Vous êtes sur la page 1sur 11

INTRODUCTION :

Qu’il s’agisse de protéger une armoire à pharmacie ou bien un placard à confitures, vous
serez contraints d'avoir recours à l'électronique, seule solution élégante, à moins que vous
n'adoptiez la méthode plus sévère du cadenas.
Sans constituer un antivol « sans parade », le montage simplifié que nous vous proposons
trouvera de nombreuses applications. Si vous voulez, par exemple, protéger un local, il vous
suffira de tendre un piège à l'aide d'une boucle de fil émaillé très fin, et judicieusement
disposée. La moindre rupture de ce fil qui peut atteindre plusieurs mètres de long provoquera
le retentissement d'un signal sonore. Il ne va pas sans dire que le montage ne constitue pas
une sirène destinée à faire fuir l'intrus, mais une « boucle de surveillance ».

SCHEMA SYNOPTIQUE:

LE SCHEMA DE PRINCIPE :
La figure propose le schéma de principe complet du dispositif. Ce dernier est construit autour
d'éléments très connus et peu onéreux, notamment le NE 555.
Le circuit intégré constitue un multivibrateur astable destiné à délivrer une « note » audible.
Pour ce faire, quelques composants « discrets » sont associés à ce circuit et conformément
aux instructions précisées par nous.
La fréquence des signaux HF dépend de la valeur des éléments R1, R2et C1. La sortie
s'effectue alors au niveau de la borne (3), et un transistor T1 du type PNP fait suite. Il va
jouer deux rôles, celui de préamplificateur et celui de «commutateur » grâce à la présence
des bornes A et B de la boucle de surveillance.
En effet, cette boucle constitue un interrupteur fermé, et dans ces conditions, le transistor T1
reste bloqué et aucun son ne parvient à l'amplificateur constitué de deux transistors
complémentaires T2 et T3.
En revanche, s'il se produit une rupture du fil en question, la base du transistor T1 se trouve
libérée et les signaux engendrés par le multivibrateur sont amplifiés, par la section basse
fréquence et l'alarme est donnée.
En fait, la boucle peut même être remplacée par toute une série de contacteurs spéciaux qui
resteront fermés tant que la porte ou la fenêtre seront fermées et qui s'ouvriront à l'ouverture
et provoqueront donc l'alarme.
Enfin la tension d'alimentation du montage peut se réaliser de 4,5 à 13,5 V sans problèmes.

Etage N°01 :

Circuit NE555 :

Présentation du composant :

Le NE555 est un circuit intégré utilisé dès que la notion de temps est importante dans un montage.

On l'utilise dans deux montages de base : le monostable et l'astable.

On peut aussi combiner ces deux montages; on utilise alors le circuit intégré NE556 qui contient deux
NE555.

Schéma équivalent et brochage en boîtier DIL 8 broches :


Description du brochage :

Broche 1 : Masse

Broche 8 : Alimentation
La tension entre la broche 8 et la broche 1 (masse) doit être comprise entre 4,5V et 16V.

Broche 3 : Sortie
Prend l'état haut (Valim) ou bas (0 V). Fournit une intensité maximale de 200 mA.

Broche 4 : RAZ
Met au repos de la bascule RS (sortie Q à l'état bas, et donc sortie -Q à l'état haut), si on applique un
potentiel <0,7V. Lorsque cette broche n'est pas utilisée, il est conseillé de la relier à Valim afin d'éviter les
mises au repos parasites.

Broche 7 : Décharge
On place un condensateur entre cette broche et la masse. En mettant à l'état haut la sortie de la bascule
RS, on commande la décharge quasi instantanée du condensateur dans le transistor.

Broches 2 (Déclenchement) , et 6 (Seuil) :


On y applique des potentiels Vdecl et Vseuil pour commander l'état de la sortie (état haut ou bas) et l'état du
transistor (bloqué ou passant).

Broche 5 : (Tension de) Référence


On a deux possibilités :
Si cette broche est inutilisée (reliée à la masse par un condensateur de filtrage de 0.1µF ) alors Vseuil est
comparé à 2/3 Valim et Vdecl est comparé à 1/3 Valim.

