Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche HABITAT

Saint-Quentin-en-Yvelines en Chiffres - Edition 2008


TRAPPES

Mise à jour : Tous les deux ans – Dernière mise à jour : Novembre 2008 Source : FILOCOM, 2008
Pour étudier l’habitat des communes de Saint-Quentin-en-Yvelines, la source FILOCOM* (FIchier des LOgements par COMmunes) a été utilisée.
Attention : Les résultats présentés dans ce document complètent ceux diffusés dans les fiches « Construction de logements » et « Immobilier ». Toutefois, ces données proviennent de
sources différentes : elles ne sont pas comparables !
* Cf. Page 3 du document.

La composition du parc
En 2007, la commune de Trappes compte 11 200 logements, soit 20% de l’ensemble de l’agglomération. Les résidences principales rassemblent la majorité des habitations (90%), les
logements vacants en représentent 9% et les résidences secondaires, 1%. En dix ans (1997-2007), le nombre de logements augmente de + 3,9% à Trappes, contre + 10,2% à Saint-
Quentin-en-Yvelines. En moyenne, les logements sont constitués de 3,4 pièces pour une surface de 69,2 m². La durée d’occupation moyenne s’allonge : entre 1997 et 2007, elle passe
de 5,9 ans à 7,0 ans.

Pour situer la commune dans son environnement :


Trappes concentre 20% de la population de Saint-Quentin-en-Yvelines (Estimation Insee)

Composition du parc logement en 2007


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY*
Nombre % Evol. 2007/1997 Nombre % Evol. 2007/1997
Résidences principales 10 027 90% + 6,3% 53 050 93% + 11,6% 19%
Logements inoccupés dont : 1 173 10% - 13,0% 3 871 7% - 5,7% 30%
Résidences secondaires 170 1% + 115,2% 831 1% + 67,9% 20%
Logements vacants 1 003 9% - 21,0% 3 040 5% - 15,8% 33%
Ensemble des logements 11 200 100% + 3,9% 56 921 100% + 10,2% 20%
Source : Filocom 2007 * Commune/SQY : poids de la commune dans Saint-Quentin-en-Yvelines. Ainsi, Trappes concentre 20% des logements de l’agglomération

Principaux indicateurs
Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines Ecart 2007
2007 1997 Evol. 2007/1997 2007 1997 Evol. 2007/1997 Commune/SQY
Surface habitable moyenne (m²) 69,2 m² 68,6 m² + 0,6 m² 77,2 m² 77,4 m² - 0,2 m² - 8,0m²
Nb. moyen de pièce par logement 3,36 3,34 + 0,02 3,55 3,58 - 0,03 - 0,19
Durée d'occupation moyenne 7,02 ans 5,88 ans + 1,14 an 7,52 ans NR NR - 0,50 an
Source : Filocom 2007 NR : non renseigné

Les logements sociaux en 2007


En 2007, la ville de Trappes compte 7 208 logements sociaux. Le taux de logements sociaux de la commune est de 69,8%, soit 30,5 points de plus que dans l’agglomération.

Logements sociaux en 2007


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
2007 2007
Nombre de logements sociaux 7 208 21 018 34%
Taux de logements sociaux* 69,8% 39,3% + 30,5 points
Source : DDEA, 2007
* Taux de logements sociaux = Nombre de logements sociaux / Nombre de résidences principales au 01/01/2007 (source DGI)

Evolution de l’ensemble du parc logement depuis 1995 Détail pour Trappes


Base 100 en 1995

120 240
Base 100 en 1995

220
200
110 180
160
140
100 120
100
80
90 60
1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007

Ensemble du parc Résidences principales


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines Résidences secondaires Logements vacants

