Vous êtes sur la page 1sur 21

HAUTE ECOLE CHARLEMAGNE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

HUY – VERVIERS – GEMBLOUX

TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Résumé du cours

2ème B.A.J.P. et L.A.P.

Benoît Saint Amand
Année académique 2008-2009

Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 - 1/21

CHAPITRE 4 : LE DRAINAGE INTRODUCTION
Pour un Architecte Paysagiste, autant l'eau est généralement indispensable dans les zones vertes, autant elle est adversaire de toute structure. Si le drainage est essentiellement utilisé en agriculture, il l'est également en aménagement du territoire. Il est une des composantes de certaines stuctures de revêtements et on le retrouve très fréquemment à l'arrière des murs de soutènment.

Avant de parler du sujet, il faut bien avoir en tête les chemins de l'eau au niveau de notre planète. Ce chapitre ne comprend pas les drainages liés aux structures; ils sont traités dans les points qui s'y rapportent. ( revêtements, murs de soutènement, etc ... ) L'accumulation de l'eau dans un sol peut provoquer plusieurs dommages: - La dégradation du profil du sol, - La décalcification et acidification de la terre, - L'asphyxie des racines, - La pousse de mauvaises herbes, - Des maladies de plantes, - Un Sol difficile à travailler, - Un démarrage tardif de la végétation (la terre reste froide), - Un mauvais rendement.

Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 - 2/21

pas de risques de colmatage. travaux divers pouvant empêcher l'infiltration d'eau dans un sol.1..3/21 . On a d'ailleurs tendance à revenir de plus en plus à cette manière de faire pour diverses raisons ( moins couteux. On peut toujours décompacter des sols avec une décompacteuse manuelle ou avec une sous-soleuse mécanique comme dans le domaine de l'agriculture. Il faut savoir que le niveau des nappes phréatiques appelées aussi nappes aquifères n'est pas stable. Le drainage est un moyen d'évacuer des eaux claires provenant des eaux de pluie ou des eaux présentes dans le sol. plus écologique. ) Mais avant d'entrer dans la pârtie plus technique.. réchauffement de la planète... etc . il varie donc en fonction de différents paramètres ( conditions climatiques. etc . Souvent il s'agit d'eau stagnantes dont la présence est due à un manque de perméabilité du sol ou due à la présence de la nappe phréatique dont le niveau est élevé. ) Les premiers drainages étaient de simples réseaux de fossés. on peut réfléchir sur l'utilité de vouloir coloniser et construire sur des terrains non appropriés..Réflexions et grands principes Il faut bien distinguer le drainage de l'égouttage. pompage. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .4. beaucoup de terrains sont devenus imperméables suite au compactage du sol du aux passages successifs des engins à pneu. De plus.

Les petits canaux de drainage sont appelés Watringues ou Watergangs dans le nord de la France et en Belgique. Modèle de petits watergang. bureau d'étude et riverains. La mise en place de grands réseaux de drainage est une opération coûteuse. Les drains sont enterrés dans le sol à une profondeur et un écartement calculés.Sous-soleuse agricole ( décompacteuse agricole ) En agriculture. non sans impacts hydrologique et écologiques. de la taille d'un fossé. puis d’Amérique du Nord. administrations régionales. emboîtés les uns dans les autres.4/21 . Ils sont conçus d'éléments en terre cuite. nécessitant une collaboration entre agriculteurs. en tube plastique flexible perforé et parfois recouvert d'une mousse synthétique pour empêcher l'entrée des racines à l'intérieur du drain. Les fossés. constituent une solution économique mais peu adaptée à l'agriculture mécanisée. creusés dans le sol. pour les plus anciens. Cette évacuation peut utiliser des fossés ou des drains. Le drainage a été intensivement pratiqué dans presque tous les bassins hydrographiques d'Europe de l’Ouest. administration communale. mais dont le profil évasé permet d'augmenter la contenance et le débit au fur et à mesure de la Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . dans certaines zones d’Asie. associations professionnelles. Elle peut être réalisée à grande échelle dans le cadre des remembrements avec des subventions. le drainage est une opération qui consiste à favoriser artificiellement l'évacuation de l'eau gravitaire présente dans la macro-porosité du sol à la suite de précipitation.

