Vous êtes sur la page 1sur 45

MAGICAL-D (provisoire)

Chapitre 1

La fête du Commencement

[Scène extérieur-île volante- Nuit]

Narrateur :

Sur une ile entre les îles célestes

Dans un ciel éclairé de trois astres, sur un mur fortifié, deux soldats effectuent une ronde. De légères brises soufflent.

Garde 1 :

C’est bien calme ce soir tu trouves pas ? Garde 2 :

Ouai, les Erymèrs ne crient pas ce soir. C’est même bizarre ! Garde 1 :

Ecoute tant mieux. Sa repose de pas entendre leur braiements juste un soir. Garde 2 :

(Rire) ouai, tu as peut être raison.

Alors qu’ils discutent tout en marchant, le deuxième garde s’arrête et regarde l’air pensif la cour intérieur.

Garde 2 :

[Silence] Dit, je me suis toujours demandé pourquoi on devait protéger cette tour situé juste sur la prison ? Et pourquoi l’avoir construit la ou le SEIRYOKU passe ?

Le premier garde s’arrête à son tour et se tourne en direction de la tour qui était située au milieu de la cour intérieur. Celle-ci était entouré de lianes et d’un parterre de fleures bleu qui à la lumière des astres illuminaient le sol d’une couleur bleutée. Mais plus impressionnant encore, elle est parcourut d’un immense trait lumineux dorée qui part du ciel et qui se dirige vers la terre.

Garde 1 :

C’est vrai que t’es nouveau ici toi ! Nous avons ordre du générale de protégé cette tour car ils l’utilisent pour capter la lumière du SEIRYOKU et traiter le mal qui réside dans les prisonniers. Voila pourquoi elle est située à cet endroit. La moindre éraflure sur cette tour rendrait inefficace le traitement.

Garde 2 :

Hum

Je vois.

Garde 1 :

(Prenant un aire sérieux) …Mais a ce qu’il parait, selon la légende d’Eterna, elle renfermerait la fille des deux grands mages qui a servie à stabiliser la sphère du SEIRYOKU il ya 100 ans. Cela, pour empêche que le septième cristal touché par le mal lors du dernier cataclysme ne s’épare encore plus le flux de la magie et de la nature. Car on dit que si cette séparation a lieux la magie disparaitrait

peu a peu et que des êtres normaux verraient le jour.

Gade 1 :

(donnant une accolade) Mais j’y crois pas trop ! (sourire) Une fille de 100 ans, t’y crois toi !? Pour moi c’est surtout une façon qu’on les vieux d’embellir la vérité pour que chaque année la fête du Recommencement soit un succès. Garde 2 :

(réfléchie)

Pas faux

Humm

Mais

je pense quand même que dans toute légende, il y a quand même une part de vérité, pas toi ?

Garde 1 :

(regard perplexe) Pff nan c’est pas vrai t’y crois !!? 100 ans!! T’imagine !?? Qui serait capable de vivre 100 ans !!? C’est impossible… *Soupirant+ Alalala je te pensais plus futé.

Garde 2 :

Non, Non! Je disais ca juste comme sa ! Mais tu as probablement raison…

Puis les soldats continuèrent leur ronde sans s’inquiéter.

Narrateur Soudain au loin dans le ciel se dessine une masse d’ombre.

Comme un pressentiment l’un des gardes se met brusquement à regarder le ciel.

Garde 2 Hé tu as vue cette masse au loin ? Garde 1 Qu’est que c’est que se bordel !? Sa a l’aire de se rapprocher de nous !

Les deux soldats se mirent a fixé cette masse d’ombre qui se rapproche a grande vitesse droit sur eux. Quand soudain l’un des gardes s’exclame :

Garde 1 :

BaiiSSeeuu TOiii !!!

Le premier soldat plonge sur son ami et ils esquivent la charge. En se relevant ils tournent la tête pour voir ce qui leurs était passé par dessus. C’est alors qu’ils observent un immense nuage de poussière, et distingue peu à peu une forme.

Mai

mais

Garde 2 :

c’est un Erymèr !!? Pourquoi il nous a chargé !?

Eterxique : Erymère : Animale volant possédant une tête assez dure pour briser la pierre

Garde 1 :

Regarde bien, c’est pas après nous qu’il en avait… En chargeant il a abîmé la tou

Soudain le crie strident des Erymers se fait entendre. Les soldats se tourne en direction du cri, et observe un piqué d’un groupe d’Erymères en direction de la tour.

Garde 2 :

Merde !!! Déclenche le signale d’alerte ! S’ils foncent tous vert la tour ils vont la réduire en miette !!

Les visages des soldats devenu inquiet, l’un court vers le signale d’alerte, trébuche, puis appuis sur le bouton qui fit s’enclencher un son strident dans toute ETERNA.

Garde 1:

(à bout de souffle) Alerte !! Je répète Alerte maximum !!!

Le festival de piquée entamé par Erymers détruisait peu à peu la tour, faisant tombé d’énorme monticules de roche sur le parterre de fleure scintillant de bleu qui entourait la tour. Pendant ce temps, suite à l’alerte, un nombre incalculable de gardes arrive dans la cour et tente de riposter face à l’attaque.

Chef de Garde :

Vite !! Il faut les empêcher de détruire encore plus la tour !! Utilisé votre magie au maximum si nécessaire !!

Un garde paralysé par la peur assiste à la scène à quatre pattes du haut d’un escalier. Les boules magiques envoyer par les gardes se transforment en filet et paralyse peu à peu les Erymers. Cependant ceux-ci riposte d’un laser violet d’une telle puissance, qu’il marque de sa trace le sol et crée des trous dans la palissade.

Garde 1 :

(effrayé, stupéfait) Mais pourquoi font-ils ca !!? Des bêtes pourtant inoffensive

Le combat acharné entre les gardes et les Erymers fini par crée une brèche dans le sol. Ce qui crée une ouverture dans la partie souterraine de la prison. Les prisonniers ayant

remarqué cette brèche, ils s’échappent un a un et s’engouffrent dans la cour ou règne déjà une bataille. L’un d’eux se dresse et dit :

Prisonniers :

-Nous sommes enfin libres! En route pour la liberté !!! -YEAAAAHHHHH ! (réplique tous les prisonniers)

S’en suit un véritable champ de bataille entre les prisonniers, les Erymers et les gardes. Les prisonniers au même titre que les gardes se font balayer par l’explosion des lasers des Erymers. Les prisonniers frappent a main nu et a l’aide de leurs magies les Gardes, alors que ceux-ci essayent de résisté aux Erymers avec leur magie tout en tentant de riposter contre l’évasion des prisonniers.

Soudain un prisonnier attaqué par un Lasers détourne grâce à son pouvoir réflectif celui ci. Ce même laser va s’échouer sur la tour , et donne le coup de grâce a la structure qui peu à peu s’effrite de plusieurs blocs, et fini par totalement s’effondrer. Un immense panache de poussière s’échappe, balayant par la même occasion les fleures et quelques prisonniers situés à proximité de la tour.

Puis, une immense pression se fait ressentir, stoppant net la bataille. La silhouette d’une personne, l’œil rouge, se distingue peu à peu à travers la poussière illuminée par la lumière du SEIRYOKU. Les Gardes pétrifiés tour à tour se questionnent.

