Vous êtes sur la page 1sur 71

Sciences expérimentales et technologie

CE1

Fichier d’activités

Rédaction :
Raphaël Chalmeau

Coordination :
Daniel Passat

Expert :
Christian Loarer

Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants-droits
respectifs. Tous ces éléments font l’objet d’une protection par les dispositions du code français de la propriété intellectuelle ainsi que
par les conventions internationales en vigueur. Ces contenus ne peuvent être utilisés qu’à des fins strictement personnelles. Toute
reproduction, utilisation collective à quelque titre que ce soit, tout usage commercial, ou toute mise à disposition de tiers d’un cours
ou d’une œuvre intégrée à ceux-ci sont strictement interdits.
©Cned-2011
Découverte du monde
Découvrir le monde du vivant,
de la matière et des objets
Découverte du monde
Découvrir le monde du vivant, de la matière et des objets

Manuel

Auteur
Raphaël Chalmeau, professeur des écoles, formateur IUFM

Coordonnateur de l’équipe rédactionnelle


Daniel Passat, inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional établissements et vie scolaire

Expert
Christian Loarer, inspecteur général de l’Éducation nationale
Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Les cours du Cned sont strictement réservés à l’usage privé de leurs destinataires et ne sont pas destinés à une utili-
sation collective. Les personnes qui s’en serviraient pour d’autres usages, qui en feraient une reproduction intégrale ou
partielle, une traduction sans le consentement du Cned, s’exposeraient à des poursuites judiciaires et aux sanctions
pénales prévues par le Code de la propriété intellectuelle. Les reproductions par reprographie de livres et de périodiques
protégés contenues dans cet ouvrage sont effectuées par le Cned avec l’autorisation du Centre français d’exploitation
du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris).

© Cned Toulouse
ST02TEPA0111
Préface
L’enseignement des sciences et de la technologie permet aux élèves de l’école
primaire de commencer à expliquer et comprendre le monde qui les entoure.
Ils doivent, pour ce faire, s’approprier le corpus de connaissances indispensables
au raisonnement et la maîtrise des langages nécessaire au renforcement
progressif de leurs capacités à faire dialoguer faits et idées.
Tout enseignement scientifique doit donc veiller à proposer des situations de
travail où démarches, méthodes et contenus s’interpellent et se renforcent
mutuellement.
Le traitement de données, la formulation d’un problème et la mise en œuvre
d’une démarche d’investigation visant à le résoudre, facilitent la construction
des notions et concepts scientifiques.
La conquête d’une bonne maîtrise de la langue française, à travers l’acquisition
de compétences générales ou spécifiques (lexique, connecteurs logiques, etc.),
permet de fixer plus rigoureusement les connaissances et de communiquer plus
aisément avec autrui.

Les nouveaux programmes de 2008 reprennent ces fondements importants des


programmes antérieurs. Ils ambitionnent, de surcroît, de recentrer les contenus
sur l’essentiel et d’ouvrir l’enseignement à un enjeu de société actuel et majeur :
l’éducation au développement durable.
À cette fin, la construction des concepts s’appuie sur une programmation plus
rationnelle et explicite des thèmes à aborder au cours des trois cycles. Ainsi,
le concept de vie épouse une approche progressive, formalisée par un voca-
bulaire précis, et porteuse de sens : les manifestations de la vie au cycle 1,
les caractéristiques du vivant au cycle 2 et l’étude des fonctions du vivant au
cycle 3.
Par ailleurs, il est tenu compte du fait que la quasi-totalité des élèves poursuivent
désormais leur scolarité au collège. C’est en fin de scolarité obligatoire que seront
évaluées les connaissances et compétences relatives au socle commun. Il est donc
logique de séquencer plus judicieusement la construction de certaines notions,
au titre desquelles peut être citée l’évolution, important principe intégrateur de
l’enseignement scientifique : à l’école primaire, la classification des êtres vivants
est interprétée en termes de parenté, l’étude des fossiles et de l’histoire de la
Terre se trouvant repoussée au collège.
L’éducation au développement durable est abordée sous un angle qui ne se
limite pas à la protection de l’environnement. À l’école primaire, les élèves
doivent acquérir des connaissances leur permettant de développer, de manière
raisonnée, des capacités à agir : étude de notions fondamentales (chaînes
et réseaux trophiques ; biodiversité) et développement de projets éducatifs
(réduire, réutiliser et recycler les déchets ; l’évolution d’un environnement géré
par l’homme) sont ainsi privilégiés.
Nous touchons là une spécificité de l’enseignement scientifique. L’élève ne
peut se contenter d’apprendre et de réciter des leçons. Il doit être confronté à des
situations-problèmes, pratiquer le tâtonnement expérimental, être impliqué
dans des projets, découvrir les règles de la communication. C’est dire combien
il est important de considérer les productions du CNED comme un outil
d’enseignement, et non pas comme un simple manuel scolaire. C’est dire le
rôle fondamental du tuteur qui doit, dans son rôle de médiateur, tout à la fois
provoquer les situations, faire émerger les représentations, conduire l’élève à
éprouver ses hypothèses et valider les solutions en les confrontant au savoir
constitué.
Les outils du CNED répondent également à une autre contrainte : franchir
l’obstacle lié à la dispersion de ses élèves dans le monde entier. Cela suppose
de choisir des exemples suffisamment larges et signifiants pour toucher tous les
territoires géographiques et toutes les cultures. Il convient cependant de signaler
que ces inéluctables adaptations demeurent compatibles avec l’esprit de nos
programmes nationaux et, parfois simplifiées dans leur expression, conformes
à la vérité scientifique.

Les productions du CNED s’inscrivent, par ailleurs, dans une démarche d’indi-
vidualisation bien orientée sur les exigences du socle commun. Les activités
proposées (expérimentation, entraînement, approfondissement, évaluations,
démarches interactives) répondent fidèlement aux priorités institutionnelles et
à l’intérêt des élèves.

Nous formons le vœu que l’enseignement des sciences et de la technologie


développera la curiosité des élèves, leur appétence à interroger, comprendre
et gérer au mieux le monde dans lequel ils vivent, ainsi que leur aptitude à
argumenter et à distinguer ce qui procède d’un fait de ce qui relève d’une
opinion personnelle, aussi respectable soit-elle.

Christian LOARER
Inspecteur général de l’Éducation nationale
Sommaire

L’eau ________________________________________________________ p. 8

L’air _________________________________________________________ p. 14

C’est mon corps ___________________________________________ p. 20

Mon corps a des besoins _________________________________ p. 26

Les animaux _______________________________________________ p. 33

Les végétaux ______________________________________________ p. 39

Les relations entre les êtres vivants _____________________ p. 46

Les matériaux ______________________________________________ p. 52

L’électricité ________________________________________________ p. 58

Le respect de l’environnement __________________________ p. 64


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’eau
L’eau dans la nature
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE L’EAU, LIQUIDE OU SOLIDE ?


Réalise des expériences.
1. Essaie de faire des tas avec les matériaux suivants : du lait, du sable, du riz, de l’eau.
> Que se passe-t-il ? Écris les résultats sur ton cahier de sciences.
2. Fais deux familles en triant les matériaux et dis pourquoi.
3. Écris dans ton cahier de sciences tout ce qui concerne la famille des liquides.

JE M’EXERCE SOUS QUELLES FORMES TROUVE-T-ON DE L’EAU DANS LA NATURE ?


Observe chaque photographie et décris sur ton cahier de sciences ce que tu vois.
Trouve ensuite un titre pour chaque photographie et écris-le.
En t’aidant des photographies, écris toutes les formes de l’eau présente dans la nature.
© CD Photo Disc

© CD Photo Disc

© GDIS
A B C
© CD Photo Disc

© CD Photo Disc

© CD Photo Disc

D E F

JE FAIS LE POINT

On ne peut pas faire de tas avec un liquide. Un liquide peut s’écouler. Si on met le doigt dans un
liquide, sa surface redevient plate.
L’eau est présente partout dans la nature.
On la voit dans les mares et les lacs, les rivières et les fleuves, les mers et les océans.
On la trouve aussi sous forme de neige, de glace et de grêle lorsqu’il fait froid.
Il y en a également dans les nuages qui peuvent apporter la pluie ou la neige.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les états de l’eau


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QUE DEVIENT L’EAU LORSQU’ON LA CHAUFFE ?


Essaie d’expliquer ce que devient l’eau dans les deux expériences ci-dessous.

A B

JE M’EXERCE RÉALISE DES EXPÉRIENCES SUR L’EAU.


1. Fais geler de l’eau.
> Lorsque tu mets de l’eau liquide dans un congélateur, que devient-elle ? Écris le résultat de
l’expérience sur ton cahier de sciences.

2. Fais fondre des glaçons.


> Que se passe-t-il entre les photographies 1, 2 et 3 ? Explique le résultat sur ton cahier de sciences.
© Cned

© Cned

© Cned

Photo 1. Photo 2. Photo 3.

JE FAIS LE POINT

En chauffant, l’eau se transforme en vapeur : c’est le phénomène de l’évaporation.


En gelant, l’eau se transforme en glace : c’est le phénomène de solidification de l’eau.
En se réchauffant, le glaçon (eau solide) se transforme en eau (eau liquide) : c’est le phénomène
de fusion.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Le cycle de l’eau
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE RACONTE LE TRAJET DE L’EAU DANS LA NATURE.


Lis le texte ci-dessous et explique ce que tu as compris en t’aidant du schéma.

L’air se refroidit en montant dans l’atmosphère. Il contient de la vapeur d’eau (invisible) qui se
transforme alors en fines gouttelettes d’eau (ou en petits cristaux de glace si l’air est très froid).
Ces gouttelettes vont s’accumuler et former les nuages.
L’eau de pluie alimente les rivières et les fleuves avant de rejoindre la mer ou l’océan.
Là, des nuages se reforment et le cycle recommence.

Nuages
(gouttelettes d’eau)

Pluie
Pluie Neige

Vapeur d’eau Glacier

Vapeur d’eau

Rivière

JE FAIS LE POINT

Les nuages proviennent de la condensation de la vapeur d’eau qui s’échappe des océans sous
l’effet de la chaleur du soleil.
L’eau contenue dans les nuages sous forme de vapeur se condense et tombe sur la Terre sous
forme de pluie ou de neige.
L’eau qui est tombée sur Terre peut rejoindre les rivières puis les océans.
Elle peut à nouveau s’évaporer : c’est le cycle de l’eau.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’eau est précieuse


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QUI A BESOIN D’EAU ?


Après avoir répondu à la question sur ton cahier de sciences, lis le texte suivant.

Tous les êtres vivants ont besoin d’eau pour vivre : l’homme a besoin de boire tous les jours
pour vivre, les animaux et les plantes ne peuvent pas vivre sans eau.
On peut dire que l’eau c’est la vie.
L’eau dans la nature peut être claire, trouble, colorée, propre ou polluée.
Dans la nature, certains produits sont invisibles dans l’eau et pourtant ils peuvent être dangereux.

JE M’EXERCE JE COMPRENDS LE CYCLE DE L’EAU.


> Que se passe-t-il si on verse de la peinture dans l’eau à l’endroit de la croix sur le dessin ?

Suis le trajet de la peinture sur le dessin et raconte ce trajet.

Nuages
(gouttelettes d’eau)

Pluie
Pluie Neige

Vapeur d’eau Glacier

Vapeur d’eau

Rivière

JE FAIS LE POINT

Tous les êtres vivants de la Terre ont besoin d’eau pour vivre : l’eau c’est la vie.
L’eau peut être pure ou polluée.
Si je jette un produit dans l’eau, même s’il est invisible, il va se retrouver dans le cycle de l’eau.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je fabrique un petit bateau


1 2 3 4 5 6

LES ÉTAPES DE FABRICATION

1. Perce le fond de la bouteille à 1 cm du fond


Matériel nécessaire :
à l’aide d’une pointe.
– 1 morceau de polystyrène de
2. Place le morceau de paille dans le trou que
12 cm x 15 cm environ,
tu viens de percer.
– 1 fond de bouteille en plastique
3. Fixe le fond de la bouteille sur le morceau
ou un pot de yaourt,
de polystyrène à l’aide de la colle ou du ruban
– de la colle ou du ruban adhésif
adhésif.
double face, un morceau de paille
(5 cm) et une grande bassine 4. Pose le bateau dans la bassine, tiens-le en
remplie d’eau. remplissant le fond de bouteille avec de l’eau,
puis lâche-le.

eau

fond de bouteille
en plastique

morceau de
polystyrène
paille

L’utilisation du bateau : que se passe-t-il lorsque tu verses l’eau dans le bateau ?