les sols à drainer se situent près des cours d'eau ( ruisseaux. Il existe un grand choix de matériaux qui peuvent rentrer dans l'élaboration d'un réseau de drainage. Cependant. Beaucoup de drains sont constitués d'un tuyau perforé emballé dans une membrane qui protège les orifices de l'obturation. Le gros problème rencontré dans la plupart des systèmes de drainage est le colmatage de ceux-ci. Il est également bien nécessaire de connaître le type de sol et de sous-sol avant de prendre parti pour un type déterminé de drainage. Vous pouvez constater sur les deux dessins suivants que l'emploi de gravier roulé présente un pourcentage de vide d'air plus important. ) et sur des terrains peu perméables. de couches et membranes drainantes. de préférence. En général. généralement à constitution de sols et sous-sols argilo-limoneux.montée de l'eau..argileux et glaiseux. Ce tuyau et son ''emballage'' sont souvent eux-mêmes entouré d'un empierrement roulé. qui permet de retarder l'infiltration de particules qui pourraient boucher le drain et ainsi en diminuer l'efficacité..wikipedia. Pour chacun d'entre-eux. Diverses membranes sont disponibles sur le marché.org/wiki/Drainage_(agricole) On peut distinguer plusieurs grands types de drainage. on peut les concevoir de manière très différentes. mais beaucoup d'entre-elles ont tendances à être obstruées par les fines particules d'argile et de limon. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . l'enherbement le protège de l'érosion et la pente relativement douce rend visible les rats musqués aux prédateurs ou piégeurs http://fr.5/21 . il faut être conscient que les empierrements roulés sont nettement moins répandus et forcément nettement plus coûteux. rivières. etc .

-Drain routier double paroi en polyéthylène Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .2. 4. sableux ou limoneux risquant de colmater le drain. Résistant aux charges roulantes des engins.2. sortie à clapet et bouchon.2.2. coudes. raccordements (T ou Y).1. caracteristiques techniques: Diamètre nominal : 50/65/80/100/125/160/200 mm (diamètre intérieur de 44 à 182 mm).6/21 . Conditionnement : couronnes de 50 à 200 m. Conçus pour le drainage des terrains de sport type champs de courses..Quelques exemples de différents types de tuyaux 4. parcours de golf. Longueur : 50 à 200 m (drain seul) ou 50 m (avec géotextile ou coco).-Drain annelé en PVC-U pour espaces verts Gamme de tubes annelés en PVC-U régulièrement perforés (diamètre nominal de 50 à 200 mm). terrains de sport.4. Mise en œuvre : pose mécanisée par trancheuse ou sous-soleuse. Matériau insensible aux désherbants et aux engrains. réductions. Accessoires : manchons (à cliquet ou à douille). Couleur : jaune. Peuvent être livrés avec un géotextile collé à chaud ou revêtu de coco en cas de pose dans des sols instables. ou agricoles.

0 mm). Couleur : blanc. Longueur : 6 m.5 à 358. Couleur : noir.0 mm).3. 80. caracteristiques techniques Diamètre nominal : de 80 à 350 mm (diamètre intérieur de 82. Conditionnement : 45 à 200 m/couronnes. caracteristiques techniques Diamètre nominal : de 80 à 350 mm (diamètre intérieur de 82. Conçus pour le drainage des voiries (route. 65. Caracteristiques techniques Diamètre : 50. coudes 45 et 90°.-Drain agricole annelé flexible en PVC Drain perforé pour la réalisation de tranchées drainantes agricole. raccordements en T. réductions. Accessoires : manchons. Mise en œuvre : pose enrobée (gravier). coudes 45 et 90°. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . 160 ou 200 mm. raccordements en T.7/21 . sortie à clapet et bouchon. Accessoires de raccordement disponibles. Couleur : noir.Gamme de tubes annelés double paroi avec manchon en PE-HD (diamètre nominal de 80 à 350 mm). Conditionnement : palettes (de 12 à 72 tubes selon diamètre). réductions. Mise en œuvre : pose enrobée (gravier). parking). Accessoires : manchons à cliquet.2.5 à 358. Longueur couronne : de 40 à 240 m. Longueur : 6 m. Conditionnement : palettes (de 12 à 72 tubes selon diamètre). sortie à clapet et bouchon. Diamètre de 50 à 200 mm. 125. Accessoires : manchons. 4. 100.