-Qu’est ce qui se passe? -tu penses que c’est elle ? -Je ne sais pas ! -L’histoire était donc vrai… (Garde 1) -Ne baissez pas votre garde !! -(effrayer) J-je-je-jeee me su-suis pi-ssi-sé de-ssus !! [Tous les gardes]-Eurk t’es dégelasse !!!!

Puis un vaste silence rythmé par le son du vent se fait entendre. Alors que le vent dissipe peu à peu la poussière, la silhouette se met soudainement à bouger.

Chef de Garde :

Ne la laissé pas s’échappé !!

Les gardes ripostent avec tous types de magie dans le but de stopper la silhouette. C’est alors qu’un festival de boules magiques explosives, de filets et de lances s’abattent sur la silhouette en mouvement.

Chef de Garde :

De toute façon elle ne pourra pas s’échapper… L’île est protégée d’une barrière que personne ne peu traverser sans mon autorisation.

Profitant de la diversion, les prisonniers essayent de s’enfuir discrètement par les ouvertures crée par les Erymers dans la palissade. Mais étrangement, ils se heurtent un a un a un mur magique qui stop net leurs mouvements. Pendant ce temps, la silhouette assaillit d’attaque, esquive, enchaine les sauts, les vrilles, zigzag de gauche à droite avec une telle agilité, tandis que les attaques adverses échouent et détruisent un peu plus la palissade Puis soudain, la silhouette se met à courir horizontalement sur la palissade. Elle prend appuie sur la tête d’un soldat situé sur un escalier et effectue un saut vertigineux, enjambant la palissade qui protégeait le fort et traverse la barrière magique des Grands Mages.

Les Gardes :

-Wouaahh !!!! (Impressionnés)

Le chef de garde arborait un visage décomposé, impressionné, les yeux grands ouvert, la bouche pendante, le sourcil droit tétanisé d’un tic.

Chef de Garde :

Impossible !! La barrière des deux grands mages est impossible à traverser….

Dans l’action, deux soldats arrivent cependant à s’agrippés aux jambes de la silhouette. L’ile étant flottante, les deux soldats ainsi que la silhouette se retrouvent en chute libre dans le vide.

Gardes :

-Ahhhhh !!! -On va crever !!!

Alors qu’ils continuent la chute libre depuis plusieurs secondes, soudainement un trou s’ouvre dans le vide, et les gardes ainsi que la silhouette disparurent. Le signale d’alerte résonnait partout dans Eterna. Les gardes qui avaient donné l’alarme n’avait pas bougé de la palissade, ce qui leurs a

permis d’assisté à la scène.

Garde 2 :

Tu penses qu’ils sont vivants ??

Le Garde 1 était tellement impressionné qu’il ne pu ouvrir la bouche. Le chef de garde qui grimpe les escaliers en titubant se rapproche du rebord de la palissade. Il pose une main sur celle-ci puis regarde dans le vide en direction du sol. Tout autant surpris que ses gardes il dit :

Chef de garde :

J’n’en ai aucune idée… Mais il faut a tout pris la retrouvé, car qui sait ce qu’il adviendra du monde dans lequel nous sommes….

Se profile alors derrière eux l’immense flux lumineux du SEIRYOKU, doux, limpide, imposant, dégageant une chaleur créatrice, et parcourant le ciel et la terre….

[Scène extérieur-Ville de Meety-jour]

Narrateur :

Un âpres- midi dans la ville Meety, la ville la plus prospère et moderne de tout Eterna, se tenait un marché sur son allée principale couverte de pavé d’une couleur marron et dorée. Surnommée la ville au soleil bleue, a cause du rayon du soleil se reflétant sur ses maisons vitrée toutes bleue, proche du SEIRYOKU elle bénéficie d’un apport magique et naturel pure, c qui lui confère une grande attractivité. Couverte de vendeur de fruit et d’artisans magiciens, la rue principale, malgré l’effervescence, est d’habitude assez calme…

Soudain sortie de l’ange d’une rue parallèle à l’allée principale, un jeune homme remplie d’un sac de fruit d’éboule à toute vitesse. Dans son élan il renverse plusieurs stands. Les commerçants agacés crient de colère.

Les Marchants :

-Héééé !!!! - Fait attention !!!

Dans la foulé, un marchant assez trapu, vêtu d’un long vêtement qui s’apparente a une robe et d’un bâton, poursuit le jeune homme tout en hurlant de colère.

Marchant :

Sale voooleeeur !!!!!!!!!!Revient ici!!!!!!!

Le garçon tout en courant, se retourne d’un air provocateur et lui lance une grimace les deux doigts dans le nez.

Jeune homme:

Crève!

Brusquement le marchant s’arrête essoufflé. Le jeune garçon fier de lui avoir échappé, tout en courant, le visage hébété, lui lance une phrase provocatrice.

Jeune homme :

Quoi ?? Déjà fatigué gros lard !? Tu ferrais mieux de maigrir avant de me courir après !

Au même moment, alors qu’il court toujours, deux garçons du visiblement du même âge l’avaient aperçus au loin.

Garçon 1 :

regarde, c’est pas cette idiot qui ne maitrise toujours pas de magie ?! Garçon 2 :

Ouai, t’as raison c’est lui !! Garçon 1 :

(souriant) Et si on l’aidait encore à découvrir ses pouvoirs ?!

Alors que le jeune homme court pour échapper au marchant, arrivé au niveau des garçons l’un d’eux allonge sa jambe telle un élastique et attrape le pied gauche du jeune garçon qui trébuche, glisse sur le visage et s’encastre la tête la première dans une maison , créant un nuage de poussière. Les deux garçons s’exclament de rire.

Garçons :

Pouhahaaaaa !!! -tas vue comment il a volé !?? - Hé l’abrutie, t’as peut être pas de pouvoir magique , mais tu voles comme un oiseau !!!

A terre, plein de courbature, les yeux fermés, il s’adosse sur le mur , la main grattant sa tête remplie de poussière.

Jeune homme:

Aiie…hum….encore ces enfoirés. Attend voir que je me relève, je vais leur faire leur fête à ces enflure !

Ayant repris ses esprit il ouvre les yeux. Surpris, il constate qu’il est encerclé de tous les marchands de la ville. Ceux ci le regardent avec un air démoniaque, frappant dans leurs mains des battons, légumes et autres objets. Tétanisé le jeune garçon arriva quand même a prononcer quelques mots :

Jeune homme :

Gue

Gue…

AAaaaaaaaaaarrrrgggghhhhhhhh !!!!!

Narrateur :

Quelque instant plus tard, près du lac bordant Meety

Une jeune fille à la longue chevelure doré tenait une canne à pêche près du lac. Aux alentour de ce lac, est disposé un parterre d’herbes et quelques fleures de toutes les couleurs. A son abord, repose une petite cabane ainsi qu’un quai auquel est arrimé un petit canot. Tandis qu’a son centre réside un ilot ou repose un gigantesque arbre ainsi qu’une tombe.

Narrateur :

Lentement s’approche un garçon en titubant.

La jeune fille qui péchait toujours, se retourne et vois le jeune homme avancé en sa direction. Plein d’égratignure sur le visage et les mains, le vêtement troué, le manche droit arraché, il titube de plus en plus. Voyant le jeune homme dans un sale état, elle se lève brusquement, lâche la canne a pêche, et se met à courir dans sa direction en s’exclamant :

Fille :

frère !!!! Que c’est il encore passé !!?

