Vous êtes sur la page 1sur 8

UNIVERSITE D'ANGERS FACULTE D'ECONOMIE Masters 2 : Intelligence Economique et Stratégies Compétitives (IESC) http://www.master-iesc-angers.com/

COURS : ECONOMIE DE LA CONNAISSANCE

Professeur : Camille BAULANT Camille.baulant@univ-angers.fr

Professeur : Camille BAULANT Camille.baulant@univ-angers.fr OPPOSITIONS MANAGERIALES ET CULTURELLES: ETATS-UNIS -

OPPOSITIONS MANAGERIALES ET CULTURELLES:

ETATS-UNIS - CAMBODGE

MANAGERIALES ET CULTURELLES: ETATS-UNIS - CAMBODGE Rédigé par: EAP Bunnarong ( eap.bunnarong@gmail.com )
MANAGERIALES ET CULTURELLES: ETATS-UNIS - CAMBODGE Rédigé par: EAP Bunnarong ( eap.bunnarong@gmail.com )

Rédigé par: EAP Bunnarong

Promotion 2011-2012

Ce document s'inscrit dans le cours « économie de la connaissance » de Mme Baulant, et est basé sur le travail de Pascal Picq portant sur le cadre de la comparaison entre les États- Unis et la France. Le Cambodge, petit pays de l'Asie du sud-est, dont l'économie profite de la mondialisation par l'exportation de bien mais dont la culture est fortement influencée par le bouddhisme, et cela à des répercussions non négligeables sur le mode de management. Mais pour pouvoir comprendre les différences de management et de culture entre les États- Unis et le Cambodge, il faut resituer le contexte. À la fin de la guerre d'Indochine, le Cambodge proclame son indépendance vis-à-vis de la France en 1953. De 1970 à 1975, le Cambodge tombe sous le joug du maréchal Lon Nol soutenu par les américains. Profitant de l'aide des Viêt-Cong et de l'enlisement des GI lors de la guerre du Viêt-Nam, Pol Pot renverse le pouvoir en 1975. Entre 1975 et 1979, le Cambodge traverse la pire période de son histoire avec le régime des Khmers Rouges, ce mouvement communiste fait plus de 1.7 millions de morts, soit 1/3 de la population. Le motif de ce génocide était de purifier le Cambodge qui permettrait de revenir à un état où tout le monde serait égaux, ce qui causa la mort d'intellectuels, d'artistes, mais aussi de toutes autres personnes et ce, sans raison apparente. Le Cambodge sort ainsi d'une douloureuse période et est toujours en reconstruction.

Les trois principales oppositions entre le mode de management américain, analysé par Pascal Picq (2011), et le mode de management du Cambodge.

Tableau 1 : Adaptation des formes de management à la double mutation de l’économie mondiale

Management USA

Management Cambodge

Diversité des élites

Origine sociale

Flexibilité/entreprenariat

"survivre"

Coopétition

"Socialement transparent & intimement secret"

Source : PICQ P [2011] Un paléoanthropologue dans l'entreprise :

S’adapter et innover pour survivre, Editions Eyrolles, p 139

A l’aide de ce tableau ainsi construit, vous expliquerez ensuite les divergences constatées entre les deux modes de management pour s’adapter à une économie de la connaissance mondialisée.

Aux États-Unis, le système scolaire prône la capacité d'adaptation et d'innovation des étudiants. Cette diversité des élites démontre bien les succès story comme celle de Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, il s'est adapté aux nouvelles tendances des consommateurs (consommer vite) et à innover en proposant le commerce électronique (développement des NTIC). En France, c'est l'homogénéité des élites qui est reconnue dans la société, il faut faire Science Po pour aller dans la politique. Au Cambodge, c'est l'origine sociale des étudiants qui est mise en avant, car pour pouvoir faire des études supérieures, il faut venir d'une famille aisée. Cette "politique volontariste" est due à la capacité de financement des familles et des relations qu'elles peuvent entretenir avec

EAP Bunnarong

Master IESC

13 février 2012

les classes supérieures. Les frais de scolarité vont de 300$ pour les programmes locaux et jusqu'à 15000$ pour les programmes internationaux les plus chères. 1 Alors que la population Cambodgienne vit avec 2040$/an 2 en PPA (2010), la majorité des Cambodgiens n'ont donc pas les moyens d'avoir accès à l'enseignement supérieur.

Cette flexibilité permet aux américains de passer par plusieurs "métiers", ils peuvent être salariés, entrepreneurs puis capital-risqueurs. En France, il y a une logique de "faire carrière" qui permettrait d'assurer une retraite, Pascal Picq s'étonne qu'en France, un jeune diplômé recherche un emploi tout en envisageant sa retraite 3 . Au Cambodge, les plus aisés espère s'enrichir par le travail mais les plus démunis voient l'emploi comme un moyen de survie, travailler lui permettra de survivre tout en espérant que ces enfants connaîtront un avenir plus propice.

