Vous êtes sur la page 1sur 4

P ERSPECTIVE ET ÉCHELLE ERSPECTIVE ET ÉCHELLE

P ar nature, une image photographique n’enregistre que deux dimensions : la largeur et la hauteur. Toutefois, ce que

nous photographions est presque toujours en trois dimensions et il est donc important d’essayer de reproduire cette troisième dimension qui manque aux images : la profondeur. Dans une certaine mesure, l’œil humain et le cerveau le font automatiquement, en se fondant sur la connaissance de la distance et l’effet de celle-ci sur la taille d’un objet. Si vous regardez une photo, vous pouvez généralement savoir quelles parties de la scène étaient proches de l’appareil ou non. Cette « relation spatiale », plus connue sous le nom d’« effet de perspective », peut créer une forte impression de profondeur et d’échelle, lorsqu’elle est exploitée de façon créative dans une photographie.

CE DONT VOUS AVEZ BESOIN APPAREIL PHOTO : un reflex ou un appareil compact. OBJECTIFS
CE DONT VOUS AVEZ BESOIN
APPAREIL PHOTO : un reflex
ou un appareil compact.
OBJECTIFS : pour exploiter
au mieux la perspective
et l’échelle, les objectifs
sont les armes les plus
efficaces de votre arsenal
photographique. Avec les
objectifs grand-angulaires
qui semblent « étirer »
la perspective, les objets
proches occupent une
place importante dans le
cadre, alors que tout le reste
disparaît dans le lointain.
Les résultats peuvent être
spectaculaires, surtout avec
un effet d’échelle dégressive
ou si le premier plan est
mis en valeur. À l’inverse, les
téléobjectifs « écrasent » la
perspective et les éléments
apparaissent beaucoup
plus proches qu’ils ne le
sont. Utilisez cette option
pour mettre l’accent sur la
perspective aérienne ou
renforcer l’effet d’échelle en
juxtaposant des éléments
de petite et de grande taille
dans l’image.

COMMENT FAIRE ?

Il existe différentes formes de perspective à exploiter pour le photographe, et toutes sont capables de produire des résultats efficaces.

L’ÉCHELLE DÉGRESSIVE

Si vous regardez votre maison de l’extérieur, elle est, de près, très grande et imposante. Éloignez-vous de 100 m et elle semble tout à coup beaucoup plus petite, même si sa taille réelle reste

Cette photo présente à la fois un effet d’échelle dégressive – les rangées de cyprès, dont la taille se réduit, ainsi que la distance qui les sépare – et de perspective linéaire – la convergence des bords du chemin avec la distance. La ferme au fond de l’image introduit une échelle de référence ; elle semble minuscule, mais comme nous savons que les bâtiments sont généralement plus grands que la plupart des arbres, sa petite taille indique qu’elle est éloignée, ce qui rend la profondeur implicite. Canon EOS 1Ds MKIII,zoom 17-40 mm et filtre polarisant, 1/25 s à ƒ/11,100 ISO

17-40 mm et filtre polarisant, 1/25 s à ƒ/11,100 ISO 102 © 2011 Pearson Education France
17-40 mm et filtre polarisant, 1/25 s à ƒ/11,100 ISO 102 © 2011 Pearson Education France

102 © 2011 Pearson Education France – La photo créative de A à Z – Lee Frost

évidemment inchangée. Vous pouvez utiliser ce principe de plusieurs façons. Si vous photographiez une allée

évidemment inchangée. Vous pouvez utiliser ce principe de plusieurs façons. Si vous photographiez une allée d’arbres, par exemple, chaque arbre apparaît légèrement moins haut que le précédent, même s’ils ont en fait tous à peu près la même taille. La profondeur est donc implicite car nous savons que la réduction visible de leurs tailles est due uniquement à l’éloignement. Le même effet peut être obtenu avec une rangée de lampadaires, un long mur droit ou tout élément de taille similaire qui se répète. Si vous photographiez une plage de galets, les galets proches de l’appareil sembleront beaucoup plus gros que les plus éloignés.Des rangées de pierres tombales dans un cimetière produiront le même effet. Pour renforcer l’effet, approchez- vous des éléments au premier plan et utilisez un objectif grand-angulaire.

