Vous êtes sur la page 1sur 39
Pi = avseiase de l'axe de Ja poutre par rapport 2 ‘axe mécani- que de l'ouvrage (centre c'inertie des poutres). € ~ abscisse do ls cnarge P par rapport au mime axe Le terne entre erochets eat appelé coeffictent correetif de répartition tranaversale et aera désigné dans ce ql suit par Ka, ke. Kp ot Ky selon qu'll s’eait du coefficient relatifs 3 1a surcharge & (2), aux camions Be, au convol aflitaire ou A le surcharge deo trottoirs. Soit M le moment total d@ A un syst8me de charge; si l'on fait abstraction du cocffielent de majoration dynamique, 1é momeat Me dene la poutre 8 pour expression Pour chaque, poutre, et pour chaque aystéme de surcharge, {1 est done nécessaire de chercher le maximin et le minimum de Mx K. Le minimum est pris égal & 0 s'11 n'est pas négatir, Le progranne donne ainsi, tant pour le maximum que pour le nininun : ple - pour la surcharge & (f) nombre de voies chargées et le coefficient correspondent. - pour la surcharge Be nombre de camions et le coefficient Ka. - pour le convol militaire + le coefftetent Ko. - pour les trotioirs 2 le nombre de trotuoirs chargés et le coefficient GLYON et MA 2] = Héférences - Cette méthode a été exposée par M.GUYON dans les Annales des et Chaussées de 1949, pages 555 % 58 et 683 4 716, puis compléuée par les de M.MASSONNET publiées dans les Annales WU‘ 169 de 1'T.B.T.P. (suppénent Tem.Ce NT 48 : “complénents 2 la méthode de calcul des ponts a poutres multiples"). Liouvrage de R.BARES et C.MASSONNET : "Le calcul des grillages «de poutres ¢t dalles orthotropes" édition DUNOD, nous @ donné en outre quelques détails pra- tiques pour 1"application de la méthode 4 notre structure. Jans ce qui sult nous conservons les notations des annales de VT B.T.P. ANNALES DE L’INSTITUT TECHNIQUE DU BATIMENT ET DES TRAVADX PUBLICS JANVIER 1962 ‘Quinriéme Année, N° 169 ed Sure: THEORIES ET METHODES DE.CALCUL (48) COMPLEMENTS A LA METHODE DE CALCUL DES PONTS A: POUTRES MULTIPLES par 4. Ch. MASSONNET, Prolesseur 2 [Université de Liege RESUME La présente fude + pour bet ls généraliastion de la méthoie de exioul dee pone: i poutees muipie invents pee ML. Gavon, su carols rgidite corsonaeile de sermons ER ponene pour sre netics. Lisutur resume brévement le méhode ee en rappel len prinsions ie Suse. Il pecsente anruite es Jowe parsmereee Recdarwntmax ste pace de ah peers Cenccasemens; puis Haein fe de eoparscion ranevensie des charges 9a lequel ‘ultplies le moment féchissant moven pour ebtenit le momest Acchis~ Sersanne duce une posers déeerminse, La repetition ole des charges crane connue, (aude du pone 10 pout par los moines ordinaires de iz scabies eee La midiede précenisie « dane uniqumient pour bet ‘a deeamination de faciew de repurivea eiscersae Cae eterminsios se st 2 (aise de tables deslcss présentees par I'sureur, Ce dernier rapretie ensuite um dey calculs preti= ust :exteul das moment Fevhlesanss cons fox entrees ce lect des moments ue torsion deat [c pose. Putt spporte ‘Tieluues complements souvesut cus endeat le theoee Sppbeable eax an Jone les poutres de ve sone cunlorcees, SURGLARY “The present study inzended in gencelire the wethed of (mlculesng melt-beacs bevige invented by ML. Guvon. 2 th Ste whore the romana rigidity af the clemene of he buidge cannes be neglected, "The suchor bricdy emornarive she mechod sa eccalle sa busie peneples Fe Neawn, the sauly of che bridge proceeds by the ordinary ‘cthowk of the sabiicy of eruceurss. The method advocned is therfore intended solely © dcsenian the facor of maravere dicributian: Thos decor Inigation is efecind by meus of Jewiled soley prevented bp the auctor. “Tne author thereupon wines the earring our of practi= cal alcalarons | tre exlcuation o€ beading 1 the sedenry finders se the cclauncon of te-romncaal montente ia the brakes Peres some nev daa. Shieh mate she theory tppliesbia to beige the and bears Sobel ae ction.