Vous êtes sur la page 1sur 3

[size=16][center]Examen de Défense Contre les Forces du Mal[/center][/size]

Note : Je choisi de faire l'examen sous forme d'un rp général, contenant les différente réponses,
mélangeons ma propre méthode avec celle de Flora. C'est plus fun, je trouve. J'espère donc que cela ne
dérange en aucun cas. Sinon, je modifierai >//<

[b]I : Le sortilège infernal (4 points)[/b]

Tiens, « le sortilège infernal », pas mal comme nom. Cette pensée fit naitre un sourire en coin sur le
visage de Flora. « In-fer-nal », c'était bien trouvé, surtout dit de cette manière. Dans tous les cas, son
directeur s'était montré fin et original. Il l'étonnait de jours en jours. D'ailleurs, la jeune Darkflower
n'était pas au bout de ses surprises. Elle était venue à son épreuve de Défense contre les forces du Mal
avec une telle envie de réussir qu'elle stressait comme jamais. Décevoir sa maison, surtout son directeur,
ce n'était pas envisageable. N'imaginez même pas revoir la jeune fille un jour si elle se rate aujourd'hui...
C'est pour cette raison que pour le quatrième examen de dcfm de toute sa vie de sorcière, elle avait passé
la journée à réviser pieusement ses cours, manuels de dcfm et dictionnaire de jargon en main. Dieu
merci, l'examen n'avait pas l'air trop dur. Flora remercia, dans sa tête, monsieur Rogue pour lui faire une
telle fleur. Oui, bien sûr, prendre ça pour elle même, c'était assez égoïste, mais les pensées de la jeune
fille se bousculaient tellement à l'intérieur de sa tête qu'elle n'aurait pas été capable à cet instant précis
de sortir une phrase grammaticalement correcte. Enfin bref, quelques secondes après son trouble de tête,
Flora se mit au travail et comptait bien résoudre ce « sortilège infernal » en deux temps trois
mouvements.

(lecture de consigne dans la tête)

[strike]Stanley, quel boulet celui-là.[/strike]Rien de bien méchant. Retrouver la formule permettant de


vaincre l'Epouvantard. Le seul souci, c'était l'orthographe de la formule (ahem, où est passé mon
dictionnaire ?). Ridyculus ? Na, on dirait un truc latin. Ca devait ressembler plus à Ridiculus. Quoique.
Bref, moi je ne sais pas, je regarde sur internet. Flora s'en rappelait, elle. Et sans antisèches, s-il vous
plait. Riddikulus, ni plus ni moins.
Il fallait ensuite manipuler le mot et bidouiller une formule inconnue. Trop kwel, sérieux.
Si on évite de répéter les mêmes lettres, on à un truc genre : [b]R I D K U L S[/b]. Waip, c'est ça.
Ensuite, c'est simple on attribut R=1, I=2, etc. Et paf [strike]ça fait des chocapics[/strike], on a le «
sortilège infernal ». Enfin, je ne sais pas trop. C'est celui là ou celui de l'Epouvantard qui est infernal ?
(…) Ouai, toujours est-il que ça donne quelque chose comme... heum... [b]RUIDIS LUKURIDUS[/b] ?
Trop classe.

[b]II : Le pot pourri (21 points)[/b]

Quel sujet choisir ? … direct, je prends le trois. Un truc aussi débile que complexe, c'était fait pour
Flora. Ou pour moi, je ne sais plus trop à vrai dire. Parce que d'un côté, c'est elle qui est censée passer
l'examen, mais c'est moi qui m'y colle quand même... Bref.
Flora se mit à gribouiller quelques trucs plus pas trop mauvais sur son brouillon. Vous voulez voir ?

«Ma vie de Troll.


Cher père noël, quand je serai plus grande, j'aimerais être Troll. Papa me dit trop que je suis
petite, alors je veux être plus grande que lui et le frapper à coup de bâton comme il menace de me le
faire. »

Oups, hum, en fait... ça, c'est autre chose.


