ses enfants,
M. Bruno Rochelle
et leurs enfants,
son frère et sa belle-sœur,
Christophe et Jérôme Angoin,
La cérémonie religieuse aura lieu en
l'église Saint-Jacques Saint-Christophe de
Naissances Constantin et Pierre, ses neveux,
de la modernité Sa famille,
Ses amis,
Monique Leroy,
sa belle-sœur
la Villette, 6, place de Bitche, Paris 19e, le
vendredi 4 janvier 2008, à 10 h 30.
Hubert, Lorraine et Thibault ont la tristesse de faire part du décès de
Et Rina Salaorni
CHAFFARD Jean Thiellet,
ont la douleur de faire part du décès de Mme Nicole GEISMAR, son père,
sont heureux d'annoncer au Monde, la née OLAGNIER, ont la tristresse de faire part du décès de
Les Anne Thiellet, François et Natalia

collections
naissance de leur frère, Colette Thiellet,
survenu le 27 décembre 2007. Odette LEROY,
DUHAMEL-GALLIMARD, ses sœur et frère,
---------------------------------------------------
née ANGOIN.
Lancelot, née ROUSSELOT, Martin, Adrien, Grégoire, Christina,
Les obsèques ont été célébrées, en
l'église Notre-Dame-des-Pins, à Cannes. La cérémonie religieuse a été célébrée Loup, Sonia et Christophe,
survenu à Bandol, le 27 décembre 2007, le lundi 31 décembre 2007, à 11 heures, ses neveux et nièces,
Grands cinéastes le 11 décembre 2007, à Lyon.
dans sa quatre-vingt-troisième année. Denise Giuliano, en l'église Saint-François-Xavier, Paris 7e. Ses filleuls,
Ses amis,
Le livre « Sergio Leone » + le DVD son épouse,
3, rue Valentin Haüy,
« Le Bon, la Brute et le Truand » Décès La cérémonie religieuse et François Giuliano, 75015 Paris. ont la tristesse de faire part du décès de
l'inhumation auront lieu dans l'intimité le son fils,
Mme Eliane Attali, 2 janvier 2008, à Sanary-sur-Mer. Arthur Giuliano--Chabrier, Estelle Ouvrard, Claire THIELLET,
son épouse, son petit-fils, sa fille,
Bénédicte, Florence, Laurent Marie-Martine Chabrier Les familles Chatry et Ouvrard, survenu le 29 décembre 2007.
et Stéphane, Colette Et ses enfants,
font part du décès de La cérémonie religieuse sera célébrée
ses enfants, DUHAMEL-GALLIMARD,
Ses six petits-enfants, ont l'immense douleur de faire part de la le jeudi 3 janvier 2008, à 9 heures, en
née ROUSSELOT, Marie Fernande OUVRARD, l'église Notre-Dame de Grâce de Passy,
disparition de née CHATRY,
veuve de Jean-Pierre OUVRARD, Paris 16e.
ont la tristesse de faire part du décès du est décédée le 27 décembre 2007, dans sa
Pierre GIULIANO,
quatre-vingt-troisième année. survenu le 27 décembre 2007. Anniversaires de décès
docteur Pierre ATTALI, à l'âge de soixante-dix-sept ans.
La cérémonie religieuse a été célébrée 2 janvier 2006 - 2 janvier 2008.
Les Éditions Gallimard,
le lundi 31 décembre, à 11 heures, en
avec « Le Monde TV& Radio » survenu le 24 décembre 2007. Les Éditions de La Table Ronde Nous remercions infiniment les l'église de Rochecorbon (Indre-et-Loire). Elie-Claude RODRIGUE.
s'associent à la peine et au chagrin de équipes des services de chirurgie
daté 6-7 janvier 50, quai de Jemmapes, Sa famille thoracique et de réanimation médicale de 33, rue du Docteur Lebled, Cher papa, cher papy, cher ami,
75010 Paris. Et ses amis proches. l'hôpital Foch de Suresnes. 37210 Rochecorbon. cher frère, on pense tous bien à toi.

Vous avez manqué


un numéro des
Le Carnet
collections
« Le Monde de
Blake & Mortimer »,
« Le Monde de l’Opéra » Une rubrique dédiée
ou
« Grands Cinéastes » ? à vos Colloques, Conférences,
Commandez-les en ligne !
www.lemonde.fr/boutique Expositions, Séminaires,
Assemblées générales…
Expert en
successions bijoux
et objets d’Art Tarif
Mme Nahum vous reçoit
sur rendez-vous 2008 :
ACHAT/VENTE/ÉCHANGE/ 29 g TTC
TRANSACTION OR Réservations et insertions Vous pouvez nous faire
Frais d’estimation de vos biens, La veille : de 8 h 30 à 19 h Abonnés parvenir vos textes par :
offerts aux lecteurs du 123 Tél. : 01 57 28 28 28
pour une parution et associations :
Contactez la société MINERALIFE le lendemain Fax : 01 57 28 21 36
44, bd de Port-Royal - 75005 Paris Les samedis et jours fériés : - 20 % e-mail : carnet@mondepub.fr
Tél. : 01-43-31-94-81
de 8 h 30 à 16 h Prix à la ligne
www.mineralife.fr
0123
16
Culture&vous
Mercredi 2 janvier 2008

Actualités
Musique La profession goûte les avantages du mixage digital
Ici&ailleurs
Les DJ abandonnent leurs disques Berlin-Moscou, deux
pour les fichiers numériques siècles d’amour-haine

L
es DJ avaient sauvé le sensations d’un mix avec des dis- Berlin russes. Les « guerres de libéra-
disque vinyle à la fin ques vinyles, l’ont libéré de ses Envoyé spécial tion » contre les Français dans
des années 1980. Ils contraintes en lui ajoutant quel- les premières années 1800 ont

A
sont les premiers à l’en- ques atouts : possibilité de scrat- u moment où les relations rapproché les deux peuples sans
terrer définitivement le cher (une technique a priori indis- entre l’Allemagne et la Rus- effacer pour autant la dialectique
disque en ce nouveau siècle. sociable du vinyle puisqu’il s’agit sie traversent une passe du « barbare » et du « civilisé ».
Alors que les ventes de musique de faire crisser le diamant sur le délicate, une exposition sur l’ima- Cette ambivalence a été brisée
digitale peinent à décoller, les sillon), calage au tempo automati- ge réciproque des Allemands et deux fois au cours de l’histoire.
disc-jockeys se sont eux massive- que, possibilité de faire des bou- des Russes de 1800 à 2000 mon- Pendant la guerre de 1914 et sur-
ment convertis à la musique en cles, de ralentir la vitesse sans tre que les rapports entre les tout pendant la période nationale-
fichiers. « Tout a vraiment bascu- changer de tonalité (et donc de deux peuples ont toujours été un socialiste, quand s’est imposée
lé cet été, raconte DJ Chloé, dix mélanger des disques incompati- mélange de peur et d’attirance, l’image de l’ennemi, et à la fin
ans de carrière entre Paris, Colo- bles auparavant). de répulsion et de fascination, de des années 1980, où au contraire
gne, Londres ou Lisbonne. Jus- haine et d’admiration. Les diver- la politique de Mikhaïl Gorbat-
qu’alors j’avais pu résister à la ten- La bonne oreille gences politiques actuelles entre chev a dessiné une image entière-
dance du tout-numérique, mais Le mix numérique va encore Berlin et Moscou, qui se répercu- ment positive du Russe chez les
c’est devenu impossible. Je ne reçois plus loin. Le DJ peut séparer les tent au sein même du gouverne- Allemands.
tout simplement presque plus de pistes audio d’un morceau ou ment entre Angela Merkel et son Des nuances devraient toutefois
disques, CD ou vinyles. » mélanger un nombre infini de ministre des affaires étrangères, être apportées que l’exposition a
Lors de l’édition 2007 du festi- sources sonores. Les platines sont comme entre la chancelière et les tendance à gommer. La coopéra-
val des Transmusicales de Ren- désormais virtuelles, sur l’écran hommes d’affaires très engagés tion entre les armées allemandes
nes, début décembre, le vinyle de l’ordinateur, pilotées par une en Russie, ont certes des causes et soviétiques, commencée sous
était d’ailleurs porté disparu, ou petite console autonome. immédiates. Elles ne se jouent la République de Weimar, est pas-
presque. De Girl Talk, jeune DJ « La véritable difficulté, expli- pas moins sur ce fond historique. sée sous silence quand elle se
armé de son seul ordinateur porta- que Etienne de Crécy, c’est de se « Unsere Russe, unsere Deuts- poursuit sous le IIIe Reich. L’effet
ble, aux deux gamins italiens de repérer dans sa discothèque numéri- chen, les images de l’autre, que le pacte germano-soviétique
Bloody Beetroots qui brandis- que. Avec les vinyles ou les CD, on 1800-2000 », l’exposition organi- de 1939 a pu avoir sur l’image
saient leurs rares CD comme des ne retenait pas les noms de mor- sée jusqu’au 2 mars au château réciproque des Allemands et des
reliques, il n’y en avait que pour le ceaux, mais la couleur du disque, sa de Charlottenburg par le Musée Russes est ignoré. Sans doute ces
mixage numérique. pochette. On écrivait des choses sur germano-russe de Karlshorst à diverses facettes apparaîtront-
A l’origine de ce mouvement, l’étiquette centrale, des aide-mémoi- Berlin et le Musée historique de elles dans les conférences (et les
le passage au digital de nombreux re. Avec l’ordinateur c’est impossi- Moscou ne prétend pas donner à manifestations artistiques) qui
labels face à la baisse des ventes ble. J’ai encore du mal à passer à cet- voir l’histoire des relations entre doivent compléter l’exposition en
depuis le début des années 2000. te étape. » les deux pays pendant deux siè- janvier et en février.
Presser des quantités de vinyles Côté hip-hop, on ne rencontre cles. Elle s’attache à l’image que Dans les années 1920,
pour assurer la promotion d’un guère de résistances. Des techni- l’un a eue – et a toujours –, de 300 000 Russes vivaient à Ber-
maxi qui se vendra en moyenne à ques qui nécessitaient des années l’autre, avec les clichés et les pré- lin, qui était la plus grande ville
1 500 exemplaires devenait suici- d’apprentissage sont accessibles jugés, positifs ou négatifs. Elle russe entre Moscou et Paris. Sur-
daire. Sans compter les frais pos- au premier venu. Reste à avoir la les montre à l’aide de quelque tout dans le quartier de Charlot-
taux. Le téléchargement permet bonne oreille. Bien sûr, il y a les 400 objets, dont les trois cinquiè- tenburg, rebaptisé alors Charlot-
de faire écouter le titre à tous les réfractaires, comme Jeff Mills, mes viennent de musées alle- tengrad. Ils étaient des émigrés
DJ du monde, en un clic. pionnier de la techno de Detroit, mands : instruments de la vie politiques, des artistes, des intel-
Etienne de Crécy, DJ et produc- qui déclare régulièrement qu’il ne quotidienne, affiches, peintures, lectuels. Aujourd’hui, il y a offi-
teur indépendant, s’est offert le mixera jamais de CD, encore caricatures, éditions originales ciellement 14 200 citoyens russes
plaisir d’une dernière pochette au EMMANUEL KERNER moins de fichiers numériques. des auteurs allemands ou russes dans la capitale allemande et
format vinyle pour son nouveau Figure du deejaying, Jeff Mills publiés dans l’autre pays… sans doute une centaine de mil-
maxi, Funk. « C’est la dernière sont pas en fichiers MP3, mais en que les labels envoient. On se noie peut encore imposer ses choix, « Au commencement était Napo- liers non déclarés. Ce sont, à quel-
fois, dit-il. Désormais, je me conten- MP4 ou WAV, des formats plus véritablement, et pourtant notre mais comme l’a remarqué Etien- léon. » La phrase de l’historien ques exceptions près, des hom-
terai du fichier. Le support physi- lourds, mais de meilleure qualité métier nous apprend à écouter vite. ne de Crécy, les clubs ne renouvel- Thomas Nipperdey pour caracté- mes d’affaires, de toutes sortes
que, même CD, n’est plus rentable. sonore. « La différence, c’est qu’on Je commence tout juste à trouver lent même plus les platines viny- riser le XIXe siècle allemand vaut d’affaires. a
Et puis la musique en ligne permet ne croise plus les copains », regret- mes repères. » les. « Souvent, elles sont rangées aussi pour les relations germano- Daniel Vernet
aussi de sortir des projets qui te Chloé. La transition ne s’est pas faite dans le placard, il faut demander
n’auraient jamais vu le jour. » Il sans douleur pour les plus de remplacer le diamant. A force,
vient ainsi de publier un concert « On se noie » anciens, mais le passage au CD ça lasse. » Musées Moscou que les mesures du gou-
de trente minutes qu’il a donné Elle télécharge beaucoup. A 2 avait préparé les esprits. Long- Surtout, le mix numérique a un La Russie va autoriser le vernement britannique pour les
au château de Versailles en ou 3 euros le morceau, c’est plus temps tabou dans la profession, le ultime allié de choix : la sciatique prêt d’œuvres d’art pour protéger d’une saisie (Le Monde
juin 2007. « Six titres, c’était trop avantageux que les maxi vinyles mix avec les CD s’est généralisé chronique qui fait des ravages une exposition à Londres du 1er janvier) ont été jugées rassu-
court pour espérer sortir en CD. En qui contenaient pour 8 ou ces dernières années. Les DJ chez les DJ à l’approche de la tren- La Russie va autoriser le prêt d’œu- rantes. Moscou avait menacé de
téléchargement, ça vaut le coup. » 10 euros trois ou quatre titres, « commerciaux » ont été les pre- taine. Un sac de disques trop vres d’art provenant de ses musées ne pas envoyer ces œuvres – dont
Les DJ ont leurs boutiques en dont certains ne plaisaient pas miers convertis. lourd vient encore d’avoir raison pour une exposition prévue à la des Matisse et des Van Gogh – par
ligne : Beatport est la plus célè- forcément. « Le plus perturbant, Moins encombrant, le CD a de Manu le Malin, grand nom de Royal Academy of Arts de Londres crainte qu’elles ne soient saisies à
bre. L’équivalent des magasins au départ, c’est la quantité de musi- aussi bénéficié des avancées tech- la techno hardcore, cloué au lit cet en janvier. Un haut responsable la demande de descendants des
très spécialisés qu’ils fréquen- que qui nous arrive sur l’ordina- niques des platines professionnel- automne. a gouvernemental a déclaré, lundi familles spoliées pendant la révolu-
taient avant. Les morceaux ne teur. Entre ce qu’on télécharge et ce les qui, tout en reproduisant les Odile de Plas 31 décembre, à la radio Echo de tion de 1917. – (AFP.)