Source : Filocom 2007

Durée d’occupation du parc logement


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
Nombre % Evol. 2007/1997 Nombre % Evol. 2007/1997
Moins de 1 an 3 114 28% + 3,2% 15 107 27% + 2,2% 21%
2 ans 1 115 10% - 11,6% 4 996 9% - 9,2% 22%
3 à 4 ans 1 502 13% + 32,6% 7 498 13% + 17,8% 20%
5 à 9 ans 2 506 22% - 1,1% 11 969 21% - 9,1% 21%
10 ans et plus 2 963 26% + 4,6% 17 351 30% + 46,6% 17%
Total 11 200 100% + 3,9% 56 921 100% + 10,2% 20%
Source : Filocom 2007

Trappes – Fiche Habitat – Année 2007 1


Les types de construction
Les logements collectifs englobent 82% du parc de Trappes, contre 18% pour les habitations individuelles ; depuis 1997, leur nombre augmente respectivement de + 3,8% et de + 4,4%.

Types de construction en 2007 (individuel / collectif)


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
Nombre % Evol. 2007/1997 Nombre % Evol. 2007/1997
Individuel 1 999 18% + 4,4% 18 789 33% + 4,6% 11%
Collectif 9 201 82% + 3,8% 38 132 67% + 13,2% 24%
Total 11 200 100% + 3,9% 56 921 100% + 10,2% 20%
Source : Filocom 2007

Durée d’occupation du parc Types de construction à Trappes en 2007

30%
10 ans et plus Individuel
26%
18%
21%
5 à 9 ans
22%

13%
3 à 4 ans
13%

9%
2 ans
10%

27%
Moins de 1 an
28%
Collectif
82%
0% 10% 20% 30% 40%

Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines

Source : Filocom 2007

Nombre de pièces en 2007


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
Nombre % Evol. 2007/1997 Nombre % Evol. 2007/1997
1 pièce 579 5% + 3,4% 4 715 8% + 19,8% 12%
2 et 3 pièces 5 623 50% + 3,6% 22 463 39% + 13,0% 25%
4 et 5 pièces 4 795 43% + 3,6% 25 705 45% + 4,7% 19%
6 pièces et plus 203 2% + 21,6% 4 038 7% + 22,5% 5%
Total 11 200 100% + 3,9% 56 921 100% + 10,2% 20%
Source : Filocom 2007

Le statut d’occupation des résidences principales


Dans la commune, 24% des occupants des résidences principales sont propriétaires de leur logement. Cette part est deux fois moins importante que dans l’ensemble de
l’agglomération. Les autres occupants sont locataires du parc public (64%) ou du parc privé (12%).

Statut d’occupation des résidences principales en 2007*


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
Nombre % Evol. 2007/1997 Nombre % Evol. 2007/1997
Propriétaires occupants 2 425 24% + 30,6% 25 662 48% + 18,0% 9%
Locataires du parc public 6 400 64% - 3,6% 20 094 38% + 6,2% 32%
Locataires du parc privé 1 156 12% + 33,0% 6 981 13% + 8,1% 17%
Autres** 46 0% - 29,2% 313 1% - 27,5% 15%
Total résidences principales 10 027 100% + 6,3% 53 050 100% + 11,6% 19%
Source : Filocom 2007 * Le statut d'occupation n'est pas renseigné pour les résidences secondaires et les logements vacants
** Locataires des collectivités publiques, occupants à titre gratuit, bail rural

Statut d’occupation des résidences principales en 2007 Nombre de pièces en 2007

1% 7%
Autres 6 pièces et plus
0% 2%

13% 45%
Locataires du parc privé 4 et 5 pièces
12% 43%

Locataires du parc 38% 39%


2 et 3 pièces
public 64% 50%

48% 8%
Propriétaires occupants 1 pièce
24% 5%

0% 20% 40% 60% 80% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%
Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines

Source : Filocom 2007

Trappes – Fiche Habitat – Année 2007 2


Le propriétaire du logement
En 2007, 29% des propriétaires des logements de Trappes sont des personnes physiques ; leur nombre augmente de + 27,9% par rapport à 1997. Les propriétaires « personnes
morales » sont moins nombreux : en dix ans, leur nombre diminue de – 3,4%. Ils représentent 71% de l’intégralité des propriétaires en 2007.