Non mais le vrai texte, par contre, c'était plus sérieux. La jeune Serpentard n'était pas d'habitude à se
vautrer sur un sujet aussi simple. Le seul souci qui se présenta fut le choix du théme qu'elle allait
aborder, mais elle finit par opter par un classique, j'ai nommé le « M pzn * m ». Elle verrait bien si, oui
on non, il plairait à Rogue.
(HJ : voici le rp entièrement bidouillé. Les * signifient, qu'à l'origine il y a un mot à cet endroit (à ; y ;
etc...)).

[quote="Flora, en 200 mots,"]Zmps j dvs nvnzr m prpr pzn. ll m prmttrt d trvrsr l s, Vlnz * z ! Cnfctnnr j
frs n srz d l rndr zrs dffcl * ms, Nn dns l zmps, ç s mrz, vgr ? Pr ngrdnts srnz rrs, cmm l plnctr, ms n ls,
Rrs d mndrgr. crn d drgn. z pln d chss xtrmmnt rcn, vr m. j' * rrvs * ls ms ! Ncssr ps l pn d prcsr
l'mprtnc n zmps d l cnfctn d l pzn. z l'zznzn mm, Scndrs s jms czz drnr sz rz. mm ps l pn d'mgnr ls dgzs
ds ffzs z, Mrzls-ls srnz ? Pzn. j'vzr * cs gns znnz * vgr * zrvrs l'spc zmps d s'nrvr z d gspllr ds (rrs)
ngrdnts dnz ls dspsnt sns n'rrvr * rn. n cmmrclsnt l dnc, Mm j rv ncr d dvnr rch. l c sr dj dns l pch. z
lrgmnt s, Nn. chrs srcrs. vgr dns l zmps * vlnz. ç dnn frcmnt ds nv. lrs ? ncr ptntns ncr. cr czz pzn. ll
n'xsz ps ms, "Srpntrd DRKFLWR". c sr l nm d czz pzn. vrz cmm l'mblm ds Flr,[/quote]

Voilà, ça devait donner quelque chose comme ça. A vrai dire, Flora n'était pas très sure d'avoir respecter
les consignes (tiens, pas si facile que ça finalement ?) mais elle devait s'en être pas trop mal sortie.
C'était pas contre sur que le correcteur ne parviendrait pas à retrouver son texte d'origine, c'était trop
compliqué, mais tant pis. Après tout, son examen ne pouvait pas être parfait. Bien, question suivante.

[b]III : Corruption [/b]

