Vous êtes sur la page 1sur 3

CENTRALE NUCLÉAIRE

7 POINTS /20 ( D'APRÈS EXERCICE N°5 PAGE 121 BORDAS )


feuille de papier millimétrée

I ) INTRODUCTION

235
Un réacteur nucléaire fonctionne à l'uranium enrichi constitué à 3% de U et de 97 % de
92
238
U
92

I – 1 . a ) Que représentent les nombres 92 , 235 et 238


I – 1 . b ) donner la composition de chaque noyau
I – 1 . c) A quelle catégorie appartiennent ces noyaux.

I – 2 .a ) énoncer la relation d'équivalence masse – énergie


I- 2 . b ) définir le "défaut de masse" pour un noyau ZA X

I – 3 ) La courbe d'Aston

235

I - 3 . a ) Donner la définition de El , énergie de liaison


I - 3 . b ) Quelle est l'ordre de grandeur de l'énergie de liaison moyenne par nucléon pour les
noyaux les plus stables ?
I - 3 . c ) Des transformations nucléaires provoquées peuvent avoir lieu avec 23592U et 21H
 A partir de la courbe d'Aston, indiquer parmi les quatre réactions envisagée, lesquels
sont susceptibles de fournir de l'énergie :
235 235
Fusion de 92U ; fission de 92U ; fusion de 12 H ; fission de 12 H

II ) LA CENTRALE NUCLÉAIRE

235 1 94 140 1
II – 1 ) Une des réactions possibles est : 92U + 0 n → ... Sr + 54 Xe + …. 0 n (1)
Compléter l'équation de la réaction en précisant les règles utilisées.
II – 2 )Les énergies de liaison par nucléons sont :
235 140 94
= 7,5 MeV pour 92U ; = 8,2 MeV pour 54 Xe ; = 8,5 MeV pour ... Sr
Calculer l'énergie de liaison pour chaque noyau.

II – 3 ) Montrer que l'énergie libérée par la réaction ( 1 ) peut s'écrire :


Elib = E l (Sr) + E l (Xe) — E l (U) .
Calculer cette énergie en MeV.

II – 4 ) Dans le cœur du réacteur, chaque noyau d'uranium libère en moyenne une énergie de
200 MeV au cours de chaque fission,30 % de cette énergie est transformée en énergie
électrique.
Une tranche de la centrale de Belleville fournit une puissance électrique de 1 350 MW.
235
Calculer, en kg, la consommation journalière de 92U dans cette centrale.

III ) RISQUES

III – 1 ) L'iode 131 est l'un des effluents gazeux susceptibles de s'échapper d'un réacteur
nucléaire.
134
53 I est un émetteur β , sa demi-vie est t1/2 = 8,0 j .
-

134
III – 1 . a ) La désintégration d'un noyau 53 I s'accompagne le plus souvent d'une émission γ.
 Préciser la nature du rayonnement γ.
 Comment interprète-t-on son origine ?

III – 1 . b ) Écrire l'équation de désintégration de l'iode 131.

III – 1 . c ) On désire placer l'iode 131 dans le diagramme ( N,Z ) , où se situe – t – il par
rapport à la " courbe de stabilité "

III – 2 ) L'iode 131 pose de sérieux problèmes par son aptitude à se fixer sur la glande
thyroïde.
Un individu est contaminé et son activité à cet instant t = 0 est noté A0.
A représente l'activité de l'individu à un instant t.
III – 2 . a ) Tracer, sans utiliser la calculatrice, la courbe exprimant en fonction de t, en
choisissant les points d'abscisse t1/2 , 2 t1/2 , 3 t1/2 , 4 t1/2, 5 t1/2 et 6 t1/2 .
échelle : ordonnée : 16 cm →1 ; abscisse : 1 cm → 4 jours

III - 2. b ) En utilisant la courbe tracée dans la question précédente, déterminer le moment


approximatif après l'irradiation où l'individu verra son activité divisée par 20.

III – 2 . c ) Calculer en MeV l'énergie libérée par noyau désintégré.


Sous quelles formes est-elle libérée ?

Données :
masse d'un noyau d'uranium 235 : mU = 234,9935 u.
célérité de la lumière, c = 2,998. 108 m.s-1 ; 1 eV = 1,602 . 10-19 J :
énergie de masse associée à l'unité de masse atomique, 931,5 MeV :
134
masse des différents noyaux, m( 53 I ) = 130,877 0 u ;
130 131
m ( 52Te ) = 129,878 2 u : m( 54 Xe ) = 130,875 4 u :
masse de l'électron, me = 5,485 8 . 10-4 u.
1 u = 1,660 55.10-27 kg

Vous aimerez peut-être aussi