Vous êtes sur la page 1sur 5

Adieu souveraineté chérie | Presseurop (français)

10 décembre 2011 S'identifier Créer un nouveau compte Mobile Newsletter Recherche

Le meilleur de la presse européenne, en 10 langues


cs de en es fr it nl pl pt ro

  POLITIQUE SOCIÉTÉ ECONOMIE SCIENCE ET ENVIRONNEMENT CULTURE ET IDÉES UE ET MONDE DOSSIERS SOURCES BLOG

IDÉES
CRISE DE LA DETTE
ON PRESSEUROP
Adieu souveraineté chérie MOST READ MOST MOST SENT
8 décembre 2011 EL PAÍS MADRID COMMENTED

1. Laissons les agences de notation faire leur


Réagir 10
travail
Tweeter 10 2. Le passeport bulgare, sésame vers
l’Occident
Recommander Confirm 3. L’inquiétant pouvoir des agences de
notation

DERNIERS ARTICLES PUBLIÉS

TRANSNISTRIE Scrutin de dupes à


Des symbôles bientôt aux oubliettes ?
Tiraspol
Bloomberg via Getty Images La région sécessionniste de la
Moldavie élit son président le 11
décembre. Un scrutin qui
Si elle est approuvée par les Vingt-Sept, l’union fiscale proposée par SUR LE WEB
s’inscrit dans un étrange troc
Angela Merkel et Nicolas Sarkozy serait une nouvelle étape décisive vers
entre son protecteur russe et
le fédéralisme européen. Mais tout le monde est-il prêt à payer le prix : le Article original – El
l’Allemagne pour régler un
renoncement de l’autonomie budgétaire des Etats ? País es
conflit gelé depuis 20 ans.
Lluís Bassets 9 décembre 2011 ROMÂNIA LIBERĂ
BUCAREST
Le souverainisme est en deuil en Europe. Et pour les SUR PRESSEUROP
prochains jours, se prépare le plus grand transfert de
souveraineté qu’aient jamais organisé les vieilles nations Le retour des vieux SOMMET EUROPÉEN L’union,
européennes depuis les traités de Rome et de Maastricht. démons mais au prix fort
Avec le premier, en 1957, les Etats avaient renoncé à Angela Merkel et Nicolas
Le déclin de
Sarkozy ont certes fait un grand
leurs politiques douanières, posant ainsi les bases du l’Europe n’est pas
marché unique. pour demain pas vers leur objectif : l’union
fiscale. Mais à quel prix ? La
Avec le second traité, en 1992, ils avaient accepté de Grande-Bretagne en est exclue,
Faites ce que dit la
renoncer à leur monnaie, symbole national tout aussi dame et l’alternative semble simple : le
important jusqu’alors que les couleurs du drapeau, et à sauvetage ou l’effondrement de l’Union.
leurs politiques monétaires (qui fixent les taux d’intérêts et
Donnons sa chance 9 décembre 2011 DIE ZEIT HAMBOURG 8
de change), posant ainsi les bases de l’actuelle crise de la dette. à la démocratie

Avec ce sommet, les vieux Etats devront renoncer à leurs politiques budgétaires, ce qui
équivaut à renoncer à l’âme politique de l’Etat national. CHANGEMENT CLIMATIQUE
L’Europe va devoir changer
Point de salut dans ce monde global pour les membres de la vieille Europe si chacun joue d’attitude
perso. Mais point de salut non plus pour les pays qui jouent au plus haut niveau et
Alors que se clôt la conférence
remportent tous les championnats, comme le Barça et le Real Madrid c'est-à-dire
de Durban, l’Union ne peut plus
l’Allemagne et la France.
continuer d’aborder la question

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1263011-adieu-souverainete-cherie[2011-12-11 오전 4:03:53]
Adieu souveraineté chérie | Presseurop (français)

Il ne s’agit pas seulement de trouver notre place dans ce monde mais de survivre dans des du changement climatique en
conditions acceptables, sans mettre en péril le train de vie incroyable dont nous, les étant paternaliste envers les
Européens, jouissons depuis trente ans. pays émergents. Car ayant
besoin d’eux pour sortir de la crise financière, elle
Une union de stabilité budgétaire et d'austérité s’expose à ce qu’ils lui dictent leurs conditions.
L’orgueil national, les sièges au G20 ou au Conseil de sécurité, c’est à dire le poids, 8 décembre 2011 TROUW AMSTERDAM 2
l’influence et la visibilité des Européens dans le monde, ne sont pas seuls en jeu, il s’agit
avant tout de résoudre ces problématiques plus proches et plus concrètes que sont tout
bonnement notre bien-être et nos modes de vie, qui ne peuvent être préservés que dans le
cadre d’une UE qui fonctionne.