Un baron belge offre à la Chine un luxueux centre d’art contemporain


Première institution culturelle privée à but non lucratif dans ce pays, elle est aussi la première ouverte par un étranger

Pékin quemment amené. Aujourd’hui à tout nus, de montrer tout ce que nationaux (la Chine, en ce domai- cielle, en se voyant classé « dis- cinq ans, les prix de l’art contem-
Envoyée spéciale la retraite, âgé de 72 ans, il se nous faisions, raconte Guy Ullens ne, a encore tout à apprendre). En trict dévolu aux entreprises de porain chinois ont progressé de
consacre tout entier à sa collec- d’un air amusé. Mais ce pays est dépit de ces jolies sommes, le pari création ». Mais la victoire sem- 440 %. Dans la mesure du possi-

C
’est le nouvel horizon de tion, estimée à environ 1 300 très en demande, et nous étions très reste risqué : « communisme » ble amère aux artistes pionniers, ble, l’UCCA tente de s’inscrire
l’art contemporain : la œuvres, et à son amour pour sa motivés. Quand on aime, on ne oblige, il est impossible ici d’être évacués depuis peu. Coriaces, ils contre cette obsession spéculati-
Chine, ses milliers d’artis- femme Myriam, qui participe à compte pas. Du moins tant qu’on propriétaire d’un bâtiment. Les se sont délocalisés vers le district ve. Certes, ce projet est un super-
tes et ses centaines de milliers de ses aventures esthétiques. peut. » Ullens se sont donc engagés sur de Caochangdi. Pour certains, be outil de valorisation pour la col-
millionnaires. Avec pour symbo- L’ouverture de l’UCCA, en un bail de sept ans. Mais ils ont c’est néanmoins l’esprit mercanti- lection Ullens (qui y sera exposée
le, désormais, l’Ullens Center for plein cœur de la friche industriel- Un bail de sept ans très bon espoir de voir le lieu per- le qui a gagné. à l’été 2008, pendant les Jeux
Contemporary Art (UCCA), qui a le de Dashanzi surnommée 798, a On n’en saura guère plus sur durer au-delà. olympiques).
ouvert ses portes le 2 novembre. été accueillie avec un consensus les sommes allouées au projet par D’autant que les autorités Records d’enchères Mais « notre but est de traiter de
Cadeau du baron belge Guy étonnant : des apparatchiks aux ce tycoon qui a hérité de la fortu- municipales voient en lui plus Car l’art est, aux yeux de beau- l’art chinois de façon muséale, non
Ullens à la communauté chinoise, amateurs d’art asiatique venus du ne familiale élaborée dans le d’un atout : l’UCCA leur permet coup de Chinois, une affaire d’ar- conditionnée par le marché », insis-
ce luxueux centre d’art se veut monde entier, tous se disaient sucre, avant de racheter la firme d’officialiser définitivement ce gent plus que de plaisir. Avec te Jan Debbaut, conseiller du pro-
pionnier : c’est la première institu- épatés par ce précieux outil. Weightwatcher : tout juste que quartier qu’elles ont longtemps leurs artistes qui battent chaque jet. « Dans une situation chinoise
tion culturelle privée qui, en ce D’une ancienne usine d’arme- les travaux ont coûté 5 millions considéré d’un mauvais œil. semaine de nouveaux records aux complètement spéculative, nous
pays, se réclame être à but non ment, l’architecte Jean-Michel d’euros, et que le couple s’est Squat alternatif investi par les ventes aux enchères à coups de voulons offrir une véritable
lucratif ; la seule qui réponde aux Wilmotte a fait un écrin tout de séparé récemment de quelques artistes il y a une dizaine d’an- millions d’euros, la frange la plus réflexion esthétique, éduquer le
exigeantes normes muséales blanc et de béton ciré. dessins de Turner (contre 15 mil- nées, cet immense terrain mêle riche de la société commence à public chinois à l’art de son pays,
internationales ; la première « Dans un tel pays, où il est par- lions d’euros) pour financer son aujourd’hui usines de puces élec- voir dans l’art de belles perspecti- mais aussi à l’art international et,
ouverte par un étranger. fois si difficile de travailler, être par- initiative. troniques et galeries branchées ; ves de spéculation. un peu plus tard, aider à former des
A la tête d’une des plus grosses venu si vite à créer un tel lieu tient Il l’espère financièrement auto- mais aussi restaurants et bouti- Une alternative aux jeux immo- commissaires d’exposition chinois.
collections d’art chinois au mon- du miracle », relève un observa- nome d’ici cinq ans : grâce aux ques de mode. biliers qui tentait d’abord surtout Même si, bien sûr, de telles initiati-
de, Guy Ullens explique son geste teur de l’art en Chine. « Au début, revenus du restaurant gastrono- Longtemps menacé par les les Chinois de Taïwan et de Singa- ves ne peuvent manquer d’avoir
par sa passion pour l’empire du pour convaincre les autorités, nous mique installé là, de la librairie et bulldozers, Dashanzi jouit depuis pour, mais qui séduit chaque jour une influence sur le marché. » a
Milieu, où ses affaires l’ont fré- avons été obligés de nous mettre à l’intervention de mécènes inter- un an d’une reconnaissance offi- un peu plus ceux du continent. En Emmanuelle Lequeux
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Cinéma b b b excellent
b b b à voir
b b b pourquoi pas
b b b on peut éviter 17

Travail, morale, tout est flexible


Ken Loach crée un personnage féminin ambigu, Angie, ancienne exploitée devenue « exploiteuse »
It’s a Free World ! services sociaux. Rien de changé
de Ken Loach dans It’s a Free World ! : nous som-
mes passés de l’ère Margaret That-
bbb
cher à l’ère Tony Blair, mais le

L
’héroïne du nouveau cinéaste, plus que jamais acharné
film de Ken Loach se pré- à dénoncer les injustices et
nomme Angie. C’est une réveiller les consciences, est tou-
belle blonde, généreuse jours solidaire des exploités. A ce
en décolleté, blouson de détail près, qui rend son propos
cuir noir et moto, à l’inlassable plus complexe : son film montre
combativité. Elle incarne un nou- comment une victime du système
veau type de personnage dans devient à son tour un rouage de
l’œuvre de ce cinéaste des petites l’exploitation dans ce que l’on
gens et des travailleurs maltraités. appelle « le miracle anglo-
En 1985, Ken Loach a réalisé un saxon ».
film sur les mineurs en grève Angie est un pur produit de la
contre Margaret Thatcher qui s’in- politique libérale, vouée à l’éner-
titulait Which Side Are You On ? gie d’entreprendre, au culte des
(Dans quel camp êtes-vous ?). Pour affaires et de l’individualisme. Elle
ce défenseur forcené des combats est formatée pour se tailler coûte
de la classe ouvrière, il que coûte une place au
n’y a jamais eu d’ambi- soleil, peu regardante
guïté.
Elle a connu sur les moyens. Au mon-
Il fut du côté des tra-
dix boulots de de son père, un doc-
vailleurs de Riff-Raff
en dix ans, ker qui a connu l’apo-
(1991), émigrés de
et ne connaît gée du syndicalisme, a
régions économique-
qu’une méthode succédé celui de l’ar-
ment sinistrées vers la
pour s’en sortir : gent roi, le règne de la
capitale et condamnés
jouer des coudes, compétitivité et du cha-
aux emplois temporai-
la recherche cun pour soi. Avec l’in-
res, sans protection
du profit vention d’un concept
sociale. Du côté des dévastateur : celui de la
licenciés de Raining Stones (1993), flexibilité, qui favorise la précarité
soumis aux files d’attente de l’aide des emplois.
sociale. Du côté de Joe, le chômeur Salariée dans une entreprise Kierston Wareing dans le rôle d’Angie. DR
de longue durée de My Name is Joe londonienne, chargée de recruter
(1998), condamné aux jobs au de la main-d’œuvre à bon marché l’un de ses patrons, elle est mise à méthode pour s’en sortir : jouer d’une politique cynique qui nie les devenir une alliée de la contreban-
noir. Ou de Maggie, chanteuse de dans les pays de l’Est, cette brave la porte. Elle décide de créer son des coudes, la recherche du profit. acquis syndicaux et les droits de de humaine. Racontant l’histoire
pub cabossée par la vie (Ladybird, fille bosse avec abnégation jus- propre cabinet de recrutement. Le film de Loach montre com- l’homme. du point de vue de l’« exploiteu-
1994), qui se bat pour récupérer qu’au jour où, s’étant rebellée Angie a connu dix boulots en ment, pour avoir sa part du Généreuse au départ, Angie va se » plutôt que de celui des exploi-
les enfants que lui ont retirés les contre le harcèlement sexuel de dix ans, et ne connaît qu’une gâteau, elle devient un maillon être amenée à oublier sa morale et tés, le cinéaste montre bien com-
ment s’opère cette mutation.
Pour « démarrer », Angie est
Conserver l’indépendance : la méthode de l’équipe Loach obligée de flirter avec l’illégalité, et
entraînée par l’hypocrisie du systè-
me (grugée par des contremaîtres,
manipulée par la chaîne des sous-