JE FAIS LE POINT

Certains objets flottent, d’autres coulent. Ce n’est pas toujours l’objet le plus lourd qui coule.
On peut modifier la forme d’un objet pour le faire flotter.
Pour se déplacer sur l’eau, ce bateau utilise un système de propulsion.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’eau
1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN J’UTILISE UN THERMOMÈTRE.


Voici trois situations.

A. Une casserole contenant de l’eau bouillante (comme sur le dessin A de la séance 2).
B. Un bol plein de glaçons (comme sur la photographie 1 de la séance 2).
C. Un bol rempli d’eau (comme sur la photographie 3 de la séance 2).

> Quelles températures indiquent les 3 thermomètres ?


> Dans quelle situation chaque thermomètre a-t-il été utilisé ?

Écris tes réponses dans ton cahier de sciences.

100—- 100—- 100—-


90—- 90—- 90—-
80—- 80—- 80—-
70—- 70—- 70—-
60—- 60—- 60—-
50—- 50—- 50—-
40—- 40—- 40—-
30—- 30—- 30—-
20—- 20—- 20—-
10—- 10—- 10—-
0—- 0—- 0—-
-10—- -10—- -10—-
-20—- -20—- -20—-

Thermomètre 1. Thermomètre 2. Thermomètre 3.

JE FAIS LE POINT

La chaleur fait monter le niveau du liquide rouge dans le thermomètre.


Le froid fait descendre le niveau du liquide rouge dans le thermomètre.

JE RETIENSS
L’eau est partout dans la nature. Elle peut être sous forme de liquide, de solide ou de vapeur.
L’eau liquide et la glace sont deux états d’une même substance.
L’eau est essentielle à la vie.
Grâce à un thermomètre, je peux mesurer la température de l’eau.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’air
L’air est partout
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE OÙ TROUVE-T-ON DE L’AIR DANS LA NATURE ?


Observe chaque photographie et décris sur ton cahier de sciences ce que tu vois.
Trouve ensuite un titre pour chaque photographie et écris-le.
En t’aidant des photographies, écris ce qui te permets de dire qu’il y a de l’air.

A B C

A © CD Photo Disk

© Cned
© Cned

JE M’EXERCE RÉALISE DES EXPÉRIENCES.


1. Essaie d’écraser une bouteille en plastique lorsque le bouchon est vissé. Que se passe-t-il ?
Fais la même chose avec une bouteille débouchée.

2. Place cette bouteille sous l’eau et dévisse le bouchon. Que vois-tu ?

3. Écris sur ton cahier de sciences le résultat de chaque expérience, puis lis les interprétations ci-dessous.

Lorsqu’une bouteille est remplie d’air et qu’elle est bouchée, il est impossible de l’écraser.
L’air résiste, il occupe un espace.

Lorsque l’air s’échappe d’un objet dans de l’eau, on peut voir des bulles qui remontent
à la surface.

JE FAIS LE POINT

L’air est un gaz invisible, mais c’est de la matière. Il est présent tout autour
de nous.
Lorsque l’air bouge, on peut le sentir sur notre corps. On peut aussi le voir
faire bouger des objets.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je transvase de l’air
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE J’ATTRAPE DE L’AIR.


À l’aide d’une seringue en plastique, essaie d’attraper de l’air dans différents endroits autour de toi.
Pour prouver qu’il y a de l’air dans ta seringue, mets-la sous l’eau et appuie sur le piston : tu dois voir
des bulles d’air remonter à la surface.

JE M’EXERCE COMMENT TRANSVASER DE L’AIR ?


Pour réaliser cette expérience, tu as besoin d’un aquarium ou d’une grande bassine que tu remplis
d’eau, d’un gobelet transparent et d’un flacon (un verre par exemple).
Place le flacon dans l’aquarium, remplis-le d’eau et retourne-le sur le fond.

flacon rempli
d’eau

gobelet transparent

Problème
Dans le gobelet, il y a de l’air.
> Comment faire pour transvaser cet air du gobelet au flacon plongé dans l’eau et rempli d’eau ?

Essaie de résoudre ce problème et décris tes différentes tentatives sur ton cahier de sciences.
Si tu trouves une solution, représente-la par un schéma.

Si tu ne trouves pas de solution, lis le texte ci-dessous et essaie à nouveau.

On enfonce le gobelet à l’envers sous l’eau en le tenant bien vertical.


Une fois sous l’eau, lorsqu’on incline le gobelet rempli d’air, des bulles d’air s’échappent et
remontent à la surface.
On peut alors récupérer cet air dans le verre qui était au fond de l’aquarium.
L’air prend la place de l’eau dans le verre.

JE FAIS LE POINT

Lorsque j’appuie sur le piston d’une seringue sous l’eau, je peux voir des bulles
d’air s’échapper : cela prouve qu’il y avait de l’air à l’endroit où j’ai aspiré avec
la seringue.
L’air est une matière qui peut se transvaser.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je fabrique une girouette


1 2 3 4 5 6

LES ÉTAPES DE FABRICATION


1. Dans un rectangle en carton de 8 cm de long et 4 cm de large,
trace la figure ci-dessous puis découpe en suivant les pointillés rouges Matériel nécessaire :
pour obtenir la forme A ( jaune) et la forme B (bleue). – du carton (8 cm x 4 cm),
deux pailles et un
cure-dent ;
2 cm 2 cm
– du ruban adhésif,
une paire de ciseaux,
un double-décimètre
et un crayon ;
2 cm 2 cm – une petite bouteille
en plastique pleine de
sable.
A B

2. Découpe une paille de 14 cm de long et fixe chaque partie de la flèche aux extrémités de la paille
à l’aide du ruban adhésif.

3. Perce la paille au milieu (à 7 cm) à l’aide du cure-dent.

4. Fixe l’autre paille dans la bouteille en plastique en l’enfonçant dans le sable.

5. Insère le cure-dent dans la paille qui se trouve dans la bouteille en plastique.

A B

JE FAIS LE POINT

La girouette s’oriente dans le sens du vent : la flèche indique d’où vient le vent.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je respire
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QUEL EST LE TRAJET DE L’AIR DANS MON CORPS ?


1. Place une plume (un papier) devant ta bouche : que se passe-t-il lorsque tu respires ?

2. Allonge-toi sur le dos et place tes mains sur ta poitrine. Que se passe-t-il lorsque tu respires ?

Écris sur ton cahier de sciences ce que tu as observé.

3. Dessine le trajet de l’air à l’intérieur du corps humain.

JE M’EXERCE

A B

Lis les deux phrases ci-dessous et indique à quelle radiographie chaque texte fait référence.

Quand j’inspire de l’air, l’air rentre dans les poumons : la poitrine se « gonfle ».
Quand j’expire de l’air, l’air sort des poumons : la poitrine se « dégonfle ».

Explique ton choix sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Respirer, c’est inspirer (prendre de l’air) et expirer (rejeter de l’air).


Tous les animaux respirent ; certains respirent dans l’air ; d’autres respirent dans l’eau, comme
les poissons.
L’homme ne peut respirer que dans l’air.
La respiration est indispensable à la vie.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’air est précieux


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE UN DRÔLE D’AIR ! L’AIR QUE JE RESPIRE EST SURPRENANT.

Ce que je sens : parfois, il y a des odeurs désagréables.


Ce que je vois : dans le ciel, je peux voir de la fumée.
Ce que j’entends : certains de mes camarades peuvent tousser.

Écris dans ton cahier de sciences toutes les situations dans lesquelles tu as senti des odeurs
désagréables.

JE M’EXERCE JE PIÈGE LES POUSSIÈRES DANS L’AIR.


Colle du ruban adhésif sur les bords d’une fenêtre fermée pour empêcher que l’air entre.
Attends un jour et décolle le ruban adhésif.
> Que remarques-tu ? D’après toi, d’où viennent les poussières ?

Écris tes réponses dans ton cahier de sciences puis lis le texte ci-dessous.
Indique ensuite sur le dessin toutes les sources de pollution de l’air que tu vois.

La pollution de l’air
Certaines essences, comme
celles qui sont utilisées pour
les voitures, produisent des
poussières très fines. Elles
peuvent être inspirées lorsque
je respire.

Lorsque je suis à côté d’un


feu de bois ou à côté de
quelqu’un qui fume, je respire
des poussières de la fumée.

Lorsque je bricole, si j’utilise


de la colle ou de la peinture,
je peux sentir des odeurs
qui piquent le nez. Ces
produits peuvent dégager des
poussières invisibles.

JE FAIS LE POINT

Beaucoup de produits polluent l’air que je respire dans la maison.


Pour que l’air que je respire soit moins pollué, je dois aérer régulièrement les
pièces de ma maison pour renouveler l’air.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’air
1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN RELÈVE UN DÉFI.


Choisis un petit bateau ou un objet qui flotte. Pour le tester, fais-le flotter à l’intérieur d’un gobelet ou
d’un verre.

Défi : En utilisant un aquarium rempli d’eau ou une grande bassine et un gobelet, essaie de faire flotter
ce bateau sous la surface de l’eau.

1. Sur ton cahier de sciences, explique à l’aide d’un schéma comment tu as fait.

2. Si tu n’as pas trouvé de solution, lis le texte ci-dessous, regarde le schéma et essaie à nouveau.

Lorsqu’on fait descendre à la verticale dans l’eau le gobelet retourné sur le bateau, l’air du
gobelet empêche l’eau de rentrer et maintient le petit bateau enfermé dans le gobelet.

1 2 3

JE FAIS LE POINT

L’air est une matière invisible. Il peut résister à une matière liquide : l’eau.
Il est possible de faire flotter un petit bateau sous l’eau.

JE RETIENSS
L’air existe partout ; c’est une matière invisible.
Le vent est de l’air en mouvement. Une girouette indique la direction du vent.
La plupart des espaces qui semblent vides sont occupés par de l’air.
Lorsque je respire, j’inspire de l’air et j’expire de l’air.
L’air peut être pollué : je dois le renouveler en aérant pour respirer de l’air pur.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

C’est mon corps


Mes organes des sens me renseignent
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QU’EST-CE QUE TU PERÇOIS DU MONDE QUI T’ENTOURE ?


Écris sur ton cahier de sciences les réponses aux questions suivantes.
1. Quand tu regardes autour de toi, que vois-tu ?
2. Quand tu touches des objets autour de toi, que ressens-tu ?
3. Quand tu écoutes autour de toi, qu’entends-tu ?
4. Quand tu goûtes des aliments, quelles saveurs reconnais-tu ?
5. Quelles sont les odeurs que tu connais ?

Raconte ce que
le garçon sur l’image
peut voir, entendre,
toucher, sentir et
goûter.

JE M’EXERCE QUELS SONT MES ORGANES DES SENS ?


Observe bien les différentes photographies et recopie les noms des organes sur ton cahier de sciences.
Écris ensuite ce que chaque organe te permet de percevoir.
© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk
© Cned

L’œil. L’oreille. La langue. Le nez. La peau.

JE FAIS LE POINT

Mes organes des sens me renseignent sur le monde qui m’entoure.


– Avec mes yeux, je peux voir ce qui m’entoure (les couleurs, les formes, les objets) :
c’est le sens de la vue.
– Avec mes oreilles, je peux entendre différents sons : c’est le sens de l’ouïe.
– Avec ma langue, je peux sentir différentes saveurs (acide, amer, sucré, salé) :
c’est le sens du goût.
– Avec mon nez, je peux sentir différentes odeurs : c’est le sens de l’odorat.
– Avec ma peau, je peux sentir différentes sensations (lisse, rugueux, piquant, dur,
mou, chaud, froid, mouillé, humide, sec) : c’est le sens du toucher.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon corps peut bouger


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE À QUELS ENDROITS MES MEMBRES PEUVENT-ILS SE PLIER ?


Éssaie de plier et de faire bouger tes membres au niveau des articulations.

> Quels mouvements peux-tu faire ? Quels mouvements sont impossibles ?

JE M’EXERCE
1. Observe les deux schémas ci-dessous et écris sur ton cahier de sciences les noms des différentes
parties des membres que tu connais.

la tête

les membres
supérieurs

le tronc

les membres
inférieurs

Schéma 1 Schéma 2

2. Recopie le schéma 2 sur ton cahier de sciences et écris les noms des articulations (les points verts) que
tu connais. Tu les relies au schéma par des flèches.

3. Si c’est nécessaire, pour compléter ton travail cherche dans le manuel de CP du Cned ou dans ton
cahier de sciences de l’an passé, un dessin du corps humain avec les noms de toutes les articulations
des membres. Si tu en as la possibilité, tu peux aussi utiliser un dictionnaire ou une encyclopédie.

Pour ne pas en oublier, tu peux compter le nombre de points verts sur le schéma.
Retrouve ensuite chaque articulation sur ton corps.

JE FAIS LE POINT

Les membres sont constitués de trois parties :


– cuisse, jambe, pied pour les membres inférieurs ;
– bras, avant-bras, main pour les membres supérieurs.