Ce transfert de souveraineté donnera lieu à une union fiscale, mais celle-ci sera imparfaite, ÉVÉNEMENT
puisqu’il s’agira d’une union de stabilité budgétaire et de mesures d’austérité et non d'une
union de transferts, de solidarité et de croissance. Reims scènes d’Europe
Du moins pas encore. La méthode utilisée ne sera pas non plus communautaire, avec un Reims scènes d’Europe
rôle accru pour la Commission, le Parlement et la Cour de justice de l'Union européenne, présente les arts de la
ces institutions qui représentent pour nous directement le fédéralisme et l’européisme. scène venus de différents
pays européens avec cette
La prise de décision sera intergouvernementale et n’incorporera pas les 27 membres.
année un focus sur la
Certains parce qu’ils ne le veulent pas, comme le Royaume-Uni ; d’autres parce qu’ils sont
Suède. Colloques,
encore indécis comme le Danemark, et enfin certains parce qu'ils n’arrivent pas encore à
rencontres, projections,
sauter le pas, même s'ils ont pris leur décision, à l'instar de la Pologne.
théâtre, cirque et spectacles

Des concepts allemands et une rhétorique française jeunes enfants…cette nouvelle édition aura lieu
du 1er au 17 décembre.
Et ce sont les deux puissances européennes qui se sont le plus battues, même
militairement à trois reprises, quand elles étaient encore des Etats souverains ambitieux et
Voir l'intégralité du programme
parfois expansionnistes, qui vont procéder à cette liquidation.

Personne d’autre ne peut le faire. Il est même probable que seuls ces deux pays soient en Smart accessibility
mesure de le faire. Et ces deux puissances vont ainsi jouer un rôle unique dans toute
l’histoire de l’unité européenne, même si c’est au détriment de leur propre souveraineté. La Comment peut-on
France et l’Allemagne ont toujours été le moteur européen depuis la création de l’UE mais rendre la téléphonie
aujourd’hui plus qu’un moteur, ils en sont le véhicule. mobile plus
accessible aux
A tel point que le projet qu’ils vont présenter à Bruxelles est conçu afin de fonctionner personnes âgées,
même si, cas extrême et improbable, seuls ces deux pays sont disposés à la mettre en aux très jeunes et
marche. Il ne s’agira pas d’un directoire européen, mais plutôt d’une Europe franco- aux personnes
allemande, d’un fédéralisme dont les deux membres inviteront à les rejoindre ceux qui le handicapées ? Avant
désirent. les Vodaphone
Smart Accessibility Awards, et en partenariat avec
Et pour entrer dans les détails, cette apparente symétrie cache des concepts allemands et
The Guardian, nous publions quelques articles
une rhétorique française, avec la discrétion de Merkel et la pompe et l’ostentation de
explorant les possibilitées offertes par les
Sarkozy.
applications informatiques.
Nous voilà donc revenu à l’étape qui précéda la création de la monnaie unique. L’euro va
devenir une sorte de mark européen, tout comme auparavant toutes les monnaies Voir le dossier
européennes, franc y compris, étaient à la remorque du mark allemand dans le serpent
monétaire.

Et l’Europe va se diviser en deux : d’un côté les pays de l’euro, et ceux qui n’y sont pas LES DOSSIERS D'ACTUALITÉ
encore mais qui veulent y entrer un jour, et de l’autre les pays qui n’y sont pas et qui n’en
veulent pas, comme avant l’adhésion du Royaume-Uni, avec la puissante Association
européenne de libre-échange (AELE) créée pour contrebalancer le protectionnisme de la L'euro, une monnaie en
sursis
Communauté européenne.

En résumé nous aurons une Europe sans européisme ou un "fédéralisme sans


fédéralistes". Mais toujours avec cet espoir si européen et sans cesse renouvelé qu’un jour
Grèce : une si longue crise
la fonction finira par créer l’organe, c'est-à-dire cet européisme et ce fédéralisme politiques
qui font aujourd’hui défaut.

Catégories Crise de la dette Union Européenne Fédéralisme France Peur sur l’euro
Allemagne Opinion souveraineté traité de Maastricht Idées
Type Article

Tweeter 10 Recommander Confirmer 0


Share Berlin et l'UE, je t'aime moi
non plus

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1263011-adieu-souverainete-cherie[2011-12-11 오전 4:03:53]
Adieu souveraineté chérie | Presseurop (français)

Vous pouvez lire cet


cs de en es fr it nl pl pt ro
article dans une autre Voir tous les dossiers
langue :

PAROLE DE LECTEUR

Inscrivez-vous ou choisissez OK
Le Vieux Continent est toujours le premier
un pseudo pour commenter cet à rencontrer des problèmes et le premier à
Nouveau nom d'utilisateur
article : chercher des solutions. 