Frôlons le ridicule, frôlons l'absurde. Flora ne s'était jamais trouvée dans une situation pareille.
Corrompre quelqu'un, c'était quelque chose qu'elle ne s'était jamais imaginer faire, alors un professeur,
c'était d'autant plus improbable. Mais, bannissez les clichés que vous vous faites de la petite Darkflower
toute timide, qui préfère se noyer dans un livre plutôt que faire la bataille de polochons du soir. Celle qui
se montre sérieuse dans la moindre circonstance. Le cas échéant, vous serez comme même surpris de la
façon dont allait se dérouler son épreuve.
Le sourire aux lèvres, la démarche à la fois sure et sèche, La jeune fille s'apprêtait à entrer dans la salle
où l'épreuve allait se dérouler. Décrite ainsi, on aurait presque cru à une McGonagall bis, mais non, ce
n'était là qu'une simple impression.
Se vendre au jury, c'était un peu ça la consigne. Se vendre pour récolter tous les points en retour, oui,
c'était ça. Cela s'annonçait particulièrement dur. Toujours est-il que, lorsqu'elle entra, Flora dégagea un
aura rassurante comme jamais. Elle vint serrer les mains des membres du jury pour commencer (faillot,
c'est une qualité ?).
[b]- Flora Darkflower, [strike]m'essayer c'est madopter.[/strike][/b] laissa-t-elle échapper. Le professeur
Rogue devait sans doute s'en souvenir, au bout de quatre ans dans sa maison. (à la limite, elle serait à
gryffondor, d'accord, mais là). Bref, il fallait qu'elle commence à faire son autoportrait, et élogieux s'il
vous plaît. Hors de question de perde une seule seconde du temps précieux qui lui était imparti. La jeune
fille se remit en tête rapidement la procédure à suivre lorsque l'on voulait vendre une marchandise dans
le monde des sorciers. A la différence près qu'à cet instant précis, la marchandise c'était elle (mais où
sont les jumeaux Weasley quand on a besoin d'eux ?). La procédure était claire et simple (en théorie, du
moins), il fallait venter, venter, venter. La jeune fille commença son discours.
[b]- Et bien, pourquoi me mettre ces quelques points ? Parce que je les vaux bien. Vous ne le savez peut
être pas, mais je frôle la perfection en tous points. J'ai d'excellents résultats, ma participation en classe
impressionne chacun de vos collègues de jours en jours, et bientôt, vous ressentirez la même chose.
Quelles sont mes qualités ? Hum, je ne sais même pas par où commencer, mais je sais déjà comment ça
finira : mes sept points en poche.[/b]
Pour se donner un peu de contenance, et ne pas faire remarquer qu'elle était rouge comme une tomate, la
jeune fille se racla la gorge. Elle profita de cette pause pour observer le jury. Il n'avait pas du tout l'air
satisfait (oui, dés le début, il fallait s'en douter), la jeune fille ne fut pas surprise. Elle reprit donc.
[b]- Je vous vois tous avec votre air saugrenu, penser que je frôle le ridicule, mais pas du tout. Plus
organisée que moi, ça n'existe pas. Je suis assidue, ponctuelle et m'engage dans de nombreux projets
dont une personne de ma hauteur et de mon sang devrait se moquer comme des chaussette sales. Et
figurez vous que je sais me montrer modeste.[/b]
Les membres du jury avaient l'air de lorgner Flora plutôt qu'autre chose. Elle lança un coup d'œil
particulier en direction de Rogue, qui n'avait pas l'air plus satisfait que les autres. Remarque, son
discours n'avait pas l'air très subjectif. Il ne fallait pas oublier que c'était nouveau pour elle et que donc,
elle ne pouvait pas être parfaite du premier coup. Il fallait juste persister.
[b]- Et puis, n'oublions pas que je fais partie de la maison des vert et argent, qui est, sans prétention, la
maison la plus visée par un élève lorsqu'il entre à Poudlard. J'ai donc les qualités requises pour en faire
partie : je suis maligne et par dessus tout... ambitieuse.[/b]
Et Envoyer, c'est peser ! Flora pensait faire fort en citant l'argument de la maison. Sinon, c'était fichu.
Non sans songer une seule seconde qu'elle n'était pas crédible une seconde, elle poursuivit son baratin,
toujours aussi gênée par le jury que le temps qui passait un chouilla trop vite.
[b]- Ce que je veux faire plus tard ? Je vous vois venir. Figurez vous que j'ai tellement de poursuites
possibles que je ne me suis pas vraiment posé la question. Quelque chose de très bien payé, je vous
assure. Encore plus payé que les sept petits points dont vous me ferez sans doute cadeau.[/b]
L'espoir fait vivre, c'est ce qu'il faut se dire. Parce qu'à mon avis, à moins d'un miracle, les points, ils lui
passeraient sous le nez. Quoique, Rogue aime bien ce genre de caractère, peut être plaiderait-il la cause
de la jeune fille ? Espérons. Il sembla en tout cas à Flora voir un sourire s'esquisser sur le visage du
professeur en question (et si, après tout, c'était ça la clef de la réussite).
-

IV : Un peu de sérieux

. Flora, elle, elle était sérieuse. Moi, c'est autre chose. Mais comme tu dis, du sérieux ! Et bien, oui, heu,
les Carnasseurs, kézako ?
C'est une créature. Si, si je vous jure. Plus sérieusement, c'est une créature qui se nourrit soit de la chair
humaine (d'où vient la racine Carna- si ce n'est de là ?), soit de ce qui touche de près ou de loin au mal le
plus profond, le plus sombre, le plus vicieux...

Rappelez ce que sont les Carnasseurs. D’après vous, est-il possible pour Celui-Dont-On-Ne-
Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom de se servir des Carnasseurs comme créatures pour sa grande
guerre ? Argumentez (environ 100 ou 200 mots, ou un peu moins, mais guère plus