Vous êtes sur la page 1sur 27
ROYAUME DU MAROC Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche
ROYAUME DU MAROC
Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime
Département de la Pêche Maritime
et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime HALIEUTIS Stratégie de développement et de

HALIEUTIS Stratégie de développement et de compétitivité du

secteur halieutique marocain à l’horizon 2020

du secteur halieutique marocain à l’horizon 2020 Mme Sabah LAZRAQ Directrice des Industries de la Pêche

Mme Sabah LAZRAQ Directrice des Industries de la Pêche

SOMMAIRE

1
1

PRÉSENTATION DU SECTEUR HALIEUTIQUE MAROCAIN

A. Contribution du secteur à l’économie marocaine

A. Contribution du secteur à l’économie marocaine B. La ressource halieutique C. La flotte de pêche

B. La ressource halieutique

C. La flotte de pêche

D. Les infrastructures portuaires

E. La transformation

2
2

PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE HALIEUTIS

A.

Des ambitions chiffrées à l’horizon 2020

B.

5 idées fortes

C.

3 axes majeures

D.

16 projets stratégiques

E.

5 outils clés

2020 B. 5 idées fortes C. 3 axes majeures D. 16 projets stratégiques E. 5 outils
1
1

PRÉSENTATION DU SECTEUR

HALIEUTIQUE MAROCAIN

1 PRÉSENTATION DU SECTEUR HALIEUTIQUE MAROCAIN

A.

Contribution du secteur à l’économie nationale

Contribution au PIB

 

2,3% en moyenne durant les 10 dernières années

Contribution à la balance commerciale

• Avec un CA à l’export de 13,2 Md DHS, le secteur de la pêche assure :

10% des exportations totales 50% des exportations agroalimentaires

Plus de 170.000 emplois directs

Contribution à l’emploi

170 000 emplois directs

490 000 emplois indirects

3 millions de personnes vivent du secteur

A.

Contribution du secteur à l’économie nationale

5% de croissance

annuelle moyenne

du CA du secteur

Avec une contribution, selon les années, de 2 à 3%

au PIB national

Evolution du CA du secteur halieutique 2001-2008 (en MDh) 10 885 9 806 9 077
Evolution du CA du secteur halieutique 2001-2008 (en MDh)
10
885
9
806
9 077
Industrie de la pêche
8 105
7 159
8 189
6 887
7 205
7 089
6 756
6 581
6
454
6 455
6 009
Pêche
4 703
4 516
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
Evolution de la valeur ajoutée du secteur halieutique 2000-2007 (en MDh) % PIB marchand 2,7%2,7%

Evolution de la valeur ajoutée du secteur halieutique 2000-2007 (en MDh)

valeur ajoutée du secteur halieutique 2000-2007 (en MDh) % PIB marchand 2,7%2,7% 2,9%2,9% 2,6%2,6%

% PIB

marchand

2,7%2,7%

2,9%2,9%

2,6%2,6%

2,0%2,0%

1,9%1,9%

2,2%2,2%

2,0%2,0%

1,9%1,9%

 

8.640

8.176

8.317

8.241

8.271

7.570

         
   

6.937

6.782

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

B.

La ressource halieutique

Répartition des captures par filière 1.017 mille tonnes 8.200 mille DH Prix moyen DH/Kg 1%
Répartition des captures par filière
1.017 mille tonnes
8.200 mille DH
Prix moyen DH/Kg
1%
Crustacés
10%
9%
75
8%
16%
Poisson blanc
14
50%
Céphalopodes
81%
54
Pélagiques
2
23%
Volume
Valeur

Si les pélagiques

représentent plus de

80% des volumes capturés , ils ne représentent qu’1/4 de

la valeur totale

Les espèces à haute valeur ajoutée sont les crustacés suivi des céphalopodes

Répartition des captures par sous-secteur 1.017 mille tonnes 8.200 mille DH Prix moyen DH/Kg Poisson

Répartition des captures par sous-secteur

Répartition des captures par sous-secteur 1.017 mille tonnes 8.200 mille DH Prix moyen DH/Kg Poisson pélagique

1.017 mille tonnes

8.200 mille DH

Prix moyen DH/Kg

Poisson pélagique en majorité 1
Poisson pélagique
en majorité
1
Céphalopodes et crevette en majorité 31
Céphalopodes et
crevette en majorité
31

5

Affrètement

Pêche

Hauturière

Pêche Côtière

et Artisanale

2%

11%

11%  
 

11%

42%

 
 

77%

52%

Volume

Valeur

C.