4. 4.8/21 . parking).27 m selon diamètre (longueur utile : 6 m). sortie à clapet et bouchon.2. caracteristiques techniques Diamètre nominal : 90/110/160/200/250/315 mm (diamètre intérieur de 79 à 297 mm). réductions. terrains de sport ou bâtiments.07 à 6. Mise en œuvre : pose enrobée (gravier).-Drain routier à cunette plate Gamme de tubes annelés avec manchon en PVC-U (diamètre nominal de 90 à 315 mm). Habillage avec matériau filtrant (type géotextile) conseillé pour éviter le colmatage du drain. Longueur : 6. raccordements en T.2.4. Conçus pour le drainage des voiries (route. Conforme à la nouvelle norme NFP 16-351 catégorie SD. Couleur : bleu. Accessoires : manchons.-Drain en polyéthylène pour voirie Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . coudes 45 et 90°. Accessoires de raccordement disponibles. Conditionnement : palettes (12 à 105 tubes selon diamètre).5.

coudes. géotextile côté sol (fond de coffrage sous dallage béton) . Proposé en cinq diamètres de 200 à 500 mm.2 à 2. Destiné au drainage de routes. manchette d’adaptation et sortie à clapet.Tube en Pehd double paroi à paroi intérieure lisse et extérieure cannelée.2. Classe de rigidité : CR 8. Intègre une bordure autocollante pour le recouvrement des lés successifs.6. Mise en œuvre : pose dans tranchée drainante enveloppée d’un géotextile. Constituée d’un film à excroissances de 8 mm de hauteur en Pehd brun et d’un géotextile en polypropylène gris thermosoudé aux sommets des plots. Accessoires : manchon. raccords. Longueur : 6 m. raccord. Mise en œuvre : déroulage des nappes sur fond de forme réglée. Résistance à la température : -30° C à +80° C. joint. caracteristiques techniques Dimensions (l x L) : 2 x 20 ou 3 x 12. géotextile côté ciel sous terre végétale (en toiture végétalisée). joint d’étanchéité. Non-tissé filtrant empêchant le colmatage du réseau de drainage. Conditionnement : 4 à 27 tubes/palette. déroulage des nappes sur étanchéité. bouchon. Catégorie SD (charges roulantes). Résistance maximale à la compression : 150 kN/m².-Nappe à excroissances pour drainage horizontal Nappe à plots pour le drainage superficiel sous dalle en béton non porteuse ou la protection et le drainage horizontal des étanchéités en toitureterrasse.5 m en 8 mm d’épaisseur. 4. caracteristiques techniques Diamètres nominaux : 200/ 250/ 300/ 400 et 500 mm. etc.25 l/s par m².9/21 . coude. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . culottes. voies ferrées ou busage de fossés. Nombreux accessoires disponibles : manchon. Capacité de drainage : 0.

4. La tranchée est comblée par le matériau drainant qui est ensuite recouvert par le géotextile. La continuité entre deux nappes est assurée par simple recouvrement de 40 cm.4. Les tuyaux sont posés dans l'axe de la tranchée.-Drainage de type longitudinal en tranchées ou réseau de tranchées ( En travaux publics : type 1 en plusieurs opérations et type 2 en une seule opération ) Les parois de la tranchée sont tapissées d'un géotextile d'une largeur telle que le recouvrement supérieur de l'enveloppe du drain soit d'au moins 20 cm. Ils sont assemblés par emboîtement ou à l'aide de manchons.-Les principaux types de drainage.10/21 . En général.3.1. Les joints terminaux amont sont pourvus d'un bouchon. Les tuyaux peuvent être ou non enrobés de matériaux filtrants (enrobage d’usine ou réalisé sur site. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . les tuyaux de drainage sont raccordés dans les chambres de visite.3.

vous verrez l'évolution des travaux de drainage d'un terrain de sport.11/21 . http://www.html Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .Vous pouvez observez ci-dessous une pose de drainage en plusieurs opérations Vous pouvez observez ci-dessous une pose de drainage en une seule opération Sur le lien du site ci-dessous.ch/travaux.fcnendaz.