Les membres peuvent se plier au niveau des articulations :


– hanche, genou, cheville pour les membres inférieurs ;
– épaule, coude, poignet pour les membres supérieurs.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai des os
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE COMMENT SONT MES OS DANS MES MEMBRES ?


En touchant les différentes parties de ton corps, cherche à sentir tes os.

> Que ressens-tu ?


> Quelles sont les parties du corps dans lesquelles tu ne sens pas d’os ?

JE M’EXERCE
Regarde bien ce document.

> De quoi d’agit-il ?


> Sais-tu où on peut trouver des documents
comme celui-ci ?

© J. Dudash/Fotolia.com
> Sais-tu à quoi il peut servir ?

Il s’agit d’une radiographie qui permet de


voir les os à l’intérieur du corps.

Observe cette radiographie du bras et écris sur ton cahier de sciences les noms des articulations.

© a. sanjaya/Fotolia.com
Voici des schémas qui montrent la
forme de trois articulations.

Sur ton cahier de sciences, donne


un titre à chacun de ces schémas.
1 2 3

4 5 6

JE FAIS LE POINT

Les os s’articulent entre eux et sont attachés les uns aux autres.
Les articulations permettent aux membres de se plier.
Les os sont les supports des mouvements.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’ai des muscles


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QU’EST-CE QUI PERMET À TES MEMBRES DE BOUGER ?


En touchant les différentes parties de ton corps, cherche à toucher tes muscles.
> Que se passe-t-il lorsque tu plie ton bras ?

Sur ton cahier de sciences, écris ce que tu sais sur les muscles.

JE M’EXERCE
Observe les schémas ci-dessous. Que montrent-ils ?

Sur ton cahier de sciences, écris une phrase pour décrire ce que tu vois sur l’image.

JE FAIS LE POINT

Les muscles recouvrent le squelette.


Les muscles sont les moteurs des mouvements.
Les muscles permettent de faire bouger les os avec l’aide des articulations.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les accidents de mon corps


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE À TON AVIS, LES OS PEUVENT-ILS SE CASSER ?


Écris ce que tu en penses sur ton cahier de sciences.

JE M’EXERCE
> Qu’est-il arrivé à l’enfant sur la photographie ?
> Pourquoi porte-t-il un plâtre ?
> Quand lui enlèvera-t-on le plâtre ?

1. Écris tes réponses sur ton cahier de sciences.

2. Compare ensuite tes réponses avec la légende de la


photographie.

À la suite d’un accident, comme une chute par exemple,


un os peut se casser.
Si on se casse un os, il faut le plâtrer pour l’immobiliser.
L’os va se ressouder au bout de quelques semaines.

© Cned
Un os peut se casser : Lorsque je grandis, mes os s’allongent
c’est une fracture. et deviennent plus épais.
Cherche sur la radiographie à quel > À ton avis, les deux os appartiennent-ils
endroit se trouve la fracture. à la même personne ? Pourquoi ?
Écris tes réponses sur ton carnet de sciences.
© Dr Cano/Fotolia.com

JE FAIS LE POINT

La longueur de mes os augmente : je grandis.


En cas d’accident, l’os pourra se ressouder.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

C’est mon corps


1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN

Le corps grandit de la naissance jusqu’à l’âge adulte : c’est la croissance.


Les os grandissent en longueur et en épaisseur. Les muscles aussi se développent.
De la naissance à l’âge adulte, le corps devient plus grand et plus lourd.

Observe les cinq photographies : elles montrent les étapes de la croissance.

1 2 3 4 5
© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk
De la naissance à la mort

Voici les titres des étapes de la croissance.

l’âge adulte – l’enfance – la vieillesse – la naissance – l’adolescence


Ces cinq titres ne sont pas dans l’ordre.

Sur ton cahier de sciences, écris les numéros des photographies et marque en face le titre de chaque
photographie.

JE RETIENSS
Mon corps est vivant, je peux ressentir ce qui m’entoure grâce à mes organes des sens.
L’ensemble des os forme le squelette. Le squelette est recouvert par les muscles.
Les muscles reliés aux os permettent au corps de bouger au niveau des articulations.
Le corps grandit de la naissance jusqu’à l’âge adulte : c’est la croissance.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon corps a des besoins


Je trie les aliments du monde entier
1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE LES ALIMENTS.

1. On peut trier les aliments dans quatre groupes (ou familles) différents.
2. Donne un nom à chacune des familles.
3. Sur ton cahier de sciences, écris les noms des familles et des aliments.

JE M’EXERCE À TOI DE TRIER DES ALIMENTS DU MONDE ENTIER.

1. Ananas. 2. Crevettes. 3. Eau. 4. Riz. 5. Mouton. 6. Huile.

7. Jus de fruit. 8. Sardine. 9. Fromage. 10. Pâtes. 11. Lait. 12. Pain.

Sur ton cahier de sciences, ajoute trois nouvelles familles : « l’eau », « les matières grasses » et « les
sucres et les jus de fruits », puis complète les sept familles ainsi définies avec les aliments ci-dessus.

JE FAIS LE POINT

Ce que l’on mange et dont on a besoin pour vivre porte le nom d’aliment.
Les aliments sont indispensables à la vie.
Les aliments de l’homme (enfant, adulte) sont variés.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’origine des aliments


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE CRU OU CUIT ?


Les aliments peuvent être mangés crus ou cuits et parfois des deux manières pour un même aliment.

Sur ton cahier de sciences, trace un tableau en trois colonnes (cru, cuit, cru ou cuit) et place les
aliments suivants dans la colonne correspondante.

1. Salade. 2. Carotte. 3. Pomme de terre. 4. Riz. 5. Banane. 6. Tomate.

JE M’EXERCE ANIMAL OU VÉGÉTAL ?

Qu’ils soient crus ou cuits, transformés ou non par l’homme, les aliments que nous mangeons
proviennent soit d’une plante (origine végétale) soit d’un animal (origine animale).
Il existe des plats cuisinés composés soit de plusieurs aliments de même origine (animale ou
végétale), soit d’aliments provenant d’animaux et de végétaux.

1. Sur ton cahier de sciences, trace un tableau avec trois colonnes (origine animale, origine végétale,
deux origines).

2. Classe les aliments suivants dans ton tableau.


© K. Kolodziej/Fotolia.com

© Y. Hian Lim/Fotolia.com

© D. Hooks/Fotolia.com
© S. Coste/Fotolia.com

© Cned
© Cned

1. Œufs. 2. Ananas. 3. Jambon. 4. Poulet frites. 5. Riz. 6. Pizza.


© O. Lyubkina/Fotolia.com

© Melisback/Fotolia.com
© steve.photo/Fotolia.com

© a. caldwell/Fotolia.com

© Cned
© Cned

7. Lait. 8. Vinaigrette. 9. Chocolat. 10. Fromage. 11. Salade. 12. Bifteck.

JE FAIS LE POINT

Les aliments que nous mangeons sont crus ou cuits, transformés ou non.
Ils sont d’origine animale ou végétale, c’est-à-dire qu’ils proviennent des plantes
ou des animaux.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon menu équilibré


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE QUELLE EST L’ORIGINE DES ALIMENTS DANS CHAQUE FAMILLE ?

La famille des matières grasses comprend des aliments d’origine animale, comme le beurre
fabriqué à partir du lait.
D’autres aliments de cette famille sont d’origine végétale, comme l’huile de colza, d’arachide,
de palme, d’olive ou de tournesol qui est obtenue à partir de plantes.

À toi de chercher quelle est l’origine des aliments des quatre familles présentées à la séance 1 :
famille des fruits et légumes, famille des produits laitiers, famille des viandes, oeufs et poissons,
famille des féculents.

Écris les réponses sur ton cahier de sciences.

JE M’EXERCE COMPOSE TON MENU.


Pour que ton menu soit équilibré, il doit comporter au moins un aliment de chaque famille.

1. Voici un tableau qui te propose plusieurs aliments de chaque famille. À toi de composer ton menu en
choisissant un aliment de chaque famille. N’oublie pas d’ajouter de l’eau !

Famille Famille Famille Famille Familles


des viandes, œufs des fruits et des des produits des matières
et poissons légumes féculents laitiers grasses

des carottes du riz


du poisson
des haricots verts des pâtes un yaourt
des crevettes de l’huile
de l’ananas du pain du lait
une cuisse de du beurre
une banane des frites un flan
poulet de la crème
une tomate de la purée de du fromage
des œufs fraîche
des épinards pommes de terre du fromage blanc
du steak haché
une orange des lentilles

2. Écris ton menu équilibré sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Les aliments peuvent être regroupés en fonction de leur origine :


– les fruits et les légumes, les féculents sont d’origine végétale ;
– les viandes, les poissons, les œufs et les produits laitiers sont d’origine animale.
Les matières grasses peuvent être d’origine animale ou d’origine végétale.
Pour grandir, il faut manger des aliments de toutes les familles et boire de l’eau.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mes dents : des outils pour manger


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE COMBIEN AI-JE DE DENTS ?


En te regardant dans une glace, ouvre la bouche et compte tes dents.

Écris sur ton cahier de sciences le nombre que tu as trouvé. Écris également les noms des dents que
tu connais.

JE M’EXERCE À QUOI SERVENT LES DENTS ?


1. Dis ce que tu sais sur le rôle des dents.

Ensuite, lis le texte ci-dessous et compare-le avec ton écrit.

Les dents nous permettent de broyer les aliments.


Certaines sont pointues, elles servent à déchirer les aliments : ce sont les canines.
D’autres sont tranchantes, elles servent à couper les aliments : ce sont les incisives.
Enfin, d’autres encore sont larges et bosselées, elles servent à écraser les aliments : ce sont
les molaires.
Quand les aliments sont suffisamment mâchés, je peux les avaler.

2. Sur les schémas ci-dessous, retrouve les trois types de dents et nomme-les. Indique sur ton cahier de
sciences le nom de la dent en face de la lettre correspondante.

A B C

Les canines sont pointues, les incisives sont tranchantes, les molaires sont larges et bosselées.

3. Mords dans une pomme et regarde les empreintes laissées par tes dents. Quelles sont celles que tu as
utilisées pour mordre dans la pomme ?

JE FAIS LE POINT

Les dents servent à réduire les aliments en petits fragments lors de la mastication.
Il existe différents types de dents : les incisives, les canines, les molaires.
Les incisives servent à couper, les canines servent à déchirer, les molaires servent à écraser.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je prends soin de mon corps


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE MES DENTS SONT-ELLES VIVANTES ?


Si tu penses que tes dents sont vivantes, écris sur ton cahier de sciences ce qui te permet de le dire.

Chaque dent a :
– une couronne (c’est la partie visible) ;
– une racine (c’est la partie cachée par la gencive).

Mes dents sont vivantes, elles peuvent être abîmées par


des caries qui se forment à cause des restes d’aliments.
Quand j’ai une carie, cela fait mal.
Pour garder mes dents en bonne santé, je dois me brosser
les dents au moins deux fois par jour. Si j’ai une carie, je
dois aller chez le dentiste pour me faire soigner.
Molaire vue de profil.

JE M’EXERCE
> Pourquoi la petite fille sur la photographie n’a-t-elle pas toutes ses dents ?
> Comment s’appellent les dents que perdent les enfants ?
> Écris tes réponses sur ton cahier de sciences et lis ensuite le texte à côté de la photographie.

Mes dents sont vivantes.


Quand je suis un enfant,
j’ai des dents de lait.
Elles tombent à partir de
6 ans et sont remplacées
par des dents définitives.
© Cned

JE FAIS LE POINT

Une dent a une racine qui est cachée par la gencive et une couronne qui est visible.
Les dents doivent être brossées au moins deux fois par jour (si possible après chaque
repas) pour éliminer les restes des aliments qui provoquent le développement des
caries.
Quand je suis enfant, j’ai des dents de lait. Elles vont tomber et seront remplacées
par des dents définitives.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Attention danger !
1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE TRIE DES LIQUIDES QUI SONT BONS POUR LA SANTÉ.


Voici une liste de différents liquides.

1. De l’eau du robinet 4. De l’eau de la rivière.


2. Du vin 5. Du jus de fruit.
3. Un produit ménager 6. Un liquide dans une bouteille sans étiquette.

Trace le tableau ci-dessous sur ton cahier de sciences et place chaque liquide dans la bonne colonne.

Un enfant Un adulte peut le Personne ne doit


peut consommer, mais c’est le consommer, c’est Je ne sais pas.
le consommer. dangereux pour un enfant. dangereux pour tous.

JE M’EXERCE QUELS SONT LES LIQUIDES DANGEREUX POUR LA SANTÉ ?


1. Observe les différents logos ci-dessous.
Lis ensuite les différentes légendes et associe chaque légende au logo correspondant.