La flotte de pêche

Le secteur de la pêche

s’organise en 3

segments de pêche :

artisanal, côtier et hauturier

La flotte de pêche opérationnelle se

compose de 14.225

barques, 1.835 navires côtiers et 344 navires hauturiers

Répartition de la flotte opérationnelle par secteur géographique Artisanale Côtière Hauturière Tanger Tétouan
Répartition de la flotte opérationnelle par secteur géographique
Artisanale
Côtière
Hauturière
Tanger
Tétouan
2.998
21%
643
35%
27
8%
Oujda
Rabat
Casablanca
3.734
26%
489
27%
8
2%
Agadir
1.948
14%
392
21%
392
86%
Tarfaya
Laâyoune
Boujdour
5.545
39%
311
17%
15
4%
Dakhla
Méditerranée
Cap Blanc
Atlantique Nord
Atlantique Centre
14.225
1.835
344
Atlantique Sud

D.

Les infrastructures portuaires

2 types de structures accueillent les débarquements des produits de la pêche : les ports de pêche et les points aménagés répartis sur l’ensemble du

territoire

22 Ports de pêche

22 Points aménagés

22 Ports de pêche dont 8 servant à la pêche artisanale, côtière et hauturière

22 aménagements pour la pêche artisanale en zone isolée

Tanger

Al

Fnidek Centre

Hoceima M’Diq Asilah Nador Méditerranée Larache Mehdia Casablanca El Jadida Atlantique Nord Safi Essaouira
Hoceima
M’Diq
Asilah
Nador
Méditerranée
Larache
Mehdia
Casablanca
El Jadida
Atlantique Nord
Safi
Essaouira
Agadir
Atlantique Centre
Sidi Ifni
Tan Tan
Tarfaya
Laâyoune
Boujdour
Atlantique Sud
Lassarga
Labouirda
Ain Baida
Lamhiriz

Dakhla

Sidi Hsaine Cala Iris Méditerranée Moulay Bousselham Bouznika Skhirat Atlantique Nord Souira Kdima Imessouane
Sidi Hsaine
Cala Iris
Méditerranée
Moulay Bousselham
Bouznika
Skhirat
Atlantique Nord
Souira Kdima
Imessouane
Immi Ouaddar
Atlantique Centre
Sidi Boulfdaile
Rkount
Amegriou
Tarouma
Ougnit
Atlantique Sud
Sidi Lghazi
Aftisset
Lakra
Ntireft

Méditerranée

8

Méditerranée

3

Atlantique Nord

7

Atlantique Nord

4

Atlantique Centre

3

Atlantique Centre

4

Atlantique Sud

4

Atlantique Sud

11

E.

La transformation : les branches d’activité

Le secteur des industries de la pêche

Le secteur des industries de la pêche au Maroc comprend 6 principales branches d’activité

La conserve La semi-conserve La congélation Le conditionnement à l’état frais La fabrication de farine
La conserve
La semi-conserve
La congélation
Le conditionnement à
l’état frais
La fabrication de farine
et huile de poisson
Le traitement des
algues

Traitement et mise en conserve des petits pélagiques (essentiellement la sardine)

Filetage, salaison et conditionnement des anchois

Fabrication de marinades à base des produits de la mer

Conservation des captures par la technique de congélation et surgélation

(essentiellement le poulpe et la sardine)

Préparation et conservation des produits de la mer par la technique de réfrigération (essentiellement le poisson blanc)

Transformation des petits pélagiques en farine de poisson, largement utilisé en aviculture, et en huile de poisson, à la base de nombreux produits cosmétique et diététique

Traitement des algues pour extraction de l’agar-agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique

des algues pour extraction de l’agar -agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique
des algues pour extraction de l’agar -agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique
des algues pour extraction de l’agar -agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique
des algues pour extraction de l’agar -agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique
des algues pour extraction de l’agar -agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique
des algues pour extraction de l’agar -agar, utilisé dans le secteur alimentaire et l’industrie cosmétique

E.