2. Il existe encore d'autres types de couches ou lits drainants.. En présence de la nappe phréatique.3.12/21 . L'épaisseur de cette couche peut varier de 5 à 10 cm.3.Drainage de type horizontal ( lit drainant ) Ce type de drainage est principalement utilisé pour accélérer la percolation des revêtements perméables tel que tous les types d'empierrement non stabilisés. dont le pourcentage général ne dépasse pas 5% ne doit pas être nécessairement stabilisé. 4. L'épaisseur de cette couche peut varier de 10 à 20 cm. Celui-ci a pour caractéristique d'évacuer l'eau plus rapidement et d'ainsi éviter qu'elle ne vienne s'accumuler dans la couche de fondation.Drainage de type 3 horizontal et vertical ( membrane ) Ce type de drainage est un assemblage de diverses membranes et structures. Celui-ci doit être relié à un réseau d'évacuation. peu épaisse. Une surface de gravier 0/5.. Il doit être protégé par une membrane supérieure et dans certains cas par une membrane inférieure pour empêcher les fines de s'infiltrer dans le gravier anguleux ou roulé. on utilisera un empierrement drainant 20/40 en fond de coffre. Certaines membranes peuvent également se positionner verticalement contre un mur de soutènement et même contre un mur d'habitation.4.3. Il se pose sur un empierrement fermé par définition imperméable. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . Ces membranes sont appelées ''géocomposite'' et ''géoespaceur''. On a souvent recourt à ce type de lit drainant sous des revêtements imperméables comme des dalles de béton et des revêtements hydrocarbonnés. On a même de plus en plus tendance à utiliser un empierrement 2/7 comme lit de pose pour des revêtements en pavés. On peux également travailler avec un empierrement anguleux 7/20. Souvent. 5/15.. 7/14 etc .. elle vient se positionner en général sur une couche de fondation imperméable.

etc. Les trois couches sont soudées ensemble thermiquement. Caractéristiques • • • • • Épaisseur 10 mm longueur 45 m largeur 1.00 m) poids 24. drainage de murs souterrains.30 kg/rouleau poids 540 g/m² http://www. qui évacue l’eau.fr Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . • Le Type B10: les deux faces sont recouvertés de non-tissé polyester. • Elle garantit une évacuation et aération permanente parce que les nontissés filtrants empèchent le colmatage de la structure intérieure.Cette membrane ( marque :ENKADRAIN ) est un matériau drainant multicouches comprenant une structure en polyamide très perméable. • Ce type B10 convient pour les jardins sur terrasse avec une couche de substrat jusqu’à 75 cm d’épaisseur et pour un drainage vertical jusqu’à 4 m de profondeur. évacuation des eaux dans un talus. • Applications: jardins sur terrasses.13/21 . • Elle est employée comme système de drainage pour applications verticales et horizontales. prise en sandwich entre deux couches de non-tissé en polyester.20 m (largeur utile: 1.colbond-geosynthetics. aération des racines des arbres. Sur les bords le non-tissé déborde de 10 cm le matériau drainant pour permettre une superposition avec les bandes voisines.