Logo 1 Logo 2 Logo 3

Produit Ne pas boire d’alcool Eau


A B C
toxique. pendant la grossesse. non potable.

2. Cherche dans ta maison différents logos sur des emballages. Dessine-les sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Certains liquides sont dangereux pour la santé.


Des logos sont imprimés sur ces produits pour t’alerter sur leur danger.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon corps a des besoins


1 2 3 4 5 6 7

JE VAIS PLUS LOIN QUAND JE SERAI GRAND…


> Combien as-tu de dents ? Compare ta réponse donnée à la séance 4 avec le schéma ci-dessous.

mâchoire
supérieure

mâchoire supérieure

mâchoire inférieure mâchoire


inférieure

Toutes les dents chez un enfant. Toutes les dents chez un adulte.

> Combien auras-tu de dents quand tu seras un adulte ? Compte-les sur le schéma ci-dessus.

JE FAIS LE POINT

Quand je suis enfant, j’ai 20 dents de lait.


Elles vont tomber et seront remplacées par des dents définitives.
Quand je serai adulte, j’aurai 32 dents.

JE RETIENSS
L’homme mange des aliments d’origine végétale et animale.
Les aliments et l’eau sont indispensables à la vie.
Pour bien grandir, je dois manger des aliments variés.

Mes dents servent à broyer les aliments.


Mes dents sont vivantes, il faut les protéger en les brossant régulièrement. Les 20 dents de lait
de l’enfant tombent et sont remplacées par des dents définitives (32 dents chez l’adulte).

Attention à ne pas manger ni boire n’importe quoi.


Certains produits sont toxiques et dangereux pour la santé.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les animaux
Les animaux se déplacent
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE COMMENT SE DÉPLACENT LES ANIMAUX ?


Observe les animaux sur les trois photographies ci-contre
et ci-dessous. Sur ton cahier de sciences, nomme les parties

© Claude Coquilleau/Fotolia.com
du corps qui permettent à chaque animal de se déplacer.

La mouette
se déplace
dans l’air
en volant.
Elle peut aussi nager sur l’eau ou marcher sur terre.
Le chat
se déplace
sur terre.
Il peut
marcher,
courir,
© N. Savoini/Fotolia.com

sauter Le poisson
ou même rouge est

© Cned
grimper un animal
dans les qui ne peut
arbres. se déplacer qu’en nageant dans l’eau.

JE M’EXERCE COMPARE LE DÉPLACEMENT DE CERTAINS ANIMAUX.


Tu vas devoir chercher des informations sur les animaux suivants : le poisson rouge, la tortue marine,
la rainette (c’est une grenouille), le lézard, le chat, la loutre et le cormoran (c’est un oiseau).
Tu peux t’aider d’un dictionnaire ou d’un livre sur les animaux si tu ne connais par certains d’entre eux.

1. Voici quatre animaux qui peuvent se déplacer sur terre : la rainette, le lézard, le chat, la tortue marine.
Indique sur ton cahier de sciences quel(s) déplacement(s) chacun d’entre eux peut réaliser sur terre.
Certains peuvent avoir plusieurs déplacements.

2. Voici quatre animaux qui peuvent se déplacer dans l’eau : la loutre, le cormoran, le poisson rouge,
la tortue marine.
Cherche de quelle(s) partie(s) du corps ils se servent pour nager. Note-les sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Pour se déplacer, les animaux utilisent des organes de locomotion.


Certains animaux, comme le chat, ont des pattes pour marcher, courir, sauter ou grimper.
D’autres, comme la mouette et le cormoran, ont des ailes pour voler.
D’autres encore, comme le poisson rouge ou le cormoran, ont des nageoires ou des pattes
palmées pour nager.
Chaque animal peut avoir un ou plusieurs modes de déplacement.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les animaux se nourrissent


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE LES RÉGIMES ALIMENTAIRES DES ANIMAUX.


> Connais-tu les régimes alimentaires des animaux ?

Écris sur ton cahier de sciences ceux que tu connais. Lis ensuite le texte ci-dessous pour compléter
ta réponse.

Le mulot et le campagnol se nourrissent


de végétaux : ils mangent des graines, des
fruits, des racines… Ce sont des animaux
végétariens.

© L. Crassous/Fotolia.com
La chouette se nourrit de petits rongeurs
comme les mulots et les campagnols. Elle
doit repérer ses proies pour les attraper
et les manger. Un animal qui se nourrit
d’autres animaux est un carnivore.

Le renard chasse lui aussi des petits


rongeurs, mais aussi des oiseaux et des
insectes. Il peut également se nourrir de
fruits comme des baies. Comme l’ours ou
l’homme, il se nourrit d’aliments variés
d’origine animale et végétale. On dit qu’il
est omnivore.

© Photo Disk
JE M’EXERCE QUI EST MANGÉ PAR QUI ?
1. Voici cinq êtres vivants : un mulot, un campagnol, des graines, une chouette, un renard.
Sur ton cahier de sciences, écris le nom de ces êtres vivants et relie-les avec des flèches indiquant qui est
mangé par qui.

2. Le grand panda se nourrit exclusivement de bambou. Que se passera-t-il si les forêts de bambous
disparaissent ? Écris ta réponse dans ton cahier de sciences pour expliquer pourquoi le grand panda est
une espèce fragile.

JE FAIS LE POINT

Les animaux ont besoin de se nourrir pour vivre.


Les carnivores sont ceux qui se nourrissent d’autres animaux.
Les végétariens se nourrissent de végétaux.
Les omnivores mangent des aliments d’origine animale et végétale.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les animaux se reproduisent


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE COMMENT NAISSENT LES ANIMAUX ?


Sur ton cahier de sciences, indique quelle phrase correspond à chaque photographie.

© Schanz Ulrike/Jacana/Eyedea
© Rouxaine/Jacana/Eyedea

© Jiri Foltyn/Fotolia.com
© Cynoclub/Fotolia.com

A B C D

Le poussin grandit et sort du nid.


La reproduction chez
La poule pond ses œufs.
les oiseaux :
Le poussin devient un poulet.
le coq, la poule et le poussin
Le poussin sort de l’œuf (éclosion).
© A. Rofriguez/Fotolia.com

© Jeanma85/Fotolia.com

© makuba/Fotolia.com
© SGV/Fotolia.com

A B C D
La jument porte son petit (gestation).
La reproduction chez
Le poulain grandit : c’est la croissance.
les mammifères :
C’est la naissance du poulain (mise bas).
le cheval, la jument et le poulain
Le poulain tète sa mère (allaitement).

JE M’EXERCE OVIPARE OU VIVIPARE ?


En cherchant dans des livres documentaires ou dans un dictionnaire, renseigne-toi sur la façon
dont naissent certains animaux : le renard, la chouette, le mulot, la tortue marine, la rainette, le
cormoran, le poisson rouge et le dauphin.

Note les informations recueillies dans ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Chez certains animaux comme le renard, le mulot ou le dauphin, les petits sortent
du ventre de la mère. La naissance s’appelle la mise bas.
Ces animaux sont des vivipares.
Chez d’autres animaux comme la chouette, la tortue ou le cormoran, les petits
sortent d’un œuf pondu par la mère. La naissance s’appelle l’éclosion.
Ces animaux sont des ovipares.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les petits des vertébrés grandissent


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE CERTAINS ANIMAUX NOURRISSENT LEURS PETITS.


Certains oiseaux nourrissent leurs petits, d’autres non. Les oisillons vont grandir et leur plumage va
progressivement changer pour ressembler à celui des parents.

© moodboard Premium/Fotolia.com

© JM Gelpi/Fotolia.com
La chouette apporte les proies Les poussins de la poule quittent
à ses jeunes qui restent dans un nid le nid dès l’éclosion, ils suivent leur
en attendant de savoir voler. mère et se nourrissent seuls.

Voici quatre autres espèces d’oiseaux : l’hirondelle, l’aigle, le canard, la mouette.

> Cherche ceux qui nourrissent leurs petits dans un nid.


> Essaie de trouver où nichent ces différents oiseaux et écris tes découvertes sur ton cahier de sciences.

JE M’EXERCE
Voici cinq autres espèces de vertébrés : rainette, tortue marine, cheval, dauphin, poisson rouge.

> Cherche dans des livres documentaires ou dans un dictionnaire lesquels nourrissent leurs petits et
comment ils les nourrissent.
> Note dans ton cahier de sciences les informations recueillies pour chaque espèce.

JE FAIS LE POINT

Chez certaines espèces animales, les parents nourrissent les jeunes ; chez d’autres espèces, non.
La chouette apporte des proies aux jeunes. Les petits de la poule, les poussins, quittent le nid dès
l’éclosion et suivent la mère pour se nourrir.
Les mammifères, comme le cheval et le dauphin, nourrissent leurs petits en les allaitant.
Tous les petits des vertébrés grandissent et grossissent pour ressembler à leurs parents.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Certains animaux grandissent et se transforment


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QU’EST-CE QUE LA MÉTAMORPHOSE ?

© Guy/Fotolia.com

© Geza Farkas/Fotolia.com
© Hakoar/Fotolia.com

La petite chenille
est une larve de
papillon.
L’éclosion De chaque
des œufs. nymphe sort...
© Ismael M Verdu/Fotolia.com

© Goran Kapor/Fotolia.com
La femelle papillon ... un magnifique
pond des œufs. papillon !

Lis le document ci-dessus sur la métamorphose du papillon et écris sur ton cahier de sciences ce
qu’est la métamorphose. Tu peux t’aider d’un dictionnaire.

JE M’EXERCE
Cherche des exemples d’animaux qui se métamorphosent, comme le papillon, dont les petits ont une
forme différente de celle des adultes. Écris les résultats de tes recherches sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Certains animaux donnent naissance à des jeunes qui ne ressemblent pas du tout à leurs
parents : on appelle ces jeunes des larves. C’est le cas des insectes comme le papillon, la mouche
ou la coccinelle.
La métamorphose est une transformation de la forme des larves.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les animaux
1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN LES ANIMAUX AU FIL DES SAISONS.


Dans certaines régions de l’hémisphère Nord, il y a quatre saisons : l’été, l’automne, le printemps et
l’hiver.

> Pendant l’hiver, certains animaux ne sont plus visibles. Sais-tu pourquoi ?

Certains animaux, comme les


hirondelles, partent dans d’autres
régions pour trouver leur
nourriture : c’est la migration.

D’autres animaux, comme l’ours


ou la marmotte, se protègent
du froid dans un abri et
dorment jusqu’au printemps :
c’est l’hibernation.

D’autres enfin, comme le lièvre


arctique, restent actifs mais

© anja hess/Fotolia.com
leur pelage change d’aspect :
ils deviennent blanc et
se confondent avec la neige.
Ils sont moins visibles pour
leurs prédateurs.

JE FAIS LE POINT
POINT

Dans certaines régions du globe, les activités des animaux changent en fonction des saisons.
Pendant l’hiver, certains animaux hibernent, d’autres restent actifs, d’autres encore partent pour
chercher leur nourriture.

JE RETIENSS
Le déplacement des animaux est possible grâce à des organes de locomotion spécifiques (pattes,
nageoires, ailes).
Tous les animaux ont besoin de se nourrir pour vivre. Ils sont carnivores, végétariens ou
omnivores.
Lorsque les animaux se reproduisent, les jeunes peuvent sortir du ventre de la mère (vivipare) ou
sortir d’un œuf pondu par la mère (ovipare). Chez certaines espèces, les parents s’occupent des
jeunes, chez d’autres, non.
Certains animaux donnent naissance à des jeunes (les larves) qui sont différents d’eux-mêmes.
Les jeunes grandissent, grossissent, changent d’aspect. Comme leurs parents, ils peuvent se
reproduire à leur tour.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les végétaux
Les végétaux ont des besoins
1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE LES DIFFÉRENTES PARTIES D’UNE PLANTE À FLEURS.

la fleur

le fruit

la feuille

la tige

Voici un exemple
de plante à fleurs les racines
avec le nom des
différentes parties.

> À ton avis, de quoi a besoin une plante pour vivre ? Écris ce que tu sais sur ton cahier de sciences.

JE M’EXERCE QUE T’APPRENNENT LES EXPÉRIENCES SUIVANTES ?


Expérience 1
J’ai deux pots avec une plante dans chaque pot. Le pot A n’est pas arrosé. Le pot B est arrosé régulièrement.
Que va devenir chaque plante au bout de 15 jours ?

Expérience 2
J’ai deux autres plantes C et D. Le pot C est laissé à la lumière et arrosé régulièrement. Le pot D est placé
dans le noir et arrosé régulièrement. Que va devenir chaque plante au bout de 15 jours ?

