Vous êtes sur la page 1sur 2

Vive la lutte du grand peuple palestinien

A bas le sionisme et la junte militaire complice

Pour la troisième journée consécutive, l'entité sioniste bombarde la bande de Gaza portant à 20 le nombre de martyrs et à une quarantaine le nombre de blessés (jusqu'à la publication de cet article). Parmi les victimes, un écolier de 12 ans, Ayoub Amer Asaliya tué sur le chemin de son l'école.

Il s'agit du bilan le plus meurtrier à Gaza entre les Palestiniens et l'entité sioniste dans les trois dernières années.

En dépit des fracas des missiles et des cris des blessés, les États-Unis et l’Union Européenne ont exhorté les 2 parties à « rétablir le calme », mettant ainsi Palestiniens et Israéliens sur un seul pied d'égalité dans la responsabilité dans la violence.

La communauté internationale et arabe sont toute les deux complices et préfèrent fermer les yeux sur les campagnes d’occupation et les séries de massacres menés tout au long des décennies par tout un arsenal américano-sioniste.

Les intérêts des gouvernements arabes, qui sont actuellement préoccupés par la suppression des révolutions de leurs peuples, rejoignent ceux de l'entité sioniste ainsi que des Américains et de l'Union Européenne. Aucun d'eux ne voudrait voir des peuples libres qui sauraient capables d’évincer les dictateurs alliés et les marionnettes politiques qui les gouvernent en vue d’établir des pays indépendants, où règnent dignité, justice et liberté.

En Egypte, comme prévu, la réaction officielle s'est contentée de la condamnation des attaques. Le ministre égyptien des affaires étrangères a exprimé son agacement et a demandé l’arrêt immédiat de cette escalade israélienne afin de mettre fin à l'écoulement du sang des palestiniens.

On peut se demander pourquoi ce diplomate égyptien s'imagine-t-il que l'entité sioniste écouterait ses demandes? Aurait-il de quoi menacer Israël pour qu'il arrête ses massacres?

Le Conseil Militaire Suprême au pouvoir ne pourrait-il pas bien reprendre son rôle de protection des frontières et de soutien des “Frères” au lieu de passer son temps à attaquer les civils égyptiens ?

L'ambassade sioniste risquerait-elle par exemple d'être fermée? l’ambassadeur sioniste craignerait-il d'être expulsé? Le gouvernement de Ganzouri, liquiderait-t-il les projets et les investissements sionistes dans le pays au cas où Israël n'arrêterait pas de tuer les Palestiniens? Le pompage du gaz naturel égyptien vers l'autre l'autre côté des frontières serait- il suspendu? Les accords de Camp David seraient-ils annulés?

Avec quoi donc l’Egypte pourrait menacer Israël si ce dernier n'ecouterait pas les demandes d’apaisement?

Comment les généraux de la junte militaire au pouvoir réagiraient à la décision de Netanyahu d’intensifier la présence militaire sur les frontières égyptiennes pour se préparer à une attaque éventuelle venant du Sinaï? Il s'agit bien de cette même présence militaire israélienne qui avait tué six soldats égyptiens, le mois d'août 2011. Les militaires égyptiens au pouvoir avaient à leur tour réagit à cet acte meurtrier en emprisonnant et tuant les manifestants au Caire qui étaient partis manifester devant l’ambassade sioniste pour demander vengeance et justice pour les soldats Égyptiens tués par des feux israéliens.

Si la réaction des dirigeants de l'Egypte a été si décevante, qu'en est -il de la majorité du parlement, qui avaient et pendant des années organisé des marches et des convois de secours à destination de la bande de Gaza? Cette même majorité s'était bien servie, et pendant longtemps, de la carte de Gaza pour gagner du terrain afin d'accéder au pouvoir. Et la voilà, une fois au sein du parlement, laissant tomber Gaza parce que actuellement avide de plus en plus de pouvoir,

Gaza, Palestine et la libération nationale ne sont-elles bien absentes de discourt des candidats présidentiels?

Gaza résiste toute seule

soutien vient actuellement de la part des peuples arabes qui luttent pour libérer eux même des

tyrans alliés et corrompues qui les gouvernent.

Les régimes et les armées Arabes l'ont bien laissé tomber. Son seul

Les socialistes révolutionnaires lancent un appel aux travailleurs des usines, aux professionnels et aux étudiants pour soutenir le peuple palestinien via toutes sortes de luttes, de manifestations et des sit-in pour faire pression sur Le conseil militaire suprême ainsi que sur le parlement. Ces pressions viseraient non seulement fournir le soutien nécessaire au peuple palestinien mais aussi l'expulsion de l'ambassadeur sioniste, le retrait de l'ambassadeur égyptien d'Israël, l'arrêt immédiat de l'exportation du gaz et du ciment à l'ennemi sioniste et l'annulation des traités de paix de Camp David. Ces accords de paix qui exigent que la péninsule de Sinaï reste une zone démilitarisée.

Pour libérer Jérusalem, il est nécessaire de libérer l'Egypte

Vive la résistance palestinienne

Gloire aux martyrs

La victoire pour la Révolution.

Les Socialistes Révolutionnaires 11 Mars 2012