Propriétaire du logement en 2007


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
Nombre % 2007/1997 Nombre % 2007/1997
Personne morale* 7 980 71% - 3,4% 24 590 43% + 3,0% 32%
dont HLM-SEM 7 147 64% + 45,1% 21 587 38% 19,0% 33%
Personne physique 3 220 29% + 27,9% 32 331 57% + 16,3% 10%
Total 11 200 100% + 3,9% 56 921 100% + 10,2% 20%
Source : Filocom 2007 * dont Etat, région, département, commune, copropriété, associé

Les périodes de construction du parc logement


Dans la commune de Trappes, 67% des logements ont été construits entre 1949 et 1989. Les constructions qui datent d’avant 1948 représentent 7% des logements actuels. Enfin,
911 logements ont été construits depuis 1996, soit 8% du parc de la commune.

Périodes de construction du parc logement


Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines
Commune/SQY
Nombre % Nombre %
Avant 1948 810 7% 1 815 3% 45%
De 1949 à 1974 5 038 45% 12 839 23% 39%
De 1975 à 1989 2 433 22% 19 634 34% 12%
De 1990 à 1995 160 1% 8 887 16% 2%
Depuis 1996 911 8% 6 985 12% 13%
Non renseigné 1 848 17% 6 761 12% 27%
Total 11 200 100% 56 921 100% 20%
Source : Filocom 2007

Périodes de construction du parc logement Propriétaire du logement à Trappes en 2007

12%
Non renseigné
17%
12% Personne physique
Depuis 1996
8% 29%
16%
De 1990 à 1995
1%
34%
De 1975 à 1989
22%
23%
De 1949 à 1974
45%
Personne morale
3%
Avant 1948 71%
7%

0% 10% 20% 30% 40% 50%

Trappes Saint-Quentin-en-Yvelines

Source : Filocom 2007

FILOCOM

Le fichier FILOCOM (Fichier des Logements par Communes) est un fichier construit par la DGI (Direction Générale des Impôts) pour les besoins du Ministère de
l’équipement. Il a été fourni pour la première fois en 1996 à partir des différents fichiers le constituant au 1er janvier 1995. Il ne concerne que la France
métropolitaine (à l’exclusion des DOM).

FILOCOM est constitué à partir du fichier de la Taxe d’Habitation (TH) auquel sont rapprochés :

- le fichier foncier (des propriétés bâties) ;


- le fichier des propriétaires ;
- le fichier de l’Impôt sur les Revenus des Personnes Physiques (IRPP ou IR).

Le rapprochement entre le fichier foncier de la taxe d’habitation et le fichier foncier est valide à 99%. Environ 1% des informations foncières est donc absente.

Champ couvert
Le champ couvert est celui des locaux à usage d’habitation assujettis à la taxe d’habitation (occupés et imposés ou occupés et exonérés) ou non assujettis (vacants ou
meublés soumis à la taxe professionnelle).

La taxe d’habitation est due :


- pour tous les locaux meublés affectés à l’habitation ;
- pour les locaux meublés occupés à titre privatif par les sociétés, associations et organismes privés et qui ne sont pas retenus pour l’établissement de la
taxe professionnelle ;
- pour les locaux meublés sans caractère industriel ou commercial, occupés par des organismes de l’Etat, des départements et des communes, ainsi que par
les établissements publics autres que scientifiques, d’enseignement et d’assistance.

Ne sont pas imposables à la taxe d’habitation :


- les locaux passibles de la taxe professionnelle lorsqu’ils font partie de l’habitation personnelle des contribuables (notamment certains meublés) ;
- les bâtiments servant aux exploitations rurales ;
- les locaux destinés au logement des élèves dans les écoles et les pensionnats ;
- les bureaux des fonctionnaires publics.

Les maisons de retraite, résidences universitaires, foyers d’hébergement figurent dans le fichier. Les chambres ou studios peuvent être alors comptabilisés
individuellement ou non. Dans le premier cas, il y aura autant de logement que de chambres, dans le second cas, l’établissement dans son entier comptera pour un
logement.

Trappes – Fiche Habitat – Année 2007 3