La transformation : les unités industrielles

Répartition des établissements par industrie Total: 422 unités Autres Conserve 52 45 Semi- Conserve Farine
Répartition des établissements par industrie
Total: 422 unités
Autres
Conserve
52
45
Semi- Conserve
Farine et Huile
34
25
Frais
76
Congélation
190
L’industrie de congélation à terre concerne près de la moitié des
entreprises du secteur

CA global à l’export par industrie

(en MDH , 2008)

6003

Total : 13,2 milliards de Dirhams

3522 1590 1000 482
3522
1590
1000
482

Congélation

Conserve

Frais

Semi-conserve Farine et Huile

L’industrie de congélation et de conserve réalisent plus de 70% du CA global du secteur

E.

La transformation : les marchés de destination

Les débouchés à l’export UE : 68% du CA Reste de l’Europe : 4% du
Les débouchés à l’export
UE : 68% du CA
Reste de l’Europe : 4% du CA
Farine & Huile
Autres
Autres
3%
2%
0%
Semi-conserve
Congelé
Farine & Huile
Congelé
10%
53%
84%
8%
Frais
Conserve
2%
17%
Conserve
Frais
Semi-conserve 5%
15%
1%
Amérique : 2% du CA
Asie : 8% du CA
Autres
Autres
7%
Farine & Huile
6%
Farine & Huile
Congelé
3%
5%
36%
Semi-conserve
Congelé
Semi-conserve
1%
56%
17%
Conserve
24%
Conserve
Frais
Frais
30%
5%
10%
Afrique : 13% du CA
Semi-conserve
0%
Farine & Huile
2%
Conserve
Autres
87%
0%
Congelé
11%
Frais
0%
2 PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE HALIEUTIS

2

PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE

HALIEUTIS

2 PRÉSENTATION DE LA STRATÉGIE HALIEUTIS

A.

Des ambitions chiffrées à l’horizon 2020

PIB du secteur

Pêche, aquaculture et industrie, Milliards Dh

Emploi direct à Terre

Industrie et aquaculture

Emploi indirect

Poids de l’informel

% du CA du secteur

Exportations des produits halieutiques

Milliards de US$

Part du marché mondial

En volume, en % du marché adressé

Production halieutique

Milliers de tonnes

Production aquacole

Tonnes

Importations

Matière première pour l’industrie, tonnes

Consommation locale

Kg/habitant/an

Durabilité de la ressource

Espèces capturées sous quota

2007

2020
2020

8,3

+ 13,6 Milliards Dh

21,9

61

650

x

1,8

115

000

488 500

+ 21 500

510

200

> 30 %

÷ 2

< 15 %

1,2

x

2,6

3,1

3,3 %

+ 2 points

5,4 %

1 035

x

1,6

1 660

< 500

+ 200 000

200

000

30

000

x

4,3

130

000

10 à 12 Kg

x

1,5

16 Kg

5 %

+ 90 points

95 %

B.

5 idées fortes

1
1
 

La ressource halieutique, un patrimoine naturel durable :

 

Toutes les pêcheries, à intérêt commercial, aménagées sur la base de quotas

2
2
 

L’aquaculture, un relais de croissance fort :

 

Deux activités aquacoles phares, la pisciculture et la conchyliculture

3
3
 

Des ports de pêches structurés et équipés au service du secteur :

 

Des enceintes portuaires dédiées gérées par un « Global Operator »

4
4
 

Toutes les captures valorisées à terre :

Un nouveau port de pêche au Sud et 3 pôles de compétitivité au Nord, Centre et Sud

 

du Royaume

5
5
 

Des flux contrôlés tout au long de la chaîne de valeur :

 

Un système de contrôle efficace en mer et à terre

C.