On peut distinguer différents types et différentes applications.Drainage de type vertical Ce type de drainage n'est pas habituel et pas nécessairement autorisé par les administrations publiques. on peut donc espérer que l'on autorisera de plus en plus les puits drainants verticaux et les draints verticaux. les différents filtres bactériens se colmataient et les eaux des puits perdus n'étaient certainement pas épurées.html 4. Même si les eaux de pluie diluaient un peu les eaux usées.. d'une pièce d'eau ou d'un étang.T / C.D http://www.ENVIRONNEMENT COUVERTURE D'ART TALUS DE .S.edgb2b.D ENVIRONNEMENT C.edgb2b. DRAINAGE SOUS REMBLAI DRAINAGE DRAINAGE DRAINAGE EN HORIZONTAL SOUS EN TOITURE FOND D'ALVéOLE DALLAGE TERRASSE ENVIRONNEMENT C. Souvent. on y raccordait également le trop plein d'une citerne d'eau de pluie.com/COLBOND-122731-noprofil-2000580-119630-0-1-1fr-societe. Comme les réseaux de séparation des eaux claires et des eaux usées est une obligation européenne.C. il est donc primordial de ne diriger et de ne raccorder que des eaux claires dans ces systèmes de drainage.E.E.14/21 . Ces drainages verticaux peuvent être de simples carottages de Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .S. Il est également important et indispensable de pouvoir atteindre la nappe phréatique afin d'optimiser l'évacuation de l'eau et d'éviter la saturation des drains verticaux.4. Celui-ci se colmatait donc très rapidement.3.D DRAINAGE EN DRAINAGE EN DRAINAGE DRAINAGE + FLANC D'ALVéOLE DôME DE D'OUVRAGES ACCROCHAGE EN .T / C.com http://www. Il est apparenté aux anciens puits perdus qui devaient en principe restituer des eaux claires dans la nappe phréatique. Malheureusement.E.S.T / C. l'eau menée vers le puits perdu n'était pas vraiment épurée. Mais pour cela et afin d'éviter la pollution des nappes aquiphères. il n'en était rien.

A l’aide des drains verticaux la durée de consolidation peut passer de plusieurs années à quelques mois. et donc raccourcir le chemin parcouru par cette eau. du type argileux ou limoneux. Accélération de la consolidation par drainage vertical Pour accélérer le temps de consolidation d'un sol. il faut diminuer le temps d'évacuation de l'eau interstitielle. l’eau s’écoule vers les drains les plus proches et remonte à la surface. Lors du chargement d’un remblai routier ou d’une digue par exemple des tassements de consolidation importants sont envisageables. aéroports et digues • Réhabilitation de zones inondées Construction des ports • Développement des sites urbains et industriels Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .La durée du tassement dépend essentiellement de la durée d'évacuation de cette eau.15/21 .La contrainte amenée par le remblai entraîne une mise en pression de l'eau interstitielle.L'importance de ces tassements. en substitution des contraintes de chargement amenées par un remblai. Ces sols sont caractérisés par un squelette mou et une grande porosité. Sous la pression du chargement.Un procédé de mise sous vide permet d'accélérer l'évacuation de l'eau verticalement. dépendent des caractéristiques géotechniques des sols en place. Drainage vertical La consolidation de sols à l’aide de drains verticaux est appliquée aux sols compressibles et saturés d’eau. Dans le cas de sols à faibles perméabilités (type argile ou limon). chemins de fer. des tassements importants sont prévisibles. Lors de la mise en œuvre de remblai sur sol à fortes teneurs en eau. ainsi que la durée consolidation. Cela est réalisé par l’installation de drains verticaux synthétiques régulièrement foncés dans le sol selon un maillage prédéterminé. on peut accélérer les durées de consolidation par la mise en place d'un drainage vertical. Domaines d'applications de l'accélération de consolidation de sols: • Construction d’autoroutes.quelques centimètres dans le sol remplis de matériaux drainants ( plutôt réalisés en cours d'entretien des zones engazonnées ) ou des carottages de plusieurs mètres dans le sous-sol comblés de tuyaux rigides.

L’aqueduc-drain est généralement utilisé lorsque la voirie n’est pas égouttée par un réseau spécifique avec avaloirs. LES PIERRES PROPRES 20/40 DU DRAIN DOIVENT TOUCHER LES PIERRES DE SOUS-FONDATION ET DE FONDATION DU COFFRE. Ce type de drainage a deux fonctions : * empêcher le niveau de la nappe aquifère de remonter dans le coffre de voirie.Drainage de type ''aqueduc drainant'' ou de type 4 Ce type de drainage est principalement utilisé en bordure de voirie carrossable. (Un coffre de voirie noyé perd énormément de sa portance suivant la charge de trafic qu’elle doit supporter).5. LA TERRE ARABLE N’EST PLACEE QUE SUR LE DRAIN COMMENT RÉGLER LES PROBLÈMES DE DRAINAGE John Kelly et Steve Ami.16/21 . Kelly Ami Inc.htm 4. * récolter les eaux de surface en provenance de la voirie en elle-même et des accotements et les empêcher d’atteindre les sous-fondations et fondations de la voirie..cofra. Lorsqu’il y a un « coup d’eau » et saturation du tuyau de drain. Il sert de rabattement de nappe. La coupe type reprend les différents éléments qui doivent être mis en place. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . la section empierrée joue le rôle de réservoir tampon et régule l’évacuation des eaux en « aval ». Le tuyau drainant est posé (ou non) sur une fondation en béton maigre suivant la qualité du sol en place.• Préchargement des sites de réservoirs et de stockage de déchets http://www.3. ATTENTION IL NE FAUT PAS DE TERRE ARABLE ENTRE LE DRAIN ET LE COFFRE DE LA VOIRIE.nl/fr/mebra-fr.