Si cette broche est utilisée (on y applique un potentiel Vref) alors Vseuil est comparé à Vref et Vdecl est comparé
à 1/2 Vref .
Il existe deux sortes de montages pour NE555 :

_ Le montage astable.
_ Le montage monostable.

Dons notre cas, on utilise le montage astable pour obtenir un signal carre a la sortie
Dons ce cas la broche 5 est inutilisé, c’est-à-dire on la relier a la masse par un condensateur
C 2 = 0,1µF.

Bien voir que Vc = V seuil = V decl

Fonctionnement du montage :

Le condensateur (C 1 ) est supposé initialement déchargé : Vc = 0 V. On a donc Vseuil et Vdecl


nuls, ce qui implique Vs= Valim.

Le condensateur C 1 se charge à travers R1+R2 sous V a lim avec Vc (0) nul selon :
Vc=V a lim exp (–t /(R1+R2)C 1 ) jusqu’à ce que Vc atteigne 2 /3 V a lim . le condensateur se
décharge à travers R2.

On pose :
t1 : temps de charge.
t2 : temps de décharge.
On suppose :

ζ= 1ms, ζ=(R 1 +R 2 ) C 1 (charge) ;


0,047 ms, ζ=R 2 C 1 (décharge) ;

On a :Vc(t)=Vf-(Vf-Vi) exp(-t /RC)

Charge :

Vi=1/3 V a lim
Vf=V a lim
ζ =(R 1 +R 2 ) C 1

Vc(t)=V a lim (V a lim -1/3 V a lim ) exp(-t/ζ)


Vc(t)=V a lim (1-2/3exp(-t/ζ))

Le condensateur va se chargé jusqu'à ce que Vc atteigne 2/3 V a lim


2/3V a lim =V a lim (1-2/3exp (-t1/(R 1 +R 2 )C1))….(1).
 t1= 0,72ms avec ζ=1ms ;

Décharge :

Vi= 2/3V a lim


Vf=0
ζ =R 2 C 1

Vc (t)=2/3V a lim exp (-t/R 2 C 1 )

Le condensateur C 1 se décharger à travers R 2 jusqu'à ce que Vc atteigne 1/3 V a lim .


1/3 V a lim =2/3 V a lim exp (_t2/R 2 C 1 )….... (2).
 t2= 0,032ms ; avec ζ =0,047ms

La période T=t1+t2=0,75ms ; t2=4,5% de t1


De (1) :
t1= (-ln ½)*(R 1 +R 2 ) C 1 ;
De (2) :T2= (-ln ½) R 2 C 1 ; donc on a T=t1+t2= C 1 ln2 (R 1 +2R 2 ).

Apres le calcul on trouve :

(4,5/100)R 1 = (1-4 ,5/100) R 2 ;


On pose R 1 =100kΩ => R 2 =4,712 kΩ
Et C 1 =T/(ln2 (R 1 +2R 2 )) => C 1 =9,89 nF.
Le condensateur C 3 sert à filtrer les parasites, il est monté entre V a lim et la masse, alors il
faut que l’impédance de ce condensateur soit très inférieure à une impédance donnée (10Ω)
Avec f=1KHz
1/ C 3 ω<<10Ω
Après le calcul, on trouve C 3 =99.5µF

Etage N°02 :

Transistor T1 (2N2907) :
Ce transistor du type PNP va jouer deux rôles, celui de préamplificateur et celui de
commutateur grâce à la présence des bornes A et B de la boucle de surveillance.
Cette boucle constitue un interrupteur fermé, et dans ces conditions, le transistor T1 reste
bloqué et aucun son ne parvient, et s’il se produit une rupture du fil, la base du transistor T1
se trouve libérée et les signaux engendrer par le multivibrateur sont amplifiés, par la section
basse fréquence et l’alarme est donnée.
Les résistances R 3 et R 4 sont faits pour polariser le transistor T1.
La résistance R 5 est faite pour polariser le T1 et les 2 transistors T2 et T3.

Etage N°03 :

Montage Push-pull :

Cet amplificateur permet de fournir au signal la puissance nécessaire pour faire fonctionner
le haut parleur.