3 axes majeurs

Durabilité Performance Compétitivité
Durabilité
Performance
Compétitivité

COMPÉTITIVITÉ

DURABILITÉ

Une ressource exploitée durablement pour les générations futures

Des produits bien valorisés

et compétitifs sur les

marchés les plus porteurs

PERFORMANCE

Un secteur outillé et organisé pour une qualité optimale, du débarquement à la consommation

D.

16 projets stratégiques

DURABILITÉ

A.1
A.1

Renforcer et partager

la connaissance scientifique

A.2
A.2

Aménager les pêcheries sur la base de quotas

A.3
A.3

Adapter et moderniser l’effort de pêche

Faire de l’aquaculture un moteur de croissance majeur

A.4
A.4

PERFORMANCE

B.1
B.1
B.2
B.2
B.3
B.3
B.4
B.4

Développer les infrastructures et équipement de débarquement

Dédier des espaces portuaires à la pêche et en assurer une gestion efficace

Renforcer l’attractivité des halles à marée et des CAPI

Structurer et dynamiser le marché intérieur autour des marchés de gros et de détail

COMPÉTITIVITÉ

C.1
C.1
C.2
C.2
C.3
C.3

Faciliter l’accès des industriels aux matières premières

Appuyer l’orientation des industriels sur les marchés les plus porteurs

Créer 3 pôles de compétitivité au Nord, Centre et Sud du Royaume

DES ACTIONS TRANSVERSALES

D.1
D.1

Clarifier et compléter le dispositif juridique

D.2
D.2

Assurer un contrôle effectif et une traçabilité tout le long de la chaîne de valeur

D.3
D.3

Renforcer les compétences et améliorer l’attractivité des métiers

D.4
D.4

Organiser la représentation professionnelle et encourager une inter profession

D.5
D.5

Mettre en place une gouvernance publique forte pour moderniser le secteur

D.

16 projets stratégiques

Chacun des 16 projets du Plan HALIEUTIS a été réfléchi de manière à répondre aux principes du Développement Durable

Ecologique Vivable Viable Durable Social Economique Equitable
Ecologique
Vivable
Viable
Durable
Social
Economique
Equitable

ECOLOGIQUEMENT RESPONSABLE

Préserve la biodiversité du milieu marin Lutte contre la surpêche Veille à la reconstitution des stocks des espèces exploitées et protège les espèces menacées Promeut des pratiques de pêche durable

SOCIALEMENT ACCEPTABLE

Améliore les conditions de travail et de vie des marins pêcheurs Met en valeur le travail des femmes Améliore l ’apport en protéines à l’ensemble des consommateurs marocains

ECONOMIQUEMENT VIABLE

Maximise la valorisation des produits de

la mer et la création d’emplois

Améliore la compétitivité des produits marocains sur les marchés historiques Permet la croissance des exportations par la pénétration de nouveaux marchés

D.

16 projets stratégiques : 3 Projets à fort impact environnemental

DURABILITÉ

A.1
A.1

Renforcer et partager

la connaissance scientifique

A.2 Aménager les pêcheries sur la base de quotas A.3 Adapter et moderniser l’effort de
A.2
Aménager les pêcheries sur
la base de quotas
A.3
Adapter et moderniser
l’effort de pêche
A.4
Faire de l’aquaculture un
moteur de croissance
majeur

PERFORMANCE

B.1
B.1
B.2
B.2
B.3
B.3
B.4
B.4

Développer les infrastructures et équipement de débarquement

Dédier des espaces portuaires à la pêche et en assurer une gestion efficace

Renforcer l’attractivité des halles à marée et des CAPI

Structurer et dynamiser le marché intérieur autour des marchés de gros et de détail