Jeune homme:

Ne t’inquiète pas. C’est rien…Aiee…. Tiens regarde…. j’ai quand même réussie à te ramener un petit truck

Le jeune homme tend à la jeune fille une pomme qu’il sort de son vêtement a moitié déchiré. Tandis qu’elle la prend, le jeune homme s’écroule en arrière sur le sol. Le ciel bleu était parsemé de quelque nuage. Le jeune homme, les yeux fermés, ouvre un œil. En fixant ce ciel bleu, il devient pensif.

Jeune homme :

Si j’avais eu des pouvoirs magiques…Tout aurait été différent pour nous… c’est injuste…

Quand soudain le ciel s’assombrit

Fille :

Blaze….

La jeune fille se met à pleurniché. Le sol se met à trembler. Des morceaux de terre se décollent du sol . Une forte pression se fait ressentir. Blaze dirige alors son regard en direction de sa sœur et voit autour de celle-ci une aura maléfique. La fille relève son visage qui était devenu sombre, les yeux rouges et les dents démoniaques. Elle se met à écrase à coup de pied sont frère.

Fille :

(voix démoniaque) Je t’avais pourtant dit de ne pas y retourné !

Le jeune homme piétiné, hurle de douleur.

Blaze :

Ya- ya- Yamilaaa--- Arreeetee !! Je t’en supplie!!

Soudain les cris de torture du jeune garçon se font interrompre par le bruit du ventre affamé de YAMILA qui résonne dans toute la forêt.

Yamila brusquement s’arrête, et laisse place au silence. Lentement elle s’agenouille sur les jambes de Blaze. Les larmes aux coins des yeux, elle se met à serrer fort ses vêtements déchirés.

Yamila :

Imbécile… Tu ne comprends rien… Tu veux aussi me laissé seule !!?? Tu es la seule personne qu’il me reste… Et tu continues toujours à mettre ta vie en jeux pour moi ! Alors que moi, j’ai juste besoins de savoir que tu seras toujours au près de moi Je m’enfiche de mangé ou pas, dès que tu es avec moi Blaze je me sens plus forte… On trouvera un autre moyen de subvenir a nos besoins!! Alors, je t’en supplie….S’y il te plait… Arrête de mettre ta vie en jeu…

La jeune fille éclate en sanglot. Le vêtement du jeune homme se mouille au fur et a mesure des larmes. Blaze ayant pris conscience de la peine de sa sœur,il la regarde attentivement, se lève doucement, prenant appuis sur sa main droite, et lui donne une tape sur le front avec ses doigts. Yamila sursaute, et fixe dans les yeux son frère :

Yamila :

( séchant ses larmes) Blaze :

(esquissant un large sourire) T’inquiète , je t’en fais la promesse.

Yamila et Blaze se lèvent ensuite chacun à leur tour.

Blaze :

Tiens ! Pour me faire pardonné, demain soir on ira à Meety pour la fête du Recommencement. Toi qui voulais tellement y allé ! Yamila :

C’est vrai !!??

Blaze :

Oui, Je ne reviens jamais sur une promesse ! Yamila :

(hochant la tête avec un sourire) Dac !

Narrateur :

Le lendemain soir , pendant que la fête battait son plein Blaze et Yamila se rapprochent de la ville.

La fête du Recommencement regroupait un festival masqué en l’honneur de la fille des grands mages sacrifiée. Festival de sonorité, des trompètes, flutes et autres instruments se font entendre. Ajouté a cela des jeux de lumières blanches, vertes et dorées, crées par la magie ,étaient perceptible à des kilomètres a la ronde de la ville. Dans les ruelles pavées se suive de nombreux spectacles et parades de représentation géante des îles célestes. Les habitant qui étaient masqués hélaient dans toute la ville tandis que ce qui ne possédaient pas de masque regardais la fête le visage souriant de bonheur.

Habitants masqués :

-Yélélééoh, Yéléléoh !!! -Gloire au Grand Mage !!! -Honneur a leur fille sacrifié !!!

La fête étant d’une grande importance, la ville était gardé à chaque entrer par des soldats.

Alors que Yamila et son frère s’approche des festivités, soudainement Blaze s’arrête, attrape sœur et s’accroupit près du mur pour se cacher.

Yamila :

(surprise) Dit, pourquoi se cache-t-on ??

Blaze montre du doigt une affiche à Yamila. Sur celle si on peut distinguer le portrait du visage de Blaze effectuant une grimace, ainsi qu’une mise a prix de 5000 yupons pour toutes personnes le capturant.

Blaze :

(pensif) Avec ma tête a chaque coin de rue, ca va être difficile d’y allé sans se faire repéré…

Blaze se met à réfléchir, puis tourne la tête et voit les yeux de Yamila brillés. Le reflet de la fête pouvait se contempler dans ses yeux. Conscient qu’il ne pouvait revenir sur sa promesse la tension l’envahit. Puis soudain, en regardant mieux, il aperçoit des costumes usagés déposés à coté de poubelles remplient d’ordures. Il y eu dans sa tête comme un déclique.

Yamila :

(se retournant) Ou vas-tu ?? Blaze :

Tiens enfile sa , on va se déguisé !!! Yamila :

(fronçant les sourcils) ….

Une fois les costumes enfilés, Yamila portait un long vêtement blanc attaché d’un madras ainsi qu’un masque blanc ornée de motifs rouge. Blaze quant à lui portait un masque avec deux cornes , ainsi qu’une queue collé a l’arrière de son déguisement. Fin prêt, ils décident de rejoindre la fête. Cependant, à peine sortie de la ruelle, blaze bute contre un homme qui passe au même moment.

Blaze :

Ouche !! Putain d’enfoiré…

Un homme aux cheveux noirs et au regard étrange apparaît. Il se retourne, fixant Blaze et sa sœur dans les yeux sans dire un mot… Blaze se sent alors parcourut d’un étrange sentiment

inexplicable, qui l’empêche de distinguer le visage de l’homme

pétrifie . Après quelques secondes sans réaction, l’homme se tourne et continue son chemin.

Cette sensation floue le

Blaze :

…Qu’est qui va pas avec ce type…?

Malgré cette épisode étrange, blaze et Yamila se mettent à marcher dans l’allée centrale ou se déroule les festivités. La fête battais sont plein. Personnes déguisées, les rues illuminées de plusieurs artifices et parades animées par la magie parcourent la ville. Yamila était émerveillé, mais Blaze lui était plutôt inquiet à cause des gardes postés à chaque entrée des ruelles… Alors qu’il marche, un habitant masqué les entraine de force dans une gigantesque queue leu-leu. Entrainé dans l’ambiance , ils tournent autour d’une représentation de la tour évoqué à travers la légende. Quand soudain, il se met à pleuvoir…. Toutes les festivités s’arrêtent , et tous les habitants lèvent leur tête en direction du ciel. La foule qui n’avait jamais vue de pluie à Meety était devenue inquiète et intriguée.

Paysans :

-De

De

la pluie???

-C’est étrange… -De mémoire, cela fait des générations qu’il na pas plus a Meety. - C’est sans doute un mauvais signe !!! Blaze :

C’est vrai que c’est étrange. Il n’a jamais plu à Meety… Qu’est qui ce passe ??

Soudain Yamila agrippe le manche du vêtement blaze, tout en direction du Seiryoku.