D
epuis ses débuts, Ken loppé une relation privilégiée avec vailleurs précaires, parcourant le appris que j’intéressais Ken n’étaient que quelques dizaines. traitances, incapable de payer ses
Loach a fait du travail l’un Pathé U.K., mais pour It’s a Free royaume, de Glasgow à Londres, Loach. » Plutôt que de lui faire Cette préparation rigoureuse clandestins, car elle-même escro-
de ses sujets d’élection : World !, nous avons préféré tra- interviewant les cueilleurs de frai- jouer le scénario, le metteur en vise à aboutir au tournage « effica- quée par des chantiers en faillite),
« Sa nature, les conditions dans les- vailler avec Channel 4 en vue d’une ses comme les manutentionnai- scène lui a fait improviser des scè- ce, mais dans une humeur déten- elle met le doigt dans un engrena-
quelles il s’accomplit, les rapports diffusion à la télévision. » res. « J’ai été frappé de la vitesse à nes difficiles, violence conjugale, due », que désire Loach. Pas de ge qui va l’amener à ruser avec les
de forces, la façon dont les syndicats Si célèbre que soit Loach de laquelle les choses changent. C’est licenciement subi ou infligé. Pour caravanes pour les acteurs, pas de taxes, employer des illégaux, diffé-
ont été attaqués et vaincus », résu- par le monde, chez lui, ses films comme si on avait aboli 250 ans les rôles dits secondaires, Loach rails de travelling, le moins de pro- rer la rétribution des ouvriers
me-t-il. It’s a Free World ! est le ne sont jamais distribués sur plus d’histoire pour revenir à des prati- et son équipe préfèrent faire jecteurs possible. « Il faut que le qu’elle trie chaque matin devant
nouvel épisode de cette chronique de quarante copies. « Nous ques très anciennes. J’ai rencontré appel à des non-professionnels fossé entre le cinéma et le reste du un entrepôt, dénoncer des sans-
des modes de production, et l’oc- n’avons pas de vedette, pas de Hugh un soudeur polonais qui avait été dont la vie est proche de leurs per- monde soit le plus étroit possible », papiers à la police pour récupérer
casion de faire le point sur le tra- Grant, la seule publicité que nous obligé de se faire envoyer un mas- sonnages. Le père d’Angie est un ajoute le cinéaste. Le but est d’ob- des logements…
vail de cinéma selon Loach. aurons est celle des interviews que je que de chez lui parce que son ancien délégué syndical des doc- tenir des acteurs qu’ils jouent Il y a quelque chose d’implaca-
Depuis la fin de sa traversée du donne, et je suis parfois fatigué de employeur ne voulait ni lui en don- kers qui n’a pas eu à se forcer vrai. « Je me souviens à mes débuts ble, et de désespérant, dans ce
désert en 1990, le cinéaste a ras- répéter toujours les mêmes choses. ner ni lui avancer l’argent pour pour reprocher à sa fille son renie- de plateaux à l’ambiance détesta- constat d’une exploitation des pau-
semblé un groupe de collabora- Alors que la télévision nous permet qu’il s’en achète. » Une fois le ment de la condition ouvrière. ble, raconte Loach. Les acteurs se vres par les pauvres, chacun
teurs qui ont développé une façon de toucher un million de personnes sujet arrêté, « il faut qu’un person- réfugiaient dans leur caravane et œuvrant pour sa survie, œil pour
de tourner originale et élaboré d’un seul coup. » nage surgisse, explique Loach, et Préparation rigoureuse livraient une performance techni- œil, chacun ayant ses raisons.
une méthode de production qui ça c’est le travail de Paul ». Pour En même temps, le premier jet que. » Pour éviter ça, les comé- L’une de celles d’Angie est son sta-
lui permet de conserver une totale Revenir au monde présent It’s a Free World ! ce fut celui du scénario de Laverty est réécrit, diens ne découvrent leurs scènes tut de mère célibataire, acharnée à
indépendance. Rebecca O’Brien, Avec un budget de 2,5 millions d’Angie, salariée d’une entreprise avec le concours d’un ancien collè- que le matin du tournage (qui se prouver à la société (famille, admi-
sa productrice depuis 1991, expli- de livres sterling (3,8 millions d’intérim qui se met à son comp- gue de Loach à la BBC, Roger fait dans l’ordre chronologique nistration) qu’elle a des revenus
que : « Nous avons un noyau dur d’euros), It’s a Free World ! est un te et passe de l’autre côté de la Smith. Il s’agit de « poser les ques- du scénario, quitte à augmenter le stables et une identité sociale crédi-
de financiers, les distributeurs dans petit film comparé à son prédéces- barrière. tions que tout le monde redoute » coût). Lorsqu’il s’agit de situa- ble pour pouvoir élever un fils
chacun des grands pays euro- seur, Le vent se lève, Palme d’or à Vient alors l’étape du casting, mais qui doivent être résolues tions violentes, il arrive souvent dont on lui refuse la garde.
péens. » En France, c’est Diapha- Cannes en 2006, qui avait coûté confié à Kahleen Crawford, une avant le premier clap. Il fallait que les acteurs ne soient pas pré- Du côté des prolétaires, Ken
na qui distribue les films de 4,5 millions de livres (6,10 mil- jeune femme qui court les agen- montrer les travailleurs précaires venus. Loach ne juge pas Angie, il juge le
Loach depuis quinze ans. Grâce lions d’euros). Après un film histo- ces et sort les dossiers qui dor- sous un jour combatif, pas com- Et pour que la surprise des système qui réveille son égoïsme,
aux avances de ces partenaires, rique, Loach et Paul Laverty, son ment depuis des mois, parfois des me de simples victimes. Par spectateurs soit aussi totale, Ken lui donne des alibis pour commet-
O’Brien peut se permettre de scénariste depuis Carla’s Song en années. Kierston Wareing avait ailleurs Paul Laverty accepte aus- Loach et Paul Laverty refusent de tre l’inadmissible. a
changer de partenaire britanni- 1996, avaient envie de revenir au décidé d’être actrice, mais faute si de réécrire certaines scènes en dire quoi que ce soit de leur pro- Jean-Luc Douin
que : « Les structures du cinéma monde présent. de rôles elle s’était résolue à se fai- fonction des nécessités. L’embus- chain film. On saura juste que
anglais ne cessent de changer. Il Laverty, un Ecossais qui vit à re secrétaire juridique : « Je cade du Vent se lève aurait dû l’Ecossais vient de terminer une Film anglais. Avec Kierston Wareing,
faut s’adapter aux règles nouvelles. Madrid, a exploré l’actualité et n’avais plus que deux mois de cours impliquer des centaines d’hom- première version du scénario. a Juliet Ellis, Leslaw Zurek,Joe Siffleet,
Ces derniers temps nous avons déve- s’est vite intéressé au sort des tra- avant mon diplôme quand j’ai mes, le budget a fait qu’ils Thomas Sotinel Colin Coughlin. (1 h 33.)

Danser le rock en RDA, pays où presque tout le monde est suspect


Au cœur de cette chronique du début des années 1960 située à Dresde, le romantisme ténébreux du personnage de Luise

Le Perroquet rouge d’Elvis Presley, elle favorise l’es- pour le pouvoir qui, en 1965, l’entraîne au Perroquet rouge, où rôle pédagogique : ses « aventu- refuse de passer à l’Ouest car elle
de Dominik Graf sor de danses locales comme le lip- accentue son oppression. Les l’on danse sur des tubes améri- res » illustrent la radicalisation du ne supporte pas l’idée que d’an-
si, ou la vostolochka, mains sur les groupes sont interdits de jouer, cains dans une semi-clandestinité. régime, la perversion de l’idéal ciens nazis y soient aux affaires.
bbb
hanches et claquements de mains. forcés de se dissoudre. Vite converti au trafic d’objets socialiste. Mais plus que Siggi, ce Fidèle à un idéal, elle manifeste

A
u début des années 1960, à Pour les fonctionnaires de de l’Ouest vers l’Est et initié à la blondinet porté sur le dessin, bien- un attachement à la liberté qui la
Dresde, fréquenter un caba- l’Etat, la construction du mur de Crainte et servilité liberté sexuelle en même temps tôt embauché comme décorateur rend imprévisible. Mariée à un
ret où est joué du rock’n’roll Berlin, en 1961, est censée stopper Tel est le contexte où nous plon- qu’à la musique occidentale, Siggi dans un théâtre, c’est la jeune fem- type violent, jaloux et infidèle qui
est suspect. Les musiques impor- l’empoisonnement de la jeunesse ge ce film qui, après Good Bye sert de révélateur du contexte poli- me, Luise, qui retient l’intérêt. l’envoûte, attirée par Siggi qui lui
tées des Etats-Unis sont interdites est-allemande par cette « camelo- Lenin ! et La Vie des autres, revisite tique ; on découvre avec lui la Personnalisant une situation offre un autographe d’Heinrich
par le régime en place. La Républi- te venue de l’Ouest ». Mais en dépit les heures sombres de la division répression, le marché noir, le historique (elle est déchirée entre Böll et publie ses poèmes, elle tein-
que démocratique allemande des pénalisations et persécutions, de l’Allemagne, l’installation d’un mélange de crainte et de servilité deux hommes et deux pays), Luise te d’un romantisme ténébreux cet-
(RDA) promeut une culture musi- les jeunes continuent à écouter du régime totalitaire et l’insidieuse dans lequel vivent les citoyens, le est dotée d’un mystère et d’un te histoire où presque tout le mon-
cale conformiste et militariste, rock, et, en 1964, une radio politique mise en place par la Sta- climat de suspicion régnant dans libre arbitre qui échappe partielle- de est suspect. a
chants bucoliques, rythmes de (DT64) commence à émettre ces si. Le héros, Siggi, est un jeune un milieu artistique où s’infiltrent ment aux explications et au J.-L. D.
marches et chœurs populaires. musiques proscrites, une maison homme de 21 ans qui vient cher- des espions de la Stasi. contexte. Boiteuse, cette poétesse
Pour endiguer l’arrivée du swing de disques (Amiga) édite un cher du travail en ville, et tombe A la fois idéaliste et pragmati- écrivant des textes jugés déca- Film allemand. Avec Jessica Schwarz,
et des standards de Bill Haley ou album des Beatles. C’en est trop amoureux d’une jeune femme qui que, assoiffé de vivre, il tient un dents par les autorités officielles Max Riemelt, Ronald Zehrfeld. (2 h 08.)
18 Cinéma b b b excellent
b b b à voir
b b b pourquoi pas
b b b on peut éviter
0123
Mercredi 2 janvier 2008

Le train de l’Histoire s’arrête à Capalnita Lesfilms


Un convoi de l’OTAN est immobilisé dans un bourg roumain par un fonctionnaire obtus. Une farce noire magistrale dela
California Dreamin’ nal un formidable moyen d’attirer
semaine
de Cristian Nemescu l’attention des investisseurs sur 4 b Lire notre critique
son trou, et organise une grande
bbb
fête populaire à laquelle il invite le b b b à voir

D
ans la forte et noire tra- bataillon américain, avant de le
dition humoristique mener en fanfare au bordel, où 4 b It’s a Free World !
d’Europe de l’Est, la des filles en porte-jarretelles rou- Film anglais de Ken Loach
Roumanie pourrait pré- ges donnent une version épurée (1 h 33).
tendre remporter la pal- de la Légende de Dracula. b California Dreamin’
4
me de la cruauté. Les Ionesco et Film roumain
autres Cioran ont ainsi récemment L’amplitude du propos de Cristian Nemescu (2 h 35).
trouvé de fiers émules dans une Quant au capitaine de l’escorte, 4 b Filatures
nouvelle génération de cinéastes, tout en maxillaires, voyant sa mis- Film chinois (Hongkong)
tels Cristi Puiu (La Mort de Dante sion prendre l’eau, il passe de la de Yau Nai Hoi (1 h 30).
Lazarescu, 2005) ou Corneliu tentation du mitraillage général à 4 b Shotgun Stories
Porumboiu (12 h 08 à l’est de Buca- une harangue publique digne Film américain de Jeff Nichols
rest, 2006). California Dreamin’, d’un télévangéliste, destinée à (1 h 32).
sélectionné et primé lors du Festi- libérer le village de l’emprise de
val de Cannes 2007 dans la section Doairu, quitte à l’abandonner à b b b pourquoi pas
officielle Un certain regard, laisse son sort quand le train repart.
pourtant tous ses prédécesseurs Avec une foultitude d’intrigues 4 b Le Perroquet rouge
loin derrière lui. et de personnages secondaires Film allemand de Dominik Graf
Son réalisateur, Cristian oubliés au passage, on ne donne (2 h 08).
Nemescu, jeune cinéaste de ici qu’une mince idée du film, qui
28 ans, est mort le 24 août 2006 épate par l’amplitude de son pro- b b b on peut éviter
dans un accident de voiture, sur la Razvan Vasilescu, le chef de gare, face à Armand Assante, le capitaine. MARIAN HANGIAREC pos, la complexité d’enjeux qui
route du laboratoire où il termi- interdisent de le réduire à la satire Le Chantage
nait le montage de ce premier cul du monde, la bourgade rou- comme convenu, n’était arrêté net personnages poursuivant chacun qu’il semble être, et la liberté de Film américano-britannique
long métrage. Le talent indénia- maine de Capalnita. Là, en 1999, par Doairu, chef de gare de Capal- un but différent. A commencer ton qui l’accompagne. de Mike Barker (1 h 38).
ble dont témoigne son film, la stu- passe un train réquisitionné par nita, très à cheval sur les règle- par Doairu, prototype velu de la Le film évoquera sans doute A Chicago, un couple modèle
pidité d’une mort qui le cueille l’OTAN, qui convoie, sous bonne ments. L’escorte ne disposant pas médiocrité faite homme, veuf aux plus anciens ce sentiment de (Gerald Butler et Maria Bello) est
dans la fleur de sa jeunesse et à escorte américaine et avec l’ac- des documents nécessaires, Doai- aigri et atrabilaire, mafieux et fraîcheur et de loufoquerie dispen- pris en otage par un inconnu (Pier-
l’aube de sa carrière, l’atroce iro- cord des autorités roumaines, un ru fait acheminer le convoi sur tyranneau local, qui se réfugie der- sé jadis par la nouvelle vague tchè- ce Brosnan, qui a pour l’occasion
nie du sort révélée par cet acci- radar ultrasophistiqué en direc- une voie secondaire, et l’y laisse rière la loi pour assumer en réalité que, en beaucoup plus sombre, recouvré son accent irlandais).
dent fatal, le sentiment mêlé d’allé- tion de la frontière avec la Serbie. moisir cinq jours, aussi sourd aux la vengeance d’un destin raté qui Roumanie oblige, mais aussi notre L’épilogue du film est censé jeter
gresse et de désarroi qui saisit le raisons de l’OTAN qui le menace n’est autre que celui de la Roumai- époque. Car le train de California une lumière nouvelle sur ce
spectateur à la vision de ce specta- Pas de passage de Bucarest, aussi indifférent à la ne sacrifiée par les Américains au Dreamin’est bel et bien celui d’une thriller, à la manière d’Usual Sus-
cle pour le coup absolument uni- On est en pleine guerre du réputation du président Clinton lendemain de la seconde guerre Histoire définie davantage comme pects. Encore aurait-il fallu que
que : tout cela place Nemescu Kosovo, l’engin doit servir à sur- qu’à celle de son ministre de tutel- mondiale. lieu sacrificiel que comme horizon l’on s’intéresse à ces personnages
dans la roumanitude la plus éche- veiller les mouvements de l’adver- le. Pas de papiers, pas de passage, Sa fille, Monica, ne rêve que de rédemptionnel. a sans consistance, à ces péripéties
velée. saire lors d’un bombardement la loi est la loi. quitter son père et le village, et se Jacques Mandelbaum banales. La médiocrité générale
Inspiré d’un fait divers que le stratégique imminent mené par Ces cinq jours seront donc ceux jette à la tête d’un jeune sergent de l’entreprise n’enlève rien à tou-
film s’emploie à exagérer jusqu’à l’OTAN. Tout irait donc pour le du film, qui ne demande qu’à américain. Le maire de Capalnita, Film roumain. Avec Armand Assante, te l’estime que l’on porte à Maria
l’absurde métaphysique, Califor- mieux dans le meilleur des mon- s’égayer, de digression en digres- un mou dépourvu d’envergure, Razvan Vasilescu, Maria Dinulescu, Ion Bello. T. S.
nia Dreamin’a lieu dans le trou du des si le train, plutôt que de passer sion, en compagnie de multiples voit dans cet incident internatio- Sadparu. (2 h 35.) Dante 01
Film français de Marc Caro
(1 h 30).