Pour chaque expérience, écris dans ton cahier de sciences les résultats obtenus pour chaque plante,
c’est-à-dire ce que deviennent les plantes.
Ensuite, essaie de formuler une conclusion pour dire de quoi les plantes ont besoin pour vivre.
Si tu ne trouves pas, tu peux reprendre le cours CNED du CP ou tu peux t’aider du texte ci-dessous.

JE FAIS LE POINT

Certaines plantes ont une partie aérienne : les tiges, les feuilles, les fleurs ;
et une partie souterraine : les racines.
Pour vivre, les plantes ont besoin d’eau et de lumière. Sinon, elles meurent.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les végétaux grandissent


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE TOUTES LES PLANTES GRANDISSENT : LA LUZERNE.


La luzerne grandit : la taille de la partie
aérienne augmente. Les racines grandissent
aussi.

L’homme cultive des plantes pour


se nourrir (comme le riz) ou pour nourrir
les animaux d’élevage (comme la luzerne).
Il sème des graines et laisse grandir les
plantes avant de les récolter.

Dans les champs cultivés, tu peux voir par exemple le blé, le maïs, le tournesol, le riz ou le sorgho
grandir jusqu’à la récolte.

Dans la nature, certaines plantes comme les arbres grandissent toute leur vie.

JE M’EXERCE LES ARBRES GRANDISSENT.


A B

A. Combien mesure le tour du tronc de l’arbre sur l’image A ?


3 mètres ; 7,5 mètres ; 10 mètres ou 15 mètres ?

B. Quel âge avait l’arbre dont on a coupé le tronc dessiné sur l’image B ?
5 ans, 10 ans, 18 ans, 36 ans ?

Écris tes réponses sur ton cahier de sciences. Lis ensuite le texte ci-dessous qui donne des indications
pour trouver les réponses.

Sur le dessin A, il faut 10 humains pour faire le tour du tronc d’un arbre : il s’agit d’un séquoia très vieux
et très haut. Chaque humain, bras tendus, mesure en moyenne 1,5 mètre.
Le dessin B montre un tronc coupé : on peut voir les cernes de l’arbre. Les cernes foncés correspondent
à la croissance de l’arbre en hiver. Les cernes clairs sont plus épais et montrent la croissance au
printemps. Pour savoir quel est son âge, tu peux compter chaque cerne foncé.

JE FAIS LE POINT
PO
OINT

Comme les animaux, les plantes grandissent. Certaines vivent très longtemps et
peuvent devenir très grandes.
Quand un arbre grandit, sa taille augmente en hauteur et en largeur (tronc).
Pour connaître l’âge d’un arbre, on peut compter les cernes.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les végétaux se reproduisent


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE COMMENT SE REPRODUISENT LES VÉGÉTAUX ?


Observe chaque dessin avant de répondre aux questions.

1 2

3 4
De la fleur au fruit.

JE M’EXERCE
1. Donne un titre au dessin 1. Dessine sur ton cahier de sciences la partie de la plante représentée et place
à côté de ton dessin les noms suivants : la tige, les sépales, les pétales, les étamines, le pistil.
2. Que vois-tu sur le dessin 4 ? Que peux-tu voir à l’intérieur de la gousse ?
3. D’où vient le fruit ?

Lis le texte ci-dessous et complète tes réponses avec ce qu’il t’apprend.

JE FAIS LE POINT

La fleur est formée de pétales et de sépales qui entourent une partie fertile (qui permet à la
plante de se reproduire). Cette partie fertile comprend souvent des étamines et un pistil.

La fleur se transforme en un fruit qui contient les graines.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les végétaux se développent


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE LA GERMINATION.
1. Réalise une observation avec des graines.

Choisis par exemple des graines de haricots, de pois, de lentilles, de fèves. Places-en quelques-unes dans
un récipient contenant de l’eau. Garde les autres au sec dans une boîte vide.

Le lendemain, ouvre les graines : celles qui sont restées au sec


et celles qui ont trempé dans de l’eau.
Observe bien les différences et note-les dans un tableau sur ton
cahier de sciences. La germination
d’une graine
de pois.
2. Observe la germination du pois sur une photographie.

> Sur la photographie, qu’est-ce qui pousse en premier ?

Sur ton cahier de sciences, note ce que tu vois dans les

© CD Photo Disk
six étapes de la germination du pois.

Tu pourras comparer avec le texte de l’encadré JE FAIS LE POINT.

JE M’EXERCE LES ÉTAPES DE LA GERMINATION.


1. Réalise des semis : garde quelques graines de haricot ou de fève qui ont trempé dans de l’eau et
place-les dans un mélange de terreau et de sable humide.

2. Réalise des observations suivies et dessine sur ton cahier de sciences les différentes étapes de la
germination d’une graine de haricot ou de fève.

3. Note le nombre de jours qui séparent ces étapes et écris sous chaque dessin le titre correspondant.
graine – apparition des racines – apparition de la tige –
apparition des premières feuilles – chute des cotylédons

JE FAIS LE POINT

La graine contient une plantule (petite plante) qui grandit lors de la germination.
Elle contient aussi des réserves utilisées lors de cette germination : les cotylédons.

La germination de la graine commence grâce à la présence d’eau : on observe d’abord


l’apparition d’une petite racine, puis de la tige, et enfin l’apparition des feuilles.
Dès que les premières feuilles vertes apparaissent, la jeune plante n’a plus besoin des réserves
qui étaient contenues dans les cotylédons.

Une graine donne naissance à une plante de la même espèce.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les végétaux sont différents


1 2 3 4 5 6 7

JE DÉCOUVRE CERTAINS VÉGÉTAUX SONT DIFFÉRENTS SUIVANT LA SAISON.


La situation géographique de certaines régions du globe détermine la présence de saisons (printemps,
été, automne, hiver). Ces périodes influencent les végétaux dans leur croissance.
Certains végétaux changent d’aspect selon la saison. Le document ci-dessous présente un arbre dessiné
à différents moments de l’année dans l’hémisphère Nord.

1 2 3 4

Écris sur ton cahier de sciences le nom de la saison en face du numéro de chacune des images.
Explique ton choix.

JE M’EXERCE LIS LE TEXTE SUIVANT ET OBSERVE DES BOURGEONS.


Chaque année au printemps, les bourgeons s’ouvrent, se développent et donnent naissance à de
nouveaux rameaux. Petit à petit, en grandissant, l’arbre a de plus en plus de branches. Au printemps
et en été, le tronc et les branches grossissent et l’arbre grandit.

Écris sur ton cahier de


sciences à quelle saison a été
prise la photographie 1.
Donne-lui un titre.

Fais la même chose pour la


© TDR

© TDR

© TDR

photographie 3.
1 2 3

JE FAIS LE POINT

Dans l’hémisphère Nord, certains arbres changent selon la saison.


À l’automne, les feuilles jaunissent, sèchent puis tombent. Des bourgeons se forment.
Au printemps, les bourgeons s’ouvrent ; de nouveaux rameaux et de nouvelles
feuilles apparaissent et grandissent ; les arbres se couvrent de feuilles.

Certaines plantes fleurissent également, puis ont des fruits. Suivant l’espèce, la
floraison et la fructification peuvent avoir lieu en automne, au printemps ou en été.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les végétaux
1 2 3 4 5 6 7

JE VAIS PLUS LOIN UN AUTRE MODE DE REPRODUCTION.


Certaines plantes peuvent se multiplier sans utiliser de fleurs et de fruits.
On parle de reproduction asexuée.

Dans la nature, le fraisier peut former une nouvelle


plante sans utiliser de graine, grâce à une tige
rampante appelée stolon.

D’autres plantes peuvent se multiplier à partir


d’un bulbe, comme l’oignon et la tulipe, ou d’un
tubercule comme la pomme de terre.

L’homme peut lui aussi multiplier des plantes en prélevant sur une plante un fragment à partir duquel
une nouvelle plante va se développer : c’est le bouturage.

© Raphaël Chalmeau

© Raphaël Chalmeau
Bouture de chlorophytum. Bouture de papyrus.

Observe les racines qui se développent à partir d’un fragment de végétal. On pourra bientôt le planter
et obtenir une nouvelle plante.

JE FAIS LE POINT
O

Les plantes peuvent aussi se reproduire de façon asexuée, sans fleur ni graine, en multipliant les
parties végétatives (racines, tiges et feuilles).
Une nouvelle plante peut naître à partir d’un fragment de plante (bouture), d’un bulbe, d’un
tubercule ou d’une tige (stolon).

JE RETIENSS
Les étapes de la vie d’une plante sont : la germination, la croissance, la floraison,
la fructification, la fanaison et la mort.
Pour germer, une graine a besoin d’eau. Ensuite, la plante a besoin de lumière, mais
également d’air, d’eau et de sels minéraux pour grandir. Certaines plantes comme
les arbres grandissent tout au long de leur vie.
Pour se reproduire, les plantes à fleurs forment des fruits dans lesquels se développent
des graines. Chaque graine peut donner une nouvelle plante.
Certaines plantes peuvent se multiplier sans utiliser de graines : c’est une
reproduction asexuée (ou végétative).

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Animaux et végétaux : les points communs


1 2 3 4 5 6 7

JE M’EXERCE
1. Les êtres vivants grandissent. Pour grandir, ils ont des besoins.

Sur ton cahier, trace le tableau ci-dessous et complète-le en indiquant de quoi chacun a besoin pour
se nourrir.
Tu peux t’aider du manuel pour chercher des réponses : séances « Mon menu équilibré », « Les animaux
se nourrissent » et « Les végétaux ont des besoins ».

Êtres vivants Se nourrir


Plante L’olivier

Animaux L’homme

La chouette

La vache

2. Les êtres vivants se reproduisent. Certains forment des fruits qui contiennent des graines, d’autres
pondent des œufs, d’autres enfin donnent naissance à des petits.

Sur ton cahier, trace le tableau suivant et donne un exemple d’être vivant pour chaque forme de
reproduction.
Tu peux t’aider de ton manuel pour trouver un exemple : séances « Les animaux se reproduisent »,
« Certains animaux grandissent et se transforment », « Les végétaux se reproduisent ».

Êtres vivants Se reproduire


Ils pondent des œufs qui contiennent des jeunes qui
ressemblent aux parents.

Le jeune sort du ventre de la mère et ressemble


à ses parents.

Ils forment un fruit qui contient des graines.

Ils pondent des œufs qui contiennent des jeunes qui ne


ressemblent pas aux parents.

JE RETIENSS
Les végétaux et les animaux se nourrissent, grandissent et se reproduisent.
Comme nous, ils sont vivants. Ce sont les points communs entre les êtres vivants.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les relations entre les êtres vivants


Les êtres vivants dépendent les uns des autres
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Dans tous les milieux, on trouve des végétaux et des animaux. Par exemple, dans une mare on trouve
différents végétaux et animaux dont certains sont mangés par d’autres :
– les algues et les plantes aquatiques sont mangées par des larves d’insectes ;
– les larves d’insectes sont mangées par des grenouilles ;
– les grenouilles sont mangées par un gros poisson carnivore : le brochet.

Il est possible de représenter qui est mangé par qui


en utilisant des flèches qui signifient « est mangé par » :

algues et
larves
plantes grenouilles brochets
d’insectes
aquatiques

JE M’EXERCE CONSTRUIS LES CHAÎNES ALIMENTAIRES DE LA FORÊT.


Comme dans l’exemple de la mare ci-dessus, représente sur ton cahier de sciences les deux chaînes
alimentaires de la forêt en indiquant qui est mangé par qui à l’aide de flèches.

Première chaîne alimentaire


– Les feuilles des arbres et les herbes sont mangées par des chenilles.
– Les chenilles sont mangées par des petits oiseaux : les mésanges.
– Les mésanges sont mangées par un rapace : l’épervier.

Seconde chaîne alimentaire


– Les herbes et les graines des végétaux sont mangées par le campagnol (c’est un rongeur
qui ressemble à une souris).
– Le campagnol est mangé par le renard.

Que se passerait-il si l’on enlevait tous les végétaux de la forêt ?


> Écris ta réponse sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Dans la nature, on trouve des milieux différents comme la mare, la forêt ou la prairie.
Dans tous ces milieux, on trouve des chaînes alimentaires qui représentent (sous la forme de
flèches) « qui est mangé par qui ».
Toutes les chaînes alimentaires commencent avec des végétaux. Sans les végétaux, les animaux
ne trouveraient plus leur nourriture.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Tous les êtres vivants sont utiles


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Décris la photographie ci-dessous.
> Que fait le renard ?

JE M’EXERCE POURQUOI LE RENARD EST-IL UTILE ?


Le titre de cette photographie prise en France est « Toutes les espèces sont utiles ». Sachant que le
renard est le prédateur de nombreux rongeurs chaque jour, écris sur ton cahier pourquoi il est utile.