Un moyen facile de créer une notion d’échelle consiste à intégrer un objet ou un élément familier dans l’image. Ainsi, le chalet blanc semble si minuscule comparé à la montagne, qu’elle doit être très élevée. Masquez la maison avec votre pouce et voyez comme l’impact de la photographie est réduit. Canon EOS 1Ds MKIII,zoom 70-200 mm et filtre gris neutre dégradé 0,6 dur,1/4 s à ƒ/16,100 ISO

Ainsi, les éléments qui se répètent semblent diminuer de taille beaucoup plus rapidement. Dans une allée bordée d’arbres, par exemple, le premier semble énorme et le dernier minuscule, tandis que l’écart entre chaque arbre paraît se réduire très rapidement, à tel point que les plus lointains semblent se toucher. Si vous photographiez le même type de scène avec un téléobjectif, l’effet est complètement différent.Pour commencer, vous devrez vous éloigner beaucoup plus. Et comme les téléobjectifs écrasent la perspective, les arbres sembleront beaucoup plus proches qu’ils ne le sont en réalité, tandis que leur taille diminuera de façon beaucoup moins prononcée.

LA PERSPECTIVE LINÉAIRE

Ce type de perspective est clairement illustré par la convergence des lignes parallèles formées par une route droite, une voie ferrée ou les sillons de labour dans un champ. Bien que la distance entre ces lignes soit à peu près toujours identique, elles semblent s’approcher l’une de l’autre avec la distance, ce qui suggère la profondeur. Pour amplifier l’effet, placez-vous entre deux lignes parallèles (faites attention s’il s’agit d’une route !) et photographiez la scène avec un objectif grand-angulaire, pour que les lignes convergent très rapidement et qu’elles se rejoignent à l’horizon sur le point de fuite (voir page 69).

© 2011 Pearson Education France – La photo créative de A à Z – Lee Frost

103

sur le point de fuite (voir page 69). © 2011 Pearson Education France – La photo
PERSPECTIVE ET ÉCHELLE La perspective aérienne est évidente dans les paysages vallonnés ou montagneux, lorsque

PERSPECTIVE ET ÉCHELLE

PERSPECTIVE ET ÉCHELLE La perspective aérienne est évidente dans les paysages vallonnés ou montagneux, lorsque la

La perspective aérienne est évidente dans les paysages vallonnés ou montagneux, lorsque la brume atmosphérique et matinale réduit les collines au loin à une série de formes simples tandis que la densité des couleurs s’estompe avec la distance. Cet effet est encore plus flagrant si vous utilisez un téléobjectif. Canon EOS 1Ds MKIII,zoom 70-200 mm et filtre gris neutre dégradé dur 0,6,1/20 s à ƒ/16,100 ISO

INDICATION D’ÉCHELLE

Inclure des sujets immédiatement reconnaissables permet également de créer une notion d’échelle, de profondeur et de distance dans une image. Les êtres humains représentent un choix évident.Tous les adultes sont grosso modo de la même taille, à quelques centimètres près, si bien que leur présence dans une image donne non seulement une idée de la distance – s’ils paraissent tout petits, c’est qu’ils sont loin – mais permet aussi d’indiquer instantanément la taille des autres éléments.Les animaux et,dans une moindre mesure,les bâtiments peuvent également jouer ce rôle. Si deux personnes minuscules se promènent sur une colline dans une photographie de paysage, par exemple, leur petite taille nous indique non seulement qu’elles sont éloignées de l’objectif, mais aussi que la scène est immense. De même, le spectateur peut

voir immédiatement que la hauteur d’une falaise est considérable si elle surplombe une maison minuscule.Sans cette dernière, il serait difficile d’apprécier la hauteur et l’échelle de la falaise. Des éléments reconnaissables peuvent également être utilisés pour créer une notion implicite de profondeur, en raison de l’échelle dégressive. Si une personne se trouve au premier plan d’un paysage, par exemple, sa taille disproportionnée par rapport au reste suggère que la scène se situe sur un plan plus éloigné. Le même effet peut être rendu par tous types d’éléments au premier plan – des bateaux amarrés au bord d’un lac, une barrière ou une clôture, des rochers, des fleurs, et ainsi de suite. Les objectifs grand-angulaires sont parfaits pour créer ce genre d’effet, car ils permettent non seulement d’inclure des éléments proches, mais étirent aussi la perspective,

si bien que la taille des objets diminue rapidement avec la distance.