Yamila :

Blaze, regarde !!

pointant son doigt en

C’est alors que devant eu le faisceau du SEYRIOKU devenait instable. Il variait du dorée au noir. Le faisceau devenait irrégulier et envoyait des ondes d’énergies dans tout ETERNA.

Putain

Blaze :

Qu’est

qui se passe

Soudain les Statuts dirigées par la magie tombent unes à unes. Certaines tombent sur des paysans et la panic s’empare des habitants, qui fuient, se bousculent, trébuchent, marchent les uns sur les autres et font tombés les stands… Tandis que la pluie redouble d’intensité, la représentation de la tour se met a bougée et s’écroule en direction de Yamila et Blaze. Surpris ils ne peuvent bouger. Alors que la statue se rapproche, un des gardes apparaît et saute pour les sauver. Tout en les couvrant de la chute de la statue, le masque de Yamila et de Blaze sortent.

Garde :

Vous allez bien ??? Blaze et Yamila :

Oui ça va !!

Inquiet le garde fixe le visage des enfants pour voir s’ils n’étaient pas blessés. Puis comme un air de déjà vue il fixe le jeune homme attentivement. Blaze qui n’avait pas remarqué qu’il ne possédait plus de masque, se questionne.

Blaze :

Qu’est qu’il a à nous fixé comme ca ??

Le garde lève alors la tête en direction d’une affiche et remarque qu’il a entre les mains le garçon recherché.

Yamila :

(chuchotant) Blaze ton masque

Blaze touche son visage et remarque enfin qu’il n’a plus de masque. Le garde joyeux, regarde le jeune homme avec un regard menaçant. Cependant avant même qu’il ne puisse réagir, Blaze assène un coup de tête qui l’envoie en arrière.

Garde :

Arggg !!!

Blaze :

(agrippant yamila par la main) Viens Yamila !!!

Et tout deux s’enfuient.

Garde :

Arrêtez-vous !!!

S’en suit une course très rude. Yamila et Blaze quittent la ville à toute jambe. Ils s’engouffrent dans la forêt profonde en dégageant le passage avec leurs main, jusqu'à arrivé a un arbre assez imposant ou il s’introduise dans un trou situé à l’intérieur de l’écorce. Ils se mettent alors à glissé, pour enfin arrivé dans la forêt secondaire qui entour le lac ou ils habitent. Essoufflé, Blaze s’adosse sur un arbre et Yamila s’effondre à quatre pattes au sol

Blaze :

(reprenant son souffle)

C’est pas normal tout ce qui se passe. Il y a un truck qui va pas .

Narrateur :

Pendant ce temps, dans la brousse quelqu’un court a toute vitesse

Yamila :

tu as raison , c’est vraiment étrange , et la pluie ne semble pas vouloir s’arrêter

Narrateur :

Cette personne court de plus en plus vite dans la brousse

Blaze :

(se relevant) On ferait mieux de partir d’ici avant que sa empire. Viens, On prend nos affaire et on part !

Blaze et Yamila se dirigent alors en direction de la cabane prés du lac, quand soudain, une fille sortie de la brousse, saute la tête à l’ envers de la falaise de gauche situé près du lac. Pendant qu’elle survole le lac, brusquement deux boules d’énergie sortie aussi de la brousse fusent en sa direction. Toujours dans les aires, elle esquive les deux boules. L’une passe à coté de ses cotes et se fracasse dans la forêt, et l’autre passe entre ses jambes et se fracasse contre la cabane en l’explosant littéralement.

Blaze :

….

Blaze surpris par la scène agrippe Yamila et retourne se cacher derrière l’arbre. La jeune fille finit son vole plané et atterrie juste devant la cabane détruite. Deux gardes, l’un maigre aux cheveux tendu jaune, l’autre trapu et chauve, sortent de la brousse et atterrissent eux aussi. Le plus trapu tombe salement et dévale la falaise en roulant puis s’échoue contre un roché plus bas.

Garde 1 :

Aaarrggg… je pensais pas que la falaise était si haute. Garde 2 :

(regardant son compagnon au sol) relève toi idiot, on va pas encore la laissé s’échappé ! (Fixant la fille) t’es pas facile a attrapé toi !!

Blaze et Yamila cachés dans les herbes assistent à la scène entre les deux gardes et la jeune fille. Celle ci, aux cheveux blanc et noire attaché par un chignon, les yeux jaune, le regard vif et possédant sur le coté droit du visage des motifs étranges ,était essoufflé, légèrement

blessé et saignait quelque peu

Blaze :

(stupéfait) La garde céleste… Qu’est qu’ils font ici !?

ET pourquoi ils en ont après elle?!! Yamila :

(chuchotant) Sa doit être une prisonnière qui c’est échappée de la prison d’Oz…

Un vent fort balayais le tapis de fleure près du lac. La pluie c’était mise à bruiner.

Garde 2 :

Je crois qu’on a assez joué avec toi ! Et puis ces déguisements ne nous facilite pas la tache ! Garde 1 :

(se relevant)

Ouai !!!

Soudain une lumière apparaît autour des deux soldats qui peu à peu changent totalement d’apparence. L’armure dorée de l’empire céleste se transforme alors en des vêtements noir et blanc, orné d’un signe de couleur rouge sur le coté droit. Le visage des deux soldats se marque d’un signe en forme de griffe noir sur l’œil pour le plus maigre, et d’une forme ovale sur le crane pour le plus trapu.

Garde 1 :

Aahh, tu te sens pas mieux comme sa LUKY ? LUKY :

C’est vrai que ces apparences craignaient GADJEL. GADJEL:

héhé

Bon avant de te capturé on va quand même se présenter ! Moi c’est GADJEL et l’autre la c’est LUKY .

Blaze et Yamila :

(visage perplexe) Quel bande d’idiot. Ils se sont déjà présentés

GADJEL :

Nous faisons partie de la LAST STROW, une organisation qui lutte pour l’égalité à ETERNA. Nous avons utilisé nos pouvoirs de permutation pour infiltré l’ile ou tu étais enfermé, et commandité l’attaque d’Erymers pour te libérer. LUKY :

Notre maitre nous a chargés de te libérer et de te capturer . car tu es nécessaire pour la Ré… GADJEL :

La ferme imbécile , elle n’as pas besoin de savoir tout ça ! BLAZE :

La Re-… quoi

Qu’est que sa peut bien être ?

Gadjel :

Quoi qu’il en soit nous avons déjà prévenue notre boss. Il ne devrait pas tardé à arriver. Donc rend toi sans résistance et on te fera pas de mal!

Une vraie situation de tension était présente, la pluie trempait les vêtements de la jeune fille, tandis que son sang se mêlait à l’eau de la pluie ruisselante sur son corps. A bout de souffle, n’ayant plus assez de force pour bouger, elle tombe sur ses genoux. Le regard en direction du sol, elle relève la tête et dirige son regard vers la brousse ou était Blaze et Yamila. Blaze et Yamila qui observaient la scène, surpris, tente de mieux se cacher.

Blaze :

(inquiet) C’est comme si elle savait qu’on était la.

Narrateur :

Soudain il entendit des voix dans son esprit

-Je te sens

Blaze surpris se relève doucement pour regarder la fille. Celle-ci regardait fixement dans sa direction

Blaze :

C’est elle qui a fait sa ??