Ensuite, lis le texte documentaire ci-dessous. C’est la légende de la photographie qui te donne des
éléments de réponses.

Dans la nature il y a des mécanismes pour que chaque espèce ne se développe pas trop.
Chacun mange, puis est mangé à son tour. Et chacun est utile pour maintenir l’équilibre.

Par exemple, dans nos campagnes, l’élimination des renards, considérés comme nuisibles,
a provoqué l’augmentation du nombre de rongeurs qui s’attaquent aux cultures. Pour rétablir
l’équilibre rompu, l’agriculteur est obligé de faire lui-même la chasse aux mulots et campagnols.
Ce qui lui coûte très cher, alors que les renards le faisaient depuis toujours gratuitement.

JE FAIS LE POINT

Tous les êtres vivants sont utiles.


Si on supprime un prédateur, le nombre de proies qu’il mangeait va augmenter
et peut entraîner des dégâts sur les cultures, par exemple.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Des animaux en danger


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Certains animaux sont menacés, c’est-à-dire que leur nombre faiblit beaucoup.
Ils peuvent être en danger soit parce qu’ils sont chassés, soit parce que leur milieu de vie est menacé,
soit enfin parce que leur source de nourriture est exploitée par l’homme.

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

© CD Photo Disk
L’aigle impérial. L’éléphant d’Afrique. Le tigre du Bengale.

JE M’EXERCE
Parmi les deux espèces de mammifères en photographie,
seule la première est en danger.

Écris sur ton cahier de sciences pourquoi le grand panda


est la plus menacée des deux espèces.

Lis ensuite le texte documentaire ci-dessous qui te donne


des éléments de réponse.

Grand Renard
panda. roux.
© CD Photo Disk

© CD Photo Disk

On trouve le grand panda dans les forêts montagneuses de Chine. Il se nourrit uniquement de
feuilles et de jeunes pousses de bambou et passe jusqu’à 12 heures par jour à en manger.

Le renard roux vit sur plusieurs continents. Son régime alimentaire est très varié (fruits, rongeurs,
insectes, oiseaux, etc.) ce qui lui permet de trouver de la nourriture en toute saison et dans
différents milieux.

JE FAIS LE POINT

Les animaux sont adaptés au milieu dans lequel ils vivent.


Pour protéger ces animaux, il faut protéger leur milieu de vie, dans lequel
ils trouvent leur nourriture.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’homme exploite la nature


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Observe bien la photographie. Que s’est-il passé selon toi ? D’où vient ce bateau ?
Écris ce que tu en penses sur ton cahier de sciences, puis lis le texte ci-dessous qui te donne quelques
explications.

Sur la photographie ci-dessus, tu peux voir une ancienne mer asséchée : il s’agit de la mer d’Aral
qui se trouve dans une région où la culture du coton et celle du riz sont très importantes.
Ces cultures, comme celle du maïs, nécessitent beaucoup d’eau : les champs doivent être irrigués.
C’est à la suite d’une irrigation trop importante que la quantité d’eau de cette mer a diminué
considérablement.

JE M’EXERCE
De nombreux animaux ont disparu de cette région. Écris sur ton cahier de sciences pourquoi ils ont
disparu. Lis ensuite l’encadré JE FAIS LE POINT pour trouver des réponses.

JE FAIS LE POINT

L’utilisation par l’homme des ressources de la nature peut avoir des conséquences
négatives sur l’environnement.
Par exemple, sans eau, les végétaux ne peuvent plus se développer et les animaux
ne trouvent plus assez de nourriture.
En détruisant l’environnement, l’homme détruit les végétaux et les animaux qui
y vivaient.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Des végétaux et des animaux dans tous les milieux


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Observe bien les photographies ci-dessous.

Écris sur ton cahier de sciences le nom des animaux et des végétaux que tu reconnais.

1. Rivière en France. 2. Champs cultivés en France.

3. Forêt en Guyane. 4. Milieu polaire au Canada.

JE M’EXERCE
Retrouve les animaux et les végétaux qui vivent dans chaque milieu en les choisissant dans la liste
ci-dessous. Indique sur ton cahier les êtres vivants en face de chaque chiffre.

ANIMAUX
renard – singe – brochet – ours polaire – poisson d’eau douce – campagnol – phoque

VÉGÉTAUX
blé – algues – ébène rose – nénuphar – lavande – bouleau

JE FAIS LE POINT

Les êtres vivants habitent dans tous les milieux.


On en trouve en milieu aquatique et en milieu terrestre, dans les forêts, les champs et même
dans les régions polaires.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Qu’est-ce que la biodiversité ?


1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN


La biodiversité, c’est la diversité des espèces d’animaux, de végétaux et de champignons que l’on trouve
à la surface de la Terre.

L’homme, par ses actions, peut mettre en danger la vie de nombreuses espèces d’êtres vivants : en
exploitant et en polluant l’environnement.

L’homme a besoin de la nature pour vivre : pour se nourrir, pour se loger, pour se chauffer, etc.
L’homme replante des arbres pour remplacer ceux qu’il utilise.

L’homme essaie de préserver l’environnement en créant des réserves naturelles. Ce sont des espaces
protégés : les animaux ne sont pas chassés, les végétaux ne sont pas cueillis et leur milieu de vie est
respecté.

Voici quelques pictogrammes que l’on peut voir dans ces réserves.

> À ton avis, que veulent dire ces pictogrammes ?

JE FAIS LE POINT

La biodiversité, c’est la diversité des espèces d’animaux et de végétaux qui vivent dans un milieu.
L’homme peut détruire des milieux, il peut aussi les protéger car il a besoin de la nature pour vivre.

JE RETIENSS
Les milieux naturels sont variés et abritent de nombreuses espèces d’êtres vivants.
Les être vivants ont des relations alimentaires. Les végétaux sont le premier maillon des
chaînes alimentaires. Sans eux, les animaux ne pourraient pas se nourrir.
Tous les êtres vivants sont utiles.
En exploitant certains milieux naturels, des animaux sont en danger, soit parce qu’ils ne trouvent
plus leur nourriture, soit parce qu’ils sont chassés par l’homme.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les matériaux
Je trie les déchets
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QU’EST-CE QU’UN DÉCHET ?


Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être
solides ou liquides, même gazeux.
Exemples : emballages, vieux vêtements, jus de fruits périmés, gaz d’échappement des voitures, etc

Dans les poubelles, je peux trouver des déchets fabriqués avec différents matériaux : du plastique,
du bois, du papier ou du carton, du verre, du métal.

> Comment savoir si c’est du verre ? Je peux voir à travers, il est transparent, sa surface est dure,
je ne peux pas le plier, il casse.
> Comment savoir si c’est du bois ? Je peux le placer dans l’eau pour vérifier s’il flotte.
> Comment savoir si c’est du métal ? Je ne peux pas le découper ni le déchirer. Mais je peux attirer
le métal avec un aimant.
> Comment savoir si c’est du papier, du plastique ou du carton ? Je peux le tordre, le plier, le découper.
Le carton est plus dur que le papier, il existe également du plastique épais et donc impossible à plier
ou à froisser et du plastique fin comme les sacs en plastique.

JE M’EXERCE COMMENT TRIER LES DÉCHETS ?


Trie les différents objets dessinés ci-dessous dans les trois containers :
– un regroupe les objets en verre (container vert),
– un autre les objets en papier, en carton, en métal ou en plastique (container bleu),
– enfin le dernier regroupe les ordures ménagères (container gris), c’est-à-dire tous les
déchets de l’alimentation.

bouteille boîte de bouteille boîte à


journal épluchures
de vin conserve de lait chaussures

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container
correspondant (vert, bleu ou gris).

JE FAIS LE POINT

Les déchets sont des objets qui ne servent plus.


Des objets différents peuvent être fabriqués avec un seul matériau.
Je peux les trier en fonction de ce matériau (papier, carton, plastique, bois,
métal, verre).

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Le recyclage des déchets


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE SI TU LE PEUX, VISITE UNE DÉCHETTERIE OU UN CENTRE DE TRI.


La déchetterie est l’endroit où l’on peut déposer ses déchets triés.

Le centre de tri est une usine dans laquelle on trie à nouveau les déchets en fonction de leur composition.
Il sera possible d’en transformer certains pour les utiliser dans la fabrication de nouveaux objets.

JE M’EXERCE QUE DEVIENNENT LES DÉCHETS ?

Lorsque les déchets sont triés, ils peuvent ensuite être transformés pour fabriquer de nouveaux
objets. On dit aussi qu’ils sont recyclés. Ainsi, les déchets sont triés pour servir une nouvelle fois.

Les objets en verre peuvent être réutilisés pour fabriquer des bouteilles.
Le plastique est transformé pour fabriquer des vêtements en polaire.
Le papier et le carton peuvent servir pour fabriquer du papier recyclé.

À partir de la lecture de ce texte et des déchets présentés dans la séance précédente, écris sur ton
cahier de sciences quels sont les déchets qui peuvent être recyclés en vêtements, en bouteilles de verre,
en papier recyclé.

JE FAIS LE POINT

Le recyclage, c’est la transformation ou la réutilisation de déchets pour fabriquer


de nouveaux objets.
Pour recycler, il faut d’abord trier les déchets dans des containers différents (à
la maison ou à la déchetterie), puis effectuer un deuxième tri dans un centre
spécialisé.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

D’où vient le papier ?


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE LA FABRICATION DU PAPIER.


Le papier est fabriqué à partir de troncs d’arbres broyés. On enlève d’abord l’écorce, puis ils sont hachés,
mélangés à de l’eau et des produits chimiques.
On met le mélange à chauffer et on obtient une pâte, la « pâte à papier ».
Celle-ci est ensuite séchée et passée à travers de gros rouleaux pour qu’elle devienne très fine.
On obtient alors de grandes feuilles de papier que l’on enroule sur de grosses bobines.

JE M’EXERCE TROUVE LES OBJETS FABRIQUÉS À PARTIR DU BOIS.


Cherche autour de toi tous les objets fabriqués avec du bois, puis écris le nom de ces objets sur ton
cahier de sciences. Lis ensuite le texte ci-dessous.

Le bois est utilisé pour construire des maisons ou des parties de maison comme les portes, les
poutres ou encore les planchers.

On peut aussi construire de nombreux objets en bois : armoires, tables, chaises, jouets.

Le bois peut également être transformé pour fabriquer toute sorte de papiers et de cartons :
mouchoirs en papier, papier hygiénique, papier peint, cahiers, livres, magazines, journaux,
affiches, boîtes en carton, emballages en carton, etc.

JE FAIS LE POINT

Le papier est fabriqué à partir de troncs d’arbres broyés.


Le bois peut aussi être utilisé pour se chauffer, pour cuire les aliments ou pour
fabriquer de nombreux objets : meubles, chaises, maisons en bois, cagettes,
allumettes, boîtes en carton, cahiers, journaux et papier hygiénique.
Pour fabriquer ces objets, les forestiers cultivent certaines forêts et en récoltent le
bois. Il est ensuite découpé ou transformé.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Je fabrique du papier recyclé


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QUEL EST LE MATÉRIEL DONT J’AI BESOIN ?


Le matériel Garde le papier utilisé des deux côtés, les vieux journaux et les magazines
à récupérer (choisis de préférence du papier non glacé). Il faut l’équivalent de quatre grandes
feuilles de papier journal pour cette recette.

Les – Un tamis (fin treillis de garde-manger ou morceau de moustiquaire).


ustensiles – Un bac rectangulaire plus grand que le tamis, un saladier, une éponge, une louche.
– Un mixeur (pour bien mélanger).
– Des tissus absorbants plus grands que le tamis.
– Un rouleau à pâtisserie ou une bouteille en verre.

JE M’EXERCE LES ÉTAPES DE FABRICATION.


1. Déchire le papier en morceaux très petits et mets-les
dans le saladier.

2. Ajoute de l’eau chaude (environ 4 litres) pour recouvrir


tous les morceaux de papier.

3. Mélange l’ensemble jusqu’à former une pâte homogène :


c’est la pâte à papier. Tu peux t’aider d’un mixeur pour
bien mélanger.
Étape 3. Bien mélanger.

4. Place le tamis à l’intérieur du bac rectangulaire et dispose


une couche fine de pâte à papier sur le tamis.

5. Place le tissu absorbant sur la pâte à papier.

6. Sors l’ensemble tamis + pâte à papier + tissu absorbant


et retourne-le sur une table. Puis retire délicatement le
tamis et dépose dessus un autre tissu absorbant.

7. Utilise le rouleau à pâtisserie (ou une bouteille en verre)


Étape 4. Disposer la pâte à papier.
pour appuyer sur la pâte à papier à travers le tissu. Cette
étape te permettra d’obtenir une feuille plus fine.