En Amérique, la coopération permet aux entreprises de travailler sur un projet commun afin de développer la connaissance, étant donné que le savoir n'est plus détenu par une seule personne. Puis ces entreprises vont se concurrencer après avoir créé cette connaissance. À l'inverse de la France où la culture du secret règne, c'est une culture du partage qui domine au Cambodge. Prenons le cas de la cuisine, en France on a tendance à ne pas révéler la recette d'un plat, alors qu'au Cambodge, les personnes échangent les recettes, transmettent un savoir à ceux qui l'ignore, il n'est pas rare lors d'un repas que les familles partagent leurs plats. En effet, le peuple Cambodgien est un peuple chaleureux et très accueillant. De plus, la société cambodgienne est une sorte de société "collectivisme", l'intérêt d'un individu est relégué au second plan au profit de la famille, de la communauté ou de l'entreprise. Comme le disait Guy Massé au sujet des japonais, qu'ils sont "socialement transparents & intimement secrets" 4 , cela peut s'appliquer aux Cambodgiens. Lors d'une discussion quelconque, le Cambodgien n'aura pas de mal à partager son opinion mais il n'abordera pas certains sujets pouvant nuire à l'autre ou encore lorsqu'une tierce personne interrompt la discussion par sa prise de parole ou par sa présence il préférera écouter plutôt qu'intervenir. Ces derniers sont très ouverts aux autres, ils vous accueilleront avec sourire, mais ils ne se dévoileront que très rarement, préférant un silence à un conflit car un sourire décrit aussi bien une satisfaction qu'un malaise. En effet, la culture cambodgienne repose sur la discrétion et le respect d'autrui, le travail est mis en avant mais sans l'expression des émotions car les questions trop personnelles sont jugées comme impolie. 5

1 BROUSTAIL Joël et PALAORO Gilbert, « La formation des élites managériales dans les économies en transition : les exemples du Cambodge, du Laos, du Viêt-Nam et de la Thaïlande », p.63

3 PICQ Pascal, (2011), « Un paléoanthropologue dans l'entreprise : s'adapter et innover pour survivre », Editions Eyrolles,

p.141

4 MASSÉ, Guy, (2001), «Intelligence économique : un guide pour une économie de l'intelligence », éd. De Boeck Université, Bruxelles, p.300.

5 NANN Stéphanie, « Les familles cambodgiennes en France : histoires de vie et reconstruction », Dialogue, 2009/3 n° 185, p. 59.

EAP Bunnarong

Master IESC

13 février 2012

Les trois principales oppositions entre la culture américaine et la culture cambodgienne pouvant ainsi expliquer les divergences d’approches en management.

Tableau 2 : Différences de culture entre différents pays pour analyser l’information

Culture américaine

Culture Cambodgienne

Evolution des espèces

Renaissance des espèces

Stratégie Offensive

Stratégie de contrainte

Approche Stock flux de l’entreprise

Approche cyclique de l’entreprise

Source : PICQ P [2011] Un paléoanthropologue dans l'entreprise :

S’adapter et innover pour survivre, Editions Eyrolles, p 139

Par rapport à l'évolution des espèces de Darwin, j'ai intitulé la culture Cambodgienne, comme "renaissance des espèces", étant donné que la religion, le bouddhisme Theravada à une place forte dans la société cambodgienne (plus de 90% 6 ) et que rapporté au nombre d'habitants, le Cambodge est le premier pays Bouddhiste. Le karma que l'on pourrait résumer par : "vous récoltez ce que vous semez" est à la base de cette religion 7 . En effet, plus nos actes sont bons, plus nous pourrons briser le cercle de réincarnation qui est synonyme de perpétuelle souffrance. Cette croyance permet d'expliquer en quelque sorte l'éthique dans les relations entre les individus. Les Cambodgiens ou Khmers étant un peuple pacifique, ils prennent des décisions en fonction de cette balance entre le bien et le mal, car une décision ou un acte à une conséquence sur la prochaine vie.

