Vous êtes sur la page 1sur 5
C OMITE S ENEGALAIS DU B OUCLIER B LEU C. S. B. B. PROJETS DE

COMITE SENEGALAIS DU BOUCLIER BLEU

C.

S.

B.

B.

C OMITE S ENEGALAIS DU B OUCLIER B LEU C. S. B. B. PROJETS DE STATUTS

PROJETS DE STATUTS

Article 1 : Dénomination

TITRE I

:

CONSTITUTION

Entre les adhérents aux présents statuts, est créée une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et ses décrets d’application du 16 juillet 1901, dénommée « Comité sénégalais du Bouclier Bleu » (CSBB).

Article 2 : Objectifs

Le Comité sénégalais du Bouclier Bleu a pour buts, conformément à la mission du Comité international du Bouclier Bleu, la prévention et la réponse aux situations d’urgence par :

La sauvegarde, la protection et l’incitation au respect du patrimoine culturel mobilier, immobilier et documentaire en cas de catastrophe, naturelle ou non, de conflit armé ou de menace de quelque nature que ce soit;

La formation ou le renforcement des capacités des experts en conservation du patrimoine culturel et documentaire menacé ;

L’intervention de la communauté nationale et internationale en vue de faciliter toute action lorsque le patrimoine est menacé, ou lors de situations d’urgence ;

La sensibilisation des décideurs et de l’opinion publique aux dommages susceptibles d’affecter ce patrimoine ;

La collaboration et le travail en synergie avec d’autres organisations notamment les sapeurs pompiers, le comité national de la croix rouge et du croissant rouge…

Article 3 : Rôle

Le Comité sénégalais du Bouclier Bleu est l’unique instrument de concertation avec le Comité international du Bouclier Bleu et assure la gestion de ses intérêts dans le pays

Article 4 : Siège social

Le CSBB a son siège social à Dakar. Il peut être transféré en tout autre lieu du territoire sénégalais sur simple décision du Conseil d’administration

Article 5 : Durée

La durée du Comité sénégalais du Bouclier Bleu est illimitée.

Article 6 : Principes fondamentaux

Conformément à la charte du Bouclier bleu adoptée à Strasbourg le 14 avril 2000, le Comité sénégalais du Bouclier Bleu respecte les principes suivants :

Indépendance :

- 2 -

Conserver une autonomie qui permette d’agir sans entrave, conformément aux principes fondateurs du Comité international du Bouclier bleu

Neutralité :

S’abstenir de prendre part aux hostilités et aux controverses d’ordre politique, religieux, ethnique ou

idéologique

Bénévolat :

Participer et agir sur la base du volontariat pour la protection du patrimoine culturel et documentaire

sans aucun intérêt financier ou autre sous quelque forme que ce soit.

Respect de l’identité culturelle :

Œuvrer à la protection du patrimoine sans distinction de zone géographique, d’ethnie, de croyance

religieuse, politique, idéologique.

Article 7 : Composition

L’Association

se compose de personnes

physiques

représentées par une personne physique. Il y a trois catégories de membres :

Membres actifs

et

de personnes

morales

Peuvent être membres actifs sur décision du Bureau

dûment

- les professionnels du domaine, en activité ou non, et les institutions en charge du patrimoine conformément aux règles d’éthique afférentes à leurs métiers dans les services d’archives, de bibliothèques, de musée, d’archéologie, et dans les sites et monuments historiques ;

- les professionnels militaires;

- les professionnels paramilitaires et leurs services impliqués dans la protection des biens culturels ;

- les autorités administratives centrales et des collectivités locales et leurs services concernés

- toute personne physique ou morale concernée ou intéressée et ayant un rôle actif de protection du patrimoine culturel menacé et exerçant son activité au Sénégal sans but lucratif.