COMPÉTITIVITÉ

C.1
C.1
C.2
C.2
C.3
C.3

Faciliter l’accès des industriels aux matières premières

Appuyer l’orientation des industriels sur les marchés les plus porteurs

Créer 3 pôles de compétitivité au Nord, Centre et Sud du Royaume

DES ACTIONS TRANSVERSALES

D.1
D.1

Clarifier et compléter le dispositif juridique

D.2
D.2

Assurer un contrôle effectif et une traçabilité tout le long de la chaîne de valeur

D.3
D.3

Renforcer les compétences et améliorer l’attractivité des métiers

D.4
D.4

Organiser la représentation professionnelle et encourager une inter profession

D.5
D.5

Mettre en place une gouvernance publique forte pour moderniser le secteur

D.

16 projets stratégiques : 3 Projets à fort impact environnemental

ZOOM SUR LES PROJETS À FORT IMPACT ENVIRONNEMENTAL

A.1 Renforcer et partager la connaissance scientifique A.2 Aménager les pêcheries sur la base de
A.1
Renforcer et partager
la connaissance scientifique
A.2
Aménager les pêcheries sur la
base de quotas
A.3
Adapter et moderniser l’effort
de pêche
A.1.1
Mobiliser une recherche
halieutique de pointe
A.2.1
Identifier et prioriser les
pêcheries à intérêt commercial
A.3.1
Ajuster la flotte de pêche
opérationnelle des 3
segments
Définir les unités d’aménagement
Définir la flotte de pêche cible
A.1.2
Développer un système
d’information halieutique
intégré
A.2.2
A.3.2
et les niveaux d’exploitation
à l’horizon 2015
A.1.3
Renforcer la coopération
internationale en matière
de recherche scientifique
A.2.3
Mettre en place des mesures
techniques permettant de
protéger l’écosystème
A.3.3
Mettre à niveau et
moderniser la flotte de pêche
opérationnelle
niveau et moderniser la flotte de pêche opérationnelle Suivi régulier et précis de l’état des stocks

Suivi régulier et précis de l’état des stocks permettant de veiller à l’équilibre de l’écosystème marin

Définition d’une gestion efficace de la ressource

Exploitation responsable et meilleure valorisation de la ressource

D.

16 projets stratégiques : 5 Projets Phares

DURABILITÉ

A.1
A.1

Renforcer et partager

la connaissance scientifique

A.2 Aménager les pêcheries sur la base de quotas A.3 Adapter et moderniser l’effort de
A.2
Aménager les pêcheries sur
la base de quotas
A.3
Adapter et moderniser
l’effort de pêche
A.4
Faire de l’aquaculture un
moteur de croissance
majeur

PERFORMANCE

B.1
B.1
B.2
B.2
B.3
B.3
B.4
B.4

Développer les infrastructures et équipement de débarquement

Dédier des espaces portuaires à la pêche et en assurer une gestion efficace

Renforcer l’attractivité des halles à marée et des CAPI

Structurer et dynamiser le marché intérieur autour des marchés de gros et de détail

COMPÉTITIVITÉ

C.1
C.1
C.2
C.2
C.3
C.3

Faciliter l’accès des industriels aux matières premières

Appuyer l’orientation des industriels sur les marchés les plus porteurs

Créer 3 pôles de compétitivité au Nord, Centre et Sud du Royaume

DES ACTIONS TRANSVERSALES

D.1
D.1

Clarifier et compléter le dispositif juridique

D.2
D.2

Assurer un contrôle effectif et une traçabilité tout le long de la chaîne de valeur

D.3
D.3

Renforcer les compétences et améliorer l’attractivité des métiers

D.4
D.4

Organiser la représentation professionnelle et encourager une inter profession

D.5
D.5

Mettre en place une gouvernance publique forte pour moderniser le secteur

D.