Désastre annoncé dans les plaines de l’Arkansas Et, le septième jour après la sortie
du précédent film futuriste pessi-
miste (Eden Log, avec Clovis Cor-
Deux fratries s’affrontent dans le premier film du réalisateur et scénariste Jeff Nichols. Une réussite nillac), le cinéma français se paya
le luxe d’un second film pessimis-
te futuriste (avec Lambert Wil-
son). Malheureusement, les pro-
Shotgun Stories vains. C’est, en effet, bien de tragé- fils de ce défunt et non moins indi- un traitement furtif, elliptique. Les remarquables (dont l’excellent ducteurs oublièrent d’y consacrer
de Jeff Nichols die dont il s’agit tant les protago- gne géniteur. Mais la violence ne plaines de l’Arkansas deviennent Michael Shannon déjà vu dans les moyens nécessaires. T. S.
nistes de Shotgun Stories semblent se déchaînera pas immédiate- ici un lieu mythologique, un espa- Bug, de William Friedkin). C’est
bbb
être mus par des forces qui les ment. Elle va mijoter. Et c’est cette ce d’avant la loi (on ne voit aucun d’ailleurs à eux que l’on doit une Retrouvez l’intégralité

P
remier film d’un jeune réali- dépassent et les conduisent au attente, cette maturation, qui policier durant le récit), restitué grande part de la réussite du film. des critiques de ces films
sateur de 29 ans, Shotgun pire, lentement, inexorablement. constitue la matière essentielle du par une sorte de mélange réussi Celle qui tient très exactement sur www.lemonde.fr/cinema
Stories emprunte son inspi- Soit deux fratries élevées dans film de Jeff Nichols. entre vision documentaire et traite- dans cet écart fragile qui sépare
ration et son étrange énergie, que la haine l’une de l’autre. Trois frè- ment symbolique. l’humanité des personnages et la nous n’avons pas
l’on pourrait désigner comme une res se présentent à l’enterrement Avant la loi Ce sentiment d’un désastre surdétermination tangible, trans- pu voir
sorte de combustion lente, à une d’un homme, leur père, qui les a C’est elle qui semble davantage annoncé est constamment rendu cendante, de ce qui leur arrive. a
tradition littéraire très précise, au abandonnés et a fondé une autre intéresser le cinéaste, également tangible par les choix de mise en Jean-François Rauger Alien vs Predator,
roman sudiste, à une forme rusti- famille. Pour avoir perturbé la céré- auteur du scénario, que les explo- scène, par un usage très convain- Requiem
que de tragédie à laquelle l’Améri- monie, ils déclenchent la haine et sions de violence qui ont droit, cant de l’écran large, par des plans Film américain. Avec Michael Shannon, Film américain
que a fourni de nombreux écri- la quête de vengeance des autres dans la seconde partie du film, à longs, habités, par des comédiens Douglas Ligon, Barlow Jacobs. (1 h 32.) de Colin et Greg Strause (1 h 34).

Les meilleures entrées en France


Les rues de Hongkong comme théâtre du polar Nombre de
Évolution
par rapport Total

Premier long métrage de Yau Nai Hoi, l’un des scénaristes attitrés de Johnnie To semaines
d’exploitation
Nombre
d’entrées (1)
Nombre
d’écrans
à la semaine
précédente
depuis
la sortie

Je suis une légende 2 740 000 623  –6% 1 865 542


Filatures te incertitude sur la nature de ce Le Renard et l'enfant 3 438 020 708  + 49 % 1 347 637
de Yau Nai Hoi que l’on voit lorsque l’on se croit
surveillé. L’ambiguïté du visible A la croisée
bbb des mondes 4 390 000 746  + 37 % 2 055 643
devient un élément de polar. La

J
ohnnie To, prolifique cinéaste qualité du film repose donc Il était une fois 5 361 203 673  + 68 % 2 109 717
de Hongkong, est aussi un d’abord dans une capacité à déta-
heureux et non moins prolifi- cher gestes et déplacements de Hitman 1 327 105 420  327 105
que producteur. Filatures est réali- tout véritable enjeu. Bee Movie - drôle
sé par l’un de ses scénaristes atti- La première séquence, à cet d'abeille 3 310 000 803  + 48 % 949 626
trés (coauteur de plus de vingt de égard, est remarquable, qui laisse Alvin
ses films) qui signe ici son pre- le spectateur dans l’indécision de et les Chipmunks 2 230 000 377  + 48 % 398 154
mier long métrage comme réalisa- ne pas distinguer tout de suite, Gone Baby Gone 1 102 965 87  102 965
teur. parmi les silhouettes qui arpen-
Pas étonnant que Filatures ait tent les rues de Hongkong, qui est Actrices 1 102 671 165  102 671
superficiellement un petit air de du « bon coté » et qui ne l’est pas.
famille avec une œuvre qui com- Le sentiment d’un maillage Les Trois brigands 2 85 000 170  + 89 % 171 880
mence par ailleurs à être connue urbain, nouvelle manière de voir
AP : Avant-première * Estimation
en Occident. De nombreux la ville comme théâtre du genre,
acteurs font partie de la troupe de fait ici passer les coups de force et Source : Ecran Total (1) Période du 26 au 30 décembre inclus
A gauche, Kate Tsui, dans le rôle de Piggy. DR
l’auteur de The Mission, à com- invraisemblances d’un scénario Beaucoup d’estimations dans ce box-office, les distributeurs s’étant
mencer par Simon Yam, et les ce, chargée de la surveillance et tant mu par une détermination plutôt réjouissant. mis en congé. Je suis une légende, avec Will Smith, adaptation d’un
rues de Hongkong ont ici quelque des filatures, tente de remonter la unique, tel est l’enjeu auquel sont Même si l’on peut regretter classique SF de Richard Matheson, continue à caracoler en tête
chose de familier, une densité piste d’une dangereuse bande de confrontés les personnages. que la mise en scène, tout en (740 000 nouvelles entrées), renvoyant Gone Baby Gone (d’après le
concrète qui évoque le meilleur braqueurs. Les techniques moder- zooms et caméra portée, n’ait pas polar de Denis Lehane) au 8e rang, mais avec un début encourageant,
du cinéma de To. nes de contrôle (caméras de sur- L’ambiguïté du visible l’élégance de celle d’un Johnnie et Actrices au 9e rang, avec un coefficient plus problématique. La Visite
Mais ce qui renvoie encore plus veillance, téléphones portables) La partie se corse lorsque les To, le film de Yau Nai Hoi main- de la fanfare (561 spectateurs par copie, avec 5 écrans supplémentai-
sûrement Filatures au cinéma de sont ici secondées par les moyens truands de leur côté décodent et tient l’intérêt du spectateur avec res) et La Graine et le mulet (678 spectateurs par copie, sur 110 écrans
Johnnie To, c’est le parti pris utili- plus primitifs de la simple filatu- décryptent les gestes de la police. un minimum de consistance. a seulement) sont les films qui attirent, bénéficiant d’un bouche-à-oreille
sé, soit une manière sinon d’inven- re. Suivre quelqu’un sans se faire C’est surveillance contre sur- J.-F. R. favorable. Les vacances scolaires ont transformé ce tableau en plébis-
ter tout au moins de travailler sur repérer, utiliser la rue comme un veillance. C’est celui qui décodera cite pour les films destinés aux enfants, portant Le Renard et l’enfant
un certain type d’action conte- terrain où se joue un jeu subtil le plus vite les signaux émis par la Film chinois (Hongkong). Avec Simon en 2e place, devant Il était une fois, des studios Disney (cinquième
nant un fort élément ludique. consistant à rendre insignifiant et rue qui gagnera la partie. Rien de Yam, Tony Leung Kai Fai, Kate Tsui. semaine), Bee Movie (troisième), Les Trois Brigands (deuxième)…
Une équipe spéciale de la poli- anonyme un comportement pour- plus cinématographique que cet- (1 h 30.)
0123
Mercredi 2 janvier 2008 &vous 19

La baignoire musicale,
accessoire antistress
C’est d’abord une très belle baignoire en bois de mélèze à la cambrure
arquée. Une fois immergé, c’est une aventure qu’il nous est donné de
vivre. Equipé, en effet, de deux haut-parleurs subaquatiques, ce bas-
sin dans lequel il faut s’allonger entièrement (seul le visage sort de
l’eau) offre une expérience unique. La musique diffusée dans l’eau
agit sur le corps à la manière d’un massage grâce aux vibrations sono-
res qu’elle génère. Le corps se détend puis ondule légèrement au ryth-
me des sons qui, dans l’eau, prennent une ampleur insoupçonnée. A la
façon d’une image en 3 dimensions, là, c’est une musique en 3D que
l’on capte. Seul danger : la difficulté que l’on éprouve à s’extraire de
cette baignoire. On s’assoit, prêt à en sortir, puis on replonge instincti-
vement dans ce bain à 28 oC qui provoque des sensations proches,
aime-t-on s’imaginer, de celles éprouvées dans le ventre maternel.
Après un tel bain, on se sent flotter, totalement déconnecté, isolé dans
une bulle. Compter une heure environ pour reprendre ses esprits.
Poids 250 kg, capacité 400 litres, entretien avec du savon spécial bois,
garantie 3 ans. a V. Ca.
Tél. : 06-12-55-04-37. Internet : www.aquamusique.com.

Traitements en lice pour arrêter de fumer Aujourd’hui


Timbres cutanés, gommes, inhalateurs ou médicaments : leur efficacité et l’avis des spécialistes Les mini-motos
sévèrement
contrôlées dans
L
’interdiction de la cigarette ques », souligne le docteur Bor- présentent des risques de prise de semaines contre 36 % pour le tim- 10 % d’insomnies, céphalées,
dans tous les lieux gne, sans effet nocif sur leur santé. poids, de dépression ou de man- bre et 23 % pour un placebo). rêves anormaux. Le Champix est
accueillant du public
devrait relancer chez certains l’en-
Avec les substituts nicotini-
ques, il faut plutôt craindre le sous-
que qui sont autant de motifs de
rechute. Le soutien peut se limiter
L’arrivée du Champix (varéni-
cline), de Pfizer, en février 2007, a
cependant sous haute surveillan-
ce. L’AFFSAPS a signalé des tenta-
le Val-de-Marne
vie d’arrêter de fumer. Faut-il ou dosage que le surdosage. Chez les aux proches ou passer par le méde- laminé ses parts de marché, tom- tives de suicide et des idées noires