La première étape consiste à identifier la nature (ou la cause) d’un problème de drainage en examinant la topographie et le sous-sol. Pour savoir si un sol est imperméable. il faut d’abord identifier la source de l’eau et les raisons pour lesquelles le surplus d’eau ne se draine pas naturellement. nous traitons de quatre types de problèmes reliés au drainage et de leurs solutions appropriées. L’un des principaux thèmes abordés porte sur l’utilisation d’une technologie appelée « drainage par mini-drains ». plus la vitesse d’infiltration est limitée. on choisit la solution appropriée pour régler le problème de façon efficace. Les problèmes Problème de drainage 1 : les sols imperméables Les caractéristiques d’un sol imperméable sont une texture de silt ( Limon ) argileux. le présent article traite des quatre plus connus sur les terrains de golf et de sports.Pour régler les problèmes de drainage. Il faut creuser un trou de tarière de 50 à 75 mm de diamètre à proximité d’un groupe de flaques d’eau. Moins bien connue que les techniques de drainage conventionnelles. Ce type de sols est également très vulnérable au compactage par les machineries d’entretien. Bien qu’il existe toute une variété de problèmes reliés au drainage.17/21 . il faut comprendre que tous les problèmes ne sont pas identiques et que chaque situation est unique en soi. Ensuite. on doit en vérifier la texture du sol et la vitesse d’infiltration. un terrain plat et une vitesse d’infiltration médiocre. cette méthode donne d’excellents résultats sur des sols relativement imperméables en Europe et en Amérique du Nord depuis plus de 20 ans. attendre plusieurs heures pour permettre à la nappe Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . Dans le présent article. Il se forme alors un véritable cercle vicieux : plus le sol est compact. on parvient à effectuer les études et les analyses de sol appropriées et ainsi concevoir un système fait sur mesure et permettant de faire face à toute éventualité sur ce type de terrain bien précis. En assumant bien qu’un parcours de golf ou un terrain de sports nécessite un drainage bien précis. ce qui accroît encore davantage le taux de compactage et entraîne inévitablement une imperméabilisation du sol. Si on veut résoudre des problèmes de drainage.

