Vous êtes sur la page 1sur 3

MODIFICATION DE LA COMPOSITION DES ACIDES GRAS DU LAIT DE BREBIS

Xin Zhao1 et Arif F. Mustafa1

#202025 Durée: 06/2002 – 06/2004

FAITS SAILLANTS
Par rapport aux laits de vache et de chèvre, le lait de brebis se démarque en raison de sa teneur plus élevée en gras et
en solides totaux, ce qui en fait un lait idéal pour la production fromagère. Cependant, la matière grasse du lait de
brebis contient des niveaux élevés d’acides gras saturés, en particulier l’acide palmitique qui aurait pour effet
d’augmenter la tension artérielle chez l’humain. En raison des problèmes de santé associés aux acides gras saturés,
la consommation de produits laitiers à base de lait de brebis serait moins attrayante pour les consommateurs
soucieux de leur santé. De nombreuses études utilisant des approches nutritionnelles ont été menées pour manipuler
la composition en acides gras du lait de vache afin de réduire sa concentration en acides gras saturés et d’augmenter
sa concentration en acides gras polyinsaturés. L’augmentation de la concentration de certains composés ayant des
effets bénéfiques pour l’humain, les graines oléagineuses (étant de riches sources d’acides gras poly saturés)
peuvent être servis aux diverses races laitières dans le but de modifier la composition en acides gras de leur lait.
L’information sur les effets de l’inclusion des graines oléagineuses dans l’alimentation des brebis en lactation est
toutefois restreinte.

OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE
L’objectif de cette recherche était de déterminer les effets de l’inclusion de graines oléagineuses dans l’alimentation
des brebis en lactation sur la composition du lait, le rendement fromager et le profil en acides gras du lait et du
fromage. Un second objectif était de déterminer les effets de la température de congélation ainsi que du temps de
congélation sur la composition du lait, le rendement fromager et le profil en acides gras du lait et du fromage
(étude #1). L’étude #2 a permis d’évaluer les effets de différents niveaux d’inclusion de la graine de lin dans
l’alimentation des brebis (c’est-à-dire 0, 90, 180 et 260 g par jour par brebis). Finalement, l’étude #3 a permis
d’évaluer les effets de l’inclusion de différentes graines oléagineuses (c’est-à-dire graine de tournesol, graine de
canola et graine de lin), les rations étaient toutes balancées pour contenir un niveau de 7 % en acides gras.

RESULTATS SIGNIFICATIFS POUR L’INDUSTRIE OU LA DISCIPLINE


1- Étude #1 : congeler le lait de brebis à -15°C ou -25°C pour une période jusqu’à 6 mois n’a eu que des effets
mineurs sur la composition du lait et du fromage. La congélation n’a aucun effet sur la composition en acides
gras du lait et du fromage ainsi que sur le rendement fromager.
2- Étude #2 : l’inclusion de graines de lin dans l’alimentation des brebis en lactation a permis la réduction en
acides gras à chaîne courte et en acides gras saturés. Elle a aussi contribué à l’augmentation des acides gras à
chaîne longue et des acides gras polyinsaturés. En alimentant 260 g de graines de lin par brebis par jour, les
concentrations en ACL et oméga-3 ont augmenté de 73 et 43 % respectivement.
3- Étude #3 (Tableau 1) : l’induction de graines oléagineuses a permis l’augmentation des concentrations en acides
gras insaturés dans la matière grasse du lait selon l’ordre suivant : tournesol > lin > canola et ont permis des
augmentations dans les concentrations d’ACL de 83,5, 39,2 et 16,5 % respectivement. La concentration en
acide linolénique a seulement été augmentée lors de l’inclusion de la graine de lin. Les changements dans le
profil des acides gras se sont aussi reflétés dans le fromage.

1  
Département des Sciences animales, Université McGill, Sainte-Anne-de-Bellevue (Québec)
Tableau 1. Effets de l’inclusion de graines oléagineuses sur la composition en acides gras du lait et du fromage (g kg-1
acides gras totaux)
Différents traitements
Témoin Graine de canola Graine de tournesol Graine de lin SEMa
Lait
C18 :3 7b 8b 8b 11a 0.6
d c a
ACL 11 16 24 19b 0.7
AGCC 193a 162b 162c 157b 01.7
AGMCd 368a 300b 300c 290b 06.1
e c b a
AGLC 394 494 494 509b 09.5
Saturéf 670a 639b 639c 626b 4.5
Insaturég 285d 317c 317a 310b 3.0
Fromage
C18 :3 (oméga-3) 7b 7b 7b 10a 0.3
d c a
ACL 10 15 15 18b 0.3
AGCC 184a 154b 154c 150bc 2.3
AGMC 357a 308b 308c 290c 2.9
AGLC 408d 495c 495a 515b 5.7
Saturé 650a 618b 618c 608c 3.2
Insaturé 300b 339a 339a 348a 3.4
a
Moyennes sur la même ligne avec un indice différent diffèrent (p<0.05)
b
Acide linoléique conjugué. c Acide gras à chaîne courte : C4:0 to C12:1
d
Acide gras à chaîne moyenne : C14:0 to C16:1. e Acide gras à chaîne longue : Sum. des C18
f
Sum. des acides gras saturés. g Sum. des acides gras insaturés.

APPLICATIONS POSSIBLES POUR L’INDUSTRIE


Les résultats obtenus à partir de cette recherche pourront être mis en application directement au sein de l’industrie
ovine québécoise. Il a été démontré que le lait de brebis peut être congelé pour une période de 6 mois sans affecter
son rendement fromager. Nos résultats ont prouvé qu’il est possible d’augmenter la concentration en acides gras
bénéfiques à la santé des humains dans le lait et le fromage de brebis, en incluant des graines oléagineuses dans leur
alimentation. La graine de lin s’avère la meilleure option afin d’augmenter les concentrations en ACL et oméga-3
dans le lait et le fromage, alors que la graine de tournesol peut être utilisée seulement afin d’augmenter la
concentration en ACL.

POINT DE CONTACT POUR INFORMATION


Dr. Arif F. Mustafa, Département des sciences animales, Université McGill
Tél. : 514 398-7506
Télécopieur : 514 398-7964
Courriel : arif.mustafa@mcgill.ca

AUTRES TRAVAUX DES AUTEURS, RÉFÉRENCES SUR LE MÊME SUJET


Gonthier C., Mustafa A. F., Berthiaume R., Petit H. and Ouellet D. 2005
Effects of feeding extruded and micronized flaxseed on blood profile and milk fatty acid composition of dairy cows.
J. Dairy Sci. 88:748-756
Mustafa A. F., Chouinard P. Y. and Christensen D. A. 2003
Effect of feeding micronized flaxseed on yield and composition of milk from Holstein cows. J. Sci. Food Agric.
Sarrazin P., Mustafa A. F., Chouinard P. Y., Raghavan G. and Sotonical S. 2004
Performance of dairy cows fed roasted sunflower seed. J. Sci. Food Agric. 84 :1179-1185.

REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES FINANCIERS


L’équipe de recherche tient à remercier le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec
pour son soutien financier, sans lequel le projet n’aurait pu se concrétiser. De plus, nous voulons remercier M. H.
Sutherland et sa famille pour l’utilisation de ses animaux et des bons soins qu’ils ont prodigué à ces derniers.
2