C
non dans ce cas prendre des médi- fumeurs très dépendants, deux cin traitant, voire, pour les cas les bé à 1,3 % en novembre 2007 (en chez des patients, sans pouvoir, ontrôles renforcés sur la
caments ? « Les traitements sont timbres, dans un premier temps, plus difficiles, par un tabacolo- mois de traitement) contre plus néanmoins, établir de liens avec voie publique, panneaux
destinés aux fumeurs qui montrent sont parfois nécessaires. Patchs et gue. Parfois peut être associé aux d’un quart pour le Champix et pas le traitement. « Ce médicament d’affichage et d’informa-
les signes d’une dépendance physi- formes orales de substitut nicotini- médicaments d’aide au sevrage loin des trois quarts pour les subs- n’est pas forcément prescrit dans de tion font face à la recrudescen-
que à la nicotine », rappelle Anne que peuvent également être asso- un traitement par antidépres- tituts nicotiniques. bonnes conditions, considère le ce des accidents provoqués par
Borgne, tabacologue à l’hôpital ciés, les secondes présentant seurs. Au bout d’un an, l’efficacité du docteur Borgne. Les médecins doi- les mini-motos. La préfecture
Jean-Verdier de Bondy (Seine- l’avantage de gérer, dans l’ins- Champix (après trois mois de trai- vent le réserver exclusivement aux du Val-de-Marne lance, avec
Saint-Denis). tant, des situations qui appellent Risque de convulsion tement) demeure de 21,1 % gens qui ont une dépendance physi- l’aide de la direction départe-
Pour ceux qui ne veulent pas la cigarette (repas avec des A côté des substituts nicotini- contre 16,4 % pour le Zyban et que et les surveiller régulière- mentale de l’équipement
consulter un médecin, le pharma- fumeurs par exemple). ques, deux médicaments font par- 8,4 % pour un placebo. Des essais ment. » (DDE), une campagne d’infor-
cien constitue un premier Dans tous les cas, le traitement tie des traitements prescrits dans cliniques sont en cours pour Reste un des obstacles majeurs mation sur l’usage de ces machi-
recours. « Nous pouvons évaluer le sera d’autant plus efficace que le le sevrage tabagique. Le Zyban mesurer son efficacité, comparée des traitements contre la cigaret- nes. Visible dans toutes les mai-
degré de dépendance du fumeur grâ- fumeur sera motivé et soutenu. (bupropion) de GlaxoSmithKline aux substituts nicotiniques. Il te : ils ne sont pas remboursés, et ries du département, une affi-
ce à des tests, comme celui de Fagers- « Le tabagisme est une toxicomanie est un psychotrope utilisé comme peut être prescrit de trois à leurs prix sont libres. En revanche, che représente un jeu de mor-
tröm, et lui conseiller un traitement à part entière qui a un retentisse- antidépresseur aux Etats-Unis. six mois. ils donnent droit, sous prescrip- pion dont l’un des symboles est
approprié », explique Philippe ment sur l’équilibre mental et néces- Commercialisé en 2001, il a été « Ses avantages résident dans tion médicale, à un rembourse- remplacé par un sigle représen-
Besset, de la Fédération des syndi- site un accompagnement », expli- très vite assez peu prescrit en rai- son efficacité et son utilisation prati- ment forfaitaire de 50 euros par tant une personne avec un cas-
cats pharmaceutiques de France. que le docteur Anne Castot, chef son de ses contre-indications (ris- que, explique le docteur Borgne. an. que de moto et en fauteuil rou-
Des symptômes de manque, com- du département de la gestion des que notamment de convulsions Ses inconvénients portent sur les Les prix des substituts nicotini- lant. Elle porte le slogan « La
me une humeur dépressive, l’in- risques des médicaments à l’Agen- chez les patients ayant des antécé- effets indésirables. » Près de 30 % ques varient du simple au double route n’est pas un jeu ! Les mini-
somnie, l’irritabilité, l’anxiété, ce française de sécurité sanitaire dents). Il est un peu plus efficace des patients souffrent de nausées d’une pharmacie à l’autre. Patchs, motos non plus… »
plaident également en faveur des produits de santé (AFSSPS). que les timbres (49 % d’efficacité pouvant, dans des cas rares, impo- gommes, comprimés ou inha- Egalement appelés pocket
d’une aide pharmacologique. Ainsi, ceux qui arrêtent seuls à l’arrêt d’un traitement de neuf ser l’arrêt du traitement, moins de leur : chaque officine va privilé- bikes, dirt bikes ou pit bikes,
Les traitements les plus accessi- gier une marque sur laquelle elle ces véhicules à moteur thermi-
bles sont les substituts nicotini- proposera des prix plus intéres- que de moins de 60 cm de haut
ques en vente libre. Ils consistent sants. Pour indication, le prix et pouvant atteindre 50 km/h
à obtenir des concentrations san- moyen constaté en France du Nico- sont en vente libre et fabriqués
guines de nicotine proches de cel- patch, des laboratoires Fabre (28 pour la plupart en Chine et en
les observées chez le fumeur, soit dispositifs transdermiques dosés Corée du Sud. Interdites sur la
en continu (avec les timbres cuta- à 21 mg de nicotine), est de voie publique, ces mini-motos
nés ou patchs), soit au coup par 51 euros, celui d’une boîte de (environ 40 000 en circulation
coup (avec les comprimés, gom- Niquitin de GlaxoSmithKline (72 en France) sont souvent utili-
mes et inhaleurs) et de les dimi- comprimés, à 2 ou 4mg) est de sées par des jeunes dans des
nuer progressivement. « Leur 17,65 euros, soit 45 euros par mois rodéos à travers les cités. Sur
avantage majeur est leur innocuité à raison de 6 comprimés par jour. Internet, certains sites propo-
totale associée au fait qu’ils multi- Le prix moyen du Champix est sent des modèles neufs à moins
plient par deux les chances d’arrêter de l’ordre de 60 euros pour un de 500 euros. a
de fumer », considère le docteur mois de traitement, mais là enco- A. Ct (avec AFP)
Borgne. re avec des écarts importants.
Au bout d’un an, 18 % des Celui du Zyban est de 93 euros
patients qui ont pris un traite- pour une boîte de 60 comprimés Sécurité routière
ment de substitution nicotinique (soit un mois de traitement). L’enfant en voiture
durant trois mois sont encore abs- En dehors des médicaments, il Alors que la nouvelle règle « une
tinents contre 10 % de ceux qui existe des méthodes alternatives. place = une ceinture = une person-
ont pris un traitement placebo L’acupuncture et l’homéopathie ne » est entrée en vigueur le 1er jan-
(dénué de tout effet). ont été évaluées, mais les résul- vier 2008, la Prévention routière
En dehors d’une allergie au tats contradictoires ne permet- édite une brochure « L’Enfant en
patch, rien à craindre donc si ce tent pas d’en tirer des conclusions voiture », pour guider les parents
n’est un risque d’accoutumance fiables. Quant à la mésothérapie dans le choix et l’utilisation d’un
aux gommes. « De 5 à 10 % des et à l’hypnose, les effets restent dispositif de retenue adapté à l’âge
gens qui ont arrêté de fumer ainsi aussi sujets à caution. a et à la morphologie des enfants.
vont devenir des utilisateurs chroni- La rue reste aujourd’hui le seul lieu public pour griller une cigarette. ERIC BAUDET/FEDEPHOTO Martine Laronche www.preventionroutiere.asso.fr

Le bridge, sport de l’esprit, se pratique dès l’école primaire


Dopé par la multiplication des parties sur Internet, ce jeu de cartes à quatre s’ouvre à un nouveau public

L
e bridge essaie de se dépar- gée de la communication. Les 50 ans. Le jeu nécessite « une de remplir un « contrat », tandis se Mme Fabre. Toutefois, la plupart à des voyages thématiques, com-
tir de son image de passe- 20 000 bridgeurs qui se réunis- concentration intense pendant qua- que l’autre « paire » cherche à l’en des adeptes, en moyenne plus me cette excursion en Chine propo-
temps suranné. La Fédéra- sent chaque jour pour disputer des tre à six heures d’affilée. Il faut avoir empêcher. Les règles, autrefois âgés que les compétiteurs, prati- sée par un voyagiste à l’occasion
tion française de bridge (FFB), tournois n’ont pas forcément les une bonne condition physique pour assez libres, sont désormais fixées quent le bridge dans des condi- des Championnats du monde des
qui compte 105 000 adhérents, cheveux blancs. Vanessa Reess, se souvenir précisément de chacune de manière stricte. Elles nécessi- tions moins astreignantes. Ainsi, sports de l’esprit, qui se déroule-
présente le jeu comme « un vérita- 33 ans, qui enseigne le jeu dans des cartes », dit-elle. tent un apprentissage rigoureux, Francis et Brigitte, un couple de ront, à Pékin, en octobre 2008.
ble sport de l’esprit », qu’elle veut des clubs de Neuilly-sur-Seine et même s’il est possible de commen- septuagénaires lillois, appartien- Plusieurs dizaines de milliers de
mettre à la portée de tous. Levallois-Perret (Hauts-de-Sei- Organisation très structurée cer à jouer après une courte explica- nent au même groupe depuis plus personnes se retrouvent égale-
Confrontée à l’essor du poker, la ne), a gagné avec son équipe le Le bridge, apparu à la fin du tion. La compétition obéit à une de quarante ans. Les parties leur ment chaque jour en ligne, en parti-
FFB cherche à toucher un public Championnat du monde de la caté- XIXe siècle dans les cercles d’offi- organisation très structurée. Un permettent de garder le contact culier sur le site Bridgebase.com.
large, jusqu’à organiser des parties gorie « dames » en 2005. ciers américains et britanniques, écran opaque divise la table dans le avec leurs amis. Le jeu imprime « On joue avec des gens du monde
dans les écoles primaires. « Les Elle jure que « le bridge bour- est un dérivé du whist et se joue sens de la diagonale afin que les même sa marque au mobilier fami- entier, que l’on finit parfois par ren-
enfants effectuent ainsi des exercices geois, avec thé et petits gâteaux, c’est avec 52 cartes. Le jeu met en scène joueurs d’une même paire ne puis- lial. « Nous avons récupéré au cours contrer », raconte Serge Rou-
de probabilité sans s’en rendre comp- fini ». La majorité des profession- quatre joueurs, répartis en deux sent se voir. « Lorsqu’on est fatigué, de divers héritages cinq belles tables quillaud, qui enseigne le bridge à
te et avec plaisir. Même une classe nels ou amateurs qui, comme elle, « paires » qui s’affrontent pour un simple signe d’étonnement alerte de bridge », raconte Francis. Bordeaux. Il y aurait même eu des
dissipée se prend rapidement au participent à des concours à un une série de donnes. L’une des le partenaire, surtout si les deux Les fervents bridgeurs partici- mariages. a
jeu », explique Agnès Fabre, char- haut niveau, ont entre 30 et deux équipes se fixe pour objectif joueurs se connaissent bien », préci- pent volontiers à des croisières ou Olivier Razemon
20 Météo & Jeux 0123
Mercredi 2 janvier 2008

Mercredi 2 janvier 2008 Le 02.01.2008 H En Europe


02.01.2008 12h TU

15
Changement par 45 km/h Amsterdam éclaircies -1 0 Alger éclaircies 6 13

10
Lille 1055
3° Températures Athènes éclaircies 7 8 Amman beau temps 6 14
0° à l’aube Bangkok ensoleillé 17 25
l’ouest et le sud 4° 15° et l’après-midi
Belgrade
Berlin
couvert
couvert
-6
-1
-4
-1 Beyrouth beau temps 11 17 Reykjavik
Reykjavik

Cherbourg Amiens

Berne éclaircies
Bratislava couvert
-2
-4 -4
1 Brasilia éclaircies
Buenos Aires éclaircies
19 29
20 34 1000 10
10
50 A
40 km/h 0° Bruxelles éclaircies 1 3 Dakar beau temps 17 22 Oslo 40

Rouen 4° Budapest couvert Djakarta averses éparses 24 32
Helsinki
St-Pétersbourg
0° -5 -4
-2° Metz Bucarest Dubai beau temps 21 24
Stockholm
forte neige 0 -4
Caen 4° 3° -3° Copenhague faible neige 1 1 Hongkong beau temps 10 12
103
0
PARIS Riga
Brest -1° Châlons- 1° Dublin très nuageux 8 8 Jérusalem beau temps 5 15 Moscou

1° 4° 1° en-Champagne Strasbourg Edimbourg pluvieux 7 7 Kinshasa averses éparses 21 30 Edimbourg Copenhague

10
5° Rennes 4° -3° Helsinki éclaircies -3 -6 Le Caire beau temps 8 18

20
0° Orléans Istanbul couvert 5 4 Mexico averses éparses 2 6 Minsk
1° Dublin

5° -2°
4° Dijon
Kiev beau temps
La Valette éclaircies
-15
9
-11
12
Montréal
Nairobi
faible neige
beau temps T D
-7 -14
12 27 Londres
Amsterdam

Bruxelles
Berlin

Prague
Varsovie

Lisbonne forte pluie 13 13 New Delhi beau temps 8 17 Kiev


Besançon
Nantes -3°
-3°
Ljubljana ensoleillé -7 -2 New York averses de neige -6 -2 985 Munich Vienne
1° 3° Londres éclaircies 6 5 Pékin ensoleillé -6 0 Paris
Budapest
5° Poitiers 3° Luxembourg éclaircies -7 -2 Pretoria éclaircies 11 28
Berne
Odessa
-2° Madrid faible pluie 3 6 Rabat forte pluie 11 12
995
Zagreb
Chamonix Séoul ensoleillé -6 0 Milan
6° Clermont- -9° Moscou très nuageux -8 -8 Belgrade
Nicosie ensoleillé 10 14 Singapour forte pluie 24 25 Bucarest
Ferrand Lyon -2° 3°
Limoges Oslo couvert 0 -2 Sydney éclaircies 16 26 Sofia
-3° 7° Prague éclaircies -4 -1 Téhéran couvert 2 4 Barcelone
Rome
15 km/h 0° 1005
7° Reykjavik faible neige 0 -1 Tokyo ensoleillé 2 9 Istanbul
8° Grenoble Riga ensoleillé -11 -8 Tunis ensoleillé 9 14
Madrid