Parmi les autres caractéristiques. tel que décrit plus haut. La nappe d’eau est trop près de la surface et entraîne des problèmes de drainage. Il n’existe pas de percolation profonde pour le surplus d’eau. remblayé avec de la terre indigène (ou des pierres). le sol et le matériau de remblai jusque dans un tuyau de drainage. Le traitement d’une nappe d’eau près de la surface du sol ne s’applique pas du tout à un problème de sol imperméable. mais en général les résultats sont peu concluants. La seule façon de bien identifier le problème consiste à effectuer des forages d’essai. car il est très difficile de faire pénétrer rapidement de grandes quantités d’eau à travers le gazon. à analyser les sols et à étudier le niveau des nappes d'eau souterraine sur une longue période. Les zones dénivelées sont généralement créées lors des travaux d'aménagement d'un terrain. Problème de drainage 2 : les zones dénivelées Les zones dénivelées sont des zones humides et basses où se forment d’importantes flaques d’eau après une pluie. Sous une pluie d’orage. il s’agit d’un problème relié à une zone dénivelée. Problème de drainage 4: l’écoulement latéral (suintement) Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . il s’agit d’un sol imperméable. mesurer la profondeur de cette même nappe d’eau et la comparer au niveau d’eau dans les flaques. L’installation d’un drain conventionnel dans le sous-sol sec. De telles flaques d’eau peuvent facilement être perçues comme des caractéristiques d’un sol imperméable. mais pas de sortie naturelle par percolation profonde. Il se forme une nappe d’eau près de la surface du sol lorsque celui-ci possède une vitesse d’infiltration acceptable. cette nappe d’eau peu profonde peut très rapidement monter à la surface et ainsi créer une multitude de petites flaques. mentionnons la présence d’herbes aquatiques dans les fossés peu profonds à proximité ou parfois dans les zones plus basses des allées. puis recouvert de sol et de gazon. On installe souvent des drains souterrains conventionnels dans les zones dénivelées. mais elles peuvent également se former au fil des années avec le sol qui se tasse et qui crée des dépressions sans pentes adéquates.18/21 .d’eau de se stabiliser dans le trou. Si la nappe d’eau se situe à plus de 450 mm au-dessous du niveau d’eau dans les flaques. Si l’eau se ramasse sur plus de 3 mètres de diamètre ou plus de 100 mm de profondeur. normalement en raison de la présence d’un barrière d’argile ou de pierres. Problème de drainage 3: une nappe d'eau près de la surface du sol Un problème de nappe d’eau est présent lorsque le niveau d’eau libre dans un forage d'essai (trou de tarière) se maintient entre 300 et 400 mm de la surface du sol. ne suffira pas à résoudre ce type de problème de drainage.

Le succès d’une telle opération repose entièrement sur le choix de l’agrégat grossier. L’eau ne peut s’infiltrer vers le bas à cause de l’argile et se déplace donc horizontalement pour finalement s’écouler à l’extrémité de la couche de sable. On peut ensemencer la tranchée pour en accélérer le gazonnement. Chacun des mini-drains est relié à un drain collecteur de plus gros diamètre.19/21 . Les solutions Solution au problème de drainage 1 : sols imperméables = drainage par mini-drain Ce système consiste à creuser une tranchée d’une largeur de 80 mm et d’une profondeur de 250 à 550 mm contenant un drain de 38 à 50 mm de diamètre intérieur recouvert d’agrégat de gros sable. Ce phénomène se produit généralement au pied d’un talus ou dans une pente.L’écoulement latéral (suintement) peut se produire lorsqu’un sol relativement perméable (sablonneux) repose sur un sol relativement imperméable (silt / argile) en pente. En permettant au gazon de s’enraciner dans l’agrégat grossier sans l’ajout d’une fine terre végétale. Le surplus d’eau s’infiltre par le sable dans le sol supérieur. Ce type de problème peut générer suffisamment d’eau pour maintenir très humide une longue surface engazonnée et plane adjacente à la pente. on maintient une vitesse d’infiltration élevée dans la tranchée. Les drains doivent être espacés de 1. Ce problème peut être identifié en creusant une série de trous de tarière d’une profondeur de 600 à 900 mm à la base du monticule et à même la pente (mais toujours dans la zone humide). des maladies et autres problèmes. Il faut alors observer le sol lors du creusage. qui amène l’eau vers une sortie. Le surplus d’eau en surface peut se propager directement dans l’agrégat grossier et ainsi s’écouler dans les drains.5 à 2. ramollisse la surface du sol. Les sables offrant une perméabilité de 20 à 30 m/jours (30 à 50 pouces par heure) donnent de bons résultats.5 m selon le type de sol. Le principe du drainage par mini-drains consiste à enlever le surplus d’eau en surface avant que celle-ci ne laisse des flaques. L’installation de drains conventionnels dans une zone engazonnée ne règle pas ce type de problème. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 . puis le niveau d’eau dans les trous par la suite. La tranchée remplie de sable finit par être recouverte par le gazon qui pousse de chaque côté au cours de la saison. empêche l’établissement du gazon et cause des ornières. ce qui est nécessaire pour enlever le surplus d’eau. le surplus d’eau est emprisonné dans la couche supérieure du sol. la topographie et l’ampleur du problème. Dans un sol imperméable.