LA PERSPECTIVE AÉRIENNE

Au sommet d’une colline, par temps parfaitement clair, il est possible de voir à des kilomètres alentour. Les éléments distants semblent alors beaucoup plus proches qu’ils ne le sont en réalité. Le plus souvent, toutefois, les éléments lointains et les détails sont obscurcis par la brume et les formes semblent découpées dans du carton. Ce phénomène, connu sous le nom de perspective aérienne, est dû au fait que la brume et le brouillard estompent les couleurs et les tons sur la distance. Si vous photographiez une chaîne de montagnes par un matin brumeux, par exemple, la couleur des collines proches de l’objectif semblera plus foncée que celle des collines plus éloignées. Pour souligner l’effet, utilisez un téléobjectif afin de remplir le cadre avec les éléments distants de la scène. Ils sembleront proches les uns des autres, sous l’effet d’écrasement de la perspective. La brume est plus fréquente dans les zones montagneuses et le matin est le meilleur moment de la journée pour les photographier. La couleur peut également être utilisée pour rendre les effets de perspective aérienne plus évidents.Les couleurs chaudes, comme le rouge et le jaune, « avancent », tandis que les couleurs froides, comme le vert et le bleu, « reculent ». Les couleurs les plus froides fonctionnent donc mieux que les couleurs plus chaudes à l’arrière-plan. En organisant les couleurs de la sorte, la notion de profondeur devient implicite.

de la sorte, la notion de profondeur devient implicite. 104 © 2011 Pearson Education France –

104 © 2011 Pearson Education France – La photo créative de A à Z – Lee Frost

PERSPECTIVE ET ÉCHELLE

PERSPECTIVE ET ÉCHELLE La réussite de cette photographie tient essentiellement à la notion d’échelle. La scène

La réussite de cette photographie tient essentiellement à la notion d’échelle. La scène contient trois éléments clés : le rocher au premier plan, la maison et les montagnes dans le lointain. En réalité, ce rocher est le plus petit, puis vient la maison, et enfin la montagne. Mais ici, cette réalité a été renversée de manière tout à fait convaincante, puisque le rocher au premier plan semble plus grand que la maison, qui elle-même semble plus grande que la montagne ! Il n’y a qu’une explication à cela :

le rocher est à proximité de l’objectif, la maison un peu plus loin et la montagne plus loin encore. Canon EOS 1Ds MKIII,zoom 24-70 mm et filtre polarisant,1/15 s à ƒ/16,100 ISO

24-70 mm et filtre polarisant,1/15 s à ƒ/16,100 ISO Les objectifs grand-angulaires créent des images

Les objectifs grand-angulaires créent des images impressionnantes et dynamiques en exagérant et en étirant la perspective. Ainsi, cette voiture semble plus grande à l’avant qu’à l’arrière et notre cerveau comprend que cet effet est provoqué par la distance. Les lignes créées par les toits des bâtiments, la rue pavée et les trottoirs aussi semblent converger dans le lointain, ce qui ajoute une notion de profondeur implicite. Canon EOS 1Ds MKIII,zoom 17-40 mm et filtre polarisant,1/15 s à ƒ/16,100 ISO

17-40 mm et filtre polarisant,1/15 s à ƒ/16,100 ISO LE CHEVAUCHEMENT DES FORMES Le chevauchement des

LE CHEVAUCHEMENT DES FORMES

Le chevauchement des formes renforce la perspective aérienne, bien qu’il puisse aussi permettre d’autres effets de perspective. Dans un paysage montagneux, par exemple, une partie de chaque montagne sera masquée par la montagne devant elle. Comme cela n’est possible que si un relief est plus proche de l’objectif que l’autre, la distance et la profondeur sont implicites. Le même type d’effet peut être observé en ville, lorsqu’un bâtiment en masque un autre en partie, ou à la campagne, lorsqu’un mur proche de

l’objectif occulte une partie de la scène située au-delà. Il n’y a rien de magique – ce concept est si simple que nous le tenons

pour acquis.Toutefois, son utilisation consciente peut faire toute la différence.

Principaux conseils

Il est essentiel de créer une notion de profondeur, d’échelle et de distance.Vous devez donc bien y réfléchir lors de votre composition.

Si vous regardez autour de vous, vous trouverez quelque chose qui indique l’échelle ou la profondeur dans la plupart des scènes. Parfois, vous pourrez inclure plus d’un objet.

La qualité de la lumière peut faire une grande différence. Un éclairage latéral fort renforce les textures et les formes, tandis que la présence des ombres suggère la profondeur. En revanche, les photos prises dos au soleil ont tendance à manquer de relief, car les ombres se projettent loin de l’objectif et hors de vue.

© 2011 Pearson Education France – La photo créative de A à Z – Lee Frost

105105

de l’objectif et hors de vue. © 2011 Pearson Education France – La photo créative de