Bordeaux
-3°

Rome
Sofia
très nuageux
faible neige -5
0
-5
7 Washington éclaircies 0 -1
1015
Lisbonne

Séville Athènes
D Ankara

Tunis
1° Stockholm faible neige -2 -2 15
Alger 10
7° Tallin éclaircies -6 -6 Cayenne averses éparses 26 28
A Anticyclone D Dépression
Tirana beau temps -5 2 Fort-de-Fr. averses éparses 24 27 102 Beyrouth
0
H
Rabat
Nice Varsovie éclaircies -4 -6 Nouméa averses modérées 25 28 Front chaud Front froid Tripoli
10 km/h Toulouse Montpellier 6° Vienne Papeete averses éparses 23 28 10 Occlusion Thalweg
Jérusalem
éclaircies -4 -2 25
1° 5° Marseille 10° Vilnius beau temps -13 -8 Pte-à-Pitre ensoleillé 22 27
Biarritz < -10° -10 à -5° - 5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° >35°
2° 8° 11° 6° Zagreb éclaircies -3 -4 St-Denis averses modérées 25 29
Le Caire

12° 12°
Perpignan Dans le monde Très fortes pluies attendues sur la Californie jeudi et surtout vendredi
1° 20 km/h Ajaccio
Anchorage St-Pétersbourg
11° 3° -8°
13° -4°
Vancouver
-11°
Omsk
-26° Irkoutsk
-5° Québec 1° -9°
< -10° -10 à -5° - 5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° >35° 4° -12° Paris -10°
4° -7°
8° -18° Vladivostock
LEVER: 08h44 LEVER: 03h08 Barcelone
ST-BASILE Chicago 6° Ankara -17°
-8° -4° Bagdad -10°
COUCHER: 17h03 COUCHER: 12h41 13° Kaboul -1°
COEFF. DE MARÉE:37 -6° Tripoli 1° 4°
Los Angeles 3° Shanghai
PARIS PARIS 5° 10° Marrakech 9° 17° -1°
Miami 9°
15° 9° 15°
Riyad Karachi 3°
Honolulu 17°
En France 19° Khartoum

28°
13° Hanoi
22° 10°
Mercredi, avec l'approche d'une vaste zone de basse pression sur l'ouest de la France, le 24° Managua 14° 15°
20° 37°
ciel se chargera par l'ouest et le sud du pays et quelques précipitations se produiront sur la Cumul pluviométrique 28°
Caracas
23°
Abidjan Yaoundé
17° Kuala Lumpur
façade atlantique et sur le pourtour méditerranéen jusqu'aux Cévennes. Ailleurs, les le 02.01.2008 29°
24°
32°
26°
22°
26°
> 50 mm Port Moresby
grisailles céderont la place à des éclaircies en cours de journée, plus belles en direction de Lima 28°
la Belgique et le matin sur le Centre-Ouest. Le soleil prédominera par ailleurs sur les reliefs 15-50 mm 18° La Paz 33°
19° 5° Antananarivo
de l'est du pays. Le vent de secteur sud à sud-est soufflera modérément près des côtes. 5-15 mm 6° Rio de Janeiro 16° Alice Springs
22° 22°
Les températures resteront assez froides vers le nord-est. 1-5 mm 31°
21°
Auckland
38°
Santiago du Chili 20° Le Cap 17° 14°
< 1 mm 22°
Jeudi Jours suivants 27° 22°

0° Région Vendredi Samedi Dimanche


2° 4° 3° 5° 6°
Météorologue en direct
7° Nord-Ouest
-1° 9° 8° 11° au 0899 700 703

-1° 0° 0° 6° (1,34 € l’appel + 0,34 € la minute)
5° Ile-de-France
2° 6° 8° 9° 7 jours/7 de 6h30-18h

6° 3°
Nord-Est
-7° -7° 3° Service proposé par MeteoNews Air France vous souhaite
10° 7° -1° 1° 4°

4° 5° 5°
en partenariat avec Le Monde une bonne année 2008.
10° Sud-Ouest
3° 9° 10° 12°
10° 11° 8° 6° 5° 1° www.airfrance.fr
11° 12° Sud-Est http://www.meteonews.fr
9° 10° 13°

MOTS CROISÉS Nº 08 - 002 SCRABBLE ® N˚566 SUDOKU Nº 670 Solution du no 669


MOTS CROISÉS PROBLÈME N° 08 - 002
1 2 3 4 5 6 7 9 10 11 12 13 14 15 2 7 5 8 9 1 4 3 6
8
Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr 8 1 6 4 9 3 5 7 1 8 2
1 8 3 4 6 2 7 5 9
A
4 4 3 2 1 8 5 9 6 7
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 B A 8 5 1 6 7 9 3 2 4

I C G 1 5 3 4 7 9 6 2 4 3 5 1 8
5 6 7 9 1 8 2 4 3

II
D E 6 9
3
2
1
8
4
5
7
3
2
4
6
6
8
7
9
1
5

E N 2 5 4 8
III Facile
F T
7 8 2 9 Complétez toute la
IV G E grille avec des chiffres
allant de 1 à 9.
H B L O Q U A I S 3 2 Chaque chiffre ne doit
V
être utilisé qu’une
I 9 7 4 seule fois par ligne,
VI
J par colonne et par
6 2 carré de neuf cases.
VII K Réalisé par Koalog (http://sudoku.koalog.com)
VIII L
M
IX Un jeu pour chaque jour Le Loto
N Lundi daté mardi Affaire de logique Les résultats sont
X O Mardi daté mercredi Scrabble publiés dans cette page
Mercredi daté jeudi Bridge dans nos éditions datées
Vendredi daté Samedi L’art en question dimanche-lundi, mardi
HORIZONTALEMENT VERTICALEMENT « L’ODS 5 » une solution, effacez-la avant de Samedi daté dimanche-lundi Echecs et vendredi
L’Officiel du Scrabble n˚ 5 continuer.
I. Fat. II. Bel ensemble de qua- 1. Comme une mule froussarde. (Larousse, 30 ł ) est désormais en 2. Préparation de la grille de
lités. Triste père devenu belle 2. Rivière du Congo. Chaque vigueur. Il compte quelque la semaine prochaine.
mer. III. Mal reçus, même milieu a le sien. 3. Petit défaut 2 500 mots jouables supplémen- c) Tirage : EEIMSTU. Trouvez
quand ils sont mérités. Ne se souvent insupportable. Donne taires, dont une grande partie a un sept-lettres. Ce tirage s’ap-
déplace qu’en grande pompe. de la force à l’accord. 4. Riche été empruntée au dictionnaire puie, entre autres, sur les trois let-
Hachette. Le tirage ci-dessous ne tres de BDF. Trouvez les trois huit-
IV. Se promènent dans les nua- chez le poète. Finît par accepter.
génère ni sept-lettres, ni même de lettres.
ges. V. Bien ennuyée. VI. Petite 5. Reste en place après la mois- six-lettres. En revanche, il permet
tresse pour de dures punitions. son. 6. Coups d’arrêt. 7. Vieille de former soit le suffixe -FIER, Solutions dans Le Monde du
Patronne. VII. Pour les échan- habitude. Mécènes italiens. « qui fait, qui rend », soit le suf- 9 janvier.
ges dans les Highlands. Voyelles. 8. S’exprimait avec fixe -FÈRE, « qui porte ». L’ODS Lettres d’appui du tirage :
Napoléon y passa en vainqueur. vigueur. 9. Dix points à la belo- 5 procure trois nouveaux mots uti- LGBQTOAN.
De l’or au labo. VIII. Un peu de te. Protection. 10. Bien reçus. lisant un de ces deux suffixes :
jugeotte. Petit ensemble. Vallées Plume de la Botte. 11. Fait du NAZIFIER (anagramme FARI- Solutions du problème paru
profondes. IX. Boisson sucrée. neuf. Drôle de blase, charmant NIEZ), HUMIFÈRE, riche en dans Le Monde du 26 décem-
Comme une feuille bien rem- oiseau. 12. Agressent en perma- humus, et RADIFÈRE, qui bre.
plie. X. Les dernières datent du nence. contient du radium (anagramme a) ABUSEE G 5, 51, faisant
DEFERRAI). SACQUEREZ.
Programme Commun. Philippe Dupuis
b) BEJAUNES, jeune niais, 1 G,
1. Tirage : E E F I R R U 104 – RUBANEES, M 8, 72 –
a) Dans la colonne 5, trouvez BANQUEES, J 5, 71 – ABSTE-
Solution du n° 08 - 001 Verticalement un quadruple de 40 points. NUE, 10 E, 68 – AUBINEES,
Horizontalement 1. Esbroufeur. - 2. Xérés. Etre. - b) Avec ce même tirage, trou- mises à l’arrêt automatiquement
I. Exceptionnel. - II. Serviette. SA. - 3. Crûment. Gc. - 4. Evier. Aber. vez huit mots de huit lettres en le par le passage d’un train, 6 E, 64.
III. Bruit. EADS. - IV. Réméré. - 5. Pitrerie. - 6. Té. ENA. Sot. - complétant avec huit lettres diffé- c) VENTAGES, vannages –
Neuve. - V. Osèrent. Rien. - VI. 7. Ite. Timoré. - 8. OTAN. Lui. - rentes appartenant à l’un ou à ANGEITES, inflammations des
Raillent. - VII. Fêtai. Mua. Ta. - 9. Nederland. - 10. Suie. Sud. - l’autre des mots placés sur la vaisseaux, ou SIEGEANT – GAN-
VIII. Et. Besoins. - IX. Urge. Or. 11. Es. Vent. Eu. - 12. grille. Ces huit lettres d’appui SETTE, petite ganse, ou GESTAN-
Duel. - X. Recrutés. Due. Lamentable. sont données ci-dessous. TE, en gestation.
N.B. Dès que vous avez trouvé Michel Charlemagne
0123
Mercredi 2 janvier 2008 Ecrans 21
Internet
NTT DoCoMo achète
le fournisseur d’accès
singapourien MagiNet
Deutsche Grammophon mise Lasélectiontélé
Le premier opérateur de télécom-
munications mobiles japonais,
NTT DoCoMo, a annoncé, le
sur le téléchargement MARDI 1er JANVIER MERCREDI 2 JANVIER

21 décembre 2007, l’acquisition


d’un fournisseur d’accès, Magi-
Internet Les enregistrements du célèbre label de musique Les Jurés Cirque
20.50 France 3 Eléphants, che-
20.45 France 4 Neuf hommes et
net, spécialisé dans les services classique sont désormais mis en vente sur la Toile femmes, en proie à des conflits vaux, caniches : au Festival interna-
Web et vidéo à la demande. La fir- affectifs ou idéologiques person- tional du cirque de Massy, les ani-
me singapourienne propose ses nels, doivent rendre un verdict maux sont en piste. La retransmis-