Membres de droit :

Sont membres de droit, représentés par une personne physique :

- Branche Régionale Ouest africaine du Conseil International des Archives (WARBICA)

- Association Sénégalaise des Professeurs d’Histoire et de Géographie (ASPHG)

- comité sénégalais de AFRICOM

- Association des Amis des Archives du Sénégal,

- Association des journalistes culturels,

- Association des Amis du Musée des Forces Armées

- Association Sénégalaise des Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes (ASBAD)

- Association Internationales des Bibliothécaires, zone Afrique (IFLA)

- Programme Ouest Africain de Musées (WAMP)

- UICN

- Croix Rouge Sénégalaise

- 3 -

Membres d’honneur

- Peuvent être nommés membres d’honneur, des personnalités fortement intéressées par la protection du patrimoine culturel ou qui ont rendu des services exceptionnels à cette cause. Un Président d’honneur est choisi parmi ces personnalités.

Article 8 : Adhésion

Les demandes d’adhésion au CSBB se font auprès du bureau de l’association, par écrit. L’adhésion est effective après ratification par le Conseil d’administration. Les membres actifs paient une cotisation fixée en assemblée générale. La cotisation est valable pour l’année civile, du 1 er janvier au 31 décembre.

Article 9 : Perte de la qualité de membre

La qualité de membre se perd :

- par décès,

- par démission,

- par radiation prononcée par le conseil d’administration dans l’intérêt de l’association ou pour non paiement des cotisations, non respect des principes fondamentaux ou motifs graves. En cas de radiation prononcée par le conseil d’administration, le membre concerné peut faire appel de la décision devant une assemblée générale extraordinaire convoquée à ce seul effet.

Article 10 : Moyens d’action

Les moyens d’action du CSBB sont :

- les commissions régionales,

- les groupes de travail thématiques,

- les cours, conférences, séminaires, ateliers, stages, voyages d’étude, colloques, expositions, publications, documentaires, émissions radio et TV, animation d’un site Internet… Un programme annuel élaboré par le bureau est soumis à l’approbation du conseil d’administration et du bureau pour mise en œuvre, en liaison avec les autorités gouvernementales

TITRE II

:

ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT

Article 11 : Assemblée Générale (AG) ordinaire

L’Assemblée générale comprend les membres à jour de leur cotisation et les membres de droit. L’Association se réunit en assemblée générale ordinaire au moins une fois l’an, convoquée par le conseil d’administration ou à la demande d’un tiers au moins de ses membres. Les convocations sont établies par le bureau, sur décision du CA, et envoyées aux membres quinze jours à l’avance par les différents moyens de courrier ordinaire ou électronique, accompagnées de l’ordre du jour proposé. Ne devront être traitées, lors de l’assemblée générale, que les questions soumises à l’ordre du jour.

L’Assemblée générale :

- entend le rapport de situation morale de l’Association élaboré par le président assisté des membres du bureau,

- approuve les comptes de l’exercice écoulé, vote le budget de l’exercice à venir et fixe le montant des cotisations pour les différentes catégories de membres,

- entend la présentation par le Bureau du plan d’action pour l’année à venir

- 4 -

- procède à l’élection des membres du Conseil d’administration

Elle délibère valablement si le quorum, fixé par le règlement intérieur, est atteint. Si celui-ci n’est pas atteint, elle est à nouveau convoquée, sur le même ordre du jour, à quinze jours d’intervalle, et peut délibérer quel que soit le nombre de membres présents.

Article 12 : Assemblée Générale Extraordinaire

Une assemblée générale extraordinaire peut être convoquée dans les mêmes conditions que l’AG ordinaire chaque fois que le conseil d’administration le juge nécessaire. Elle peut l’être également sur demande écrite signée du tiers au moins des adhérents de l’association. Elle peut délibérer valablement si le quorum est atteint

Article 13 : Procès-verbaux

Les procès-verbaux des délibérations des AG et des AG extraordinaires sont établis par le secrétaire de séance et signés par le Président et un membre du bureau présent aux délibérations.

Article 14 : Conseil d’Administration

Le Comité sénégalais du Bouclier bleu est administré par un conseil d’administration composé de professionnels du patrimoine culturel, de la défense civile et d’élus locaux. Le pourcentage pour chacune des composantes est fixé par l’Assemblée générale.