Qu

Qu’est

que c’est …

De la télépathie ?? …. ça ne peut pas être possible Aucune magie n’est capable de faire ça ! Yamila :

Blaze… Regarde tes mains…Et tes yeux aussi on changé de couleur !!!

Etonné il se met à fixer ses mains. Le jeune homme était entouré d’un halo de lumière sur les doigts, et des signes lui apparaissaient peu à peu sur les mains. Ses yeux changeaient de couleur et l’iris changeait de forme.

Blaze :

Des pouvoirs

?

Pourquoi sont ils apparue maintenant ?? Est que ça a un rapport avec cette fille !???

Yamila qui observe la jeune fille , remarque que blaze et elle possèdent la même forme d’iris.

Yamila :

C’est étrange. Ils ont le même regard…

Blaze relève la tête et regarde de nouveau la jeune fille qui le regardait toujours fixement du coin de l’œil. Alors qu’il décidait de se levé, un flash apparaît a Blaze.

FLASHBACK Il lui apparaît l’image de son grand père se faisant tué, et lui caché dans la brousse en pleurant. Fin FLASHBACK

Ayant repris conscience, plein de sueur froide.

Blaze :

Je ne peux pas faire sa a Yamila… j’ai juré de resté au près d’elle.

Le visage assombrit .Il se lève , se tourne et agrippe Yamila par le bras.

Blaze :

Vient on part d’ici. Yamila :

Mais…On ne va pas l’aidé ??! Blaze :

Ce ne sont pas nos affaires.

Nos deux protagonistes se mettent à courir en direction de la ville, laissant la jeune fille à son sort.

Blaze :

(fixant sa main) Et puis qu’est que c’est que ces signes…

Pendant ce temps, consciente que Blaze était partie, la jeune fille fixe la forêt et agrippe de la main droite la partie de son vêtement situé au dessus de son cœur et le froisse.

GADJEL :

Qu’est que tu regardes comme sa ?!! Personne ne viendra te sauver !! (Rire) LUKY :

(rire)

GADJEL :

(frappant luky) Pourquoi tu rigoles en même temps que moi imbécile. -Aieuuu (se tenant la tête) -Bon ramenons cette fille au maitre, on a assez perdu de temps

Le regard menaçant, les deux hommes s’avancent lentement en direction de la fille, quand brusquement surgit des herbes un petit loup. Celui-ci était vraiment tout petit. De couleur principalement blanche, les yeux Be-colore bordés de traits noirs, il marche d’un pas non chaland près de la jeune fille et se poste devant celle-ci en signe de protection. La jeune fille surprise regarde le petit loup posté juste devant ses pieds. Les deux hommes s’arrêtent.

Regarde moi ca LUKY, un B-SOUL

GADJEL :

(rire) Cette demi portion a l’aire d’essayé de la protéger. LUKY :

On a cas l’écrasé si il ne se pousse pas !!

Alors que les deux hommes se rapprochent, le petit animal se met a brillé, créant un halo noir sur le sol et change de forme. Lucky et Gadjel impressionné, éblouie par la lueur de la transformation, tombent a la renverse en se protégeant les yeux. La transformation achevé l’un deux eu le courage de prononcer quelques mots.

LUKY :

(les yeux ébayent) Impossible….

[Scène extérieur, Nuit, Sol Mouillé ].

Narrateur :

Pendant ce temps Blaze et Yamila court en direction de la ville.

Dans leur course effréné Yamila manque de trébucher, mais ils continuent à avancer. Puis plus ils avancent, plus ils entendent des hurlements s’échappant en direction de la ville.

Yamila :

Tu entends Blaze ? Blaze :

Oui j'ai entendu. Je me demande bien ce qu’il se passe encore la bas.

Il décide alors de se posté sur une colline et la…. La ville de Meety brûlant de flammes bleue et noire leur apparaît devant leurs yeux ainsi que le SEIRYOKU toujours aussi instable. Des gens s’enfuient par centaine. Yamila se rapproche doucement de blaze, les yeux fermer et tremblante.

Yamila :

C’est affreux…

Les yeux grand ouvert , Blaze ne savait pas quoi dire. Mais il décide quand même d’y allé.

Blaze :

Vient Yamila ! Yamila :

Ou va-t-on ?? Blaze :

On va voir ce qui ce passe de plus prêt. Yamila :

Mais c’est peut être dangereux d’y retourné Blaze :

(regardant Yamila) C’est pas toi qui disait qu’a coté de moi, tu te sentais plus forte ?? Il ne va rien nous arrivé, on va juste voir et après on part ! Yamila :

(Le regard au sol) ….

Silencieuse Yamila tremblais de tout le corps.

Blaze :

T’inquiète tout va bien se passer

Blaze lui tend la main.Après un instant de réflexion elle prend son courage a deux mains et décide de le suivre.

Yamila :

(Fixant Blaze) Ok ! on y va !

[Scène : extérieur, Nuit/ciel gris]

Narrateur C’est ainsi que Blaze et yamila se dirigent vers la ville en feu.

La ville tombait en ruine. La ruelle principale était jonché de trous remplient d’eau de pluie, de débris de maison, de stand et de décoration ayant servie a la fête … Les flammes aperçu depuis la ville étaient de plus en plus étrange car elles brulaient même sur l’eau. Des gens

gagnés par ces flammes

conscient, bloqués sous des décombres crient dans la rue :

hurlent de douleur et courent n’ importe où. Certains toujours

-ILS ARRIVENT !!! -FUYEZ ILS ARRIVENT !!!

Blaze et Yamila caché derrière une poubelle qui c’était renversé, assiste à tout chaos. Alors que les dernières personnes s’enfuient, un petit garçon trébuche dans la rue. Paniqué il essaye de se relever. Mais derrière lui apparaît deux hommes vêtus de la même manière que ceux qui pourchassaient la jeune fille près du lac. L’un deux se penche au niveau du garçon.

Homme 1:

(se penche) Que se passe t-il mon garçon, tu as peur ?? Homme 2 :

Regarde moi sa il c’est pissé dessus ! (rire) Homme 1:

(frappant le garçon avec son pied) Tout a l’heure il me semble t’avoir posé une question. Comme se suis gentil , je vais te la répété encore une fois. As-tu vue dans les parages une fille avec des yeux jaunes étrange et des signes sur le visage ?

Garçon :

(ayant mal , Pétrifié) ……. Homme 2 :

Tu vois bien qu’il ne sait pas de qui on parle ! Il est comme tous les autres …

Derrière ces deux hommes apparaît un parterre de personnes tué. Les cadavres se succèdent. Certains ont les bras et les jambes sectionnées. D’autres ne possédaient plus leur tête.

Homme 2 :

Et je crois bien qu’il faudra le rajouté au tas ! Guiguiguik

L’homme s’apprête a donné un coup de pied au jeune garçon. Le petit garçon se met a tremblé puis ferme les yeux tout en opposant sa main pour se protéger. Blaze et Yamila assiste a la scène. Quand soudain, Yamila se lève et court en direction du petit garçon et s’interpose entre lui et les hommes:

Yamila :

Arréteeezzz !!

Blaze :

Yamila reviens !!! Hommes :

(surpris) Humh ??? Yamila :

Je vous en pris ne lui faite pas de mal, il ne vous a rien fait ! Homme 1 :

Mais de quoi tu te mêles !?