16 projets stratégiques : 5 Projets Phares

ZOOM SUR : le plan d‘aménagement des petits pélagiques

5 espèces concernées
5 espèces
concernées
1
1

Sardine

2
2

Sardinelle

 
3
3

Maquereau

4
4

Chinchard

 
5
5

Anchois

 
1 Sardine 2 Sardinelle   3 Maquereau 4 Chinchard   5 Anchois  
1 Sardine 2 Sardinelle   3 Maquereau 4 Chinchard   5 Anchois  
1 Sardine 2 Sardinelle   3 Maquereau 4 Chinchard   5 Anchois  
1 Sardine 2 Sardinelle   3 Maquereau 4 Chinchard   5 Anchois  
1 Sardine 2 Sardinelle   3 Maquereau 4 Chinchard   5 Anchois  
1 principe phare
1 principe phare
3 objectifs primordiaux
3 objectifs
primordiaux
2 contraintes majeures
2 contraintes
majeures
1
1

Maximiser la valorisation des petits pélagiques en débarquant la totalité des captures dans les ports marocains

1
1

Exploiter durablement la ressource

2
2

Valoriser le potentiel du Stock Sud

3
3

Dynamiser l’industrie à terre des petits pélagiques

1
1

Des infrastructures de débarquement

limitées dans les ports du Sud

Une variabilité interannuelle importante

de la biomasse

2
2
Une variabilité interannuelle importante de la biomasse 2 Afin d’exploiter le potentiel additionnel de petits

Afin d’exploiter le potentiel additionnel de petits pélagiques selon le principe phare du Plan Pélagiques, des infrastructures de débarquement additionnelles sont nécessaires au Sud du Cap Bojador

D.

16 projets stratégiques : 5 Projets Phares

ZOOM SUR : Aquaculture moteur de croissance majeur

Qualification préliminaire du potentiel aquacole au Maroc Où ? Quelle technique ? Quel terme ?
Qualification préliminaire du potentiel aquacole au Maroc
Où ?
Quelle technique ?
Quel terme ?
Méditerranée
Radeaux de 1 ère génération
Court terme
Moule
Atlantique
Filières de 1 ère génération
Moyen terne
Méditerranée
Cages de 2 nde génération
Court terme
Maigre
Atlantique
Cages de 3 ème génération
Long terme
Atlantique
Développement à terre
Moyen terme
Sole
Evolution de la part de l’aquaculture dans la production halieutique au Maroc Aquaculture + 200.000
Evolution de la part de l’aquaculture dans la production halieutique au
Maroc
Aquaculture
+ 200.000 tonnes
d’aquaculture
11%
Captures
Production
halieutique de
89%
1 million de
Production
halieutique de 1,75
million de tonnes
tonnes
100%
2007
2020

Zones pré identifiées pour l’aquaculture

Tanger 1 2 3
Tanger
1
2
3

Agadir

Laâyoune

pour l’aquaculture Tanger 1 2 3 Agadir Laâyoune 1 M’diq 2 Lagune de Oualidia 3 Baie
1
1

M’diq

2
2

Lagune de Oualidia

3
3

Baie d’Agadir

4
4

Baie de Dakhla

Dakhla

4
4

D.

16 projets stratégiques : 5 Projets Phares

ZOOM SUR : Nouveau port au sud du Royaume

Localisation
Localisation
Tanger Agadir Laâyoune Nouveau port Dakhla
Tanger
Agadir
Laâyoune
Nouveau
port
Dakhla

Afin de pouvoir exploiter le potentiel additionnel du stock Sud de petits pélagiques, le nouveau port de pêche devra se situer au sud de Laâyoune

Capacité de débarquement nécessaire Jusqu’à 1 Million de tonnes de petits pélagiques
Capacité de débarquement nécessaire
Jusqu’à 1 Million de tonnes de petits pélagiques
Jusqu’à 1 Million de tonnes de petits pélagiques Flotte accueillie Entre 60 et 120 navires RSW
Flotte accueillie Entre 60 et 120 navires RSW
Flotte accueillie
Entre 60 et 120 navires RSW
pélagiques Flotte accueillie Entre 60 et 120 navires RSW Dimensionnement du port Entre 750 et 1.500
Dimensionnement du port Entre 750 et 1.500 Mètres linéaires de quai (profondeur de 7m)
Dimensionnement du port
Entre 750 et 1.500 Mètres linéaires de quai
(profondeur de 7m)
Nouveaux emplois créés (option 750 Ml) En mer 500 A terre 18 000 Indirect 9
Nouveaux emplois créés (option 750 Ml)
En mer
500
A terre
18 000
Indirect
9 000
Total
27 500

D.

