Vous êtes sur la page 1sur 11

Algèbre linéaire :

A ij
J : colonne
I : ligne

λA, on multiplie chaque membre de la matrice A par λ.


Le produit A B n'est possible que si et seulement si le nombre de colonne de A est égal
au nombre de ligne de B, on obtient :
[matrice de type (n q)] ⇒ [matrice de type (n
n,p)]x[matrice de type (p,q n,q
q)]
Avec AB=C

-Le produit du 1er terme de la i-ème ligne de A avec le 1er terme de la j-


ème colonne de B

-Le produit du 2ème terme de la i-ème ligne de A avec le 2ème


terme de la j-ème colonne de B

-Etc….
Matrice carré : son nombre de colonnes est égal à son nombre de lignes, on la
notre Mx alieu de Mxx.
Matrice diagonale : matrice où tous les membres non nuls sont sur la
diagonale.
Matrice scalaire : matrice où tous les membres de la diagonale sont égaux.
Matrice unité/identité : matrice où tous les membres de la diagonale sont
égaux a 1.
Matrice carré symétrique : matrice ou es termes sont symétriques par rapport
à la diagonale (A= transversale de A )
matrice carré antisymétrique : matrice où les signes sont symétriquement
opposés par rapport à la diagonale ( A = - transversale A )
Matrice triangulaire supérieure : tous les termes situés sous la diagonale sont
nuls
Matrice triangulaire inférieure : tous les termes situés au-dessus de la
diagonale sont nuls
Matrice strictement triangulaire: en plus d'être triangulaire, les termes sur la
diagonale sont nus.

Commatrice de A : noté com(A); c'est la matrice du cofacteur


Déterminant :
Pour Mx avec x = 1, Det (M)=x
Mineur de aij dans A : déterminant ∆ d'ordre n-1, obtenu à parir de ∆ en supprimant la
ligne et la colonne de aij.
Det (AB)=det(A)*det(B)
Le déterminant permet de savoir si une matrice est inversible ou non, si le
déterminant est différent de 0, elle l'est.
Une matrice A de Mn(¡) est inversible si
il existe une matrice A’ de Mn(¡) telle que : AxA’ = In et A’xA = In
L’inverse de A est notée A-1

Matrice d'ordre 2 :
Matrice d'ordre 3 :

Déterminant d'une matrice triangulaire :


On calcule le produit des termes sur la diagonale.

Si A est une matrice carrée inversible d’ordre n, alors, son inverse est donnée par la
formule suivante :

Exemple : détermination de l'inverse en dimension 2


A inversible ⇒ tA inversible et (tA)-1 = t(A-1)

A inversible et symétrique ⇒A-1 symétrique

A inversible et antisymétrique ⇒A-1 antisymétrique

Fonctions linéaires :

  
x +5z = 2  1 0 5 
  
(S ) x − y + z = 0 A =  1 −1 1 
5  
 x −2 y =1 5
 −2 0 
3  3 
La matrice permet de réécrire différentes fonctions linéaires sous formes réduites :

a 11 x 1 + a 12 x 2 + … + a 1 p x p = b1

a 21 x 1 + a 22 x 2 + … + a 2 p x p = b 2
(S ) 
… … … …
a x + a x + … + a x = b
 n1 1 n 2 2 np p n

A la matrice du systeme :
 a 11 a 12 . . . . a1p 
 
 a 21 a 22 a2p 
A =  . . 
 
 . . 
a a n1 . . . . a n p 
 n1

X la matrice colonne :

 x1 
 
 x2 
X =  
 
 
x 
 p
B la matrice colonne :

 b1 
 
b2 
B =  
 
 
b 
 n 
On obtient : AX=B

Par exemple :

2 x − z = 5

 x + y + z = −1
devient :

x 
2 0 −1    5 
  y  =  
1 1 1    −1 
z 
Résolution d'un systeme :
L'équation linéaire est de forme a*x + b y = c
Exemple :
y+ z= 3 L1 y+ z= 3
 
x + 2y + 3z= 8 L2 ⇔ 3y + 2z = 8 L2 ← L2 - L3
x - y + z= 0 L3 X - y+ z= 0
 

x - y + z= 0 x - y + z= 0
 
⇔ 3y + 2z = 8 L1 ← L3 ⇔ -z = - 1 L2 ← L2 - 3L3
y+ z= 3 y+ z= 3
 

x - y + z= 0 x= 1
 
⇔ z= 1 L2 ← - L2 ⇔ y = 2 (p a r s u b s titu tio n )
y= 2 L3 ← L3 + L2 z= 1
 

2nd exemple :

x + 2y + 3z = 5 x + 2y + 3z = 5
 
2 x + 3 y + z = 4 ⇔ 2 x + 3 y + z = 4
3 x + y + 2 z = 3 x + y + z = 2 L 3 ← (L 1 + L 2 + L 3 )/6
 
y + 2z= 3 L1 ← L1 - L3

⇔ y - z= 0 L2 ← L2 - 2L3
x + y + z= 2

z = 1 L 1 ← (L 1 - L 2 )/3

⇔ y = 1 L 2 ← (L 1 + 2 L 2 )/3 ⇔ (x , y , z) = (0 ,1 ,1 ).
x + y + z= 2

2 équations, 2 inconnus :

a x + b y = c
(S ) 
d x + ey = f
le couple solution est (Xo;Yo), déterminant du système = ae-db

-Substitution : On exprime X en fonction de Y ( ou inversement ), on résoud alors


une équation à une seule inconnue.
Ensuite on remplace le résultat de l'équation pour résoudre la seconde.

Exemple :

x +3 y = 2
(S ) 
2 x − y = 1
Déterminant = (1*-1)-(2*3) = -7 ; différent de 0 donc matrice réversible et admet une solution
unique.
x+3y=2
<=>x=2-3y

2x-y=1
<=>2(2-3y)-y=1
<=>4-6y-y=1
<=>y=3/7
x=2-3y
<=>x=(14/7)-(9/7)
<=>x=5/7
Pour résumer :

x +3 y = 2 x = 2 −3 y x = 2 −3 y
 ⇔  ⇔ 
2 x − y = 1  2 x − y = 1 2(2 − 3 y ) − y = 1

x = 2 −3 y x = 2 −3 y x = 2 −3 y
⇔  ⇔  ⇔ 
 4 − 6 y − y = 1  7 y = 3 y = 3 /7

 x = 2 − 3(3 / 7 ) x =14 /7 −9 /7 = 5 /7 5 3
⇔  ⇔  ⇒ (x,y) = ( , )
y = 3 /7 y = 3 /7 7 7
-Combinaison linéaire
On multiplie les équations par un réel pour obtenir des coefficients communs (x ou y …).
On additionne/soustrait les 2 équations pour obtenir une équation simplifiée de manière à obtenir
l'un des inconnus. Comme pour la substitution on remplace la valeur trouvée dans une des
équations pour obtenir l'autre inconnu.
Résumé :
3 x + y = 1 0 (1 ) (× 3 )  9 x + 3 y = 3 0 ( 1 ')
 ⇒ 
-9 x - 2 y = 4 (2 )  - 9 x - 2 y = 4 ( 2 ')
( 1 ') + ( 2 ') ⇒ 9 x - 9 x + 3 y - 2 y = 3 0 + 4
⇒ y = 34
O n re p o rte d a n s(1 ) :
3 x + 3 4 = 1 0 ⇔ 3 x = -2 4
⇔ x = -8
(x , y ) = (-8 ,3 4 )
Quand le déterminant est nul, il n'y a aucune ou une infinité de solutions.

Systeme triangulaire