L
services dans quelque 550 hôtels a crise du disque n’épargne toriques de ce label, longtemps du service marketing et média de en leur âme et conscience, dans sion de l’édition de janvier 2007
situés dans une quarantaine de pas la musique classique. associé au chef d’orchestre Her- Deutsche Grammophon, avant une sinistre affaire d’empoison- fait honneur au cirque à l’ancienne.
pays de la région Asie-Pacifique. Durant le premier semestre bert von Karajan. de souligner que « le public de nement de gâteau au chocolat Loin des surprises inventives du
Le prix d’acquisition est d’envi- 2007, les ventes dans ce secteur Point fort du site : les téléchar- musique classique est générale- lors d’un repas de famille. Une nouveau cirque, ici, les numéros
ron 150 millions de dollars (un ont chuté de 33 % en France. Les gements MP3 se font à un débit ment respectueux du copyright ». série en six épisodes – les deux n’ont pas peur des paillettes, du
peu plus de 100 millions d’euros), labels réagissent en lançant diffé- de 320 kilobits par seconde. « Les Le seul bémol concerne le prix premiers sont proposés ce soir – strass, des couleurs criardes et des
a précisé NTT DoCoMo, qui pro- rentes opérations. Dernière en experts “audio” s’accordent pour des téléchargements – entre signé Bertand Arthuys, sur un gros gags de clowns. Mais tout cet
cédera à cette acquisition par le date, la création du « Web dire que la qualité de ces télécharge- 10,99 et 11,99 euros l’album – scénario de Colo Tavernier étalage s’accompagne de numéros
biais de sa filiale InterTouch, éga- Shop » de Deutsche Grammo- ments ne peut être distinguée de cel- supérieur à ceux pratiqués par O’Hagan et Marie-Françoise virtuoses impressionnants à l’ima-
lement basée à Singapour. phon. Depuis fin novem- le d’un CD. Par ailleurs, le débit les autres plateformes (iTunes Hans. Avec Julien Bravo, Vanessa ge des splendides prouesses au
bre 2007, les internautes peuvent dépasse celui des autres platefor- Music Store, Fnacmusic, Virgin- Guedj et Anne Werner. trapèze volant des Flying Neves
Sur la Toile, une fiction télécharger les enregistrements mes de téléchargements, qui se Mega…). Par ailleurs, le site Junior brésiliens.
sur « les coulisses du label allemand (filiale d’Uni- situe entre 128 et 192 kilobits par éprouve encore quelques difficul- L’Enfant sauvage
du paradis » versal Music) sur son site. C’est seconde », assure M. Lang. tés de fonctionnement selon les 10.10 CineCinema Famiz A l’été La Légende des trois clés
« Vous vous demandiez pourquoi une première dans l’univers des navigateurs employés. 1778, dans une forêt de l’Avey- 20.50 M 6 Troisième et dernière
Dieu ne descendait pas résoudre majors de la musique classique. 50 000 téléchargements Cela ne l’a toutefois pas empê- ron, des paysans capturent un partie de la série d’aventures
les problèmes ici-bas ?… …Parce « Ce lancement permet d’attirer Le mélomane peut télécharger ché de faire un démarrage en fan- enfant d’une dizaine d’années signée Patrick Dewolf avec
que là-haut, c’est pire !!! » Tel est à la fois nos habitués, mais aussi un album entier ou bien des pla- fare. Lors de la première semaine (Jean-Pierre Cargol), sourd, Julie Gayet et Thierry Neuvic.
le point de départ très iconoclas- un nouveau public qui éprouve des ges séparées. Dans le premier de mise en ligne, quelque muet, hirsute et nu. Cet enfant Une fiction française placée sous
te de Nous ne sommes pas des difficultés à se procurer dans le cas, il recevra un « e-booklet », 50 000 téléchargements ont été sauvage, dit « Victor », est emme- le signe « 3 », avec les péripéties
saints, une fiction courte – commerce des enregistrements de sorte de fascicule sous format vendus. Le label compte bien ne né à Paris, à l’Institut des sourds- de trois adolescents messagers,
six minutes par épisode – dispo- musique classique », explique PDF, comprenant photos et texte pas s’arrêter là et envisage, cou- muets, où il devient un objet de malgré eux, d'une vieille prophétie
nible sur Internet à l’adresse : Michael Lang, président de d’accompagnement. Autre atout rant 2008, de développer le télé- curiosité. Un film, tourné en 1969 de l'ordre des Templiers ?
www.nousnesommespasdes- Deutsche Grammophon. de ces téléchargements : ils n’ont chargement vidéo et de commer- par François Truffaut, volontaire- Poursuivis par un groupe
saints.com. Lancée depuis une Le « Web Shop » propose à pas de sécurité DRM (Digital cialiser ainsi ses DVD de concerts ment en noir et blanc, qui est d'hommes décidés à les supprimer,
semaine, la série comprend déjà l’heure actuelle 2 500 albums, Rights Management). « L’audi- et d’opéras. a l’adaptation cinématographique les trois ados devront éviter les
deux épisodes et raconte les dont 600 étaient indisponibles teur peut donc écouter l’album sur Antoine Pecqueur d’un mémoire, publié en 1806, par ultimes pièges de leurs ennemis
petits tracas quotidiens de Dieu en CD. L’occasion de réentendre n’importe quel baladeur », remar- le docteur Itard sur une histoire pour résoudre l’énigme des trois
et de ses anges. des enregistrements parfois his- que Daniel Goodwin, directeur www.deutschegrammophon.com rigoureusement authentique. clés. A suivre en famille.

Mardi 1er Janvier


TF1 France 2 France 3 Canal + Arte M6
20.50 20.45 20.50 20.50 20.45 20.50
Le Top 50 du rire. N’oubliez pas les paroles. Master and Commander/ L’Age de glace 2 a Les Racines du ciel a Magiciens :
Les Meilleurs Plans drague Jeu présenté par Nagui. De l’autre côté Film Carlos Saldanha. Anima- Film John Huston. Avec Errol leurs plus grands secrets.
Divertissement présenté Invités : Thierry Lhermitte, du monde a tion (Etats-Unis, 2005) d. Flynn, Juliette Gréco, Trevor Divertissement présenté
par Jean-Luc Reichmann. Shirley & Dino, Nelson Monfort, Film Peter Weir. Avec Russell Une réussite dans le genre Howard (EU, 1958) d. par Stéphane Rotenberg.
22.55 Philippe Candeloro, Claire Keim, Crowe, Paul Bettany, Billy Boyd, (animation en 3D) Un émouvant Errol Flynn Invités : Shirley & Dino,
Ushuaia extrême nature.
Magazine présenté par Nicolas
Hulot.
Guy Forget, Henri Leconte,
Martin Lamotte, Yves Lecoq.
23.10
James d’Arcy, George Innes
(Etats-Unis, 2003) 0 d.
Un film d’aventures maritimes
22.20
Little Miss Sunshine
Film Jonathan Dayton
vieillissant.
22.50
La Forêt interdite a a a
Eve Angeli.
Caroline Marx, Stéfan Leychon,
Gaetan Bloom, Otto Wessely et
• Europe
0.20 Highlander où le spectaculaire côtoie et Valerie Faris. Avec Abigail Film Nicholas Ray. Avec Burl Eric Antoine s’apprêtent à lever 2008 : année de la présidence française
Star Academy. Film Russell Mulcahy. Avec une vision intime et introvertie. Breslin, Greg Kinnear, Paul Ives, Christopher Plummer, le voile sur quelques secrets.
Télé-réalité. Christophe Lambert, Sean 23.10 et 1.40 Dano, Alan Arkin (EU, 2006) d. Gypsy Rose Lee, Tony Galento, 22.45
1.00
C’est pas moi, c’est lui
Film Pierre Richard et Alain
Connery, Roxanne Hart, Clancy
Brown (GB - EU, 1986) 0 d.
1.01
Soir 3.
23.35
Concert du Nouvel An.
0.00
La Flûte enchantée
Film Kenneth Branagh. Avec
Emmett Kelly (EU, 1958) d.
Magnifique méditation.
0.20
T’empêches tout
le monde de dormir.
Magazine présenté par
• France
Godard. Avec Pierre Richard, Expression directe. Dir. Herbert von Karajan (1987). Joseph Kaiser, Amy Carson, Arte découverte. Marc-Olivier Fogiel. Les services publics en ligne de mire
Aldo Maccione, Valérie Mairesse, CGPME d. 1.15 Benjamin Jay Davis. Musical Les Explorateurs du temps 1.15
Danielle Minazzoli, Henri Garcin 1.05 Plus belle la vie. (Grande-Bretagne - France, [1 et 2/2] Documentaire Zone interdite.
(France, 1979, 95 min) d. Journal, Météo (20 min). Feuilleton (55 min) d. 2006, v.o., 125 min) d. (GB, 2005, 90 min) d. Magazine (105 min) d.
www.lemonde.fr/dosdoc
+ Les Clés de l’info
Mercredi 2 janvier Tout ce qu’il faut retenir
de l’actualité du mois JANVIER 2008
DOSSIERS&DOCUMENTS

TF1 France 2 France 3 Canal + Arte M6 Pour tout savoir, le meilleur du « Monde »
20.50 20.50 20.50 20.50 20.40 20.50
Combien ça coûte ? Je hais les parents. 15e Festival international Le Grand Appartement Mission Antarctique. La Légende des trois clés.
Les Dix Chiffres de l’année
Magazine présenté par
Téléfilm. Didier Bivel. Avec
Carole Richert, Stéphane Freiss,
du cirque de Massy.
Spectacle d.
Film Pascal Thomas. Avec
Mathieu Amalric, Pierre Arditi,
Documentaire. Jean Lemire.
22.40
Téléfilm. Patrick Dewolf. Avec
Paul Blaise, Manon Gaurin, Julien
La sélection radio
Jean-Pierre Pernaut. Daniel Prévost, Danièle Lebrun, 22.40 Laetitia Casta (Fr., 2006) d. Le Dessous des cartes. Crampon. [3/3] (Fr., 2007) d.
22.40 Thomas Doucet (2005) d. Keno, Soir 3. 22.35 Le Dessous des glaces Lancés à la recherche des trois
Les Experts. 22.25 23.10 Scoop a de l’Antarctique. Magazine. clés reliées aux prophéties,
MARDI 1er JANVIER MERCREDI 2 JANVIER
Epreuve d’amour. Eau morte. Patrick Sébastien fait la Rue des figuiers. Film Woody Allen. Avec Scarlett 22.50 un jeune garçon et sa belle-
Péril en la demeure Série fête au Casino de Paris. Téléfilm. Yasmina Yahiaoui. Johansson, Hugh Jackman, Les Origines secrètes mère sont kidnappés. Quels enjeux pour 2008 ? Nouvelles technologies
(S4, 1 à 3/23). Avec William Spectacle enregistré en 2007 Avec Marthe Villalonga, Fellag, Woody Allen (EU, 2006) d. de l’aventure spatiale 22.20 14.40 RFI « Les grands enjeux 15.00 Europe 1 Frédéric Taddeï
L. Petersen (2003) 2 d. au Casino de Paris d. Biyouna (France, 2004) d. Une jeune journaliste est européenne. Supernova. internationaux en 2008. » (« Regarde les hommes chan-
1.10 0.00 Dans un immeuble des quartiers contactée par l’esprit Documentaire. Bruno Favard d. Téléfilm. John Harrison. Avec Inquiétudes en Iran, Afghanistan, ger »). Morceaux choisis : « les
Diagnostics. Journal, Météo. maghrébins de Toulon, d’un confrère décédé. 23.45 Luke Perry, Tia Carrere, Peter Proche-Orient, Irak. Espoirs en nouvelles technologies ».
Série (S1, 6/10). Escapade 0.25 des femmes ont choisi de vivre 0.10 Court-circuit. Magazine. Fonda. [1 et 2/2] (2005) 0 d. Côte d’Ivoire, Chine, Etats-Unis,
champêtre. Avec Ursula Candide. « à l’européenne ». Mon meilleur ami 0.30 1.15 Europe… Quels devraient être les Le Sexe en 2050
Karven, Michael Roll d. Opérette de Bernstein. Par 0.30 Film Patrice Leconte. Avec Les Tueurs Pinocchio et Gepetto
grands rendez-vous de l’actualité 16.00 France Culture Un docu-
2.00 l’Ensemble orchestral de Paris. Jean-Marie Rivière. Daniel Auteuil, Dany Boon, de la lune de miel a a a Film Michael Anderson.
Star Academy. Dir. John Axelrod. Avec William De l’Alcazar au Paradis latin Julie Gayet, Julie Durand Film Leonard Kastle. Avec Avec Martin Landau, Udo Kier en 2008 ? Panorama des périls et mentaire d’Olivier Chaumelle et
Télé-réalité (40 min). Burden... (2006, 165 min). Documentaire (75 min) d. (France, 2006, 90 min) d. Shirley Stoler (v.o., 108 min). (Etats-Unis, 2001, 85 min). risques internationaux mais aus- Jean-Philippe Navarre. Comment
si des espérances. Invité : Bruno ferons-nous – ou plutôt celles
FRANCE 5 TMC NT 1 LCP-AN/PUBLIC SÉNAT Tertrais, maître de recherches à et ceux qui nous survivront –
la Fondation pour la recherche l’amour dans cinquante ans ?
20.40 20.45 20.45 20.30 stratégique (FRS). L’Histoire nous réserve-t-elle
Question maison d. Le Mur infernal. Au-delà du réel, l’aventure continue. Impertinences.
21.30 Spécial People Présenté par Laurence Boccolini. Zigzag. Insectes polaires 0 Série (saison 6, 19 La santé est-elle un luxe ? Magazine. de radicales modifications de
Silence, ça pousse ! d. 22.20 et 20/22). Avec Frank Whaley, John Amos. 21.00 Travail d’orchestre notre façon d’appréhender les
22.00 Extreme Makeover Home Edition : 22.10 Les Gueules de l’emploi. 15.00 France Musique « Travail plaisirs du sexe ? Avec Radu Clit
C’est notre affaire. Les Maçons du cœur. Journal. Documentaire. Martine Delumeau (2002). d’orchestre. » Autour de Johann (psychanalyste), Catherine
Les Résidences secondaires Magazine. La Famille Powers. La Famille Woslum. La 22.20 22.00 Strauss (1825-1899), par Alain Dufour (écrivain), Emmanuel
22.30 Famille Cox. La Famille Burns. Documentaire. Jury de stars. Bouge la France ! Pâris. Au programme : deux Pierrat (avocat au Barreau de
C dans l’air. 1.25 Divertissement présenté par Elsa Fayer. Magazine présenté par Pierre Sled. œuvres du compositeur viennois. Paris), Arnaud Martorell
23.35 Joy in love à San Francisco 0.00 23.30 Histoires de la forêt viennoise, par (psychiatre), John B. Root (pro-
L’Empire du sushi. Téléfilm. Jean Garner. Avec Zara Whites, Justine : Le Trésor perdu des Incas. Si la Cour m’était comptée.
Sergiu Celibidache et l’Orchestre ducteur et réalisateur de films
Documentaire. Gérard Lafont (55 min) d. Isabelle Heurtaux (France, 1992, 80 min) 6. Téléfilm. Kevin Alber (EU, 1996, 95 min) d 6. Documentaire. Jean-Bernard Andro (50 min).
National de France ; Ouverture pornographiques), Peggy Sastre
FRANCE 4 DIRECT 8 W9 I-TELE de La Chauve-Souris, par Carlos et Charles Müller (auteurs de
Kleiber et l’Orchestre radio- « Sexe machines »). Deuxième
20.45 20.35 19.45 20.45 symphonique de Stuttgart. saison [3/5]. Rediffusion.
Doctor Who. Changer tout. Les Simpson. L’Année internationale.
Peines d’amour gagnées. L’Embouteillage sans Téléfilm. Elisabeth Rappeneau. Avec Yvon Back, 20.45 Documentaire.
fin Série (saison 3, 2 et 3/13). Avec Dean Artus de Penguern, Danièle Lebrun (2003) d. Enquête d’action. 21.15
Christianisme européen The Rake’s Progress
Lennox Kelly, David Tennant, Freema Agyeman, 22.15 Vacances de milliardaire à Courchevel L’Année des affaires. 17.00 France Culture Quel avenir 20.00 France Musique The
Anne Reid, Roy Marsden (2007). Les Livres de la 8. Magazine présenté par François Pécheux. 21.45 pour le christianisme en Europe ? Rake’s Progress, opéra en trois
22.25 Magazine présenté par François Busnel. 22.20 L’Année en actu. Avec Michel Kubler (rédacteur actes et un épilogue d’Igor Stra-
Franck Dubosc - Romantique. 23.20 Rien que la vérité. 22.15 en chef religion à La Croix), vinsky (1882-1971). Chœur du
Spectacle enregistré au Zénith, en 2005. C’est arrivé sur la 8. Best of Magazine présenté par Julie Raynaud. L’Année politique. Céline Béraud (sociologue, maî- Théâtre des Champs-Elysées
0.35 0.00 23.45 [1 et 2/2]. Documentaire. tre de conférences à l’université et Ensemble Orchestral de Paris,
Six Sexy. Morandini ! Tendances. 23.00 de Caen), Fabrice Hadjadj (philo- dirigés par Frédéric Chaslin.
Série (saison 3, 4 et 5/7, 50 min) 0. Magazine (50 min). Magazine (105 min). Journal de la nuit. sophe et dramaturge) et Jérôme Concert donné, en novembre,
Les codes du CSA 0 Déconseillé aux moins de 10 ans 2 Déconseillé aux moins de 12 ans 6 Déconseillé aux moins de 16 ans 8 Déconseillé aux moins de 18 ans.
Anciberro (journaliste à Témoi- au Théâtre des Champs-Elysées,
Les cotes des films a On peut voir a a A ne pas manquer a a a Chef-d’œuvre ou classique. Sous-titrage spécial pour les sourds et malentendants d. gnage chrétien). à Paris.
22 0123 Mercredi 2 janvier 2008