Il est constitué d'un transistor NPN (2N1613) et d'un transistor PNP(2N2905) dont les
caractéristiques sont identiques (même β).
Nous allons voir que suivant la valeur de V e , l'un des transistors fonctionne en régime
linéaire pendant que l'autre est bloqué (penser à un interrupteur ouvert).

Quel que soit l'état des transistors, on a :

V e -V be =V s

Supposons que V e proche de 0 :

Dans ce cas, les deux transistors sont bloqués. En effet, on a bien V CE 2 qui est supérieur à V
CEsat pour T2 (type NPN) et V CE 3 qui est supérieur à V CEsat pour T3 (type PNP), mais I B est

nul ce qui empêche le passage du courant dans les transistors. Cet état de blocage persiste
tant que - 0,7 V < V e < 0,7V car tant qu'aucun transistor n'est passant, I s = 0 et V e =V be .
Le courant I B restera proche de 0 dans les transistors tant que la tension entre base et
émetteur n'aura pas atteint 0,7 V (+ ou – suivant le type de transistor).

Supposons que V e > 0,7V :

Dans ce cas dès que V BE atteint cette valeur, le transistor T2 se retrouve en régime linéaire, I
s augmente donc V s aussi. Dans un même temps comme V BE >0, le transistor PNP (T3) est

bloqué. On a alors :
V s = V e − 0,7

Si V e devient trop élevée, alors le transistor T2 fini par saturer (V CE 2 = E-V s devient
inférieure à 0,4 V) ce qui fait que V s reste bloquée à une valeur proche de E (égale à
E –V CEsat ).

Supposons que V e < - 0,7V :

Dans ce cas dès que V BE atteint cette valeur, le transistor T3 se retrouve en régime linéaire, I
s devient non nul donc V s aussi. Dans un même temps comme V BE <0, le transistor NPN (T2)

est bloqué. On a alors :

V s = V e + 0,7
Quand V e devient fortement négative, T3 finit par saturer, ce qui conduit I s à s'annuler. On a
alors V s = -E + V CEsat , soit V s ≈ -E

Cela conduit à une caractéristique globale de la forme suivante :

Calculs des résistances R 3 ,R 4 et R 5 :

Tant qu’on a un signal carré a la sortie du NE555, alors on a R 3 est comme si elle est reliée a
la masse dans l état bas du signal , et elle reliée a V a lim dans l’état haut
On a alors :

R eq =R 3 //R 4 avec I Csat = 50mA


On prend I Csat /2 pour le point de fonctionnement en amplification
V be = R eq I B => R eq =1.5x10 3 Ω or R eq =R 3 //R 4
Alors :
Si R 3 = 2KΩ => R 4 =6KΩ
Ou R 3 = 2.2KΩ => R 4 =4.7KΩ

Pour le calcul du R 5 , on a :

V e = R 5 I 5 et on a V e = V a lim +V CEsat avec V CEsat = 0.4V

= 4.5-0.4 = 4V
On peut là calculer aussi a partir de la relation tirée du montage push-pull : :

V e = R 5 I 5 =V s + 0.7
La puissance de l’haut parleur = 1W
P s = RI 2 = V s I s => V s =2.85V
R 5 I 5 =3.55V

V e >0.7V =>T2 en régime linéaire et T3 bloqué => I B (T 2 ) = I 5 =16mA

R 5 = V e / I 5 => R 5 = 221.87Ω
La sortie :

Le condensateur C 4 sert à bloquer la composante continue du courant puisque le haut


parleur ne fonctionne qu avec le courant alternatif, et joue aussi le rôle d’un adaptateur de
puissance, ainsi soit le calcul de la capacité du condensateur C 4 :

1/ C 4 w<<Z HP avec Z HP = 8Ω f = 1MHz

Apres le calcul on trouve : C 4 = 0.09µF

CONCLUSION :
Pour finaliser le travail passant maintenant au coté pratique, vous avez remarqué que dans
ce montage on a utilisé un haut parleur comme alarme (alarme sonore) néanmoins, en
utilisant d’autres circuits à la sortie (à la place du haut parleur, qui vont faire la mise au
point du signal de sortie de tel sorte qu’il soit adéquat comme signal d’entrée pour le circuit
suivant), ce montage composé sera à la fois un détecteur qui va en déclanchant l’alarme va
déclanché un system automatique de verrouillage des portes .