Vous êtes sur la page 1sur 2

Notions de Français :

 Les consignes d’écriture :


 Les différents titres : Majuscule à la 1ère lettre + souligné + titre cité en entier
 Sous-titres, intitulé de chapitre, extrait de texte, article de journaux : Entre guillemets.

 Les genres littéraires :


Il définit à quelle catégorie d’écriture appartient un texte littéraire.
 Poésie
 Théâtre en vers ou en prose
 Fables
 Roman → nouvelles
↘ lettre (épistolaire)

 Registre :
Ce sont tous les moyens d’écriture qu’un auteur utilise pour faire passer des sentiments, des
sensations.
 Registre fantastique : part d’un monde connu et réel mais avec intervention de personnages
irréels (ogres, sorcières…) ou de phénomènes paranormaux.
 Registre ironique : l’auteur utilise des antiphrases, antithèses en sachant que le lecteur saura
remettre les idées convenablement et ceci dans le but de dénoncer.

 Les apologues :
C’est un récit court souvent plaisant comportant ou non une morale à visée didactique (comportant
une leçon que l’auteur veut transmettre)

 Une anaphore :
Figure de style de l’insistance qui consiste à répéter un mot ou un groupe de mots dans l’intention
d’attirer l’attention du lecteur.

 Un chiasme :
Figure de style de l’insistance qui consiste à croiser des groupes de mots dans le but d’insister sur
une partie de ces mots
Ex : S + V + C C + S + V (« flatter ceux du logis, à son Maître complaire », ‘Le loup et le chien’ J. de
la Fontaine)

 Une hyperbole :
Insistance, exagération, amplification irréelle de la vérité.
Ex : mourir de faim, mort de rire.

 Une allégorie :
Figure de style de l’image. Donner des traits physiques à une idée, un concept, une chose abstraite.
Ex : La mort avec la Grande Faucheuse ;
La justice avec la balance
 Fables :
Ecrits pour « plaire et instruire » (La Fontaine)

 Morale explicite :
Morale clairement écrite en début ou en fin de fable.

 Morale implicite :
Morale que le lecteur déduit de l’ensemble de la fable.

 Convaincre et persuader :
Convaincre est l’argument par la raison et persuader par les sentiments.

 Discours direct :
Introduction dans un récit de paroles rapportées.
Moyens nécessaires :
 Un verbe introducteur (ex : Elle lui dit)
 Une ponctuation (ex : : « »)
 Des paroles souvent ponctuées (ex : Range ta chambre !)

 Discours indirect :
Paroles rapportées mais transformées sous forme de récit. Verbe introducteur + subordonnée
conjonctive.
Ex : Je lui dis : « tais-toi ! » (Discours direct)  Je lui dis qu’il fallait qu’il se taise (discours indirect)

 Discours indirect libre :


Paroles de l’oral retranscrites sous forme que seul le contexte nous permet de comprendre.
Ex : Ils partaient sous les hourrah de la foule.
Pas de verbe introducteur, pas de ponctuation.

 Une allitération :
Répétition de consonnes ou de syllabes consonantiques. Insiste et redouble le sens de la phrase par
le son (mimétisme)
Ex : « quels sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ?» Racine (Andromaque)

 Une assonance :
Répétition de voyelles ou consonnes vocaliques.

 Rythme ternaire :
Figure de style de l’insistance utilisant 3 mots de la même catégorie grammaticale décrivant un état,
une situation, …

 Syllogisme :
Raisonnement faux en 3 parties : 2 prémisses + 1 conséquence.
Ex : - Les marmottes dorment l’hiver
- Les élèves dorment l’hiver
- donc les élèves sont des marmottes