Le conseil d’administration de 23 membres est composé des membres de droit désignés à l’article 7 ci-dessus et de membres élus parmi les membres actifs. La durée des mandats des membres élus du conseil est de trois ans. Les membres du conseil d’administration sont rééligibles une fois consécutive.

En cas de vacance dans la fraction élue, le conseil d’administration pourvoit provisoirement au remplacement du ou de ses membres défaillants. Le remplaçant provisoire est le membre non élu ayant recueilli aux élections précédentes le plus grand nombre de voix s’il est toujours intéressé, à défaut son suivant. Le mandat du remplaçant ainsi investi prend fin à la date d’expiration de celui du membre remplacé. La fonction de membre du conseil d’administration n’est pas rétribuée.

Le conseil d’administration propose à l’assemblée générale la politique générale et les grandes options qui doivent présider à l’action du Comité sénégalais du Bouclier bleu. Il délibère sur toutes les questions relevant de ses compétences.

Le conseil d’administration se réunit au moins deux fois par an sur convocation du président ou à la demande d’au moins dix de ses membres. Pour délibérer valablement le conseil d’administration doit réunir au moins la moitié des membres. Les décisions sont prises à la majorité des voix

Article 15 : bureau Le Bureau a pour mission essentielle d’assurer le fonctionnement permanent du Comité sénégalais

du Bouclier bleu ; Le conseil d’administration choisit en son sein et parmi ses membres votants à bulletin secret, un bureau de 9 membres élus, fonction par fonction, et qui se compose :

- d’un président

- de deux vice présidents

- d’un secrétaire général et un secrétaire général adjoint

- 5 -

- d’un trésorier et un trésorier adjoint

- de deux membres.

Le bureau est élu pour deux ans. Les mandats de ses membres sont renouvelables une fois. Le bureau prononce l’agrément des nouveaux adhérents. Le bureau prépare les décisions du conseil d’administration et veille à leur bonne exécution.

Article 16 : commissions régionales

Une commission régionale peut être créée dans chaque région administrative du Sénégal. Elle désigne en son sein un délégué régional, qui est l’interlocuteur du bureau national et qui peut participer, à titre d’observateur, aux réunions du conseil d’administration s’il n’y siège pas déjà. La commission régionale n’a qu’une mission scientifique, d’information et de communication. Elle a pour objectif de promouvoir le maillage du territoire et d’assurer la remontée des informations essentielles et d’établir la liste des biens et des risques dans leur zone géographique.

Article 17 : Ressources

Les ressources de l’association comprennent :

- le montant des cotisations des adhérents

- les subventions et aides publiques ou privées, nationales ou internationales

- les dons (versements effectués par des entreprises, des particuliers ou autres)

- toutes autres ressources autorisées par les lois et règlements en vigueur

TITRE III :

MODIFICATION DES STATUTS – DISSOLUTION - REGLEMENT INTERIEUR

Article 18 : Modification des statuts

La modification des présents statuts ne peut se faire qu’après avis du conseil d’administration, par l’assemblée générale extraordinaire convoquée à cet effet et selon les modalités de vote et de quorum prévues à l’article 11 des présents statuts.

Article 19 : Dissolution

La dissolution du Comité sénégalais du Bouclier bleu ne peut être prononcée que par l’assemblée générale extraordinaire convoquée spécialement à cet effet dans les conditions prévues à l’article 11.

L’assemblée générale extraordinaire désigne un ou plusieurs commissaires chargés de la liquidation des biens de l’Association à toute association déclarée ayant un objet similaire ou à tout établissement public ou privé reconnu d’utilité publique.

Article 20 : Règlement intérieur

Le conseil d’administration peut établir un règlement intérieur destiné à interpréter ou préciser les règles de fonctionnement interne prévues par les présents statuts, à déterminer les tâches des membres du bureau, les mandats de pouvoir, conformément aux dispositions des présents statuts. Ce règlement intérieur doit être soumis à l’approbation de l’assemblée générale.