16 projets stratégiques : 5 Projets Phares

ZOOM SUR : Global Operator

Missions du Global Operator
Missions du Global
Operator

Gestion opérationnelle de l’ensemble des activités du port de pêche :

Débarquement, première vente, expédition…

Mise à disposition des services

Entretien des infrastructures

Collecte des impôts et taxes

Espace

services aux

navires

stationnement

Quais de

Bassin

Quais de débarquement

stationnement

Quais de

Espace de première vente

stationnement Quais de Espace de première vente Espace vétérinaire Espace de contrôle et de taxation
stationnement Quais de Espace de première vente Espace vétérinaire Espace de contrôle et de taxation

Espace vétérinaire

Quais de Espace de première vente Espace vétérinaire Espace de contrôle et de taxation Espace d’expédition

Espace de contrôle et de taxation

Espace vétérinaire Espace de contrôle et de taxation Espace d’expédition Contrôle des accès au port Espace

Espace d’expédition

Espace de contrôle et de taxation Espace d’expédition Contrôle des accès au port Espace d’identification des

Contrôle des accès au port

Espace d’identification des produits

Flux de produits

D.

16 projets stratégiques : 5 Projets Phares

ZOOM SUR : Pôles de compétitivité

Trois pôles de compétitivité des produits de la mer seront créés dans les régions Méditerranée,
Trois pôles de compétitivité des produits de la mer seront créés dans les régions Méditerranée, Centre et Sud

du Maroc, seront spécialisés par type d’espèces et s’approvisionneront en matière première locale et d’origine étrangère

en matière première locale et d’origine étrangère Tanger Agadir Pôle de Tanger Pôle d’Agadir Pôle de
Tanger Agadir Pôle de Tanger Pôle d’Agadir Pôle de Daklha et Laâyoune
Tanger
Agadir
Pôle de Tanger
Pôle d’Agadir
Pôle de Daklha
et Laâyoune

Laâyoune

Pôle d’Agadir Pôle de Daklha et Laâyoune Laâyoune Dakhla Petits pélagiques Origine Maroc Poissons blancs et
Pôle d’Agadir Pôle de Daklha et Laâyoune Laâyoune Dakhla Petits pélagiques Origine Maroc Poissons blancs et
Pôle d’Agadir Pôle de Daklha et Laâyoune Laâyoune Dakhla Petits pélagiques Origine Maroc Poissons blancs et

Dakhla

Petits pélagiques

Origine Maroc

Poissons blancs et crustacés

Origine

Origine

Maroc

Étrangère

Coquillages

Origine Maroc

 

Pisciculture

Conchyliculture

 

Coquillages Origine Maroc      Pisciculture Conchyliculture      
Coquillages Origine Maroc      Pisciculture Conchyliculture      

E.

5 outils clés

1

Comité National de la Pêche

GOUVERNANCE

2

Fond pour l’Ajustement et la Modernisation de l’Effort de Pêche

FINANCEMENT

3

Agence pour le Développement de l’Aquaculture

PROMOTION ET

DÉVELOPPEMENT

4

Centre de Valorisation des Produits de la Mer

VEILLE TECHNOLOGIQUE

5

Observatoire de l’Emploi du Secteur Halieutique

FORMATION

ROYAUME DU MAROC Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche
ROYAUME DU MAROC
Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime
Département de la Pêche Maritime

Merci de votre attention

Mme Sabah LAZRAQ Directrice des Industries de la Pêche Sabah.lazrak@mpm.gov.ma