8. Éponge ce qui dépasse et laisse sécher l’ensemble papier


+ tissu (tu peux mettre le tout au soleil).

9. Lorsque la feuille est sèche, tu peux la séparer délicatement


du tissu.

10. La fabrication est terminée, tu peux alors utiliser ton


Étape 7. Utiliser le rouleau. papier recyclé !

JE FAIS LE POINT

Pour fabriquer du papier recyclé, je prends du papier utilisé ou des vieux journaux.
En mélangeant le papier déchiré avec de l’eau, j’obtiens de la pâte à papier. Il faut
ensuite l’étaler sur un tamis puis la laisser sécher pour obtenir du papier recyclé.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

J’étudie les emballages


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE LES EMBALLAGES.


Lorsque j’achète un produit, il peut être entouré de plusieurs matériaux pour le protéger.
L’emballage est ce qui protège le produit.
On peut trouver des emballages fabriqués en différents matériaux. Par exemple, les produits liquides
comme le jus d’orange peuvent se trouver dans des bouteilles en verre, en pastique ou dans des briques
en carton.
Sur les emballages, je trouve la composition du produit qu’ils contiennent ainsi que des informations
concernant l’emballage lui-même.

> Cherche différents logos sur des emballages de produits différents (aliments, produits d’entretien,
matériel de bureau, etc.).

JE M’EXERCE TROUVE CE QUE VEULENT DIRE CES LOGOS.

A B C D E

1. Ce logo est souvent présent sur les emballages en plastique. Il indique que
le matériau peut être recyclé ou incinéré.
2. Ce logo indique que l’emballage en papier ou en carton est fabriqué avec
des matériaux recyclés.
3. Ce logo présent sur les objets en verre indique au consommateur qu’il peut
le jeter dans un container réservé au verre pour qu’il soit recyclé.
4. Ce logo indique que certains objets (électriques et électroniques) ne doivent
pas être jetés à la poubelle ordinaire. Il faut le rapporter dans un magasin
lorsqu’on en achète un neuf.
5. Ce logo indique que le produit est dangereux pour l’environnement. Il faut
le porter dans une déchetterie.

Après avoir lu ces cinq légendes, indique sur ton cahier de sciences à quel logo correspond chaque
légende. Associe à un chiffre chaque lettre qui désigne un logo.

JE FAIS LE POINT

Les emballages peuvent être fabriqués à partir de divers matériaux.


Sur les emballages, je peux lire, grâce à des logos, la composition des produits qu’ils contiennent
ainsi que des informations sur l’emballage lui-même.
Les logos sont des dessins qui peuvent indiquer si l’emballage est recyclé, recyclable, ou encore
s’il contient des produits dangereux pour la santé ou pour l’environnement.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les matériaux
1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN BIODÉGRADABLE ?


On dit qu’un matériau est biodégradable lorsqu’il est décomposé progressivement par les « petites
bêtes » du sol et les champignons.

Les objets fabriqués par l’homme mettent plus de temps à se dégrader que les produits issus de la
nature (comme les épluchures de légumes).
Par exemple, une feuille morte est biodégradable à 100 % en quelques semaines, alors qu´une bouteille
en plastique nécessite environ 4 000 ans.

Observe les objets et les déchets ci-dessous. Écris le nom de chacun sur ton cahier de sciences.

bouteille en verre sac en plastique pomme chewing-gum bois mort

1. Quels sont les objets fabriqués par l’homme et ceux qui proviennent de la nature ?
2. Quels sont ceux qui sont le plus rapidement biodégradables ?

Réponds aux questions ci-dessus sur ton cahier de sciences.

JE FAIS LE POINT

Un produit est dit biodégradable si, après usage, il peut être décomposé naturellement par
des organismes vivants.
Les produits d’origine naturelle sont rapidement biodégradés, au contraire des produits fabriqués
par l’homme.

JE RETIENSS
Les déchets peuvent être triés en fonction du matériau avec lequel ils sont fabriqués.
Les emballages constituent une grande partie des déchets.
Un centre de tri permet de trier les déchets pour pouvoir en recycler certains.
Un produit recyclé est fabriqué à partir de déchets triés.
Le papier est fabriqué à partir de troncs d’arbres.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’électricité
Des piles et des ampoules
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Des piles peuvent être utilisées pour faire
fonctionner des appareils électriques.

Suivant les appareils, il est possible d’utiliser


des piles rondes (réveil, lampe torche),
des piles plates (lampe de poche)
ou encore des piles boutons (montre).

JE M’EXERCE QU’Y A-T-IL DANS UNE AMPOULE ?

UN PEU D’HISTOIRE
ampoule de verre Des ampoules électriques
pour éclairer
filament
Thomas Edison, un savant américain,
invente l’ampoule électrique en 1879.
support du Cette ampoule se compose d’un globe
filament de verre creux qui contient un fil
de métal très fin enroulé en bobine :
perle en verre le filament.
Quand le courant électrique traverse
culot en laiton
le filament, sa température s’élève
jusqu’à 2 500 degrés.
Il devient incandescent et produit de
isolant la lumière.
plot

Schéma d’une ampoule.

Voici la photo d’une ampoule que l’on a démontée.


1. Sur ton cahier de sciences, réalise un schéma de
l’ampoule démontée.
2. À l’aide des schémas ci-dessus, légende sur ton cahier
de sciences les parties de l’ampoule visibles.
© Cned

Ampoule démontée

JE FAIS LE POINT

Certains appareils électriques fonctionnent, suivant les cas, grâce à des piles
plates, rondes ou boutons.
Une ampoule électrique est constituée de différentes parties : l’ampoule de
verre, le culot, le plot et le filament.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Comment allumer une ampoule ?


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE ALLUME UNE AMPOULE AVEC UNE PILE PLATE.


Tu sais déjà allumer une ampoule avec une pile plate (cf. CP, séquence 9). Regarde la photographie pour
te le rappeler. Tu peux ensuite vérifier toi-même avec une ampoule et une pile plate, puis lire le texte
qui accompagne la photographie.

La pile fournit de l’électricité, c’est un


générateur. Une pile électrique comporte
deux bornes qui sont notées + et – .

L’ampoule s’éclaire lorsqu’elle est


traversée par un courant électrique, c’est
un récepteur.

Pour allumer une ampoule avec une pile,


il faut mettre en contact le plot et le culot
de la lampe avec les bornes de la pile.

© Cned

JE M’EXERCE COMMENT ALLUMER L’AMPOULE AVEC UNE PILE RONDE ?


Voici le matériel dont tu disposes. Utilise-le pour que l’ampoule s’allume.
Sur ton cahier de sciences, fais ensuite un
schéma du circuit que tu as réalisé.

JE FAIS LE POINT

Pour allumer une ampoule avec une pile ronde, je dois réaliser un circuit électrique avec deux
fils électriques. Il faut que chaque fil soit en contact avec une borne de la pile et le plot ou le culot
de l’ampoule.
Un circuit électrique simple peut être composé d’une pile, d’une lampe et de fils électriques.
La pile fournit de l’électricité : c’est un générateur.
L’ampoule s’éclaire lorsqu’elle est traversée par le courant électrique : c’est un récepteur.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fabrique une lampe électrique


1 2 3 4 5 6

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION


1. Fixe la pile à l’aide de la colle forte sur le support (planchette ou
Matériel nécessaire : carton). Avec un lien, fixe l’ampoule à ce support que tu auras
– une pile plate, percé de deux petits trous. La pile et l’ampoule seront distantes de
quelques centimètres.
– une petite ampoule,
Enfonce le clou entre l’ampoule et la petite languette de la pile.
– un clou,
2. À l’aide du fil de cuivre, relie :
– du fil de cuivre,
– la grande languette de la pile au culot de l’ampoule,
– de la colle forte,
– le clou au plot de l’ampoule.
– une planchette de bois
3. Lorsque le montage est réalisé comme l’indique le schéma, le
pour le support (ou un
circuit est ouvert : l’ampoule n’émet pas de lumière car elle n’est
rectangle de carton épais)
pas traversée par le courant électrique.
d’environ 20 cm de
longueur sur 10 cm de 4. Tu peux établir le contact ; pour cela, écarte la petite languette
largeur. jusqu’à ce qu’elle touche le clou. Le circuit électrique est alors fermé
et l’ampoule émet de la lumière.

plot
culot
fils de cuivre

clou

languettes

pile
support en bois
ou en carton

JE FAIS LE POINT

On peut ouvrir et fermer un circuit électrique à l’aide d’un interrupteur.


Lorsque le circuit est fermé, l’électricité fournie par la pile circule dans ce circuit,
donc à l’intérieur de l’ampoule : elle s’éclaire.
Lorsque le circuit est ouvert, l’électricité ne circule plus : l’ampoule est éteinte.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les objets électriques


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
> Tous les objets suivants utilisent de l’électricité. Faut-il tous les brancher à une prise pour les utiliser ?
Sinon, comment fonctionnent-ils ?

Écris sur ton cahier de sciences le nom des différents appareils électriques et indique s’ils fonctionnent
avec des piles ou en les branchant à une prise électrique, ou les deux.

JE M’EXERCE SOLAIRE OU DYNAMO ?


Certains objets peuvent fonctionner sans pile grâce à l’énergie solaire. D’autre peuvent être rechargés
grâce à l’énergie fournie en tournant une manivelle : c’est le principe de la dynamo que l’on trouve sur
les vélos. Dans les deux cas, l’énergie fournie est transformée en courant électrique.

1 2 3 4

Écris sur ton cahier de sciences le nom de chaque objet . Précise s’ils fonctionnent à l’énergie solaire
ou grâce à une dynamo.

JE FAIS LE POINT

Des appareils électriques, comme certains jeux vidéo ou les lampes torches, utilisent
des piles : on peut les déplacer.
D’autres, comme la machine à laver ou le four électrique, fonctionnent à l’aide du
courant électrique de la maison, on ne peut pas les déplacer.
On trouve aujourd’hui des appareils électriques qui peuvent fonctionner à partir de
l’énergie solaire ou à l’aide d’une dynamo.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Les dangers de l’électricité


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE

L’électricité est une source d’énergie. Elle est produite par des centrales électriques ou bien par
des piles ou des batteries. Elle peut servir à faire tourner un moteur électrique, à produire de la
chaleur ou à faire fonctionner de nombreux objets.

Sois prudent(e) ! Le corps humain laisse passer le courant électrique. La faible puissance d’une
pile électrique est sans danger pour toi, mais ce n’est pas le cas avec les appareils électriques et
les prises de courant…

Il faut manipuler les objets électriques avec précaution et uniquement s’ils sont débranchés,
sinon il y a des risques d’électrocution.

JE M’EXERCE DANGEREUX OU NON ?


Reproduis sur ton cahier de sciences les phrases qui décrivent un geste qui peut être dangereux.

1. Allumer une lampe de poche en appuyant sur l’interrupteur.


2. Toucher une prise électrique avec les doigts.
3. Utiliser un appareil électrique avec les mains mouillées.
4. Jouer avec une lampe de poche.
5. Changer les piles d’un appareil électrique.

Regarde les cinq dessins ci-dessous et explique sur ton cahier de sciences pourquoi ce que font les
enfants sur ces dessins est dangereux.

1 2 3 4 5

JE FAIS LE POINT

L’électricité provenant des piles n’est pas dangereuse pour le corps humain :
tu peux changer les piles d’une lampe ou de tes jouets sans danger.
L’électricité provenant des prises électrique est dangereuse voire mortelle :
tu ne dois pas démonter les appareils électriques qui sont branchés.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

L’électricité
1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN JE TRIE LES PILES USAGÉES ET LE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE.


L’électricité provenant des piles n’est pas dangereuse pour le corps humain.
En revanche, les piles contiennent des métaux et des produits chimiques qui sont nocifs pour
l’environnement.

Lorsque tes piles sont usagées, tu dois les trier et les déposer dans une déchetterie ou les rapporter au
magasin dans lequel tu les as achetées. C’est lui qui se chargera de les acheminer à la déchetterie.

© Cned
Pour éviter de jeter des piles usagées, tu peux trouver dans le commerce certains appareils qui
fonctionnent sans pile : soit à l’aide d’une dynamo, soit à partir de l’énergie solaire.

Les appareils électriques et électroniques qui ne fonctionnent plus ou qui sont cassés doivent également
être triés car ils contiennent des composants toxiques pour l’environnement.

JE FAIS LE POINT

Pour ne pas polluer l’environnement, je dois trier mes piles usagées et les rapporter au magasin
qui les vend. Je peux aussi trouver des appareils qui utilisent une autre énergie pour fonctionner
(soleil, dynamo).
Les appareils électriques et électroniques doivent aussi être triés lorsqu’ils sont usagés ou cassés.