Fernandezygonzalez sur L’Europe va


devoir changer d’attitude
VOS COMMENTAIRES

3 commentaires
SUIVEZ-NOUS
ramikondii 8 | 08.12.2011 | 17:19
M'abonner ou suivre l'un des 1500 flux
Souveraineté chérie... Enfin un pas vers le fédéralisme oui! Même si la manière dont
c'est entrepris ne me plaît pas, je préfère qu'on abandonne cette souveraineté et Suivre @presseuropfr 1 971 abonnés
qu'on s'unisse que d'avoir l'air de vivre au moyen-âge. Nous sommes nés dans le J’aime Confirmer
pour suivre l'actualité sur
même berceau, nous avons des valeurs communes donc ayons une équité, justice et Facebook
démocratie commune! Souveraineté... qui parle de ça encore...

FEEDBACK

Gwenvael 1 | 08.12.2011 | 22:52 Un article à signaler ? Une question ou un


commentaire sur Presseurop ? Nous serions ravis
Un pas de plus vers le fédéralisme? Je le souhaite, bien que je déplore la manière.
d'avoir votre avis.
Les instances des pays européens convergent les unes vers les autres c'est certain,
mais qu'en est-il des peuples? Jamais ceux-ci n'accepteront la perte de leur Message : *
souveraineté s'il n'y a aucune contrepartie en retour et c'est normal! L'Europe ne
pourra se faire qu'avec des élections, un rassemblement commun qui fera prendre
conscience du concept de "citoyenneté européenne".

Votre adresse de courriel : *

Cherdak 4 | 09.12.2011 | 12:43


Votre adresse email ne sera pas communiquée à des tiers
Le seul pays à peu près souverain, dans l'Europe, c'est le Belarus!
CAPTCHA
Comme tout, la souverainté doit trouvé un juste équilibre avec d'autres priorités. Ce Cette question sert à s'assurer que vous
n'est pas une valeur absolue en soi. Et puis les pays sont libre de ne pas entrer dans n'êtes pas une machine, afin d'éviter les
ce jeux, en fesant comme le Royaume uni. envois automatiques de pourriels.

Enfin, les decisions prisent le sont aussi pour les populations, il ne faut entrer dans le De quel pays est originaire Ludwig
jeux polico-ideoligique de dire que tout est de la faute des marchés! van Beethoven?  : *

Si nous avions mieux géré notre argent (en controllant les comptes de Jussieux: Fill in the blank
0.25% du PIB d'une année, tout de même la reabilitation; les subventions à Dassault;
le prix ahurrissant des futurs compteurs electriques; ...), nous ne serions pas
dépendant de crédits. Et ça, c'est le rôle de controlle du citoyen. Envoyer

C'est toujours facile de rejetter la faute sur les autres, mais on a tendance a oublier,
que bien souvent, les victimes (c'est à dire nous) font aussi parfois parti des  

bourreaux.

COMMENTAIRES EN D'AUTRES LANGUES

7 commentaires

adriano_53 1 | 08.12.2011 | 18:15 italien


articolo decisamente incommentabile

Javier Marzal 2 | 08.12.2011 | 19:07 espagnol


1) El soberanismo está de luto. ¿Es preferible la soberanía nacional de los miembros
de la UE que una mayor integración?

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1263011-adieu-souverainete-cherie[2011-12-11 오전 4:03:53]
Adieu souveraineté chérie | Presseurop (français)

2) No entiendo qué culpa tiene la existencia del euro, integración monetaria, en la


crisis actual de deuda pública.

3) Es poco probable que se pretenda controlar en qué se gasta el presupuesto de


cada país, pero sí cuánto, para evitar situaciones como la actual.

4) ¿Los Estados-nación son convenientes? ¿No existe una conciencia planetaria?


¿No quiere la mayoría realizar una integración mundial de la humanidad?

5) ¿Van a eliminar las transferencias entre países?

6) ¿Es perjudicial la austeridad en el gasto?

7) ¿Tienen Alemania-Francia la mayoría necesaria en la UE para realizar acuerdos?

A pesar de la resistencia sistémica al cambio, estamos realizando la transición desde


la Era de la agricultura a la Era industrial, en la anterior sustituimos el poder central
Iglesia-nobleza por la democracia, ¿qué estamos haciendo ahora?

nelsondavila 24 | 08.12.2011 | 21:03 espagnol


Hace rato que la globalización disminuye a la soberanía nacional, unirse es una
buena idea: que van a hacer los 600 millones de europeos contra 1300 millones de
chinos, que cada vez producen mas y mejor, la unidad monetaria se fortalece con la
unidad fiscal, arancelaria, productiva, educativa, etc.