Pourquoi "stratégie de contrainte" ? Car le Cambodge est un pays dépendant. Tout d'abord, le Cambodge est une économie rurale, composé essentiellement de petits producteurs. Elle exporte principalement du riz et du caoutchouc et est donc dépendante des conditions météorologiques principalement la mousson. À cet effet, le Cambodge souffre d'un manque d'infrastructure car la majorité des producteurs sont de petits exploitants dont le rendement est assez faible, ces derniers ne disposent pas de machine, d'engrais, de pesticide ou de lieu de stockage. Pour l'instant, le Cambodge reste qu'une agriculture de subsistance. Elle exporte aussi du textile dont sont tirés 70% des revenus d'exportation 8 , principalement à destination des États-Unis et là, elle est dépendante de la demande des entreprises comme Gap ou H&M. S'ajoute à cela, qu'elle importe du coton principalement des États-Unis et de la chine, le risque ici, c'est de ne pas avoir de stratégie de diversification de ces approvisionnements. Enfin, le Cambodge est très dépendante des aides internationales avec comme principale donateur le Japon, les États-Unis. Ces aides sont très importantes pour la population Cambodgienne, mais à cause de cela, le Cambodge risque de ne pas avoir suffisamment de poids dans les relations avec ces partenaires économiques, comme le montre l'influence de la Chine sur les pays voisins tant sur le plan politique qu’économique 9 .

6

7

8

9

http://www.ambcambodgeparis.info/ McCANDLESS David, (2011), «Datavision », éd. Robert Laffont, Paris, p.106-107.

MENGIN, Françoise, (2007), «La présence chinoise au Cambodge : Contribution à une économie politique violente,

rentière et inégalitaire »,

Les études du CERI, n°133- février 2007.

EAP Bunnarong

Master IESC

13 février 2012

Là où la connaissance et le savoir décrivent une approche stock-flux aux États-Unis, c'est-à-dire, la création de connaissance et une codification du savoir, le Cambodge définit plutôt une approche cyclique. L'approche cyclique de l'entreprise est très lié à la religion, le temps est un cycle, la vie est un cycle. Les entreprises Cambodgiennes adoptent généralement une structure familiale, les chefs d'entreprises sont les personnes les plus âgées. En effet, plus la personne est âgée, plus elle est importante et plus elle disposera d'un savoir, cette connaissance sera ensuite transmise à la génération suivante qui sera en charge de l'entreprise.

Vous ferez ensuite le lien entre les tableaux 1 et 2 en répondant à la question suivante. La culture nationale vous semble être aujourd’hui un élément clef ou secondaire pour construire un mode de management efficace dans une économie mondialisée ?

La culture nationale est un élément-clé dans la construction d'un mode de management efficace car même si l'économie est mondialisée, l'humain est lui, localisé (penser global, agir local). Tous les pays ont une mode de management différent car leur culture, leur mode de vie est différent.

La société cambodgienne est très hiérarchisé, le statut est important, il y a les parents et les enfants, les enseignants et les étudiants. Les personnes âgées sont les personnes les plus respectées, dans la vie privée, il est offensant de donner un ordre à une personne plus âgée 10 . En entreprise, même si on dispose d'une position hiérarchique supérieur, il est difficile pour une personne plus jeune de diriger des salariés plus âgés. Mais pour les personnes du même âge, c'est le statut qui est le plus important, que ce soit dans la vie privée ou professionnel.

De plus, le Cambodge est une société collective, où la relation de confiance et de respect sont primordiales. Mais cela se traduit souvent par un dialogue indirect, les

interlocuteurs ne doivent pas montrer de signe de colère, d'impatience ou de frustration, ils perdraient la face et donc son honneur et sa réputation. Le visage est un indicateur important, en effet, lorsqu'un Cambodgien sourit, cela peut signifier différentes choses, il peut être content ou gêné, il peut sourire pour indiquer son incompréhension. À cet effet, le Cambodgien est très peu tactile, il n'exprime pas son affection (tape sur

et surtout pas en public. Lorsqu'il est en désaccord, il préférera le

l'épaule, enlacement

silence à un commentaire, étant un peuple pacifique, un regard appuyé peut signifier une offense. Ce langage non verbal qu'est le silence peut s'expliquer par le drame qu'on vécut les Cambodgiens pendant le génocide des Khmers rouges 11 et ceci est à prendre en considération lorsqu'on aborde des sujets sensibles, alors qu'un occidental pourrait être plus direct.

)

10 Nann Stéphanie, « Les familles cambodgiennes en France : histoires de vie et reconstruction », Dialogue, 2009/3 n° 185,

p.61

11 Nann Stéphanie, « Les familles cambodgiennes en France : histoires de vie et reconstruction », Dialogue, 2009/3 n° 185,

p.60

EAP Bunnarong

Master IESC

13 février 2012

Enfin, comment à partir de la culture de votre pays, est-il possible d’envisager d’améliorer le mode de management de votre pays pour s’adapter à la concurrence mondiale.

Pour améliorer le mode de management du Cambodge, il est nécessaire d'avoir une gouvernance en total accord avec la culture, la tradition et la religion du pays.

De plus, pour disposer d'une élite managériale, il est important que les pouvoirs politiques favorisent l'éducation et principalement les études supérieures et la formation, en adoptant une vraie "politique de mondialisation des étudiants" car aujourd'hui, seules les familles les plus riches peuvent se permettre d'envoyer leurs enfants étudiés à l'étranger.