Le drainage d’allées engazonnées complètes peut s’effectuer sur quelques jours. installer le mini-drain et le recouvrir d’un agrégat grossier. Une trappe à sédiment de 300 à 450 mm de profondeur est recommandée pour empêcher les sédiments ou les débris de s’infiltrer dans le système de drainage. Bien qu’il s’agisse d’une technique de drainage relativement dispendieuse. Parmi les caractéristiques d’un bon système de drainage visant à contrôler la nappe d’eau. Le calibre doit tenir compte de la quantité d’eau en surplus qui s’accumule dans la zone dénivelée. Un tuyau d'amenée bien dimensionné doit ensuite être installé pour amener le surplus d’eau vers une sortie. L’écartement des drains doit tenir compte de la conductivité hydraulique en milieu saturé des sols indigènes et du degré souhaité de rabattement de la nappe d’eau.L’installation de mini-drains requiert l’utilisation d’une trancheuse à roue spécialement conçue à cet effet. Elles sont nécessaires pour permettre à de grandes quantités d’eau de s’infiltrer rapidement dans un système de drainage tubulaire. La sortie doit être suffisamment profonde pour permettre un écoulement libre à partir du tuyau d'amenée. Solution au problème de drainage 3: nappe d'eau près de la surface du sol = drains de contrôle de la nappe d’eau Alors qu’on recommande un système de drainage par mini-drains pour régler le problème 1. Toutes les puisards doivent être de construction solide avec une grille métallique ou plastique à la surface et munie d’ouvertures suffisamment grandes pour ne pas restreindre l’entrée d’eau. La trancheuse peut creuser une tranchée sur une pente uniforme (contrôle automatique par laser). Les puisards sont disponibles en plusieurs dimensions et calibres. mentionnons des drains de 100 mm de diamètre installés à une profondeur de 750 à 1200 mm. On doit donc installer un système de drains souterrains parallèles. Le nettoyage est rapide et facile.20/21 . Solution au problème de drainage 2 : zones dénivelées = puisards Les puisards doivent être installées dans la partie la plus basse d’une zone dénivelée. Les drains sont remblayés avec les sols indigènes. elle procure d’excellents résultats et de nettes améliorations sur les grandes surfaces planes. où l’eau ne peut s’infiltrer profondément dans le profil du sol. le tout en une seule opération. une nappe d’eau près de la surface du sol nécessite un traitement qui abaisse le niveau d’eau en enlevant le surplus d’eau déjà infiltré dans le profil du sol. selon le degré de drainage requis. car il est connu que l’eau peut s’infiltrer adéquatement dans le sol. déposer la terre directement dans une remorque. là où l’eau s’accumule naturellement. Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .

Afin de traiter efficacement les problèmes de drainage propres à chaque terrain. Pour régler le problème. La zone rendue humide par un écoulement latéral ne peut s’assécher si les drains intercepteurs sont installés trop au-dessous ou trop au-dessus de la zone en pente. L’emplacement exact des drains intercepteurs est primordial pour assurer le succès de l’opération. on doit souvent installer plus d’un drain intercepteur. sinon on recommande d’utiliser de la pierre nette. puis à la sortie.htm?key=st_drai Technique de construction – 2 BAJP et MAP –2008/2009 .Solution au problème de drainage 4: écoulement latéral = drains intercepteurs Les zones rendues humides par un écoulement latéral peuvent être drainées en installant des drains intercepteurs de 100 mm de diamètre à une profondeur de 750 à 1200 mm et en les remblayant avec du sable de drainage très perméable. L’eau d’écoulement est alors interceptée par le rideau de sable qui permet à l’eau de s’écouler librement vers le bas jusque dans le drain. de coordonner ses recherches et finalement de concevoir et de choisir le système de drainage le plus approprié. http://www. Le succès d’un bon système de drainage repose également sur le choix du type de sable.org/documents/docs. Planification On ne doit jamais sous-estimer l’importance de la planification en matière de drainage.21/21 . Le drain intercepteur doit être installé juste au-dessus de la zone humide (ou juste au-dessus du point d’écoulement le plus élevé) le long de la courbe de niveau. Le remblai doit avoir un taux de perméabilité au moins 10 fois supérieur à celui des sols indigènes.asgq. La partie inférieure de la tranchée doit se trouver juste au début du sous-sol moins perméable. il est essentiel de bien évaluer ses besoins.