Il assène alors un coup de pied a Yamila qui l’envoie dans le mur d’une maison dont le toit c’était déjà effondré.

Homme 2 :

Huhm !! Tu mérite la même correction que ce garçon…

Soudain au dessus de la tête du garçon et de Yamila apparaît une boule noire qui se transforme ensuite en plusieurs bâtons prêt à s’abattre sur leur tête. Le petit garçon effrayé se dirige dans les bras de Yamila qui elle, était blessé et incapable de bouger.

Homme 2 :

héhé !! Ne vous inquiétez pas. Cette attaque ne vous tuera pas. Enfin, du moins pas tout de suite. Ma magie a le pouvoir de détruire toute vos cellules magiques et naturelles. Un peu comme un venin. Sauf qu’arrivé a un certain niveau vos membres ne seront plus relié car vos cellules naturel serrons détruites. Ils se sectionneront petit à petit et la, commencera votre réel agonie.

Pendant ce temps Blaze était toujours dissimulé dans la ruelle. Il tremblait, et nosait bouger.

Blaze :

Je suis pétrifié…. Qu’est qui se passe…mes mains tremblent. (Serrant son short) Est que j’ai peur d’allé aider ma propre sœur ?? Non ce nest pas çaPourquoi elle est allée sauver se garçon dabords !? Cétait pas plus mieux de resté caché !!? Elle est tout aussi égoïste que Grand père. Mais est il juste que je la laisse mourir et que je sois seulFLASHBACK : flash de son grand père qui se prend un coup de couteau en voulant protéger quelquun. FIN FLASHBACK Non cest injusteAlors bouge putain de corps, bouge toi !

Alors que l’attaque va s’abattre eux

Blaze :

Merdeallée !! Allée, allée !! BOUGE-TOI !!!!!!

Une lumière jaune apparaît et surgit Blaze de l’ombre.

Blaze :

Yamilaaa !!!!

Les signes sur les mains de Blaze se mettent a brillé, un faisceau lumineux apparaît dans sa main sous forme d’épée mal dessiné. Ses yeux changent à nouveau de couleur, il sert ses mains et frappe d’un coup sec les deux hommes. Une puissance phénoménale se libère et fracasse les bâtiments aux alentours, soulevant un immense nuage de poussière.

Cependant malheureusement , un bâton s’échoue sur la jambe de Yamila.

Blaze :

( ce tourne vers Yamila) Yamila est que ça va !?! Yamila répond moi !!

Yamila le visage plein de sueurs agonisait peu a peu. La tache noire sur sa jambe marquant l’endroit ou le bâton l’avait touché grandit peu à peu. Les deux hommes à terre malgré tout se relèvent.

Homme 2 :

(en nettoyant ses vêtements) Guiguiguik !! Une fois touché il est impossible de guérir. C’est la fin pour elle mon petit !!!

L’un deux le regard fixé sur les mains de Balze remarque quelque chose et tapote son camarade.

Homme 1 :

….hey ! Regarde sur ses mains…. Il a les signes du Seiryoku….

L’autre homme se met aussi à fixé les mains de blaze. Celui-ci plaçait Yamila dans un endroit sure. Il brillait d’une lueur dorée, tandis que les signes continuaient à gagner son corps.

Homme 2 :

(visage en sueur) Impossible On dit que la sphère SEIRYOKU n’a plus choisi de personne digne de son pouvoir depuis qu’elle c’est séparée….

Soudain Blaze se met à fixer les deux hommes avec un regard ténébreux de haine qui fend le sol autour des soldats.

Homme 1 :

aaaahhh ! Si c’est vraiment ça On a aucune chance battre ce gamin ! Homme 2 :

Vite Fuyons !!!!!

Les deux hommes apeurés tentent alors de s’enfuir à quatre pattes. Cependant à peine retourné ils buttent sur un homme.

Narrateur :

Dans la foulée apparaît un homme

Homme:

Pathétique…

Un homme, vêtue d’une sorte de kiekogi et d’un kote, le visage masqué, les cheveux noirs, les yeux orné de signes étrangement semblable a ce de Blaze apparaît.

Homme:

Deux hommes se disant de la Last Strow , tremblant comme des feuilles devant de simple enfants….Que c’est… lamentable.

Hommes :

Dé- Désolé boss !!!

Blaze :

FLASHBACK : Vision flou de l’homme sur lequel Yamila et Blaze se sont cognés .Fin FLASHBACK il ressemble au type de tout a l’heure.

Hommes :

Mai…mais Boss ! Ce gamin possède les signes du SEIRYOKU ! On a aucune chance de le battre !

Homme :

Ce n’est pas en fuyant que vous ferrez avancer le monde … mourez…

Alors que les deux hommes se relèvent, des flammes bleue et noir apparaissent sur eux. Ils se mettent à hurler de douleur, leurs corps et leurs visages se tordent, leurs yeux sortent de leurs orbites, puis ils disparaissent désintégré dans leurs crient d’horreur. Face a la scène Blaze reste de marbre, tandis que sa sœur gémit de souffrance.

Un instant après, L’homme se met à fixer Blaze et observe les signes sur ses mains.

Homme :

Intéressant…

L’homme se met a avancé en direction de Blaze et Yamila. Tout en avançant, une épée imposante se matérialise dans ses mains. Le manche noir, ornée de signes étranges, l’épée fend le sol au fur et à mesure que l’homme avance.

Homme :

Les signes de la Rénéscance… Le pouvoir créateur…. Avec la séparation des flux, personnes ne devraient posséder ce pouvoir infini… Et toi… Pour une raison que j’ignore, le SEYRIOKU t’a donné la capacité d’assemblé les flux de ce monde Ce qui serait regrettable pour mes plans. Mais cela n’a pas d’importance Car tu n’auras pas le temps de maitriser ces signes, puisque ton chemin s’arrête ici

Blaze ne bouge pas. Il regarde fixement l’homme, le regard vide. Sur ses mains, les signes dégagent des flux dorée.

Blaze :

C’est toi qui es responsable de tout ça !? Homme :

Dois-je te répondre ? Cela n’est il pas évident ?

Le silence se fait entendre, seul le bruit du vent vient casser l’atmosphère. Mais soudainement Yamila se met a parler

Yamila :

(chuchote de souffrance) Bl

Blaze sert les dents et les poings. Les flux arrêtent de se dissiper dans l’aire. Ils se mettent a converger dans ses mains. La ou converge les flux, un sabre mieux formée apparaît. Le manche noire ornée de signes blancs, la lame dorée sous forme de flux dégageait des ondes autour de Blaze. Quand soudain , il charge de toute ses forces vers l’homme.

L’homme esquisse un sourire.

Blaze :

aaaaahhhh !!!!

Homme :

hum.

Arrivé à son niveau, Blaze saute et attaque de front. L’homme s’interpose grâce à son épée imposante et bloque le coup. Le choc entre les deux épées déforme le sol. Deux flux se dégagent au niveau du contacte entre les deux armes.

Homme :

Vraiment intéressant…

Blaze et l’homme exercent tout deux une force pour tenir le contacte.

Blaze :

(forçant)

Grrr…

Cependant l’homme parvient à repoussé Blaze.

Homme :

Mais ce n’est pas suffisant.

Blaze repoussé, enfonce sa main dans le sol pour se stopper. Il reprend appuis de son pied et charge de nouveau.