Il est primordial au Cambodge de se promouvoir, pour l'exportation du textile, il est crucial d'adopter une stratégie d'indépendance vis-à-vis des importateurs américains en s'appuyant sur la diaspora cambodgienne. En effet, après le régime de Pol pot et des khmères rouges, beaucoup de Cambodgiens ont migré principalement en France, aux États-Unis. Ces communautés sont un atout dans la promotion de l'art cambodgien, elles sont une opportunité à saisir car elles peuvent y jouer un rôle important. Face à la concurrence accrue de ses voisins (Thaïlande et Viêt-Nam) sur le marché des matières premières, les pouvoirs politiques doivent accentuer la protection du patrimoine à travers une "Appellation d'Origine Contrôlée" à la cambodgienne 12 . Cette démarche de valorisation de l'origine des produits doit être associée à un cahier des charges et à des normes précises afin de prouver la qualité de ces produits.

Enfin, la société civile minée par un passé douloureux, souffre aussi de l'intérieur. Le pouvoir politique atteint une concentration préoccupante autour du premier ministre hun sen, le pays n'a toujours pas fait de progrès en matière de lutte contre la corruption et est toujours considéré comme un des pays d'Asie les plus corrompus selon Transparency avec une note de 2.1 (une perception de la corruption de la plus élevée au plus faible de 0 à 10) par comparaison avec les notes des États-Unis et de la France, respectivement de 7.1 et de7. Le Cambodge ne fait que subir la concurrence mondiale il est essentiel d'avoir une meilleure gouvernance politique et de s'affirmer sur la scène internationale pour pouvoir espérer se développer.

12 François Martine et al., « Indications géographiques au Cambodge Protéger les marques de territoire au profit des producteurs ruraux », Autre part, 2009/2 n° 50, p. 75-91.

EAP Bunnarong

Master IESC

13 février 2012

Référence bibliographique

ABBE Gabrielle, « La rénovation des arts cambodgiens, George Groslier et le Service des arts »,

1917-1945,

Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin, 2008/1 N° 27, p. 61-76.

BROUSTAIL Joël et PALAORO Gilbert, « La formation des élites managériales dans les économies en transition : les exemples du Cambodge, du Laos, du Viêt-Nam et de la Thaïlande », Entreprises et histoire, 2005/4 n° 41, p. 51-70. DOI : 10.3917/eh.041.0051

CAMBODGE, ministère de l'éducation, de la jeunesse et des sport, (1994), «Reconstruire un système d'enseignement et de formation de qualité au Cambodge », UNESCO-sponsored programmes and publications, Cambodge.

CEPII, (2011), « Base de donnée Chelem ».

FRANCOIS Martine et al., « Indications géographiques au Cambodge Protéger les marques de territoire au profit des producteurs ruraux », Autre part, 2009/2 n° 50, p. 75-91. DOI :

10.3917/autre.050.0075

LUCO Fabienne, (2002), « Approche anthropologique sur les pratiques traditionnelles et nouvelles de traitement des conflits au Cambodge; Entre le tigre et le crocodile », Phnom Penh, UNESCO Office Phnom Penh.

MARGOLIN Jean-Louis « Le Cambodge des Khmers rouges : de la logique de guerre totale au génocide », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 2003/1 no 77, p. 3-18. DOI : 10.3917/ving.077.0003.

MASSÉ Guy, (2001), «Intelligence économique : un guide pour une économie de l'intelligence », éd. De Boeck Université, Bruxelles, p. 275-309.

McCANDLESS David, (2011), «Datavision », éd. Robert Laffont, Paris, p.106-107.

MENGIN Françoise, (2007), «La présence chinoise au Cambodge : Contribution à une économie politique violente, rentière et inégalitaire », Les études du CERI, n°133- février 2007.

NANN Stéphanie, « Les familles cambodgiennes en France : histoires de vie et reconstruction », Dialogue, 2009/3 n° 185, p. 55-66. DOI : 10.3917/dia.185.0055

PANH Rithy et BATAILLE Christophe, (2012), « l'élimination », éditeur Grassset, Paris.

PHAY-VAKALIS Soko, « Le génocide cambodgien, Déni et justice », Etudes, 2008/3 Tome 408, p.

297-307.

PICQ Pascal, (2011), « Un paléoanthropologue dans l'entreprise : s'adapter et innover pour survivre », Editions Eyrolles, p.127-156.

SENAT, (2007), « Le Cambodge à l'entrée du 21e siècle », Rapport de groupe interparlementaire d'amitié n° 75 (2006-2007) - 10 juillet 2007.

EAP Bunnarong

Master IESC

13 février 2012