Todos con similares derechos y obligaciones¡ !Ponganse de acuerdo¡

maria lopes 1 | 08.12.2011 | 23:48 anglais


If loosing Sovereignty means watching over what each leader is doing so that there is
no corruptive leadership, no governing in self interest and having the know how to do
so.., then let' s loose sovereignity. This should mean replacing misery for quality. Why
not, then?

aditec 86 | 09.12.2011 | 14:47 allemand


Die europäischen Gremien sind nicht demokratisch legitimiert. Im europäischen
Parlament wie auch in der EZB ist das reale Gewicht eines Landes nicht abgebildet.
Im Europaparlament hat eine deutsche Wählerstimme nicht das gleiche Gewicht wie
eine belgische Wählerstimme. In der EZB das Gleiche. Malta hat ebenso viel Gewicht
wie Deutschland. In den Gremien werden mit nicht demokratisch legitimierten
Mehrheiten Entscheidungen getroffen, die Deutschland belasten. So hat die EZB
gegen den Willen Deutschlands entschieden, die Schuldenstaaten zu finanzieren. Die
EZB hat gegen den Willen Deutschlands beschlossen, den Leitzins zu senken. Beide
Maßnahmen nützen den Schuldenstaaten + belasten Deutschland. Europa ist eben
keine Nation. Die Mitglieder in den Gremien sind Lobbyisten ihre Länder, die nach
nationalen Interessen entscheiden. Mindestens müsste den Ländern ein Veto
eingeräumt werden, die von den Entscheidungen einseitig belastet werden.

aditec 86 | 09.12.2011 | 20:31 allemand


"Es wird für die Mitglieder des alten Europa in dieser globalen Welt keine Rettung
geben, wenn jeder nur auf seinen Vorteil bedacht ist." Wie wahr spricht El Pais. Aber
verfolgt Spanien nicht auch seine nationalen Interessen – wie jeder andere
europäische Staat? Und warum werden die Deutschen von den Südländern
angefeindet, weil sie ihre Interessen vertreten? Man will deutsches Geld, aber nach
Möglichkeit ohne Gegenleistungen. Ich bitte meine südeuropäischen Freunde
Folgendes zu bedenken:

Neben den 200 Mrd. an Staatsanleihen der EZB, schuldet Resteuropa Deutschland
480 Mrd. an Interzentralbankkrediten. Hinzurechnen muss man noch die Risiken der
verschiedenen Rettungsschirme. Das sind doch keine Peanuts. Ich warne davor, die
Deutschen zu überfordern. Das endet im Chaos für alle. Nur mit gegenseitigem
Verständnis und Rücksicht gibt es eine europäische Perspektive.

NunoD 40 | 10.12.2011 | 05:12 portugais


Este artigo é tipicamente espanhol, no sentido em que exprime muito da visão
habitual espanhola sobre a Europa. Espanha deve ser o único país da Europa que

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1263011-adieu-souverainete-cherie[2011-12-11 오전 4:03:53]
Adieu souveraineté chérie | Presseurop (français)

ainda vive na ilusão "federalista". O que é perfeitamente compreensível: quando


pensam nestas utopias, os espanhóis não pensam nos seus próprios problemas
internos e nos seus nacionalismos regionais. Esta paixão espanhola pelas utopias (o
europeísmo não é a única, veja-se o chamado "iberismo", que defende a anexação
de Portugal) por vezes tiram lucidez aos meus vizinhos. O que se está a passar na
Europa não tem nada a ver com federalismo (que aliás nem é viável): é puro
centralismo tecnocrático e de dominação imperialista. Não estamos a criar os
Estados Unidos da Europa, estamos antes a criar o Sacro Império Europeu. E
Espanha está do lado dos perdedores...

       

CONTACT QUI SOMMES-NOUS ? CHARTE ÉDITORIALE MENTIONS LÉGALES PARTENAIRES MOBILE RSS

Rubriques Et aussi
POLITIQUE SOCIÉTÉ ECONOMIE SCIENCE ET CULTURE ET IDÉES UE ET MONDE BLOG
Défense Débat Agriculture ENVIRONNEMENT Arts, design & mode L'UE dans le monde SOURCES
Elargissement Education Euro Biotechnologies Livres et musique L'UE vue d'ailleurs DOSSIERS
Justice Migrations et Industrie et commerce Ecologie et Idées TAGS
La vie des 27 démographie Marché unique développement Médias et multimédia
Santé durable
Pays membres Social Cinéma et scènes
Sports Energie
Sécurité Transports
Tendances Recherche
 

Copyright 2009 Presseurop.eu. tous droits réservés | en de it pl pt ro es nl cs | Developed by Linagora

http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1263011-adieu-souverainete-cherie[2011-12-11 오전 4:03:53]