Billet Ecofrictions Chiffres


e-marchands contre e-clients
3
Robert Solé

Nouvel An

L
JE M’EN DOUTAIS, figurez-vous. Ou, es cyber-marchands ne sont tou- déposés à l’Assemblée nationale. Plus gra-
plutôt, je doutais. Et pas seulement parce jours pas revenus du cadeau ve, souligne la Fevad, qui fédère 600 sites
que plusieurs amis me traitaient de naïf ! empoisonné que le gouvernement marchands : aucun représentant du sec-
Cette année, de petits signes avaient nour-
ri mon soupçon. Sous son déguisement,
je devinais une présence plus familière,
plus banale. Et sa capacité de répondre
leur a fait pour Noël. Pour renfor-
cer la protection du consommateur, la loi
Chatel pour « le développement de la
concurrence au service du consommateur »,
La loi Chatel interdit
l’utilisation de numéros
surtaxés pour le suivi
teur du commerce en ligne n’a été audi-
tionné au Sénat alors que la grande distri-
bution et les fournisseurs industriels ont
été reçus par Luc Chatel, secrétaire d’Etat
décès
adoptée le 20 décembre, comprend deux à la consommation, et Christine Lagarde, En Egypte, la grippe aviaire
aux désirs de tout le monde me paraissait
de moins en moins vraisemblable. Com- amendements concernant le commerce
des commandes et permet ministre de l’économie. Les courriers de a fait trois nouvelles victimes
ment pouvait-il être partout à la fois ? électronique. de se faire rembourser la fédération sont restés lettre morte. en moins d’une semaine.
Le premier interdit l’utilisation des La Fevad juge cette « stigmatisation » Une femme de 36 ans est morte lundi
Non, je le sais maintenant : le Père Noël
n’existe pas. Ni hotte ni traîneau. Il va fal- numéros surtaxés pour le suivi des com-
les frais de livraison d’autant plus « incompréhensible » qu’un 31 décembre, après avoir contracté
mandes et les demandes de rétractation. groupe de travail sur ces questions devait auprès de volailles infestées le virus
loir aborder 2008 avec plus de réalisme,
Jusqu’à présent, les services clients sont démarrer ses travaux le 17 décembre H5N1 hautement pathogène de la
et mériter davantage ses cadeaux.
généralement facturés 0,34 euro la minu- 2007. Sans avoir précisément chiffré l’im- grippe aviaire, a annoncé le ministère
L’année qui s’achève a été faste en
te. Mais certains sites y ajoutent une som- les appels vers l’assistance téléphonique pact de ces mesures, la Fevad l’estime égyptien de la santé. Ce décès porte
espoirs et en illusions. Ségolène, Fran-
me forfaitaire. Le second amendement ou les retours de commandes. déjà à plusieurs millions d’euros. Elle à dix-huit – dont trois depuis le
çois, Nicolas… Chacun d’eux nous a
permet désormais au client de se faire « On nous sort du chapeau des amende- craint que certains sites n’utilisent plus 26 décembre – le nombre de victi-
déçus à sa manière, après nous avoir fait
rembourser ses frais de livraison au cas ments qui auront un impact extrêmement les services de livraison express – pour- mes de cette maladie en Egypte,
rêver. Leur ton nouveau, cette autre
où il se rétracterait dans les sept jours de important pour notre secteur », s’est insur- tant de plus en plus demandés par les pays le plus touché après l’Indonésie
manière de se comporter… On avait l’im-
délais légaux. gé Marc Lolivier, délégué général de la clients – de peur d’avoir à les rembourser. (94 morts) et le Vietnam (47). En
pression de changer brusquement de
L’association de consommateurs UFC- fédération de l’e-commerce et de la vente Elle redoute aussi qu’ils soient obligés juin, l’Organisation des Nations unies
génération, sinon d’époque. Aujourd’hui,
Que Choisir a applaudi des deux mains : à distance (Fevad), déplorant que ces d’embaucher des salariés pour leurs cen- pour l’alimentation et la santé (FAO)
notre sévérité à leur égard n’a d’égale que
« Toutes ces mesures vont dans le bon sens. amendements aient été déposés par les tres d’appels. Devenus gratuits, les appels avait noté une amélioration globale
l’espérance qu’ils incarnaient.
Il existe encore trop de litiges avec les sites sénateurs à la dernière minute. Ces mesu- de clients risquent en effet de se multi- de la lutte contre la grippe aviaire
Le Père Noël n’existe pas, mais la vie
d’e-commerce. » Selon elle, les sites d’e- res ne figuraient en effet nulle part : ni plier. Des surcoûts pour les sites qu’ils dans le monde, mais avait estimé
continue. Il va falloir aborder 2008 autre-
commerce devront faire des efforts sur la dans l’avant-projet de loi, ni dans le pro- pourraient répercuter… sur les clients. a que la situation restait critique
ment. En adultes. Sans s’interdire de
qualité du service, justement afin d’éviter jet, ni dans aucun des 300 amendements en Indonésie et en Egypte. a
rêver quand même un peu. a Nathalie Brafman

L’actualité Décryptages
Editorial & Analyses Portrait
2 Editorial. Un président essouflé. 11 Serge Brammertz. Le prési-
Analyse. La mondialisation du
rire, par Macha Sery
Chronique International. Afgha-
dent du Tribunal pénal interna-
tional pour l’ex-Yougoslavie. GRANDS CINEASTES
nistan, l’autre guerre, par Daniel Enquête Série 11
Vernet 13 Cinéma. Le tournage délicat

Page trois
de Barbet Schroeder au Japon. Cette semaine Sergio Leone le livre des
3 Bolivie. Le président Morales Disparitions
poursuit ses réformes malgré les
critiques de l’opposition.
14 Jerzy Kawalerowicz. Une
figure du cinéma polonais.
Cahiers du Cinéma + le DVD Le Bon, la Brute et le Truand
International
4 Afrique. Crise de légitimité au Culture & vous
Kenya.
5 Colombie. Echec de l’opéra- Musiques
tion vénézuélienne de libération 16 Ambiances. Les DJ se conver-
de trois otages. tissent au numérique.
6 Géorgie. La situation économi-
que du pays avant l’élection prési- Cinéma
dentielle. 17 « It’s a Free World ! »
de Ken Loach.
Europe 18 « California Dreamin’»
7 Espagne. L’Eglise catholique de Cristian Nemescu.
entre en force dans la campagne
électorale lors d’un grand rassem- Loisirs
blement à Madrid. 19 Jeux. Le bridge se cherche
de nouveaux adeptes.
France
8 Politique. La cérémonie de
vœux de Nicolas Sarkozy. 0123.fr
Immigration. Les incidents se
multiplient dans les centres de Le Nouvel An à travers
rétention. le monde. De la Chine à
la Belgique, retrouvez les images
Economie du réveillon sur la planète.
& Entreprises Un portfolio à la « une ».
9 Finances. David Naudé, senior Les films préférés des critiques
économiste à la Deutsche Bank, du « Monde » en 2007.
fait le bilan de la situation et Le « Top 5 » dans un article
dévoile ses perspectives pour interactif en séquence Cinéma,
2008. rubrique Culture.
Cette semaine
IL Y A 50 ANS DANS « LE MONDE »
Sergio Leone
Paris au seuil de 1958 le livre + le DVD
Le Bon, la Brute et le Truand
PARIS, entré cette nuit dans la nouvelle année, présentait ce matin €
l’aspect d’une ville morte. Un grand silence… Mais cette veillée de la
Saint-Sylvestre avait été bruyante et agitée. On eût dit que pour atta-
N°2 - 8,60
en plus du Monde*
quer l’an neuf avec des forces nouvelles, les Parisiens jetaient en l’air
tout ce qui leur restait d’énergie de 1957.
Les dernières heures, on les avait passées à acheter, à acheter sans
trêve, et bien au-delà des délais raisonnables. A 11 heures du soir, des
clients en étaient encore à passer leurs commandes. Des foules pres-
sées, impatientes, se jetaient sur les articles de cuir, sacs et porte-
feuilles, sur les bijoux, les services en porcelaine, les pipes et les para-
pluies, les cravates, les jouets, cependant que pâtissiers, charcutiers,
marchands de volailles, les distributeurs patentés du foie gras et du
boudin blanc, jouaient inlassablement du couteau et des balances. On
avait massacré tout un peuple d’oies, de dindes, de volailles enruban- Le 12 janvier Le 19 janvier Luis Buñuel Le 26 janvier Le 2 février
Roberto Rossellini + Païsa + Le Journal d’une femme de chambre Andreï Tarkovski + Le Sacrifice Akira Kurosawa + Ran
nées. Les fleuristes travaillaient à la chaîne, heureux forçats. Les rues
sentaient l’œillet de Grasse, la truffe périgourdine et le poulet rôti.
Enfin, c’était la bousculade dans les restaurants. Le néon et l’électri-
cité se disputaient le privilège d’illuminer la nuit, les devantures bar-
Chez vous, chaque semaine, découvrez un grand cinéaste.
bouillées de craie, les salles garnies de velours, de palmes et de catal-
pas. Des « troquets » de quartier donnaient pompeusement à souper. Chaque week-end, avec Le Monde et “Le Monde TV&Radio”.
Au menu : gratinée, choucroute et beaujolais. Mais des établisse- Pour plus d’informations : www.lemonde.fr/cineastes - Découvrez vos privilèges abonnés
ments sélects annonçaient les perles de l’océan sur champ de neige, la
dinde aux marrons, la bûche, avec champagne et serpentins. a en téléphonant au 0825 120 219 (0,15 €/mn) ou sur notre site internet.
(2 janvier 1958.)
* Le Monde, son supplément “Le Monde TV&Radio”, un livre et un DVD : 9,90 €, sauf le N° 1 Chaplin : 5,20 € (offre de lancement valable du 09/09/07 au 05/12/07). Chaque élément de l’offre peut être acheté séparément à la Boutique
du Monde, 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris, ou par correspondance. Voir conditions en magasin ou sur le site www.lemonde.fr/cineastes. Offre limitée à la France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles.
er
a Tirage du Monde daté mardi 1 janvier 2008 : 324 089 exemplaires. 123

Vous aimerez peut-être aussi