Vous êtes sur la page 1sur 5
Chapitre IV : les virus I. structure et classification 2 1. définition 2 2. les
Chapitre IV : les virus
I. structure et classification
2
1. définition
2
2. les éléments de structure
2
3. les groupes de virus
3
4. la classification
3
5. la taille
4
II. le cycle viral
4
1. les principales étapes du cycle de multiplication
4
2. les différents types d’interactions cellule-virus
5

Chapitre IV : les virus

Entité de très petite taille visible qu’au microscope électronique. La particularité c’est que les virus possèdent soit 1 ADN soit 1 ARN. Les virus sont des parasites.

I. structure et classification

1. définition

Un virus ne possède qu’un seul acide nucléique

Un virus ne se reproduit qu’à partir de son acide nucléique

Un virus ne peut pas se diviser

Un virus ne possède aucune information génétique

Un virus a absolument besoin d’une cellule hôte pour se reproduire

2. les éléments de structure

Structure générale

Matériel génétique

Coque protéique : capside

Enveloppe de nature lipidique

Si on a l’acide nucléique + capside = nucléocapside Si un virus possède une enveloppe on dit qu’il est enveloppé, s’il n’en a pas c’est un virus nu.

L’acide nucléique

Il porte le plan de fabrication du virus. Il doit être adapté à la cellule. 2 grands types d’acides nucléiques : ADN et ARN. L’ADN est bicaténaire et linéaire. Au moment de l’infection, l’ADN se circularise. Pour les virus à ARN généralement l’ARN est monocaténaire et linéaire continu. Il est soit de polarité positive soit de polarité négative. Un ARN de polarité positive est comme un ARN messager, un ARN de polarité négative est un complément de l’ARN messager.

La capside

Protège l’acide nucléique constitué que d’un seul type de protéines. Ces capsides ont 2 symétries

Symétrie cubique

Symétrie hélicoïdale

L’enveloppe

Tous les virus à symétrie hélicoïdale sont entourés d’une enveloppe et quelques virus à symétrie cubiques ont une enveloppe. Cette enveloppe provient des membranes de la cellule hôte. Dans l’enveloppe, il y a des protéines virales synthétisées par le virus.

3. les groupes de virus Les virus enveloppés Les virus à capside cosahédriques Les groupes
3. les groupes de virus
Les virus
enveloppés
Les virus à
capside
cosahédriques
Les groupes
Les virus
de virus
complexes
Les virus à
capside
hélicoïdales

4. la classification

Basée sur 2 choses :

L’acide nucléique

-nature : ADN ou ARN -nombre de brin : monocaténaire ou bicaténaire Pour les simples brins on regarde la polarité (positive ou négative)

Structure et organisation du génome

-circulaire ou segmenté

Morphologie du virus -type de symétrie (hélicoïdale, cubique) - enveloppé ou non

5. la taille

Taille moyenne : 20 et 400 nm

II. le cycle viral

Les virus sont des parasites absolus, ils se multiplient grâce au système enzymatique d’une cellule.

1. les principales étapes du cycle de multiplication

La phase d’absorption

Il va falloir qu’il y est une cohésion entre la cellule et le virus. Le virus va reconnaître des récepteurs à la surface de la cellule ou il va se fixer.

La pénétration du virus dans la cellule

Pour les virus complexes : c’est le système de queue qui va perforer la paroi bactrienne et va injecter l’ADN viral dans le cytoplasme.

Pour les virus enveloppés : grâce à son enveloppe, il va fusionner avec la membrane plasmique. Entrée de la capside dans le cytoplasme de la cellule. Ils peuvent aussi rentrer par endocytose.

Pour les virus nus : soit ils entrent par endocytose, soit ils injectent l’ADN.

Préparation des constituants des futurs virus (phase d’éclipse)

Virus à ADN double brin : l’ADN du virus ressemble à l’ADN de la cellule. La cellule va répliquer l’ADN viral. La cellule va transcrire l’ADN viral en protéines virales qui vont s’assembler pour former des capsides virales.

Virus à ARN + : équivalent à un ARN messager. La cellule confond l’ARN messager avec L’ADN. L’ARN messager va être traduit en protéines.

Assemblage des virus et libération

Pour les virus nus : la capside s’assemble avec un nucléotide viral, lyse de la cellule et libération.

Pour les virus enveloppé : l’acide nucléique s’assemble avec la capside dans le cytoplasme. Une partie des protéines virales sont transportées dans la membrane plasmique de la cellule. Le virus va traverser la membrane plasmique en emportant quelques morceaux.

2. les différents types d’interactions cellule-virus

L’infection d’une cellule par un virus ne conduit pas forcément à la mort de celle-ci.

Le cycle lytique

La cellule est permissible. Elle va laisser le virus se multiplier. A la fin, la cellule meurt et libère les virus.

Le cycle lysogénique

Lorsque la cellule est en mauvais état physiologique, le bactériophage le détecte. Il intègre son ADN à l’ADN de la bactérie. Bonne condition physiologique, le bactériophage va reprendre le cycle lytique.

Le cycle abortif

Cellules non permissibles qui se défendent contre les virus. Les bactéries vont fabriquer des enzymes : les endonucléases de restrictions.