Blaze :

Aaaaaahh !!!!

Alors qu’il s’apprête à lancer un nouveau coup d’épée, l’homme esquive, et lui donne un coup de pied qui l’envoie dans une maison. Blaze s’encastre dans les débris. Il tente de se relevé, mais il ne peut pas. Alors qu’il ouvre les yeux , l’homme se profilait devant lui , l’épée levé près a l’achevé.

Homme :

C’était un bon divertissement garçon Mais il est venu le temps pour toi de mourir.

Encastré, comme paralysé, il ne pouvait rien faire.

Blaze :

Merde ! Je ne peux pas mourir maintenant.

Il regarde Yamila devenue blême, agonisant au sol.

Blaze :

Il faut que je sauve Yamila. Homme :

Disparait…

Alors que l’homme lance son attaque, Soudain une rafale de vent tranchante apparaît derrière sa tête. Celui-ci l’esquive de la tête sans même bouger. La rafale rate sa cible et traverse trois bâtiments qu’elle découpe en poussière en formant un long tube de vent. Blaze surpris regarde en direction de la provenance de la rafale.

Au loin une armée munie de grandes lances, en armure et casque dorée, approchait à grand pas. A leur tête marche une femme, tenant un sabre a la main, les cheveux rouge court, ornée de boucles d’oreilles, un collier au coup et d’une paire de lunette. Celle si s’arrête, pose son fourreau à terre. Elle regarde à gauche puis à droite, observe les dégâts, et dit :

Femme :

Je ne sais pas qui vous êtes , mais si c’est vous qui êtes responsable du désastre qui règne autour de moi, sur l’honneur d’ETERNA, Moi Milys capitaine de la 3 eme division de l’île céleste de la Nature, je ramènerais votre corps mort ou vif entre mes mains pour que vous soyez jugé !

Lhomme ne bouge pas et ne dit mot. Le Seiryoku était toujours instable. La pluie recommence de nouveau.

Alors que règne une scène de tension, des soldats remarques dans les décombres quelques survivants.

Gardes :

Chef il y a des survivants sous les décombres Femme :

Evacuez les sans attendre, sauvez en autant que vous pouvez et administré leurs des soins au plus vite Garde Vous avez entendu le chef, dégager autant de survivants que possible !

Les gardes de l’armée se mettent à lès évacués. L’homme qui n’avait pas bougé depuis l’arrivé de l’armée ce met soudainement à se déplacer. Son épée disparaît en même temps qu’il se retourne lentement en direction de l’armée. Tout en se retournant il dit :

Homme :

La dernière lame célesteLon raconte partout a Eterna que votre lame est la dernière que lon vois avant la mort Ce qui me laisse croire que vous avez beaucoup évolué très chère MilysMilys :

Comment connaissez vous mon nom ??! Homme :

(sourire) Cela n’a pas d’importance

Alors que l’homme se retourne, il désintègre avec ses flammes sans même bouger les gardes ainsi que les survivants. Milys se retourne et assiste à la scène dépité . Enervé elle se tourne en direction de l’homme.

Milys :

Quel genre d’homme es tu pour te permettre de t’attaqué de pauvres innocents !?!

Homme :

Ils ne sont que le prix à payé pour la naissance monde plus juste. Leur mort n’est que l’accomplissement d’un projet plus grand

Juste

(Serrant ses poings)

Milys :

Tuer des hommes innocent appel tu cela de la justice???

Ce mot ne semble n’avoir aucune valeur dans ta bouche!!

Homme :

La justice est une notion subjective

C’est

pour cela que vous ne comprendrez jamais le sens

de ma justice. Pour en apprécier le sens, il faudrait , ne serais qu’une fois avoir gouté a

l’ombre de la déraison pour entrevoir la lumière de la raison… Et c’est ce que je compte faire Plongé ce monde dans l’injustice totale pour qu’en suite il clame la justice que je leurs offrirais. Mais pour y arriver, certain sacrifice… comme ceux de tes soldats sont nécessaireMilys :

Grrr…

Pour Milys c’est la parole de trop. Elle fronce les sourcils de colère pendant un moment, puis son visage redevient sérieux et indifférent. Sans dire un mot, elle sort son sabre lentement de son fourreau. Elle se met a marché doucement l’épée en arrière. Puis, instantanément disparaît et réapparaît devant l’homme. Elle assène un coup transversal. L’homme bloque avec sa main droite et réplique avec un coup de pied gauche. Elle se baisse et esquive. L’homme vrille sur lui et donne un coup de pied droit vertical. Elle disparaît et esquive. L’impact du pied de l’homme sur le sol envoie des projectiles et de la fumée. Elle réapparait sur le flanc gauche de l’homme d’ou elle fend la fumée et enchaine avec une rafale de lame de vent. L’homme esquive un a un les coups. La salve d’attaque se mêle a la pluie et crée des lame de vent encore plus tranchante. Alors que l’homme esquive toujours, les lames qui ratent leur cible détruisent en lambeau la ruelle et les maisons aux alentour. L’une d’entre elle se dirige droit vers Blaze.

Blaze :

Non non non !viens pas par laaaaa !

Blaze était tétanisé. La lame arrive et explose la maison ou il était encastré. Blaze s’envole dans les aires.

Blaze :

Enfoirééééé !!!!

Tout était détruit dans un rayon de plusieurs mètres. Milys accélère le Rythme des coups. L’homme esquive toujours. Alors qui Milys lui donne un coup de toutes ses forces, l’homme bloque l’épée en l’attrapant avec sa main.

Homme :

Tu as beaucoup progressé depuis le temps Milys

Mylis :

Grrr…. Si cela t’impressionne. Alors tu n’as encore rien vue.

Peu à peu, son épée se met à absorber les goutes de pluie. Elle devient d’une couleur bleu, se liquéfie et disparait.

Mylis :

Drawater…

La pluie qui tombais jusque la se stop soudainement. Chacune des goutes de pluie restent en suspend dans l’aire sous forme de petite boule d’eau. Puis, elles se mettent a brillé et se transforme en plusieurs petit bous de lames qui se pointe en direction de l’homme. Blaze qui s’était relevé de l’attaque précédente, était au chevet de sa sœur et assiste à la scène les yeux grand ouvert.

Blaze :

C’est immense… Il y a une telle puissance qui se dégage.

Milys allonge le bras et une pluie de lames s’abat sur l’homme qui ne bouge pas et prend l’attaque de plein fouet. L’attaque crée un immense panache de fumée. L’offensive achevé Milys est un peu essoufflé mais elle regarde attentivement la poussière qui se dissipe. Quand soudain, une ombre apparait. L’ombre se met a avancé. Et la, de la poussière sort l’homme, sans aucune égratignure, les deux mains dans les poches, qui marche lentement. Puis il s’arrête.

Homme :

(caresse ses cheveux) Alalala…Ce n’est pas passé loin… Milys :

Impossible. Tu n’aurais pas du survivre Homme :

Tu a vraiment progressé, mais ce nest pas suffisant.

Mais quelques secondes plus tard son masque se fend en deux et tombe.

Homme :

(surpris) Je vois. Je t’ai peut être un peu sous estimé Milys. Ou devrais-je dire Héléna

Soudain a la vue du visage de l’homme Milys change d’expression et devient pleine de compassion.