JE RETIENSS
Les piles électriques peuvent avoir différentes formes. On trouve toujours deux bornes sur une
pile. Dans un circuit électrique simple, on peut utiliser divers éléments : une pile, une ampoule
et un interrupteur qui va fermer le circuit pour laisser passer le courant, ou ouvrir le circuit et
empêcher le courant de passer.
Les appareils électriques peuvent fonctionner avec des piles ou avec le courant électrique de la
maison (prises électriques). Certains peuvent également utiliser l’énergie solaire ou la dynamo.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Le respect de l’environnement
Qu’est-ce que le respect du vivant ?
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE QU’EST-CE QUI EST VIVANT ?


Tu sais déjà que les animaux, les végétaux et les champignons sont des êtres vivants. Ils ont tous des
formes, des couleurs, des tailles différentes. Pourtant, ils partagent tous des points communs qui
définissent les êtres vivants.

> Peux-tu dire ce qui caractérise les êtres vivants ? Écris tes réponses sur ton cahier de sciences. Tu peux
t’aider de la séquence 6 pour répondre.

JE M’EXERCE COMMENT RESPECTER LES ÊTRES VIVANTS ?


Lorsque tu te promènes, tu peux rencontrer des êtres vivants. Dans un parc ou dans un jardin, autour de
l’endroit où tu habites, tu peux faire certains gestes pour préserver cet environnement. Il existe aussi des
gestes qui ne sont pas respectueux de l’environnement.

Voici quatre jardins différents dans lesquels tu pourrais te promener. Cherche ce que tu pourrais écrire
sur une affiche pour dire à d’autres enfants ce que l’on peut faire pour respecter les êtres vivants.
© M. Shake/Fotolia.com

© PackShot/Fotolia.com
© Blue Moon/Fotolia.com
© Pétrouche/Fotolia.com

JE FAIS LE POINT

Tous les êtres vivants naissent, grandissent et se développent, se reproduisent,


vieillissent et meurent.

Pour respecter les êtres vivants, je dois respecter l’environnement dans lequel ils vivent
pour qu’ils trouvent de la nourriture et de l’eau nécessaires à leur développement.
Pour cela, lorsque je me promène dans la nature, je dois emporter les déchets avec
moi pour ne pas polluer l’environnement.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

L’homme respecte-t-il l’environnement ?


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
Dans la nature, l’eau sous forme liquide peut se trouver dans des lacs, des rivières, des fleuves, des mers
et des océans (voir séquence 1).
L’eau puisée pour la consommation est de l’eau douce, c’est-à-dire qu’elle n’est pas salée. Elle provient
principalement des cours d’eau (rivières et fleuves).

Observe ci-dessous le dessin d’un cours d’eau (document A)


et la photographie d’un fleuve (document B).

Il y a des éléments qui sont le signe d’une pollution car,


normalement, ils ne sont pas présents dans la nature.
Certains sont au fond de l’eau et d’autres flottent à la surface.

© Braca/Fotolia.com
A B

JE M’EXERCE
Écris sur ton cahier de sciences quels sont les éléments qui polluent ce cours d’eau. Classe-les dans un
tableau avec une colonne pour les éléments qui coulent et une colonne pour ceux qui flottent.

JE FAIS LE POINT

L’homme ne respecte pas toujours l’environnement. On peut voir par exemple


différents cas de pollution de l’eau.
L’eau douce est de l’eau qui n’est pas salée, on la trouve essentiellement dans les
rivières, les lacs et les fleuves.
L’eau douce utilisée par l’homme se trouve principalement dans les cours d’eau,
mais ceux-ci peuvent être pollués.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

D’où vient l’eau du robinet ?


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE
L’eau des nappes souterraines et des rivières est utilisée pour la consommation. Pour pouvoir la boire,
il faut qu’elle soit potable.

La pollution de l’eau n’est pas toujours visible (pesticides, engrais, produits chimiques). C’est pour
cette raison qu’il ne faut généralement pas boire de l’eau dans la nature.

Pour avoir de l’eau potable – c’est-à-dire que l’on peut boire sans risque – elle doit subir des
transformations, depuis la rivière où elle est puisée jusqu’aux robinets des habitations.

château d’eau
(réservoir) station d’épuration
des eaux usées

s
égout
usine de traitement
pour l’eau potable
station de
pompage

pompage
dans
la rivière

nappe
souterraine

JE M’EXERCE
1. Écris le circuit de l’eau sur ton cahier de sciences, en t’aidant du dessin ci-dessus.
2. Écris ensuite ce qu’il faudrait faire pour que les cours d’eau ne soient pas pollués.

JE FAIS LE POINT

Pour avoir de l’eau potable, elle doit subir une série de transformations. L’eau que l’on rejette
circule dans des stations d’épuration avant de retourner dans la nature.
Je ne bois pas d’eau dans la nature car je ne sais pas si elle est potable.
Pour préserver notre environnement, nous devons limiter la pollution des cours d’eau.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Comment fi ltrer l’eau sale ?


1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE COMMENT OBTENIR DE L’EAU SALE ?


Expérience Pour obtenir de l’eau sale, il te suffit de mélanger dans un verre de l’eau claire
avec un peu de terre et des petits cailloux.

Étape 1 Agite l’ensemble à l’aide d’une cuillère.

Étape 2 Laisse reposer le mélange pendant une heure.


Quel est l’aspect du mélange dans le verre ?

Réalise l’expérience et dessine sur ton cahier de sciences un schéma pour chaque étape.
Écris sous chaque schéma le résultat que tu observes.

Mon filtre à sable


JE M’EXERCE RÉALISE UNE EXPÉRIENCE POUR FILTRER L’EAU SALE.
Les étapes de réalisation de l’expérience.

1. Le matériel : pour réaliser ce filtre à sable,


gravier
tu as besoin d’une bouteille en plastique,
du gravier, du sable grossier, du sable fin,
du tissu fin et de l’eau sale. gros sable
2. Demande à un adulte de couper en deux
la bouteille, de percer des petits trous dans
sable fin
le bouchon. Retourne la moitié de bouteille
avec le bouchon à l’intérieur de l’autre moitié.
3. Réalise ensuite le filtre dessiné en plaçant tissu fin
d’abord le tissu fin au fond de la bouteille
bouchon
retournée, puis le sable fin, le sable grossier
percé
et le gravier.
4. Verse l’eau sale (eau boueuse) sur ton filtre.

Écris le résultat obtenu sur ton cahier de sciences.

Attention. L’eau filtrée est claire mais n’est pas forcément potable, c’est-à-dire sans danger pour
l’être humain. Tu ne dois pas la boire.

JE FAIS LE POINT

Pour obtenir de l’eau sale avec de l’eau claire, il suffit de mélanger un peu de terre.
Celle-ci devient boueuse. Au bout de quelque temps, le terre se dépose au fond du verre et l’eau
redevient plus claire.
Pour filtrer de l’eau sale, je peux construire un filtre à sable.
L’eau claire n’est pas forcément potable : je ne dois pas la boire.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

Je récupère de l’eau
1 2 3 4 5 6

JE DÉCOUVRE COMMENT ÉCONOMISER L’EAU ?


1. Cherche toutes les situations dans une journée pendant lesquelles tu utilises de l’eau et écris-les sur
ton cahier de sciences.
2. Écris ensuite des idées pour économiser l’eau.

Lis le texte ci-dessous pour compléter tes réponses.

Chaque jour, les humains consomment de l’eau lorsqu’ils boivent, lorsqu’ils prennent une
douche ou un bain, lorsqu’ils se brossent les dents, lorsqu’ils tirent la chasse d’eau, lorsqu’ils
arrosent des fleurs ou un jardin potager, lorsqu’ils donnent à boire à leurs animaux de
compagnie, lorsqu’ils lavent des vêtements ou des objets.

Toi aussi, tu peux économiser l’eau.

– Lorsque tu te brosses les dents, si tu fermes le robinet, cela évitera le gaspillage de 10 litres
d’eau à chaque brossage.
– Si tu prends une douche, tu utilises 40 litres d’eau, et pour un bain 120 litres. En prenant
une douche au lieu d’un bain, tu économises 80 litres d’eau.
– Si tu vois une fuite d’eau, tu peux avertir le propriétaire des lieux pour qu’il puisse réparer
cette fuite.
– Si tu as un jardin, tu peux récupérer de l’eau de pluie pour arroser.

JE M’EXERCE COMMENT RÉCUPÉRER DE L’EAU DE PLUIE ?


Tu peux installer un récupérateur d’eau. Pour cela place un grand bidon sous une gouttière. À chaque
pluie, ton bidon va se remplir. Tu pourras ensuite utiliser l’eau pour arroser les plantes de ton jardin ou
pour nettoyer divers objets.

1. Sur ton cahier de sciences, fais la liste de toutes les occasions où tu


pourrais récupérer de l’eau pour arroser les plantes, pour laver des
objets, etc.

2. Mesure avec une bouteille de 1 litre toute l’eau récupérée sur une
semaine et note-le sur ton cahier.
Pour mesurer l’eau récupérée avant de t’en servir, il te suffit de
transvaser l’eau dans une bouteille de 1 litre à l’aide d’un entonnoir.
Tu peux fabriquer un entonnoir en coupant le haut d’une bouteille en
plastique avec un goulot plus petit que celle qui va te servir à mesurer.
À la fin de la semaine, tu pourras compter combien de litres (ou de
© IDR

bouteilles) tu as récupéré(e)s.

JE FAIS LE POINT

L’eau est vitale pour tous les êtres vivants. Tous les hommes ont besoin d’eau
pour vivre : pour l’alimentation et pour l’hygiène.
Tu peux économiser l’eau que tu utilises chaque jour avec quelques gestes simples.
Tu peux aussi récupérer l’eau de pluie qui te servira pour l’arrosage et le nettoyage
de divers objets (vélo, jouets, etc.).

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


1 2 3 4 5 6 7 8 9 110
0

L’eau est précieuse


1 2 3 4 5 6

JE VAIS PLUS LOIN L’EAU N’EST PAS DISPONIBLE PARTOUT SUR LA PLANÈTE.
Dans le monde, un être humain sur cinq n’a pas accès à l’eau potable. C’est surtout dans les pays
pauvres que l’accès à l’eau potable n’est pas assuré.

Dans certains de ces pays, ce sont parfois les enfants, et le plus souvent des filles, qui doivent aller
chercher de l’eau. Comme on la trouve souvent loin des habitations, ces enfants passent leur journée
à aller chercher et à rapporter l’eau qui se trouve à plusieurs kilomètres.

D’autre part, certains pays riches utilisent plus d’eau que d’autres. Par exemple, un habitant des États-Unis
utilise environ 600 litres par jour, un Européen utilise 200 litres par jour, un Tchadien 30 litres.

L’eau est précieuse, elle peut être gaspillée ou polluée.


L’être humain doit préserver les ressources d’eau car elles sont vitales.
Tous les êtres vivants ont besoin d’eau pour vivre.

ia.com
F o to l
en /
ers
k
yu
Bu

G.
G.
©

JE FAIS LE POINT

Tous les humains n’ont pas accès à de l’eau potable. Certains enfants doivent marcher plusieurs
kilomètres chaque jour pour trouver de l’eau.
Dans les pays riches, certains consomment plus d’eau que d’autre.
L’eau est précieuse, elle ne doit pas être gaspillée ni polluée.

JE RETIENSS
Par ses actions (cultures, irrigation, déforestation, construction), l’homme peut provoquer des
pollutions et modifier les milieux et ainsi entraîner la mise en danger des êtres qui y vivent.
L’homme peut aussi protéger l’environnement en respectant les végétaux et les animaux qui
y vivent.
L’homme doit filtrer l’eau des rivières pour la rendre potable et pouvoir la boire.
Il est possible de fabriquer un filtre pour obtenir de l’eau claire à partir d’une eau sale.
L’homme peut économiser l’eau et ne pas la gaspiller.
L’eau est précieuse, elle est nécessaire à la vie. L’homme peut agir pour protéger la planète, en
économisant l’eau et en évitant, par exemple, de la polluer.

cycle  - niveau  – Sciences expérimentales et technologie – manuel


Institut de Toulouse

Sous la responsabilité du directeur par intérim


de l’Institut de Toulouse du Cned
Michel Sanz

Responsable du projet
Michel Sanz

Chefs de projet
Sylvie Dhotel
Didier Gras

Le Cned, institut de Toulouse, remercie


les nombreuses personnes qui ont contribué
à la réussite de ce projet.
Qu’elles trouvent ici l’expression de toute
sa reconnaissance.

Service Multimédia Cned


Institut de Toulouse
Chef de projet
Raphaël Labourel

Maquette et mise en pages


Groupe Composer, Toulouse

Relecture technique
H2Com

Illustrations
Cned

Imprimerie
Messages, Toulouse

Centres d'intérêt liés