Vous êtes sur la page 1sur 4

Biocarburants

C’est à partir d’une matière première végétale (biomasse)


que l’on obtient des biocarburants. Ils proviennent de
plantes cultivées céréalières (blé, maïs), sucrières (cannes
à sucre, betterave) et de culture d’oléagineux (colza,
tournesol, soja). C’est en mélangeant les biocarburants
à du carburant classique (essence, gazole ou fioul
domestique) qu’il est possible de faire fonctionner un
moteur en concevant, bien sûr, des aménagements
techniques.

BIOCARBURANTS

Filière huiles végétales Filière éthanol


Biodiesel Bioéthanol

Il existe deux grandes filières de production des


biocarburants : la filière Ethanol pour les véhicules
essence et la filière des huiles végétales les véhicules
diesel.
Biocarburants (suite)

La filière huiles végétales


Rudolph Diesel, déclarait au début des années 1910 que son moteur pouvait
être alimenté par des huiles végétales ! Ce n’est donc pas une idée neuve…
En France, comme partout dans le monde, on trouve des plantes oléagineuses.
Pour fabriquer le biodiesel qui sera incorporé au gazole ou même introduit
directement dans les véhicules à partir des huiles de colza, de soja, il faut une
opération de transestérification (réaction physico-chimique) avec du méthanol.
90 t d’huile et 10 t de méthanol donnent 90 t de biodiesel et 10 t de glycérine
(source : rapport parlementaire définition et implications du concept de voitures
propres).

Bilan des productions de biocarburants en France


Filière huiles végétales

Agréments Mise Réalisation


500000 sur le marché 100
tonnes
97 %

88 %

400000 80
417 502

83,5 %
387 500

368 487

300000 60
332 500

322 240
323 700

200000 40
2003
100000 20 2004
2005
0 0
Source DGEMP, Ministère de l'Industrie, France
Biocarburants (suite)

La filière Ethanol
On obtient du carburant à partir du blé, du maïs, de betteraves par un
procédé de fermentation et de transformation en sucre.
Ce sucre est distillé et transformé en alcool : l’éthanol.
Ethanol qui est incorporé à l’essence.
C’est tout l’enjeu de sa généralisation dans le cadre du plan « Flex Fuel-éthanol
E85 ». Rappel : l‘éthanol E-85, c’est 85% de bioéthanol et 15% d’essence.
Le gouvernement vient de donner son agrément pour 5 usines nouvelles qui
produiront 1,1 M de tonnes supplémentaires de biocarburants.
Avec le développement de cette filière énergétique l’agriculture en France à de
l’avenir. En effet, dans notre pays, on sait cultiver le blé, le mais, etc c’est donc
un nouveau champ de développement pour les agriculteurs.

Bilan des productions de biocarburants en France


Filière éthanol

Agréments Mise Réalisation


300000 sur le marché 100
tonnes
250000
263 110

80
87 %
82 %
228 879

200000
000

71 %
000

60
150000
162 250
155 170
(108 000) 219
(99 000) 199

40
100000 2003
(130 897)

(113 867)

20 2004
(77 200)

(81 800)

50000
2005
0 0
Source DGEMP, Ministère de l'Industrie, France
Biocarburants (suite)

Nouvelle ère
Nous ne sommes qu’au début de l’intégration des biocarburants dans les
carburants classiques.
Actuellement le taux d’intégration est de 1,2%, avec un objectif ambitieux
à l’horizon 2010 de 7% et de 10% en 2015. Soit un objectif supérieur à la
directive européenne sur les biocarburants, qui fixe à 5,75% la part de
biocarburant dans la part totale des carburants à utiliser pour le transport.
C’est une très bonne nouvelle, puisque cette augmentation de la production
représentera 2 millions d’hectares cultivés pour les agriculteurs. Ils pourront
utiliser les terres en jachère pour réaliser davantage de cultures énergétiques.
Mais il faut voir encore plus loin : rendez-vous en dans plusieurs années avec
un nouveau challenge les biocarburants de seconde génération, obtenus
à partir des co-produits des cultures (ex.paille de blé) ou des filières bois
(ex.produits d'élagage, sciures) puis à partir de cultures dédiées (ex.triticale,
taillis à courte rotation) devraient fournir une biomasse plus rentable convertible
en biocarburants d'ici 10 à 15 ans. (Source Inra Dossier SIA chimie verte).
Avec une annonce faite par le Président de la République, au XVème sommet
de l’élevage, le 5 octobre dernier : « le lancement immédiat de deux projets
pilotes pour tirer parti de la totalité des plantes. C'est techniquement très
prometteur. Et cela permettra d'utiliser pleinement la production française ».

Répartition de la production d’éthanol


production mondiale : 35,9 Millions de tonnes

12,85 Mt
Brésil
2,17 Mt Europe
12,97 Mt dont 0,73 Mt France
États-Unis 7,91 Mt autres

Source F.O.Licht’s