Milys :

(surprise) Toi…impossible… Co…Comment est possible !!!!!

Homme :

(souriant)

.

Blaze voyaient l’homme de dos. Cependant l’homme ne de garde pas longtemps son visage à découvert. Il met sa main gauche devant son visage, des flammes apparaissent de ses

mains et son masque se reconstitue instantanément.

Blaze :

Qui peu bien être ce type ?! Milys :

Je

Je

(se met à pleurnicher) Comment cela est possible… pensais que tu étais mort durant le dernier CataclysmePourquoi fais tu cela ? Homme :

Les temps on changé

Une flamme bleue et noire apparaît dans sa main gauche.

Homme :

Mais malheureusement tu ne seras pas la pour voir l’aboutissement de ce changement.

Mylis :

(séchant ses larmes) Qu-Que veux tu dire ??!!

Soudain, la femme se fait trancher la moitié du corps en deux

vêtements, ainsi que son bras gauche partent en lambeau brulé par les flammesLe regard vide, mêlé de bonheur et de tristesse, elle tombe à genoux, puis s’écroule dans une flaque d’eau qui se colore de son propre sang. Blaze qui n’avait pas bougé assiste à la scène, figé.

Elle crie de douleur. Les

Yamila suite aux cris se met a convulsé et sert fort Blaze.

Blaze :

Qu’est que tu as Yamila !!? Merde qu’est qu’il se passe !!!?

Puis soudainement elle s’arrête. Quelque secondes après, étrangement elle se met a brillé. Ses yeux s’ouvrent. Elle semblait comme hypnotisé. La lueur l’entourant était verte, et des signes lui apparaissent sur le coté gauche du visage. Puis à son tour, le corps de Mylis qui gisait dans le sol s’entoure de la même lueur verte. Peu à peu, les blessures qu’elle possédait sur son corps ainsi que celle de Mylis guérissaient. Yamila avait repris des couleurs et Mylis dont le bras n’a pas réapparue semblais hors de danger.

Blaze :

Est que ça va Yamila !?

Yamila ne répond pas, mais semble apaisé. La scène eu le dont d’attirer l’attention de l’homme, qui fixe Yamila attentivement.

Homme :

Le septième cristal

N’ayant pas fini sa phrase l’homme disparaît, et apparaît derrière Blaze. Le temps que celui le remarque, il se retrouve projeté au sol. Pendant que blaze tente de se relevé, Il envoute Yamila en lui posant la main sur le front et l’embarque sur son épaule.

Blaze :

Yamila !!!! Rend moi ma sœur ! Espèce d’enfoiré!

Blaze fonce sur l’homme la tête baissé. Arrivé au niveau de l’homme, Il se prend un coup de pied et se retrouve projeté. Egratigné, blessé, il se relève quand même et charge de nouveau.

Blaze :

aaaaahhhhh !!!

Alors qu’il lance un coup de poing, l’homme esquive, et lui donne un coup de genoux dans le ventre suivit d’un coup de coude dans la nuque qui l’envoie au sol.

Blaze :

Arggg !

L’homme se met a piétiné Blaze. Blaze hurle de douleur a chaque fois que l’homme le piétine.

Blaze :

Rend…Moi…ma….soeur….

Homme :

Silence ! ….Tu n’es même pas capable de protégé ta propre vie et tu prétends vouloir sauver ta sœur…Tu ne te rends pas compte…Mais tu ne pense qu’a toi, qu’a ta propre personne. Dans ce monde les gens se plaignent de linjustice des quun événement leurs porte atteinte et pense que tout actes ayant rapport avec leurs bien être est foncièrement juste. Ceux qui ne se sacrifie que pour leurs cause, et non pour celle des autres sont des égoïste et non aucune notion de ce qu’est le mot juste. Dans ton cœur tu as toujours pensé ressentir l’injustice ou la justice de certains actes. Mais pense tu t’être réellement, ne serais qu’une fois approché du véritable sens ces mots ?

Quelqu’un qui na aucune notion de ces mots dans son cœur ne mérite même pas de mourir de mes mains. Même si je prends un risque en ne te tuant pas. Fuis, fuis aussi loin que tu le pourras, et vie avec cette justice que je t’accorde.

Sans dire plus de mot, l’homme se retourne et commence à marcher pour s’en allée. Blaze plein d’égratignure, du sang sur les mains, se relève en vacillant

Blaze :

(serrant les poings)

C’est une promesse que je lui est faite….

Alors que l’homme s’éloigne de plus en plus Blaze deviens furieux .

Blaze :

RENDS MOI MA SŒUR !!!!!

La terre tremblait, le sol se désagrégeait, une lueur jaune et de l’électricité rouge entourais Blaze. L’ aura qui entourait son corps converge dans sa main droite et les signes sur sa main se mettent à briller. L’homme qui jusque la s’éloignais , s’arrête et se retourne en direction de Blaze.

Homme :

Je vois Tu ne veux définitivement pas que je te laisse en vie…

L’homme a sont tour se mit à répéter une incantation en faisant des signes avec sa main. Un flux noir convergeait comme un vortex autour de lui.

Homme :

Quand l’absolution laisse place a la déraison , noyer dans l’amertume céleste du chaos je réclame l’ouverture de la sixième portes de L’annihilation !!

Un vaste bruit se fait entendre, et au dessus de la tête de Blaze s’ouvre un vortex immense qui recouvre tout la ville.

Pendant ce temps, la puissance s’accumulait toujours autour de Blaze. La tension entre les deux pouvoir faisait se désagrégé les restes bâtiments au alentour. Des éclaires bleu puis jaune , détruisait un peu plus la ville. Quand soudain Blaze se met a courir! La puissance développée est tel qu’il fend le sol au fur et à mesure qu’il avance.

Blaze :

Aaaaahhh !!!

Homme :

Tu n’apprendras donc jamais…

L’homme abaisse sa main.

C’est alors qu’un énorme rayon enflammé sort du vortex. Tandis que le rayon arrive sur Blaze, au même moment surgit dans sa direction, assise sur un loup, la fille qu’il avait abandonné…

L’homme ayant aperçut la jeune fille sur le loup, son visage devient surprit, remplie de compassion. Mais il était déjà trop tard. L’attaque se fracasse sur la ville.

S’en suit une immense explosion qui crée une onde de choc qui balaye tout sur son passage

Quelques minutes après, le nuage d’explosion se dissipe. La ville avait totalement disparue. Il ne restait que l’homme mystérieux et la jeune Yamila posé sur son épaule. Face à un spectacle de désolation… L’homme cherche du regard la fille qu’il avait aperçut. Mais elle aussi semblait avoir disparue avec l’explosion. L’homme les lèvres mordu esquissât :

Narrateur :

Quelques instant plus tard

Homme :

Angelica…

[Scène extérieur, jour]

Blaze jonchant dans les débris à l’intérieur d’une rue se réveille. Semi évanouit, il tente de marcher. Le regard toujours flou il distingue mal les choses autour de lui et trébuche sur plusieurs objets. Puis arrivé au bout de la rue, éblouie par le soleil , il tente d’ouvrir les yeux et la…

Autour de lui un immense champ d’immeubles moderne abandonnés à moitié détruit, gagné par la végétation , ou au loin apparaît près du SEIRYOKU une cité d’une autre époque…

Blaze :

Putain !Ou est que j’ai atterrie!!??