Vous êtes sur la page 1sur 6

Andre KARQUEL 

LA TRAGEDIE COSMIQUE DE LA CONSCIENCE 
 

1
Voici ce que dit la jaquette du livre :   

PREFACE

Ce livre d'André KARQUEL est le dernier qu'il ait écrit.

Il l'a terminé quelques semaines avant sa mort survenue


dans sa 8Ome année, en février 1969.
C'est le résumé de l'expérience d'une longue existence
vouée à l'épanouissement de la conscience, le testament
philosophique d'un homme extrêmement évolué qui, sans
relâche, a soulevé les voiles de l'ignorance et dénoncé les
erreurs du comportement humain.
Se situant à un niveau de conscience peu courant, André
KARQUEL, loin de se retirer du monde et de son agitation, a
voulu éclairer pour tous les aspects subtils qu'il percevait.
Le service était pour lui joie dans le partage et nous
sommes très nombreux à lui devoir la découverte d'un sens
nouveau à une existence trop souvent conditionnée par de
faux problèmes.
Il nous a toujours accompagnés sur le chemin difficile de
la recherche du Réel, non pas en nous tenant la main, mais en
nous laissant, face à nous-mêmes, tenter nos propres
expériences.., quitte à nous faire découvrir ensuite la
direction juste.
André KARQUEL n'aurait pas aimé être qualifié
"Maître". Cela ne signifiait rien pour lui qui pratiquait
l'Humilité vraie.., mais, en notre cœur, nous savions pouvoir

2
nous fier à son intuition essentielle.
Nous sommes heureux de lui rendre ici un affectueux,
un vibrant hommage.
Il fut — ou plutôt IL EST — de ceux qui, dans leur
existence, apportent à l'Homme non pas l'espérance mais la
révélation de sa mesure, de sa raison et de son devenir.
Ami lecteur, entre les lignes de ce texte tu découvriras la
VIE ÉTERNELLE, loi de l'existence, souffle divin, source du
Bon, du Beau et du Vrai.
CROIX BLANCHE UNIVERSELLE

TABLE DES MATIERES
LA TRAGÉDIE COSMIQUE DE LA CONSCIENCE

PRÉFACE 
I. ­ Exister et Vivre
II. - Comment la conscience de l'homme diffé rencie l'existence de la
Vie
III. ­ Les possibilités de l'homme dans l'existence
IV. ­ Dans l'existence, comment comprendre ce qu'est la spiritualité ?
V. ­ Conscience et liberté 
VI. ­ Du connu irréel à l'Inconnu réel 
VII. ­ L'homme, la conscience et ses luttes 
VIII. ­ La science et l'esprit religieux nouveau 
IX. ­ Le ternaire, le binaire et l'Unité ou l'Indivi­dualité 
X. ­ Le mental, dur obstacle à franchir 
XI. ­ De l'homme et de la Tradition  
XII.    ­ Humilité. Refus. Acceptation. Volonté 
XIII.   ­ Affectivité  
XIV.  ­ Renoncement, perplexité, vigilance, attention, patience, pureté 
XV.  ­  Le plaisir, le bonheur, la perfection et nos erreurs  
XVI.  ­ Au­delà de toute limite  

3

survolons l’ouvrage au travers de 
quelques citations
p 28
dans le silence d'un mental
Méditons, un instant, dans le silence d'un mental qui grâce à son abstention permet à
l'esprit d'investiguer en liberté, et écoutons attentivement la parole

p 34
il importe de vivre au-delà du problème moral
Le problème éthique trouble les êtres qui s'intéressent à la spiritualité. Il ne s'agit pas
d'être étranger à la morale, de vivre en dehors de la morale, mais il importe de vivre au-delà
du problème moral. Car celui qui se pose un problème moral révèle déjà par là qu'il n'est pas
spontanément vertueux et qu'il aspire à la vertu en raison d'un besoin. La tragédie cosmique
de la conscience, p. 34

p 36
Quand vous voulez être mieux…
Quand vous voulez être mieux, faire des progrès, aider votre prochain, vous passez à
côté de ce que vous appelez l'initiation, sans trop savoir le sens exact du terme. Vous êtes en
état d'avidité. La tragédie cosmique de la conscience, p. 36

p 48
L'homme fait de l'effet une cause
L'homme fait de l'effet une cause dont il tire des effets, ce qui fait de lui un
responsable des événements existentiels. La tragédie cosmique de la conscience, p. 48

p 72
Heureux… ceux qui perçoivent les harmoniques
Heureux, peut­on dire, sont ceux qui perçoivent les harmoniques, les sens étagés le
long d'une gamme ascendante de prises de conscience ou d'arpèges successifs et de plus en
plus subtils au fur et à mesure qu'ils expriment l'épanouissement d'une conscience.

4
p 82
le vrai méditant
le vrai méditant ne cesse pas de méditer et que cela implique une attitude intérieure
ouverte constante qui le fait rayonner et le rend, non plus satisfait de lui, mais heureux. La
tragédie cosmique de la conscience, p. 82

p 106
La vigilence
L'homme est vigilant s'il est mentalement libre. Il regarde alors toute chose et
l'ensemble des choses qui l'entourent comme elles se présentent dans leur réalité non
recouvertes de préjugés, sans idée préconçue, et cela spontanément, sur l'instant. Qu'il ne
compte pas sur le temps pour clarifier son regard, car le temps entretient l'habitude et perpétue
la fausse vision qu'il a des choses et de luimême. C'est directement et tout de suite qu'il doit
voir toutes choses, sans faire intervenir une interprétation conventionnelle, car il n'y a pas de
raison qu'il puisse les mieux voir le lendemain. Demain est toujours demain et non aujourd'hui
; c'est à l'instant et à l'instant seul que l'on voit, si l'on ne se met pas un bandeau sur les yeux.
La tragédie cosmique de la conscience, p. 106

p 108
L' harmoniques des mots… patience
L'homme doit prêter une oreille vigilante aux harmoniques que le mot patience
dégage. Soulignons qu'il est bon de savourer l'émanation qu'un mot, qu'une expression
spontanée, qu'un symbole de qualité propage dans les espaces infinis de la conscience.

………

Le livre est entièrement et librement téléchargeable à cette adresse :

http://andrekarquel.site.voila.fr/ak_livres_electroniques.htm

5
6